Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Erwin Wurm au musée Cantini

Publié le par bmasson-blogpolitique

Jules Cantini

1826 - 1916

Riche propriétaire de carrières de marbre, il produisait des tombeaux et des décors pour les églises.

Il lègue sa collection d'art à la ville de Marseille.

 

Erwin Wurm

musée Cantini

Marseille

Sa vie 

Artiste autrichien, Erwin Wurm s'émancipe dans sa création. Il transforme des meubles en train de fondre. Il grossit d'autres objets. 

Erwin Wurm au musée Cantini  à Marseille.

Erwin Wurm 

Musée Cantini 

Marseille 

L'homme en rose et à la jambe levée vous accueille. 

Wittgensteins Alphabet des Raumkrümmung zum Auflösen von Biähungen

Alphabet de Wittgenstein sur la courbure de ‚espace pour la dissolution des flatulences

Vidéo couleur

2005

 

Willem de Kooning dresser

 

Guggenheim – Melting     

Guggenheim en train de fondre

Polyester peint

2005

Erwin Wurm

musée Cantini

Dismiss

Rejeter

Aluminium

2012

Erwin Wurm

musée Cantini

Drowsy

Somnolent

Bronze patiné

2012

Erwin Wurm

musée Cantini

Ouvrez la porte

Sortez une bouteille d’alcool

Remplissez un verre

Devenez saoûl

 

Erwin Wurm

musée Cantini

Erwin Wurm

Pollock Cabinet (Armoire de Jackson Pollock)

Bois, metal, bouteille d’alcool, verre et instruction dessinée.

2011

Erwin Wurm

La main repose calmement sur la balle de plastique jaune

 

La maison individuelle de Wurm est insolite:

la réduction par l'étroitesse suscite un sentiment d'oppression (?), à peine égayé par les motifs décoratifs parfois étouffants (?), propre aux classes moyennes de l'époque.

L'inquiétude, l'effraction, les films d'horreur affleurent car on ne peut être que monstrueux à vivre dans un tel espace.

NDLR: je l'ai visitée par curiosité. Je ne me reconnais pas du tout dans cette description. Je n'y ai rien vu d'inquiétant. Cette maison pourrait ressembler à celle des sept nains!

------------------------------------------------------------

La salle à manger

La salle de bain

Le téléphone

Les WC

-------------------------------------------

Lire aussi:

 

 

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Léo Charles - La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis - Fête de l'Humanité

Publié le par bmasson-blogpolitique

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

Débat avec Rémy Herrera, Frédéric Boccara, Léo Charles et Gaël de Santis.

Fête de l’Humanité 2019

 

Léo Charles

Léo Charles est maître de conférence en économie à l'université de Rennes 2. Ses travaux portent principalement sur l'histoire économique et en particulier les questions liées aux politiques commerciales (protectionnisme et libre échange). Il s'intéresse aussi aux méfaits du néolibéralisme sur les services publics et la fiscalité.

 

 

Léo Charles – Chine vs USA – Trump aime les bras de fer.

 

 

On a en face de nous un ancien négociateur en immobilier. Il adore négocier et il adore les bras de fer. Aujourd’hui, avec la Chine, sa stratégie est politique. Donald Trump fait des annonces de taxation. Il faut se souvenir de son slogan de campagne « Make America great again ! » (= rendre sa splendeur aux USA). Son analyse est assez triviale, simple. J’ai une deal commercial avec tel pays, je vais entamer un bras de fer pour rassure mon électorat de basse sur ma force. » L’Amérique est forte dans les négociations. Les premières annonces sur l’aluminium et l’acier ont été faites juste avant l’élection de mi-mandat qui concernait des régions des USA avec des ouvriers de ces industries-là.

Il faut montrer que l’Amérique revient sur le devant de la scène et ne se laisse pas dépasser par la Chine. Donald Trump utilise le Twit pour sa diplomatie. Il y a beaucoup d’annonces. On ne connaît pas les effets. Le qualificatif de protectionnisme me dérange car c’est avant tout une stratégie politique.

En 2018, la balance commerciale annonçait 475 milliards de déficit des USA vis-à-vis de la Chine. C’est pour cette raison que Donald Trump est parti en guerre. Ce déficit a explosé. On a mis des mesures protectionnistes. Mais le résultat attendu n’a pas été celui escompté par Trump. Les déséquilibres internes plus généraux perturbent la stratégie de bras-de-fer de Trump.

On peut discuter sur le terme de « guerre commerciale » car on en est encore assez loin. C’est un moyen pour les médias de dire : « Attention ! Le vilain Donald Trump et son protectionnisme ! ». Ca sert à défendre le libre échange. Ils montrent qu’il faut une ouverture des frontières.

(…) Donald Trump a bonne presse dans l’électorat moyen américain constitué d’ouvriers  blancs.

Débat sur l’expression « guerre commerciale ».

Le libre échange c’est de la guerre. C’est un triple dumping écologique, social et fiscal. Ce n’est pas la guerre commerciale sous couvert de protectionnisme avec lequel on nous fait peur. Il n’y a pas un seul pays qui se soit développé sans utiliser de mesures protectionnistes. Le mythe de l’Angleterre libre échangiste au début du XIXe siècle n’est pas vrai. Ils étaient protectionnistes avec la prohibition. Dès que ça les a arrangés, ils sont devenus libres échangistes. On demande à tous les pays, notamment ceux du Sud, d’être membres de l’OMC. On veut nous faire croire que le libre échange, c’est la création de richesses, c’est le développement. Le protectionnisme de Trump est pour moi du mercantilisme.

L’économie selon Trump est focalisée sur la grandeur de la nation. «  Il ne faut pas que je perde de l’argent et que j’achète trop à l’étranger. Il faut que je vende à l’étranger. » Sa politique sert clairement les intérêts du capital. Une politique protectionniste innovante développerait les infrastructures de l’éducation, de la santé. Elle remettrait au goût du jour les circuits courts, les salariés au cœur des entreprises. Ce n’est pas la vision du protectionnisme de Trump. Il n’y a qu’à voir le système de santé aux USA. Les infrastructures aux Etats-Unis sont en pleine dépression. Dans les médias, il y a derrière le mot « protectionnisme » la notion de nationalisme avec l’idée de « tout le monde reste chez soi en fermant les frontières ».

Je défends l’idée d’un protectionnisme qui soit altermondialiste, basé sur des relations négociées entre pays. L’erreur de Donald Trump c’est de faire ses bras-de-fer de façon unilatérale. Ca ne marchera jamais. On ne peut pas imposer son point de vue aux autres pays. Je crois en un protectionnisme qui soit écologique, social et qui soit une alternative au libre échange qui est une guerre contre les travailleurs, contre l’écologie, contre les états.

L’OMC est totalement bloquée aujourd’hui. Depuis 2003, le cycle de négociations n’avance pas. On négocie de façon bilatérale avec les Etats-Unis, avec le Canada. C’est un problème fondamental. On rentre forcément en guerre avec les autres quand on oublie tout multilatéralisme. Ce que l’Union Européenne devrait et pourrait relancer l’OMC, non pour négocier le libre échange, mais pour négocier un autre commerce alternatif. Ou alors encore mieux, on peut négocier avec l’ONU et redorer son blason. En mettant tous les pays autour de la table, elle pourrait dire : « On a imposé pendant des années le libre échange. Maintenant, on va négocier des protections. On va faire en sorte que chaque pays développe ses propres infrastructures, son propre modèle social, écologique, etc. Au lieu de se faire la guerre au nom du libre échange, on va coopérer ». Les USA attendent que l’OMC explose comme cela, ils pourront faire ce qu’ils veulent.

Est-ce qu’on veut un monde avec des chômeurs qui consomment des biens et des services pas chers ou un monde avec des travailleurs qui achètent des biens et des services au juste prix ? C’est la réponse entre libre échange et commerce alternatif.

 

Lire aussi:

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Frédéric Boccara - La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

Publié le par bmasson-blogpolitique

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

Débat avec Rémy Herrera, Frédéric Boccara et Gaël de Santis.

Fête de l’Humanité 2019

Frédéric Boccara est un économiste, statisticien et personnalité politique. (PCF)

Frédéric Boccara, né en 1964 à Paris, est un économiste, statisticien et personnalité politique. (PCF)

Il est administrateur de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) et chercheur associé au Centre d'Économie de l'Université Paris-Nord (CEPN).

Economiste - Membre du CESE (conseil économique social et environnemental) - Conseil National du PCF - Membre du CA des Economistes Atterrés

 

« On a une guerre économique. On veut nous convaincre qu’il faut faire le commerce à tout prix. On veut nous enfermer dans une alternative Trump/Macron. Commerce ou fermeture, protectionnisme, chacun contre les autres. L’Europe en guerre économique contre les grandes puissances. Il y a une guerre avec des contenus de classe. Toutes les institutions mondiales actives d’échange veulent développer le capital contre les besoins des hommes, contre les services publics, contre les biens communs et les besoins de la nature. On a besoin de faire en commun dans le monde, de partage et d’une civilisation commune. »

 « Il faut une action nouvelle et positive pour développer les êtres humains et les moyens pour les êtres humains (services publics, protection sociale), et développer les biens communs de la nature. C’est la bataille de classe moderne. Elle est portée dans l’intérêt du monde entier. Il faut mettre un contenu sous le mot « socialisme ». »

« L’Europe est la base d’action pour agir dans le monde. On peut agir en Europe. Nous avons une responsabilité en France pour faire bouger l’Europe. Elle est charnière. Elle est à la fois dominée par les Etats-Unis, elle a beaucoup de relations avec la Chine, et elle peut mettre dans le coup tous les autres pays d’Afrique, d’Amérique latine, etc. »

Cours d'économie en une seule image

-------------------------------------------------------

« Le monde est en train de changer. Ils ne veulent pas le voir. On coproduit dans le monde entier. A General Electric, c’est l’énergie. C’est une nationale américaine qui est située à Belfort et qui produit des turbines à gaz fondamentales pour l’articulation à l’énergie renouvelable. Ils font un tiers des objets matériels qui sert à l’énergie en Europe. 17 000 salariés en France. Ils coproduisent avec d’autres. Comment on coproduit pour développer les biens communs ? Ils sont dominés par le capital financier US, prédateur qui va jeter les emplois et les salariés. »

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Abder Zegout

Vigilance        

Poèmes

Editions L’Harmattan – 2016

 

 

 

Ordre mondial (p 60)

« Le marché financier dissimule dès le matin

L’origine de la dette, complaisance des hommes

Partout où l’argent achète l’âme. »

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour l’efficacité du développement, il faut la recherche, la formation, les qualifications, les services publics en amont pour les appuyer, le temps pour concevoir, pour réfléchir, pour organiser une planification stratégique. C’est le contraire de l’accumulation du capital. Il faut de l’argent pour ça, et pas du capital (c’est-à-dire de l’argent qui va chercher son profit).

« On met des tarifs. On fera payer plus cher. Attention, les USA sont plus grands que la France. Si on augmentait les tarifs, on paierait les informations plus cher et c’est extrêmement coûteux pour nous de trouver d’autres productions. Les USA cherchent par la production américaine pour faire de l’investissement. Il  va peut-être y avoir une part de réussite. Les néo-libéraux ne veulent pas le voir. Trump pense autrement qu’eux. Il dit : « Je ferme les frontières pour qu’on produise chez nous. »

Par les taux de change et l’importance de la monnaie, la guerre monétaire est importante.

La guerre financière pour attirer les capitaux aux USA est encore plus importante. Il faut le dévoiler et le démasquer. Dans les années 1970, « L’Humanité » a joué un rôle formidable pour aider à la compréhension du rôle du dollar. La cellule de l’INSEE s’appelle Jacques Kahn* car il était le journaliste qui avait décrypté sur le dollar et la crise monétaire.

 

*

KAHN Jacques

Né le 13 novembre 1913 à Paris (XXe arr.), mort le 8 février 1973 à l’hôpital de la Salpêtrière ; licencié en droit ; militant communiste ; résistant ; secrétaire politique d’André Marty de 1946 à 1952 ; rédacteur à l’Humanité (chef de rubrique économique).

 

 

 

http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article114737

-----------------------------

 

Les USA attirent l’investissement chez eux et les technologies. Tout le monde veut du dollar et il remonte. Les Européens sont « collabos ». La Banque Centrale Européenne fait du crédit à taux Zéro. Les multinationales empruntent au taux zéro et elles placent aux USA ou éventuellement y investissent. Les USA sont un énorme collecteur de dollars du monde entier de trois façons :

  • les billets
  • les bons du Trésor,
  • les réserves des banques centrales. Même les Chinois sont les premiers détenteurs de la dette américaine pratiquement à égalité avec l’Europe et le Japon* (sans oublier l’énergie pétrolière).

 

Ca rentre pour des placements, pour l’investissement portefeuille, avec les royalties et les profits. Il y a une baisse temporaire de la fiscalité pour y parvenir.

-------------------

*

Vase japonais

Ere Tenpö (1830 – 1844)

Faïence

Mucem

Marseille

L’archipel japonais se donne ici comme seul au monde, remplissant le globe terrestre. La carte d’un pays insulaire devient carte du monde.

« C’est le soir sur ton île et à l’entour, ici ou là, partout où s’arrondit le vase sans défaut de la mer. »

Saint-John Perse.

-------------------------------------------

Graph

Rouen

Japonaise

-----------

Les USA dominent le monde. Ils achètent les produits matériels y compris en Chine. Et ils investissent avec les capitaux français, allemands, etc, pour prendre le contrôle des entreprises dans le monde.

La guerre est commerciale, monétaire, financière, technologique. La guerre chaude (= militaire) existe. Avant on disait que la guerre militaire était la suite de la politique. Moi je pense que c’est le contraire. La guerre économique est la suite de la guerre chaude. C’est un élément partiel dans un ensemble qui vise la guerre économique. Mais ça peut leur péter dans les mains. Ils sont irresponsables de ce point de vue-là.

L’hégémonie des USA est menacée par la montée de la Chine. Mais il y a une crise interne aux Etats-Unis aussi. La suraccumulation du capital aux Etats-Unis fait trop peu de richesses. Ils ne cherchent qu’à prélever le profit sur ces richesses. La Chine réagit mais connaît aussi ce problème. La Chine est double.

La Chine va-t-elle suivre la logique des USA en l’imitant ? Je pense qu’elle n’a pas d’avenir à les imiter. Elle est double parce qu’il y a des institutions publiques qui veulent ce qu’ils appellent le « socialisme », encore qu’ils soient très divers. Et il y a les multinationales américaines qui détiennent le capital financier chez eux. L’an dernier, le Parti Communiste français a tenu un congrès qui permet de tenir de nouvelles orientations qui doivent devenir réalité. Les Chinois ont eu des effondrements bousiers considérables. Quand la bourse a tangué, comment ont-ils répondu ? « On va permettre aux Institutions publiques (les assurances, etc) de placer en bourse».  Ils imitent le capitalisme monopoliste d’Etat français du début des années 1970. Et en même temps, ils assurent les infrastructures pour leur peuple.

(…) L’excédent commercial est léger pour les Chinois. Mais ils investissent à l’étranger. A la fois pour dominer l’étranger et pour développer les services publics, comme en Afrique. C’est une ambivalence mondiale.

Il ne s’agit pas de remplacer un impérialisme européen, chinois eu américain. Le rôle de l’Union européenne est décisif. Les luttes internationales doivent être d’un type nouveau. La question du contenu du capital et de sa domination doit poser les questions du développement des peuples, des êtres humains et des biens communs.

Est-ce qu’il faut soutenir les Etats-Unis qui disent : « Regardez comme les Chinois sont méchants en volant les technologies ! » Les Chinois ont compris l’importance de la production, de la consommation de masse et sont très soucieux du retard technologique. Ils sont très intéressés sur nos théories de la révolution informationnelle. Ils sont protégés par la Russie du point de vue militaire. La seule grande réussite de l’Union soviétique a été la réussite de la Chine. (Il cite Paul Boccara)

Par l’accusation de vol de technologies par les Chinois, les USA essaient d’embrigader les Européens. Mais il y en qui pensent que l’Europe pourrait être passager clandestin. Ils maintiendraient les Américains gentils, sans tarifs trop élevés, les Chinois gentils qui vendraient leur camelote. Les valeurs mondiales joueraient leur rôle. Mais ça n’a pas d’avenir pour les peuples, y compris les Européens. Chez nous, c’est la guerre sociale infinie car nous avons notre crise. Et en plus, ça veut dire des délocalisations en France. On veut nous présenter comme faibles face aux USA et à la Chine. Mais nous avons des leviers formidables.

La BCE doit lutter contre la guerre économique à la Trump pour le capital financier mondial, qu’elle mette en cause la question du dollar, et qu’elle tende la main à la Chine , au BRICS (les grands émergeants, = BRICS est un acronyme anglais pour désigner un groupe de cinq pays qui se réunissent depuis 2011 en sommets annuels : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), et à tous les pays pour mettre au défi la question du développement d’un nouveau monde. Les Chinois seuls n’y parviendront pas. Mais les Chinois devront faire pour leur peuple composé d’un milliard d’habitants.

Il faut des leviers d’action pour des protections sociales. Je ne suis pas pour le protectionnisme ni pour le nationalisme. Les leviers doivent être positifs pour développer l’emploi en commun entre des multinationales en Tunisie, en Chine, en Amérique latine et en France. La BCE est openbar (= ouverte)  pour la spéculation avec ses crédit à taux zéro, voir à taux négatifs pour n’importe quoi. La morale sert à savoir ce que l’on fait payer, comment on paie quoi, qui. Pourquoi pas openbar pour développement-écologie-emploi ?

Pourquoi pas 300 milliards pour financer un grand plan avec les pays du sud et de l’est ? Comme ça on dépendra moins du dollar. Avec des critères précis, avec un suivi, avec le pouvoir des peuples. Si on ne réclame pas, ça ne veut rien dire de parler de « socialisme ». C’est beaucoup plus compliqué d’obtenir quelque chose tout de suite. En réclamant à la BCE, on peut rassembler les jeunes dans les manifestations écologiques, que les ouvrier-e-s et travailleur-se-s. Oui à des centaines de milliards pour un grand plan d’appui  contrôlé par les travailleur-se-s pour développer l’emploi et les biens communs des deux côtés. Ca, c’est le socialisme en acte.

Il faut des protections sociales, la banque centrale comme levier. L’argent c’est la forteresse. Ca tue les peuples. Il faut y toucher quand on n’a pas osé le faire en Grèce.

Il faut d’autres traités internationaux comme le CETA. On ne peut pas dire qu’il ne faut pas de traités puisqu’on coproduit ensemble. Le but du CETA est l’échange, l’investissement, le rapatriement des profits. On peut inverser. Le but c’est le développement des biens communs et de l’emploi, et l’échange dans la mesure où c’est possible, sinon, on arrête.

Il faut une autre monnaie commune mondiale que le dollar. Ca veut dire une transformation du FMI. Au lieu de monnaie, on doit parler de « fonds de tirage spéciaux » émis pour les besoins des peuples. Faire de la politique, c’est s’ancrer dans l’économie. Il faut une conférence mondiale avec l’ONU et le FMI.

L'imposition des milliardaires américains est inférieure à celle de la classe ouvrière.

Une première aux USA en 2018!

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Aux USA, avec le mur de Trump, c'est difficile de fuir vers le Mexique en cas de fusillade.

------------------------------

Marseille 

"Regarde devant et pas à l'arrière et tu trouveras ce que tu cherches"

 

"Look forward

Not behind

And you'll see what you find."

 

10 19

 

 

----------------------------------

Le chef de Daech AlBaghdadi a été tué par un commando états-unien. Il était près d’une base militaire turque en Syrie. Le président Trump veut redorer son blason après avoir lâché les Kurdes et prendre la main sur le pétrole du Nord-Est.

Source « L’Humanité »

------------------------------

PCF Champigny

"Urgence sociale et écologique.

Ensemble pour reprendre le pouvoir sur la finance."

Fête de l'Humanité 2019

------------------------------------

ONU : ils laissent la misère et les enfants après leur départ.

Il va falloir revoir les pratiques de ces "soldats de la paix". Si ils font l'inverse que ce que leur mission leur impose, il y a un gros problème...

-------------------------------

Jason Read

Les capitalistes = les parasites.

12 19

-------------------------------------

 

 Henry Ford :

" la compréhension du système bancaire amène à faire la révolution!"

------------------------------

Voir aussi:

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Féminicide - Il dénonce les femmes colleuses au policier!

Publié le par bmasson-blogpolitique

 Féminicide

Il dénonce les femmes colleuses au policier.

- "Monsieur l'agent, des femmes extrémistes font un collage sauvage sur le mur!"

- "Je vais verbaliser tout de suite!"

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire aussi:

 

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Virginia Woolf - Une chambre à soi

Publié le par bmasson-blogpolitique

Virginia Woolf étudie les femmes britanniques qui ont écrit. Elle remarque qu'au départ, les écrivaines sont moquées, traitées de folle. Ce sont les aristocrates qui écrivent. Puis les bourgeoises s'en mêlent. Elles parviennent à gagner de l'argent grâce à leurs écrits.

Margaret Cavendish

1623 - 1673

Écrivaine

 

Margaret Cavendish, duchesse de Newcastle upon Tyne est une aristocrate anglaise, écrivain, philosophe et scientifique. Elle est connue principalement pour son roman Le Monde glorieux. Elle défend son droit à écrire et à publier ses poèmes et ses idées philosophiques et scientifiques, en tant que femme. 

 

Elle servait de croque-mitaine aux enfants. "Regardez ce qui arrive aux femmes qui écrivent. On les traite de folles!"

V Woolf

----------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Dorothy Osborne

1627 – 1695

Ecrivaine britannique de lettres.

Virginia Woolf qualifie son écriture de mélodique et elle la trouve digne.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aphra Behn

1640 – 1689

Dramaturge et romancière anglaise

Professionnelle, elle gagne de l’argent en écrivant.

Elle est enterrée à l’abbaye de Westminster. Elle aurait écrit : « Gagnez cinq cents livres par an avec votre cerveau ». (p 98)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Lady Winchelsea

1667 – 1720

Poétesse noble.

Elle était indignée devant la condition des femmes.

 

« Comme nous sommes déchues, déchues par la faute de principes erronés

Et plus que de la Nature victimes de l’éducation ;

Privées de tous les ornements de l’esprit,

Et vouées par système à la stupidité ;

Et si quelqu’une d’entre nous s’élève au-dessus des autres

Mue par une imagination plus vive et poussée par l’ambition

Si forte la faction opposée toujours lui apparaît,

Que l’espoir de réussir ne peut jamais contrebalancer la peur. »

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Elle n’avait pas de bureau à elle, et Virginia Woolf se demande comme Jane Austen a pu écrire toute cette masse de littérature. Elle cachait son travail pour que personne ne soupçonne qu’elle écrivait. « Nous sommes là devant une femme qui, aux environs de 1800, écrivit sans haine, sans amertume, sans crainte, sans récriminations, sans verser dans le sermon. » (p 101) Elle ne voyagea pas et eut « une vie étroite imposée ». (p 102). « Elle ne déjeuna jamais seule dans un restaurant ».

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Lady Dudley

19e siècle

Traitée en irresponsable par son mari, elle prit sa revanche quand il eut une attaque. Elle put s'occuper des affaires de la famille avec compétence.

 

 

 

 

Charlotte Brontë

1815 – 1855

Romancière anglaise.

Pour Virginia Woolf, avec Jane Austen, Charlotte Brontë a su écrire comme elle le souhaitait vraiment, sans tenir compte des conseils des hommes de son entourage. (p 111)

Elle était en lutte avec elle-même, tout comme George Eliot. (p 75)

Elle ne put rencontrer beaucoup de personnes, ni voyager. L’ignorance limita son environnement et son imaginaire. (p 104)

On ressent dans ses écrits de la colère, de la souffrance, de la rancœur et de la douleur. (p 109)

 

Les hauts de Hurlevent

Emilie Brontë:

Emily Brontë

1818 – 1848

Poétesse et écrivaine britannique.

Elle n’a écrit qu’un livre « Les Hauts de Hurlevent».

Virginia Woolf ne tarit pas d’éloges pour son travail.

Elle « aimait la nature, avait une ardente imagination, possédait de la sauvage poésie, avait une brillante intelligence, détenait de la sagesse sous-jacente ». (p 138)

 

George Eliot

1819 – 1880

Romancière britannique

Virginia Woolf explique que les femmes ont gardé l’anonymat au XIXe siècle « par sens de chasteté ». (p 75)

Elle s’est retirée dans une maison isolée, à Saint John’sWood, vivant avec un homme marié. C’était scandaleux à l’époque et devait être caché.

Marie Carmichaël

1880 – 1958

Ecrivaine écossaise.

Eugéniste. Ce n’est pas une qualité positive à mes yeux : « Sous couvert d’une apparente scientificité, elle revient en effet à préserver le maintien de l’ordre social en exigeant une stricte limitation des unions entre les individus d’origines sociales différentes ».

Pionnière du contrôle des naissances.

Viriginia Woolf ressent que Dorothy Osborne n’éprouve pas la peur ou la crainte, mais au contraire elle ressent une exagération dans la joie de vivre. Elle se moque avec causticité de l’autre sexe. (p 138)

 

 

 

Germaine Tailleferre

1892 – 1983

Musicienne française. Compositrice.

Membre du « Groupe des Six »

Virginia Woolf rapporte les paroles dénigrantes envers les femmes:

« Monsieur, une femme qui compose est semblable à un chien qui marche sur ses pattes de derrière. Ce qu’il fait n’est pas bien fait, mais vous êtes surpris de le voir faire.* » (p 82)

Dans « A survey of Contempory Music”, Cecil Gray, p 246

 

Annie Ernaux, écrivaine, pense que nous vivons dans une société d'injonction à faire l'amour.

----------------------------------------------

 

Paul Chemetov

Brillant architecte français de 92 ans.

La Marseillaise

Besoin d'un séjour pour la famille et d'une chambre pour chaque membre d'une famille.

05 20

 


----------------------

"L'histoire de la résistance des hommes à l'émancipation des femmes est encore plus instructive que l'histoire de l'émancipation des femmes"

Virginia Woolf

-------------

Londres 
Virginia Woolf
 
"Les rues de Londres ont leur carte. 

Mais nos passions ne sont pas répertoriées.

Que rencontrez-vous en tournant à ce coin de la rue ?"

--------------

 

As a body hers is perfection': Alison Bechdel on the love letters of Virginia Woolf and Vita Sackville-West.

The great literary love affair not only fed the visionary novel Orlando, but staked out new ground for women - and inspired the graphic novelist’s own hunt for the ideal relationship.”

 

Comme un corps, le sien est la perfection »: Alison Bechdel sur les lettres d’amour de Virginia Woolf et Vita Sackville-West.

La grande histoire d’amour littéraire a, non seulement nourri le roman visionnaire « Orlando », mais a jalonné un nouveau terrain pour les femmes - et inspiré la propre chasse du romancier graphique pour la relation idéale.

 

(…) Towards the end of the book, the author provides a brief account of his mother’s affair with Virginia Woolf. I hadn’t yet read any of her work, but many of my friends had a postcard of her on their walls – the ethereal Beresford portrait taken when she was twenty. Her fragile beauty fitted the narrative of tragic and doomed feminist heroine that was cohering at this time: she was a genius; she’d been molested by her step-brother; she struggled with some kind of mental illness; and in the end, after writing a few of the greatest books of the 20th century, she had drowned herself. In some circles, more controversially, she was said to be a lesbian – a bold claim in those days.

 

Vers la fin du livre, l’auteur donne un bref compte rendu de la liaison de sa mère avec Virginia Woolf. Je n’avais encore lu aucun de ses travaux, mais beaucoup de mes amis avaient une carte postale d’elle sur leurs murs - le portrait éthéré de Beresford pris quand elle avait vingt ans. Sa beauté fragile correspondait au récit de l’héroïne féministe tragique et condamnée  à cette époque: elle était un génie; elle avait été molestée par son beau-frère; elle a lutté avec une sorte de maladie mentale; et à la fin, après avoir écrit quelques-uns des plus grands livres du XXe siècle, elle s’était noyée. Dans certains milieux, de façon plus controversée, on disait d’elle qu’elle était lesbienne – une revendication audacieuse à l’époque.

 

(…) In middle age, I read the letters again. If I had had any doubt as to their continuing relevance, it would have been dispelled during one thorny patch of my own intimate life, when I found myself having passages quoted to me by two different women. This time though, the thing that impressed me most was how Vita and Virginia juggled all the elements of their fantastically busy lives – public demands, creative work, family and social obligations, other relationships, including those with their husbands – while still maintaining their own intimate connection.

 

À l’âge moyen, j’ai relu les lettres. Si j’avais eu un doute quant à leur pertinence continuelle, il aurait été dissipé au cours d’un patch épineux de ma propre vie intime, quand je me suis retrouvé à lire des passages cités par deux femmes différentes. Cette fois cependant, ce qui m’a le plus impressionné, c’est comment Vita et Virginia ont jonglé avec tous les éléments de leur vie fantastiquement occupée – exigences publiques, travail créatif, obligations familiales et sociales, autres relations, y compris celles avec leurs maris – tout en maintenant leur propre lien intime.

 

(…) The edition of the letters that I read in my youth consisted primarily of Vita’s to Virginia, but included some extracts of Virginia’s to Vita. The new collection, while not a complete compendium of their correspondence, focuses on a more gratifying exchange of letters between the two. And even better, it includes diary entries from both women, as well as letters from Vita to Harold. These occasional shifts in point of view provide a fuller picture of the relationship, and add momentum to a narrative that’s already as gripping as a well-plotted novel.

 

L’édition des lettres que j’ai lues dans ma jeunesse se composait principalement de Vita à Virginie, mais comprenait quelques extraits de Virginia à Vita. La nouvelle collection, bien qu’elle ne soit pas un recueil complet de leur correspondance, met l’accent sur un échange de lettres plus gratifiant entre les deux. Et encore mieux, il comprend des entrées des journaux intimes des deux femmes, ainsi que des lettres de Vita à Harold. Ces changements occasionnels de point de vue fournissent une image plus complète de la relation, et ajoutent de l’élan à un récit qui est déjà aussi captivant qu’un roman bien tracé.

 

(…) The letters they exchange when Vita is off on her travels are masterpieces of longing. Letters from the train – a brief one from Virginia that says only: “Yes yes yes I do like you. I am afraid to write the stronger word.” Vita calculating the seconds until they will see each other (480,000). These letters are so intoxicating that when Vita finally returns to England, it’s anticlimactic. But of course that’s the nature of an epistolary narrative. The thing the reader most wants – for the protagonists to hook up at last – is the thing the reader never gets. That’s where the writing stops.

 

Les lettres qu’elles échangent lorsque Vita est revenue de ses voyages sont des chefs-d’œuvre de désir. Lettres du train - un bref de Virginie qui dit seulement: « Oui oui oui, je  vous aime. J’ai peur d’écrire le mot le plus fort. Vita calculant les secondes jusqu’à ce qu’elles se voient (480.000). Ces lettres sont tellement enivrantes que lorsque Vita retourne enfin en Angleterre, c’est anti climatique. Mais bien sûr, c’est la nature d’un récit épistolaire. La chose que le lecteur veut le plus - pour les protagonistes du début jusqu’à la fin - est la chose que le lecteur ne reçoit jamais. C’est là que l’écriture s’arrête.

 

(…) This is an extract from Alison Bechdel’s introduction to Love Letters: Vita and Virginia by Virginia Woolf and Vita Sackville-West, published by Vintage on 4 February.

 

Il s’agit d’un extrait de l’introduction d’Alison Bechdel à Love Letters: Vita and Virginia de Virginia Woolf et Vita Sackville-West, publié chez Vintage le 4 février.

 

Photo de Virginia Woolf.

--------------------

 

Affiche de rue à coller.
Virigina Woolf 
NousToutes
 
Il n'y a pas assez de rues avec des noms de femmes dans nos villes.
------------------
Un logement unique avec une clé unique pour les femmes.
C'est la meilleure protection qui existe pour le moment.
---------------

Portrait de Virginia Woolf par Vanessa Bell en 1912.

 

Vanessa Bell (née Stephen; 30 mai 1879 - 7 avril 1961) était une peintre et décoratrice d'intérieur anglaise, membre du groupe Bloomsbury et sœur de Virginia Woolf.

Vanessa Bell, née Vanessa Stephen est une peintre et architecte d'intérieur britannique. Elle appartient au Bloomsbury Group et est la sœur aînée de l'écrivaine Virginia Woolf.

 

Woolf était spirituelle, capricieuse et franche; Bell était calme, raisonnable et maternelle. «Jusqu'à l'âge de quinze ans en effet, elle était extérieurement sobre et austère, la plus digne de confiance et toujours l'aînée», écrivit plus tard Virginia dans son journal.

Ces deux femmes inséparables de l'aristocratie intellectuelle anglaise du début du XXe siècle réunirent autour d'elles parmi les personnalités les plus brillantes de leur époque.

--------------

 

Virginia Woolf en dehors de sa maison bureau

-----------

Qu’est-ce que lire, selon Virginia Woolf

 

Alors que les philosophes se demandent « qu’est-ce que dire ou écrire ? », l’écrivaine accompagne les lecteurs et elle livre l’essence de la lecture.

 

(…) « Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds », c'est son titre, soit une manière de dire que les livres n'ont besoin que d'eux-mêmes (et pas de philosophes) pour être compris, repris, aimés ou détestés, tout simplement lus.

(…) Lire, c’est d'abord élucider l'essence, le fonctionnement, les propriétés des mots.

(…) Comment ne pas juger les mots, mais se laisser porter eux.

(…) Elle relit un auteur connu de son enfance. Et de poser cette question : lit-on toujours de la même manière ?

(…) C'est une méthodologie inattendue, un paradoxe: savoir lire tout en s'abandonnant, en oubliant tout savoir, ou en sachant que l'on ne sait pas. 

 

Les locataires berlinois obtiennent l’organisation d’une consultation d’initiative populaire visant la nationalisation des gros propriétaires de logements privés.

L’Humanité

06 21

------------

Les Vagues de Noé Soulier partent du roman de Virginia Woolf. Laquelle affranchit la littérature du vingtième siècle, en transgressant les seules lignes narratives des péripéties entre personnages. Ainsi s’en trouvent libérées les puissances fluctuantes, tumultueuses, de la langue.

Les Vagues (The Waves), publié en 1931, est le roman le plus expérimental de Virginia Woolf. Il a été traduit en français par Marguerite Yourcenar. Il consiste en monologues parlés par les six personnages du roman : Bernard, Susan, Rhoda, Neville, Jinny, et Louis.

Dans ce récit ponctué par la course du soleil, le flux et le reflux des vagues, Virginia Woolf suit les cheminements tortueux de la pensée humaine. Imposant un rythme qui conduit parfois au vertige, elle donne une stupéfiante démonstra­tion de la solitude de l'être.

Deux femmes de lettres se rencontrent dans un salon anglais « vaguement éclairé par les lueurs du feu ».

Les Vagues se compose d'une succession de monologues intérieurs entrecroisés de brèves descriptions de la nature. Chaque personnage donne sa voix et se retire dans un mouvement rythmé qui évoque le flux et le reflux des marées.

-----------------

Les dépenses pré-engagées : près d’un tiers des dépenses des ménages en 2017.

 

(…) Le poids des dépenses pré-engagées dans la dépense totale dépend d’abord du niveau de vie. Il est plus lourd dans la dépense totale des ménages pauvres que dans celle des ménages aisés, et l’écart a beaucoup augmenté entre 2001 (6 points d’écart) et 2017 (13 points d’écart). Il est également beaucoup plus élevé pour les locataires ou les accédants à la propriété que pour les propriétaires n’ayant plus d’emprunt immobilier à rembourser. De fait, en moyenne, ces dépenses pré-engagées sont composées à presque 70 % de dépenses de logement (loyers, charges, remboursements d’emprunts). Elles sont donc particulièrement lourdes là où le prix du logement est élevé : en région parisienne et au centre des agglomérations.

Inégalités. Quand se loger empêche de consommer…

 

(…) Sans surprise, le statut d’occupation est le facteur le plus déterminant. « Ce sont les locataires du parc privé qui font face aux dépenses de logement les plus élevées. » Les ménages pauvres, par exemple, consacrent 40 % du total de leurs dépenses au logement quand ils sont dans le privé, contre 36 % quand ils vivent en HLM, 30 % quand ils sont accédants à la propriété et seulement 13 % quand ils sont propriétaires et ont déjà fini de rembourser leurs prêts.

 

Expulsion sur des bases malsaines.

À Nice, une femme est expulsée de son logement social parce que son fils, âgé de 19 ans, a été condamné pour trafic de drogue. Et la municipalité s’en réjouit

 

Nice Matin.

----------

Encadrement des loyers : Bordeaux, Montpellier et Lyon dans les pas de Paris.

 

Jusqu’à présent, seules Paris et Lille disposaient de loyers plafonnés. Dès 2022, le dispositif va s’étendre à trois nouvelles villes : Bordeaux, Montpellier et Lyon (Villeurbanne compris).

Lire aussi:

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Plus de retraite? Travaillez avec un déambulateur - Grève reconductible du 5 décembre 2019

Publié le par bmasson-blogpolitique

Puisque les dirigeants, les riches et les patrons ne veulent plus payer les retraites,  faut-il envisager de travailler avec un déambulateur?

"Méééés chèèèèèrs en-en-en-enfants,
bonjour!"

NB: on respecte les personnes âgées....

La CGT s'y met aussi!

70 ans, enseignante.

Ma retraite j'y tiens.

-----------------------------

------------------------------------------------------------------------------------------

Fabien Roussel :

 

« L'espérance de vie en bonne santé est en baisse. Elle est de 64 ans pour les femmes et 62 pour les hommes. Et le gouvernement veut encore reculer l'âge de départ à la retraite. »

 

« Travailler plus ou plus travailler. Voilà le seul choix que va proposer la réforme des retraites du gouvernement. »

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pierre Dharréville :

 

« La réforme de l’assurance chômage est un recul social manifeste. Les estimations qui sont tombées aujourd’hui sont effrayantes. Nous soutenons et participons aux mobilisations qui s’opposent à la politique agressive du gouvernement »

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Protection sociale.

La CGT, Solidaires et la FSU appellent à se mobiliser aujourd'hui contre le projet de réforme Retraites qui fragiliserait les pensions, soudain soumises aux aléas économiques. Car aucune base solide du point n'est prévue.

Source « L’Humanité »

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sébastien Jumel :

 

« Le gouvernement stigmatise et s’attaque aux retraités. Pour l’Acte 2, pas de changement de cap : les pauvres auront l’appétit, les riches la nourriture ! »

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Pierre Dharréville :

Réforme des retraites “Vous préparez l’arnaque du quinquennat !”

 

Réforme des retraites "Vous préparez l'arnaque du quinquennat !" from Pierre Dharreville on Vimeo.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Pierre Dharréville, député communiste de Martigues.
La réforme des retraites du gouvernement est une nouvelle entourloupe du gouvernement. Leur objectif n'est pas de garantir le droit à la retraite mais de casser notre modèle social.

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retraites

Les simulacres en simulation

Source le Parisien

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Emmanuel Macron

"Grand blabla, énorme égo"

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Emmanuel Macron

La réforme des retraites se transforme en réforme du travail.

C'est aussi un choix de société.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Avec le nouveau code du travail, l'humain est écrasé.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Plusieurs syndicats, dont la CGT, rejoignent la grève illimitée du 5 décembre.

Les organisations entendent «construire un plan d'action contre le projet de réforme des retraites» et espèrent faire reculer le gouvernement.

Une première depuis mars. Mercredi, plusieurs organisations syndicales et représentant la jeunesse (la CGT, FO, la FSU, Solidaires, la Fidl, le MNL, l'UNL et l'Unef) ont appelé à une «première journée» de grève interprofessionnelle le 5 décembre prochain. Ces fédérations devraient gonfler les rangs des organisations de la RATP et de la SNCF, qui ont démarré la mobilisation.
Retraites-
Le gouvernement temporise.

---------------------------

 
CGT
 5 décembre:  grève reconductible

 

-----------------------------------------------------

 
5 décembre grève générale
CGT

 

---------------------------------------

Grève reconductible le 5 décembre

 

-----------------------------------------

 

65% des Français contre la réforme des retraites de Macron.

Macron contre 65% des Français...

-------------------------------------

 

Bernard Arnault peut financer les retraites à lui tout seul !

----------------------------------

Bernard Arnault gagne 770€ par seconde. Ca interroge et choque, non?

-----------------------------

 

Emmanuel Macron a peur des pauvres et des manifestants.

 

----------------------------------------------------------

Le PCF est pareil que Macron. Il n'aura aucune faiblesse envers lui.

--------------------------------------------------------

 

FO est pareil que le PCF qui est pareil que Macron. Ils n'auront aucune faiblesse envers lui.

----------------------------------------------------

Retraites. Après la concertation vaine, le président tente la méthode violente.

À l’approche des journées de mobilisation contre la casse du système solidaire de retraite, Emmanuel Macron a tenu, ce lundi, un discours brutal, cherchant à diviser les Français. Un revirement stratégique qui trahit des difficultés.

(…) « Alors il adopte une tactique d’intimidation insupportable, explique le député PCF Pierre Dharréville. Il veut décourager la mobilisation qui vient, mais il risque plutôt de l’encourager. »

(…) Une stratégie dont le président a usé et abusé depuis le début de son mandat, estime Pierre Dharréville. « Il joue sur les divisions, entre retraités et actifs, puis entre travailleurs des régimes spéciaux et du régime général. Pour autant, tout le monde a compris, je pense, qu’il est question ici de sauver notre droit collectif à la retraite. Le contrat social est remis en cause », alerte-t-il.

(..) Puis le président a relancé l’idée du grand débat, comme avec les gilets jaunes. « Cela montre un doute, une forme de fragilité, juge Pierre Dharréville. Cela doit nous pousser à nous mobiliser. Le droit à la retraite a été abîmé ces dernières années. Il faut s’appuyer sur le meilleur de ce qui subsiste pour construire le système de demain. J’appelle Emmanuel Macron à éviter la casse, à considérer la complexité de la société française et à prendre la mesure des rapports de forces sociaux. »

André Chassaigne affirme "qu'il faut être attentif à ne pas stigmatiser les régimes spéciaux, construits au fil des années et justifiés par les particularités" et considère "qu'il faut être particulièrement vigilant à ne pas opposer les uns aux autres".

10 19

------------------------------------------------------------------------------

La retraites et ses enjeux

CGT

10 19

------------------------------------------------------

Le Titanic de la REM  garde le cap, quel que soit le danger.

-----------------------------------------------------

« La retraite par point, c'est simple : vous savez combien vous payez mais pas combien vous touchez. »
Ian Brossat

----------------------------------------------------

 

La CGT en colère contre la politique de destruction du gouvernement Macron.

Hommage au titre de John Steinbeck: "Les raisins de la colère".

-------------------------------

Mobilisation du 5 décembre : "Je souhaite que le gouvernement change de politique avant que le pays rentre dans une situation difficile et compliquée".

Fabien Roussel

 

---------------------------------------------

Le gouvernement n'entend rien, ni de l'oreille gauche, ni de l'oreille droite. Le 5 décembre, ce sera l'expression du malaise, de la colère et du mépris.

Fabien Roussel

----------------------------

 

La retraite : un besoin donc un droit.

Tous ensemble pour battre le projet Macron 

Fête de l'Humanité 2019

 -----------------------------------------------------

 

Pour défendre nos  retraites

Le  5 décembre, tous dans la rue!

-------------------------------------------------

Grève générale

11 19

 

--------------------------------

Retraite

Edouard Philippe en grande conversation avec une gentille petite vieille:

"Je vais bosser combien de temps encore?"

11 19

------------------------------

 

2019 11 06

Appel du CCN

CGT

------------------------------------------------------

Tag

Paris Le Marais

"Je leur coupe l'eau, la bouffe et l'argent.

Ca va les faire réfléchir."

NDLR: brrrr! glaçant comme prédiction!

------------------------------------------------------

Pour le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, l'appel des gilet-e-s jaunes à rejoindre la grève "est une très bonne chose".

-----------------------------------------------------

Tous en grève le 5 décembre.

CGT

------------------------------

« Un an après la naissance des Gilet-e-s Jaunes, force est de constater que le mouvement a eu un impact sur la politique du gouvernement. Je note avec satisfaction qu’il appelle à s’opposer à la réforme des retraites. »

Sébastien Jumel.

---------------------------

Imaginé pour contrer la mobilisation du 5/12, le stratagème de la clause du grand-père est en passe de se retourner contre Macron. Seuls 29% des Français soutiennent la réforme des Retraites parmi lesquels prévalent les personnes âgées de 65 ans et +.

Source « L’Humanité »


------------------------------------------------------

 

Appel à la grève le 05 12 

Contre la réforme des retraites.

Pour une justice sociale et climatique.

------------------------------

 
Les écoles en grève le 5 décembre.
FSU

--------------------------------

 
 
La grève 
5 12 
FO 

-----------------------------

 
 
La grève 
5 12 
UNL

-----------------------------

 
 
La retraite 
Grève le 5 12 
FSU 

-----------------------------

 
 
La retraite 
Pertes pour les PE 
Snuipp 

----------------------------------

 
 
Retraite 
services publics 
environnement 
salaires 
emploi
tous en grève le 5 décembre 
CGT

----------------------------

 
 
La retraite et le sondage 
29% pour
11 19

-----------------------------

Grève générale dans les transports

Le 5 décembre.

--------

 

Grève générale illimitée.

Fédérons nos colères!

Convergeons nos luttes!

-------------------------------

Philippe Martinez : "On a le meilleur système de retraites au monde".

----------------------------

Tous dans la rue à partir du 05 12.

Le visage mortifère de Macron. Il s'attaque aux salarié-e-s, au secteur public, aux retraité-e-s, aux étudiant-e-s, aux Gilet-e-s Jaunes, aux chômeur-se-s, aux précaires, aux indépendant-e-s, aux yeux, etc...

-------------------------------

 

Grève le 5 décembre

UNL

Macron méprise la jeunesse.

-------------------------------------

 

Fabien Roussel (PCF): "Ça doit être le travail et le capital qui doivent cotiser" pour les retraites.

---------------------------

B

BL

BLO

BLOQ

BLOQU

BLOQUE

BLOQUEZ

BLOQUEZ L

BLOQUEZ LE

BLOQUEZ LES

BLOQUEZ LES F

BLOQUEZ LES FA

BLOQUEZ LES FAC

BLOQUEZ LES FACS

Lu sur Twitter

---------------------------

La réforme du calcul des APL sera appliquée début janvier. Objectif : 1,2 milliard € d’économies. 600000 personnes verront leur allocation disparaître et 1,2 million auront des prestations à la baisse.

Source « L’Humanité »

------------------------------

Grève des lycéens à partir du 5 décembre.

---------------------------------------------------

 

Emmanuel Macron:

comment déminer ou dominer la colère sociale?

------------------------------

 « Le gouvernement est une machine à fabriquer de la précarité. Le 5 décembre, le mouvement sera puissant. »

Ian Brossat

----------------------------

La grève  du 5 12 est soutenue par 60% Français.

----------------------------

 

CGT

Grève illimitée du 05 12

"Soit la grève, soit on crève."

-----------------------------

Panique à bord, à mi-mandat, le bateau Macron commence sérieusement à prendre l’eau.

Sébastien Jumel.

-----------------------------------------------------

Déficit des Retraites : 7, 9 milliards d'euros

CICE : cadeau fiscal de 100 milliards d'euros pour les actionnaires.

Donc la baisse des retraites servira à gaver les actionnaires

Disons STOP le 5 décembre.

CGT

 

 

5 décembre

CGT

"Fini la sieste!"


-------------------------------------------

 

 

CGT

Retraite : perte de 30%.

------------------------------

 

Emmanuel Macron ne débat pas sur le niveau de pensions!

 11 19

----------------------------------

Le  5 décembre au bureau.

Vide, c'est le vide!

-----------------------------

Ça ne s'est pas vu depuis longtemps : le 11 décembre prochain, à l'initiative de

Fabien Roussel, meeting commun de toutes les forces de gauche pour avancer des contre propositions sur les retraites.

Ian Brossat

------------------------------------------------------

 Grève le 5 décembre pour le retrait du projet de retraite de Macron.

----------------------------

« Je propose une chose simple : que tous ceux qui vont nous casser les oreilles d'ici le 5 décembre en présentant les grévistes comme des "privilégiés" commencent par présenter leur feuille de salaire. Ça permettra de voir où se situent les vrais privilèges. »

Ian Brossat

-----------------------

 

Grève 

L'horloge du décompte commence.

---------------------------

 

Appels à la grève :

- SNCF 

- RATP 

- Taxis

- Ambulanciers 

- Transporteurs 

- Air France 

- Fonctionnaires 

- Professeurs 

- Infirmiers et urgentistes 

- La Poste 

- Étudiants 

- Gilets jaunes 

- Avocats 

- Policiers

-----------------------------

Retraites... Le PCF annonce un meeting unitaire le 11 décembre 2019.  

Fabien Roussel a annoncé la tenue d’« un grand meeting avec les forces de gauche » contre la réforme des retraites, le 11 décembre, à la bourse du travail de Saint-Denis. -- vidéos Ian Brossat -- Les revendications du MJCF face à la précarité étudiante....

  Du Parti socialiste à la France insoumise, en passant par Génération.s, ou Europe Écologie-les Verts… tous les partis de gauche ont répondu présent.

Emmanuel Macron en "burn out" à cause de la  grève du 5 décembre.

-------------------------------

Retraite

Portons la part du  PIB à 17%  pour financer les retraites.

PCF

---------------------------

Réforme des retraites :

« Cette manière qu’a le gouvernement d’avancer masqué et de jeter le trouble est insupportable. Il contribue je crois à la mobilisation. »

Pierre Dharréville

 

--------------------------------

 

« Toute la Macronie est mobilisée pour dénoncer une manifestation de privilégiés le 5 décembre. La peur fait dire n’importe quoi... La majorité tente des vieilles recettes de division et culpabilisation.

A la faveur de sa mauvaise réforme des retraites, la Macronie fébrile, inquiète de la mobilisation du 5 décembre 2019 s’invente des privilégiés. Les vrais privilégiés sous Macron sont les 10% des Français les plus aisés qui profitent à plein des cadeaux fiscaux. »

Sébastien Jumel

 

---------------------------------

 

Toutes les confédérations syndicales qui appellent à la mobilisation, reçues par le 1er ministre, ont montré leur détermination. Il y a de bonnes raisons d’espérer que la mobilisation aille « bien au-delà des régimes spéciaux »

Source « humanité »

---------------------------------------------

Les avocats en grève le 5 décembre.

-------------------------------

Emmanuel Macron et Marine Le Pen à Roissy pendant la  grève du 5 décembre.

 

 

La retraite à points pour simplifier et réduire les paiements à .... une cacahuète!

-------------------------------

 

Retraites

La grève du 5 décembre 

Le gouvernement se confronte au mouvement social.

----------------------------

 

Retraites

La grève du 5 décembre 

Mobilisation générale!

Blocage.

-------------------------------------------------

Jean-Paul Lecoq (GDR) salue la multiplication des soulèvements populaires dans le monde "pour imposer l'urgence sociale, écologique et démocratique" et demande au Gouvernement d'abandonner en France ses "projets nocifs" et d'"obéir à la volonté du peuple".

Jean-Paul Lecoq

 

-----------------------------

L’État accorde 66 Milliards d'exonérations de cotisations sociales aux entreprises et dit qu'il n'y a pas d'argent pour les retraites!

Ian Brossat

--------------------------------

Fabien Roussel : « Un système de retraites révolutionnaire ».

 

(…) Fabien Roussel 

De la dizaine de réformes conduites en trente ans, celle-là est certainement la pire. Elle casse complètement le système de solidarité et impliquera pour tous de travailler plus.

 

(…) Nous voulons, nous, un régime unifié par le haut. La France produit suffisamment de richesses pour cela.

 

(…) Le gouvernement veut plafonner ce financement à 14 % du PIB, nous pensons qu’il faut le porter à 17 %.

 

(…) Nous estimons qu’en cinq ans 50 à 70 milliards d’euros peuvent ainsi être apportés au financement de notre système de retraites.

(…) Nous demandons au premier ministre d’organiser une conférence sociale salariale pour qu’à la date du 1er janvier le Smic augmente de 20 %. C’est réparer une injustice, et apporter de nouvelles ressources pour les retraites.

Elsa Faucillon (PCF): «Je veux la chute de la réforme des retraites».

----

Emmanuel Macron s'inquiète de "l'après".

Calendrier de l'avent.

------------------------------

 

Le SNJ_national appelle l’ensemble des consoeurs et confrères à se joindre aux mouvements de grèves et aux manifestations prévus à partir du jeudi 5 décembre contre le projet gouvernemental de réforme des retraites.

 

--------------------------

Fabien Roussel : "tous ensemble le 5 décembre!"

--------------------------

 

Grève

"Solidaires"

------------------------------

 

Défense des retraites

Le 5 décembre, ce n'est pas la grève des transports.

Ne croyez pas la télé.

---------------------------

 
Le "Black Friday" des retraites:
- 50% sur vos retraites!
De la part d'Amacron.

-------------------------------

« Je lance un appel à la jeunesse! Le gouvernement veut faire peser sur elle le poids de la retraite. Il hésite sur la "clause du grand-père"? Nous, nous voulons protéger les grands-pères, les grands-mères, les enfants et les petits enfants! »

Fabien Roussel

-----------------------------

 

Les billets TGV inOui, Ouigo et Intercités sont fermés à la vente du 5 au 8 décembre, pour favoriser les clients qui ont déjà un billet et dont les trains pourraient être annulés à cause de la grève contre la réforme des retraites, a indiqué la SNCF.

Source AFP

----------------------------

CGT

Retraite

Les années d'étude doivent compter

12 19

-----

 

Lire aussi:

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Jacques Prévert- Camarade soleil

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

Dis donc camarade Soleil

tu ne trouves pas que c'est plutôt con

de donner une journée pareille

à un patron?

 

Jacques Prévert

----------------------------------

 

Les éboueurs et Jacques Prévert

 

"Quand les éboueurs font grève les orduriers sont indignés."

 

Béat Wazzau 

Le Havre et les bains de mer 

Le Havre 

Bibliothèque Armand Salacrou

----------------------------------------------------

Il y a sur cette terre des gens qui s'entretuent ;
c'est pas gai, je sais.
Il y a aussi des gens qui s'entrevivent.
J'irai les rejoindre.

- Jacques Prévert -

--------------------------

Graph

Paris

Jacques Prévert

"Dans les images innées de son lard." (ou de son art? NDLR)

---------------

 

Jacques Prévert 
Diurnes 
Honfleur
 
------------- 

Lire aussi:

Publié dans mes peintures

Partager cet article
Repost0

Librairie Alinéa à Martigues - Pierre Dharréville et Pierre Serna

Publié le par bmasson-blogpolitique

Martigues

La librairie Alinéa

Pierre Dharréville

Écrivain, journaliste, Pierre Dharréville est né en 1975. Membre du Parti communiste, où il est en charge de la culture, il est député de la 13e circonscription des Bouches- du-Rhône. Membre de la commission des affaires sociales, il est également porte-parole de son groupe à l’Assemblée nationale.

 

Pierre Serna

Pierre Serna, né le 28 septembre 1963 à Castres, est un historien français et spécialiste de la Révolution française. Il est actuellement professeur des universités à Paris I - Panthéon-Sorbonne, et directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution française.

 

Introduction de Jean-François, responsable de la librairie Alinéa à Martigues.

 

 

 

Jean-François, libraire d’Alinéa à Martigues, présente les deux auteurs.

 

Pierre Dharréville a écrit un livre publiant l’ensemble de ses interventions à l’Assemblée Nationale. Elles ont une intonation jaurassienne.

Pierre Serna a assuré la direction de l’institut de l’histoire de la Révolution française. Il a été un élève de Michel Vauvelle et continue son travail. 

 

Ca n’est pas tous les jours qu’on reçoit deux figures politiques littéraires, intellectuelles et historiques (ça, c’est pour plus tard) et historienne et qui pratiquent le sens de l’humour.

 

Il a essayé de négocier, dit-il avec humour, pour obtenir le nouveau livre de Pierre Serna « Que demande le peuple ? ». A paraître dans les dix prochains jours.

 

La librairie a reçu en septembre 2018 l’auteur de « Olympe de Gouges », Michel Faucheux.

 

La figure d’Olympe de Gouges est controversée. Est-elle une féministe révolutionnaire ? Son appartenance à l’aristocratie la discrédite…Elle a critiqué Marat, Robespierre. Elle ne semble pas avoir un jugement très positif sur les femmes de son temps. NDLR).

Pour plus d’information, lire l’article de Jean-Marc Schiappa :

Pierre Dharréville

Pierre Serna

Jean-François

dans la librairie Alinéa 

Pierre Serna

 

« Je suis étranger car mes deux grands-pères étaient dockers sur le port d’Oran. Je suis Parisien.  Du sud, je suis plutôt Arlésien. J’ai beaucoup travaillé sur la Révolution à Arles. Sous la direction de Michel Vauvelle, j’ai fait ma thèse. Un des derniers livres de Michel Vauvelle a porté sur les images découvertes à Martigues. »

Les historiens Japonais* sont très intéressés par la Révolution française. L’année dernière ils ont fêté le 150e anniversaire de la révolution de Meiji. Ils sont intéressés par les liens entre les deux révolutions.

 

*La restauration de Meiji, aussi appelée révolution de Meiji ou renouvellement de Meiji, est la période de l'histoire du Japon correspondant au renversement du shogunat Tokugawa et au recouvrement des pouvoirs de l'empereur, pouvoirs retrouvés en 1868.

*

 

Sadamasa Motonaga

1922, Préfecture de Mie (Japon) – 2011, Kobe (Japon)

Peinture

1961

Huile sur toile

 

Musée Cantini

Marseille

 

-----------------------------------

 

Pierre Darrhéville pose une question à Pierre Serna :

On va surtout parler de toi. Est-ce que c’est un livre d’Historien ? Oui. C’est un travail de chercheur. Et en même temps, il surprend. Il a un aspect très contemporain avec la question du pouvoir d’Emmanuel Macron.

Tu publies toutes les semaines dans l’Humanité une chronique « MA ChRONique de l’extrême centre ». Il y a un jeu de mots (avec les lettres de MACRON, NDLR). Il y a ce livre sur les cahiers de doléances. Le président de l’Assemblée nationale a été plus sensible à d’autres regards historiques sur les choses. Nous programmerons le 17 novembre prochain la présentation de ce nouveau livre à l’Assemblée nationale, dans la salle Colbert. Pierre a présidé le Jury de la Bande Dessinée à la fête de l’Humanité. Pierre m’a invité à participer. Nous avons remis le prix à un livre formidable qui s’appelle « Révolution* ».

 

*

LE PRIX BULLES D’HUMANITÉ, SUR UN AIR DE RÉVOLUTION.
(…) C’est la couverture, qui va droit au cœur et aux tripes, du premier tome de Révolution, intitulé « Liberté », de Florent Grouazel et Younn Locard (éditions Actes Sud). 
(…) Grouazel et Locard, sur un scénario haletant, ont choisi de raconter 1789 du point de vue du peuple. Et cette somme considérable de colères et de révoltes, d’injustices et de mépris institutionnalisé, a un écho singulier avec notre propre époque.

Pierre Serna

 

Comment est né ce livre ? Que signifie cet oxymore, ce mot qui ne veut rien dire à priori : « l’extrême centre» ? Je voulais poser, en tant qu’historien, une question naïve. « C’est parfois le plus difficile d’y répondre », disait Michel Vauvelle. Ruffin a dit « Macron nous rend fous». Qu’est-ce que cela veut dire ?

Pierre Serna - L’extrême centre

 

La Révolution libère les fous de leurs chaînes avec Pinel. En travaillant sur l’histoire de l’enfermement, je me rends comte que des gens perdent un peu la raison quand des régimes politiques sont bousculés. Je ne vais pas dire que nous vivons dans un monde de fous. Je me suis demandé « ce qu’il y avait de déraisonnable dans le personnage qui est la raison incarnée » ? Macron est un énarque brillant. Que se passe-t-il pour qu’un député de la nation dise que Macron nous rend fou ?

Pierre Serna - L’extrême centre - Le « Dictionnaire des girouettes ».

 

 

J’ai présenté un mémoire pour mon habilitation pour devenir professeur à l’Université en 2005. Il portait sur l’histoire des  girouettes en politique.  En juillet 1815, après la défaite de Waterloo, paraît le « Dictionnaire des girouettes ». Il comporte plus de 670 noms d’hommes politiques présents depuis 1789. Ils devaient porter un serment pour montrer qu’ils étaient fidèles à un régime. Ce dictionnaire pointe ceux qui ont prêté serment à tous les régimes :

A 1789

A la République de 1792

A la réaction thermidorienne de 1795

Au consul-dictateur Bonaparte

A Napoléon 1er

A Louis XVIII

A Napoléon revenant de l’île d’Elbe

A Louis XVIII.

Pierre Serna

La république des girouettes

1789 1815 

Pierre Serna - L’extrême centre - Le « Dictionnaire des girouettes ».

 

Ces politiques n’ont aucun principe pourvu qu’ils aient de bonnes rentes et une bonne situation dans l’appareil d’état. Ils sont prêts à servir n’importe quel régime. En 1815, la terreur blanche n’est pas drôle. Les Jacobins et les Républicains ont été attaqués sous la seconde Restauration de Louis XVIII. On ne sait pas combien il y a eu de morts. Dans le sud-est, il y a eu une chasse aux Républicains et aux Jacobins.

Pierre Serna - Michel Vauvelle

« Michel Vauvelle disait : « Un historien pèse, mesure et compte ».

Michel Vauvelle a écrit un livre en 1981 « De la cave au grenier ». Il habitait à Aix-en-Provence, il était communiste, penseur et démocrate dans l’âme. Il est décédé il y a un an. Il faisait référence à Karl Marx avec l’économie, la politique, la société et la culture. J’ai travaillé sur les élites politiques et je dois confesser que j’étais écoeuré par elles. »

Pierre Serna Parle d’Antonelle, le premier maire d’Arles.

 

J’ai travaillé sur la gauche radicale de la Révolution, avec le premier maire d’Arles, Antonelle. Là encore, une belle imposture. Les libéraux du XIXe siècle ont toujours dit qu’ils avaient inventé le concept de démocratie représentative. Ce n’est pas vrai. Dans la « Première encyclopédie socialiste des Bouches-du-Rhône », au début du XXe siècle, on a appelé Antonelle le premier maire communiste des Bouches-du-Rhône. Il était l’ami de Babeuf. Il a été le maire d’Arles, puis député à la Législative.

*

Pierre Antoine Antonelle:

Issu d'une famille noble, il prend parti pour la Révolution, influencé par la Philosophie des Lumières qu'il a découvert un peu plus tôt.  A Arles, sa ville natale, il prend la tête des Monnaidiers contre les Chiffonistes (les aristocrates contre-révolutionnaires). Il sera le premier maire d'Arles. Il est élu député le 30 août 1791 à l'Assemblée législative. Révolutionnaire convaincu, il devient président du club des Jacobins puis juré du tribunal révolutionnaire. Il y mène l'interrogatoire de Marie-Antoinette ou le procès des Girondins. Devenu suspect aux yeux des Jacobins, il est libéré à la chute de Robespierre. En 1796, il prend part à la Conjuration des Egaux aux côtés de Gracchus Babeuf. Condamné, il échappera à la peine de mort et mourra en 1817 à Arles.

 

Un Arlésien dans la Révolution française.

---------------------------------

Les enfants pendant la Révolution. Ils participent à la plantation des arbres de la Liberté.

-------------------------------------------

Fête du 14 juillet 1790 à Aix-en-Provence.

-----------------------------

La prise de la Bastille

---------------------------------------

Pierre Serna Parle d’Antonelle, le premier maire d’Arles.

 

Antonelle est un Jacobin ultra-radical, et même au-delà car proche de Babeuf, va tenter de réconcilier, dans un esprit constructif et tout en comprenant les contradictions, deux concepts difficiles à relier : République et Démocratie. Comment une république peut-elle être démocratique ? Comment une démocratie peut-elle être républicaine ? C’est Antonelle qui a été le premier à parler de démocratie représentative. Soit on fait une république de le représentation, comme Seyiès, soit une république de la démocratie directe, comme Rousseau. Antonelle dit que dans un pays de 28 millions d’habitants, il faut inventer une république démocratique, à la condition que les députés soient toujours fidèles à leur mandat, qu’ils déclarent leurs biens et ne s’enrichissent pas sur le dos des électeurs et qu’ils ne cumulent pas les mandats.

Pierre Serna – La Macronie et les élus.

 

Macron voudrait détruire le double mandat de député-maire.  Ils ont des comptes à rendre au niveau local. Ils peuvent peser sur les gouvernements en disant « Attention, si vous votez cette loi-là, voilà ce qu’il va se passer». C’est une figure importante. La Macronie veut que les législateurs ne s’occupent pas du local, et que les maires n’aient qu’à signer des autorisations de construction,  pour leur retirer leur rôle politique.

Pierre Serna – La Macronie et les élus

 

 

Vu le rayonnement de Pierre Dharréville, je suis rassuré sur son rayonnement local en tant que législateur. Cette gauche radicale a toujours été dans la construction de la possibilité de rendre à la politique ses lettres de noblesse qui est de faire du débat. Tout en retirant du débat ce qui doit être accepté après évolution.

Pierre Serna – 2005, année du vote contre la Constitution européenne.

 

« En réalité 2005 n’est pas n’importe quelle année. C’est un viol démocratique qui est le début d’une dérive. Le peuple français vote pour la constitution européenne. C’est le texte écrit par les législateurs et qui est au-dessus des lois. Elle donne le cadre aux institutions, les droits des libertés. Elle est fondamentale. Les Français répondent « Non ». Au sommet, on dit « Pas de problème. Nous, on a compris. C’est « Oui ». » Ca ne va plus. Les élites prennent le pouvoir, accaparent la souveraineté nationale. Ils font ce qu’ils veulent en fonction de ce qu’ils ont décidé. »

 

Pierre Serna – les trois piliers du pouvoir.

 

Qui sont ces girouettes ? De 1789 à 1815, s’est constitué un groupe d’environ 1 000 personnes pour tenir le pouvoir.

Pierre Dharréville :

On retrouve maintenant ces  trois piliers découverts dans les recherches historiques, à partir de la Révolution française.

Pierre Serna – Le girouettisme

Les écoles libérales (Sciences Po, etc) expliquent qu’il y a une tension permanente en France entre une droite radicale et une gauche radicale. Ca empêche ce pays de bien fonctionner.

Les dirigeants aux manettes depuis la Révolution française ne sont ni de droite, ni de gauche.

Quels sont les trois piliers ?

1er pilier :

 L’opportunisme politique qui révèle le machiavélisme moderne teinté d’un cynisme total.

C’est ce qui amène l’arrivée de Macron au pouvoir.

Pierre Serna – La modération

Le deuxième pilier de l’extrême centre.

L’outrance rhétorique des politiciens n’est pas une bonne politique. Les gens de droite et de gauche sont toujours énervés. Ils se houspillent et font de la surenchère verbale.

Nous, nous voulons la modération, le juste milieu.

C’est le programme de Louis Philippe (1830 – 1848).

Ils inventent un néologisme : le mitoyen à la place du citoyen qui fait trop penser à la cité grecque, à Athènes avec l’Agora ou à Rome.

Pierre Serna – Mener la France par le pouvoir exécutif.

Le troisième pilier.

 

 

Beaucoup d’hommes vont s’effacer du pouvoir législatif et vont conquérir le pouvoir exécutif. Ma théorie est que ceux qui ont le pouvoir exécutif ont tendance à sur-exagérer le danger civil, la dangerosité de ceux qui  pensent  avec les dominés, avec ceux qui souffrent, avec ceux qui voulaient que la Révolution soit une République sociale qui protégerait les plus faibles. Il va falloir les faire taire, les stigmatiser ou les mettre à part. L’histoire longue du politique est inquiétante.

Pierre Serna – Mener la France par le pouvoir exécutif.

Le troisième pilier. 2

 

Les Provençaux pèsent dans l’histoire. Barras est nommé gouverneur militaire de la Ville de Paris dans la nuit du IX au X Thermidor. C’est lui qui renvoie les sections qui sont venues délivrer Robespierre sur la place de la Commune. A partir de ce moment-là, les généraux ne rendent plus compte au Comité de Salut Public. Ils vont imposer leur volonté. Jusqu’à ce que le plus malin et le plus doué d’entre eux prenne le pouvoir.

1795, 1799, coup d’état républicain, 1804, l’Empire, 1815, les Cent Jours, 1830, 1848, les révolutions confisquées 1852, nouveau coup d’état en France.

(…)

1940, un général va avoir les pleins pouvoirs, 1958, le général de Gaulle fait un coup d’état (viol de la quatrième République).

Lire aussi :

Quand l’historien Pierre Serna met à nu l’« extrême centre » de la Macronie.
(…) Les Gilets jaunes en miroir

« On y découvre comment, en 1789, la parole a été bien plus libre. La population était déjà bien consciente de l'injustice fiscale, des rentiers et de leurs privilèges. » Loin de vouloir tomber dans la naphtaline, Pierre Serna tient à nous rappeler tout de même qu'en France, 230 ans en arrière, des pétitions populaires étaient lues chaque jour, deux ou trois heures durant à l'Assemblée nationale.

(…) Et d'après la formule de Pierre Serna, de cet échange entre « celui qui contribue à former des têtes bien faites et celui qui espère voir émerger des têtes plus justes », il se construit toujours un troisième personnage, celui du citoyen qui ne veut pas finir en dindon de la farce.

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

2 ans d'engagement avec vous- Pierre Dharréville vous rencontre le 4 octobre à Martigues

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

Pierre Dharréville, 2 ans de mandat :

« Depuis deux ans, de toutes mes forces, je porte les aspirations des femmes et des hommes qui ne se résignent pas à revendiquer un bel avenir et à être respecté.e.s. La machine libérale ne nous fera pas renoncer à vivre et à rêver. Vous pouvez compter sur mon engagement avec vous. »

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Olivier Ritz – Littérature, Révolution française Et Michelet - Fête De L'humanité - Athénaïs Michelet

Publié le par bmasson-blogpolitique

La révolution, une histoire pleine d’actualité

En partenariat avec la Société d’études robespierristes (SER).

Avec 

Hervé Leuwers, historien, auteur et biographe de Robespierre. Il a écrit Robespierre (Fayard, 2014 ; Pluriel, 2016) et Camille et Lucile Desmoulins, un rêve de république (Fayard, 2018).

Jean-Marc Schiappa, historien et auteur, absent, a été remplacé par Olivier Ritz un professeur spécialiste en littérature pendant la révolution et en Michelet. Il enseigne à l’Université Paris VII. Il a écrit un livre « Métaphores naturelles dans le débat sur la Révolution française ».

Paule Petitier, professeure de littérature, spécialiste de Michelet et directrice de la réédition de l’Histoire de la Révolution française.

 

Animé par Jérôme Skalski, journaliste de l’Humanité.

 

 

Olivier Ritz

Il enseigne à l’Université Paris VII. Il a écrit un livre « Métaphores naturelles dans le débat sur la Révolution française ».

 

Je connais la Révolution à travers la littérature. A l’époque de la Révolution, elle a parlé à l’Europe et aux Etats-Unis d’Amérique qui venaient de gagner leur indépendance vis-à-vis de l’Angleterre. A partir de 1789, ça a été un événement médiatique mondial et avec la grande partie du monde connectée avec l’Europe. L’exemple du spectacle au Japon en est un. Mais on pourrait prendre le Manga de Lady Oscar* qui est une pièce maîtresse dans l’histoire du Manga même. C’est une œuvre peu connue en France mais qui a été adaptée au cinéma par Jacques Demy. Du côté des arts et de la littérature, on ne reste pas cantonné à la France et à l’Europe.

 

*

La Rose de Versailles

L'action se situe en France, avant et pendant la Révolution Française. 

(…) Plus tard, l'histoire se recentre sur une femme du nom de Oscar François de Jarjayes. (…) Oscar est le commandant de la garde royale et responsable de la sécurité de Marie-Antoinette**, ainsi que du reste de la famille royale. (…) Surviennent ensuite l'Affaire du Collier et l'apparition de la comtesse Julie de Polignac.

Lady Oscar de Jacques Demy

 

avec Dane Porret

**

Marie-Antoinette, reine de France

Faïence fine française

En 1740, l’Angleterre invente la faïence fine, à la pâte blanche, dont la plus célèbre est celle de Josiah Wedgwood. Pour tenter de la concurrencer, des faïenceries de « terre  à l’anglaise » se créent un peu partout en France. De 1806 à 1814, le blocus continental stoppant les importations anglaises, apporte une embellie à ces manufactures françaises.

Fécamp

Musée les Pêcheries

L’histoire de la littérature pendant la Révolution française : c’est un moment où les frontières n’existent plus. Bien sûr, il y a les conflits armés entre les troupes républicaines et les puissances coalisées et les frontières bougent par les mouvements de troupes, par les guerres pour la conquête de territoires, pour la défense du territoire français. Mais les écrits circulent comme jamais. Ils circulaient beaucoup à l’époque des Lumières car le système de censure était très fort. Mais il était contourné sans arrêt et des centaines ou des milliers d’ouvrages passaient clandestinement les frontières. Quand la Révolution explose, tout ça vole en éclat, et les journaux, les brochures, les livres circulent. De quoi est-ce qu’on parle ? De la Révolution française.

Il y a des débats. Le texte d’Edmond Burke*, le député britannique qui a écrit le premier grand texte contre-révolutionnaire, est débattu dans toute l’Europe. On en parle dans des fictions, dans des contes au début. Dans des romans ensuite. Il y a un tel désir d’informations et d’imaginaire. Tout ce qui est produit dépasse les frontières. Un texte publié peut être traduit et a de l’avenir devant lui.

 

*

Les droits de l’homme, une oeuvre critiquée par Edmund Burke.

 

(…) Partie intégrante du courant contre-révolutionnaire, digne héritier du courant anti-Lumières du 17ème siècle, Burke a alors influencé plusieurs générations de penseurs (Tocqueville, Hayek, Marx, …). 

Dans les brouillons de Michelet, dans ses papiers préparatoires qui sont souvent des notes de lecture, on constate qu’il a lu des dizaines de livres.  Il trouve dans un livre dont on ne s’attend pas à ce qu’il trouve quelque chose de révolutionnaire, ce sont les mémoires de Weber* qui était le valet de chambre de Marie-Antoinette, un détail qu’il va utiliser. Il utilise un passage de ces mémoires pour le récit qui est loin d’être anecdotique. Ce sont les journées d’octobre, les 5 et 6 octobre 1789. Les femmes du peuple parisien se déplacent à Versailles pour aller dire au roi qu’elles ont faim. Elles reviennent à Paris avec le roi.

 

*

Memoires de Weber, concernant Marie-Antoinette, archiduchesse d'Autriche :

Michelet trouve un détail. Weber écrit pour apitoyer ses lecteurs sur le sort de Louis XVI et de sa « pauvre » famille. Il raconte que dans la voiture, au chemin du retour, le jeune dauphin a faim et dit « Maman, j’ai faim ! » Michelet prend ça chez Weber, le met dans son texte, et le fait dire au moment où la famille royale se présente sur le balcon de l’Hôtel de Ville à Paris, le 6 octobre. Michelet a cette phrase formidable : « la faim passe du peuple au roi ».  Le dauphin a quelque chose de commun avec le peuple qui passe par le corps. Il y a un intérêt commun dès lors qu’on prend en évidence qu’il faut se nourrir pour vivre. Michelet avait dans sa tête l’idée d’un dessein commun entre les privilégiés et les non privilégiés (ceux qui ne sont rien au départ) au-delà de la lutte qu’ils menaient l’un contre l’autre.

 

(…) Il n’y a qu’à voir l’extraordinaire bande dessinée qui est primée demain et qui va recevoir le prix de la BD de « L’Humanité » ici et écrite et dessinée par Younn Locard et Florent Grouazel*. Ils écrivent quelque chose de radicalement nouveau (ils étaient à peine nés au moment du bicentenaire). C’est très populaire et très révolutionnaire dans leur manière de voir la révolution.

 

 

*

BD : 1789, la Révolution vue par Florent Grouazel et Younn Locard, une fresque colossale.

Entièrement écrite et dessinée à quatre mains, cette trilogie choisit de battre en brèche les clichés sur la Révolution française. Cette période fondatrice de l’Histoire résonne ici étrangement avec le mouvement des Gilets jaunes.
(…) Elle se trouve en pleine affaire Réveillon, en avril 1789 – qui est souvent considérée comme le début des événements révolutionnaires. Réveillon, directeur d’une manufacture de papiers peints dans le faubourg Saint-Antoine, a proposé de baisser le salaire des ouvriers. Ces derniers occupent la fabrique et cassent tout. La troupe va venir et massacrer tout le monde… 

 

"Ça va @ActuaBD?

On vous dérange pas ?"

Commentaire lu sur Twitter.

S'il y a une révolution à poursuivre, c'est celle de la reconnaissance du travail et de la création des femmes!

----------------------------

 


 
Apprenez à reconnaître les symptômes de la migraine, de l'hypertension, du stress et de la Révolution française.
----------------------------

Athénaïs Michelet, femme de Jules Michelet a été autrice de "Mémoires d'une enfant" et de "Chats".
Elle a collaboré soigneusement aux écrits de son mari.
On lui doit une partie de ses oeuvres.
 
Autrices invisibilisées.
 

Athénaïs Marguerite Michelet, née Mialaret, est la seconde épouse et la collaboratrice de Jules Michelet, en même temps que l'auteur des Mémoires d'une enfant.

 

--------------------

Lire aussi:

 

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>