Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les restes de la "Marseille coloniale" - Faucille

Publié le par bmasson-blogpolitique

Au début, Marseille a été colonisée.

Les Grecs sont venus avec leur colonie.

 

 

Escalier de la gare Saint-Charles

"Aux temps du roi Tarquin, de jeunes Phocéens* venus d'Asie abordèrent à l'embouchure du Tibre et se lièrent d'amitié avec les Romains. Ensuite ils partirent sur leurs navires vers les côtes situées aux confins de la Gaule et fondèrent Massilia au milieu des Ligures et des peuples sauvages de la Gaule."

Justin

XLIII (63)

* Phocée est l'actuelle Foça, proche d'Izmir (Turquie)

 

Puis la France a, à son tour, colonisé d'autres pays.

En Afrique.

Escalier de la gare Saint-Charles

 

En Asie.

Escalier de la gare Saint-Charles

 

Comment l'auteur de ces statues a-t-il symbolisé les pays colonisés?

Une femme, lascive, allongée, en attente, offerte, nue, est entourée d'enfants allongés, lascifs, en attente, offerts, nus.

 

C'est le temps de la France agricole avec les moissons. (Il manque le marteau…)

 

Le voilà!

Faucille et marteau

Avignon

En voici un nouveau:

Tag

"Marteau et faucille"

Arles

Faucille

Musée de la Camargue

Pont de Rousty

Arles

Faucille

Musée de la Camargue

Pont de Rousty

Arles

C'est le temps des vendanges. Nous avons encore conservé cette tradition de nos jours.

 

 Marseille

Tag

"Le style marseillais

De la lumière."

 

Tag
Marseille = Marseye

 

"Mars, c'est Yéah!!" = Marseillais

Tag

Marseille

 

Tag

Marseille

"La bonne mère"

 

 

Pierre Puvis de Chavanne

Marseille Colonie grecque

1869

Musée des Beaux-Arts

Marseille

 

Pierre Puvis de Chavanne

Marseille porte de l’Orient

1869

Musée des Beaux-Arts

Marseille

Alphonse Moutte

Marseille, 1840 – 1913

Le Débarquement des blés

1876

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts

Marseille

------------------------------------------------------

 

Colonies : les racines d’un racisme nommé désir.

Un ouvrage collectif retrace l’histoire coloniale par le prisme de la sexualité, où l’appropriation des corps est indissociable de la conquête des territoires. Un imaginaire fondé sur la domination qui continue de façonner les représentations de l’Autre.

(…) «Le partage des femmes»

--------------------------------------

Pauline de Pange

Confidences d’une jeune fille

Les Cahiers Rouges

Grasset – Première édition : 1965 – Réédition : 2014

 

Les colonies

Page 25 :

Tourner l’esprit de la jeunesse, comme le voulait la République, vers les conquêtes coloniales et l’administration d’un empire exotique paraissait une manière de renoncer à la Revanche de la défaite de 1870-1871, une sorte d’abdication devant l’Allemagne triomphante.

-------------------------------------

Cachez ce #metoo que la Côte d’Ivoire ne saurait voir.

#metoo en Afrique, un an après (1/3). Faute d’être suffisamment protégées par le système judiciaire, les Ivoiriennes renoncent le plus souvent à dénoncer les agressions sexuelles qu’elles subissent.

(…)  Ensuite parce que dénoncer publiquement un homme qui vous a harcelée ou agressée, c’est facile à faire quand vous êtes en Occident… Mais ici, le climat sécuritaire est différent. Il vous faudra affronter les représailles, parfois physiques, de votre bourreau, de sa famille.

(…) Début 2018, elle a monté un collectif afin d’aider les victimes d’abus sexuels.

Street art et coworking à la gare Saint-Charles

 

Weréso est une société lilloise qui, depuis 2013, ouvre des espaces de coworking dans plusieurs villes en France. Elle arrive à Marseille, et va ouvrir, le 1er octobre prochain, un nouvel espace de 500m2 au sein de la Gare Saint-Charles. Espace dans lequel elle a demandé au street artist Thierry Noir, célèbre depuis ses interventions sur le mur de Berlin, de réaliser une oeuvre. Quelques images et explications sur Web TV Zibeline, en compagnie d'Armand Verger, fondateur de weréso, Audrey Devedeux, chargée de communication, et Thierry Noir. Avec Agnès Freschel

---------------------------------------------------

Les conquêtes coloniales 

Page 144 :

Sa famille éprouve du mépris « pour les conquêtes coloniales de la IIIe République ». Elle pense que ces conquêtes ont été une revanche sur les Allemands, après la défaite française de 1870/1871.

Pauline de Pange

Comment j’ai vu 1900

Les Cahiers Rouges

Grasset – Première édition : 1962 – Réédition : 2013

-----------------------------------------------------

La justice ordonne à neuf opérateurs de bloquer l'accès au site raciste «Démocratie participative».
  • Les neuf opérateurs fournisseurs d'accès à internet ont désormais quinze jours pour bloquer l'accès au site «Démocratie participative».
  • Ouvertement raciste et antisémite, le site est hébergé aux Etats-Unis. 

(…) Une procédure inédite

Si ce n’est pas la première fois que la justice ordonne le blocage d’un site internet, cette procédure en référé émanant du procureur de la République reste inédite. 

 

Montre à automate à l’homme sauvage

Genève ? Suisse, vers 1820

Argent et métal doré

Collection Georges Prin, un opticien féru d’horlogerie

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

La collection de Georges Prin est constituée de huit horloges (du XVIe au XIXe s), vingt-huit montres (du XVIe au XIXe s),  et d’un cercle d’arpenteur du XVIIe siècle.

 

Raymond Gid

1931

Exposition ethnographique des colonies françaises

Mucem

Marseille

------------------------------------------

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Mes aquarelles - Afi Gbegbi - RFI - Théâtre - Soeurs d'ange

Publié le par bmasson-blogpolitique

Afi Gbegbi (du Togo) raconte dans "Soeurs d'ange*", enregistré pour la radio RFI à Avignon, l'histoire de trois femmes qui enterrent au cimetière leur mari. Elles ont entre vingt et trente ans.

Qui l'a tué?

Qui l'aimait?

Qui aimait-il?

-------------------------------------

*

Tag

Le Havre

L'ange tagueur

--------------------------------------------

Pour Afi Gbegbi, le mari peut être soit polygame, soit un tyran domestique, soit un fantôme.

Elle est une féministe engagée dans son texte.

--------------------------------------------

Elles

Tag

Avignon

Symbole de la femme

----------------------------------------------------------

Un homme ne se dit pas HOMME mais "AAArrgggh!"

C'est une pièce de théâtre qui porte l'espoir, car malgré les malheurs et l'oppression constante des femmes, leur vie va vers l'indépendance. 

Son texte est en réaction aux bla-bla-bla des hommes politiques qui ne font rien concrètement pour que ça change. 

 

Tag

Le Havre

L'ange des bombes de peinture

 

Tag

L'ange chérubin  

Laon

 

L'ange fleurs

Barbegal

 

 

Tag 

Paris 

L'ange avec un sabre

 

Anges

Arles

Saint-Trophime

 

L’Antiquité

Le religieux

Le décoratif

Le spectaculaire.

Dans différentes villes: Arles, Avignon, Nancy, Reims, Toulouse, entre autres....

---------------------------------

Myriam Feuilloley

Les caractères

THV

Le Havre

Huile sur toile

----------------------------------

Myriam Feuilloley 

Dialogue avec ange - 4

THV 

Le Havre 

Huile sur toile

Myriam Feuilloley 

Dialogue avec ange

THV 

Le Havre 

Pastels

---------------------------------------------------

 

Anges à Saint-Trophime

Arles

François Stahly 

Constance, 1911 - Meudon, 2006

L'ange

1946

Bois

MUMA

Le Havre

---------------------------------

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Mes aquarelles - Marc Citti récite du Patrick Boucheron

Publié le par bmasson-blogpolitique

Marc Citti est un acteur français né le 9 septembre 1966 à Issy-les-Moulineaux.

Marc Citti débute à l'école des comédiens de Nanterre-Amandiers, dirigée par Pierre Romans et Patrice Chéreau.

À la toute fin des années 80, il travaille à plusieurs reprises avec Patrice Chéreau.

Il poursuit sa carrière théâtrale avec, entre autres: Jorge Lavelli, Luc Bondy, Yves Beaunesne, Stuart Seide, Marion Bierry, Nicolas Liautard, Zabou Breitman, Magali Léris ou Alexis Michalik.

 

Patrick Boucheron, né en 1965, est professeur au Collège de France où il occupe depuis 2015 la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle ». 

Il a consacré de nombreux travaux à l’histoire urbaine de l’Italie médiévale, mais aussi aux politiques monumentales et à la sociologie historique de la création artistique à la Renaissance. Il a également participé à plusieurs entreprises éditoriales destinées à diffuser l’histoire du Moyen Âge auprès d’un plus large public et est directeur de la collection « L’Univers Historique » aux éditions du Seuil et membre du comité de lecture. Il a par ailleurs consacré plusieurs travaux à l’épistémologie et à l’écriture de l’histoire. 

Publié dans spectacles

Partager cet article
Repost0

Les crampons

Publié le par bmasson-blogpolitique

Vous choisissez le sens que vous voulez...

 

 

 

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

La garde rapprochée et musclée d'Emmanuel Macron: Alexandre Benalla - N Loiseau

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

NDLR : Après les Tontons Macoutes, voici les Mac’cronistes, version française.

Un collaborateur de Macron suspendu 15 jours après avoir frappé un manifestant le 1er Mai.

(…) M. Macron a réclamé "des sanctions", et M. Strzoda lui a infligé "une simple suspension temporaire, du 4 au 19 mai", le menaçant de licenciement en cas de nouvel écart, indique le quotidien.

(…) "L'impunité au sommet".

Source FP : Collaborateur violent de Macron: la justice annonce l'ouverture d'une enquête préliminaire.

Eliane Assassi (PCF) :

« Ce n'est pas une "affaire Benalla", c'est une affaire d'Etat ! Le ministre de l'Intérieur et la Ministre de la Justice doivent être immédiatement auditionnés par le Sénat ! »

Vincent Crase, un deuxième collaborateur de l'Elysée visé dans l'affaire Benalla.

(…)Bruno Roger-Petit a fait savoir que Vincent Crase était également sur place.

 

Réponse d’Edouard Philippe :

Plus

Sébastien Jumel :

« Sérieux, si Alexandre Benalla a reçu la sanction la plus grave jamais infligée à un collaborateur du cabinet présidentiel, comme l’affirme l’Elysée, est-il fréquent qu’un chargé de mission du Président de la République tabasse un manifestant le 1er Mai, jour de la fête du travail ? »

Pierre Dharréville :

« L’affaire Benalla jette une lumière inquiétante sur une certaine pratique du pouvoir. Elle intervient au coeur du débat sur la réforme parlementaire qui vient attenter à l’équilibre et à la séparation des pouvoirs au profit du Président de la République. »

Répondre

Violences. Le retour des « barbouzes » de l’exécutif.

(…) «Je n’ai aucune indulgence pour la grande violence ou les tenants du désordre. » C’est ainsi qu’Emmanuel Macron commentait, depuis Sydney en Australie, les heurts du 1er Mai, préjudiciables avant tout à l’image du mouvement social.

(…) Benalla n’est pas ce qu’on appelle un perdreau de l’année. Militant du Parti socialiste, il assurait, lors de la primaire du parti, en 2011, la sécurité de Martine Aubry.

(…) « à l’Élysée, on se croit au-dessus de tout »

Source AFP, 20/07/2018 :

« L'Élysée engage "la procédure de licenciement" contre Alexandre Benalla, chargé de mission à la présidence. »

« Accusé de violences, Alexandre Benalla a été placé en garde à vue, annonce la justice. »

L'affaire Benalla éclate alors que l'Assemblée nationale examine le projet de réforme constitutionnelle. Pierre Dharréville et les députés communistes réclament que soit rendu et accru le pouvoir aux citoyennes et citoyens pour protéger l'intérêt général face au pouvoir exorbitant d'une minorité. C'est, en substance, ce qu'il a exprimé lors de son intervention sur l'article 2 pendant la 2ème séance du mercredi 18 juillet.

Dans un communiqué, il a également réagi à cette affaire en rappelant que les députés communistes ont déposé le 4 mai une proposition de résolution visant à créer une commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur événements survenus lors du défilé du 1er mai.

 

Pion 905 sur le site de l'Assemblée nationale :

 

http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/propositions/pion0905.pdf

 

 

 

Depuis hier, les députés communistes exhortent le gouvernement à rendre des comptes et le Président le l'Assemblée nationale à faire droit à leur demande de commission d'enquête parlementaire. Ce qui n'est, à ce jour, pas le choix du Président qui a décidé de confier cette enquête à la commission des lois.

Pour rappel, Pierre Dharréville avait interrogé le gouvernement sur l'emploi des forces de l'ordre lors du défilé du 1er mai par une question écrite le 29 mai dernier

 

Question Ecrite n°8734 sur le site de l'Assemblée nationale, toujours dans l'attente d'une réponse :

Le communiqué de Pierre Dharréville du 19 juillet  :

 

Ces dernières heures, le journal « Le monde » a révélé les agissements d’un proche collaborateur du Président de la République, qui a violenté un manifestant lors de la manifestation du 1er mai. Les vidéos sont insupportables et édifiantes. La presse a également révélé que des sanctions sans rapport avec la gravité des faits ont été prises par l’Elysée. Au lieu de dénoncer ces faits, comme l’exige de tout responsable public selon l’article 40 du Code pénal., le gouvernement a tenté d’étouffer l’affaire. Ces évènements sont graves et jettent une lumière inquiétante sur une certaine pratique du pouvoir. Ils interviennent au coeur du débat sur la réforme parlementaire, réforme qui vient attenter à l’équilibre et à la séparation des pouvoirs au profit du Président de la République. Ces faits ne sont pas anodins. Ils font penser à des manipulations et à pratiques de barbouzes. Ils ressemblent à une affaire d’Etat. Ils appellent des explications, des actes et des clarifications urgentes. Depuis cet après-midi, avec le groupe GDR à l’Assemblée Nationale, je n’ai de cesse de demander  des comptes au gouvernement sur de tels actes. Avec mes collègues communistes, à l’initiative de Stéphane Peu, j’avais déposé dès le 4 mai dernier une résolution visant à créer une commission d’enquête sur les événements survenus le 1er mai dernier. Il y a urgence à ce qu’elle soit mise en place. 

Source AFP :

« Violences du 1er-Mai: après Benalla, Vincent Crase placé en garde à vue (parquet de Paris) »

 

Benalla, jugé pour violences et relaxé en 2016.

(…) Une femme, probablement membre de sa famille, l'accuse de "violences volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail (ITT) supérieure à 8 jours".

(…) "Il avait le sang chaud, s'énervait et montait le ton assez facilement quand il travaillait au service d'ordre du PS", rapporte à L'Express un cadre socialiste.  

Affaire Benalla: la presse fustige "le Rambo" et "le mutique" de l'Elysée.

(…) "Rambo ou barbouze ?"

(…) "Les Français se demandent qui ils ont vraiment élu".

(…) "Alexandre Benalla est bien plus qu'un caillou dans la chaussure d'Emmanuel Macron".

Stéphane Peu est le député communiste qui va représenter e PCF lors de la commission d’enquête pour l’affaire Benalla :

« Je propose que les syndicats de policiers ainsi que la CGT organisateur de la manifestation du 1er mai soient auditionnés. »

« Il aura fallu des heures pour obtenir de la majorité La REM une commission d’enquête, puis des heures pour qu’elle renonce au huis clos. Combien de temps faudra t-il pour lui faire accepter des auditions qui permettent à la vérité d’éclater ? »

De nouvelles images de Benalla et Crase place de la Contrescarpe.

(…) Wilson, 26 ans, étudiant américain en histoire de l'art,  présent place de la Contrescarpe ce jour là, a observé et filmé messieurs Benalla et Crase dans leurs œuvres. Il témoigne.

(…) M. Benalla a été placé en garde à vue vendredi matin à Paris pour des faits de violences en réunion par personne chargée d'une mission de service public, d'usurpation de fonctions, de port illégal d'insignes réservés à l'autorité publique, ainsi que de complicité de détournement d'images issues d'un système de vidéo-protection.

Pierre Dharréville :

« Nous n'avons pas été élus pour détourner les yeux mais pour porter les aspirations populaires. Nous devons écrire la loi en tenant compte de la réalité. » 

 

Stéphane Peu (PCF) :          

« Si la politique sociale d’Emmanuel Macron ne faisait plus illusion il subsistait encore un espoir d’une nouvelle manière d’exercer le pouvoir. Cet espoir s’effondre ! Que reste t-il ? »

 

NDLR : l’arrogance rend aveugle ….L’affaire vue de l’étranger :

 

Source Reuters :

Macron, qui a gardé maman (= silence) depuis que  #BenallaGate (= l’affaire Benalla) a éclaté le mercredi, permet de savoir  par son entourage que le  "série de pépins à la présidence " sera traitée. Il parlera  "quand il le jugera apte ". À peine des excuses publiques qui peuvent ^tre attendues dans d'autres pays.

 

 

Assemblée nationale:

La commission d'enquête de Gérard Collomb en direct ici:

Marc Hainigue (secrétaire général du groupe PCF):

« Embrouille sur le statut de Benalla à l'Elysée. Il n'y a pas de contrat de cabinet de droit privé. Or il a été licencié, ce qui relève du droit privé... Sommes nous face à une externalisation de la sécurité de la Présidence? Milice privée? »

 

Stéphane Peu (PCF):

« Le mensonge élevé a un tel niveau témoigne d’une dérive de la majorité La REM. J’ai déposé une demande de commission d’enquête sur le même sujet dès le 4 mai qui a été refusée par la majorité puis il a fallu des heures d’obstination ces jours derniers pour qu’elle nous la concède. »

 

 

 

Anthony Caillé : « L’affaire Benalla porte atteinte aux valeurs de la République ».

(…) Entretien avec Anthony Caillé, le secrétaire général de la CGT-Police Île-de-France.

 

(…) La grande question, c’est : pourquoi le pouvoir politique envoie un émissaire en plein milieu d’une opération de maintien de l’ordre ?

(…) Aucune violence ne saurait être légitime ou légale.

(…) Plus les hiérarques font de conneries et moins ils sont punis.

(…) Le jeune militant communiste a reconnu Alexandre Benalla comme étant l’homme qui l’avait frappé.

Il pourra se recycler à la suite de son licenciement. Humour sur le site du PCF :

 

Benalla, profession « bagagiste » :

 

 

Humour Sophie Aram à propos de l’audition de Gérard Collomb:

 

 

Humour encore : la photo compromettante de Gérard Collomb avec Benalla :

 

 

Humour suite : Les réponses fourre-tout de Gérard Collomb:

 

 

 

Scandale. L’affaire Benalla percute de plein fouet l’exécutif et l’Assemblée nationale.

Le protégé de Macron a été présenté hier à un juge d’instruction, au terme de sa garde à vue. L’Assemblée nationale a interrompu l’examen de la réforme constitutionnelle. Sa commission d’enquête parlementaire doit auditionner aujourd’hui Gérard Collomb.

(…) L’Assemblée nationale, réunie exceptionnellement samedi et dimanche afin d’adopter au pas de charge cette refonte des institutions, a vu rouge de révélation en révélation.

 

 

 

 

Plus

Sébastien Jumel (PCF) :

« Bénalla était sur le point de prendre la tête de la sécurité à l’Elysée, révèle la presse. Preuve que la pseudo sanction, après les violences du 1er mai, n’était que du théâtre, et que la protection et la promotion de ce barbouze étaient signées. »

 

 

La LDH  rappelle que la République ne peut être "irréprochable" et "inaltérable" que si ceux qui ont la charge du fonctionnement régulier des institutions en respectent l'esprit et la lettre.

 

Affaire Benalla: les victimes n'étaient "ni membres du black block ni même des manifestants.

(…) Il déclare que "les victimes se sont constituées parties civiles aujourd'hui et réservent leurs déclarations à la justice", ajoutant qu'elles "ne feront pas de déclaration publiques" et qu'elles n'étaient "ni des membres du black block ni même des manifestants".

Stéphane Peu (PCF) :

« On a beaucoup parlé de sa présence à la contrescarpe mais quid de sa présence plusieurs heures avant vers le pont D’Austerlitz, talkie-walkie à la main ? »

« Le préfet de police entend alléger le lourd fardeau que Gérard Collomb lui a mis sur les épaules ce matin. »

 

Eliane Assassi (PCF):

"C'est une affaire d'Etat qui met à mal nos institutions, qui fait vaciller nos institutions."

Plus

 

Etienne Baldit (journaliste) :

« Alain Gibelin, directeur de la DOPC, indique qu'Alexandre  Benalla a participé, entre le 2 et le 18 mai, à des réunions préparatoires à la sécurisation de déplacements de Macron, ce qui contredit l'idée de mise à pied de 15 jours censée avoir été appliquée à cette période. »

 

 

L'examen de la réforme constitutionnelle renvoyé à la rentrée.

AFFAIRE BENALLA. L’ÉTAU SE RESSERRE AUTOUR D’EMMANUEL MACRON.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, et le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, ont renvoyé l’Élysée à ses responsabilités.

(…) Alexandre Benalla, le Monsieur Sécurité d’Emmanuel Macron, a usurpé la fonction de policier le 1er Mai, frappant à de multiples reprises un homme à terre… et n’écopant que d’une suspension de deux semaines, avant d’être tardivement licencié.

(…) Le premier flic de France a, lors des échanges, annoncé ne pas connaître « personnellement » Benalla et même ignorer « sa qualité de conseiller du président de la République » au moment des faits.

(…) LA PRÉFECTURE DE POLICE A ACCORDÉ UN PORT D’ARME PERMANENT À BENALLA.

(…) La présidente de la commission des Lois, Yaël Braun-Pivet, invoquait « la séparation des pouvoirs » pour justifier qu’il (= Macron) ne le fasse pas (= comparaître devant l’Assemblée nationale). En totale contradiction avec la réforme constitutionnelle qu’elle 

 

Stéphane Peu (PCF) :

« Audition du responsable policier directeur de la DOPC . Les députés  La LREM se lâchent contre les fonctionnaires de police . Pour mieux dédouaner l’Elysée? »

Eliane Assassi (PCF):

« Affaire Benalla :

Aucun article de la Constitution n’interdit la convocation du chef de l’État par la commission d'enquête parlementaire. »

Affaire Benalla :

 

 

Bernard Pivot :

« Comme les rois avec leurs bouffons, les princes de la politique et de l'économie aiment compter dans leur entourage des personnages troubles, mystérieux, démerdards. C'est leur côté peuple! »

 

 

NDLR : Avantage du silence du président :

 

Plus

Maxime Cochard :

« Cela fait maintenant 127 heures que le compte twitter d'Emmanuel Macron se tait. La première conséquence positive de cette affaire d'État aura donc été de lui avoir imposé le silence, et ainsi de nous épargner son blabla libéral à 2 sous et ses minables coups de com. Quel repos ! »

 

Fabien Roussel (PCF) :

 

« Le Nouveau Monde n’a pas pris la mesure du nouveau monde et voilà Macron pris la main dans le SAC. »

 

L’état, c’est ça.

« L’autorité administrative, c’est moi. »

(…) Quoi d’étonnant finalement d’affirmer « l’autorité administrative, c’est moi » quand on est le valet de chambre d’un homme qui depuis son accession à l’Élysée se dépeint lui-même en président « jupitérien » ?

 

L'Affaire Benalla se rapproche de l'Elysée.

Stéphane Peu (PCF) nous apprend que Benalla avait une habilitation pour transporter des fonds après un silence gêné. Strzoda dit qu'il avait déjà cette compétence avant de travailler pour Macron.

 

« Ce pouvoir est tellement sûr de lui qu'il reste sourd aux colères du peuple! »

Questions au gouvernement: "Ce qui est en cause, c'est la concentration des pouvoirs aux mains d'un seul homme ! Un monarque élu !" - André Chassaigne

 

« Cador », « agitateur », « exécrable » : la charge des policiers contre Benalla au Sénat.

Auditionnés par la commission des Lois du Sénat, les syndicats de police ont fait état de plusieurs remontées de terrain mettant en cause le comportement d’Alexandre Benalla avec les agents ou la hiérarchie de la police.

(…) « Des collègues nous ont dit qu’il se comportait un peu comme un cador. Tout devait lui être ouvert, il reprenait les gens et intervenait sur les dispositifs », relate-t-il aux sénateurs (vidéo de tête).

Humour PCF :

 

 

Stéphane Peu annonce un sondage :

 

 

Macron affirme ce soir "je suis responsable, qu'ils viennent me chercher"... Il est attendu aussi pour une audition et qu'il explique, qu'il nous explique.

 

Humour PCF :

 

 

 

 

Humour : réponse à Emmanuel Macron « Qu’on vienne me chercher !  Lu sur le site « Allons Chercher Macron » :

On a tous une raison de virer Jupiter:

- Mépris des institutions

- Mépris de son peuple

- Mépris de la démocratie.

Aujourd'hui, il se fout carrément de notre gueule en nous narguant d'aller le chercher. C'est le moment: #AllonsChercherMacron!

Humour PCF : le forcené de L’Elysée, Emmanuel Macron :

 

Police Nationale :

“Si nous avions su que cette personne n’était pas fonctionnaire de police nous aurions démarré une enquête judiciaire après avoir rendu compte au parquet.”

Marie-France Moneger-Guyomarc'h

 

Esther Benbassa (PCF) :

« Audition de Gérard Collomb par la commission d'enquête sénatoriale - l'existence d'une police parallèle à l'Élysée témoigne d'un vrai dysfonctionnement dans vos services et vous laissez faire. »

 

Les premiers ouvertement, les communistes évoquent une possible destitution de Emmanuel Macron. Malgré ses fanfaronnades, Emmanuel Macron n'est pas inatteignable.

Macron dément l'appartement quai Branly. Mais le Canard produit une déclaration fiscale.

NDLR : Ils vont nous le faire revenir !

VIDÉO – Macron fait applaudir Benalla à la maison de l’Amérique latine.

 

 

Nouvelle révélation : Alexandre Benalla a touché l'intégralité de son salaire du mois de mai, indique Patrick STRZODA, le directeur de cabinet du Président de la République auditionné par la commission d'enquête du Sénat.

 

 Macron, assailli par le scandale sur un garde du corps violent semblant être un flic, essaie une tactique de Trump en essayant de passer par la messagerie directement au public via les médias sociaux.

 

"Avant même le rendu des conclusions, (...) vous désignez les coupables : le préfet de police de Paris et M. Gibelin. Voilà les deux têtes qu'il faut faire sauter ? C'est absolument scandaleux !", lance Stéphane Peu. 

Défenseur des Droits :

"Les images vidéo pourraient laisser penser que l'usage de la force par les deux observateurs n'est pas proportionnée au comportement des deux personnes interpellées, au moment où ces gestes sont pratiqués".

 

Affaire Benalla:

"On en vient même à se demander si la sanction a été véritablement prononcée", réagit le constitutionnaliste J Ph Derosier.  

 

NDLR : La parole est assassine, le conflit entre eux aussi :

"Vaut mieux passer pour un incompétent que pour un délinquant" : quand Collomb lâche Macron sur Benalla.

 

Derrière l’affaire Benalla, la banalisation de la violence policière.

L’affaire Benalla révèle que M. Macron n’est plus invincible.

(…) Le tabassage aurait été admis... s’il avait été le fait d’un policier.

(…) Soudain, le président est bloqué, ses ministres ne savent plus quoi dire, ses députés plient sous l’orage, et M. Macron en est réduit à une provocation de voyou : « Qu’ils viennent me chercher. »

(…) On sait maintenant que M. Macron peut être battu. Et déjà, il doit abandonner son projet de réforme constitutionnelle, qui visait à donner encore plus de pouvoir au président de la République.

(…) Elle exprime que le néolibéralisme de M. Macron est extrémiste : il vise à la privatisation des fonctions même de l’État.

(…) Ainsi, il est heureux que M. Macron et l’idéologie qu’il incarne aient trouvé un frein.

Affaire Benalla :

"Elle a été plus commentée que la victoire des Bleus, dire qu’elle n'intéresse pas les Français, c'est se moquer des gens" (Jacob).

Palais de l’enlisé.

Bravache, Emmanuel Macron lançait, mardi, devant ses fidèles, cette phrase inouïe : « Qu’ils viennent me chercher ».

(…) Retranché dans son palais, plus enlisé que jamais, Emmanuel Macron s’est déclaré responsable. Qu’il le prouve à présent.

Affaire Benalla : "une tempête dans un verre d'eau", déclare Macron.

Alexandre, Emmanuel, Gérard, Sébastien, Jean-Marie ,Michel, Laurent, Jean-Yves, Maxime, Patrick, Alexis, François-Xavier, Laurent, Vincent et Vincent, l'affaire Benalla , une histoire de mecs.

L'une des révélations de l'affaire Benalla ? L'absence de femmes dans les sphères du pouvoir.

(…) Tenez-vous bien : dans la haute fonction publique, 72% des postes sont occupés par des hommes. Bel exemple que l'État donne à la société civile.

(…) "Ce que je peux dire, c'est qu'il y a des femmes de qualité qui méritent des hauts postes. Il y a des femmes qui se sont préparées, qui sont compétentes mais malheureusement, on ne les voit pas."

L'empressement des députés LREM  empêche la manifestation de la vérité, les députés PCF sont contraints de suspendre leur participation aux travaux de la Commission Enquête.

Humour « Qu’ils viennent me chercher ! »

 

Stéphane Peu :

« Ce soir une chose est grave, la majorité présidentielle aujourd’hui stigmatise l’institution policière pour protéger l Elysée » .

Après l'affaire Benalla, "Lyon Mag" exhume la photo d'un conseiller de Gérard Collomb avec un brassard "police" lors d'un déplacement du ministre.

 

Sur une photo que l'intéressé a lui-même posté sur Instagram, Arthur Empereur, conseiller en communication digitale et affaires réservées au cabinet du ministre de l'Intérieur, apparaît aux côtés de Gérard Collomb, également vêtu d'un gilet pare-balles.

(…) Le jeune homme n'est absolument pas fonctionnaire de police, mais conseiller en communication digitale et affaires réservées au sein du cabinet du ministre de l'Intérieur.

(…) « est puni de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende le fait, par toute personne, publiquement, (...) de faire usage d'un insigne ou d'un document présentant, avec les costumes, uniformes, véhicules, insignes ou documents distinctifs réservés aux fonctionnaires de la police nationale ou aux militaires, une ressemblance de nature à causer une méprise dans l'esprit du public". »

Stéphane Peu :

« Si c’était une tempête dans un verre d’eau je ne vois pas pourquoi la majorité présidentielle s’y noie. »

« J ai fait une dizaine de proposition d’auditions, aucune n’a été acceptée ».Plus

« Il faut que l’Assemblée Nationale soit restituée dans sa fonction, actuellement elle est abaissée ».

 

Benalla, bagagiste et sportif :

 

Dans la nuit et en début de matinée le 19 juillet, des comptes pro- Macron diffusent les images, avant de les effacer quelques heures plus tard. (source Médiapart)

 

 

 

Parlement. Les macronistes sabordent la commission d’enquête.

(…) Les députés LaREM ne souhaitaient pas créer de commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Benalla. Puis ils ne voulaient pas que les auditions soient publiques. Il a fallu toute la détermination des députés de l’opposition pour qu’il en soit autrement.

(…) « Tout cela est scandaleux et incroyable. La majorité décide elle-même du périmètre des auditions sur une affaire qui la concerne directement. Elle est à la fois juge et partie », s’indigne le député Stéphane Peu.

Affaire Benalla : les trois groupes de gauche à l'Assemblée vont déposer une motion de censure contre le gouvernement.

(…) Les trois groupes de gauche à l'Assemblée nationale – Nouvelle Gauche (PS), GDR (communistes) et La France insoumise – vont déposer ensemble une motion de censure contre le gouvernement sur l'affaire Benalla.

1er Mai : Benalla et Crase impliqués dans une autre interpellation.

«Libération» révèle une vidéo dans laquelle on voit les deux hommes intervenir trois heures avant les événements de la place de la Contrescarpe. Deux manifestants, qui ont porté plainte jeudi, témoignent de violences.

(…) Au premier plan, Vincent Crase, arborant un brassard «police», ordonne aux militants de quitter le Jardin des plantes par une sortie.

(…) Vincent Crase et l’avocat d’Alexandre Benalla n’ont de leur côté pas répondu à nos sollicitations.

Affaire Benalla : de la lassitude, oui, des excès, sûrement, mais surtout des questions.

Si affaire il y a, elle se situe bien sûr à un autre niveau à l’Élysée. Non par obsession de se payer Macron ou son entourage proche, mais parce que perdurent des questions légitimes sur la gestion par le sommet de l’État de cette crise qu’elle semble avoir cherché à étouffer.

(…) La lucidité et la prudence auraient dû conduire l’Élysée, et donc le secrétaire général Alexis Köhler alors qu’Emmanuel Macron était entre l’Australie et la Nouvelle-Calédonie, à se «border» et donc à signaler les faits au parquet (le fameux article 40) tout en prenant une sanction administrative comme cela a été fait.

(…) Outre les images, ces tweets comportent des commentaires visant à dédouaner Alexandre Benalla en montrant la violence des manifestants.

NDLR : à chaque fois qu’il va faire quelque chose, ces sera « de son initiative personnelle »….

Alexandre Benalla a tenté de récupérer une voiture de l'Élysée à la fourrière.

Licencié, l'ancien chargé de mission de la présidence de la République a tenté de récupérer une voiture de l'Élysée, vendredi, à la fourrière. Il n'y est pas parvenu.

Stéphane Peu (PCF) :

« TF1 a le droit d’interroger Benalla mais pas la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale. Est-ce la  démocratie vue par LREM? »

« Allons chercher Macron »

Manifestation à Paris,  place de la Contrescarpe.

Affaire Benalla : 150 manifestants à Paris pour "aller chercher Macron".

(…)"Macron démission, Benalla en prison".

(…) "L'autocrate d'Amiens".

(…)"J'ai voté Macron au deuxième tour (de la présidentielle de 2017, NDLR), je suis vraiment dégoûtée par sa politique", a expliqué Marie, 82 ans.

Alain Bruneel (PCF) :

A l'heure de l'orage, c'est canicule au sommet de l'Elysée. Les esprits s'échauffent et le Président est loin d'avoir le vent en poupe.

A l'heure de l'orage, c'est canicule au sommet de l'Elysée. Les esprits s'échauffent et le Président est loin d'avoir le vent en poupe. Les citoyens ne sont pas nés de la dernière pluie et comprennent bien la gravité de la situation. www.alainbruneel.fr

Humour :

Thibaut Cavaillès (journaliste) :

La semaine prochaine retrouvez Alexandre Benalla dans Pif Gadget : « Comment fabriquer toi même ton brassard de police avec du papier crépon ! »

 

NDLR : Oubli de la parole du PCF dans les médias, notamment à France 2. Les adresses pour  renvoyer ce message sont citées dans le post.

Courrier au médiateur de l'information de France Télévision, par Frédéric Meyer .

Monsieur.

 

Je tiens à vous dire mon profond mécontentement sur la façon dont les divers journaux d'Antenne 2 rendent compte de l'affaire Benalla.

Une commission d’enquête a été constituée à l’Assemblée Nationale ainsi qu'au Sénat.

Ces deux chambres parlementaires sont constituées de différents groupes politiques représentants la diversité des opinions de notre pays.

Il serait donc normal et logique que le service public d'information rende compte du travail de ces différents groupes lors des réunions de ces commissions en fonction de leur représentation réelle dans ces deux assemblées.

Or, depuis la mise en place de ces commissions d'enquête nous entendons tous les jours les points de vues de la majorité ce qui est tout à fait normal. Nous entendons aussi l'opinion, et parfois à plusieurs reprises dans le même journal, des élus des Républicains, de la France Insoumise, du PS.

Nous entendons aussi assez souvent les déclarations de certains parlementaires ne disposant même pas de groupe dans ces deux assemblées. Par contre nous n'entendons pratiquement jamais des représentants du groupe Communiste.

Pourquoi cette discrimination ? Le groupe Communiste est une réalité de l'Assemblée Nationale et du Sénat, réalité voulue par les électeurs.

Ses représentants interviennent dans les travaux de ces commissions comme le direct sur d'autres chaînes de télévision en atteste. Ne pas donner la parole aux élus Communistes, qui ont toute leur légitimité, relève de la censure ou pour le moins d'un manque d'objectivité et de pluralisme dans le traitement médiatique du débat politique.

Monsieur le Médiateur pourriez vous me donner votre opinion sur cette question et surtout agir pour que cessent ces pratiques sur une chaîne de télévision publique ?

Je souhaite que, par correction ou par simple politesse, vous répondiez à mon courrier.

Je vous en remercie par avance.

Recevez Monsieur le Médiateur l'expression des salutations les plus sincère d'un téléspectateur extrêmement attaché au service public et qui souhaite le rester.

 

Frédéric Meyer

NDLR : Snif ! Sortez les mouchoirs…

Scandale. Benalla, chargé de mission séduction dans les médias.

(…) L’homme, dépeint comme bien sous tous rapports, reçoit le soutien de la Macronie – dont un ministre – avant l’entretien, et de salariés de l’Élysée qui, lors de la perquisition dans son bureau, jeudi, « pleuraient, ça (l’a) touché »…

Stéphane Peu : (à propos de l’audition de Benalla)

« Imaginez un salarié d’un parti politique de « l’ancien monde « faire du maintien de l’ordre , arme à la ceinture et brassard de police usurpé . Quel scandale ! Pourquoi en serait-il différemment avec LREM?

Plus

 

 

Eric Bocquet (PCF) :

« Les auditions sur l'affaire Benalla nous en apprendront de moins en moins désormais. Chaque personne auditionnée prend un soin particulier à ne pas contredire ce que les précédents responsables entendus ont pu dire. La recherche de la lumière est un combat. »

Députés communistes :

« L’Affaire Benalla n’est pas un feuilleton de l’été. Derrière ces actes, il y a des dérives, du mépris et une mise en œuvre du pire de ce que permet le pouvoir excessif du Président de la République de la Ve. »

Pierre Dharréville :

« Il est temps de s’attaquer à l’hyper présidentialisme et au pouvoir de l’argent. »

 

Sébastien Jumel :

« Les députés LREM pensent marcher pour leur salut mais ils courent vers leur servitude. »

« Un Président dont le projet constitutionnel présente des similitudes troublantes avec celui de la Constitution du Second Empire de Napoléon III".

 

Le coup de gueule de Chassaigne contre les députés LaRem:

 "Vous êtes de simples digéreurs, intestins silencieux de la bouche élyséenne".

Affaire Benalla : les PV d'audition des policiers contredisent la version de l'Élysée.

(…) Ces affirmations contredisent les explications fournies par l'entourage d'Emmanuel Macron et notamment le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler.

Armes à feu, nettoyage d'appartement: les dernières révélations rocambolesques de l'affaire Benalla.

 

Les révélations se poursuivent dans l'affaire Benalla, notamment dans Le Monde qui publie mercredi des éléments de l'enquête judiciaire en cours et dans L'Obs qui évoque un "nettoyage" de l'appartement du chargé de mission de l'Élysée avant l'arrivée de la police.

 

(…) L'étrange disparition du coffre fort de Benalla

Surprise pour les enquêteurs, à leur arrivée au domicile d'Alexandre Benalla le coffre-fort ou le chargé de mission de l'Élysée rangeait ses armes, un Glock 43, deux autres pistolets, pour lesquels il assure avoir «des autorisations», et un fusil Remington, a disparu.

Affaire Benalla : le grand n’importe quoi de la perquisition.

Clefs oubliées, refus de transmettre un numéro de téléphone, soupçon de dissimulation de preuves… la perquisition du domicile privé d’Alexandre Benalla s’est déroulée le 20 juillet dans des conditions improbables, et même douteuses.

(…) Pour rappel, dissimuler des preuves équivaut à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende. Remords de dernière minute ou peur d’une condamnation, Alexandre Benalla a ramené les fameuses armes à la justice le 30 juillet.

Les rois se revendiquaient les représentants de Dieu sur Terre.

Emmanuel Macron se revendique le président jupitérien, par opposition à François Hollande qui se proclamait le président normal….

Nous voilà avec un président de droit divin. C’est une « mixture » entre « avant 1789 » et maintenant…Quelle avancée…

Tag

Avignon

 

 

Affaire Benalla : le couple de la Contrescarpe n'a pas menti.

D'après le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, les deux trentenaires n'avaient "pas de papiers sur eux" et avaient "déclaré de fausses identités". C'est faux selon Le Monde qui révèle également que le couple n'aurait pas provoqué de violences "graves" et "répétées" contre les CRS.

(…) Pour Maître Sahand Saber, voilà qui confirme que ses clients ne sont ni des casseurs, ni des fauteurs de trouble. C'est d'ailleurs en tant que parties civiles qu'ils seront entendus par les juges d'instruction en septembre.

Affaire Benalla et fichage politique : la CNIL s’en mêle.

(…) Elle a donc publié une étude, en s’appuyant sur les données collectées sur twitter pour expliquer qu’une « minorité de comptes » avaient publié la grande partie des tweets portant sur l’affaire Benalla, ce qui, en ces temps de manipulation de l’opinion et de bots Russes, n’est pas vraiment passé inaperçu.

(…) D’autres (internautes) dénoncent plutôt le fait d’avoir mis en ligne publiquement un fichier contenant des tweets republiés sans leur autorisation, tout en leur attachant une étiquette politique dont ils ne se réclament pas forcément.

La balle est dans le camp de la CNIL.

 

 

PCF

En plein scandale du fichage politique, voici le secrétaire d'Etat chargé du Numérique... Pour défendre les libertés, LREM est aux abonnés absents.

 

Indépendance de la justice : "Une nécessité pour écarter les soupçons d’intervention politique".

Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature, revient sur les épisodes de l’affaire Benalla qui révèlent le manque de séparation des pouvoirs et la mainmise de l’exécutif sur certaines nominations.

(…) Il y a eu une volonté que l’affaire ne sorte pas. Ensuite, une enquête est lancée sur des infractions pour lesquelles Alexandre Benalla et d’autres fonctionnaires sont mis en examen, qui va être poussée jusqu’au bout, si tout se passe bien. 

(…)  La ministre de la Justice n’est pas restée dans son rôle, notamment en donnant son avis sur l'ampleur de la gravité de l'affaire.

André Chassaigne - AFFAIRE BENALLA (REMIX)

Petit remix de la prise de parole d'André Chassaigne à l'Assemblée Nationale concernant l'affaire Benalla. Le retour de MC Chassaigne
 

Alexandre Benalla ne se rendra pas à la commission d'enquête sénatoriale avant la fin de l'instruction judiciaire, dans laquelle il est mis en examen pour des violences contre un manifestant le 1er mai à Paris, a déclaré son avocat sur LCI.

Source AFP

Alexandre Benalla, ainsi que Vincent Crase, ancien salarié du parti LREM filmé aux côtés de l'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron le 1er mai, sont convoqués le 19 septembre devant la commission d'enquête du Sénat selon un document consulté par l 'AFP.

NDLR : Tu m'étonnes !

Les sénateurs LREM ne participeront pas à l'audition de Benalla.

Source AFP

 

Sondage : 76% des Français approuvent l’audition d’Alexandre Benalla au Sénat.

Source Public Sénat

 

Un livre de poésies publié en 2011 par Vincent Crase, comparse d'Alexandre Benalla le 1er mai. Certaines références flirtent avec le nazisme, mais l'intéressé dément.

 

Affaire ALEXANDRE BENALLA : Vincent Crase baignait dans l'occultisme nazi (En bref).

(…) Svastika sénestrogyre, runes liées à l'occultisme nazi, référence voilée au mythe du sang et renvois explicites à Thulé dans des écrits apologétiques .... Qui étaient réellement les employés et chargés de mission sécurité d'Emmanuel Macron ?

 

 https://www.greffiernoir.com/affaire-alexandre-benalla-vincent-crase-occultisme-nazi-byblos-contre-escarpe1-mai-2018-emmanuel-macron

 

Alexandre Benalla aperçu à Londres avec un individu fiché S.

 

Selon le "Canard Enchaîné", l'ancien chargé de mission à l'Elysée s'est rendu à Londres avec un proche d'Alexandre Djouhri.

(…) Par ailleurs, le syndicat de policiers Vigi-MI s'étonne de son coté que la voiture de service d'Alexandre Benalla n'aie pas été perquisitionnée, et que son téléphone portable n'aie pas été saisi ni "ausculté".

Benalla devant le Sénat :

 

Pierre Ouzoulias :

" Je ne sais pas qui m'a recruté exactement ". Il a sans doute traversé la rue !

 

Au Sénat : «Benalla est un gros malin qui nous a pris pour des benêts»

Source Libération

 

 

Alexandre Benalla "a donné instruction au commissaire de procéder à des arrestations de manifestants", selon un syndicat de police.

Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat SGP police FO, à quelques minutes de l'audition d'Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat, estime que "quand on s'approprie des prérogatives policières, il faut de l'éthique, de la morale".

(…) "Est-ce que l'institution policière est gangrenée par des personnes extérieures qui viennent s'approprier des rôles qui ne sont pas les leurs ?"

Médiapart publie une photo d'Alexandre Benalla, arme à la main en 2017.
(…) La "surprise" de Benalla.

L'intention était sûrement bonne : celle de faire plaisir à une "jeune serveuse" du restaurant Les Archives, dans lequel dîne Emmanuel Macron.

(…) "Alexandre Benalla était-il armé pour ce déplacement du candidat et de quelle autorisation bénéficiait-il ce jour-là pour porter cette arme ?"

Si Benalla était sur l’Aquarius….

 

Benalla en pizzaïolo

Fête de l'Humanité

2018

 

"Benalla ciao"

(Jeu de mots avec "Bella Ciao", la chanson révolutionnaire italienne qui célèbre les partisans et les militants antifascistes)

Olivier Dartigolles :
« Emmanuel Macron c’est la commission Attali, c’est l’ancien secrétaire adjoint de l’Élysée, c’est le ministre de l’économie. Ce n’est pas le perdreau de l’année ! On ne va pas opposer Macron aux technocrates de Bercy, c’est le même monde ! »

Benallagate :

Eliane Assassi demande à réunir une commission au Sénat…

 

Stéphane Peu :
Bénalla : « Les démentis de l’Elysée ont souvent lieu à posteriori et de manière confuse ... »
"Ce qui est problématique c'est la relation maintenue entre Benalla et l'Elysée. Un passeport diplomatique ou un passeport tout court, si la personne ne veut pas le rendre vous l'annulez c'est tout !"
Macron réclame de l'indulgence pour Benalla

 

NDLR : Y’en a qui ont le sens de l’humour.
Mon Benalla ? Qu'on vienne le chercher !

 

Benalla au Tchad

 

Votez toujours, je ferai le reste !

Humour

Benalla présente ses vœux « Mes chers compatriotes »

 

Benalla accusé de « menteur » par Emmanuel Macron :

 

Avec Sylvain Fort, deux conseillères de Macron quittent aussi l'Élysée.

Barbara Frugier et Ahlem Gharbi quittent leurs fonctions en ce début janvier.

Elections européennes : Stéphane Séjourné quitte l’Elysée pour LRM.

Ce conseiller du chef de l’Etat va diriger la campagne de La République en marche pour le scrutin du 26 mai 2019.

Un conseiller de Macron candidat aux Européennes?

Le « Monsieur Europe » du président, Clément Beaune, pourrait figurer sur la liste LREM pour les élections européennes de 2019.

Affaire Benalla : Ismaël Emelien, dans le viseur des enquêteurs ?
Le proche conseiller d'Emmanuel Macron aurait pu réceptionner la vidéo des violences du 1er Mai après les premières révélations du « Monde », rapporte « L'Obs ».

Un an en Macronie : trois mises en examen, sept enquêtes en cours et deux affaires classées sans suite.

On vous aurait bien fait un Top 10 des macronistes confrontés à la justice, mais ils sont déjà quatorze.

(…)  Alexis Kohler, secrétaire général de l’Elysée, avait eu connaissance des agissements violents dès le mois de mai et n’a rien fait savoir à la justice, à l’instar de l’Intérieur et de l’Elysée – ce proche d’Emmanuel Macron est embourbé dans une affaire de conflit d’intérêts.

 
NDLR : La défense s’exprime :
Un policier frappe des personnes en marge d'une manif de "gilets jaunes" Ces images ont été tournées hier à Toulon, et le policier a été promu de la Légion d'honneur le 1er janvier.
Gilets jaunes : le commandant de police du Var, accusé de frapper plusieurs personnes, se défend.
Le préfet du Var a "saisi l'IGPN" (inspection générale de la police nationale) après la diffusion de vidéos montrant un officier de police frappant plusieurs personnes lors d'une manifestation de "gilets jaunes" samedi à Toulon.
Source AFP
NDLR : maintenant, l’accusation :
Le policier de Toulon qui a frappé des manifestants a déjà été sanctionné par le passé.
(…) Didier Andrieux, chef du service d’ordre public et du soutien (SOPS) à Toulon, avait écopé en 2015 de la plus petite des sanctions : un avertissement. Le commandant divisionnaire avait évoqué un geste involontaire - son coude aurait frappé malencontreusement le visage de son collègue alors que le coup était destiné, selon lui, à une armoire. 
Humour :
Appelons Benalla pour sauvegarder la République menacée.

 

Benalla :
D’après le Canard Enchaîné, il y a eu un oubli d’un téléphone et d’un 4e passeport…

 

Affaire Benalla : de nouveaux enregistrements fragilisent sa défense.

Selon Mediapart, Alexandre Benalla était en discussions avec un homme d'affaires russe, et ce alors qu'il était chargé de mission à l'Élysée.

 

https://www.lepoint.fr/politique/affaire-benalla-de-nouveaux-enregistrements-fragilisent-sa-defense-31-01-2019-2290496_20.php?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&Echobox=1548954993#xtor=CS1-32-[Echobox]

 

Benalla a fait des affaires avec les Russes :

 

Extrait des enregistrements entre Vincent Crase et Alexandre Benalla publiés par Médiapart :
Emmanuel Macron et Benalla « Tu vas les bouffer ! »

 

Extrait des enregistrements entre Vincent Crase et Alexandre Benalla publiés par Médiapart :

 

 Benalla

"Alerte urgence sanitaire"

 

La viande avariée est entrée avec le passeport diplomatique de Benalla.

 

Emmanuel Macron bavarde avec des journalistes dans son bureau.

 

La folle soirée d’Alexandre Benalla au Damas Café après les révélations du «Monde».

ENQUÊTE « 20 Minutes » retrace la soirée qu’Alexandre Benalla a passée dans un bar à chicha proche de l’Élysée le soir où « Le Monde » a révélé qu’il avait molesté des manifestants le 1er mai

(…) Les enquêteurs ont relevé des contacts avec pas moins de 33 correspondants différents ce soir-là, entre 20h30 et 2h28.
(…)  SMS envoyé par Arno Klarsfeld à Alexandre Benalla. 

 

Tentative de perquisition chez Mediapart 

 

Photo montage:

 

Emmanuel Macron et Benalla: "Tu vas les bouffer"

 

Benalla les affaires s'enchaînent 

 

 

Mediapart publie des enregistrements audio attribués à Alexandre Benalla 

 

 

Benalla en Marianne

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 Benalla a son jeu de "Monopoly"

Benalla et les sénateurs

Les sénateurs réclament des armes et un brassard de police à Emmanuel Macron.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La Bajon - Nouveau garde du corps du président de la République Française (Sous-titres Français).

 

Nathalie Loiseau a des pertes de mémoire

 Nathalie Loiseau attaque Edwy Plenel

 

Nathalie Loiseau n' a pas été d'extrême droite!

 

 

 Nathalie Loiseau

"L'arrogance de l'élite française."

04 2019

Die Welt

Orléans : le meeting de Nathalie Loiseau interrompu par les gilets jaunes.
(…) Le meeting a dû être délocalisé.
(…) "Les gilets jaunes sont dans la rue depuis cinq mois et n'ont pas été entendus depuis le mois de novembre", déclare une manifestante. "C'est pour ça qu'on est là aujourd'hui."

 

Nathalie Loiseau d'extrême droite malgré elle

------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Nathalie Loiseau 

L'Extrême droite espagnole est félicitée par elle mais "en même temps"...elle n'en a jamais fait partie...

 

Benalla fête ses 1 an de tabassage pour le 1er mai

 

Non à la "benallisation" des violences policières.

NDLR: Un nouveau mot est entré dans notre vocabulaire....

 

N Loiseau et les migrants : que des regrets. C'est embêtant pour des dirigeants....

Nouveau jeu de mots:

"Have a gud day!"

 

 

NDLR: le poids des mots et des références...

La tête de liste du parti de la majorité LREM a déclaré vouloir faire “un Blitzkrieg positif”. Une phrase lourde de sens.

(…) Le mot “Blitzkrieg” est lourd de sens, puisqu’il désigne le concept de guerre éclair, théorisé par l’Allemagne nazie durant la Seconde Guerre mondiale, qui leur a permis de conquérir plusieurs pays rapidement. La phrase suscite de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

 

N Loiseau et le "blitzkrieg"

Un  commentaire 

 

"N Loiseau rempart contre l'extrême-droite?"

 G Meurice

Nathalie Loiseau se fait moquer pour la qualité de son entourage:

 

 

Chirac n'était pas dispo....

 

Giscard ne devrait pas tarder.

 

Le PCF se demande en quelle année cela se passait...

 

 

 Nathalie Loiseau s'est-elle envolée?

Loiseau à la 2e place 

 

 

Benalla et le jour de la bac

"Envoyé spécial" sur Benalla

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus d'éthique en politique ? Que Macron commence à se l'appliquer à lui même et à ses amis.
Fabien Roussel

10 19

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les députés européens ont infligé un revers au président français Emmanuel Macron, en recalant pour des raisons éthiques sa candidate à la Commission européenne, Sylvie Goulard, sous le coup d'une enquête judiciaire en France.
Source AFP

--------------------------------

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Au musée Calvet, Blandine Masson présente "Gatsby Le Magnifique".

Publié le par bmasson-blogpolitique

Radio France Culture - Blandine Masson responsable des Fictions1
Au musée Calvet, Blandine Masson présente "Gatsby Le Magnifique".

Gatsby symbolise pour Issam Krimi et Sofiane Zermani la volonté d’avancer dans une société parfois hostile malgré les obstacles, de dépasser sa condition sociale, de transcender toute fêlure et œuvrer sans cesse pour que les rêves deviennent la nouvelle réalité. Avec l’amour comme seul "moteur".

Les monstres ne veulent pas en perdre une miette…

Tag

-------------

 

 

L'épouse de Francis Scott Fitzgerald, Zelda Sayre a été victime de cette invisibilisation. Elle en est devenue folle.

 
Martienne.
 

Zelda Sayre ( 24 juillet 1900 – 10 mars 1948 ), ou Zelda Sayre Fitzgerald, née à Montgomery en Alabama (États-Unis), est une romancière américaine. Elle fut l'épouse et égérie de l'écrivain Francis Scott Fitzgerald, son mari.

Publié dans spectacles

Partager cet article
Repost0

Mes dessins d'Epernay

Publié le par bmasson-blogpolitique

Champagne!

 

 

 

La gare d'Epernay (avant sa privatisation…)

 

 

La femme assise.

 

Vous remarquerez qu'elles ont toutes un téléphone à la main… Il doit être greffé...

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Collection Lambert à Avignon

Publié le par bmasson-blogpolitique

Collection Lambert À Avignon
La cour de la Collection Lambert, vue de l'intérieur, avec ses reflets sur les perles et les gouttes d'eau qui jouent avec l'irisation du soleil.

Adam Pendleton

Né en 1984 à Richmond, Etats-Unis

Vit et travaille à New York

Maybe/ I Am

2004

Impression offset sur papier

 

Allan McCollum

Né en 1944 à Los Angeles, Etats-Unis

Vit et travaille à New York

Untitled

1980

Peinture sur bois

NDLR : Je vous laisse juge !

Carl Andre

Né en 1935 à Quincy, Etats-Unis

Vit et travaille à New York

Third Copper Corner

(Troisième coin de cuivre)

Plaques de cuivre

Donald Judd

1928, Excelsior Springs, Etats-Unis – 1994, Manhattan, New York,

Untitled

1984

Peinture époxy sur métal

 

 

Douglas Gordon

Né en 1966 à Glasgow, Ecosse

Vit et travaille entre Glasgow, New York, Berlin, Allemagne

Never, Never (White)

2000

Tirage gélatino-argentique couleur

 

Jill Magid

Née en 1973 à Bridgeport, Etats-Unis

Vit et travaille à New York

I Can Burn Your Face: Miranda II

2008

Néon

 

Richard Long

Né en 1945 à Bristol, Angleterre

Vit et travaille à Bristol

Ardennes State Line

1978

Ardoises

Robert Barry

Bronxville (USA), 1936 – Vit et travaille à Teaneck, USA

Untitled

1980

Peinture acrylique et crayon graphite sur papier

 

 

 

 

François Ristori

Sans titre

1967 – 1968

Peinture vinylique sur toile tendue sur châssis

 

Reflets dans la vitre....

 

Quentin Lefranc

Né à Tours en 1987

Vit et travaille à Paris

Vue d’atelier

2018 Maquette

Aluminium, bois peint, toile, laiton, impression sur papier

 

Quentin Lefranc

Né à Tours en 1987

Vit et travaille à Paris

Ilôt

2018 Aluminium, impression sur PMMA

 

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Art - Claire Tabouret

Publié le par bmasson-blogpolitique

NDLR : je fais part des remarques entendues de ci delà au sujet de la pauvreté et de la misère de l’exposition présentée à l’église des Célestins. C’est compris comme une incitation à payer l’entrée à la Collection Lambert pour voir l’ensemble  des œuvres de Claire Tabouret. 

 

 

 

Claire Tabouret

 

Née en France en 1981, l’artiste travaille et vit à Los Angeles. L’exposition à la Collection Lambert permet de voir des portraits de groupes et ses céramiques.

 

Les enfants sont mis en scène sous forme de camisoles, de carnavals, de classes ou de veilleurs.

 

Le second volet de l’exposition est présenté à l’église des Célestins.

Art Claire Tabouret Dans L'église Des Célestins À Avignon 07 18 1
Un tableau de Claire Tabouret dans l'église des Célestins, à Avignon.

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

L’Ange noir

2013

Terre cuite émaillée

L'ange qui tague
Tag
Le Havre

 

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

La fille au chapeau

2013

Terre cuite émaillée

 

 

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

La Grande Camisole

2014

Acrylique sur toile

 

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

Le Col de dentelle

2013

Terre cuite émaillée et dentelle

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

Le Grand frère

2013

Terre cuite émaillée et tissus

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

Le lapin blanc

2013

Terre cuite émaillée

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

Le Petit Pope

2013

Terre cuite émaillée et tissus

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

Les Veilleurs

2014

Acrylique sur toile

 

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

Sitting

2016

Acrylique sur toile

 

Claire Tabouret

Née en 1981 à Pertuis

Vit et travaille à Los Angeles, Etats-Unis

The Blue Pyramid

2017

Acrylique sur toile

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Coupe du monde - Ambiance du match à Avignon -

Publié le par bmasson-blogpolitique

Place de l'Horloge, à Avignon. Ambiance pendant le match. Musique gratuite sur YouTube.

Publié dans spectacles

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>