Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Angelo tyran de Padoue, pièce de Victor Hugo.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Angelo tyran de Padoue, pièce de Victor Hugo.

Angelo, tyran de Padoue.

De Victor Hugo.

En prose.

Mise en scène et avec Gaële Boghossian.

L’action se situe en Italie en 1549. Venise exerce une surveillance étroite sur la ville de Padoue. Le « conseil des dix » punit les délits, entretient la délation, use d’espions qui surveillent, épient, retranscrivent les conversations, interceptent les messages, et peuvent décider de tuer quiconque représente une menace ou un danger.

Les hommes aussi peuvent tuer…les femmes.

Pour survivre dans ce monde hostile, les femmes usent de duplicité. Les hommes veulent être admirés et aimés ? Soit ! Elles mimeront et singeront l’amour.

Les mots « Je t’aime » seront servis sans sentiments. Qui aime qui ? On ne sait plus, à part Rodolfo et Catarina Bragadini qui éprouvent l’un pour l’autre une véritable et sincère attirance.

Les femmes aussi veulent être aimées, pour ne pas avoir la sensation de tomber dans la boue, la fange, l’asservissement, la prostitution. Elles entretiennent la beauté qui est leur arme fatale pour attirer à elles ces hommes autoritaires et sans scrupules

théâtre Angelo tyran de Padoue 01 14

 

 

 

Les femmes mentent. Quand leur vie est en danger permanent, que faire d’autre ? Elles transforment les identités de leurs amants pour pouvoir les avoir auprès d’elles et à l’insu de leur maître qui les entretient. Elles rencontrent en catimini celui qu’elles aiment. Elles reçoivent des lettres d’amour par des biais non officiels.

Les femmes s’entraident et dès le plus jeune âge face à la brutalité des hommes. Cette petite fille qui implore le pardon pour cette femme menée jusqu’à l’échafaud pour adultère sera sauvée par la fille de celle-ci.

 

Angelo tyran de Padoue, pièce de Victor Hugo.

Les femmes décident de leur destin. La vie sans amour ne vaut plus rien et elle usera de la sauvagerie de cet homme qui veut la tuer pour parvenir à ses fins. Elle ne dissipera pas les mensonges et l’amènera à avoir le geste fatal envers elle.

Les femmes plient mais ne cèdent pas. « Oui, maître, tu as raison ! » disent-elles en façade, mais agissent autrement en échangeant le poison destiné à tuer la malheureuse par un narcotique…

Angelo tyran de Padoue, pièce de Victor Hugo.

Alors, les hommes ?

Ils agissent ou plutôt, ils réagissent et réfléchissent ensuite. C’est l’impulsion de départ. Ils sont brutaux, tranchants, aiment la flatterie, surveillent, veulent séduire et affirmer leur autorité, jalousent les attributs qu’ils n’ont pas (la beauté ou l’amour), s’accommodent de mariages arrangés pour leurs intérêts, représentent la loi et la force, punissent de mort la femme qui les trompe. En bref, ils dominent le monde et ne veulent pas que cela change !

D’où la création de ce « conseil des dix » qui peut même les surveiller à leur insu…

Cela se passe en 1549, dites-vous ? Et pas en 2014 ?

La mise en scène de la pièce est excellente !

Angelo tyran de Padoue, pièce de Victor Hugo.

Victor Hugo, mon amour.

Acteurs : Anthéa Sogno & Sacha Petronijevic

Rencontre, désir, amour, jalousie, exil, c’est l’histoire de ce couple mythique et mémorable qu’ont formé Juliette Drouet et Victor Hugo.

Les lettres que Victor et Juliette se sont écrites sont si belles, qu’une simple lecture aurait suffi à nous enchanter.

FEMINA : « Un hommage drôle et émouvant, un beau portrait de femme engagée, amoureuse et fidèle, très justement interprété. »

 

Tag

2014

Avignon

-------------

 

" Tout le monde a droit de vie ici-bas, et la mort de faim est un crime social. "

 

Victor Hugo

-----------------

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Vous allez kiffer Bérengère Krief.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Vous allez kiffer Bérengère Krief.

Elle « décoiffe » avec ses mimiques et pour commencer, elle se déshabille…Quel phénomène ! Cette fille a la langue bien pendue dans un corps de poupée…

Les garçons aimeront quoi dans son spectacle ? Quand elle mélange deux personnalités pour en créer une nouvelle (Quel est le point commun entre Joey Starr et Jean d'Ormesson ?) ? Et les filles ? Quand elle fait croire à son copain qu’elle est dans le métro et qu’elle arrive au rendez-vous ?

Vous allez kiffer Bérengère Krief.

Dans sa moulinette, tout y passe : les amis homosexuels et les clichés liés au genre, les copains jetables à la date de péremption, les émissions de télévision dont « l’amour est dans le pré » ou bien « Belle toute nue » pour ne pas dire « Grosse toute nue », les curés, la drague des jeunes hommes et la façon d’y répondre (« Tu crois que je vais monter dans la voiture quand vous êtes déjà quatre garçons dedans ? »), la psychanalyse avec le moi, le sur-moi et le ça (et les conflits que cela engendre), les « superman » dont fidèle-man et bar-man, et j’en oublie…

Mais le clou du spectacle, et il fallait oser le faire, c’est de rire sur l’histoire de Natascha Kampusch en jouant sur le film « d’action-inaction » qu’inspire son histoire ! Malheureusement, la pauvre n’a pas fait qu’attendre pendant toutes ces longues années de captivité…

Avec tout ça, les fou-rires sont garantis…C’est drôle, c’est dans l’air du temps : mi-cynique, mi-cruel !

Vous allez kiffer Bérengère Krief.

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

"Regardez mais ne touchez pas", pièce de Théophile Gautier

Publié le par bmasson-blogpolitique

Regardez mais ne touchez pas ! Pièce de Théophile Gautier.

Jean-Claude Penchenat, metteur en scène, comédien et auteur Cofondateur du Théâtre du Soleil, il participe à la création collective de «1789», le spectacle et le film, de «1793», de «l'Age d'or» et du film «Molière».

Théâtre regardez mais ne touchez pas 01 14 

 

 

Jean-Claude Penchenat a exhumé une pièce de Théophile Gautier jamais jouée depuis sa création en 1847. L’auteur du Capitaine Fracasse s’était amusé à écrire un pastiche des romans de cape et d’épée joliment troussé, une manière de critiquer le théâtre bourgeois de l’époque en le moquant.

 

La Comedia dell’Arte va insuffler du rythme lors de la rencontre des deux rivaux prétendant à la main de la demoiselle d’honneur de la reine d’Espagne. Tout vire, tout volte et tout virevolte pendant le duel des protagonistes. On use du bruit de l’épée qui entre et sort dans la rapière pour signifier son agacement. Et on s’agace beaucoup dans cette pièce. L’enjeu est de taille : la demoiselle d’honneur tant convoitée a du pouvoir et de l’argent. Le bruit est produit par deux objets métalliques qui se croisent. Il n’y a plus qu’à s’accorder…jusqu’à ce qu’il y ait un décalage hilarant. Les corps exultent, plient, sont dominés, le poignet éructe, tremble, s’abaisse, reprend de la force ou cède. Les héros de Manga peuvent en prendre de la graine. On se bat au théâtre sans arme, mais avec âme !

 

Les clichés espagnols de l’époque sont repris : la musique, les alguacils (sergents), la tour Ségovie, les Castillans, les mantilles, l’honneur, la fierté, l’Inquisition, la bravoure… Alors, regardez et ne touchez pas  en famille et sans modération ce spectacle.

Théophile Gautier à la Place des Vosges à Paris

Théophile Gautier à la Place des Vosges à Paris

Judith Gautier, fille de Théophile Gautier, femme de Catulle Mendès, première autrice à siéger à l'Académie Goncourt.
Elle a composé la première anthologie de poésie chinoise en français.
 
Autrices invisibilisées.

Louise Charlotte Ernestine Gautier, dite Judith Gautier, par son mariage Madame Catulle Mendès, est une femme de lettres française, née le 25 août 1845 à Paris et morte le 26 décembre 1917 à Saint-Énogat.

 

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

"Le bonheur", avec Marie-Anne Chazel.

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Auteur : Eric Assous Artistes : Marie-Anne Chazel, Sam Karmann Metteur en scène : Jean-Luc Moreau

C’est la rencontre d’un homme et d’une femme.

Aussitôt la première nuit passée, elle le séquestre, voulant le garder pour elle seule…

 

 

C’est qu’il n’est pas seul cet homme ! Ils ne sont plus jeunes non plus. Et puis, ce seront les premiers compromis, les confidences, les trahisons, la jalousie…

Marie-Anne Chazel  est pétillante, fanfaronne et émouvante. Son compagnon joue juste avec une mauvaise foi très souvent évidente.

Il y a de grands moments de cocasserie, de déjà entendu, mais joués avec légèreté et tendresse.

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

L'audace- Steve Reich-

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

 

 

 

Oser c'est être soi-même et c'est faire ce que l'on aime.

 

 

 

L'audace- Steve Reich-

Publié dans Citations

Partager cet article
Repost0

Neuschwanstein et les châteaux de Bavière

Publié le par bmasson-blogpolitique

Neuschwanstein, un des châteaux de Louis II de Bavière

 

Vue générale

Rénovation

Paysage

Panorama

Les cuisines

 

Maquette

Dessin géométrique

Décor allemand

 

Hohenschwangau

Linderhorf

Louis II de Bavière

La grotte de Vénus au château de Linderhof.

Richard Wagner

« Quel beau, bon pays que l'Allemagne. Je viens d'assister à la Tétralogie de Wagner et j'ai vu pour la première fois de l'enthousiasme artistique. Une vraie fête de l'intelligence. C'était magnifique tout cela. Je ne crois pas en sortant de là que l'on puisse encore discuter (la) valeur (de Wagner). Il possède cette tyrannie, de despotisme du génie. (…) Je crois même que nous autres artistes, nous devons le comprendre mieux peut-être que les musiciens. Partout il y a un artiste. Je voyais sa pensée dans tout, décors, costumes, effets, poses, on le voit partout, toujours lui, il y a des choses qui m'ont enchanté comme peintre. »

Lettre de Fantin-Latour à Otto Scholderer, 30 août 1876, dans Correspondance, 2011, lettre 1876 – 16, page 257

Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, duchesse en Bavière puis, par son mariage, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie, est née le 24 décembre 1837 à Munich

Publié dans Mes Photos

Partager cet article
Repost0

Le bonheur -Jules Renard- Les renards

Publié le par bmasson-blogpolitique

Le bonheur – Jules Renard-

« Il ne suffit pas d’être heureux : il faut encore que les autres ne le soient pas. »

Renard

Renard

Peau de renard

Peau de renard

Tag à Montmartre

"I give a fox about you"

Tag de renard

Avignon

Fontaine

Renards

Chateaurenard (13)

Tag

Julieta

La fillette au col de renard

Perpignan

Tag

Prades

"Don't keep calm.

Go change the world".

"Ne gardez pas votre calme.

Allez changer le monde."

 

 

 

Nîmes

Musée archéologique 

Tag 

Fille au chapeau de renard  

Perpignan

 

Le bonheur face à un événement traumatique.

"Tous les progrès que j'ai effectués pour être heureux ou heureuse à nouveau."

"La vie et un nouvel événement traumatique".

La vie peut détruire le château de cartes qui mène au bonheur.

----------------

 

Publié dans Citations

Partager cet article
Repost0

L'audace - Jean Cocteau- Paul Eluard

Publié le par bmasson-blogpolitique

L’audace – Jean Cocteau-

Le tact dans l’audace, c’est de savoir jusqu’où l’on peut aller trop loin.

L'audace - Jean Cocteau- Paul Eluard
L'audace - Jean Cocteau- Paul Eluard

 

Jean Cocteau

Maisons-Laffitte 1889 - Milly-la-Forêt 1963

Crayon noir sur papier à lettre, dédicacé à Paul Eluard / son ami / Jean

1942

Eluard et Cocteau se fréquentent pendant les années 1940 dans le cercle de Picasso. 

Leurs divergences politiques profondes n'en font pas des amis proches. 

(Picasso a dessiné ce moment où Cocteau croque le portrait de Dora Maar en Mai 1942.)

Jean Cocteau

 

Hommage à Arthur Rimbaud

Lithographie rehaussée à la gouache

1959

Arthur Rimbaud à Charleville-Mézières

 

Jean Cocteau par Charles Trenet

 

Publié dans Citations

Partager cet article
Repost0

Alain Buttigieg- Sexe Mariage et Religion.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Alain Buttigieg

Sexe Mariage et Religion.

 

La mise en route du spectacle est plutôt lente. Il n’y pas de véritable accroche et au bout d’une demi-heure, il trouve son rythme et ça démarre.

Pour lui, sa normalité, c’est être marié avec deux enfants.

A partir du désir d'une seconde maternité de sa compagne, il repense à tout ce qu’il va revivre.

Brigitte art l'évolution de la femme 06 13 copie

 

 

 

 

De la conception au mariage des progénitures, il nous explique le choix des prénoms chez les Indiens d’Amérique (cela ferait chez nous : « Voiture rouge qui grille un stop ! » au lieu de « cheval qui galope dans la prairie ! »), ou bien l’art de la séduction (comme François Hollande qui a fait rire sa compagne : « Chérie ! Je vais réduire le taux de chômage ! Chérie ! Je vais m’attaquer au monde de la finance ! »)

Il a dit qu’il allait revoir des parties de son spectacle qu’il représentera à Avignon en juillet prochain. Mais si le début est lent, ça s’écoute avec plaisir !

Alain Buttigieg- Sexe Mariage et Religion.

Jamie F. Simpson.

When does normality begin again?

Quand la normalité reprend-elle ?

---------

 

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0