Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maurice Audin - La naissance de la nation algérienne

Publié le par bmasson-blogpolitique

Conférence organisée dans les locaux de la section du PCF de Marseille 9e.

Les communistes du PCA (Parti Communiste Algérien) étaient engagés dans le combat. Maurice Audin et le PCA ont été une composante de la nation algérienne. Maurice Audin est le produit d'une histoire.

La naissance de la nation algérienne. Quelle était l'Algérie de Maurice Audin ? Il est le fils d’un gendarme. Le pays rural à 81% est essentiellement arabe. La moitié de la population avait 20 ans quand on mourait à 46 ans.

 

 

C'est une agriculture de subsistance sensible aux aléas extérieurs. Il y avait des criquets et parfois des nuages de sauterelles qui dévastaient tout.

Les zones rurales se situaient dans des zones difficiles. C’est le résultat de la spoliation des terres avec la révision complète du droit de propriété. Là où il était collectif, par exemple pour les forêts importantes pour le charbon de bois qui servait à faire la cuisine, il est devenu le domaine de l’Etat et a été monnayé à des colons qui les ont revendus à d’autres colons.

Karl Marx : « anéantissement de la propriété collective, autochtone,  par la liberté d’achat et de vente, ce qui facilite le passage final aux mains des colons français. »

Les violences dans la société algérienne. Le correspondant de Karl Marx à Alger où il a fait un court séjour pour maladie en 1882 explique qu’il y a eu 703 incendies volontaires conclus par 71 condamnations à mort.

Le FNL a compris stratégiquement ce que représente comme potentiel révolutionnaire cette masse paysanne. Il s’est implanté dès 1954 dans les campagnes. C’est la même stratégie suivie au Vietnam (Ho Chi Minh,  communiste) et en Chine (Mao Tse Toung, communiste)  pour prendre le pouvoir.

La vie politique se passait dans les grandes villes. 82% des Français d’Algérie s’y regroupaient. Nous ne connaissons pas en France le nom des massacres. Ce n’est pas passé dans notre domaine politique et culturel.

En Algérie, il n’y avait pas de classe ouvrière. Ce sont des commerçants et des artisans de nationalité française, ce qui est un énorme avantage.

Etre de nationalité française permet d’accéder aux emplois publics et de devenir fonctionnaire, instituteur, postier. Le décalage pour l’accès à l’emploi est très important.

La société s’est complexifiée. Les Algériens qui ont accédé minoritairement à l’éducation française ont tous accédé à des emplois de profession intermédiaire (médecin, avocat, pharmacien, etc). Ca a développé un courant assimilationniste. Pour eux, avoir la nationalité française, c’était important et contraire à leur aspiration d’indépendance.

Ce courant a été un véritable obstacle pour les indépendantistes. L’élite algérienne n’adhérait pas à leur projet. Le PCA est issu de ces grandes villes dans le contexte du Front Populaire notamment pour les combats antifascistes entre les deux guerres. Les mairies algériennes communistes sont arrivées après 1945.

Il y  avait des adeptes pour le maréchal Pétain. Il y avait aussi parmi la population européenne en Algérie des populations espagnoles et italiennes avec une forte propension fasciste notamment chez les Italiens.

 

A Endoume,  à Marseille, ce sont les chemises noires italiennes qui occupaient notre maison du Peuple et les résistants ont flingué leur chef sur la Corniche. En Algérie, le combat anti fasciste était dur. Le PCA a sans doute fait une erreur politique. En premier, il y avait le combat anti fasciste, et en second celui de l’indépendance nationale. Le PCA s’était séparé du PCF, en opposition.

Subordonner la politique nationale n’a pas été fait par Messali Al Haj et son parti le PPA en France. Il était un grand leader nationaliste. Il n’est pas entré dans le front commun anti fasciste, mais n’a pas soutenu non plus le fascisme. Il est resté autonome sur la question nationale. Il y avait une classe ouvrière d’origine algérienne en France. Il a confectionné le drapeau de la république algérienne en France.

 

Ce courant existait toujours. Audin s’est occupé des liens avec les étudiants nationalistes à l’université pour la cellule du Parti Communiste. Messali Al Haj reconnaissait l’aspect musulman de la société algérienne.  Il s’est séparé des mouvements religieux réformateurs sur la question du rôle de la religion dans la société. Il avait comme vision Ataturk.

 

Voici le tableau de la naissance de Maurice Audin.

Le PCA a été dans la tourmente de la guerre à partir de 1954. Les messalistes ont été éliminés politiquement et physiquement par le FLN. Le PCA a négocié avec le FLN pour sa participation au combat dans la résistance armée.

Le FLN recevait des armes de Tchécoslovaquie et de la RDA et avait besoin de la reconnaissance de l’URSS. Cela explique les négociations. Le FLN a demandé la dissolution de PCA dans le FLN. Ca n’a pas marché. « Les maquisards rentrent chez vous et vous faites le travail politique ». C’était boiteux. L’action du  lieutenant Maillot qui a déserté pour créer un maquis rouge qui n’a pas duré longtemps, accompagné de Boris Laband, a facilité les négociations. Il était un ami d’enfance de Fernand Iveton qui avait essayé de faire sauter une bombe à EDF, puis a été arrêté et décapité, alors qu’il avait pris ses précautions pour qu’il n’y ait pas de victimes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Maillot_(militant_anticolonialiste)

Le PCA a été interdit en 1955. Son activité a été clandestine. Maurice Audin et sa femme, Henri Alleg ont milité clandestinement et ont créé la Voix du soldat pour diffuser dans les casernes. Il fallait cloisonner les activités, et aucun regroupement. Henri Alleg a été arrêté le lendemain de l’arrestation de Maurice Audin, pris dans une souricière.

 

Je vais vous lire le document écrit par Sadek Hadjeres membre du PCA.

Lecture du texte de Sadek Hadjeres membre du PCA.

 

Voir aussi:

 

 

 

Patrick Boucheron, Patrick Chamoiseau, Simone de Bollardière, Aurélie Filippetti, Robert Guédiguian, Pierre Laurent, Benjamin Stora, Françoise Vergès, Cédric Villani...

 

Théodore Devilly

Metz, 1818 – Nancy, 1886

Mort du sergent Blandan

1882

Huile sur toile

Cette toile relate un épisode historique de la conquête de l’Algérie où un jeune sergent a préféré mourir plutôt que de se rendre.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

Les Gilet-e-s Jaunes se demandent comment la rue a eu raison de Bouteflika.

Mais on en reparlera dans 20 semaines. Auront-ils  raison de son entourage?

 

 

Marc Alfred Chataud

Rue à Alger

Seconde moitié du 19e siècle

Huile sur toile

Musée du Quai Branly

Paris

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Suivez l'audience en référé pour les droits de regard sur l'album de Johnny, à Nanterre avec @cocale

Publié le par bmasson-blogpolitique

Suivez l'audience en référé pour les droits de regard sur l'album de Johnny, à Nanterre avec @cocale

"Elle parle du mariage de "Jean-Philippe Smet avec sa 5e épouse". C'est d'une violence..."

 

"L'autre avocat de David Halliday Pierre-Jean Douvier évoque en quoi pour lui ce trust a été fait pour faire échapper les biens de Johnny à la France."

 

Publié dans spectacles

Partager cet article
Repost0

Anna Baranek à la chapelle Saint-Anne - Arles

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

 

 

Publié dans Arles

Partager cet article
Repost0

Conférence jeudi 29 mars 17h30, Numérisation du travail des ouvriers de la logistique

Publié le par bmasson-blogpolitique

Conférence-débat : « Des usines à colis. Trajectoire ouvrière des entrepôts de la grande distribution.»

 

Dans les entrepôts de la grande distribution alimentaire, l’introduction d’un nouvel outil de travail, le guidage par commande vocale, a considérablement modifié le travail des préparateurs de commande. Auparavant caractérisée par l’absence d’enchaînement et la possibilité de prendre de l’avance, l’activité de préparation a évolué vers une temporalité restrictive comparable à celle d’un ouvrier sur chaîne. Sous guidage vocal, « le nez dans le micro », le savoir-faire des préparateurs est réduit à un engagement physique. L’usage du corps constitue alors une ressource en tant mode d’appropriation du sens au travail, mais également un rempart lorsque des pathologies font apparaître les limites de l’intensification.

 

Invité : David Gaborieau

 

ENTREE LIBRE - 29 mars 2018 FEG Site Colbert, Amphi B, 17h30 - 19h30

 

Conférence-débat organisée en partenariat entre les Masters RH de l’Institut Supérieur de Management des Organisations de la Faculté d’Economie Gestion, le LEST (Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail) et l’APSE (Association des Professionnels en Sociologie de l’Entreprise).


Lieu : Faculté d’Economie et de Gestion, campus Marseille Colbert,  - 14 av. Puvis de Chavannes 1er arr.


Si vous souhaitez prendre connaissance des activités de l’APSE et être informés des prochaines manifestations, merci de vous inscrire sur le site de l’APSE : http://www.apse-asso.fr

 

1,7 million d'images historiques accessibles gratuitement.

Grande nouvelle : 1,7 million d’images historiques numérisées sont désormais accessibles et librement utilisables.

(…) « À l’heure numérique, les gens veulent découvrir des documents de collection intéressants, et les intégrer à leur travail de la manière la plus fluide possible »

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

JOURNEE INTERNATIONALE : CONTRE L’INVASION TURQUE POUR AFRIN, pour lE ROJAVA ! Asli Erdogan

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Voix d'auteurs avec la SACD : Asli Erdogan.

Chaque année, France Culture et la SACD, en étroite collaboration, mettent en lumière l’œuvre d’un(e) auteur(e). Cette année il s'agit de Asli Erdogan. En direct et en public du Musée Calvet d'Avignon

(…) A la suite de la tentative de putsch du 15 juillet 2016, elle est incarcérée d’août à décembre 2016 en raison de sa participation au journal Özgür Gündem soutenant notamment les revendications kurdes.

(…) Mais c’est sans doute l’attribution du Prix Simone de Beauvoir à Paris en janvier 2017 qui consacre avec éclat son statut d’icône de la résistance contre le pouvoir autoritaire qui applique sa loi de fer en Turquie.

Fête de l'Humanité 

"Coude à coude contre la répression, l'impunité et la violence policière!"

Jeunesse révolutionnaire de Turquie

------------------------------------

 

Erdogan perd le contrôle d'Ankara et d'Istanbul.
Ankara est la plus grande ville du pays et le scrutin de dimanche était le premier depuis qu'Erdogan a été investi de pouvoirs étendus en juillet dernier. Selon Kemal Kilicdaroglu, chef du CHP, parti d'opposition à l'AKP d'Erdogan, sa formation l'aurait emporté à Ankara et Istanbul, ainsi qu'à Izmir, la troisième ville du pays. Mais l'AKP contesterait les résultats dans certains quartiers de la capitale.
« Je veux réaffirmer notre soutien aux combattants kurdes qui, héroïquement, ont largement contribué au combat contre Daesh. Nous appelons le Gouvernement à se mobiliser pour éviter les drames qui menacent le peuple Kurde».
Pierre Dharréville

10 19

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Appeler à la mobilisation générale contre le djihadisme, laisser crever les Kurdes qui sont en première ligne face à Daech et qui ont perdu 11 000 femmes et hommes au combat. Va comprendre... »
Ian Brossat

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les Kurdes entrent en résistance.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Ecoeuré et révolté par l'agression criminelle du gouvernement turc contre les Kurdes au Rojava. Nous ne devons pas laisser faire ! Le Rojava doit être placé sous protection internationale.
Pierre Dharréville.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'offensive d'Ankara contre une milice kurde dans le nord-est de la Syrie provoque la fuite de milliers de civils face à l'avancée des forces turques
Source AFP

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le PCF appelle l'ensemble de ses militant-e-s, et l'ensemble des forces démocratiques de notre pays à participer massivement aux manifestations de solidarités et de soutien aux Kurdes et à la population du Rojava, ce samedi 12 octobre

En violation du droit international, le régime d'Erdogan, accompagné de mercenaires djihadistes, a lancé l'assaut contre les forces démocratiques syriennes dans la province du Rojava, Kurdistan syrien, mercredi soir. Cet acte de guerre a déjà commencé à provoquer la mort de civils ; des dizaines de milliers d'habitant-e-s des villes pilonnées doivent fuir leur foyer pour échapper à la mort.

L'islamo-conservateur et ultrantionaliste Recep Tayyip Erdogan avec l'aval de Donald Trump qui justifie aujourd'hui la guerre d'anéantissement, le véritable nettoyage ethnique visant les Kurdes. Erdogan entend aussi remettre en selle l'organisation de l’État islamique et les groupes djihadistes qu'il soutient depuis longtemps.

Cette offensive militaire turque viole la souveraineté et l’intégrité du territoire syrien déjà compromises ; elle conforte aussi le dictateur Bachar El-Assad.

Les Kurdes et les contingents YPG et l'armée démocratique syrienne qu'ils forment avec des groupes de résistants syriens sont les artisans de la lutte contre l'Etat Islamique, ils sont les vainqueurs de la bataille de Kobané, ils ont sauvé la vie à des dizaines de milliers de Syriens, de kurdes Yézidis martyrisés en Irak. Les femmes et les hommes kurdes du Rojava constituent un rempart à la barbarie et l'obscurantisme.

Le monde entier leur en est à jamais redevable. Le Conseil de Sécurité de l'ONU doit placer les Kurdes, la population du Rojava, sous protection internationale.

L'action de la France et des pays européens pour une réunion d'urgence du Conseil de sécurité, si elle est la bienvenue, n'efface pas pour autant pas les mois d'attentisme et de silence complice alors que la menace de l'invasion turque était connue, et nombreux, kurdes, Syriens ou Français, à alerter sur l'imminence de l'opération militaire d'Erdogan.

La Turquie étant, après les Etats-Unis l'armée la plus importante en hommes et matériels de l'OTAN, c'est sans doute la raison pour laquelle les dirigeants européens des pays membres de l'OTAN se sont distingués ces dernières années par leur manque de courage et leur hypocrisie face aux visées expansionnistes et destructrices du sanguinaire Erdogan.

Les troupes de l'armée d'Erdogan doivent quitter le Rojava.

Le PCF appelle la France et l’Union européenne à prendre des sanctions contre la Turquie pour contraindre Erdogan à stopper son invasion.

Immédiatement, le PKK de Turquie doit être retiré de la liste des organisations terroristes.

Rassemblements prévus samedi 12 octobre :

Paris : 14h, place de la République
Marseille : 14h, Canebière
Nantes : 16h, place du Commerce
Lyon : place Bellecour
Bordeaux : 14h, Place de la Bourse
Tours : 15h, place Jean-Jaurès

----------------------------------------------

Trump : "Les Kurdes ne nous ont pas aidés en Normandie!"

On peut en effet refaire l'histoire avec de la mauvaise foi...NDLR

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Des milliers de prisonniers de Daech aujourd’hui dans des camps contrôlés par les combattants kurdes, pourraient passer sous contrôle de la Turquie. Il s’agit d’une véritable arme de destruction massive dans les mains d’Erdogan.
Source « L’Humanité »

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
Erdogan  poursuit sa stratégie de renaissance d’un Empire ottoman ! Son but : faire de Turquie la grande puissance régionale, incontournable pour toute solution. Il y a un siècle les Arméniens avaient été éliminés. Sera-ce le tour des Kurdes ?
Source « L’Humanité »

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Appel de Ian Brossat, Président de l'Association Nationale des Élu·e·s Communistes et Républicains, à soutenir le peuple kurde.

Il propose 3 choses :
Participer très nombreux aux manifestations qui ont lieu ce samedi un peu partout en France (liste des rassemblements en fin de vidéo) ;
Déposer des voeux dans l’ensemble des conseils municipaux ou c’est possible ;
Apposer des banderoles sur les hôtels de ville pour exprimer la solidarité avec le peuple kurde.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Emmanuel Macron condamne la Turquie. 

A part ça?

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Les  femmes kurdes, à l' hôpital, se désespèrent.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Stop Erdogan!

--------------------------------------------------------------------------------------------------

« Notre pays doit quitter l'OTAN dont la Turquie est un membre important par le poids de son armée pour ne plus être complice de cette organisation qui sème la guerre et provoque des milliers de réfugiés dans le monde. »
 
« Comme la Norvège et les Pays-Bas, la France doit cesser immédiatement de vendre des armes à la Turquie ! »
 
Fabien Roussel
 
La rhétorique d’Erdogan est simple : les Kurdes qui défendent leurs droits et portent des revendications culturelles et progressistes, sont des bandits. 
Source « L’Humanité »
 
 
 
N'abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie.
 

Une centaine de personnalités politiques et de la société civile se mobilisent contre l'invasion militaire du Nord de la Syrie par la Turquie qui marquerait la fin de  tout espoir de paix dans la région.

(…) L’abandon des Kurdes et des forces démocratiques syriennes marquerait la fin des chances de paix en Syrie. Cette invasion provoquerait la possibilité d’une résurgence de l’Etat islamique, de nouveaux déplacements massifs de populations et ferait le jeu du président turc Erdogan dans l’affirmation d’un Etat ultra-autoritaire et régressif aux portes de l’Europe.
FABIEN ROUSSEL : « IL FAUT ALLER PLUS LOIN DANS LES SANCTIONS »

Secrétaire national du Parti communiste français.
 

(…) Erdogan a toujours apporté son soutien aux organisations djihadistes. Aujourd’hui, il massacre les Kurdes qui bâtissent dans cette région un système démocratique, pacifique, féministe. Les Kurdes sont trahis par la coalition internationale et par Donald Trump. Ils sont cent mille à fuir les combats. Cent vingt ont été tués.

(…) La France et l’Union européenne doivent sanctionner la Turquie pour contraindre Erdogan à stopper son invasion et à quitter le Rojava. Cesser la vente d’armes à la Turquie, comme l’ont fait la Norvège, les Pays-Bas, la Finlande et l’Allemagne, était une décision urgente à prendre.

Il faut maintenant aller plus loin. Paris doit continuer à soutenir le peuple kurde. Notre pays doit quitter l’Otan, dont la Turquie est un membre important par le poids de son armée, pour ne plus être complice de cette organisation qui sème la guerre et provoque des milliers de réfugiés dans le monde. L’ONU doit placer le Rojava sous protection internationale, comme cela avait été le cas pour les Kurdes irakiens, et garantir son autonomie démocratique ainsi que l’intégrité souveraine d’une Syrie démocratisée. »

« Offensive Turque : "La France est en dessous de tout. Elle doit peser plus fortement et elle a les moyens de le faire" "L'embargo sur les ventes d'armes doit se faire immédiatement, y compris sur les contrats en cours". »
 « Kurdes tués, djihadistes évadés. Si la France avait été à la hauteur en prenant une initiative forte pour contraindre Erdogan à retirer ses troupes de Syrie, alors c'est la Turquie qui aurait demandé l'annulation du match. »
 
Fabien Roussel
 
« Ne prenons pas un match en otage pour s’acheter une « bonne conscience ». Exigeons de la France qu’elle agisse enfin pour protéger les Kurdes contre Erdogan. »
Stéphane Peu
« La France a le devoir de faire entendre une voix forte et autonome pour faire cesser l’offensive Turque. Dans ces circonstances, la question de la sortie de l’OTAN se pose avec d’autant plus de force ».
Pierre Dharréville
 
 
Malgré l’agression des turcs contre les kurdes, L'OTAN bloque l'ONU et la France. Preuve est faite que l'OTAN n'est pas la solution, l'OTAN est le problème.
Jean-Paul Lecoq
Syrie :
Jean-Paul Lecoq (PCF) dénonce une "opération de nettoyage ethnique doublée d'une colonisation de peuplement".  "L'OTAN, c'est le problème", assure le député, qui pose la "question de sa dissolution".
 
 
"Des sanctions doivent être prises contre le Chef de l’État turc, par la saisie de ses avoirs personnels".
 
Fabien Roussel

------------------------------------------------------------------------

Fabien  Roussel écrit une Lettre ouverte à Emmanuel  Macron au sujet de la Turquie.

------------------------------------------------------------------------------

Renaud Muselier et les Kurdes.
NDLR: je ne suis pas souvent d'accord avec lui, mais là, cela mérite d'être noté.
----------------------------

La vente d'armes à la Turquie. Vers l'arrêt des ventes de la France?

------------------------------------------------------------------------------

Trump est conscient de l’énorme erreur qu’il a commise avec le retrait de Syrie créant une situation humanitaire et géopolitique incompréhensible. il espérait retirer les fruits électoraux mais l'abandon des Kurdes apparaît comme une trahison historique.
Source « L’Humanité »

---------------------------

Macron et l'Otan

12 19

-----------------------------

Erdogan et sa politique internationale

Que d'agressivité guerrière et méchante!

Chine: Ouighours persécuté-e-s

Birmanie: Rohingyas opprimé-e-s

Afrique: village massacrés

France: vengeance après des dessins qui ont vexé

----------

Graph

Londres

Shoreditch

Guerre des monstres

-------------

 

 

« Les musulmans de France n’ont pas besoin du Président Erdoğan pour les "protéger". Si les choses devaient se compliquer, ils se tourneront vers les lois de la République et compteront sur le soutien d’une France fraternelle et progressiste. »

 

Ariane Bonzon journaliste.

-----------

Accusée de « propagande » en faveur du PKK, Asli Erdogan avait été acquittée en février 2020 par la cour d’assises d’Istanbul. Selon  Actes Sud cette décision vient d’être « abrogée » à la demande du procureur de la République.

L’Humanité

07 21

----------------

Lire aussi:

 

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

CGT - COMMUNIQUE CGT COCA COLA PENNES MIRABEAU

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Questions sur l'emploi industriel

Séance du mardi 4 avril 2018

 

 

Mme la présidente. L’ordre du jour appelle les questions sur la politique et l’emploi industriels.
Nous commençons par les questions du groupe de la Gauche démocrate et républicaine.
La parole est à M. Pierre Dharréville, pour une première question.

M. Pierre Dharréville. Madame la présidente, madame la secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances, mes chers collègues, la désindustrialisation de nos territoires s’explique tant par la financiarisation de l’économie, destructrice pour l’emploi, l’investissement, les salaires et la formation, que par le recul de l’État stratège et visionnaire, qui anticipe et impulse les dynamiques.

La puissance publique doit jouer un rôle majeur pour développer l’activité industrielle, résolument tournée vers l’avenir, déterminée à renforcer les savoirs et les savoir-faire, respectueuse de la santé de ses salariés et de l’environnement – en un mot, pour développer l’industrie du XXIsiècle.

Or les gouvernements successifs se sont contentés de multiplier les paquets cadeaux sans conditions ni ciblage, au premier rang desquels le CICE – crédit d’impôt compétitivité emploi –, à hauteur de 20 milliards d’euros par an, soit davantage que le budget de la solidarité et de l’insertion, celui de la cohésion des territoires ou celui de la sécurité. Ces 20 milliards n’ont eu aucune efficacité !

Pourtant, le Gouvernement a décidé de sacraliser ce mécanisme par le biais d’une baisse pérenne des cotisations patronales dès 2019, amputant d’autant le budget potentiel de la protection sociale.

Quant au crédit d’impôt recherche, son montant annuel s’élève à 5,5 milliards d’euros, censés financer la recherche. Il constitue en fait, pour les grandes multinationales, une formidable opportunité d’optimisation fiscale. Nestlé-Galderma a perçu à ce titre 23 millions d’euros en 2016. Pour quel résultat ?

Ces dispositifs sont coûteux et inefficaces. Ils gaspillent l’argent public. Pourquoi ne pas agir résolument de façon ciblée, par exemple en faveur des PME, avec des aides appropriées ? Pourquoi ne pas peser sur les choix de gestion, contre le recours massif à la sous-traitance par exemple, division du travail critiquable à bien des égards ?

Pourquoi ne pas créer des fonds en faveur de l’emploi et de la formation permettant de faire face aux enjeux de qualification dont l’importance croît dans l’industrie ? Pouvez-vous, madame la secrétaire d’État, préciser les véritables intentions du Gouvernement en la matière ?

Mme la présidente. La parole est à Mme la secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances.

Mme Delphine Gény-Stephannsecrétaire d’État auprès du ministre de l’économie et des finances. Monsieur le député, vous déplorez le recul de l’État stratège, et vous regrettez que les mesures de compétitivité qui ont été prises dès la législature précédente, et qui seront poursuivies et accentuées par le Gouvernement, ne soient pas assez ciblées.

Mais le diagnostic est clair : c’est toute notre industrie – grands groupes comme PME – qui a souffert d’un manque de compétitivité. Si nous ne traitons qu’une partie du problème, nous n’irons nulle part. Lorsque nous nous comparons à l’industrie allemande, à l’industrie italienne, à l’industrie espagnole, qui ont résisté bien mieux que la nôtre, il devient évident qu’une réponse globale était nécessaire. Il faut aussi rappeler que ni le crédit d’impôt recherche ni le CICE, qui sera transformé en baisses de charges pérennes, ne sont des aides financières de l’État ; ce sont des modalités de calcul de l’impôt sur les sociétés dont sont redevables les entreprises.

Les sommes dues au titre des années futures évolueront en fonction des décisions prises par ces entreprises : ainsi, Galderma ne touchera évidemment plus de CIR, alors que cette entreprise a bénéficié d’un important soutien à ses dépenses de recherche et développement dans le passé.

Nous assumons ces mesures, et nous croyons qu’il est nécessaire de poursuivre nos efforts pour renforcer la compétitivité de nos entreprises, tout en accompagnant de manière spécifique la transformation des PME : nous voulons plus d’innovation, plus d’exportations, et c’est tout l’objet de la French Fab.

Mme la présidente. La parole est à M. Pierre Dharréville.

M. Pierre Dharréville. Madame la secrétaire d’État, Coca-Cola est peut-être la multinationale la plus connue au monde – et l’une des plus puissantes. Coca-Cola France a réalisé 69 millions d’euros de bénéfices en 2017, et pourtant décidé de supprimer 128 emplois en France, dont 44 dans les Bouches-du-Rhône. La charge de travail, elle, n’a pas diminué, alors même que la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi, la DIRECCTE, s’est inquiétée des conditions de travail.

Cette décision, pour laquelle des procédures semblent n’avoir pas été respectées, est donc injustifiable, et la liberté d’entreprendre – qui m’a été opposée – s’apparente ici à la liberté arbitraire de licencier en paix. Ce n’est pas l’idée que je me fais d’un État de droit qui protège celles et ceux qui travaillent.

La situation est sensiblement identique à Sophia-Antipolis, où l’entreprise Nestlé, qui n’est pas beaucoup moins connue ni beaucoup moins florissante, annonce vouloir supprimer 550 emplois à Galderma en les délocalisant en Suisse. On parle ici du plus grand centre mondial de recherche et développement en dermatologie.

Enfin, j’ai pu rencontrer les salariés de Gemalto, leader de la sécurité informatique, dont l’État est actionnaire et qui – en prévision de son prochain rachat par Thales, dont l’État est aussi actionnaire – prévoit de supprimer 228 emplois, principalement dans la recherche. Le groupe affichait en 2016 un bénéfice de 453 millions et présente pour sa filiale française un déficit douteux pour justifier son plan. Au passage, celle-ci a fait appel à un cabinet de conseil qui se fait fort de développer une « stratégie d’influence » auprès de l’administration et de « neutraliser » les élus et les médias. Je n’ose penser, madame la secrétaire d’État, que vous ayez été neutralisée ! De telles pratiques devraient être punies par la loi.

Il va sans dire que les mesures adoptées cet été par ordonnances encouragent et facilitent ce type de comportements, sur lesquels je souhaiterais connaître votre sentiment. Sur chacun de ces sujets, comment agissez-vous ?

Mme la présidente. La parole est à Mme la secrétaire d’État.

Mme Delphine Gény-Stephannsecrétaire d’État. Je peux en effet vous répondre sur chacun de ces sujets.

S’agissant de Galderma, le Gouvernement déplore comme vous le choix de Nestlé, et l’a très clairement fait savoir aux dirigeants du groupe. Nous avons suivi ce dossier de très près, afin d’obtenir le maintien d’activités de R&D sur le site actuel grâce à des entreprises distinctes de Nestlé, et susceptibles d’offrir des possibilités de reclassement pour les anciens salariés de Galderma. Nestlé doit également consentir un effort substantiel de reclassement individuel, et mettre en place des mesures d’accompagnement à la mesure des moyens et des résultats du groupe : les salariés licenciés doivent avoir toutes les chances de retrouver un emploi dans de bonnes conditions.

Quant à Coca-Cola et à Gemalto, ces deux entreprises ont indiqué avoir identifié une évolution des marchés et une importante érosion des prix de vente de leurs produits. Des restructurations ont donc été décidées pour préserver leur compétitivité. Dans les deux cas, le Gouvernement est attentif à l’accompagnement mis en place, qui doit être là encore à la mesure des moyens de ces groupes.

Gemalto est, vous l’avez dit, en cours d’acquisition par Thales : ce contexte spécifique ne modifie pas l’analyse que fait l’entreprise de l’évolution de ses marchés ; mais les opportunités de reclassement seront de ce fait plus importantes pour les salariés de Gemalto.

En ce qui concerne enfin Coca-Cola, des mesures qui lui sont défavorables ont été prises depuis 2013, en particulier la taxe soda. La baisse de consommation qui en a résulté est une bonne nouvelle pour la santé publique ; mais elle explique la restructuration.

Mme la présidente. La parole est à M. Pierre Dharréville.

M. Pierre Dharréville. Le 29 janvier, Ascometal a été reprise par la multinationale Schmolz-Bickenbach. L’offre de reprise a laissé de côté le site de Saint-Saulve et l’aciérie d’Hagondange ; de plus, des fermetures de lignes de production sont prévues : c’est le cas du train à fil de Fos, alors qu’Ascometal est leader européen de la production de roulements à billes.

Pourquoi faudrait-il s’y résoudre ? Ce sont 200 emplois qui sont concernés, et ces fermetures pourraient menacer l’avenir du site tout entier.

Par ailleurs, des discussions sont en cours à propos du rachat de l’entreprise Ilva par ArcelorMittal, dont on peut craindre des conséquences. La Commission européenne semble de plus attachée à attiser la guerre économique et les destructions de sites ou de liens amont-aval.

La question des investissements est cruciale. Le site de Fos connaît un déficit d’investissement majeur et l’on cherche en vain les projets de développement, alors que des perspectives existent. Il est pourtant essentiel d’agir, tant du point de vue de l’activité économique – conçue comme réponse adaptée aux besoins – que du point de vue environnemental.

Sous cet angle, les installations sidérurgiques ont besoin d’un véritable contrôle technique, à l’image de la cokerie de Fos : les salariés ne doivent plus être mis en danger lorsqu’ils sont au travail et les populations environnantes doivent être protégées.

L’industrie sidérurgique est un secteur éminemment stratégique, elle ne saurait être abandonnée ; son sort ne saurait être scellé parce que s’affrontent des actionnaires uniquement préoccupés par leurs dividendes.

La puissance publique, sous des formes nouvelles, doit être pleinement partie prenante pour rendre du pouvoir aux salariés, aux citoyennes et citoyens dans les choix de gestion, en promouvant des logiques de coopération et de filières. Ces entreprises touchent de l’argent public : nous ne devons pas subir. Nos ports ne doivent pas être seulement des lieux de passage, mais aussi des lieux privilégiés de production.

Dans le golfe de Fos, les organisations syndicales demandent une table ronde sur l’avenir de la sidérurgie. Cela ne serait-il pas nécessaire aussi au plan national ?

Mme la présidente. La parole est à Mme la secrétaire d’État.

Mme Delphine Gény-Stephannsecrétaire d’État. S’agissant d’Ascometal, une procédure a été lancée pour chercher un repreneur, les situations étant plus ou moins difficiles selon les sites. Il n’a pas été possible de conserver l’ensemble du site de Fos. C’est le tribunal de grande instance qui a choisi le groupe suisse Schmolz et Bickenbach, dont l’offre a été considérée comme la meilleure du point de vue de la pérennité des emplois et de l’activité sur l’ensemble du territoire.

M. Pierre Dharréville. Ce n’était pas le cas !

Mme Delphine Gény-Stephannsecrétaire d’État. Aucune solution n’a en effet pu être trouvée pour le site de Fos.

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

CGT - COMMUNIQUE ET RASSEMBLEMENT 24 MARS CONTRE INSTALLATION DE BASTION SOCIAL

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Cerveau, amour, désir, plaisir

Publié le par bmasson-blogpolitique

Sylvie THIRION, Maître de conférences

Chercheuse à la Timone à Marseille

Cerveau, amour désir, plaisir

 

 

Il y a 3 stades : le désir appelé amour romantique, l’amour passion et l’attachement qui ne sont pas forcément dans cet ordre.

Il existe une  différence  entre le besoin et le désir. Le désir est  caractéristique et  propre à chaque individu. Le désir c’est ce dont on a besoin pour être confortable dans la vie. C’est ce qui nous différencie des autres mammifères. L’eau, la nourriture, l’abri sont des besoins.

Le mystère humain connaît une  dimension psychologique du désir. Nous avons développé notre cerveau. Nous anticipons, nous imaginons. Les autres mammifères sont incapables de le faire.

Paul MacLean est l’auteur de la théorie des 3 couches dans le cerveau qui travaillent ensemble et qui ont des fonctions spécifiques. Le cortex développe l’intelligence, la créativité, le raisonnement, la planification. Le cerveau reptilien s’occupe de la survie de l'individu et le système limbique est le centre des  émotions. C’est un cerveau instinctif et spontané. Son organisation fait appel à beaucoup de zones. C’est le centre qui s’occupe de la mémorisation et de l’apprentissage.

 

Paul D. MacLean

Il est l'auteur de la théorie dite du cerveau triunique selon laquelle l’évolution  du cerveau  dans le règne animal se retrouve dans la structure du système nerveux central humain avec un étage reptilien, un étage limbique  et enfin le néocortex.

 

L’hypothalamus est  important dans l’amour. Il gère et est le chef d'orchestre de beaucoup de fonctions : il a un lien direct avec tout ce qui est endocrynien. La reproduction, la croissance, la faim, le sommeil et le comportement.

On est venu à stimuler dans le cerveau du rat cette aire réoptique volumineuse et ça a déclenché un  comportement de copulation en dehors des femelles. Quand on détruit cette aire dans l’hypothalamus, il y avait un désintérêt total pour les femelles.

Si on stimule de la même façon le noyau ventro-medium, cela provoque la  lordose. Chez  la femelle c’est le creusement les reins pour permettre la procréation. Cela se transforme en phénomène de cour  avec l’attirance et l’attraction entre les partenaires.

La sexualité fait partie intégrante de notre santé. Elle est en lien direct avec notre épanouissement, notre estime de soi, notre confiance en soi et elle  augmente notre espérance de vie. Elle diminue les effets des pathologies de type cancer du sein, maladies cardio –vasculaires, etc.

L’âge du premier rapport sexuel est de 17 ans, 17 ans et demi. Le   nombre de partenaires moyen dans la vie est de  9, 5 personnes par individu. C’est  plus important en région parisienne.

 

 

Le nombre de rapports sexuels au cours de la vie évolue. La vie sexuelle est moins fréquente chez l'homme, au moment du  départ à la retraite et chez la femme, au moment de la ménopause.

 

 

Sur internet, un quart des Français s’est déjà connecté sur un site de rencontre. 36% des femmes entre 18 et 24 ans sont des grandes utilisatrices de ces sites de rencontre. 10% des hommes et 6% des femmes ont eu des rapports sexuels avec une personne connue sur Internet. Et parmi ces personnes qui se sont rencontrées, 66% ont eu des histoires d’amour. 42% ont connu une cohabitation et 13% d’entre eux se  sont mariés.

 

Le désir est sous un double contrôle.  C'est une balance qui contient deux composantes :  une mentale et une physique et de nombreux facteurs interviennent : psychologique, comportemental,  socio culturel, interpersonnel, biologique.

Il y a un niveau excitateur ou inhibiteur. Ce sont les mêmes facteurs qui vont être impliqués dans l’équilibre ou le déséquilibre du désir sexuel.

 

Les facteurs qui vont conditionner le désir en question.

La chimie du désir sexuel comporte des facteurs biologiques différents et composés. Certains stimulent (dopamine*, noradrélanine, ocytocine) et d'autres inhibent  (opioïde, andocannabinoide et sérotonine).

 

 

*

Dopamine

Tag

Athènes

La dopamine.

C’est un neurotransmetteur. La dopamine est la reine et la  gouvernance du circuit de la récompense. C’est le centre du plaisir qui génère l’excitation sexuelle et elle contrôle l’attention et la motivation qui permettent l’association  des stimuli sexuels avec le système nerveux. La dopamine envoie des signaux dans l’ensemble du système nerveux périphérique.

 

La dopamine est l’hormone du plaisir et elle est impliquée dans la maladie de Parkinson (défaut de dopamine qui dégénère dans la maladie et qui donne ces tremblements). Les médicaments donné aux malades de la L-DOPA ont des effets secondaires et ont une forte influence sur l’augmentation du désir sexuel.

Les hormones sexuelles (testostérone chez l’homme et oestrogènes chez la femme) contrôlent le cycle ovarien et déclenchent l’activation de la dopamine.

 

La dopamine s'effondre après l’orgasme. Elle diminue pendant la période réfractaire et il y a une diminution de l'activation du désir. Les neuroleptiques baissent la concentration de la dopamine et diminuent le désir sexuel.

 

La noradrénaline reste dans l’organisme du cerveau. La noradrénaline contrôle l’excitation globale et cérébrale.

 

Les anti-hypertenseurs baissent la noradrénaline un peu trop boostée (clonidine)  mais ils inhibent l’éjaculation et la lubrification vaginale.

 

Les opioïdes sont proches de la morphine et sont présents dans notre organisme. Les beta endorphines sont sécrétés dans le sport pratiqué pendant un certain temps.  Ils développent le syndrome de bien-être global pendant une période agréable. La sécrétion des endorphines joue dans le circuit de la gratification chez l'homme pendant l'orgasme, pendant les phases de copulation chez les femelles des rats.

Virginia Johnson et son époux sont des sexologues (voir masters of sex*) et ont décrypté les phases pendant les relations sexuelles.

 

Virginia E. Johnson, née Mary Virginia Eshelman (11 février 1925 – 24 juillet 2013), est une sexologue américaine.

Ensemble, ils élaborent des instruments similaires au polygraphe visant à mesurer l’excitation sexuelle chez l'humain. Avec ces outils, Masters et Johnson observent et mesurent environ 700 hommes et femmes ayant accepté de participer à des activités sexuelles avec d'autres participants ou de se masturber dans le laboratoire de Masters. Par l'observation de ces sujets, Johnson aide Masters à identifier les quatre phases de la réponse sexuelle. Ces quatre phases sont désormais connues comme le cycle de réponse sexuelle humaine

*Masters of Sex est une série télévisée américaine en 46 épisodes d'environ 55 minutes créée par Michelle Ashford  d'après le roman éponyme  de Thomas Maier , diffusée entre le 29/09/2013  et le 13/11/2016 sur la chaîne Showtime aux États-Unis et sur The Movie Network au Canada.

L’orgasme.

Il va y avoir une excitation et une phase de plateau. Après l’excitation il y aura une éjaculation. Les phases de plateau peuvent être zappées par certaines personnes, d’autres auront une excitation croissante jusqu'à l’aboutissement et la phase orgasmique, d'autres connaîtront plusieurs orgasmes. Il y a 4 types de profil par rapport à ces centaines de femmes qu’ils ont pu analyser.

Au moment de l’orgasme, il y aura une grande bouffée d’ocytocine.

 

Cerveau d'une femme ayant un orgasme

L’irm d'une femme pendant un orgasme a un côté ludique mais un enregistrement ne dit rien en sciences. Elle s'est beaucoup entraînée sans bouger la tête pour s'exciter malgré la technologie qui l'entoure.

L’orgasme connaît des activations majeures qui embrasent tout le cerveau. On est loin de décrypter tout ce qu'il y a derrière tout ça.

Le désir sexuel ou la situation amoureuse se situent  dans des zones proches du striatum, de l’amygdale qui déclenche les émotions primaires,  de l’hippocampe qui enregistre l’événement  et de l’hypothalamus.

L’ocytocine est importante dans le lien amoureux.

3 groupes ont été étudiés: un de célibataires, un autre avec des couples ayant 1 mois, un dernier avec des couples ayant 6 mois.  Mais il y a eu des séparations dans le  dernier groupe. Le taux d’ocytocine augmente  en couple.

 

---------------------------------------------

Sexe : la fréquence de nos rapports sexuels serait en baisse.

Le magazine "Society" consacre un dossier à la sexualité. On y découvre que pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale la fréquence des rapports sexuels serait en baisse.

L’amour aurait le même effet qu'une drogue.

La dopamine, c’est l’hormone du désir.

C’est elle qui donne l’envie d’agir, de créer, d’aimer, de faire l’amour, de découvrir, d’en savoir plus, d’aller plus loin.

(…) La lulibérine est libérée au début de la relation sexuelle. C’est elle qui pousse à rechercher toujours plus de contact et de caresses. C'est l'hormone des préliminaires, en quelques sortes.

A la fin, c'est l’explosion d’endorphines, au moment de l’orgasme : euphorie ou extase, ces molécules nous font décoller et modifient totalement l’état de conscience ordinaire. Ce sont les hormones du plaisir.

Nina Brochmann et Ellen Støkken Dahl sont deux jeunes médecins norvégiennes et auteures des Joies d’en bas publié chez Actes Sud. Aujourd’hui traduit dans une trentaine de langues et édité à 40 000 exemplaires en France, l'ouvrage s’attèle à la question du sexe féminin et l'aborde dans toute sa complexité et sa beauté.

Quand la Fnac présente un livre jugé homophobe comme un "coup de cœur".

Les malades (du Sida) seraient des personnes ayant un manque cruel de confiance en elles, au point d'avoir une "incapacité à s'aimer et à s'accepter". Et puisque ces personnes "redoutent le regard des autres", "il arrive souvent qu'[elles fassent partie] d'un groupe de la société qui se fait facilement juger", comme les "homosexuels, toxicomanes, prostituées" ou personnes "de race noire".

Liberté, égalité, sexualité

Cinq ans après la loi pour le mariage pour toutes et tous et à quelques jours de la marche des fiertés, deux tendances contrastées traversent la société française. D'un côté, on observe une baisse générale des opinions homophobes. De l'autre, on constate un accroissement en violence des actes et propos homophobes, de la part d'une minorité d'individus qui affichent leur rejet. Avec Christine Bard, historienne du genre, de féminisme et des sexualités, les détricoteuses reviennent sur l'histoire des mouvements LGBTQI en France. Elles interrogent leur politisation, la radicalité dont ils peuvent être porteurs, et la façon dont ils sont travaillés par les questions de genre.

Vous connaissez le proverbe : "Tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin". Eh bien je me suis demandé si c’était vrai pour le bonheur ?

(…) Le célibat, ce n’est pas forcément la solitude.

À  condition d’avoir plein d’amis. Et de les voir pour de vrai, pas seulement sur les réseaux sociaux.

Dans un couple, se tenir la main provoque la synchronisation des cerveaux et permet d'apaiser la douleur éventuelle chez l'un des partenaires. Nos interactions sociales vues par les neurosciences

Chaque jour amène son lot de faits divers sur des agressions sexuelles réelles ou imaginées. Chaque jour, des personnalités connues se retrouvent dénoncées sur les réseaux sociaux.

(…)Trop de gens refusent de reconnaître que le désir sexuel est par nature violent et qu’en conséquence on doit le contrôler. D’où le rôle du sentiment amoureux qui enveloppe l’acte sexuel.

“Sur Leurs lèvres”: on a sondé les connaissances des hommes en matière de

sexualité féminine.

Dans le podcast Sur Leurs lèvres, Cheek Magazine est parti à la rencontre de quatre hommes

pour sonder leurs connaissances intimes en matière de sexualité féminine. Clitoris,

cunnilingus, orgasme féminin, ils nous ont (presque) tout dit. Cette semaine, on commence

avec Nathan, ingénieur du son de 25 ans.  

Une définition possible :

« Aimer, c’est prendre position, défendre, partager un projet, un coup de cœur, une passion. C’est aussi explorer le champ de l’intime, du désir, des liens personnels qui fondent nos sociétés. »

Lu sur Le Monde

 

Arles

L’Amour

Paul B. Preciado : «Hier, le lieu de la lutte était l’usine, aujourd’hui c’est le corps».

 

(…) Mais depuis les années 70, les femmes sont libres d’accepter ou non une relation sexuelle et la sexualité masculine a changé aussi.

(…) Je crois que nous sommes en train de vivre un changement de paradigme dans l’organisation du genre et de sexualité semblable à celui que nous avons vécu à d’autres époques avec la sécularisation des savoirs, avec la théorie héliocentrique, ou l’abolition de l’esclavage. Mais évidemment, c’est un processus long qui implique une transformation des institutions, des langages, des représentations, des lois, une révolution totale.

(…) Comment redistribuer le pouvoir dans la sexualité ?

(…) Une transformation du désir implique donc une transformation des identités, des hommes et des femmes, qui sont autant de fictions politiques.

(…) A quoi pourrait ressembler un nouveau désir sexuel ?

Comment apprendre à désirer la liberté sexuelle ? Il faut créer une nouvelle grammaire, entrer dans une politique de l’expérimentation.

"L'amour et le sexe"

Marseille

Signé PÖ

 

 

"Tu m'aimes?

Oui je t'aime."

Marseille

 

 "J'en ai laissé des plumes à t'aimer pendant des plombes."

Marseille

 

"Faites l'amour

pas les magasins."

Tag

Nice

 

Les Sud-Africaines marchent contre le sexisme ordinaire.

«Nos corps ne sont pas votre scène de crime» : les Sud-africaines ont marché ce mercredi à Pretoria pour dire non au sexisme ordinaire.

Tag

Avignon

"Game over

Game lover."

Fin de jeu

Jeu d'amoureux

 

 

"Love"

Amour

Tag

Avignon

 

 

Tag 

Marseille 

Un coeur d'amour

 

NDLR : les orgasmes féminins à l’honneur :

Pourquoi les femmes ont-elles moins facilement des orgasmes que les hommes ?

(…) Bien sûr, en priorisant le court terme (monsieur est content) sur le long terme (monsieur ignore que madame compte les moulures au plafond), les femmes entretiennent l’idée que la pénétration serait le grand égalisateur de la sexualité hétérosexuelle. Ce dernier point éclaircit le mystère de la simulation.

(…) Entre les grossesses non désirées, les abus potentiels, les menstruations, les risques d’infections, les douleurs, crampes, sensations de gêne, et autres complexes physiques entretenus par la machine médiatique, la sexualité féminine est sous pression.

(…) L’oubli du plaisir féminin.

(…) Et puis franchement, bien sûr que manquer de plaisir est grave. Surtout dans un couple hétérosexuel, quand on voit l’autre prendre seul ce qu’on avait juré de partager, avec des déstabilisations pérennes à la clef.

Tag

Villeneuve-lez-Avignon

"Aimer c'est bien

Savoir aimer c'est tout."

 

Pesca 

L'homme écoute son coeur 

Graph 

Arles in situ

 

L'amour existe

Arles

Béni

 

Souriez! Le travail émotionnel des femmes | Les Brutes.

Le travail émotionnel fait partie des attentes sexistes avec lesquels les femmes doivent composer à l’école, sur le marché du travail ou dans leurs relations amoureuses. En quoi ça consiste? Notamment à demander tout le temps aux femmes de sourire…

Le Planning Familial :

Une éducation à la sexualité fondée sur le consentement et le plaisir est plus que jamais essentielle pour prévenir les violences sexistes et sexuelles.

« révolutions sexuelles », un docu pour comprendre que le sexe est (aussi) politique.

Disponible en replay sur Arte jusqu'au 2 novembre, ce documentaire de Sylvain Desmille retrace les révolutions sexuelles du XXème siècle et annonce toutes celles qui restent encore à venir.

« Mon mari m'a demandé ce qui se passait. Je lui ai dit que je pensais avoir joui. Il m'a répondu qu'il ne savait pas qu’une femme pouvait jouir. » L'anecdote peut sembler plus proche du vaudeville que de la réalité.

 

(…) Témoignage à destination des générations futures, Révolutions sexuelles célèbre les combats difficiles mais joyeux auxquels se sont livrés nos aînés pour que nous puissions nous aimer librement.

Dora Moutot, la « féministe » survoltée du clito.

"Alors t'as joui ?", le dernier cri de guerre des femmes en colère.

Dans la même veine que « Metoo » et « Balance ton porc », l’instagrameuse Dora Moutot présente « Alors t’as joui ? », instrument de libération de la parole de l’orgasme (féminin).

 

(…) « Les gars, les femmes ne sont pas des platines ! », tout en mimant un « doigté » peu susceptible de provoquer le plaisir recherché par le beau sexe.

(…) Le principal reproche est adressé au mâle pas fichu de donner le plaisir que la femme exige séance tenante.

(…) Ensuite, les femmes qui simulent l’orgasme doivent désormais être passibles des tribunaux. En comparution immédiate, si possible. Le mec croit que la nana a joui quand ce n’est pas le cas, et un cercle vicieux s’installe

Tag

Arles

"In Love

Amoureux-se"

 

Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout.

 

 

Sexes de femme et d’homme

Cire

21e siècle

2 sexes

Les organes sexuels de la femme et de l’homme sont en fait très semblables. Ils se développent chez l’embryon à partir des mêmes tissus qui évoluent ensuite différemment selon le sexe.

Chaque organe a son homologue :

ovaire/testicules,

utérus/prostate,

capuchon du clitoris/prépuce,

gland du clitoris/gland de la verge,

lèvres/scrotum.

Le pénis ne contient pas d’os et ses fonctions sont indépendantes de sa taille. Le clitoris, quant à lui, est le seul organe entièrement dédié au plaisir.

Musée de l’Homme

Paris

 

Recouvrement d'une photo existante ou montage? Dans ce cas, la bataille des slogans fait rage à Arles.

La phrase "L'amour existe" avait été peinte sur une photo de la femme au poing levé (voir plus haut). La voici sur la photo d'un soldat américain.

Béni

"L'amour existe"

Arles

 

Béni

Tag

Le cœur a un pansement (l'amour blessé, mais réparé)

Arles

 

Nihoub

Salon-de-Provence

"Quel amour!"

 

Tag

"Amour brisé"

Arles

Les femmes sont souvent en danger quand elles "brisent" le cœur d'un homme, soit en ne répondant pas à ses avances, soit en le quittant. Il confond cœur et orgueil.

Les jeunes des collèges ont émis un slogan: "l'homme n'est pas un animal. Il peut dominer ses instincts."

------------------------------

 

 

 

Danièle Flaumenbaum

Elle explique que les hommes, depuis le XIXe siècle, ne s’autorisent pas au plaisir sexuel dans leur foyer, dans leur couple. Pour eux, la sexualité servait à la reproduction. C’est pourquoi ils sortaient de chez eux pour aller chercher le plaisir qui était devenu inutile, sans importance dans le mariage. Les couples se séparent car un des deux conjoints « n’est pas à la fête », tout en continuant de s’aimer….C’est ce qui est dramatique.

Elle pense que les choses commencent à bouger et à changer, avec la libération de la parole. Par contre elle  trouve les hommes plus tolérants que les femmes car ils ont eu une mère et ils savent.

Sexe et consentement : des premiers rapports pas toujours voulus.

Plus d'une femme sur dix a déclaré avoir cédé aux attentes-(de son partenaire lors du premier rapport sexuel, et près de 2% disent y avoir été forcées, selon l'agence sanitaire Santé publique France.

(…) D'après la grande enquête "Baromètre santé 2016 : genre et sexualité, d'une décennie à l'autre", l'âge médian d'entrée dans la sexualité s'est stabilisée en France ces dix dernières années. L'âge du premier rapport sexuel est de 17,6 ans pour les filles et de 17,0 pour les garçons, sans différence notable selon selon le milieu social.

NDRL : je ne fais pas de la publicité pour Netflix, mais apparemment, les codes changent dans les histoires d’amour destinées aux Hindous :
 
LUST STORIES Official Trailer (2018) | Radhika Apte | Netflix

 

La première histoire est celle d’une enseignante ayant une aventure avec un de ses élèves, la deuxième est le récit d’une femme de ménage tombant amoureuse de son employeur, la troisième met en scène une mère au foyer entretenant une liaison avec le meilleur ami de son mari, et la quatrième une jeune mariée qui découvre les plaisirs que peut procurer un vibromasseur. (Source «Le Monde »)

---------------------------

 « Ils ne supportent pas qu’elles soient libres et indépendantes. Ils ne tuent jamais par amour. Ils ne tuent pas parce qu’ils aiment trop. Ils tuent pour posséder, et posséder ce n’est pas et ce ne sera jamais aimer. »
Source Libération
Un sketch de la BBC qui inverse les rôles.

« Alors, heureuse ? » 

 (…) En tous cas, avec un taux de 30 % d’insatisfaction, les Italiennes, les Françaises et les Espagnoles sont clairement les moins bien loties.
 (…) Oui, les Néerlandaises sont seulement 25% à rêver d’une vie sexuelle plus épanouissante. Pour les ¾, donc, tout va bien 
« Il a tenté de me coudre le vagin, raconte avec douleur la victime. Il me disait : «Si tu ne veux plus coucher avec moi, tu ne coucheras avec personne». »
François Maerten a été condamné à trois ans ferme pour violences conjugales et agression sexuelle.

 

Giuseppe Penone

Anatomia II 

1993

Nîmes - Carré d'art

Giuseppe Penone

Anatomia II 

1993

Nîmes - Carré d'art

La série "Sex education", ou comment parler du sexe cru et des problèmes rencontrés par les ados, cartonne sur Netflix.
Le clitoris, seul organe humain dédié entièrement au plaisir, est absent des manuels scolaires. Une tribune signée par de nombreuses personnalités tente d'alerter sur "l'analphabétisme sexuel" à l'école.
(…) "Faire tomber un des bastions du patriarcat : celui de la non-reconnaissance du clitoris comme un organe du plaisir féminin, au même titre que le pénis est un organe du plaisir masculin."
(…) Aujourd'hui, il n'existe qu'un seul manuel de sciences de la vie et de la Terre (SVT) représentant cet organe féminin, celui des éditions Magnard.
Littérature jeunesse : ce qui a changé après #Metoo, interview avec Isabelle Stoufflet, éditrice.
Sauf peut-être dans le domaine documentaire. Avec la parution de certains ouvrages comme "Femmes", dans la collection Bam, une galerie de portraits de femmes combattantes, féministes.
Ou bien encore un livre s'adressant aux pré-ados, "Mon corps qui change", de Marawa Ibrahim Illustré par Sinem Erkas, qui aborde toutes les questions liées au corps de la jeune fille qui se transforme, les règles, l'épilation. Il aborde ces questions avec un joli graphisme mais sans tabou, de manière crue et décomplexée, beaucoup plus libérée que cela ne l'aurait été avant. Ce livre parle du sexe de la femme sans rien éluder : petites lèvres, grandes lèvres, clitoris...

Sylvie Thirion

Le cerveau amoureux

Marseille

Mars 2019

 

Sylvie Thirion est maîtresse de conférence à la faculté de médecine à la Timone (Marseille).

 

Au début de ses recherches, elle a travaillé sur la neuro-endocrinologie et le lien entre les hormones et le cerveau. Puis, elle travaille sur les cognitions sociales (dysfonctionnements, autisme, schizophrénie, amour).

Elle participe à la diffusion et a la vulgarisation des sciences biomédicales.

 

C’est sous forme d’une rencontre de questions-réponses que l’échange a eu lieu cette année.

 

Il y a un antagonisme entre le cœur et le cerveau dans la notion d’amour. « Le cœur a ses raisons que la raison ignore. »

Le cerveau est impliqué dans ce sentiment. Chaque être humain pense que ce qu’il ressent est unique. L’hypothalamus est le lieu où le désir naît. Le système limbique est au cœur du circuit des émotions.

Hélène Fisher a travaillé sur le désir sexuel, l’amour romantique (= la passion qui dure trois ans, le temps que la progéniture puisse se débrouiller seule) et l’attachement qui permet la constitution du couple et peut prendre la suite de la passion (avec la dissociation).

 

« Avec mes collègues Art Aron, Lucy Brown et d'autres, nous avons placé 37 personnes follement amoureuses dans un scanner cérébral à IRM. 17 étaient heureux en amour, 15 venaient de se faire larguer, et nous commençons actuellement notre troisième expérimentation : étudier des sujets qui disent être toujours amoureux après 10 à 25 ans de mariage. Voilà, en résumé, notre recherche. »

 

La rencontre.

C’est le flash avec la personne qui va éveiller le sentiment amoureux. La vue (un sens le plus important), la parole, le tactile sont utilisés.

 

Dans le cerveau profond, le cortex, chez l’humain, est le plus développé.

L’hippocampe, en forme de petit cheval de mer, est le lieu de l’apprentissage et de la mémorisation. C’est la mise en revue de ce que l’on a connu dans l’enfance, avec la mise en jeu de la dopamine.

 

Le cœur bat, le papillon s’agite dans le ventre.

C’est un autre système parasympathique qui entre en jeu avec l’adrénaline.

L’attention vers l’autre est accrue. La molécule du stress (le cortisol) a un impact sur notre vigilance.

L’humain est dépourvu de phéromones. Mais on constate des différences dans le cerveau quand une personne sent des sécrétions de selles de la personne aimée. Il n’y a pas d’explication, mais seulement des observations.

 

 

La rencontre suscite l’attrait. Quand elle est vraie, la vie change et on prend en compte la personne. Il y a un lien entre les entrées sensorielles et l’encodage précédent de choses qui nous rappellent inconsciemment un visage, des vêtements, une façon de se comporter.

 

Peut-on tomber amoureux d’une seule personne ou de plusieurs ?

C’est un équilibre à trouver entre la culture et la raison. On peut être amoureux de plusieurs personnes. La société et l’éducation jouent un grand rôle. Le cortex pré frontal est débranché dans l’amour passion et ne permet pas les « mais… ». Il n’est pas débranché tout le temps. La monogamie est un sentiment protecteur et facilitateur de couple formé pour s’occuper des enfants. L’humain n’est pas une espèce monogame.

 

 

Les animaux ont-ils un cerveau amoureux ?

Oui, ils ressentent aussi l’attractivité, le plaisir (avec le système de la récompense). La reproduction de comportements vitaux (sommeil, nourriture, prise de boisson, rapports sexuels) permet la perpétuation de l’espèce.

Il est plus facile et plus juste d’obtenir des statistiques dans une population animale car on a le nombre et l’antériorité.

 

En étudiant le système nerveux endocrinien, on s’aperçoit que le cerveau synthétise lui-même les hormones.

Les réseaux neuronaux interviennent dans l’alimentation, la pratique du sport et des loisirs qui permettent le lien social.

 

L’ocytocine est l’hormone de l’amour.

Elle est libérée au moment de l’orgasme, quand deux personnes se câlinent. Elle renforce l’attachement.

Chez la mère, à la base, elle aide à l’accouchement et à la mise en place de la lactation.

Elle est importante dans la formation du couple et dans la monogamie (dans le règne animal, par exemple, les pigeons. La monogamie mobilise des ressources pour prendre soin de la progéniture dans la sérénité). Elle agit dans les comportements sociaux : empathie, confiance, diminution de la peur.

En vieillissant, l’ocytocine diminue-t-elle ?

Nos fonctions cognitives diminuent, mais il n’y a pas de différence de sécrétion de cette molécule avec l’âge. Il n’existe pas de différence de taux d’ocytocine entre les homes et les femmes.

 

La dopamine.

Elle est importante pour la motivation. Elle augmente crucialement quand on est amoureux et à la vue de l’être aimé. Elle augmente aussi pendant l’orgasme. Elle a un rôle dans l’attachement.

 

Les hormones artificielles.

Dans la prise de drogues, le cerveau est enflammé. Le circuit de la récompense devient le circuit de la dépendance. Le niveau de testostérone augmente le désir du cerveau chez des personnes qui ont un taux faible. C’est pareil pour le Viagra. Il existe un spray nasal pour l’ocytocine qui atteint facilement le cerveau.

On utilise la castration chimique chez les criminels, principalement aux USA et au Canada.

 

L’homosexualité.

Elle est très courante dans les espèces animales en général. L’attachement vers le même sexe est en corrélation avec un taux de testostérone plus bas et un stralium plus élevé.

L’homosexualité est-elle due à un dysfonctionnement de la sécrétion d’hormones ?

Non, le processus se répète avec les stimulations visuelles, les câlins, les paroles qui alimentent le circuit des récompenses.

Jusqu’aux années 1950, l’homosexualité était considérée comme une maladie, une dérive. Mais la biologie ne pointe aucun dérèglement pathologique. Oui, le niveau est différent pour les oestradiols et la testostérone. Le vécu, le sociétal agissent pour le particulier de la personne. Il y a plus de vingt ans, on a constaté des différences dans l’hypothalamus et la taille des neurones. Mais, cela n’a pas été confirmé. Ce que l’on voit en sciences, est-ce la cause ou la conséquence du comportement ?

 

L’imagerie cérébrale.

Grâce à l’imagerie cérébrale (IMRF), on suit en direct un comportement. Puis, on utilise des calculs statistiques. Cette méthode est coûteuse en analyse.

 

Le désir sexuel.

Il est sous le contrôle de l’hypothalamus.

Les hormones (oestradiol chez les femmes, testostérone chez l’homme) sont impliquées dans le désir sexuel et vont activer la libération de la dopamine.

L’humain enregistre ce qui a été plaisant dans l’hippocampe, comme par exemple les comportements qui engendrent du plaisir et qui sont à reproduire.

 

 

La jalousie.

C’est compliqué. « C’est elle, c’est lui. Il-elle n’est que pour moi. Il-elle m‘appartient. »

C’est une dérégulation. L’amour peut faire tomber le circuit de la récompense en dépendance.

« Je ne partage pas car c’est vital pour moi. » Cela dépend du niveau de caractère, d’analyse de la situation sécure liée aux relations passées. Il n’y a pas d’intervention d’hormones spécifiques.

 

La rupture.

Elle provoque de la tristesse et de la douleur. Elle fait intervenir dans le cerveau des zones en lien avec la douleur physique. Le placebo diminue à lui seul la détresse des personnes.

 

 

L’inceste, les relations amoureuses non consenties.

Il y a une déconnexion du cerveau et l’absence de souvenirs qui efface l’incident traumatique. L’hippocampe est débranché et provoque du stress post traumatique.

Dans le cadre du syndrome de Stockholm, le bourreau a une figure familière et fait subir à sa victime violée une contrainte au long court.

 

L’amitié.

C’est une petite partie de l‘amour. Il n’y a pas d’exclusivité ni de relations physiques. C’est plutôt une intimité entre deux personnes. L’ocytocine est impliquée dans le lien et le sentiment de confiance. Il n’y a pas la focalisation de l’attention sur l’autre personne, ni de motivation à aller vers l’autre.

La corticolibérine est une hormone produite par l’hypothalamus et permet la focalisation de l’attention. Elle libère le cortisol qui produit le stress, la vigilance et l’attention. C’est elle qui permet de se réveiller après le sommeil. Elle intervient en cas de danger.

 

 

Les études scientifiques pointues.

La kisspeptine intervient dans le désir féminin.

 

Dépoussiérée, la broderie devient art féministe.
(…) Son motif fétiche, des ovaires, est décliné en plusieurs versions reflétant l’humeur du moment: en forme de cactus, surmonté d’un arc-en-ciel ou exhibant des doigts d’honneur. « Choisissez votre vulve », lance dans un sourire l’artiste aux apprenties brodeuses. « On commencera par broder le clitoris avant de faire les poils pubiens ».

A propos de l’orgasme féminin :

Page 9 ((Sur les femmes) :

« Notre organe est plus indulgent. Plusieurs femmes mourront sans avoir éprouvé l’extrême de la volupté. Cette sensation, que je regarderai volontiers comme une épilepsie passagère, est rare pour elles, et ne manque jamais d’arriver quand nous l’appelons. »

Denis Diderot

Histoire de madame de la Pommeraye

Folio classique 2018

Edition dérivée de Jacques le fataliste et son maître. (entre 1765 et 1784)

Page 87 :

L’hôtesse : Pourquoi cesser de l’aimer sans rime ni raison ? »

Denis Diderot

Histoire de madame de la Pommeraye

Folio classique 2018

Edition dérivée de Jacques le fataliste et son maître. (entre 1765 et 1784)

 

Xochiquetzal, « plume fleurie »

Culture aztèque

Mexique, bassin de Mexico

1325 – 1521

Jeune déesse de la beauté et de l’amour, Xochiquetzal est aussi patronne des tisserands et des artistes.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Jean-Claude Romand

La phrase "Il a aimé ses enfants" a suscité des réactions:

 

 

On espère vivement qu'il n'aimera plus personne!!!!

Je n'aurais pas dit mieux.

 

 

On ne tue pas par amour, mais par possession. Il obtient sa libération parce que son acte était un acte "d'amour"

 

NDLR: il a tué ses parents, son épouse et ses enfants. 

 

L'affaire Romand est une affaire criminelle française. Elle implique Jean-Claude Romand, qui a menti à ses proches pendant dix-huit ans sur ses activités en se prétendant médecin et chercheur

 

FEMALE PLEASURE
Bande Annonce (2019)
 Documentaire

Cinq héroïnes, cinq pays, même combat : s’affranchir des préjugés, combattre les violences faites aux femmes, conquérir le droit à disposer de son propre corps. Brisons le silence, soyons invincibles, revendiquons #Female Pleasure !

---------------------------------

NDLR : la conclusion sur Balance ton Porc est hâtive, mais l’étude démontre qu’il y a mille autres raisons…
Baisse de l’activité sexuelle chez les jeunes adultes américains (Génération y) attribuée au mouvement # Balance ton porc.
(…) 23 pour cent des Américains âgés de 18 à 29 ans ont dit qu’ils n’avaient pas de rapports sexuels au cours des 12 mois précédents.
(…) Le Quotidien « the economist »  a rapporté dans une vidéo publiée sur Twitter que #MeToo  ou # Balance ton porc a  « responsabilisé les femmes tout en approfondissant les craintes masculines  sur des allégations de harcèlement. Sexuel  « 

 

Osez le Féminisme

"Osez le clito : ceci n'est pas une pieuvre."

 

Le sexe et l'égalité dans le plaisir.

Liberté, égalité, sexualité!

Osez le féminisme

Couchons ensemble!

Les femmes en font deux fois plus que les hommes.

P 53 :

Les femmes et le plaisir :

"Sexe charmant, vous serez libre ; vous jouirez comme les hommes de tous les plaisirs dont la nature vous fait un devoir ; »

 

Français encore un effort si vous voulez être républicains.

Marquis de Sade

Editions Mille et une nuits

2014

Première édition en 1795

-----------------------------------

Jean-Baptiste Botul

La vie sexuelle d’Emmanuel Kant

Editions Mille et une nuits – 2 000

Première parution : après 1946.

 

Botul a connu une brève liaison avec la princesse Marie Bonaparte en 1920 et  a probablement rencontré Stephan Zweig en 1934.

 

p 73 :

Définition de la chasteté.

Pour Botul, la chasteté « n’est pas négation du plaisir mais de la génération. »

Le plaisir personnel ne donne pas naissance à la nouvelle génération.

Les philosophes se reproduisent sans les mères, sans utérus, seulement avec leur esprit. Kant pouvait ainsi rester célibataire.

------------------------

Jacques Réattu

Arles, 1760 – 1833

L'amour et Psychée

Arles, 1824

Huile sur toile

Musée Réattu

Chimamanda Ngozi Adichie

Nous sommes tous des féministes

Editions Folio - 2009

"Notre société conditionne une femme à vivre comme un échec d'être célibataire." (p 35)

 

Les femmes et le célibat 

-------------------------------

Sexe, jouissance et consentement : la deuxième révolution sexuelle est arrivée.

La deuxième révolution sexuelle est arrivée. Libérées de la perspective de la reproduction, libérées du mariage, les femmes ne l'étaient pas complètement des hommes, ni de la morale. La sexualité est restée, en partie, le lieu de la domination masculine.

(…) D'un côté, il y a les femmes qui attendent, reçoivent, subissent et se soumettent, de l'autre, les hommes qui choisissent, prennent, pénètrent et dominent.
(…) On ne jouit pas pareil, et ce n'est peut-être pas un destin anatomique. Cette "révolution égalitaire" semble passer par le clitoris, qui vit une nouvelle revanche sur des années de dogme freudien, selon lequel les orgasmes clitoridiens étaient réservés aux petites filles – l'orgasme était vaginal ou n'était pas.

(…) On avait oublié trop longtemps le versant violent, traumatisant de la sexualité. Maintenant, il faut accompagner le discours sur le consentement en parlant de l'aspect joyeux de la sexualité.

 

Jean Dubuffet

Gymnosophie

Huile sur toile

Juin 1950

Mucem

Marseille

----------

Femme et clitoris 

Paris 

11 19 

L'orgasme vaginal n'existe pas!

-------------

Annie Ernaux, écrivaine, pense que nous vivons dans une société d'injonction à faire l'amour.

-------------

 

Alain Lhote est avocat à Marseille

La  prostitution étudiante 

"Entretenir des rapports sexuels dénués de sentiments peut engendrer de la schizophrénie."

 

----------------------------

Publié dans La nature

Partager cet article
Repost0

Manifestation du 22 mars

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Marlène Schiappa ne doit pas tolérer la mise à l’écart des réseaux sociaux de Caroline de Haas.

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Pourquoi Caroline de Haas n’est-elle pas soutenue par la secrétaire d’Etat chargée de la question des femmes ?

 

Les hommes dirigeants préfèrent Marlène Schiappa qu’ils ont choisie car elle dira ce qu’ils ont envie d’entendre. C’est le « féminisme » bon chic bon genre qui ne doit faire trop de vagues. Les dirigeants pensent qu’ils peuvent la contrôler et se donnent aussi une bonne conscience. Pas de ministère des droits des femmes, pas de budget alloué aux associations, des ministres douteux envers les femmes au gouvernement…Mais pour eux, ce n’est pas grave. Ils ont une responsable à la question qui les dédouane et les soutient. Il n’y a qu’à voir le retournement de positionnement face à Cyril Hanouna pour comprendre quel camp elle choisit.

 

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la question du patriarcat et des relations entre les femmes et les hommes est posée au niveau mondial.

Marlène Schiappa accepte que la loi « travail » votée par les députés LREM défavorise et ne protège pas les travailleurs et plus particulièrement les femmes. En effet, en supprimant les CHSCT, en ne luttant pas contre le harcèlement au travail sous toutes ses formes, les femmes sont encore plus vulnérables qu’avant et à la merci de supérieurs peu scrupuleux. Les licenciements peuvent être intempestifs et péremptoires.

C’est l’affaiblissement des conditions de travail et la détérioration des protections des femmes salariées et/ou précaires.

Marlène Schiappa est l’arbre qui cache la forêt et aimerait nous faire avaler « la pilule » de ces régressions sociales.

 

Il leur faut aussi une représentante de la France dans les instances internationales, mais pas une revendicative  militante, voire révolutionnaire. Elle présente bien, parle anglais. Elle leur suffit pour répondre aux féministes que la secrétaire d’Etat va les écouter puisque le président a mis la question de la lutte contre les violences faites aux femmes en priorité  du quinquennat. Ouf, la boucle est bouclée. Et pas un sou de plus, surtout !

 

Caroline de Haas, elle, ne mâche pas ses mots et met les pieds dans le plat. Elle n’hésite pas, bouscule les idées reçues, quitte à provoquer une partie de la gente masculine qui n’est pas contente du tout de la tournure des événements, suite au déclenchement de la vague « Metoo ».

Ils ne veulent pas perdre leur statut de dominant et les avantages qui vont avec. De plus, Caroline de Haas est médiatique et permet de faire avancer le débat d’idées. Elle les énerve. Tout les dérange et ils n’ont qu’une question en tête : « Comment faire pour que cette déferlante féminine et féministe s’arrête ? » Ils pensent, à tort, qu’en l’isolant, tout va rentrer dans l’ordre. C’est oublier que les militantes féministes sont nombreuses, que le combat d’idées dure depuis des décennies, et que Caroline de Haas n’est qu’une porte-parole parmi d’autres. Donc, ça n’empêchera pas de revendiquer encore et encore, mais cette mesure d’exclusion  leur convient. Elle s’est mise en avant, elle va payer pour toutes les autres ! Et puis, elle servira pour la vengeance de ceux qui n’ont pas supporté la chute d’hommes puissants. Alors, là, la coupe est pleine. Trop, c’est trop.

 

Ce qui me surprend, c’est l’attitude des organisations féministes qui réagissent peu, voir pas du tout, après la mise à l’écart de Caroline de Haas qui a quitté les réseaux sociaux suite au harcèlement d’hommes haineux qui lui en voulaient. Pourquoi Marlène Schiappa ne la défend-elle pas et ne met-elle rien en place pour poursuivre leurs auteurs? Elle ne devrait pas accepter ce bannissement qui fait plaisir aux harceleurs.

 

A croire que d’organiser des initiatives dans leur coin, en présence de Marlène Schiappa, suffit aux organisations féministes?

 

Moi, Caroline de Haas me manque sur les réseaux sociaux et j’aimerais qu’elle puisse revenir en toute sécurité. Même si je ne suis pas toujours d’accord avec elle, c’est moi aussi qui suis mise à l’écart à travers elle. Et ça, je ne peux pas l’accepter.

 

 

Lu sur Twitter le 14/03/2018 :

 

Plus

« Féministe :

Une féministe quitte les réseaux sociaux après du cyber harcèlement. Pour Marlène Schiappa, ce n’est pas une « question sérieuse de politiques publiques ». Ah. D’accord. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marlène Schiappa nomme dans sa "task force" Antoine Arnault, dont le groupe est épinglé comme… "machiste".

(…)Mais Marlène Schiappa s'est aussi adjoint les lumières d'un certain… Antoine Arnault. Eh oui, le fils de notre milliardaire d'envergure internationale,  Bernard, est directeur général de Berluti, appartenant au groupe de papa. Or, si LVMH est à la pointe des sacs à main, il l'est beaucoup moins en termes d'égalité des sexes.

Pub, rap, porno : la société pousse-t-elle au sexisme ?

Les invités de l’émission »On va plus loin » débattent de ce qui véhicule du sexisme dans notre société, au moment où Marlène Schiappa a présenté en Conseil des ministres, son projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes.  

Lutte contre les violences faites aux femmes : le gouvernement manque d’ambitions !

 

            Le 25 novembre dernier, le Président Macron avait annoncé des mesures d’ampleur dans la lutte contre les violences faites aux femmes, déclarée « grande cause nationale » du quinquennat. Mercredi dernier, Marlène Schiappa a enfin dévoilé le projet du gouvernement, bien en deçà des attentes des femmes et hommes engagé.e.s pour l’égalité.

            Alors que des centaines de milliers de femmes, en France comme dans le monde, libèrent leur parole depuis octobre dernier, ce raz-de-marée féministe est accueilli par des mesures qui, quoique positives, ne sont pas à la hauteur : création d’un délit d’outrage sexiste (difficilement applicable), allongement des délais de prescription des violences sexuelles sur mineur.e.s et répression du cyber-harcèlement sexiste.

La promesse d’une présomption de non consentement pour un acte sexuel sur un.e mineur.e de moins de 15 ans a hélas disparu, remplacée par un ajout dans le code pénal, bien trop flou pour permettre de protéger les enfants de manière satisfaisante.

Les revendications des femmes et des associations féministes n’ont toujours pas été entendues : pas de formation obligatoire, à recueillir la parole des femmes victimes de violences, pour les personnel.le.s de santé, de justice et de police, pas de mesures pour lutter contre les représentations sexistes, pas de retour des Comités d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail, aucun moyen donné à l’inspection du travail…

Il est urgent de passer des paroles aux actes si l’on veut débarrasser la France du fléau que constituent les violences faites aux femmes !

Nous demandons une loi-cadre contre les violences faites aux femmes, assortie des moyens indispensables à sa mise en œuvre, une éducation à l’égalité de la maternelle à l’université, une impossibilité d’avoir recours à la médiation pénale et/ou familiale en cas de violences conjugales et un plan d’urgence pour lutter contre les violences faites au travail.

 

Laurence Cohen et Hélène Bidard,

Responsables nationales aux droits des femmes

                                       et au Féminisme du Parti Communiste Français

A Paris, le 23 mars 2018

Un homme qui parlera à notre place ? Mais ils ne font que cela…Enfin, ça ne s’arrange pas !

Collectif Droits des Femmes :

« De mieux en mieux ! Nommer un pyromane chef des pompiers ! »

Marlène Schiappa veut que le ministre qui lui succédera soit un homme.

Groupe F.

Lancement de la "première agence non gouvernementale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles". 

 

On l’avait compris, elle le confirme :

Marlène Schiappa : « Je ne suis pas la ministre des militantes féministes ».

Mathilde Larrère - Le masculinisme et ses effets dans les partis

Le féminisme opportuniste d'Emmanuel Macron.

Une épée de Damoclès en carton au-dessus de la tête des agresseurs en somme… Est-ce vraiment là de la pédagogie ? Cette mesure, au fond, est purement démagogique. Car, et c’est central, de quelle pédagogie parle-t-on ? D’une pédagogie superficielle donnant bonne conscience à l’État ? Aujourd’hui, nous avons besoin d’un changement de fond.

(…)Dans la même veine du discours j’ai-des-idées-qui-existent-déjà-mais-pas-de-moyens-à-vous-proposer, Emmanuel Macron nous annonce fièrement qu’il veut créer un « module d’enseignement consacré à la prévention et à la lutte contre le sexisme ».

(…)Au banc des grandes absentes, on peut tout d’abord mentionner les problèmes de l’inégalité salariale.

(…)La pop culture fait toujours, en 2017, le lit du sexisme et participe à la propagation de la culture du viol de manière souvent insidieuse.

 

La régression sociale en cours touche d'abord les femmes.

Quand il supprime plus de 120 000 postes dans le secteur public, où les femmes représentent 60% des effectifs, ou quand il réforme la fiscalité sur les retraites, Emmanuel Macron affaiblit concrètement l'égalité entre les sexes.

 

Marlène Schiappa : 4 points à retenir du portrait au vitriol d'"Envoyé Spécial"

  1.           Le lien rompu avec les associations féministes.

(…) Marlène Schiappa préfère inviter des entrepreneuses et amies élues afin de travailler sur les mesures du gouvernement.

  1.           La mise en scène de soutien à Nicolas Hulot.

(…) Les caméras de France 2 immortalisent la stratégie de réaction de Marlène Schiappa et de ses conseillers : se montrer aux côtés du ministre de l'Écologie à l'Assemblée nationale et rédiger une tribune de soutien

  1.           Une écrivaine qui assume (presque) d'écrire de la littérature érotique.

(…) En note de bas de page, observent les équipes d'Envoyé Spécial, on peut lire que "l'auteure de ces lignes (...) a fondé 'Maman travaille'", le réseau de mères actives créé par Marlène Schiappa. 

  1.           Une femme politique "colérique".

(…) Au Mans, on parle de ses "accès de colère", d'élus "entrés en résistance" contre elle.

Caroline de Haas:

La militante féministe accable Marlène Schiappa et son comportement dans "Envoyé Spécial".

Vidéo de « Envoyé spécial » sur Marlène Schiappa  ici :

Une représentante de l'AVFT, association européenne contre les Violences faites aux femmes au travail évoque "une coupure" dans le travail avec le ministère depuis plusieurs mois.

 

Gouvernement : "Chez nous, la parité n'est que de façade", dénonce Alba Ventura.

ÉDITO - Andrea Nahles est la première femme à diriger le SPD. En Allemagne, les femmes en politique c'est devenu naturel selon Alba Ventura, alors qu'en France, il reste du chemin à faire avant une réelle parité.

Un homme s’en va, on le remplace par une femme.

 

(…) Ceux qui entourent Emmanuel Macron à l'Elysée, ce sont des hommes. Les ministres les plus proches du Président, des hommes : Christophe Castaner, Gérard Collomb, Benjamin Griveaux.

À lire un extrait de Droits des femmes, tout peut disparaître, de P. Delage.

(…) Mais la rumeur persiste et se confirme : le budget sera bien amputé de 27 %, soit 10 fois plus que les 2,5 % de réduction qui affectent l’armée.

(…) La nomination de Marlène Schiappa comme secrétaire d’État est aussi débattue.

(…) En tant que secrétaire d’État, certaines de ses propositions choquent les organisations de défense des droits des femmes, comme celui de créer un CAP pour les jeunes mères pour faire d’une expérience familiale une qualification.

(…) La secrétaire d’État reflète l’image d’une féministe sympathique, conciliant légèreté de ton et engagement, qui remplit parfaitement le contrat des normes sociales (jeune, hétérosexuelle, blanche, de classe supérieure).

(…) Restituée dans son livre Qui gardera nos enfants ?, l’enquête de Caroline Ibos sur les nounous ivoiriennes du 9e arrondissement de Paris souligne bien la relation asymétrique qui s’opère entre deux femmes dans l’espace domestique : l’une privilégiée cherche à « confier ce qu’elle a de plus cher à une personne qui ne doit pas lui coûter cher », l’autre employée par la première est largement désavantagée.

(…) Mais les femmes n’ont pas toutes les mêmes besoins ni les mêmes intérêts.

 

https://www.contretemps.eu/extrait-droits-femmes-delage/

 

 

Fête à Macron : Marlène Schiappa se fait reprendre après avoir donné une leçon de grammaire sur Twitter.

(…) Par ailleurs, quitte à se prendre pour une pimbêche de la langue française, il manque un accent circonflexe à "eût été" (pour différencier le passé antérieur et le conditionnel passé). À ce jeu là, Marlène Schiappa, on se fait toujours doubler...

Commentaire de Céline Brulin (PCF) :

 « Des dizaines de milliers à faire La Fête à Macron. Oui, la Fête à Macron, Marlène Schiappa! Faut-il être proche du peuple pour ne pas connaître l’expression ! Et on en a encore plein en rayon : trop c’est trop, la coupe est pleine, faut pas pousser mémé dans les orties... »

Collectif Droit des Femmes :

« A quand la fête à Schiappa? »

 

 

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/fête-à-macron-marlène-schiappa-se-fait-reprendre-après-avoir-donné-une-leçon-de-grammaire-sur-twitter/ar-AAwMSXx?li=BBwlBpb&ocid=spartanntp

 

 

Baisse des subventions de l’Etat pour les associations de défense des droits des femmes :

Violences au travail : Marlène Schiappa annonce la création "d'un numéro de téléphone pour les femmes victimes".

Cette décision provoque la colère des féministes. Il y en a une qui demande sa démission, une autre qui regrette que «l'État préfère créer un numéro supplémentaire pour les violences sexistes au  travail plutôt que renforcer les moyens des associations déjà en place et expertes.  Pourquoi ne pas aider l'AVFT qui nous écoute, nous défend au tribunal et milite pour nos droits ? Les victimes en ont besoin. » Une autre soulève la question « des  violences sexistes de la Fonction Publique? Quel paradoxe de créer un numéro d'appel spécifique "violences au travail" quand on est soi-même employeur de plus de 5 millions de français ! » Une autre blague : « Allo? Bonjour le numéro géré et financé par l'État en lien avec le ministère du Travail ... j'appelle parce que je suis victime dans un service du ministère XXXX , mais c'est le ministre lui-même ... bip bip bip ... ah merde, ils ont raccroché ! » Une autre réclame «des réels moyens pour l'accueil, l'accompagnement, la prise en charge des femmes victimes de violences ? ». Une autre rit jaune : «Donc on asphyxie une association et on vient ensuite, glorieuse, annoncer non pas qu’on va l’aider mais qu’on va créer un numéro pour la remplacer ? Ben ce n’est pas la honte qui étouffe certain(e)s. » Une autre interpelle Marlène Schiappa : « Connaissez-vous l'inspection du travail ? Je crois que Gérard Filoche peut vous expliquer ce que c'est et en quoi c'est utile en cas de harcèlement. Et je vous propose de voir avec Muriel Pénicaud pour AUGMENTER LE NOMBRE D'INSPECTEUR-TRICE-S DU TRAVAIL. » Une autre rappelle que « Edouard Philippe, a voté contre les lois égalité femmes/hommes en 2014. »

 

Lorient. Du bruit pour venir en aide aux femmes victimes de violences

(…) Le collectif attend désormais une réponse de la ville de Lorient, de l’Agglomération, de la Préfecture du Morbihan, de la Caisse d’allocations familiales mais aussi du Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et du président Macron…

Et rappelle que le fonctionnement de cette permanence qui, chaque année venait en aide à plus d'une centaine de victimes, coûtait 40 000 €. 

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/lorient-du-bruit-pour-venir-en-aide-aux-femmes-victimes-de-violences-5742420

 

 

Image rare de Marlène Schiappa luttant contre la pauvreté.

Non à l'asphyxie financière de l'Association contre les Violences faites aux Femmes au Travail (AVFT). Communiqué de presse des féministes.

(…) Associations Féministes, syndicats et partis politiques interpellent depuis le gouvernement pour exiger que la subvention de l’AVFT soit augmentée de 100 000€ pour lui permettre d’embaucher et de faire face à la demande. 

(…) Marlène Schiappa préfère créer de bric et de broc un pseudo service public bricolé rapidement. Ce projet de la Secrétaire d’État révèle un mépris consternant pour tout le travail fourni par l’AVFT depuis de nombreuses années.

 

 

Le viol est un crime, pas un délit. Retirez l'article 2.
Le gouvernement permet qu'un viol d'enfant soit jugé comme un délit et non comme un crime. Demandez au Président de la République de retirer l'article 2 :

 

 

 

Le "collectif droit des femmes" et le "Groupe F" ne sont pas invitées par Marlène Schiappa.

Le dialogue est rompu. C'est dommage....

 

“Éternel féminin” et “manucure”: Les confidences gênantes de Marlène Schiappa  dans  son  dernier  livre.

(…) Les courbettes s’enchaînent tout au long du livre. La plus maladroite est celle adressée à Brigitte Macron. »

(…) Pour l’éducation féministe et ‘non genrée’ de ses filles, on repassera aussi.

(…) Il semblerait que le texte soit un vrai condensé de maladresses.             

 

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat, peut-elle utiliser son cabinet pour assurer la promotion de son livre?

Un mail d'invitation à une dédicace de son dernier ouvrage, qualifié dès les premières pages de «purement personnel», a été envoyé par son service de presse.

(…) Tout agent public (y compris les ministres et les secrétaires d’Etat) doit «en principe consacrer l’intégralité de son activité professionnelle aux tâches qui lui sont confiées dans le cadre de son emploi public».

(…) Les agents publics sont donc autorisés à publier des livres. Mais à la condition expresse de «faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions».

Anticor saisi la Cnil contre Marlène Schiappa.

La secrétaire d'État à l'Égalite entre les femmes et les hommes est accusée d'avoir utilisé des deniers publics pour promouvoir son livre. Anticor a également saisi le Premier ministre.

(…) "On a utilisé le fichier et les moyens de l'État. Cela pose un problème pénal, de "détournement de finalité de fichier" (délit passible de cinq ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende).

 

Cherchez l'erreur!

 

La politique spectacle. Elle semble s’y connaître. C’est facile quand on est aux manettes.

Marlène Schiappa ou l’art de la mise en scène de soi.

La créatrice du blog et du réseau Maman travaille, qui l’a fait connaître, emmenait déjà ses enfants aux conseils municipaux du Mans quand elle en était membre, ce qui avait le don d’agacer les élues plus anciennes…

  • Ce qui pourrait passer chez Marlène Schiappa pour de la naïveté, ou une volonté puérile de se donner en exemple, pourrait bien révéler au contraire une maîtrise parfaite des codes de la société du spectacle.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/marlène-schiappa-ou-l’art-de-la-mise-en-scène-de-soi/ar-AAxXL5o?ocid=spartandhp

 

 

AVFT

Reprise des plateformes grâce aux subventions régionales d’Ile de France.

PCF - Font de gauche

 

Marlène Schiappa organise une université du féminisme sans les associations féministes. Triste politique spectacle démagogique. "Moi, je ne suis pas la secrétaire d'Etat des "féministes"..."

 

Marlène Schiappa cité Karl Marx. Est-elle soudain devenue communiste ? Triste politique spectacle démagogique.

 

PCF :

« Quand Marx parle de l’émancipation des travailleurs, c’est justement pour se débarrasser des gens comme vous qui défendez « les intérêts conservateurs dont [vous êtes]  l'humble valet ». Le capital, livre 1. »

Allez, je féminise : « l’humble valette ! »

Réponse de Marlène Schiappa, défendeuse de Marx (on aura tout vu!):

 

Un commentaire peu flatteur:

"La fellation est la spécialité des rondes"

de Marlène Schiappa.

 

Duel à fleurets mouchetés:

Réponse du PCF:

 

 

Réponse utilisant une citation de Frédéric Dard de Rise Up:

 

Épinglée par le PCF pour avoir cité Marx, Schiappa réplique avec une autre figure du communisme.

 

 

 

Ce n'est pas sa journée: le Sénat retoque sa proposition de loi et elle se fait moquer sur le net:

 

 

Marlène Schiappa déclare la guerre des classes (ça fait froid dans le dos):

 

Ca continue: Marlène Schiappa devrait d'abord se lancer dans la pensée féministe plutôt que dans le marxisme:

 

C'est le déchaînement dans l'humour. Bravo!

 

Quand les libéraux citent Marx: No!

 


La suivante?

Parcours Supercherie!

Is this liberalism?

 

 

Explication pour Marlène Schiappa:

 Il y a une différence entre la mise en pratique des idées de Marx dans un projet de transformation humaine  et  l'utilisation de citations de Marx.

Un futur diaporama avec les blagues? Pourquoi pas!

 

Marlène Schiappa et Bourdieu

Lénine vu par Marlène Schiappa avec Edouard Philippe

 

Un pognon de dingue !
Marlène Schiappa prend une leçon de marxisme par son père.
Jean-Marc Schiappa, militant trotskiste, a publié un texte sur Facebook visant sa fille et ses références à l’auteur du « Capital ».
(…) Il a tenu à expliquer à sa fille ce que signifiait « l’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes ».

 

 

L’émancipateur émancipé.

« L’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes » : La secrétaire d’État Marlène Schiappa ose citer Karl Marx afin de justifier les coupes claires à venir dans les aides sociales.

(…) Dans ce tweet machiavélique, elle met en opposition minima sociaux et salaire en prônant « un vrai travail, un vrai salaire ».

 

(…) L’analyse de Marx (…) : « Le travailleur libre qui se rend au marché libre pour y vendre sa peau doit s’attendre à être tanné. »

NDLR : Marlène Schiappa  détricote le tissu militant et associatif féministe….C’est de l’action anti-femmes. Le torchon brûle entre Marlène Schiappa et les associations féministes.

Mettre en concurrence les associations de lutte contre les violences faites aux femmes, une nouvelle stratégie du gouvernement ?

(…) Mais, oubliant déjà le service public, un appel à projet d’un million d’euros était lancé pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles au travail par Marlène Schiappa.
Cet appel est problématique pour plusieurs raisons.

(…) Un tel discrédit porté aux associations est stupéfiant.

Notre secrétaire générale pour l'égalité @MarleneSchiappa obtient le soutien d’une grande presse internationale (y compris en étant honorée par @YGLvoices), mais les défenseuses des droits des femmes, ici en France, sont plus que consternées par sa performance sommaire.

 

NDLR : Un pognon de dingue pour les femmes ? Cause toujours ! En fait, ils ne veulent pas subventionner les associations féministes considérées comme leurs opposantes politiques.
 

Féminisme. Violences contre les femmes, « grande cause » toujours...

1 millions d’€ : Toute association s’estimant concernée peut donc participer, jusqu’à ce 22 juin, à l’appel à projets pour les « préventions et lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail ».

(…) Dans son édition du 4 avril, le Canard enchaîné révélait une raison peu reluisante. « Marilyn Baldeck (la déléguée générale de l’AVFT) est une opposante politique », lui aurait répondu le cabinet de Schiappa.

(…) Seize organisations (du Planning familial à Attac) dénoncent le « discrédit porté aux associations » luttant historiquement dans ce domaine.

(…) Un partenariat cgt-avft.

01 juillet, sur Twitter : 

« Ah bon ? J'ai pourtant une cliente de 7 ans qui a dû attendre 4 jours et la décision d'un juge pour sortir de zone d'attente et retrouver son père. La PAF refusait de le faire elle même » a répondu un avocat à Marlène Schiappa qui affirmait la veille : "Séparer les enfants migrants de leurs parents contrevient à tous les droits de l'enfant. La France n'a pas ce type de pratiques."

 

Juillet 2018.

Y a-t-il un manque de cohérence dans ce ministère?

This is the question...

 

"Marlène Schiappa a anticipé Metoo".

Elle  couvre deux ministres aux mains baladeuses. Elle défend les femmes manageuses et riches, les autres, bof… 60 femmes ont été assassinées par leur conjoint à ce jour. Les viols restent correctionnalisés à 80%. Elle s’est attaquée à la militante féministe du Groupe F, Caroline de Haas

 

« La cause des femmes, cause du quinquennat » ? :

5 millions saupoudrés entre les associations sur la base d’un projet qui convient au gouvernement et non en fonction de leurs besoins,  au lieu de 1 à 5 milliards nécessaires… Le Président annonce qu’en ce qui concerne les pensions de réversion, rien ne changera pour les retraité.e.s d’aujourd’hui. Qu’en sera-t-il pour celles de demain ? Il défend sa politique en faveur des riches, il défend la suppression de l’ISF. Macron a tellement bien anticipé #MeToo qu'il a supprimé par ordonnance les CHSCT qui faisaient de la prévention sur le harcèlement sexuel au travail et qui offraient aussi une aide et une protection aux victimes.

 

C'est une phrase qui a déclenché l'ironie, le sarcasme voire la colère. Lors de son discours au Congrès de Versailles  ce lundi 9 juillet.

En un an, il en a abattu du mieux-être pour les riches. Emmanuel Macron dur avec lui-même ? Commentaire de Fabien Gay (PCF):

 

 

Monsieur Macron, voici toutes ces fois où la France a été "prête" pour #MeToo.

La fois où la Cinémathèque a invité le réalisateur Roman Polanski.

La fois où Brigitte Bardot a qualifié les actrices qui dénoncent comme "des allumeuses".

Les fois où des hommes français ont préparé le terrain à #Balancetonporc.

La fois où Marion Cotillard a déclaré de pas être féministe.

La fois où les femmes ont trouvé toute leur place en politique.

La fois où les fonds de l'AVFT n’ont pas été augmentés.

La fois où Alain Finkielkraut a déclaré que #Balancetonporc servait "à noyer le poisson de l'islam".

La fois où des femmes ont écrit une tribune pour défendre la "liberté d'importuner".

La fois où Catherine Millet a déclaré que les frotteurs du métro n'étaient pas des harceleurs.

La fois où Sophie de Menthon a fait du victime blaming.

La fois où Cannes a donné la Palme d'Or à une femme.

La fois où les César ont accouché d'une souris.

(…) Restons humble, monsieur Emmanuel Macron. Et soutenons le travail bien déblayé par les associations qui luttent chaque jour pour les droits des femmes.

 

 

 http://www.terrafemina.com/article/macron-au-congres-a-versailles-toutes-ces-fois-ou-la-france-a-ete-prete-pour-metoo_a343812/1

 

 

Macron a-t-il vraiment anticipé l'affaire Weinstein comme il l'a dit à Versailles ?

(…)Et ce n'est que le 25 novembre, six mois après l'élection, que l’égalité femmes-hommes deviendra une "grande cause du quinquennat". Quant au projet de loi porté par Marlène Schiappa, il n'a été présenté en Conseil des ministres que... le 21 mars.

(…) "Non, le gouvernement n’a rien anticipé. C’est justement ce mouvement de contestation et de libération de la parole qui permet de mettre en place des lois plus ou moins bien faites et plus ou moins bien appliquées. Si le gouvernement avait été si efficace, il n’y aurait pas eu ce mouvement social."

 

Marlène Schiappa : nouveau recul.

Retrait de la loi du  signalement des médecins quand il y a violences sur enfants.

Plus

Mina Idir :

« Marlene Schiappa nous parle de luttes contre les violences faites aux femmes, pour nous c'est tolérance zéro. Pourquoi ce silence sur l'affaire Benalla et les violences sur la femme ? Un peu de cohérence ça donnera de la crédibilité à cet engagement important. »

Retweeter

 

NDLR : Le Medef récompensé par le gouvernement….La messe est dite ! Les exploiteurs sont félicités. Pour contrebalancer les critiques, la CGT reçoit aussi de l’argent.

Violences sexistes au travail : un million d’euro attribué à des organisations.

(…) 19 structures ont été finalement sélectionnées et se répartiront un million d’euros pour développer leurs idées afin d’en finir avec les violences faites aux femmes au travail.

(…) Il y a aussi l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) et le MEDEF qui ont été récompensées pour la fusion de leurs projets.

NDLR : Il n’y a pas d’élues communistes ? Elles ne sont jamais interviewées, comme par hasard…

Loi contre les violences sexistes et sexuelles : les associations dénoncent un "machine-arrière toute".

(…) C'est un texte qui fait l'unanimité chez les associations de droit de la femme et de l'enfant, mais contre lui.

(…) Marlène Schiappa et Emmanuel Macron s'étaient pourtant publiquement déclarés en faveur de l'instauration d'un âge minimum de consentement. Que s'est-il alors passé pour que cette disposition disparaisse de la loi?

(…) Un dialogue rompu avec les associations

"Extrêmement déçue" elle aussi, Muriel Salmona se souvient que le début des discussions était pourtant plutôt engageant.

Loi Schiappa : coup de gueule de Nagui sur Facebook:

 

 

Promotion du livre de Marlène Schiappa : Edouard Philippe reconnaît "une erreur".

(…) Cela pose un problème pénal, de détournement de finalité de fichier (délit passible de cinq ans d'emprisonnement et 300.000 euros d'amende), mais aussi un problème déontologique", avait estimé Anticor.

(…) Selon M. Picard, la Cnil a "accusé réception" de la plainte d'Anticor mais n'y a pas encore répondu.

Marlène Schiappa est surveillée de près par beaucoup d’internautes.

Acte 1

Un compte de soutien est géré par un membre de son équipe qui utilise cette adresse pour consommer des films pornos.

 

 

Acte 2

Marlène Schiappa en Wonder woman : comment elle a fait pour marcher comme ça? Vous remarquerez qu’elle ne se vante pas du tout, ou si peu. Beaucoup d’humilité, peu de vantardise. Morale de la leçon : celles (et j’en fais partie) qui n’arrivent pas à tout mener de front sont des c****.  Si, comme elle le prétend, les femmes peuvent tout, alors pourquoi légiférer ? Elle vit dans le monde des « Bisounounourses »…

Quand elle dit ça, Marlène Schiappa nie le plafond de verre que subissent les femmes. Elle nie la domination masculine qui cantonne les femmes au rôle de reproductrice et d'éducatrice, qui si elle le peut, peut travailler pour arrondir leurs fins de mois. 

Un commentaire corrosif sur son travail (sur Twitter) :

« Le travail... Et donc quel travail faîtes vous exactement ? Écrivaine ou Secrétaire d'état, parce que vraiment il y en a un dont on ne voit vraiment pas les résultats... »

Tag 

 

Le Havre 

Super girl et Pinocchio 

 

Elle ne va pas essayer de nous faire croire qu’elle fait tout toute seule. Il n’y aurait pas une femme de ménage, une cuisinière et une nurse qui l’aident ?

 

Acte 3

Marlène Schiappa et la Palestine :

NDLR : Le sort des femmes palestiniennes ne doit pas l’intéresser. La photo peut être contestée, après tout elle a pu être prise à un autre moment, mais ce qui est certain, c’est que le gouvernement ne se préoccupe pas du cas de la Palestine.

Acte 4

Commentaire sur mon blog :

777videetnéant

 

«Il est difficile de défendre la non-violence entre les êtres humains quand on acclame et on fait acclamer le barbouze/nervi Benalla, quand on compte dans ses rangs les députés (!) psychopathes Avia & Guerrab, quand on organise la mise au pas du parlement qui est pourtant le coeur de la démocratie. De quelle autorité peut-on se prévaloir ? En lieu et place de la LOI qui peut sanctionner les agissements coupables de certains hommes Mme Schiappa prépare la guerre des sexes et organise la défiance. Afficher la vulgarité ne suffit pas selon Mme Schiappa il faut aussi la revendiquer, en témoigne cette sorte de chronique ("Si souvent éloignées de vous") dûe à Mme Schiappa et célébrant la vacuité, la vanité, l'ivresse des responsabilités illégitimes dans l'ombre de Mars et de Jupiter. La promotion de ce « livre » a été assurée par l’argent du contribuable (services ministériels) de peur qu’il ne rencontre pas le succès escompté. De fait l’anecdote mièvre et flagorneuse ne remplacera jamais la réflexion. Nous avons là un exemple parfait de l'imposture de notre temps et du grand n’importe quoi. Il est urgent que cela change. »

 

Ma réponse :

« Eh bé, j’en apprends des nouvelles.
Je viens de regarder qui sont les deux députés que vous avez cités.
Sur M’Jid El Guerrab, il a cassé du socialiste :

 

 

Sur Avia, j’ai trouvé qu’elle avait reçu des menaces de mort condamnées par SOS Racisme et la Licra.
Mais elle a aussi mordu un chauffeur de taxi en juin 2017.

 

 http://www.lepoint.fr/politique/quand-laetitia-avia-deputee-lrem-mord-un-chauffeur-de-taxi-05-07-2017-2140693_20.php


 

Est-ce que Marlène Schiappa prépare la guerre des sexes ? L’avenir le dira. Elle pense uniquement à ses intérêts d’entrepreneuse managériale et elle défend le capitalisme à outrance. Les autres femmes ne sont pas son problème. De plus, elle maintient l’ordre établi (voir sa loi où les violeurs d’enfants ont de beaux jours devant eux).
Pour son livre, j’espère que la CNIL va sévir. Elle est sous la menace d’un emprisonnement et d’une grosse amende. Edouard Philippe ne la « couvre » pas officiellement car il a reconnu qu’elle avait fait une erreur. Mais dans la réalité, ils se serrent les coudes. Et la montagne accouchera d’une souris si on ne s’en mêle pas. 
»

Marlène Schiappa,

Acte 4

 

Tweet de réponse d’Edwy Plenel à Marlène Schiappa rappelant qu’elle avait dit que l’affaire Benalla n’intéressait pas les Français.

 

 

 

NDLR : Que Marlène Schiappa commence par les ministres au gouvernement, ministres pour lesquels il y a un doute (Darmanin avec ses mains baladeuses et Hulot accusé de viol). Marlène Schiappa s’occupe des députés, mais oublie ce qui est dérangeant au plus haut niveau.

 

 

Harcèlement sexuel en politique : Marlène Schiappa ne veut "rien laisser passer".

Selon Clémentine Autain, « Marlène Schiappa a écrit que l’affaire Darmanin ne la mettait pas mal à l’aise. Elle a trouvé qu’Hulot, accusé de viol, était un homme « charmant ».

Mais le JDD, la pravda de Macron, l’honore en Une ».

Collectif des Droits des Femmes à propos des propositions de Marlène Schiappa sur les violences conjugales:

"C'est très inquiétant de savoir que la police, la justice, les associations, les élus locaux et les travailleurs sociaux réunis dans ces "contrats locaux " soient au courant des demandes faites aux urgences, quid du secret médical ? "

https://rmc.bfmtv.com/emission/violences-conjugales-marlene-schiappa-confirme-le-lancement-de-contrats-locaux-1507144.html

 

 

Suite des propositions du Collectif des droits des Femmes :

« L'Igas a travaillé sur le rôle des urgences dans la prévention, le repérage et le traitement de ces violences. Pourquoi ne pas mettre en place leurs recommandations au lieu de mettre autour d'une table ceux qui ne sont pas sensés avoir l'information du secret médical ? »

http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/2017-001R.pdf

 

 

NDLR : ben tiens, voyons…. ! Quand je vous disais qu’ils se serrent les coudes ! Bla bla bla. Elle s’occupe d’elle et des nanties…

Promotion du livre de Schiappa par le service de presse du ministère: la Cnil passe l'éponge, estimant que "l'incident" résulte "d'une erreur commise de bonne foi" et est "isolé ».

Promotion du livre  de Schiappa par le service de presse du ministère: la Cnil passe l'éponge.

(…) Edouard Philippe avait répondu à Anticor début août, évoquant également une "erreur humaine". Dans sa lettre, le chef du gouvernement assure que "depuis lors, les procédures présidant à l'utilisation du fichier des contacts presse du Secrétariat d'État ont été réexaminées" et font l'objet d'une double validation.

Collectif Droit des Femmes :

« On n'est pas d'accord avec elle, mais en aucun cas nous ne cautionnons qu'elle soit injuriée, menacée de viol et de mort. »

Femmes en marche signale que « son compte de soutien "Avec Marlene" (géré par son cabinet) insulte et menace des femmes qui ne sont pas d'accord avec elle. Femmes en Marche a reçu de nombreux signalements. »

Collectif Droit des Femmes note que le compte officiel de « Egalité H/F » détourne l'infographie de « mémoire trauma », Muriel Salmona se voyant apposé le tampon " fake " sur ses informations. C'est très insultant.

Loi Schiappa : des associations et professionnels de la protection de l'enfance "unanimement déçus".

Ils critiquent la loi contre les violences sexuelles, qui ne fixe pas "un seuil d'âge pour protéger les enfants des viols".

(…) "Faire taire toutes voix critiques".

Se disant "visés par une propagande calomnieuse et mensongère particulièrement virulente sur les réseaux sociaux destinée à faire taire toutes voix critiques", ils regrettent "une fracture inédite" entre un secrétariat d'Etat et des acteurs de la protection de l'enfance et de la lutte contre les violences sexuelles.

Les Effrontées :

Soutien au collectif à Lorient qui s'est formé suite à la fermeture de la permanence pour les femmes victimes de violences, faute de financement (suite à la suppression d'une subvention de la préfecture).

 

Loi Schiappa, les commentaires et les suites :

« Faire croire à l’opinion publique que cette loi pose un seuil de non-consentement pour mineurs de 15 ans relève de la malhonnêteté intellectuelle » dénoncent associations et responsables de la protection de l’enfance. 

55 signataires d'une pétition: associations, auteurs, militants et médecins critiquent la "PROPAGANDE" et les "ATTAQUES" dont ils sont victimes de la part du secrétariat d’Etat de Marlène Schiappa!!!

 

Nouveaux signataires de la tribune dénonçant les insuffisances de la loi Schiappa,  le « vide » d'un texte qui « maintient le quasi statut quo en matière de protection de l’enfance en France » et les attaques de la secrétaire d’Etat.

 

« Nous sommes désormais 65 associations, militants (es) et experts (es) à avoir signé cette tribune qui rappelle les vrais enjeux et dénonce la communication mensongère des ProLVSS. »

 

« La Loi Schiappa n'intègre pas de seuil d'âge et ne pose pas d'interdit clair à une relation entre un adulte et un.e mineur.e. La communication mensongère est dangereuse pour les victimes ! »

 

Marlène Schiappa critique les associations féministes et est critiquée à son tour:

 

NDLR : MODEM- La loi Schiappa ne convainc pas non plus.
Loi sur les violences sexuelles : «En tant que femme, mère et élue, j’ai honte !»

(…) Je n’ai pas pris part au vote définitif du texte. J’ai écouté les orateurs et j’ai quitté l’hémicycle. Je ne pouvais pas voter contre car il y a des avancées importantes, notamment sur l’allongement du délai de prescription ou encore sur la protection des femmes dans l’espace public. Mais je ne pouvais pas voter pour car l’article 2, même débarrassé de cette aberrante notion « d’atteinte sexuelle avec pénétration », ne protège toujours pas nos enfants.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/loi-sur-les-violences-sexuelles-en-tant-que-femme-mere-et-elue-j-ai-honte-25-08-2018-7864389.php

 

RAPHAËL ENTHOVEN ET ÉLISABETH LÉVY: INVITÉS CONTESTÉS DE MARLÈNE SCHIAPPA.

On a lu pour vous cette lettre publiée dans Libération, qui interroge le choix des invités de Marlène Schiappa aux premières Universités d’été du féminisme, et on vous le conseille.

(…) Pour être plus claire, inviter Raphaël Enthoven qui nous explique un matin sur deux à la radio pourquoi les féministes se trompent et Elisabeth Lévy, fondatrice et directrice de Causeur, un journal ouvertement masculiniste, c’est comme si le PS avait invité François Fillon et Laurent Wauquiez à intervenir à La Rochelle! 

Femmes victimes de violences : mobilisation à Lorient

 

Le collectif Pour la réouverture d’un lieu d’accueil pour les femmes victimes de violences à Lorient organise une action lundi 10 septembre.

 

(…)  « Nos demandes de rendez-vous auprès des instances impliquées dans cette fermeture, sont restées soit sans réponse satisfaisante, soit sans réponse du tout. »

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/femmes-victimes-de-violences-mobilisation-lorient-5947794

L'université du féminism e 2018 organisé par Marlène Schiappa :

1- Le discours de Raphaël Enthoven fait réagir :

 

- Irène Théry commence (et glisse qu’elle a hâte d’entendre Raphaël Enthoven parce qu’elle pense qu’il est « un allié dans ce débat »).

 

- Raphaël Enthoven félicite Marlène Schiappa de l’avoir invité « Vous n’avez pas autorisé la confiscation du débat par une seule vision du monde ». Notons qu’il n’est pas invité dans le cadre d’un débat mais d’un long monologue (le plus long depuis le début de la journée).

- R.Enthoven critique avec beaucoup de virulence la sociologue Nacira Guénif, la dessinatrice Emma, l’asso Lallab. Comme elles ne sont pas invitées face à lui, elles ne pourront pas lui répondre. Ce n’est pas un débat, c’est un homme qui fait la leçon, sans contradiction.

- La carte blanche accordée à Enthoven à l’université du Féminisme 2018, c’était pour parler de lui, pour dire aux féministes ce qu’elles doivent faire ou les deux ?

  • Raphaël Enthoven a transformé ce qui devait être une introduction à la thématique de l’après-midi en réponse à ses détracteurs. Une intervention qui a suscité plusieurs protestations dans le public.

  • Montez sur scène et agissez contre Enthoven. Pas possible d'avoir un homme qui explique

  • sur ce ton aux féministes ce qu'elles doivent faire.

  • - « Si vous me permettez je vais finir, après vous pourrez m’interrompre » R Enthoven.

  •  

 

- Raphaël Enthoven présente son livre “Dictionnaire amoureux d’Enthoven” aux éditions Enthoven

 

- Raphaël, et si, au lieu de vous clacher avec des femmes qui ne seraient pas d'accord avec vous sur twitter, vous daignez accorder votre attention aux femmes qui s'expriment dans la salle?

- Je suis atterrée par l’indécence d’Enthoven qui règle ses comptes avec les féministes et fait la leçon à la salle, fidèle à son image d’homme qui se croit tout permis. Et je suis en rage qu’on lui donne la parole à l’occasion d’un événement soi-disant féministe.

- Enthoven a fait une intervention encore pire que d'habitude et quand une intervenante a tenté de réagir (puisqu'elle na pas le droit de poser des questions et d'intervenir), on lui a dit de sortir si elle n'était pas contente.

 

- Propos victimaires de Raphaël Enthoven, pauvre petit mâle hétéro blessé dans son égo de philosophe en carton.

 

Cet anti-féminisme misogyne (Lévy, Bastié, Enthoven...) qui se déguise en mouvement de soutien aux femmes vient d'une longue tradition de plus d'un siècle.Les arguments changent un peu, très peu. Une bonne synthèse ici, par Juliette Rennes :

https://www.revue-glad.org/1015

 

 

 

2- Manifestation d'un collectif breton qui demande à Emmanuel Macron et Marlène Schiappa de "prendre leurs responsabilités" et de réagir face à la fermeture des centres d'accueil pour les femmes victimes de violences.

 

 

3- Le budget :

Le coût de cet événement sans portée scientifique ou militante : 300 000€. Soit près de 4 fois le budget annuel d'une asso comme « Osez le Féminisme ». Asso militante présente un peu partout en France, sur tous les sujets, depuis bientôt 10 ans. Cherchez l'erreur.

 

 

4- Elisabeth Lévy :

- Egale à elle-même, dit s’inquièter que le féminisme « court un danger mortel qui est celui de l’enfermement sectaire »

 

- Qu'est-ce qu'être conservateur? explique E. Lévy. "Penser que toute innovation n'est pas absolument un progrès". (NDLR : C'est le contraire des progressistes!)

 

- Pour résumer la pensée d'E. Lévy, l'égalité des droits est devenue "la norme", et les féministes sont de "mauvaises gagnantes".

Martine Storti réplique à Elisabeth Lévy : « Le féminisme de MeToo n’est pas victimaire, puisque ces femmes parlent et agissent ».

 

- Combien Lévy et Enthoven ont-ils été payés pour étaler leur ignorance péremptoire ?

 

 

5- Les hommes :

Pierre Yves Ginet :

"Le féminisme est une histoire de femmes avec des hommes remarquables et militants, qui restent très minoritaire." ( NDLR: ?)

 

"Dex femmes pour s'occuper de toi chéri" on est toujours à une université sur le féminisme ?

 

 

6- Peggy Sastre :

Peggy Sastre commence son intervention par cette boutade « J’ai pris le micro jaune, celui des traîtres » en référence aux critiques qu’elle a reçues au sujet de la tribune Deneuve (NDLR : elle l'a signée)

 

Laurent Boyet répond à Peggy Sastre: «MeToo ne fait pas peur aux hommes, ça fait peur aux agresseurs ». Applaudissements dans la salle.

 

NDLR: voici les six thèmes regroupant les propos et les réactions des féministes présentes dans la salle sur Twitter  à la fin de  la première journée de l' Université du Féminisme organisée par Marlène Schiappa.

Il y a beaucoup de colère et d'ironie. On est en droit de se poser la question de sa participation ou non à ce genre de débat.

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>