Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Hyacinthe et Rose" de et avec François Morel - Les roses

Publié le par bmasson-blogpolitique

Tapis de fleurs - Tu es unique

Tapis de fleurs - Tu es unique

Théâtre

09 2016

Hyacinthe et Rose

Avec François Morel et Antoine Sahler

Texte et mise en scène : François Morel

François Morel, dans la fleur de l'âge, égrène ses souvenirs d'enfance parfumés des senteurs des fleurs qu'aimaient tant ses grands-parents et qu'il hume maintenant avec nostalgie et tendresse comme une fleur-bleue. Tel un gros bourdon bien dodu, en jaune et noir, il butine parmi ses souvenirs lors de ses séjours chez ses aïeux, il ameublit le terreau affectif familial, il bouture le plus petit détail, il défriche les caractères de chacun, il composte* les colères, il ébranche les ramifications adolescentes, il fume la soupe bien chaude et fumante, il rempote la gentillesse de sa grand-mère, il repique l'inquiétude féminine devant ses premiers amours.

Hyacinthe, le prénom de son grand-père rappelle la jacinthe qui annonce le printemps. Lui, c'est le « coco » qui annonce la révolution. Rose, la grand-mère, est une rose piquante et belle à la fois. Comme la fleur la plus cultivée au monde, elle participe à l'éducation des enfants.

Emu par ses pensées, il évoque malicieusement les sermons du curé de son village qui adorait, lui aussi, les fleurs et particulièrement le jardin bien entretenu de Rose et de Jacinthe dont le parterre est comparé à un Eden floral, à un tableau impressionniste, à une merveille de la nature, à un régal pour les sens olfactifs et visuels, à un Eldorado du jardinier-poète-créateur d'un univers merveilleux, parfait et irréel.

*

Philippe Favier 
Saint-Etienne, 1957
Bad reliefs 
Le chemin des composts 
Musée des Beaux-Arts 
Valence 
 
En référence au chemin de Saint-Jacques de Compostelle.
------------
 

Gustave Doré (1832 - 1883)

Le néophyte vers 1868

Il décrit les explications des livres (« mais où vont-ils chercher tout ça ? ») sur les charmes des fleurettes et tombe sur l'expression des poils soyeux de quelques corolles pigmentées qu'il transforme en « A poil, Soyeux ! ».

Il a le souci de retranscrire les dialogues fleuris entre ses grands-parents. Il nous relate le langage des fleurs, avec leurs passions, leurs espoirs, leurs trahisons. Leur couleur est interprétée, discutée, annotée. Les marguerites ont recueilli le grand-père rassis comme une brouette, bourré comme un coing. Il cisèle le suicide raté au chou-fleur, les tulipes rousses comme les poils du chat, sa rivalité jalouse avec son cousin, ses jeux avec les boutons d'or (« t'as mangé du beurre ou pas ? »).

L'émotion est à fleur de peau, la musique joint une note poétique aux propos de l'artiste. A l'aune de la fleur d'innocence, il lustre un portrait doux et parfumé de son enfance.

-------------

« Ceux qui aiment les fleurs ont un cœur ressemblant à cette fleur. »

Marcel Proust

« La matière est réelle parce qu'elle est une expression de l'esprit. »
Marcel Proust

Roses à Blois

 

 

 

 

 

 

 

Le Blé en herbe

Colette

La narratrice décrit l'amour en le comparant avec les roses:

"L'amour changeait l'essence de leur tendresse comme l'eau colorée qu'elles boivent change la couleur des roses."

 

 

 

Redoute P.J.

1828 - 1829

Rosier à feuilles de céleri

Rosa Centifolia Bipinnata

Redoute : Chevalier de  l’ordre royal de la Légion d’honneur, peintre et professeur d’iconographie au muséum d’histoire naturelle.

Les roses peintes par P.J. Redoute et décrites et classées selon leur ordre naturel par A.C. Thory, publiée sous la direction de M. Pirolle, auteur et jardinier amateur.

Troisième édition

Paris, Dufart, ed

Musée Requien

Avignon

 

 

Rosa noisettiana

Blush noisette

1814

Château-Thierry

 

Rosa noisettiana

Bouquet d'or

1872

Château-Thierry 

 

Rose

Burgondy ice

Château-Thierry

Rose

Lavander dream

Château-Thierry

 

Rose 

Prestige de Bellegarde 

Château-Thierry

 

 

Fleurs

Eclosion des roses

D’avril à juin 2020

Réalisé par

Brigitte Masson

 

Musique sur:

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson    

 

----------------------

Graph 

Le Tréport

Rosier.

---------------

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Louis XIII, peinture et statue

Publié le par bmasson-blogpolitique

Anonyme français

Place des Vosges

Louis XIII, peinture et statue

Place des Vosges, Paris

Louis XIII

Eglise Saint-Paul

"Louis XIII ofrant à Saint-Louis le modèle de l'église Saint-Louis"

Sous le règne de Louis XIII, un nouveau style de mobilier apparaît.

Louis XIII fut le fils d'Henri IV et de Marie de Médicis. Il sera le père de Louis XIV et était surnommé « Louis Le Juste ».

Il a vécu 42 ans de 1601 à 1643.

 

C'est la création de la Sorbonne à Paris, du château de Cheverny en Loir-et-Cher et de l'hôtel de Sully en Île-de-France.

Pour le mobilier, c'est le balbutiement de la marqueterie. Les incrustations de bois clairs et de marbre sont des prémices. Leur mise en valeur sera effectuée par Charles André Boulle, ébéniste de Louis XIV.

On utilise le chêne, l'ébène, le poirier noirci et les essences africaines qui commencent à faire leur apparition.

Le tournage est une des caractéristiques du style.

Les buffets à montants torsadés sur les pieds en boules aplaties sont la marque incontournable du style.

Les lits à baldaquin s'enrichissent de voilures, de tentures et de passementeries.

Ce mobilier reste prisé à notre époque par son aspect puissant et solide.

 

 

L’hôtel de Sully rue Saint-Antoine, Paris 4e

Avant restauration

Photographie 1943

Pavillon de l’Arsenal

Paris

 

Sa femme, Marie de Médicis, et son fils, le dauphin Louis:

 

Marie de Médicis (1575 – 1642) et le dauphin Louis

Charles Martin (1562 – 1646)

1603

Huile sur toile

Marie de Médicis est l'épouse d'Henri IV. Louis est le futur Louis XIII.

 

Rouen

Le maître des cortèges

Juste d’Egmont

Portrait en buste de Louis XIII

Huile sur panneau - 41 x 30 cm

 

Philippe de Champaigne

Bruxelles, 1602 – Paris, 1674

Le vœu de Louis XIII dit Notre-Dame de Pitié

Huile sur toile

Le 10 février 1638, Louis XIII décide de mettre le royaume de France sous la protection de la Vierge. Philippe de Champaigne reste le plus fidèle à la déclaration de Saint-Germain et le plus imprégné de solennité et de spiritualité. Le roi est vêtu de son manteau d’hermine. Il tend son spectre et sa couronne à la Vierge.

Musée des Beaux-Arts

Caen

Philippe de Champaigne
Bruxelles, 1602 – Paris, 1674
La réception d'Henri d'Orléans, duc de Longueville, dans l'ordre du saint Esprit, par Louis XIII en 1633.
Huile sur toile
 Troyes 
Musée des Beaux Arts 
Ce premier chef-d'oeuvre lance sa carrière. Le duc de Longueville fait acte de soumission.
------------
Philippe de Champaigne 
Bruxelles, 1602 – Paris, 1674
Louis XIII  couronné par la Victoire
Romans 
Musée de la chaussure 
-----------------
Louis XIII et Richelieu 
Regnéville-sur-Mer
 
Victorieux devant La Rochelle.
------------------------
 E. Ganot 
Actif dans la première moitié du XVIIe siècle;
Louis XIII et Anne d'Autriche 
Le Mans 
Abbaye royale de l'Epau 
 
Vierge du Rosaire
1629
Huile sur toile.
--------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

- Ossip Zadkine - L'esclave - Le Messager - Michel-Ange - Raphaël

Publié le par bmasson-blogpolitique

L'odalisque, 1932

L'odalisque, 1932

Femme à la guitare

Odalisque = une esclave vierge

Musée Calvet

Avignon

Entrée gratuite

 

Pierre François-Eugène Giraud (Attribué à)

Paris, 1806 – Paris, 1881

Odalisque en rouge

Vers 1835 – 1845

Huile sur toile

 

 

Le Prométhée, 1956, place Saint-Germain-des-Prés, Paris

 

 Dans la mythologie grecque, Prométhée est l'un des Titans

Dans la mythologie grecque, Prométhée est l'un des Titans

Cette statue décorait le pavillon des bois exotiques, situé Quai d'Orsay, à l'exposition internationale de 1937.

Le Messager

Le Messager
Ossip Zadkine
1890 - 1967

Ossip Zadkine
1890 - 1967

Le poète

1954

Musée d'art et d'histoire de Saint-Denis

Ossip Zadkine

Smolensk, 1890 – Paris, 1967

Torse agenouillé, 1927

Pierre calcaire de Pouillenay

D’origine lituanienne comme Lipchitz, Zadkine côtoie Apollinaire, Bracusi, Archipenko, Modigliani, Lipchitz ou encore Picasso. Après 1918, il pratique la taille directe plutôt que le modelage. Cette figure s’impose par son statisme et son volume plein, à peine attaqué par le ciseau.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

Ossip Zadkine -Projet De Monument Pour Les Frères Van Gogh
Ossip Zadkine
Vitebsk, 1890 - Paris, 1967
Projet de monument en hommage aux frères van Gogh
1963
Bronze
Musée Réattu
Arles

Ossip Zadkine

Vitebsk, 1890 – Paris, 1967

Projet de monument en hommage aux frères van Gogh

1963

Bronze

Musée Réattu

Arles

Ossip Zadkine

Vitebsk, 1890 – Paris, 1967

Torse de femme

1935

Bois de fer

Musée Réattu

Arles

 ------------------------------------------------------

 

Ossip Zadkine 
Smolensk, 1890 - Paris, 1967
Projet de monument à Guillaume Apollinaire 
Bronze
Troyes 
Musée des Beaux Arts 
-------------

Ossip Zadkine

Ossip Zadkine, né le 4 juillet 1890 à Vitebsk (dans l'Empire russe, aujourd'hui en Biélorussie) et mort le 25 novembre 1967 à Paris, est un sculpteur naturalisé français

Oeuvres majeures d'Ossip Zadkine : sculptures en taille directe, pierre et bois, bronzes, terres cuites, lithographies, tapisseries. Il créait des sculptures cubistes. Il a été attiré par le cubisme lors de son arrivée à Paris (1909).

Il est l'un des grands sculpteurs du XXe siècle. 

En 1905, ses parents l'envoient dans le Nord de l'Angleterre, le pays natal de sa mère. Il passe souvent ses vacances chez son oncle qui exploite le bois.  Il a toujours vu dans les arbres des sculptures naturelles, dont les formes rappellent celles du corps humain.

 « Le sculpteur est un ordonnateur, il anime les formes et leur conserve le parfum enivrant de la forêt. »

Il ne quittera plus la France, après 1909, qui le naturalisera en 1921. Il avait fait du Quercy sa région de cœur. Le beau village des Arques dans le Lot est sa terre d'adoption. Sa maison du 6e arrondissement de Paris fut aussi son atelier.

Sa femme était la peintre Valentine Prax,

 

Musique :

Ulv Orn Bjornsson                                              

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

-------------

Michel-Ange

L'esclave

Michel-Ange à Florence

Michel-Ange à Florence

 

Esclaves

Moulage des Esclaves de Michel-Ange réalisés par le Musée du Louvre et acquis par Dor de la Souchère, le conservateur du musée d'Antibes, dans les années 1930.

--------------------------------

Moulage de l'Esclave à Antibes

 

A Florence, il y a  quatre blocs de marbre sculptés où sont esquissés des hommes : l'Esclave jeune, l'Esclave qui s'éveille (se redresse), l'Esclave barbu et l'Atalante, datés entre 1516 et 1534.

Chacun est un exemple de la pratique de Michel-Ange dite du « Non finito » (esthétique de l'inachevé). La figure tente de s'extirper du marbre, l'esprit veut se libérer de la chair pour trouver le repos. L'homme se contorsionne dans l'espoir de se libérer de la pierre qui l'enveloppe. C'est la lutte entre la force et la volonté de vivre et la rigidité d'une vie que l'on subit sans la choisir. La tentative de l'être de se libérer de la Matière est vouée à l'échec.

Michel-Ange nourrissait une passion profonde pour l'anatomie humaine. Il en parfait la connaissance en disséquant des cadavres.

Les quatre sculptures ont été commandées pour le projet pharaonique de la tombe du pape Jules II ( décembre 1433 – février 1513). Mais le projet est annulé en 1506. Les « Captifs » restèrent dans la boutique de Michel-Ange. Son neveu, Leonardo Buonarroti les retrouva après sa mort et en fit don au grand Duc Cosme II de Medicis (1590 – 1621). Elles restèrent dans la grotte du jardin de Boboli à Florence jusqu'en 1908. En parfait état de conservation, elles furent transférées à la Galerie de l'Académie en 1909.

Depuis le 28 août 1794, le Louvre à Paris conserve « l'Esclave rebelle » et l'Esclave mourant ». Michel-Ange les avait offertes à son ami Strozzi qui en fit don ensuite à François 1er.

-----------------------------------------------------

Michel-Ange à Marseille

La copie de la statue de David:

David

David à Marseille

Michel-Ange est tout à la fois : un génie, un dépressif, un mégalomane empli d’insatisfactions, de démesure, de fascination, de répulsion et de jalousie (envers Léonard de Vinci et Raphaël, etc). Il recevra de nombreuses menaces de mort. Etait-il bipolaire avec des phases maniaques suivies de dépression ? Il est soupçonné de pédophilie et d’homosexualité. Victime de paranoïa, il se punit lui-même.

 

p 46, 67, 73:

David

C’est son David, qu’il esquisse déjà en pensée. Un jeune homme en pleine vigueur, symbole du renouveau, de l’énergie, du courage à redonner à Florence…On attendait du gouvernement de Florence le même courage, la même force calme, la même vertu civique que David.

Le 25 janvier 1504, se réunissent dans la cathédrale Léonard de Vinci, Boticelli, Filippo Lippi, parmi beaucoup d’autres artistes, pour choisir l’emplacement du David terminé.

Michel-Ange

Nadine Sautel

Editions Gallimard

2006

Michel-Ange

La création d'Adam

Epoque moderne

«S'il y a du bon en moi, c'est parce que (…) j'ai tiré du lait de ma nourrice le ciseau et le maillet avec lesquels je fais les statues.»

Michel-Ange

Mon aquarelle

Tag à Milan

La Création d'Adam

D'après Michel-Ange

Michel-Ange

La création d'Adam

Alès

Atelier de restauration

 

Nancy - Un café art déco
Musique de Grieg (gratuite sur Youtube).
D'après la "création d'Adam" de Michel-Ange (à la chapelle Sixtine).
Ce café est situé sur la place Stanislas à Nancy et la décoration du mélange l'art-déco et la peinture inspirée de Michel-Ange.

 

D'après Michel-Ange

"La création d'Adam "

Puces de Saint-Ouen 

 

Les CRS et la création d'Adam

D'après Michel-Ange

Auteur de la photo anonyme

 Emmanuel Macron dans "la création d'Adam" de Michel-Ange 

------------------------------------------------------

«Mon estomac écrasé sous mon menton, la barbe pointée vers le ciel, mon cerveau écrasé dans un casque, ma poitrine est tordue comme celle d'une harpie. La peinture dégouline de mon pinceau, toujours au-dessus de moi, et mon visage reçoit les crottes!»

Michel-Ange

"La création d'Adam" dans un bar 

Avignon 

------------------------------------------------------

https://www.instagram.com/margo.lives/

"La création du monde et la diseuse de bonne aventure".

-------------

 Par "a girl has no name" 
Tarantino revu avec Michel-Ange 
La création ou la fin du monde?
 
-------------
Michel-Ange 
La Création de la brosse Adam. 
Par "A girl has no name"
------------- 

« Je n'ai jamais eu plus d'idée d'Art dans la tête, et je suis obligé de faire des fleurs. En les faisant, je pense à Michel-Ange, devant des pivoines et des roses. Cela ne peut durer. »

Lettre de Henri Fantin-Latour à Edwards, 15 mai 1862

D'après Robert Le Voyer

Orléans, 1ère moitié du XVIe siècle 

Copie d'après le Jugement dernier de Michel-Ange

1570

Au musée Fabre à Montpellier

 

 

Tag 

Avignon 

"Mais que foutait Dieu avant la création?"

------------------------------------------------------

 

P 57 :

Sa richesse

Il achète de la terre et laissera après sa mort six maisons et sept domaines. Il est généreux et donne sans compter à ses frères, à son père, à ses domestiques.

 

Michel-Ange

Nadine Sautel

Editions Gallimard

2006

Michel-Ange d'après Giuliano Bugiardini.

Il porte un turban 

Michel-Ange 

Samson tuant le Philistin 

Musée Greenwich 

Maison de la Reine

Cette sculpture représente une oeuvre perdue de Michel-Ange.

Antoine-Dominique  Magaud

Michel-Ange présente à Paul III son plan de Saint-Pierre en 1546

Alexandre Farnèse, pape sous le nom de Paul III, était richissime et fut un mécène généreux avec les artistes. En 1546, il confie l’architecture de la basilique Saint-Pierre de Rome à Michel-Ange.

Mucem

Marseille

Raffaello Santi ou Sanzio, dit Raphaël

Urbino, 1483 - Rome, 1520

Portrait de Dona Isabel de Requesens (1509 - 1522), vice-reine de Naples, dit autrefois Portrati de Jeanne d'Aragon

Lens Louvre 

Bois transposé sur toile au 18e siècle

Collection du roi de France François 1er (1515 - 1547)

------------------

 

Brad Pitt à la manière de:

Portrait de Bindo Altoviti
Bindo Altoviti est un banquier italien de la Renaissance, né à Florence en 1491 et mort à Rome en 1556.

Le Portrait de Bindo Altoviti est une peinture à l'huile sur bois de 60 × 44 cm, datant de 1514 environ, du peintre Raphaël, conservée à la National Gallery à Washington.

--------

 

 

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Le cimetière de Montparnasse, Paris

Publié le par bmasson-blogpolitique

Le cimetière de Montparnasse, Paris
 Sonia Rykiel Née Flis 1930 – 2016

Sonia Rykiel Née Flis 1930 – 2016

Erables

Erables

Tronc noueux et noué

Tronc noueux et noué

Le cimetière de Montparnasse, Paris

Auguste Dornès

1799-1848

Médaillon de profil, signé Etex,

Homme politique français, représentant du peuple, mort pour la République. Député de la Moselle, il siège à gauche et meurt de ses blessures lors des journées de juin 1848.

Baltazar Lobo 1910 – 1993 Sculpteur

Baltazar Lobo 1910 – 1993 Sculpteur

Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le caveau collectif des présidents de la société Baudelaire.

Le caveau collectif des présidents de la société Baudelaire.

Le cimetière de Montparnasse, Paris

Charles Baudelaire

Son beau-fils décédé à paris à l'âge de 46 ans, le 31 août 1867

« Ce qui est créé par l'esprit est plus vivant que la matière »

« Charles, merci pour la force et l'inspiration que tu envoies à chacun d'entre nous, que tu parsèmes dans nos esprits. L'amour n'est pour moi qu'un matelas d'aiguilles fait pour donner à boire à ses cruelles filles. Pour les paradis artificiels qu'on aime à l'égal de la carte nocturne, Soso »

« Ton inspiration a fait naître ma passion...Quoi de plus beau que de s'exprimer avec des mots pour proser des maux...Merci Charles. Repose en Paix »

Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris

Emmanuel Chabrier

Emmanuel Chabrier est un compositeur français né à Ambert (Puy-de-Dôme) le 18 janvier 1841 et mort à Paris le 13 septembre 1894.

Eugène Ionesco 1909 - 1994

Eugène Ionesco 1909 - 1994

Le cimetière de Montparnasse, Paris

Contre le fascisme

Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris

Gérard Barthélémy

1938 - 2002

Peintre

Sculpture de Denis Mondineu

Livre de John Grisham

L'Affaire Pélican est un roman policier de John Grisham, publié en 1992

Le cimetière de Montparnasse, Paris

Honoré Champion

Naissance, 1846. Décès, 1913.

Nationalité, Française. Libraire et éditeur français

œuvre du sculpteur Albert Bartholomé.

Le cimetière de Montparnasse, Paris
Leçons de clinique chirurgicale à l'hôpital de la Pitié

Leçons de clinique chirurgicale à l'hôpital de la Pitié

Dernière campagne de Saxe, Leipsick, 1813

Dernière campagne de Saxe, Leipsick, 1813

Jacques Lisfranc

1790-1848

Sa sépulture d'inspiration romantique, est l'oeuvre du sculpteur Carle Elshoecht.

Émile Zola - La Débâcle (1892) – Sedan selon la méthode de Lisfranc

« Cette fois, il s'agissait de la désarticulation d'une épaule, d'après la méthode de Lisfranc, ce que les chirurgiens appelaient une jolie opération, quelque chose d'élégant et de prompt, en tout quarante secondes à peine. Déjà, on chloroformait le patient, pendant qu'un aide lui saisissait l'épaule à deux mains, les quatre doigts sous l'aisselle, le pouce en dessus. Alors, Bouroche, armé du grand couteau long, après avoir crié: « Asseyez- le! », empoigna le deltoïde, transperça le bras, trancha le muscle; puis, revenant en arrière, il détacha la jointure d'un seul coup; et le bras était tombé, abattu en trois mouvements. L'aide avait fait glisser ses pouces, pour boucher l'artère humérale. «Recouchez-le!» Bouroche eut un rire involontaire en procédant à la ligature, car il n'avait mis que trente-cinq secondes. Il ne restait plus qu'à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu'une épaulette à plat. Cela était joli, à cause du danger, un homme pouvant se vider de tout son sang en trois minutes par l'artère humérale, sans compter qu'il y a péril de mort, chaque fois qu'on assoit un blessé, sous l'action du chloroforme. »

Le cimetière de Montparnasse, Paris

Jean Carmet

Jean Carmet, né le 25 avril 1920 à Bourgueil et mort le 20 avril 1994 à Sèvres, est un acteur et scénariste français

Jules Valadon 1826 - 1900 Le peintre des humbles

Jules Valadon 1826 - 1900 Le peintre des humbles

Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris

Marguerite Duras

1914 - 1996

Le cimetière de Montparnasse, Paris
Le cimetière de Montparnasse, Paris

    Maurice Pialat

    1925 - 2003

    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Paul Belmondo Sculpteur 1898 - 1982

    Paul Belmondo Sculpteur 1898 - 1982

    Le cimetière de Montparnasse, Paris

    Pierre Leroux

    1797 – 1871

    Doctrine de l'Humanité

    Editeur, philosophe et homme politique français. Pierre Leroux reprend à son compte le mot « socialisme » pour désigner l'idéal d'une société.

    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Robert Desnos 1900 – 1945 Mort pour la France

    Robert Desnos 1900 – 1945 Mort pour la France

    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Serge Gainsbourg 1928 - 1991

    Serge Gainsbourg 1928 - 1991

    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Le cimetière de Montparnasse, Paris

    Jean-Paul Sartre

    1905 – 1980

    Simone de Beauvoir

    1908 – 1986

    "Elle t'aimait et maintenant, elle repose de l'autre côté du mur avec toi."

    Le cimetière de Montparnasse, Paris
    Mon aquarelle, le café de Flore, siège du couple Sartre-De Beauvoir

    Mon aquarelle, le café de Flore, siège du couple Sartre-De Beauvoir

    Le cimetière de Montparnasse, Paris

    Stéphane Hessel

    1917 - 2013

    Diplomate, ambassadeur, résistant, écrivain et militant politique

    « Indignez-vous ! »

    Thérèse Amiouny 1934 – 2003 Née Bechalany Artiste peintre

    Thérèse Amiouny 1934 – 2003 Née Bechalany Artiste peintre

    Publié dans histoire

    Partager cet article
    Repost0

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Balzac

    La maison de Passy

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    Caricatures

    J.J. Grandville

    Le rentier et sa femme, 1840

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    J.J. Grandville

    Breuvages de l’homme, Paris, Neuhaus, 1835

    Le cidre*

    Le cidre est particulièrement apprécié par les franges les plus basses de la population, comme les concierges (qui venaient souvent de l’ouest de la France). Les petits-bourgeois partent le dimanche à la campagne et y boivent du lait, tandis que les étudiants de la rue des Arts, traditionnellement démunis, doivent se contenter d’eau fraîche.

    *

    Brassage du cidre

    Eco Musée de la pomme et du cidre

    Bretteville du Grand Caux          

    Le musée est situé dans une ferme entourée de pommiers dans les vergers. Un vieux colombier datant de 1785 trône au centre. Une mare traditionnelle se situe devant un bâtiment de la ferme.

    Avec les pommes récoltées manuellement, ils produisent du cidre. Elles sont lavées, broyées et transformées en « marc ». Il sera pressé pour en extraire le « jus de pomme » qui sera stocké dans des cuves. Les levures vont transformer le sucre du mout en alcool. Le cidre (entre 3 et 5,5°) est mis en bouteille. Les levures vont donner le pétillant et les bulles du cidre.

     

    Pommier John Downie

    Famille des  rosacées 

    -

    Arbre seul dans un chemin 

    Veules les roses 

    Pays de Caux

     

    -------------------------------

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    J.J. Grandville

    Grande course au clocher académique

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    Théodore Van Eisen

    Illustration pour Honoré de Balzac Le Père Goriot.

    Paris Edition de 1960

    Rastignac se confiant à sa cousine et protectrice, la vicomtesse de Beauséant qui le met en garde contre les pièges du monde, ses dangers et son ingratitude.

    Honoré de Balzac

    Le père Goriot

    La Marseillaise

    Honoré de Balzac 

    1799 - 1850

    Paris

    ------------

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac
    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    Emile Marcelin

    Emile Planat, dit, 1825 – 1887

    Et Dumont

    Graveur

    George Sand et cie

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac
    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    F. Roze

    Balzac et Lamartine

    Lamartine

    Lamartine

    Lamartine

    Lamartine

    Alphonse de Lamartine.

    Pourquoi mon âme est-elle triste ?

    Pourquoi gémis-tu sans cesse.

    O mon âme ? réponds-moi !

    D’où vient ce poids de tristesse

    Qui pèse aujourd’hui sur toi ?

    Christian Ferré

    "L'oeil croit au jour" de Lamartine

    Maison des Arts

    Evreux

    12 19

    ----------------------------

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac
    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac
    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac
    George Sand

    George Sand

    Benjamin Roubaud

    1811 - 1847

    Grand chemin de postérité

    Dumas - Sue

    Hugo - Gautier

    Alexandre Dumas

    Alexandre Dumas

    Alexandre Dumas fils.

    Pauvre fille ! On m’a dit qu’à votre heure dernière

    Un seul homme était là pour vous fermer les yeux,

    Et que, sur le chemin qui mène au cimetière,

    Vos amis d’autrefois étaient réduits à deux !

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac
    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    Benjamin Roubaud

    1811 - 1847

    Vous êtes jeunes et forts

    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac
    Honoré de Balzac, caricatures - Laure Balzac

    Nadar

    Félix Tournachon, dit, 1820 – 1910

    Panthéon Nadar, 1858

    George Sand - Hugo

    Laure Balzac, soeur d'Honoré de Balzac.
    Elle a co-écrit certains textes de son frère dans la Comédie humaine, notamment "Le Danger des mystifications".
    .
    Autrices invisibilisées.
     

    Laure Balzac.

     

    Née à Tours, le 29 septembre 1800, Laure Balzac fut la confidente de son frère. Elle épouse en 1820 un ingénieur des ponts et chaussées, Eugène Surville.

    Sœur préférée de l'écrivain Honoré de Balzac, elle a publié une biographie de ce dernier après sa mort, Balzac, sa vie et ses œuvres d’après sa correspondance. Elle a aussi écrit des textes qui ont servi de base à certains romans de Balzac « écrits à quatre mains ». C'est le cas du Voyage en coucou, que Balzac transforme en : Un début dans la vie, paru en feuilleton dans la revue La Législature sous le titre Le Danger des mystifications en 1842, puis en 1845 dans la deuxième édition Charles Furne de La Comédie humaine, classé dans les Scènes de la vie privée.

    -----------------

    Auguste Rodin

    1840 - 1917

    Buste de Balzac

    1892 - Fonte de Alexis Rudier.

    Fontevraud

    Abbaye royale

    Entre la période des recherches et celle de la réalisation, il s'écoule plusieurs années.

    Il élabore plusieurs statues de Balzac: un nu, un bras croisés, un bedonnant, un pied en avant, un cheveux courts. 

    Ce portrait se veut ressemblant.

    ------

    Martine Martine

    Née en 1932

    Petit Balzac

    Entre 2009 et 2016.

    Fontevraud

    Abbaye royale

    ---------

    Brugiotti d'après David D'Angers

    Honoré de Balzac

    Plâtre, 1929 (1844).

    Château de Saché

    Dès 1835, David D'Angers propose à Balzac de fabriquer un médaillon à son effigie.

    Il moule deux médaillons en 1842 et en 1843.

    Il sculpte le buste de l'écrivain en 1844.

    "Vous serez stupéfaite en voyant la tête olympienne que David a su tirer de ma grosse face de bouledogue".

    Balzac à madame Hanska, le 3 décembre 1843.

    -----------------

    Georges-Louis Guérard

    D'après Jean-Pierre Dantan (1835, plâtre teinté).

    Honoré de Balzac

    Plâtre teinté, vers 1930.

    Château de Saché

    Aucun portrait public ne circule depuis le début de la carrière du romancier.

    Dantan le représente en pied, tenant d'une main un chapeau et de l'autre une énorme canne. 

    Les esprits sont marqués durablement.

    Le romancier est associé au dandy parisien. Il exhibait volontiers sa canne aux turquoises.

    -----

     

    Martine Martine

    Née en 1932

    Balzac 1

    2006

    Bronze

    Musée Honoré de Balzac

    Château de Saché

    Martine Martine

    Née en 1932

    Balzac 8

    2013

    Pointe sèche. Epreuve 15/30.

    Musée Honoré de Balzac

    Château de Saché

    -------------

    Balzac et les femmes (Gisèle Halimi le trouve cynique) :

    « La femme est une esclave qu’il faut savoir mettre sur un trône » (p 144).

     

    Une farouche liberté.

    Gisèle Halimi avec Annick Cojean.

    Editions Grasset – et Fasquelle – 2020

    --------------

    Publié dans histoire

    Partager cet article
    Repost0

    Honoré de Balzac, quelques personnages de ses romans

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Balzac

    La maison de Passy

    Honoré de Balzac, quelques personnages de ses romans

    Personnages

    Pierre Ripert

    L’abbé Birotteau

    Honoré de Balzac, quelques personnages de ses romans

    Pierre Ripert

    Valérie Marneffe

    Ginevra di Piombo dans La Vendetta

    Ginevra di Piombo dans La Vendetta

    Ginevra di Piombo dans La Vendetta, dessin de Louis Français pour l’édition Furne

    Ginevra di Piombo dans La Vendetta, dessin de Louis Français pour l’édition Furne

    Les masques du bal de l’Opéra dans Splendeurs et misères des courtisanes

    Les masques du bal de l’Opéra dans Splendeurs et misères des courtisanes

    Madame Cibot dans Le cousin Pons, don du docteur Mario Bensasson

    Madame Cibot dans Le cousin Pons, don du docteur Mario Bensasson

    Mademoiselle de Watteville dans Albert Savarus

    Mademoiselle de Watteville dans Albert Savarus

    Rose Cormon dans la Vieille Fille

    Rose Cormon dans la Vieille Fille

    Charles Huard

    Madame de Mortsauf.

    Pierre Gusman, graveur.

    Moulage en cuivre d'après les bois gravés originaux.

    Pour les oeuvres de Balzac éditées par Louis Conard, Paris, 1927.

    Musée Honoré de Balzac

    Château de Saché 

    Madame de Mortsauf, comtesse Blanche-Henriette de Mortsauf, née de Lenoncourt, au château de Givry, est un personnage de La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Héroïne tragique à la vie brève (1785-1820) et émouvante, elle cumule les qualités de droiture et de dévouement qui font défaut à son contraire symétrique : Lady Dudley. On l'a comparée aux héroïnes de La Princesse de Clèves ou à La Nouvelle Héloïse.

    -------------

     

     

     

    Pierre Ripert

    Eugénie Grandet

    Plâtre.

    1933 - 1935

    Honoré de Balzac

    Château de Saché 

    ----------

    Pierre Ripert

    Henriette de Mortsauf. Lady Brandon.

    Plâtre pâtiné vers 1935.

    Honoré de Balzac

    Château de Saché 

    ----------

     

    Païva Arjuna

    L'hôtel de la Païva est un hôtel particulier parisien construit entre 1856 et 1865 au 25, avenue des Champs-Élysées par la Païva, née Esther Lachman, aventurière russe d'origine polonaise très modeste, devenue marquise portugaise, puis comtesse prussienne. Elle y donnait des fêtes restées célèbres.

    Elle est une célèbre courtisane et demi-mondaine du XIX e siècle.  La marquise de la Païva (1819-1884) fut probablement la plus célèbre courtisane à Paris sous le Second Empire.

    La marquise de Païva a utilisé ses charmes et de toute son intelligente pour s'élever le plus rapidement.

     

     

    Publié dans histoire

    Partager cet article
    Repost0

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Balzac

    La maison de Passy

    Honoré de Balzac, peintures et statues
    Honoré de Balzac, peintures et statues
    Honoré de Balzac, peintures et statues
    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Statues

    Alexandre Falguière

    1831 – 1900

    Réduction de la statue de Balzac assis

    Avenue de Friedland, Paris VIII

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Pierre-Eugène-Emile Hébert

    1828 – 1893

    Honoré de balzac, 1877

    Plâtre patiné

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Auguste Rodin

    1840 – 1917

    et Jean Jeanneney

    1861 – 1920

    Balzac, tête monumentale, 1899 ( ?)

    Grès émaillé

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Auguste Rodin

    1840 – 1917

    Etude définitive pour la tête de Balzac, vers 1897

    Epreuve en plâtre avec traces de gomme laque.

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Alessandro Puttinati

    1801 – 1872

    Portrait de Balzac, 1837

    Marbre de Carrare

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Peinture

    Pablo Picasso

    1881 – 1973

    portrait lithographié de Balzac

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Enrico Baj

    Ubuzac, 1999

    Honoré de Balzac, peintures et statues
    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Arroyo

    Balzac, 2014

    carrefour Raspail-Montparnasse

    carrefour Raspail-Montparnasse

    Monument à Balzac par Rodin

    Boulevard Raspail - 75014 Paris

    Honoré de Balzac, peintures et statues

    Monument d'hommage à Balzac - Issoudun

    Au musée Rodin

    Balzac, 1898

    Bronze

    Fonte Alexis Rudier, 1931, d’après le modèle de 1898.

     

    Commandé en 1891 par la Société des gens de lettres, le monument du romancier Honoré de Balzac (1799 – 1850) présenté au Salon de 1898, suscite un violent rejet. Conservé par Rodin, il n’est fondu qu’après sa mort. L’évocation symboliste du créateur domine, enveloppé dans la robe de moine qu’il revêtait pour écrire. Rodin utilise le drapé pour magnifier la tête, animée par l’accentuation de la chevelure qui contemple l’humanité et sa Comédie humaine.

    Publié dans histoire

    Partager cet article
    Repost0

    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Balzac

    La maison de Passy

    Mon aquarelle de la maison de Balzac à Passy

    Mon aquarelle de la maison de Balzac à Passy

    Son bureau

    Son bureau

    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Vue sur le jardin

    Vue sur le jardin

    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Maquette de l'emplacement de la maison de Balzac, avant les travaux

    Maquette de l'emplacement de la maison de Balzac, avant les travaux

    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Ewelina Hańska

    Ewelina Hańska

    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville
    Honoré de Balzac, la maison de Passy - Le Havre et la côte d'Ingouville

     

    La côte d'Ingouville par Honoré de Balzac

    Honoré de Balzac (1799-1850) a situé dans l’ancienne commune d’Ingouville l’action du roman Modeste Mignon.

    « Ingouville est au Havre ce que Montmartre est à Paris, une haute colline au pied de laquelle la ville s’étale, à cette différence près que la mer et la Seine entourent la ville et la colline, que le Havre se voit fatalement circonscrit par d’étroites fortifications, et qu’enfin l’embouchure du fleuve, le port, les bassins, présentent un spectacle tout autre que celui des cinquante mille maisons de Paris. Au bas de Montmartre, un océan d’ardoises montre ses lames bleues figées ; à Ingouville, on voit comme des toits mobiles agités par les vents. »

    Honoré de BALZAC, Modeste Mignon, 1844. Citation extraite du volume Folio, p. 43.

     

    Publié dans histoire

    Partager cet article
    Repost0

    L'enfance - La jeunesse - Maternité - Cosette

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Welcome
    par Alexandre Bourganov

     

    Ne pas vouloir d'enfants, un choix encore tabou. Les personnes refusant d'avoir des enfants sont davantage mis en lumière depuis quelques années, avec le mouvement #childfree . Mais ce choix reste encore mal compris et mal accepté par la société.

     

    Tribune : Je ne veux pas d'enfants, et j'aimerais que l'on arrête de me demander des justifications.

    (…) Bref, tout au long de ton existence, on t’envoie des messages sous toutes les formes pour te faire comprendre que ton destin, c’est d’être maman, et que ça te rendra plus belle et plus heureuse.

    (…) J’aime les enfants, mais celles et ceux des autres.

    D'après une étude anglaise, les couples sans enfants seraient plus épanouis dans leur relation que les autres.

     

    Ne pas avoir d'enfants serait-il la recette du bonheur ?

    Autre originalité de cette étude, les couples qui ne sont pas mariés sont également plus heureux que les couples mariés. Enfin, il semblerait que les couples homosexuels soient plus heureux que les couples hétérosexuels. Ces derniers affichent cependant moins leur bonheur en public, à cause de la peur du jugement des autres. 

    Grossesse: La consultation des sages-femmes passera de 23 à 25 euros en 2019.

     

    (…) D’autres tarifs seront même doublés : 40 euros au lieu de 21 pour une intervention en urgence les dimanches et jours fériés, 80 euros au lieu de 40 pour un accouchement de nuit.

     

    Une mère célibataire en 1687.

     

    « Le 6 avril 1687, a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse une enfant femelle, fille naturelle de Marie, âgée de trois jours qu’elle a déclaré être des œuvres de Jacques  demeurant à Ectot-lès-Baons, laquelle Marie s’étant réfugiée chez son père à Flamanville, y a fait ses couches en la maison duquel l’enfant susdite est décédée après avoir été baptisée en ladite maison par urgente mortalité par Anne faisant la fonction de sage-femme, en présence de parents dont  autres personnes soussignées. »

    Maternité de dauphins et princesses

    Julien Clément (médecin), est accoucheur après 70 heures du duc de Bourgogne le 6 août 1682, premier petit-fils tant désiré de Louis XIV, et du duc d'Anjou le 15 février 1710, troisième arrière petit-fils de Louis XIV, et qui lui succédera en tant que Louis XV. Louis XIV lui donne par la suite des lettres de noblesse en août 1711.

    L'accoucheur de Marie-Antoinette pouvait toucher une pension de ;

    40 000 livres si c'est un dauphin

    10 000 livres si c'est une princesse

    Nous remarquons la différence de traitement entre la naissance d'un garçon et d'une fille.

    Un médecin d'une petite ville de province avait du mal à atteindre 1 000 à 1 500 livres par an.

    Le XVIIIe siècle a montré la voie en anoblissant les médecins. C'est le symbole de la réussite et de la consécration officielle du mérite. Certains médecins cumulent des charges de cour, des fonctions universitaires et une clientèle dans les milieux courtisans. Leur fortune a été faite.

    Plus tard, Dubois en tant que médecin accoucheur, connut une heureuse issue de l'accouchement dramatique de l’impératrice Marie-Louise en octobre 1810, ce qui lui valut une gratification de 100.000 francs, de 15.000 francs d'honoraires, le tout assorti du titre de baron de l'Empire, et d’une rente de 9.000 francs.

    Les enfants placés en nourrice.

    Flamanville :

    La maman est venue accoucher à Flamanville. Son mari est  marchand toilier, bourgeois de la ville de Rouen, demeurant rue Saint-Maur, dans la paroisse de Saint-Gervais. Elle décède soit pendant l’accouchement, soit peu après. L’enfant, une petite fille, est confiée à une voisine pour être nourrie au sein. Malheureusement, elle décèdera à l’âge de cinq jours et sera enterrée à Flamanville. Le premier septembre 1756, un clerc et un autre voisin sont témoins. Le père est absent.

    Paul Delaroche

    Les joies d'une mère

    1864

    Un célèbre médecin accoucheur et professeur d’obstétrique à la Maternité de Port-Royal de Paris :

    Jean Louis BAUDELOCQUE (1745-1810) dans ses ouvrages écrit en 1781 et 1787:

    « L’art des accouchements » « Principes sur l’Art des accouchements »

    Excellent opérateur, il est devenu un des pionniers de l'obstétrique qui a permis à l'art des accouchements de réaliser de très importants progrès.

    Il était le médecin accoucheur des reines d'Espagne, de Hollande, de Naples et de toutes les dames de la cour.

    ---------

    Stefan Zweig

    Lettre d'une inconnue

    1922

    Pocket – Univers Poche – 2013

    Pages 40 et 44 

     

    Présentation de sa vision d'une maternité.

     

    Si le texte est écrit en 1922, on ne sait pas quand est situé le récit de cette lettre. Cela date peut-être de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle.

    La maternité est dans une salle de l'hôpital. Il la décrit comme le dernier lieu à fréquenter et où se côtoie toute la misère du monde.

    Le pauvre, et dans le cas présent, la pauvre, est une victime. C'est humiliant d'aller accoucher dans une maternité. Il faut être opprimée, indigente, exclue, oubliée pour ne pas avoir d'autre choix. Il fait parler son héroïne avec des expressions qui n'en sont pas moins fortes. « J'ai du m'y rendre », « je n'avais plus d'argent « , « j'y ai échoué ». C'est le désespoir qui amène la misérable à mettre au monde son enfant dans ce triste endroit où gisent les prostituées et les malades qui s'expriment avec des râles affreux.

    Elle décrit dans sa lettre le cynisme des jeunes médecins aux dents longues qui sont heureux d'avoir sous leurs mains cette manne humaine gratuite, sans défense et providentielle pour leurs études personnelles. Ils manipulent les femmes « à la manière d'un rat de laboratoire ! ». Les infirmières n'en sont pas meilleures, elles sont jugées comme « cupides ». Il ne reste d'une personne que son nom inscrit sur une étiquette au bout de son lit. Il n'y a plus d'humanité.

    Pour elle, l'enfer, depuis cette expérience, est cette salle de maternité où elle a souffert. C'est le lieu où elle a perdu sa pudeur, c'est « l'abattoir de la dignité».

    Le bonheur, pour elle, aurait été d'accoucher à la maison, avec un époux qui attende avec tendresse l'arrivée de ce bébé.

    ----------------

     

    Création de 30 000 places en #crèche dans le retardé " #Plan Pauvreté "… en faisant la poche aux #familles et aux #Collectivités Locales :

    - 2 % d’augmentation pendant cinq ans pour les premières,

    - tour de vis budgétaire pour les secondes.

    ---------------

    Crèches : le nouveau racket du gouvernement sur les familles.

    (…) À marche forcée, les administrateurs de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) doivent se prononcer, mercredi, sur la nouvelle convention d’objectifs et de gestion.

    (…) Ces 2 % n’ont l’air de rien. Mais pour une famille monoparentale au Smic (1 177 euros mensuels net), c’est 2 euros de plus à verser par mois la première année, qui deviennent 10 euros quatre ans plus tard.

    (…) En se basant sur un objectif d’augmentation des capacités d’accueil de 9 % en 2022, une ville comme Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) verrait son reste à financer passer de 9,7 millions d’euros en 2016 à 12,6 millions en 2022, soit 2,9 millions d’euros de plus à trouver.

    Serena Williams dénonce le défaut de prise en charge médical des complications suite à sa césarienne. Elle libère la parole des femmes noires américaines qui rappellent que la mortalité maternelle est 3 à 4 fois plus élevée chez les afro-descendantes.

    Janvier 2018

    En 2015, 2016, 2017, les Françaises ont fait moins d'enfants.

    Moins de crèches, moins d'allocations familiales, plus de précarité pour les femmes, pas d'augmentation des salaires, pas d'égalité dans le couple pour l'entretien du foyer et des enfants, une loi travail XXL qui permet le renvoi facile, la casse de l'hôpital public, la casse de l'Education nationale, la hausse du prix des logements grâce  à la spéculation, la baisse des APL, tout ça ne donne pas envie de faire des enfants. 

    Au contraire, l'espérance de vie ne baisse pas. Pas de guerre, un système de santé (encore) satisfaisant, une nourriture variée et possibilité de faire du sport, tout ça lié à une baisse du nombre d'heures de travail mensuel et cela permet de vieillir mieux.

    ---------------

    Rouen

    Eugène Carrière

    Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

    Jeune mère 1879

    ---------

     

    Ivy Compton-Burnett

    Une famille et son chef

    Editions Gallimard – L’Imaginaire – 1954

    A House and Its Head, 1935

     

    Page 192 :

    A propos de l’éducation des enfants :

    -         « Ce doit être une bien lourde responsabilité que d’élever cet enfant. »

     

    Page 197 :

    Un jeune enfant est mort asphyxié dans sa chambre. Etait-ce un meurtre ou un accident ? Voici la vision imaginaire et cynique de la mort chez un enfant :

    -         « Crois-tu qu’il ait pu se rendre compte de quelque chose…avoir peur…se débattre ? reprit Sibyl d’une voix angoissée.

    -         Mais non, mais non, dit Dulcia. La vie tient à peu de choses chez les enfants de cet âge. Cessez de vous tourmenter. »

     

    Ivy Compton-Burnett est une romancière britannique née le 5 juin 1884 à Pinner et morte le 27 août 1969 à Kensington, Londres. Romancière discrète de la première moitié du XXᵉ siècle, Dame Ivy Compton-Burnett fut un écrivain très apprécié par ses pairs, depuis Angus Wilson jusqu'à Nathalie Sarraute ou, plus près de nous, Angelo Rinaldi et Hector Bianciotti.

     

    Résumé de Un chef de famille:

    C'est le quatrième roman de l'une des plus célèbres romancières victoriennes.

    Ici, tout s'organise autour d'un égoïste chef de famille de l'époque victorienne. On va assister à des morts, des remariages, des adultères, des trahisons et peut-être même des assassinats.

     

     

     

    "Protégeons les oreilles de nos enfants pendant les concerts"

    Tag

    Avignon

    ----------

    L'âge moyen du premier enfant pour les femmes est de 29 ans dans l'UE, selon Eurostat . Avec de fortes disparités: de 26 ans en Bulgarie à 31 ans en Italie.

    En France, c'est 28,5 (statistiques publiées aujourd'hui portant sur 2016).

     

    http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/8774306/3-28032018-AP-FR.pdf/9263c8cb-abea-43f1-87de-dea6d9be562e

    -------------

     

    Décès du Dr. Brazelton, le pédiatre qui a fait du bébé une personne.

    Thomas Berry Brazelton, pédiatre américain dont les travaux ont fait école dans le monde entier et qui a révolutionné la façon de considérer les nouveau-nés, est mort à l'âge de 99 ans, a rapporté jeudi le New York Times.

     

    Hauts-de-Seine : ils accusent le département d’exclure les sans-papiers des PMI.

    « On parle ici des SDF et des migrants qui n’ont aucun papier, les exclus du système. Ce texte nous interdit de prescrire des actes comme des échographies, des prises de sang », résume Charlotte Serrano, médecin au CMS de Gennevilliers, en PMI et membre du collectif « Alerte pour les PMI et centre de planification et d’éducation familiale ».

     

    http://m.leparisien.fr/amp/hauts-de-seine-92/hauts-de-seine-ils-accusent-le-departement-d-exclure-les-sans-papiers-des-pmi-26-03-2018-7630263.php?__twitter_impression=true

    Aux Baumettes, 6 mères sont enfermées avec leur bébé... Un dilemme quotidien.

    Des bébés en prison: le dilemme des mères détenues.

    (…)Depuis qu’il a retrouvé sa mère, Théo va mieux mais «il a peur des portes, c’est pas son univers».

    Régine Pernoud

    Hildegarde de Bingen

    Conscience inspirée du XIIe siècle

    Livre de Poche

    Editions du Rocher, 1994

     

    Page 16 :

    Régine Pernoud explique que l’éducation, à cette époque, commence « par le chant des psaumes ». Quand on apprend à lire on apprend le psautier.

    Hildegarde a appris le psautier de l’Evangile et du Nouveau Testament. On peut aussi apprendre la division des syllabes ou la connaissance des cas et des temps.  L’enseignement de la grammaire est dispensé.

    Hildegarde de Bingen * :

    Elle laisse une œuvre importante qu’elle a dicté à des secrétaires et qui est composée de trois ouvrages : « Le livre des mérites de la vie », le « Livre des œuvres divines » et le « Scivias ». (p 56) Elle administre un monastère sur les bords du Rhin et y meurt à plus de quatre-vingts ans. Elle transcrit ses visions surnaturelles à partir de 1141. Elle avait « la prescience de la loi de l’attraction ainsi que de l’action magnétique des corps ». (p 60) Elle aborde le soleil comme centre du « firmament, s’intéresse à la circulation du sang et prône la tolérance, certainement au sujet des cathares.

    *

    Hildegarde de Bingen, née le 16 septembre 1098 à Bermersheim vor der Höhe près d'Alzey et morte le 17 septembre 1179 à Rupertsberg, est une religieuse bénédictine mystique, compositrice et femme de lettres franconienne, sainte de l'Église catholique du XIIᵉ siècle.

     

    La femme au temps des cathédrales

    Régine Pernoud

    Livre de Poche

    1980

    02/18

    Protection de l’enfance en France :

    Une nounou tape des enfants, notamment sur le sexe.

    L’assistante maternelle est condamnée à un mois de prison avec sursis. Mais peut continuer à exercer son activité professionnelle. Ca laisse interrogateur…

    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/le-mans-la-nounou-trop-severe-condamnee-5547368

    Campagne nataliste en Serbie.

    "Amour et bébés, c'est tout ce qu'il nous faut!", "N'attends pas pour accoucher!"

    "Maman, je ne veux pas être seule, papa je veux un frère", "Assez de paroles ! Que les pleurs des bébés se fassent entendre!", "Les miracles ne se produisent pas, ils naissent"

    (…)

    "Actuellement, 52% des femmes ne font qu'un enfant, pour assurer le maintien de la population, il faudrait que 44% des femmes aient deux enfants et 45% en aient trois", avait déclaré fin 2017 Slavica Djukic Dejanovic.

    Les fillettes travaillent (fileuses) et meurent.

    A Yvetot, deux petites filles décèdent. Elles sont nommées par le prêtre vicaire dans le registre comme des fileuses.

    « L’an 1774, le samedi 8 octobre, le corps de M., fileuse, âgée de neuf ans, munie des sacrements de l’extrême onction  a été par moi prêtre vicaire soussigné inhumée dans ce cimetière de ce lieu en présence de J.L son père et de F.L son cousin. »

    La seconde décède en 1775, le samedi 23 août. « Le corps de M., fileuse, décédée aujourd’hui, âgée de quatorze ans, munie des sacrements de l’église a été par moi vicaire soussigné inhumée dans le cimetière de ce lieu en présence de T.P son oncle et de J.P son frère qui nous a déclaré ne savoir signer. »

    Jacques-Louis David (Paris 1748 – Bruxelles 1825)

    Portrait de jeune garçon 1786

    Huile sur toile

    David fait poser son jeune modèle en toute inactivité, de face et devant un fond à peine esquissé qui reprend les tonalités brunes de son habit et de sa chevelure. Le cadrage resserré autour du visage met en valeur le regard interrogateur de ce jeune homme à la mise débraillée. C’est que, sous l’impulsion des philosophes des Lumières, on a commencé à reconnaître les richesses de la vie intérieure propre à l’enfant et à formuler de nouvelles problématiques relatives à son éducation.

    29 mai 1769, dans l'Eure :

    « J.A. enfant de la paroisse de Saint-Maclou de Rouen rue du Rosier, mendiant son pain, est mort à l’hôpital de ce lieu, âgé d’environ quinze ans et a été inhumé au cimetière en présence des témoins soussignés. »

    Le 15 mars 1850, la Loi oblige toutes les communes de plus de 800 habitants à ouvrir une école de filles.

    ------------------

    Linda Brown, femme au centre de Brown contre la Commission, meurt.

    Linda Brown, qui, petite fille était au centre de l'affaire Brown contre Board de l'éducation qui a mis fin à la ségrégation dans les écoles américaines, est décédée, a dit un porte-parole de la maison funéraire.

    Brown, 75 ans, est décédée dimanche après-midi à Topeka, Kansas.

    Brown avait 9 ans en 1951 quand son père, Oliver Brown, a essayé de l'inscrire à l'école primaire de Sumner, puis une école « toute-blanche » près de sa maison de Topeka. Quand l'école a bloqué son inscription son père a poursuivi le Conseil de l'éducation de Topeka. (…) « Bien que son nom sera à jamais une partie de l'histoire américaine des droits civiques, ses contributions à la Communauté après l'affaire font partie de son héritage », a dit aussi l'amie de longue date Carolyn Campbell.

    (… ) La Cour suprême décrira le processus de déségrégation scolaire dans Brown II en 1955, mais il faudra des années pour que les écoles à travers le pays se conforment pleinement.

    Le gouverneur du Kansas Jeff Colyer  a reconnu lundi la contribution de Brown à l'histoire américaine.

     "Il y a 64 ans une jeune fille de Topeka a porté une affaire qui a mis fin à la ségrégation dans les écoles publiques en Amérique. La vie de Linda Brown nous rappelle que parfois les personnes les plus invraisemblables peuvent avoir un impact incroyable et qu'en servant notre communauté, nous pouvons vraiment changer le monde.  "

     

    «J'ai commencé à pleurer parce qu'il faisait si froid»

    Brown est née en 1943, selon les Archives nationales. Lorsque son père a rejoint le procès, les quartiers de Topeka ont été partiellement intégrés, Brown a déclaré dans une interview de 1985 pour la série documentaire  " America's Civil Rights years."  "J'ai joué avec des enfants qui étaient hispano-américains. J'ai joué avec des enfants qui étaient blancs, les enfants qui étaient Indiens, et les enfants noirs dans mon quartier,"dit-elle.

    Les écoles secondaires et les écoles secondaires ont également été intégrées, dit-elle. (…) En 1954, il y avait quatre écoles afro-américaines et 18 écoles blanches à Topeka.

    Pour atteindre l'autobus qui l’a transportée, elle et ses sœurs, à 2 milles à travers la ville vers l'école « toute-noire », elle a dit qu'elle a dû marcher pendant des yards le long de la voie de chemin de fer et à travers une avenue occupée.

     "Je me souviens de la promenade comme étant très long à ce moment-là," dit-elle en 1985.  "et puis quand l'hiver est venu, c'était une promenade très froide. Je m'en souviens. Je me souviens de la marche, les larmes de gel sur mon visage, parce que j'ai commencé à pleurer parce qu'il faisait si froid, et plusieurs fois j'ai dû faire demi-tour et courir à la maison.  "

     

    Plus de deux millions d'Italiens victimes d'agressions sexuelles durant leur enfance.

    Plus de deux millions d'Italiens, soit environ 8% de la population totale, ont été sexuellement abusés pendant leur enfance, ressort-il des chiffres dévoilés mardi par l'Institut national des statistiques (Istat).

    Cinq ans de pontificat: François trébuche sur le dossier de la pédophilie.

    Son voyage en janvier au Chili, où l'athéisme se répand après des scandales étouffés de pédophilie, a constitué un échec retentissant, peut-être même un tournant du pontificat.

    Enquête sur des prêtres pédophiles en Australie.

    Le nouvel argentier du Vatican est accusé par la victime d'un prêtre pédophile en Australie d'avoir voulu acheter son silence.

    (…) George Pell a agi avec "froideur et indifférence, j'irai jusqu'à dire comme un sociopathe" envers les victimes d'agressions sexuelles, a accusé le Britannique en réclamant sa révocation.

    "Plus de 200 témoins et victimes" : la communauté de Riaumont au cœur d'un scandale de pédophilie.

    En mai 2017, la communauté, régulièrement critiquée depuis les années 1970 pour ses méthodes d'éducation violentes et ses liens avec l'extrême droite, faisait face à la mise en examen d'Alain H., père prieur, et pilier de Riaumont depuis les années 1980.

    Une campagne percutante dévoile des illustrations réelles d’agressions sexuelles.

    Selon Bahay Tuluyan, près de 7418 enfants ont subi des agressions sexuelles d’adultes proches d’eux (oncle, parent) entre 2011 et 2016 aux Philippines.

     

    https://lareclame.fr/tbwasmp-bahaytuluyan-stopthesilence-199080

     

     

    Michel François Dandré-Bardon (Aix en Provence 1700 – Paris 1783)

    L’enfance 1743

    Huile sur toile

    Dans le sillage des textes de Jean-Jacques Rousseau portant sur l’éducation, les peintres du XVIII e siècle portent un regard attentif et nouveau sur l’enfance, à commencer par Chardin, dont Dandré-Bardon est ici proche. Dans ce tableau, l’un des deux garçons en train d’étudier s’avance, déjà en pleurs, vers le précepteur, qui le menace de sa férule et peut-être même du martinet posé sur le guéridon.

    Michel François Dandré Bardon

    Aix-en-Provence, 1700 – Paris, 1783

    L’Atelier

    Huile sur toile

    Musée des Beaux-Arts

    Marseille

     

    Jean-Jacques Rousseau

    Jean-Jacques Rousseau

    "Oserais-je expliquer ici que la plus grande, la plus importante, la plus utile règle de toute l'éducation? ce n'est pas de gagner du temps, c'est d'en perdre."

    Jean-Jacques Rousseau

    Il y a 194 ans naissait Julie-Victoire Daubié, 1ère femme à obtenir le bac en 1861.

    Née en 1824 à Bains-les-Bains dans les Vosges, elle n'a pas connu son père, mort alors qu'elle a moins de 2 ans. Sa mère et les 8 enfants s'installent alors à Fontenoy, dans la famille du père décédé. 

    (…) Elle étudie en parallèle le grec et le latin avec son frère prêtre, mais aussi la zoologie au Muséum d'histoire naturelle de Paris grâce à l'intervention d'Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, un spécialiste renommé. 

    Pakistan : des fillettes comblées dans l'école de Malala, leurs parents inquiets.

    Leurs parents refusent toutefois d'en parler, par crainte de représailles des talibans pakistanais, qui ont manqué d'assassiner la prix Nobel en 2012.

    (…)Mais le Pakistan est souvent critiqué pour ne pas s'attaquer aux racines de l'extrémisme.

     

    À 96 ans, une femme mexicaine réalise un rêve: aller au lycée.  Guadalupe Palacios Garcia a appris à lire quand elle avait 92 ans.

    Tuxtla Gutiérrez (Mexique) (AFP)-Guadalupe Palacios se distingue dans sa classe de lycée au Mexique, et ce n'est pas seulement à cause de ses cheveux gris, sa peau profondément froissée ou ses 96 ans.

    Palacios, qui cherche à vivre son rêve de terminer l'école secondaire par son 100e anniversaire, est également l'élève le plus enthousiaste dans la salle de classe.

    "Je me sens prêt à tout donner. Aujourd'hui est un jour merveilleux" a-t-elle dit lundi sur son premier jour de l'école secondaire dans l'état du sud du Chiapas, portant l'uniforme de l'école constitué d'un polo blanc et d’une jupe noire, apportant sa propre touche personnelle: un pull rose.

    "Dona Lupita," comme elle est affectueusement connue, a été accueillie avec les applaudissements de ses camarades d'école secondaire numéro 2 dans la ville de Tuxtla Gutierrez, la capitale de l'État.

    Elle prit des notes avec diligence dans ses cours de chimie et de mathématiques et pavanait même ses affaires dans un cours de danse.

    Palacios a grandi dans la pauvreté dans un village indigène et a passé son enfance à aider sa famille à cultiver du maïs et des haricots au lieu d'aller à l'école.

    En tant qu'adulte, elle a vendu des poulets au marché, a été mariée deux fois et a eu six enfants.

    En cours de route, elle a acquis l'arithmétique, mais n'a jamais appris à lire et à écrire.

    Quand elle a dépassé ses 92 ans, elle a dit qu'il était temps de s’inscrire dans un programme d'alphabétisation.

    "Maintenant, je peux écrire des lettres à mes copains," dit-elle avec un rire.

    Mais elle ne s'arrête pas là: en 2015, elle s'inscrit dans un programme d'enseignement primaire pour les adultes.

    En moins de quatre ans, elle termine ses études primaires et secondaires.

    Mais il n'y avait pas de programme d'apprentissage pour adultes pour l'école secondaire- alors elle a décidé de s'inscrire dans une école publique régulière, avec des camarades de classe de huit décennies plus jeunes qu’elle.

    Déjà, elle est à la recherche au-delà de l'école secondaire: elle aimerait être une enseignante de maternelle un jour.

     

    Tag d'un enfant souriant à Arles

    Guaté Mao

    A Avignon

    L'enfance musicale

     

    Tag d'une fillette de couleur perdue dans ses pensées

    Marseille

     

    Tag d'un garçon de couleur. Il est joufflu et son regard est accusateur.

    Marseille

     

    Tag de l'enfant masqué. Son regard est triste.

    Marseille

     

    Tag d'une fillette qui tague

    Marseille

    Jeux enfantins

    Tag d'un garçon qui tague

    Le Havre

     

    Tag d'une fillette effarouchée

    Marseille

    Les enfants dessinent sur les murs

    Tag à Marseille

    Les enfants musclés

    Ils arbhorrent leurs pectoraux

    Tag à Marseille

     

    Saute-mouton

    ou bien

    Mélée de rugby

    ?

    Oui à la mixité.

    La ville de Puteaux a créé une aire de jeux "genrée" pour les enfants dans un jardin public.

    (…) "Pourquoi c’est séparé. Comment font les parents qui ont des enfants de genres différents ?", réagit une maman.

    Fillette au regard triste

    Fillette qui goûte

    C'est l'une des sœurs, âgée de 17 ans, qui a mis fin au cauchemar de la fratrie. Elle est parvenue à s'échapper et a appelé dimanche matin le numéro d'urgence 911 depuis un appareil portable trouvé dans la maison.

    L'adolescente, qui était "un peu maigre" et semblait n'avoir que 10 ans selon le communiqué de presse de la police, "affirmait que ses douze frères et sœurs étaient retenus à l'intérieur de la résidence par leurs parents, précisant que certains étaient attachés avec des chaînes et cadenas".

    Droit à l'instruction

    Papa, où t'es?

    C'est le cri de Stromae

    Papaoutai

    Le rose masculin

    Au siècle des Lumières, le rose n'est pas réservé aux vêtements féminins enfantins. Les garçons aussi portent le rose jusqu'à la fin du XIXe siècle.

    Issoudun

    Enfants priant

    Issoudun

    Enfants

    Timoléon Lobrichon

    L'instruction obligatoire

    1873

     

    La petite fille casseuse de pierres

    Le petit garçon casseur de pierres

    Les casseurs de pierres

    Cosette va chercher de l'eau

    Cosette va chercher de l'eau

    Cosette va chercher de l'eau

    La porteuse de paille

    Lu dans le registre d'Auberbosc:

     

    "Le premier de mai mille sept cent douze a été inhumée dans le cimetière d’Auberbosc une petite pauvrette inconnue âgée d’environ 9 et 10 ans, logée dans le four de J.S., fermier de madame d’A, fait en présence des soussignés."

    Les porteuses d'eau

    Les enfants enrôlés dans les combats

    Giuseppe Bonito

    Naples, 1705 – 1789

    Portrait de jeune fille

    1745

    Au moins 454 personnes sans domicile fixe sont décédées en France en 2013, dont 15 enfants de moins de 15 ans.

    C’est le bilan non exhaustif du collectif « les Morts de la Rue » qui a pour charge de comptabiliser en travaillant avec les associations, les services du 115 ou du Samu Social, les foyers d’hébergement, les pompiers, les travailleurs sociaux, certains services de police, les particuliers, les hôpitaux, les mairies ou encore les pompes funèbres.

    La majorité des SDF décédés sont des hommes, mais les 15 enfants représentent 3,3% des morts.

    Ce chiffre est en forte hausse par rapport à 2012. Ils étaient 3 enfants décédés dans les rues ou dans les bidonvilles.

    Les enfants avaient 4 ans en moyenne. Cinq étaient des nouveaux-nés. Dix d’entre eux appartenaient à la communauté rom.

    Les enfants sont les premières victimes des guerres, de la misère, du chômage

    Droits de l'enfant

    à la vie

    à l'éducation

    à l'alimentation

    à la santé

    à l'eau

    à l'identité

    aux libertés

    à la protection

    03/07/1762, Tremblay-Omonville,

    « Un petit mendiant âgé d’environ douze ans, de la paroisse de Saint-Nicolas-du-Bourg, étant trouvé près du jardin des Noisetiers ( ?) et fracassé de la tête, a été porté à l’hôpital, y est mort vingt-quatre heures après et a été inhumé au cimetière en présence des témoins soussignés. »

    Lutte contre la pauvreté : les enfants au cœur d’une stratégie qui reste à financer.

    En France, trois millions de mineurs vivent en effet sous le seuil de pauvreté.

    J’aime ma maman. Je suis encore au creux de son ventre, bien au chaud, dans le noir. Un véritable petit nid douillet. Je suis en pleine relation intime avec elle et je ressens tous ses affects. Toute ma vie future, je rechercherai cette sensation de communion avec des inconnus. Mais, ca n'égalera jamais ce que je vis en ce moment. J'en profite...

    J’ai six mois. J’ai passé les deux tiers de mon temps de gestation et je prospère là, dans ses entrailles. Je ne suis pas pressée de sortir. Oui, vous avez bien lu : je suis une fille. Oh ! Je sais ! Vous allez dire : « La pauvre ! Dans cette société faite pour les hommes, encore une future dominée… » D’abord, on ne choisit pas. Et puis, malgré les futures difficultés, j’ai envie de vivre une belle vie. Les femmes avant moi ont ouvert des brèches. Je compte bien en profiter et pourquoi pas ? les élargir en boulevards.

    Je ne sais pas si mes parents sont au courant. Je crois qu’avec les échographies, ils savent avant la naissance s’ils attendent un garçon ou une fille. Il me semble avoir entendu que dans certaines parties du monde, ça set à éliminer les filles. J’ai de la chance : je suis encore en vie, je vis dans la ‘bonne partie du monde’, celle qui ne nous élimine pas.

    Parfois et la plupart du temps, ma mère me protège, au calme. J’adore quand elle dort. Je peux me tourner et me retourner. J’ai encore de la place. C’est mon temps de jouer à l’actrice avec mes petits mouvements de star dans ce corps au repos. Alors j’en profite. J’étire mes petits pieds, je pousse mes petits poings. Tout est tranquille et j’explore mon espace, relax !

    Mais par d’autres moments, je ne sais pas ce qui lui prend. Ma mère gesticule, lève la jambe très haut, saute, remue comme si je n’étais pas là !

    La musique est à fond et je panique. Mon petit cœur bat la chamade. J’essaie de me boucher les oreilles, je voudrais m’accrocher à quelque chose, mais à quoi ? Il n’y a que de l’eau…Encore heureux, je ne vomis pas…

    Pourvu que tout tienne ! Je ne veux pas sortir maintenant. C’est trop tôt. Je sais qu’ils ont fabriqué des boîtes reliées à des produits nutritifs et médicamenteux pour terminer le développement des bébés prématurés, mais moi, j’aime l’odeur de ma maman. Je préfère rester en osmose avec elle. Son ventre se développe en même temps que moi, et je ressens ses caresses quand elle presse son ventre avec ses mains. C’est un luxe de profiter d’un ventre maternel jusqu’au bout, et je veux rester chanceuse.

    Je croise les doigts. Je patiente. Ses moments d’excitation ne durent pas très longtemps. Si je savais lire l’heure, je dirais que ça dure deux heures. C’est possible, humainement parlant ? Ca n’arrive pas tous les jours, et quitte à choisir, je préfère plutôt ça que cette machine à robot ! Je l’aime maman et je lui pardonne.

    Elle chante aussi pendant ces moments-là. J’adore l’écouter chanter. Mon papa aussi est sur scène. Il joue de la trompette. Qu’est-ce qu’il joue bien ! Je suis en admiration devant mes parents. Quand je serai grande, moi aussi, je jouerai de la trompette. Le public les admire et les applaudit très fort. Je profite en famille de ces moments de bonheur.

    En attendant l’accouchement, j’espère que ma mère va prendre son congé de maternité en totalité. Je ne voudrais pas qu’elle fasse comme cette femme qui fait de la politique et qui a travaillé jusqu’à l’accouchement. Elle est réapparue très-très vite dans la vie publique, aux yeux de tous, comme si elle n’avait pas accouché cinq jours plus tôt…Les autres femmes qui prennent un congé de maternité de deux mois après l’accouchement doivent complexer…Il paraît que l’effort de l’accouchement est équivalent à celui du Marathon. Ah bon ? Entre les intérêts d’argent dans le monde du spectacle et les miens, y’a pas photo ! Je suis l’avenir, le fu-tur ! Protégez-moi…

    Je m’adresse aux producteurs de ma maman : si je me développe bien, je vous ferai gagner de l’argent , moi aussi, dans un avenir proche…

    Mais, pour le moment, ne m’oubliez pas !

    Brigitte Masson.

    Eka et Natia.

    Film de Georgie.

    Réalisé par Nana Ekvtimishvili et Simon Gross.

    1992.

    "Les armes circulent en Georgie et permettent aux hommes de faire leur loi.

    Le film commence par une émission de radio présentée par un homme qui explique que chaque famille devrait avoir une arme chez elle, à condition de s’en servir à bon escient.

    Deux adolescentes de 14 ans, Eka et Natia, sont amies et vont au collège.

    Eka est importunée par deux garçons de son quartier.

    Natia a un amoureux, mais il doit partir rejoindre son oncle à Moscou. Avant son départ, il lui offre un revolver.

    Natia se fait kidnapper par un rival et ne pourra ressortir de sa « prison » que lorsqu’elle tombera amoureuse de son ravisseur. Il s’ensuit le mariage et l’abandon de l’école.

    Lorsque son ancien amoureux reviendra, la jalousie de son mari sera la plus forte et il le tuera.

    Ce revolver voyagera entre les mains des deux amies. Natia envisage le suicide après son mariage, puis à une vengeance contre son mari après l’assassinat de son amoureux. Eka fait fuir ses deux agresseurs.

    Mais, finalement, cette arme disparaîtra dans un étang. Eka l’emportera et la vengeance ne se réalisera pas et elle renouera avec son père, emprisonné à la suite du meurtre d’un rival."

    La Géorgie a déclaré son indépendance vis-à-vis de l'Union des républiques socialistes soviétiques le 9 avril 1991.

    Sous le mandat de l'État de Géorgie, la corruption se développe, la criminalité augmente, le pays souffre d'une profonde crise énergétique et l'état de l'économie est désastreux, la dette et l'inflation atteignant des taux records.

    La guerre civile est finalement achevée après trois ans de combats s'étendant de l'Ossétie du Sud à l'Abkhazie et la Mingrélie, et ce malgré le scepticisme initial de certains partisans de Gamsakhourdia sur sa mort et la défaite humiliante des forces géorgiennes face aux sécessionnistes ossètes et abkhazes.

    Le régime qui établit la Constitution de 1995 était présidentiel, mais l'importante révision du 15 octobre 2010 change la nature du régime. Toutefois, elle doit entrer en vigueur à la suite de l'élection présidentielle tenue en principe en octobre 2013. Mais la victoire du « Rêve géorgien » lors des élections législatives d'octobre 2012 a engendré une nouvelle révision en mars 2013 et de nouveaux projets. Elle prive non seulement le président, mais aussi le premier ministre (du moins si l'on s'en tient au texte), de toute autorité sur le Gouvernement et instaure un régime des partis, avec un système de double investiture pour la formation du Gouvernement (analogue à celui de la IVe République française) et des procédures particulièrement compliquées, tandis que le président est réduit à une fonction notariale.

    Mère et fille au Portugal

    Mère et fille en Chine

    Mère et fille en Russie

    Gérard Garouste

    Avec Judith Perrignon

    L’intranquille

    Autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou.

    Edition l’Iconoclaste, 2009.

     

     

    Pages 24, 25 et 28 :

    Il décrit sa mère comme une « femme soumise, effacée jusque dans l’éducation de son enfant ». Elle était « une épouse dans l’ombre d’un mari, comme les familles et les évangiles du dimanche en fabriquaient tant. »

     

    Coupe Trapani

    1989

    En collaboration avec Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti

    Pâte de verre, cristal soufflé-moulé.

    Musée des Beaux-Arts

    Nancy

     

    Mariée au peintre Gérard Garouste, Elisabeth Rochline est née à Paris dans une famille d’immigrés russes.

     

    Milan

    La maternité vue au XXe siècle

    Gerolamo Induno

    Milano 1825 – 1890

    Voyage dans le train du Northern

    Italie

    Domenico Induno

    Milano 1815 – 1878

    La visite chez la nourrice

    1863

     

    Italie

    Fontainebleau

    Maternité

    Fiorentino et Primatice

    Fontainebleau

    Maternité

    Fiorentino et Primatice

    Giovanni Segantini

    1858 – 1899

    La collecte du coton

    1882 – 1883

     

    Italie

    Tag à Athènes - Bébé dort

    Sarcophages d'enfants

    IIe IIIe siècle après J-C

     

    Check he out!

    Athènes - Fillettes à l'école

    A Athènes

    Enfant Euro € Disney

    Les deux fillettes posent

    Musique à Nîmes

    Petite fille jardinière

    Athènes

    Enfant désabusé

    Fillette non encore masquée

    Retour à la nature

    Welcome to Athens

    L'enfant mutant

    L’intolérance aux rondeurs.

    Ils étaient une petite bande de trois garçons et d’une fille. Tous du même âge, environ quinze ans. Ils sont montés dans le bus, énervés. Ils parlaient fort, s’invectivaient de loin en loin, occupaient l’espace physique et sonore. Les autres personnes devaient se plier à leurs exigences et subir la loi de leur jeunesse.

    A l’arrêt suivant, deux filles montèrent dans l’autobus. L’une des deux était très pulpeuse, bien en chair, très jolie. Elle avait des beaux cheveux longs et noirs. Elle était maquillée, portait des bijoux.

    Elles s’installèrent près de moi, se retenant à la barre, debout et serrées l’une contre l’autre. Il y avait déjà de l'affluence.

    Un des garçons se rapprocha d’elles et engagea la conversation. Il y avait du monde et je n’y prêtais pas attention. Ils pouvaient peut-être se connaître…C’était en fait une tactique d’approche pour faire connaissance.

    Tout à coup, il lança un coup de poing sur le bras de la fille rondelette. Puis un autre, et encore un autre…Les coups tombaient. La jeune fille supporta cette violence sans rien dire, sans pleurer. Plus un mot entre eux ! Elle lui jetait des regards de haine…

    Je regardais cette scène avec stupeur et impuissance.

    Pourquoi la tapait-il ? Tout se passait si rapidement et de façon si inattendue….

    Encore un arrêt. Les deux copines quittèrent le bus, sans demander leur reste. Elles restèrent sur le trottoir, à l’arrêt du bus, regardant celui-ci redémarrer avec ce monstre de violence et d’intolérance à l’intérieur. Elles prendraient le prochain bus.

    Dans mon bus, le garçon éructait ! Il était encore irritable. Sa colère était au sommet. Il ne parvenait pas à se calmer. Il rejoignit son groupe de copains et commença à se plaindre. C’était surprenant de voir l’agresseur se transformer en victime ! « Pourquoi est-elle descendue ? » Il ne comprenait pas qu’elle se soit soustraite à son mauvais traitement…Il avait tant de rage en lui qu’il n’avait pu exprimer. Il restait là, insatisfait, en ébullition. Il ne parvenait plus à stopper ce flot de haine.

    Enfin, il s’expliqua : « Quelle grosseur ! Je ne supporte pas ! Ca ne devrait pas exister ! »

    Je lui dis : « Te rends-tu compte de ta violence envers cette fille ? Te rends-tu compte que tu lui as fait très mal ? Ne t’étonne pas ensuite qu’elle t’ait fui… »

    Il me regarda comme s’il sortait d’un mauvais sommeil. Arrêt sur image. Moment de réflexion…

    Puis, il s’apaisa.

    Ces coups n’étaient peut-être pas destinés uniquement à cette fille ?

    Allez savoir…J’ai eu de la chance qu’il ne s’en prenne pas à moi. Peut-être mes paroles l’ont-elles sorti de cette prison dans laquelle il s’était enfermé.

    Journée consacrée à la jeunesse qui se déroulera au Parc de Valabre à Gardanne avec la participation lors d'un débat citoyen de jeunes de tous horizons.

    Nous comptons sur votre présence nombreuse, votre famille, vos amis.
    Vous pouvez transférer d'ores et déjà ce message à tous vos contacts.

    Au plaisir de vous revoir à cette occasion


    Très cordialement
    Catherine Piat

    Présidente de Résister Aujourd'hui

    Angelo Trezzini

    Milan 1827 – 1904

    La promenade du jeudi

    1869

    Luigi Rossi

    1853 – 1923

    L'école de la misère

    1895

    Stèle d'une pédagogue

    Milan

    Une femme maîtresse, Orensia Obsecuens, punit son élève avec un bâton. La profession de pédagogue, inscrite fièrement sur le marbre, montre la promotion sociale d'une ancienne esclave. Elle est représentée avec ses outils de travail: des plumes pour écrire et des bâtons.

    Vase de l'Attique – Lékythos

    2e – 5e siècle avant J-C

    Bol d'onguent

    Un bébé à genoux, se déplaçant à quatre pattes.

     

    Pot à onguent – Likythos

    Céramique

    4e siècle avant J-C

    Ces pots étaient placés dans des tombes d'enfants.

    Felice Casorati

    Avril (la toilette, printemps)

    1929 – 1930

    Peinture à l'huile

    A la manière de Rubens

    "Apothéose des Germains"

    1626

    Paris

    "J'ai gardé mon âme d'enfant".

    Le blé en herbe.

    Colette.

    1923

    Le roman développe les oscillations profondes et sismiques provoquées par la révélation de la sexualité, ce que ne font pas les autres romans sur l'adolescence de son époque. Il aborde un thème tabou de façon originale: les corps qui se transforment, la naissance du désir, la sexualité des adolescents. L'auteur use de pudeur pour décrire la sexualité avec des images poétiques et des gestes épurés.

    Colette a dit du Blé en herbe: "Je me suis penchée toute mon existence sur les éclosions.(...) Aussi, parmi mes livres, Le Blé en herbe m'est-il peut-être le plus cher."

     

    Le diable au corps

    Raymond Radiguet

    1923

    Le roman a un succès de scandale. Il est accusé de libertinage, comme le roman de Colette. 

    C'est le récit d'une histoire d'amour entre un jeune garçon et une femme tandis que le fiancé de cette dernière se bat sur le front durant la Première Guerre mondiale.

    Il y aborde les thèmes de l'adolescence, la trahison, le scandale, la parentalité, l'adultère, les doutes amoureux

    Le chercheur d'or

    Jean-Marie Gustave Le Clézio

    1985

     

    Parti de l'île Maurice à la recherche d'un trésor sur l'île Rodrigues, Alexis traverse le monde et la première guerre mondiale avant de découvrir son véritable trésor.
    Un hymne à la vie et à la beauté du monde.

     

    Le grand Meaulnes

    Alain Fournier

    1913

    "Il arriva chez nous un dimanche de novembre 189...

    Je continue à dire « chez nous », bien que la maison ne nous appartienne plus.

    Nous avons quitté le pays depuis bientôt quinze ans et nous n'y reviendrons certainement jamais.

    Nous habitions les bâtiments du Cours supérieur de Sainte-Agathe.

    Mon père, que j'appelais M. Seurel, comme les autres élèves, y dirigeait à la fois le Cours supérieur, où l'on préparait le brevet d'instituteur, et le Cours moyen.

    Ma mère faisait la petite classe..."

     

    François Seurel, quinze ans, raconte l'histoire de son amitié avec Augustin Meaulnes, dix-sept ans, alors que Meaulnes cherche son amour perdu. Impulsif, téméraire et héroïque, Meaulnes incarne l'idéal romantique, la recherche de l'indisponible, et le monde mystérieux entre l'enfance et l'âge adulte. Ce roman narre la quête sans espoirs de l'adolescence. 

     

     

    Un adolescent d'autrefois.

    François Mauriac

    1910

    François Mauriac se penche sur son enfance et son adolescence pour leur dire adieu, car c'est sans doute à ce prix qu'on devient un adulte.

    C'est "l'Âge où l'on commence à rêver et se taire...".

    Il faut quitter l'enfance et s'en souvenir. "Cet enfant retrouvé et si souvent perdu...".

    La Garçonne 

    Victor Margueritte

    Ernest Flammarion

    1922

     

    L’auteur raconte l’itinéraire d’une jeune fille qui rompt avec son milieu bourgeois et recherche le plaisir en conquérant la liberté.

    Le roman fit sandale.

    En Sierra Leone, les adolescentes enceintes sont privées d’école et d’examens. Avec l’un des taux de grossesses précoces parmi les plus élevés au monde, ces exclusions ont de graves conséquences sur l’éducation des jeunes filles.

    Les réseaux sociaux s'enflamment contre un ouvrage "sexualisant" sur la puberté.

    Une pétition a ainsi été lancée vendredi sur le site "change.org". Elle demande le retrait du livre, des excuses de la part de la maison d'édition et dénonce des propos susceptibles de relayer des images sexistes et dégradantes à l'égard des femmes.

     

    GARD Agression sexuelle lors d’un voyage scolaire : deux mineurs de 13 ans en garde à vue.

    Les deux mis en cause auraient été exclus du collège catholique où ils étaient élèves. Une enquête de la brigade de recherches d'Alès est en cours.

    Pédophilie: le pape accepte la démission de trois évêques chiliens dont celle de Juan Barros.

     

    Pédophilie: Le cardinal Pell condamné à 6 ans de prison en Australie.

    JUSTICE Le Vatican avait annoncé fin février l'ouverture d'enquête contre l'ancien numéro trois de l'Eglise catholique.

     

    Jean Geoffroy

    1853 – 1924

    Cosette et Jean Valjean

    Huile sur bois

    1881

    Illustration du roman Les Misérables (1862)

    Maison de Victor Hugo

    Place des Vosges

     

    Léon Convers

    1860 – 1915

    Cosette portant son seau

    Terre cuite

    Maison de Victor Hugo

    Place des Vosges

    Pour Leïla Slimani, difficile de se voiler la face : « être une maman voilée, c'est moins facile que d'être une maman pas voilée »
    Source Arte

     

    ----------------

    Leila Slimani à Nancy 
    03 21 
    "Tant qu'il y aura des femmes discriminées en raison de leur sexe, 
    je serai féministe."

    -----------------

    p 219 : une césarienne qui tourne mal :

     

    Hélas ! la pauvre Ferramonti ne fut pas longtemps en butte à la jalousie de ses camarades.

    (…) On fit venir un accoucheur, l’enfant était mal tourné ; on en vint à l’opération césarienne. Le fils était mort et la mère le suivit de près.

     

    Mémoires

    Carlo Goldoni

    Editions Mercure de France 1965 et 1988

    Fin de l’écriture en 1787.

    ----------------

    Tag 

    Le Havre 

    Welcome

    "...On me demande de pardonner? C'est moi qui décide. Et je peux refuser...."

    -----------------

    Publié dans Prénom Brigitte

    Partager cet article
    Repost0

    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Colliers, roman

    A la naissance de leur émoi,

    Les écrivains sont sans le sou.

    Elsa touche un peu de son mari,

    Gallimard paie rarement Aragon.

    Pour subvenir aux nécessités

    Elsa va créer des bijoux.

    La vente d’un collier

    Pouvait les faire vivre six mois.

    Aragon les vend aux grands couturiers,

    Schiaparelli, Lelong, Vionnet,

    Molyneux, Poiret…

    Ses influences sont art déco,

    Afrique et Océanie.

    Au début, sans notoriété,

    Elsa n’est pas professionnelle.

    Son côté artisanal est parfois pataud.

    Elle teste sur elle ses colliers incroyables

    Qui sont devenus des œuvres inclassables.

    Ils sont toujours exposés.

    « Une fois, par un jour torride d'août, je suis allée jeter un coup d’œil sur une exposition de tableaux pour échapper à la canicule et me reposer un peu. Il faisait encore plus chaud dans la galerie , les tableaux étaient plus ennuyeux que des papiers peints et j'allais me diriger vers la sortie, lorsque je fus interpellée par une journaliste américaine. »
    Elsa Triolet

    « Lorsqu'une maison très connue achète un nouveau modèle, elle lui confère, par-là même le droit à l'existence, car les clients qui achètent pour les maisons de mode étrangères se fient aveuglément au bon goût infaillible des grandes maisons parisiennes. »
    Elsa Triolet

    « Schiaparelli est une italienne brune, ébouriffée, d'âge moyen. Malgré son succès, elle n'a pas encore de directrice et sa maison n'est pas encore installée dans un hôtel particulier, mais dans un appartement. Elle m'a reçue dans un petit bureau, orné de ses propres photos sur lesquelles, seul un observateur perspicace pouvait reconnaître Schiaparelli. »
    Elsa Triolet

    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille
    Les colliers de l'exposition "Les bijoux d'Elsa Triolet" à la fête de l'Humanité - Boucles d'oreille

    Louis Aragon est un poète, romancier et journaliste français, né probablement le 3 octobre 1897 à Paris et mort le 24 décembre 1982 dans cette même ville, à l'âge de 85 ans. Il est également connu pour son engagement et son soutien au Parti communiste français de 1927 jusqu'à sa mort. Avec André Breton, Tristan Tzara, Paul Éluard, Philippe Soupault, il fut l'un des animateurs du dadaïsme parisien et du surréalisme. À partir de la fin des années 1950, nombre de ses poèmes sont mis en musique et chantés par Léo Ferré ou Jean Ferrat, contribuant à porter son œuvre poétique à la connaissance d'un large public. Avec l'écrivaine Elsa Triolet, il a formé l'un des couples emblématiques de la littérature française du XXᵉ siècle.

    -------------------------------------

    Mode : Avant le Goncourt, la drôle de carrière de parurière d'Elsa Triolet.

    Écrivaine de renom, première femme à avoir remporté le Goncourt, éternelle compagne d’Aragon… Elsa Triolet est de ces figures françaises que tout le monde connaît. Mais rares sont celles et ceux à savoir qu’elle fut aussi, pendant un temps, créatrice de bijoux pour la Haute Couture française. Flashback.

    (…) Pendant trois ans, Elsa Triolet devient alors parurière, travaillant pour Paul PoiretMadeleine VionnetEdward MolyneuxElsa Schiaparelli… La femme de lettres découvre ainsi le milieu de la mode et ses petites mesquineries, qu’elle ne supporte pas (elle en parlera d’ailleurs dans Colliers, sorti en 1933).

    (…) Quant à l’auteure, quitter la mode pour retourner à ses premières amours littéraires sera finalement couronné de succès.

    Les maisons d'écrivains à voir en France.

    (…) La Maison de Louis Aragon et Elsa Triolet

    Nid d'amour de Louis Aragon et Elsa Triolet, qui y aménagent en 1951, le Moulin de Villeneuve se découvre curieusement après une balade revigorante dans ce parc de 5 hectares des Yvelines. Aujourd'hui, le lieu ouvre ses portes à la création artistique contemporaine au regard d'événements, expositions et spectacles musicaux au franc succès. Pour l'anecdote, les chercheurs aiment se perdre dans sa bibliothèque abritant plus de 30 000 ouvrages.

    Lire aussi:

     

    Lire encore:

    ------------------------------------------------------

    Clara Malraux

    …Et pourtant j’étais libre

    Editions « Les Cahiers Rouges »

    – Grasset – 1979

     

    Page 159 :

    Clara et Florence Malraux rejoignent la communauté d’intellectuels à Dieulefit. Elle se demande pourquoi les Allemands n’ont pas fait de descente dans ce village de la Drôme, alors qu’une quarantaine d’intellectuels s’y réfugiait. « Une sorte de rideau magique nous cachait sans doute à l’ennemi ». Parmi eux, on trouvait Pierre Emmanuel, André Viollis, Emmanuel Mounier, Rousseaux, Geneviève Serreau, le peintre Wools, Aragon et Elsa Triolet.

    Page 199 :

    Clara Malraux prend ses distances avec le PCF après la seconde guerre mondiale. Elle souffre du rejet d’Elsa Triolet. « Je suis devenue transparente d’un jour à l’autre. (…) Ainsi pour Elsa qui, toute une soirée, resta assise au théâtre à mes côtés, sans même un coup d’œil pour l’infâme que j’étais devenue. »

    --------------------------------------------------------

    Collier de perles de verre, ambre, terre cuite

    Charleville-Mézières

    Nécropole mérovingienne de Manchester

    Fin du 5e et début du 6e siècle de notre ère

    Musée de l’Ardenne      

    Charleville-Mézières

     

     

    Collier de Soixante-seize perles

    Provenance : Anduze

    Bronze ancien

    2150 à 1650 avant notre ère

    Musée du Colombier

    Alès

     

    Collier – Parures en roche

    Calcaire

    Chalcolithique – 2800 à – 2200

    Culture de Fontbouïsse

    Provenance : Grotte sépulcrale à inhumation fontbuxienne – Boucoiran – (Grotte du Chemin de Fer)

     

     

    Collier  - Ensemble de pierres annulaires en stéatite et lignite

    3400 à 2800 avant notre ère

    Néolithique final Ferrières

    Provenance : grotte sépulcrale du Mas d’Avène, Saint Privas des Vieux

    Musée du Colombier

    Alès

    Boucles d’oreilles

    Néolithique final

    Perles annulaires en stéatite du Dolmen N° 2

    Roc-Troué

    Musée du Colombier

    Alès

     

    Collier, parure du Paléolithique supérieur

    Les éléments de parure retrouvés dans les sépultures permettent de mieux saisir les recherches esthétiques et peut-être les différenciations sociales qui existaient chez les Hommes et les Femmes préhistoriques. En Europe, on observe une diversification spectaculaire des ornements au cours de l’Aurignacien (- 39 000 à 25 0000). La parure dans ces sociétés sans écriture était un langage et un marqueur social efficace entre individus du même groupe.

    Musée de l’Homme

    Paris

     

     

    Jean Baptiste Marius Fouque

    Arles, 1819 – Avignon, 1880

    Portrait d’Elisabeth Grange

    Vers 1846

    Huile sur toile

    Musée Réattu

    Arles

     

     

    Feuille d’or

    L’or est en usage depuis la plus haute Antiquité. Utilisée pour représenter des armes, des bijoux, ou pour souligner certains éléments de mobilier ou de décor architecturaux, la feuille d’or épaisse de 2 à 8 microns recouvrait parfois une œuvre dans sa totalité. Elle est apiquée par martelage et battage.

    Musée de la Vieille Charité

    Section antiquité


    ------------------------------

    Or en pépite

    Musée de la Vieille Charité

    Section antiquité

    ----------------------------------------------------

    Colliers

    Terre émaillée

    Nouvel Empire

    Basse-Epoque

    Musée de la Vieille Charité

    Section Egypte

    ----------------------------------------------------------

    Paris

    Musée Cernuschi

    Boucles d'oreille

    Cristal de roche, améthyste et or.

    Chine - Ming (1368 - 1644)

    -----------------

     

    Paris

    Musée Cernuschi

    Perles et collier

    Verre vert

    Vietnam  

    Site de Lach Truong

    Epoque de Giao Chi ( Ier - IIIe siècle)

     

     

    Paris

    Musée Cernuschi

    Perles et collier

    Ambre - Agate

    Vietnam  

    Site de Lach Truong

    Epoque de Giao Chi ( Ier - IIIe siècle)

    Troyes

    Musée Saint-Loup

    Collier mérovingiens

    Les Mérovingiens sont la dynastie qui régna sur une très grande partie de la France et de la Belgique actuelles, ainsi que sur une partie de l'Allemagne, de la Suisse et des Pays-Bas, du V e siècle jusqu'au milieu du VIII e siècle.

    ----------------

     

    Publié dans Elsa Triolet

    Partager cet article
    Repost0

    1 2 3 > >>