Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hommage aux personnels qui sont au contact du COVID19 - 10

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Des masques gratuits pour tout-e-s

PCF

--------------------

Les parents sont questionnés, en ce moment, et doivent dire s’ils «veulent» mettre leurs enfants à l’école à partir du 11 mai. Le gouvernement les informe-t-ils ‬:

que le congé « garde d’enfant », actuellement en vigueur, se transforme en chômage partiel à partir du 1er mai (le premier correspond à 90% du salaire, le 2ème à environ 84% du salaire net, 100 % pour le SMIC).
➡️ que le 1er ministre a annoncé mardi que le chômage partiel « restera en place jusqu’au 1er juin. Il nous faudra ensuite l’adapter progressivement »,
➡️ que les parents devront poser des jours de congé pour pouvoir rester à la maison garder leurs enfants si l’école est en capacité de les accueillir ?
➡️ qu’ils devront fournir une attestation de l’école indiquant qu'elle ne peut pas accueillir les élèves à partir du 1er juin pour pouvoir bénéficier du chômage partiel ?

Face à l’incompréhension et à la colère le gouvernement a dû concéder une reprise de l’école « sur la base du volontariat » des familles. Mais c’est comme avec les assurances, il faut lire toutes « les petites lignes » pour ne pas se faire avoir...

 

Céline Brulin

---------------

DirectPCF avec Delphine Bithorel, Christophe Prudhomme, et Fabien Roussel.

--------------------

Frédéric Boccara invité de directPCF.

-----------------------

Alain Duhamel :
"Les Français sont anxieux et c'est une très bonne chose. Cela rend les gens plus raisonnables qu'ils ne le seraient spontanément, ce qui aidera au redémarrage économique."
Les réactions à son discours :
 
« Ecoutez cette incroyable apologie de l’angoisse. Vous vous demandiez : est-ce que la crise actuelle rend moins cyniques les commentateurs télé ? Vous avez la réponse - c’est non. Plus les gens auront peur, plus ils seront « raisonnables » ! On pourrait même les terroriser, non ? »
Gérard Miller
La peur comme instrument de contrôle social... et comme disait Goebbels: « si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez pas à avoir peur »... Le nouveau monde de Macron!
Guillaume Quintin
---------------------

Il voulait sûrement dire plus dociles mais il n'a pas osé comment peut on se satisfaire de la peur pour envoyer les gens au boulot ?

Dans les livres d'histoire, on écrira macronie 2020

"règne de la peur"

peur d'être viré

peur d'être malade
peur d'être exclu
peur d'être mutilé.
Michel Epicétou

-------------------

Jean Michel Blanquer dans "La mort aux trousses", un film du MEDEF 

Le 11 mai dans vos salles de classe.

--------------------

 "Le pouvoir prend les Français-e-s pour des abruti-e-s" 

 

Christian Lehmann, médecin et écrivain.

-------------------

Respect des gestes barrières dans les transports : le plan d'Edouard Philippe est "non réalisable", "impossible", selon la CGT et UNSA.

 

France Tv Info

 


-------------------

 

Bas les masques ! Un appel de soignant.e.s à construire un mouvement populaire.
SIGNEZ L’APPEL :

Version contemporaine du "De quelle couleur est le cheval blanc d'Henri IV ?"

PCF

----------------------------

62 % des Français-e-s ne font pas confiance au gouvernement pour réussir le déconfinement.

--------------

 

 Blocage des prix des services vitaux 

PCF Le Havre

-----------------------

En réponse aux propos de Bruno Le Maire sur « l'occasion de repenser le modèle économique de la France », Sébastien Jumel dénonce des actes contraires aux intentions affichées.

 

« La Marseillaise »

-----------------------

Fabien Roussel plaide pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah.

Par ailleurs, le collectif « Bassin minier » pour la libération de Georges Abdallah en appelle à la presse progressiste et souligne que, « en octobre dernier, notre camarade Georges Ibrahim Abdallah est entré dans sa 36e année de détention en France. Il a été arrêté en 1984 sur notre sol pour s’eêtre opposé aux crimes perpé́trés par l’État sioniste et l’Occident impérialiste en Palestine et au Liban occupés. Militant communiste de la cause palestinienne, il est l’un des plus anciens prisonniers politiques d’Europe ».

Nous refusons que les collectivités soient l’éternelle variable d’ajustement et demandons à l’État de prendre en charge à 100% et de manière rétroactive les achats de masques dès le premier jour du confinement.

 

Sénateurs PCF


---------------------

Une réponse vigoureuse à des voisins peureux!

La lâcheté y est dénoncée. Le manque d'humanité aussi.

L'incontinence mentale est rajoutée.

Le mot respect est souligné.

Le rappel des gestes barrières est un rappel à la civilité.

------------------------------

Philippe Martinez, CGT :

"Ce jour reste une journée non pas de la fête du travail, mais une journée internationale de lutte des travailleurs et des travailleuses. Et nous allons nous exprimer autrement que dans la rue."

"Il manque des protections pour les salariés. C'est la santé qui compte avant tout, tous les scientifiques le disent. Et nous constatons sur le terrain qu'il n'y a pas de protections pour tout le monde."

"Soit on veut des morts, soit on veut autre chose. La première des choses, c'est de protéger. Heureusement qu'on a beaucoup de sécurités dans notre pays, comme le chômage partiel et la sécurité sociale."

 

Source France Inter

 


------------------------

Fabien Roussel devant la Salpêtrière

Sophie de Ravinel est journaliste au Figaro

-----------------

Bonjour,

Chacune et chacun d’entre vous peut nous partager des récits, des réflexions ou des vidéos, des témoignages de gestes de solidarité, enrichissant les contenus de notre plateforme numérique, en s’adressant à « lecteurs.solidaires@humanite.fr »

Bonne lecture.

-----------------------

Luxfer, une nationalisation attendue !

Le groupe britannique Luxfer a fermé en 2019, son usine de production de bouteilles d'oxygène médicales à Gerzat, dans le Puy de Dôme. Axel Peronczyk, déléqué syndical CGT, nous explique pourquoi la réquisition et la nationalisation du site sont une urgence en pleine crise sanitaire. Reportage.

Covid-19 : le point sur la situation sanitaire en France, département par département.
L'Humanité vous propose de retrouver sur cette page, en partenariat avec le site Covinfo.fr, un bulletin journalier statistique sur la situation épidémique en France et ses conséquences sanitaires.
EN DIRECT. Déconfinement du 11 mai, masques, tests, départements rouges, protocole sanitaire dans les écoles... Les infos essentielles du jour.

Cher lecteurs,

vous trouverez ci-dessous le courrier que nous allons adresser au Président de la République pour que notre hôpital public ne soit plus la proie des marchés financiers.
Parce que notre santé est notre bien le plus précieux signez la lettre en cliquant ici ou sur le bouton ci-dessous.

Bien cordialement.

La Marseillaise

 

 

 

Lettre au Président de la République

 

 

 

 

 

 

Monsieur le Président,

 

La terrible crise que nous traversons doit nous ouvrir les yeux : appliquer les règles du marché et de la rentabilité à outrance à l’hôpital public s’avère dangereux et même criminel.

 

Le financement de l’hôpital par la cotisation dès l’après guerre et jusqu’aux années 1970 était de nature à assurer des marges de manœuvres qui ont disparu depuis que celui-ci est contraint d’aller chercher des fonds auprès des banques et sur les marchés financiers pour survivre.

 

Les soignants travaillent pour rembourser, sans leur accord, une dette contractée dans la sphère financière qui veut tirer profit de tout, y compris de notre santé.

 

Depuis un an l’hôpital se mobilise, le système craque de toute part après les réformes successives, toutes inspirées de la même croyance qu’en marchandisant on améliore le rendement. Vous en conviendrez, ce logiciel de l’ultralibéralisme appliqué au bien commun a fait son temps, il doit être remisé aux accessoires de choix des pouvoirs publics trop pressés de répondre à des logiques comptables et à l’avidité des spéculateurs.

 

Dans vos discours, vous avez appelé à des « décisions de rupture » et répété qu’il était urgent de placer « certains services en dehors des lois du marché ». Construisons dès aujourd’hui le Monde d’après. Plus juste, plus solidaire.

 

Nous vous demandons d’annuler la totalité de la dette de l’hôpital public, d’embaucher massivement dans ce secteur et dans les Ehpad, de revaloriser les conditions de travail et le salaire des soignants et d’assurer un statut au personnel non titulaire.

 

Parce qu’il en va de notre sécurité à tous et de l’avenir de nos enfants.

 

Monsieur le Président, il n’y aura pas d’autres manières de transformer en opportunité l’épreuve si difficile que nous traversons collectivement et rendre réellement justice à celles et ceux que vous décrivez vous-même comme « ces héros du quotidien » que la France entière applaudit chaque soir pour son incroyable dévouement.

 

Certains que vous serez sensible à ces arguments pour l’avenir de notre pays, nous vous adressons, monsieur le Président, nos respectueuses salutations républicaines.

 

 

 

 

 


----------------------

 

 

 Blanquer donne ses consignes pour le retour en classe.

Les enfants ont intérêt à être sages!

-------------------------

Les Français-e-s tardent à se soigner.------------------
 

 

 

Sibeth Ndiaye a besoin d'un masque anti-boulettes!

-----------------------

 

 Trump sait tout sur tout?

Pas si certain....

-------------------

 

 Paris plage sous horodateur.

Le dépassement d'horaire va coûter cher.

Allocution de Fabien Roussel du 1er mai 2020.

Permettez-moi de souhaiter une belle et grande journée de solidarité et de mobilisation aux travailleuses et aux travailleurs de France, à ceux du monde entier, à l’occasion de ce 1er Mai inédit.

Un 1er Mai exceptionnel où nous disons avec force que ce n’est pas aux peuples de payer le prix fort de la pandémie et de la crise économique !

Et je pense d’abord à ces peuples du monde privés de droits, exposés à des guerres, ou à des blocus inqualifiables alors que le virus sévit. A l’échelle du monde, unissons nos forces dans la Paix pour faire reculer la pandémie.

 

En France, je voudrais saluer ces millions de salarié·es mobilisé·es face à la crise sanitaire, parfois au risque de leur propre vie.

Soignants, enseignants, pompiers, agriculteurs, salariés du privé comme du public, vous êtes des millions d’hommes et de femmes à tenir la France à bout de bras pour faire tourner notre pays et permettre à toutes et tous de disposer du nécessaire pour vivre.

Les vrais premiers de cordées de notre pays, c'est vous.

L’année dernière, beaucoup d’entre vous étaient encore sur les ronds-points pour demander plus de justice sociale, plus de justice fiscale. D’autres se rassemblaient devant les ministères pour exiger de meilleurs salaires, une vie digne, des conditions de travail décentes.

Vous n’avez pas été entendus, ou si peu. Mais quand il a fallu répondre à l'appel, vous n’avez pas hésité une seconde pour retrousser vos manches et vous mettre au service du pays.

Ce 1er Mai vous est spécialement dédié.

Je pense aussi à ces millions de salariés privés d’emplois ou en chômage partiel, inquiets de leurs fins de mois et impatients de retrouver leur activité ou un emploi stable.

Ou encore à ces retraités, souvent aux petites pensions, à ces étudiants et à ces parents isolés, aux faibles ressources.

Face à la hausse des prix, le confinement coûte cher.

Heureusement, là encore, la solidarité s’organise, partout, dans les villes et les villages, grâce aux élu·es locaux et à de nombreuses associations. Amplifions là.

Sans oublier le monde des arts et de la culture, qui nous fait tellement de bien, et qui nous rappelle oh combien leur rôle est précieux.

Je pense aussi à ces commerçants, ces artisans, ces indépendants dont la vie a complètement basculé, et qui se retrouve sans activité ou alors très réduite.

Toutes et tous, vous faites face à cette pandémie avec tellement de dignité, tellement de force et de courage. La vraie richesse de la Nation est là, en vous. Et nous pouvons être fiers de cette France, cette France fraternelle et solidaire.

C’est pourquoi nous le disons avec force : ce n’est pas à vous de payer les conséquences de cette crise. Ce n’est pas au monde du travail de payer la facture comme ce fut le cas après la crise de 2008.

Déjà, la courbe du chômage repart fortement à la hausse. Et celles et ceux qui sont en chômage partiel touchent un salaire partiel. La pauvreté explose.

 

C’est pourquoi nous avons besoin de nous rassembler et d’agir ensemble pour que demain ne soit pas comme hier.

Nous proposons que l’État garantisse pour chaque citoyen·ne l’accès à des masques gratuits et aux normes lui permettant de sortir et de se protéger.

Nous proposons de repousser la réouverture des écoles tant que toutes les conditions de sécurité ne sont pas garanties, dans toutes les communes, par les services de santé et de l’Éducation nationale.

Nous proposons l’interdiction des licenciements durant cette période et la prise en charge du chômage partiel à 100% tant que le travail n’a pas pu reprendre.

Nous voulons des salaires qui augmentent plutôt que des primes qui divisent. Nous proposons une aide de 300 euros pour les plus démunis, pour les étudiants et le blocage des prix pour les produits de première nécessité.

Dans chaque entreprise, il faut ouvrir de véritables négociations pour imaginer de nouvelles conditions de travail, avec des horaires adaptés pour ne pas surcharger les transports collectifs.

 

Nous proposons de mettre à contribution le capital, les grandes fortunes, les assurances et les banques, tous ceux qui ont bénéficié de nombreux cadeaux ces dernières années.

Tout comme la Banque centrale européenne qui doit être là, aux cotés des États et des peuples pour financer la dette mais aussi les investissements à venir.

 

Tout le monde doit être protégé, c’est aussi simple que ça et l’État doit être là pour garantir cette protection, partout, dans les Outre-mer comme en métropole, dans nos villes comme à la campagne.

 

Ce 1er Mai 2020 est historique en ce sens.

 

Face à cette pandémie, soyons unis, solidaires pour porter ces exigences mais aussi pour s’ouvrir des perspectives, celles de bâtir une société nouvelle, enfin respectueuse des Hommes et de la nature, en France comme à l'échelle de la planète.

 

Le monde de demain commence dès aujourd'hui !

Dans l'épreuve que nous traversons, c'est ce bel objectif qui nous anime, celui de vivre dans une société portée par ses plus nobles valeurs, la bienveillance, l'entraide, la solidarité.

 

Le moment est venu de tourner définitivement le dos à cette course folle vers le profit et la surconsommation. Mettons l’argent au service du développement humain et de la planète.

C’est un magnifique défi à relever, la promesse de nouveaux Jours heureux à écrire ensemble.

--------------------

 

12 fonctionnaires de la Mairie de Paris morts du COVID19 

-----------------

« À quel moment devient-il normal d’autoriser deux fascistes à déposer une gerbe en plein Paris, pendant que l’on interdit aux citoyens d’assister à l’enterrement de leurs proches? »
Vincent Ollivier, avocat.

-----------------------

« Ceux qui travaillent aujourd'hui sont ceux qui prennent des risques et tiennent la France à bout de bras. Ça n'est pas à eux de payer l'addition de la crise. »
 
Fabien Roussel

------------------------

"Simone, 76 ans, infirmière retraitée près de Bordeaux nous fait savoir que : "si madame Macron n'est pas contente de son ehpad de 11000 m2 je veux bien échanger avec le mien. J'ai une chambre de 25 m2 et j'ai droit à 3 couches par jour pour 2725 euros par mois". »

Infirmière en colère

------------------------

Les organisations parisiennes SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-Unsa, SUD éducation, CGT Educ’Action et CNT-STE s’opposent à la réouverture des écoles le 11 mai

-----------------------

Prévisions après le 11 mai :
- Non-respect des gestes barrières : 200.000 morts
- Population dépourvue de masques : 165.000 morts
- Gestes barrières + masques : 85.000 morts
- Isolement des personnes vulnérables jusqu'en février 2021 : 30.000 morts
Source AP-HP - L'Opinion.

------------------

Lutte contre le Covid_19 :
"on perd un temps fou",
c'est "un cauchemar administratif",
"du grand n'importe quoi"...
La France "n'est pas prête" pour le déconfinement selon l'aveu même du professeur  Delfraissy (Président du Conseil scientifique).
Source Le Point.

----------------

Le 11 mai et les gestes barrières

Gilet-e-s Jaunes

05 20

-----------------

New York

Grève nationale des loyers

--------------------

Entre 2009 et 2019, les politiques de santé successives, c'est 8,6 milliards d'euros de baisses budgétaires, moins 30% de médecins à l'hôpital.

 

Précision: sur dix ans, il y a 30% de postes de médecin non pourvus à l'hôpital .

 

PCF

-----------------

« Ni fichier, ni com présidentielle, ni conseil de lecture !!! Mais des masques et des tests gratuits pour tous partout : c’est ça qu’attendent les Français-e-s, M.Macron. »
Sébastien Jumel

-----------

« Scandaleux! plutôt que de solliciter le pognon de ses copains (Lagardère, Bolloré et cie) Brigitte Macron décide de vendre du mobilier national pour le filer aux hôpitaux. C'est notre patrimoine culturel, des meubles et objets du 18e et du 19e. Quel mandat a t elle pour faire ça? »
Grincheuse

--------------------

« Brigitte Macron elle se bat pour les hôpitaux ». Que c’est vendeur. Après des mois d’camping devant notre établissement elle n’est jamais venue ne serait ce que nous voir, dans sa ville natale. Les grèves dans tout les hôpitaux, pas vue pas prise. Hypocrisie quand tu nous tiens
Pinel en lutte

---

Macron délire avec le 1er mai

-----------

Jour #49

Pierre-Emmanuel Barré

Où l'on apprend qu'il a des problèmes avec l'orthographe!

 

---------------------

Alors que le gouvernement s’arroge le droit de classer les médias entre ceux qui disent la vérité et les autres, le Conseil de l’Europe classe la France dans les 10 pays à suivre, en raison des violences policières à l’encontre des journalistes.
L’humanité
NDLR : c’est ça le macronisme. Détournement d’idées à gogo et culture de la peur.

-----------------

« Nous voulons sortir de l'état d’urgence pour redonner au Parlement les moyens de participer à la lutte contre la pandémie, pour arrêter les cafouillages et le bricolage d’Etat! La démocratie sera déterminante pour rétablir la confiance et faire reculer l’épidémie. »
 
Fabien Roussel
--------------------------
À l'occasion du 1er mai, les jeunes communistes ont réaffirmé que ça ne devait pas être aux jeunes, aux travailleuses et travailleurs de payer cette crise mais aux capitalistes et aux plus riches de ce pays !
 
Jeunes communistes
----------------------

Le député PCF Hubert Wulfranc dépose une proposition de loi visant à une revalorisation de 8,5 % du Smic pour le porter à 1 300 € net

Une récompense pour les salariés « qui font tenir le pays » et un élément de relance de la consommation.

 

Source Paris Normandie

---------------------------

L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 24 juillet.

 

« La Marseillaise »

 

NDLR : l’état policier va encre s’amplifier pendant 3 mois ! Pour s’en sortir, ça va être la galère. Le gouvernement nous muselle.

---------

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

La gloire de mon père

Publié le par bmasson-blogpolitique

Lire aussi:

Publié dans mes peintures

Partager cet article
Repost0

Hommage aux personnels qui sont au contact du COVID19 - 9

Publié le par bmasson-blogpolitique

Le maire Azzedine TAIBI (PCF) de Stains en Seine-Saint-Denis fait partie de ces élus qui ont annoncé que les écoles maternelles et primaires de leur commune ne rouvriront pas le 11mai. Un choix qu’il assume.

 

L’Humanité

 

Des maires entrent en résistance.

Courcelles-les Gisors
Hautmont

------------------------

Bientôt le 1er Mai.

 

C'est le bon moment d'avancer nos revendications indispensables. Les femmes sont portées aux nues à l'heure actuelle mais on voit bien que rien ne semble prévu pour palier aux inégalités profondes dont elles souffrent. On redit:on ne veut pas repartir comme avant !

 

On arrête toutes


--------------------

BULLETIN D’INFORMATION N° 6

 

Cette semaine, dans le bulletin d’information, il y a :
- une bataille remportée pour le droit de visite des familles auprès des résidents en EHPAD, mais qui pose encore beaucoup de questions ;
- une question qui revient et qui n’est toujours pas résolue, celle de l’approvisionnement en France alors que l’obligation d’en porter commence à se faire entendre ;
- une interpellation de la ministre concernant la précarité énorme des étudiants ;
- un échange avec la Région et la Présidente de la Chambre de commerce et d’industrie qui travaillent à aider les entreprises créées après mars 2019 et qui ne rentrent pas dans le dispositif d’aide de l’État ;
- une question posée la semaine dernière au gouvernement sur l’impact de la crise liée au Covid-19 sur les budgets des collectivités territoriales.
- le travail parlementaire sur le « projet de loi de finance rectificative », qui est une loi budgétaire que l’État doit soumettre au Parlement lorsqu’il modifie le budget, c’est ce qui nous a permis de voter les fonds de solidarité, etc.
- un autre échange, avec la ministre des Sports cette fois, sur les problèmes de démocratie au sein de la fédération française de football, et sur la manière dont la saison a été arrêtée ;
- le maintien de l’effort de mon équipe et de moi-même pour faire en sorte que les personnes bloquées dans des pays étrangers puissent rentrer.

 

Jean-Paul Lecoq

 

------------------

 

 Gel des loyers et des prêts immobiliers 

PCF Le Havre 

-----------------------

Le gouvernement semble découvrir qu’il faut protéger, tester, isoler pour combattre le COVID-19. Mais malgré les mea culpa, les choses ne sont toujours pas claires sur qui financera et distribuera les masques à tous ceux qui en ont besoin. Sur l'école, hormis l'hypothèse de rouvrir plus tardivement les lycées, aucune réponse aux multiples questions que se posent les parents d'élèves comme la communauté éducative. Et je ne sais pas pourquoi le premier ministre a cru bon de préciser que l'enseignement à distance, qui se poursuivra aussi durant les semaines à venir, restera gratuit.

 
Dans beaucoup de domaines, E. Philippe renvoie les responsabilités de l'Etat sur les collectivités, les entreprises, les citoyens. Notamment en organisant chaque soir le classement des bons et mauvais élèves parmi les départements. Mais le déconfinement ne se déroulera pas avec la même efficacité, selon la situation du système hospitalier, la réalité des brigades chargées de tester les éventuels malades, le nombre de masques disponibles, l'ampleur des transports collectifs... Ce n'est pas de leçons de morale, dont nous avons besoin, mais d'un État qui protège chacun et garantit l'égalité républicaine.

 

Céline Brulin

-------------------------

Ce matin, le Frac Normandie Caen était invité sur RCF pour parler de son actualité pendant le confinement : actions mises en place, organisation des salariés et réflexion sur le rôle que le Frac Normandie Caen pourrait jouer en terme de propositions de solidarité culturelle.

→ Une interview à (ré)écouter en podcast :

Usul. Au travail ! Les mots du pouvoir décryptés (avec Laélia Véron).
Nous allons prendre le temps aujourd'hui de réfléchir ensemble aux mots qu'emploie le pouvoir et à ce qu'ils sous entendent. Qu'est-ce que l'économie ou le travail pour Bruno Le Maire par exemple ? Comment définir les activités essentielles ? Quelles visions du monde s'opposent parfois derrière l'emploi d'un même mot ? Pour ce faire, Usul discute librement avec Laélia Véron, une linguiste attentive aux discours et à leurs enjeux de pouvoir.
Médiapart

---------------------

Le plan présenté par Edouard Philippe est dangereux car approximatif. Il fait reposer sa réussite sur le civisme des Français-e-s. Mais les Français-e-s sont civiques ! Ils ont peur et ils n’ont pas beaucoup le choix ! L’Etat doit piloter, contrôler et mettre les moyens en face !
 
« L'affaiblissement de l'Etat nous rend incapable de mener une grande politique nationale de tests. Les cabinets privés sont appelés à la rescousse. Allo, y a t il un pilote dans l'avion ? »
"Combien ils seront à Renault Douai le 11 mai ? Là où il y a 3 000 salariés. Ils vont diviser les effectifs par trois pour produire les voitures ou ils vont leur demander de continuer à travailler les uns sur les autres sur les chaînes de montage ?"
Fabien Roussel.

------------------

Déconfinement : Fabien Roussel demande au gouvernement de ne pas "faire une fixette" sur le 11 mai.
Le gouvernement va dévoiler ce mardi après-midi sa stratégie de déconfinement, à partir du 11 mai. Le premier ministre Edouard Philippe s'exprimera à l'Assemblée nationale, et les députés voteront dans la foulée. Le député nordiste communiste, Fabien Roussel, demande un véritable débat.
(…) "On parle de la stratégie de déconfinement, de la reprise de l'école, de l'activité économique, de la vie en général, tout simplement", constate le secrétaire national du parti communiste, le député du Nord Fabien Roussel, "c'est quelque chose d'inédit, dans aucun pays au monde".

(…)  « Il ne faut pas faire une fixette sur le 11 mai, si on n'est pas prêt, ce sera une ou deux semaines après".

Si le gouvernement impose son plan à la hussarde, il se trompe

(…) "Il y a des craintes sur le flicage de la société, de chaque citoyen. Mais nous disons, en plus, que pour garantir la sécurité sanitaire de tous, ce n'est pas d'une application qu'on a besoin, mais de masques, de tests en grande quantité, et d'une politique de mise en quarantaine. Ça nécessite beaucoup de moyens humains. Je crains que ce traçage numérique ne soit qu'un palliatif".
Premières réactions au discours d'Edouard Philippe .

 

(…) Fabien Roussel, secrétaire national du PCF: "Edouard Philippe renvoie à tout le monde ce qu'il convient de faire" au gouvernement. "Je suis très inquiet... Je ne mettrai pas mes enfants à l'école le 11 mai, il n'y a pas de garanties, de doctrine claire sur les masques. Nous demandons leur gratuité et leur mise à disposition pour tous" (sur LCP)

 
NDLR : voilà le résultat d’une absence de protection médicale aux USA.
Apparemment, le milieu d’origine hispanique serait le plus touché.
« Cela porte le bilan américain de la pandémie à 58.351 morts au total, dépassant désormais celui des soldats américains tués en deux décennies lors du conflit au Vietnam »
AFP

-----------------------

Dieppe. Déconfinement : la réaction du député communiste Sébastien Jumel.

(…) "Rien de concret sur les masques, de l'ambiguïté sur les modalités des tests, le Premier ministre se transforme en Monsieur météo, le Alain Gillot-Pétré de la politique." Le parlementaire émet des "inquiétudes renforcées sur les conditions de rentrée de nos enfants".

Et de conclure : "On renvoie sur les élus locaux la responsabilité du déconfinement."

Sébastien Jumel

 

Groupe hospitalier du Havre 

Comment porter un masque?

 

NDLR: vous imaginez ça dans les écoles?

J'ai connu des enfants qui se transmettaient volontairement le virus de la conjonctivite pour ne pas aller à l'école. Ca leur donnait un congé d'une semaine. Imaginez ça avec le Coronavirus!

-----------------

Déconfinement : "Nous estimons que ce plan est dangereux" dit Fabien Roussel, secrétaire générale du PC.

 

(…) Tout le monde appelle à la concertation avec les élus locaux. Le président de la République et le Premier ministre l'ont entendu et ils ont écouté les élus locaux. Mais les élus locaux ont bien dit qu'ils n'avaient pas la capacité eux-mêmes d'apporter du personnel supplémentaire dans les écoles pour garder les enfants, puisque c'est ce qui leur est demandé. Quand on met 15 élèves par classe sur une classe de 35, il y aura 15 élèves avec un instituteur ou institutrice et pour les 15 autres élèves on demande aux élus locaux de trouver du personnel municipal pour les garder. Faire de l'activité sportive, de l'éducation civique. Mais comment ? Il est où ce personnel municipal ? On a supprimé les contrats aidés. Ce gouvernement a supprimé les contrats aidés. On a baissé les budgets des collectivités. Il y a une directrice d'école qui a dit dans un de mes villages, on me demande de faire de la garderie sans moyens supplémentaires. L'école, ce n'est pas ça. Pour créer les conditions pour que les enfants sortent de chez eux, il faut que l'on mette les moyens en face.

Arrêt des fermetures de classes pour la rentrée.

PCF du Nord

 

-------------------

Plan de déconfinement :

"Après avoir sabordé notre système de santé, vous pataugez ! Oui, vous cafouillez en multipliant les déclarations et décisions contradictoires, assenées avec assurance et immédiatement démenties par les faits, ou l’un des vôtres."

 

"Dans l'intervention du Premier ministre hier, il n'y a rien qui dise quelle est la stratégie de ce gouvernement pour faire face"

 

Stéphane Peu

-------------------------

 
Jour #46
Pierre-Emmanuel Barré
« Pour moi, ce sera le masque doré à 10 000 euros ! »

--------------------

Qui va alors payer les milliards débloqués en urgence pour faire face à la crise ? L’exécutif ne veut toujours pas entendre parler d’un retour de l’impôt sur la fortune (ISF), pourtant réclamé par de nombreux responsables politiques et économistes.

 

L’Humanité

----------------------

« Aucun rassemblement de plus de 10 personnes autorisés. Seuls les « Jeunes Macron »

vont pouvoir se réunir. C'est injuste ! »

 

En Marx !

 


--------------------

Macron se décharge sur Philippe. Qui se décharge sur Blanquer. Qui se décharge sur les recteurs, qui se déchargent sur les dasen, qui se déchargent sur les inspecteurs de circo, qui se déchargent sur les mairies, les directeurs et les enseignants qui feront "au mieux"

 

Stylos rouges de Rouen


----------------------------

Hubert Wulfranc (PCF) s'inquiète du risque d’accentuation des inégalités pour les enfants, notamment pour les cas graves de rupture éducative et alimentaire, et demande au Gouvernement de renforcer les effectifs pour la rentrée de septembre et d'aménager les programmes.


-----------------------

L’agence spécialisée des Nations unies s’inquiète vivement de l’impact de la Pandémie sur l’accès aux moyens de contraception dans les pays les plus pauvres de la planète. Le#coronavirus est un fléau mondial pour les droits des femmes.

 

L’Humanité

 


--------------------

Macron tente le coup d'ouvrir les écoles !
NDLR: allez, Macron vous demande d'avoir confiance en lui....

--------------------

Edouard Philippe demande de se confectionner des masques.
NDLR: serait-ce un blaireau?
 

E. Philippe :

 

10 en famille :             pas bien

15 élèves :                    bien

Manif :                         pas bien

500 dans le métro :       bien

Resto :                          pas bien

Cantine :                      bien

 

Bref, allez bossez en silence

 

CGT

----------------------

 

 Léo Purguette 

le bourbier

"La Marseillaise"

 

NDLR: impréparation, cacophonie, doutes sur les intentions, politique du "débrouille-toi tout-e seul-e, le ciel t'aidera!", le constat est amer.

 -------------------------

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Littérature - Princesse Bibesco. "Catherine-Paris".

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Les chapeaux de la princesse Bibesco

------------------------

Princesse Bibesco.

Catherine-Paris.

Edition « Les Cahiers Rouges »

1927, éditions Bernard Grasset.

 

C’est un bijou. Chaque mot est imaginé dans le cristal poétique ciselé par l’imaginaire léger et profond de princesse Bibesco. Chaque phrase est aérienne et taillée dans l’humanité féminine. Le désespoir est caché derrière le style historico-poético-narratif. Mais d’où sort-elle toutes ces images ? « Elle croyait avoir dérobé pour son fils le feu du ciel »….Elle nous embarque dans un chariot céleste, au-dessus de la mêlée, et nous raconte trois destinées de femmes, liées par leur condition, leurs espoirs, leurs amours, leurs rébellions. C’est simple comme de l’eau de roche. C’est compliqué comme du quartz. C’est beau comme du diamant. Les hommes ne sont pas en reste car un oncle entrera lui aussi en rébellion contre l’ordre et les valeurs familiales.

Dès le premier mot de ce roman, l’ambiance féministe est campée.

En se mariant, la grand-mère de Catherine-Paris a perdu son argent en donnant sa dot à son époux. Mais elle gardera sa liberté d’esprit en faisant de sa vie ce qu’elle veut sans avoir jamais à se justifier. Le secret de sa résistance provoquera l’incompréhension de son entourage familial.  Son mari avait le luxe malheureux. Ayant la loi pour lui, il ne le comprenait pas. Elle éduquera ses neufs enfants avec une éducation libérale à Paris. La vengeance de son mari après le départ de sa femme loin de lui se retournera contre lui. Les enfants le désavoueront eux aussi.

La mère de Catherine-Paris rejoindra la grand-mère, sa mère, plus tard. Elles formeront le clan de la liberté contre la tyrannie paternelle. Guignol devient le symbole de l’éducation à la française, marquée par l’irrespect, la malice, la curiosité. Catherine-Paris est élevée dans cette ambiance insouciante jusqu’à son mariage.

Elle épousera l’aristocratie européenne, étrange mélange issu de Paris, de Vienne, de Saint-Petersbourg, et d’autres grandes villes. « On dédaignait davantage en étant plus haut, on respectait de moins en moins en s’élevant ; il se trouva qu’elle (= Catherine-Paris, NDLR) ne respectait plus rien du tout. » (p 179)

Ils sont tous cousins et cousines. Mais, on préfère secrètement les Français. Chateaubriand avait écrit dans ses Mémoires d’Outre-tombe : « Monsieur Ancillon, de même que beaucoup d’hommes illustres de la Prusse, était d’origine française. » (p 186). )  Ou bien encore : « J’ai vu jouer la Jeanne d’Arc de Schiller ; quel peuple que ce peuple français ! Comme il occupe les autres peuples ! » (p 198)

La cour de Louis XIV fait toujours référence. A Schlossenbad, (= Schloss Bad, Allemagne, NDLR) « le déjeuner s’appelait dîner, comme à la cour de Louis XIV, et le dîner, souper. Il y avait cercle après dîner. »

La chasse y est élevée en culte. « Le prince Louis-Ferdinand était un homme d’une cinquantaine d’années, qui chassait depuis l’âge de ses sept ans et ne pensait qu’à la chasse. Entendre bramer les cerfs, c’était pour lui la plus belle musique, un tableau, cela voulait dire plusieurs rangées de bêtes mortes ; la table, c’était la venaison ; l’amour, pour lui, c’était le rut. » (p 106). Catherine-Paris se soustraira à ce rituel. Elle pense que la chasse est inutile depuis la création des boucheries.

Catherine-Paris est trahie par son mari qui batifole de côté. L’amour n’existe pas entre eux. Elle devient la proie de tous les hommes qui l’entourent. « Adam (son mari) éprouva le besoin d’humilier en secret la triomphatrice (la beauté de Catherine-Paris attire les jalousies, NDLR) et employa, pour y parvenir, le meilleur moyen connu d’infliger de la honte aux femmes : les posséder sans les aimer. » (= le viol, NDLR). (p 165)

Son mari, avec les années, perd de son attrait. « Il devenait le jouet de plusieurs ; aucune femme ne l’aimait assez pour le garder contre toutes les autres. » (p 232)

Catherine-Paris compte peu d’appuis autour d’elle. Madame de Girardin* avait dit : « Une cousine germaine est une ennemie donnée par la nature. »

Pour s’occuper, elle voyage de capitale en capitale. Paris est le lieu où l’on se vêt. Napoléon avait écrit : « Une femme a besoin de six mois de Paris pour connaître ce qui lui est dû, et quel est son empire. » (p 245).

Puis, je vous laisse découvrir l’apothéose du livre. De surprise en surprise, on est tenu en haleine jusqu’au bout. Les descriptions des caractères, des ressorts psychologiques sont d’une finesse inouïe. J’ai fermé la dernière page à regrets.

 

*

Delphine Gay, épouse de Girardin, née le 24 janvier 1804 à Aix-la-Chapelle et morte le 29 juin 1855 à Paris, est une écrivaine, poétesse, nouvelliste.

 

--------------------

 

 

Paris

Le grand palais vu des Invalides

 

--------------------

 

Les femmes dans l'art à Honfleur.
 
----------------
 

Lire aussi:

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

#Masqué-e-s mais pas muselé-e-s - 1er mai en préparation

Publié le par bmasson-blogpolitique

Nous invitons l'ensemble des citoyen.ne.s à exprimer leurs revendications en utilisant le hashtag #MasquésPasMuselés et en affichant celles-ci sur les réseaux sociaux (Facebook, twitter, instagram...)

Pour cela vous pouvez :

Afficher des banderoles à vos fenêtres, organiser des manifestations chez vous, poster des slogans sous forme de selfies.

On compte sur votre inventivité !


 

 
Proposition de slogans :
L'Humain d'abord!/
Du fric pour les services publics /
Utiles à la société, augmentez les salarié.e.s/
Pour un chômage partiel à 100% du salaire /
Protéger notre pouvoir d'achat !
etc...



PCF

FENETRE 

 

ANNULEZ LES DETTES 

 

---------------

FENETRE

 

LE DROIT SYNDICAL DOIT ETRE RESPECTE

-----------------

FENETRE 

 

MACRONAVIRUS, A QUAND LA FIN ?

------------------

 

 

FENETRE 

 

NATIONALISATIONS

-----------------

Vendredi 1er mai, la Ville d'Harfleur organise l'opération « Musique au balcon ».
À 19h30 précises, rendez-vous à votre fenêtre ou balcon avec vos instruments de musiques ou de fortune (une cuillère en bois contre une casserole font d'excellentes percussions) ou simplement votre voix pour chanter tous ensemble le titre « Tout Le Bonheur Du Monde » de Sinsemilia.
Cette interprétation sera suivie de 25 minutes d'improvisation musicale avant d'applaudir tous ensemble le personnel soignant à 20h00.
Une action similaire aura lieu le vendredi 8 mai, avec un nouveau titre musical. Soyez aux rendez-vous

 

---------------------

Dugudus prépare le 1er mai.

 

--------------------

Bientôt le 1er Mai.

 

C'est le bon moment d'avancer nos revendications indispensables. Les femmes sont portées aux nues à l'heure actuelle mais on voit bien que rien ne semble prévu pour palier aux inégalités profondes dont elles souffrent. On redit:on ne veut pas repartir comme avant !

 

On arrête toutes

------------------

 

1er mai 

Tract de l'intersyndicale CGT, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef, UNL.

Pétition:

 FENETRE 

 

REQUISITION 

-------------------

 FENETRE 

 

Abandon du CETA!

 

----------------------

Dans le cadre de notre opération "Musique au balcon", Ouest Track Radio diffusera le titre "Tout le bonheur du monde" de Sinsemilia ,

 vendredi 1er mai, à 19h30.

Rendez-vous sur le site www.ouest-track.com !

 Ceux qui le souhaitent pourront mettre leurs enceintes à leurs fenêtres pour accompagner ce grand moment de musique et de partage.

Merci à Ouest Track Radio pour leur soutien dans cette initiative !

 

Ville d’Harfleur

--------------------

 

1er mai 

CGT Le Havre 

-------------------

 

#NousToutes rejoint l’appel international à la mobilisation féministe et transfrontière pour le 1er mai !
Le 1er mai, à 18h, nous serons à nos fenêtres pour faire du bruit et agiter nos foulards violets !

-------------------

 1er mai féministe !

 

On arrête toutes


----------------------------

 1er mai 

Confiné-e-s ou masqué-e-s mais pas bâillonné-e-s 

CGT

------------------

Spéciale 1er mai

Pour Le Jour D’après

Débat Unitaire sur Mediapart

avec

Attac,

la CGT,

la Confédération paysanne,

la FSU,

Greenpeace,

les Amis de la Terre,

Oxfam et l'Union syndicale Solidaires

Rendez-vous ce jeudi 30 avril à partir de 18 h sur Facebook et sur le site de la CGT

 

NDLR: les organisations politiques sont absentes....?


------------------

Le 1er mai, même confiné.e.s, manifestons avec des pancartes, banderoles ou en envahissant les réseaux sociaux. Commencez vos pancartes par "Le jour d'après,...

 

1er mai 

On ne va pas se défiler !

Snuipp

----------------

Le service public utile comme jamais!

Snuipp

---------------

A la veille du 1er mai, le dessinateur Dugudus épaulé par des militants CGT a déployé une banderole devant l’ancienne entrée de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière pour défendre les revendications des soignants.

 

Source Le Parisien

----------------------

Émission spéciale 1er mai, organisée par Attac, la CGT, la Confédération Paysanne, la FSU, Greenpeace, les Amis de la Terre, Oxfam et Solidaires. 

 

En partenariat avec Basta, Attac France, La Relève et La Peste, Mediapart, Politis et Regards. 

 

Au programme de cette émission : 

 

18h : ouverture de la soirée par Edwy Plenel. 

 

18h10 : « Urgence sociale et environnementale : vers une alliance inédite » 

 

Animation par Latifa Madani, journaliste à l'Humanité, avec : - Eric Beynel, porte-parole de l’Union Syndicale Solidaires - Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT Confédération Générale du Travail - Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France - Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France 

 

18h35 : « Construisons le jour d’après » 

 

Animation par Edwy Plenel, co-fondateur de Mediapart, avec : - Benoit Teste, secrétaire général de la Fsu - Engagé-es au quotidien - Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération Paysanne - Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France - Alma Dufour, chargée de campagne chez Les Amis de la Terre France

--------------------

1er Mai : le PCF appelle à manifester sur les réseaux sociaux, aux balcons et fenêtres.

 Paroles de "Tout le bonheur de monde" de Sinsemilia 

A chanter au balcon demain à 19h30.

------------------

Organisé par Alternatiba Paris et Action Climat Paris

 

Chantons "Bella Ciao" demain à midi.

 ---------------------

Au balcon ou sur internet, le monde confiné continue de manifester.
Mardi 28 avril, pour demander plus de moyens dans la lutte contre la pandémie de #Covid-19, la société civile russe manifestait... Sur internet. En cette période de confinement, il faut redoubler d'imagination pour continuer à manifester : casseroles aux balcons au Brésil ou en Serbie, manifestation dans le respect des distances de sécurité à Tel-Aviv. Petit tour d'horizon des modes de protestation, à l'heure où plus de la moitié de l'humanité est confinée.
France 24

---------

1er mai 

UNEF 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Diaporama de cafés dans le sud - 3e partie

Publié le par bmasson-blogpolitique

Diaporama - Les cafés du sud de la France - 3 e partie

 

Nîmes et Toulouse

Musique gratuite sur Youtube

Musique des génériques de début et de fin :

Ulv Orn Bjornsson

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

-----------------

Lire aussi:

Publié dans Mes Photos

Partager cet article
Repost0

Hommage aux personnels qui sont au contact du COVID19 - 8

Publié le par bmasson-blogpolitique

"Cette crise confirme l’absolue nécessité du développement des services publics de qualité partout et notamment dans les territoires délaissés à cause des politiques libérales."

Entretien avec l'économiste Nasser Mansouri-Guilani.

 

L’Humanité

---------------------

Amazon. La justice confirme la nécessité d’une évaluation des risques.

La cour d’appel de Versailles a rendu vendredi un jugement donnant raison une nouvelle fois aux syndicats qui réclamaient une véritable évaluation des risques liés à l’épidémie de Covid-19, tout en assouplissant les restrictions de livraison imposées à l’entreprise Amazon.

(…) Son activité sera néanmoins réduite dans l’attente de l’évaluation des risques selon les syndicats d’environ 50%, puisque la liste ne mentionne ni livres ni musique, de gros postes pour Amazon.

L’entreprise s’est bornée à indiquer vendredi qu’elle allait « évaluer dans les meilleurs délais les conséquences » pour son activité.

(…) Patrice Clos (FO Transport) espère que « ce jugement fera jurisprudence un peu partout », estimant à 5.150 le nombre de cas de Covid-19 et 31 décès dans la logistique de transport.

 

(…) « Les décisions de justice donnent un curseur, une référence pour les entreprises qui vont sortir du confinement », estime-t-il. « Elles sont justes, elles protègent non seulement les salariés mais aussi les clients et, au delà, toute la société ».

 

Crise du Covid-19. L’OIT appelle au renforcement des protections sociales.

Pour l’Organisation internationale du Travail (OIT), la crise du COVID-19 est une sonnette d’alarme pour renforcer les systèmes de protection sociale.

«La pandémie a révélé de graves lacunes dans les systèmes de protection sociale à travers le monde, en particulier pour certaines catégories de travailleurs, comme les travailleurs à temps partiel, les travailleurs temporaires et les travailleurs indépendants, surtout présents dans l’économie informelle», estime la Directrice du département de la protection sociale de l’OIT, Shahra Razavi dans un communiqué.

(…) En plus de la perte tragique de vies humaines, la pandémie risque d’accroître la pauvreté et les inégalités, avec des conséquences particulièrement préjudiciables pour les personnes âgées, les personnes atteintes de handicap ou de maladies chroniques, les travailleurs migrants et les personnes déplacées de force, indique le rapport «Social protection responses to the COVID-19 crisis: Country responses and policy considerations » (Mesures de protection sociale en réponse à la crise du COVID-19: réponses nationales et considérations politiques).

Don de congés à l’entreprise : un risque pour le droit au repos des salarié-e-s.

Par Manon Bourdot, cabinet BCL AVOCATES,  Avocate au Barreau de la Seine Saint Denis.

Lire notre avertissement : https://bit.ly/3a2fgEE

Est-il légal qu’une entreprise demande à ses salariés de lui faire don de 10 jours de congés payés pour pouvoir assumer le complément des salaires des personnes en chômage partiel ? 

Il s’agit bien de don de congés et non de congés imposés.

(…) D’autres solutions auraient pu être envisagées avant d’arriver à un tel accord.

Ainsi, notre ministre de l’économie a suggéré du bout des lèvres la redistribution des dividendes des actionnaires au titre de la solidarité nationale. Une telle solution aurait pu être envisagée au sein du groupe PSA (qui va redistribuer 1,1 milliards d’euros de dividende au titre de l’année 2019), afin de garantir le maintien des rémunérations des travailleurs et travailleuses, qui produisent les richesses du premier groupe automobile mondial. 

(…) Pour conclure, la voie des accords collectifs pour encadrer le don de congés au titre de la solidarité (nationale ou dans l’entreprise) va manifestement être empruntée par de nombreuses entreprises. Pour autant, la légalité de tels accords reste à notre sens très fortement critiquable au regard de la nature impérative de la protection de l’état de santé à laquelle participe la législation sur les congés payés. Les institutions représentatives du personnel devront donc rester très vigilantes sur cette question, a fortiori si l’employeur n’a communiqué aucune information sur la santé financière de l’entreprise, comme cela semble être le cas dans votre entreprise d’après vos informations.

« Plan de sortie du confinement sans le parlement que le gouvernement écrase comme un vulgaire microbe. »

 

Sébastien Jumel

-------------------

« Le 11 mai, c'est la double peine pour les parents. Ils doivent répondre à leur employeur avec la peur de perdre leur emploi et la crainte que leurs enfants ramènent le virus à la maison. »

 

Fabien Roussel

---------------------

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, estime qu'un retour à l'école le 11 mai "est beaucoup trop tôt"

BFMTv

 

-------------------

 

« Ça y est : le thème de l’égalité salariale recommence un peu à être sur le tapis. Mais on n'a rien vu de concret se profiler à l'horizon pour l'instant. Ni pour la revalorisation des bas salaires. Allez gouvernement, il n'est que temps de mettre fin à ces inégalités structurelles. »

 

On arrête toutes

-------------------

 

Drôle de pays où on n'a pas de tests même pour les gens qui présentent des symptômes mais où on teste à l'aveugle des mecs parce qu'ils savent bien taper du pied dans un ballon.

 

Collectif Droits des femmes.

 

NDLR: moi aussi, je joue au foot! Je veux être testée....

----------------

Selon nos informations, 110 sapeurs-pompiers de Paris ont aussi été testés positifs et quelque 350 cas sont suspects. Dans l’Est, des pompiers pensent avoir le Covid mais ne sont pas testés et continuent à travailler.

 

Médiapart

 

NDLR: on va hésiter à faire appel à eux! La confiance va être mise à rude épreuve.

------------------

En pleine guerre mondiale, le CNR imaginait la Sécu. Au cœur de l’épidémie, des associations et la Confédération Paysanne tentent de mettre sur pied le même système vertueux pour garantir des repas à tous. Si on instaurait une sécurité sociale de l’alimentation ?

 

L’Humanité

 

NDLR: cette idée est tellement belle que ça m'émeut.

 -----------------


TOUT LE MONDE APPLAUDIT LES SOIGNANTS, sauf la DRH de l'AP-HP (Hôpitaux de Paris) qui leur RETIRE DES REPOS.

Communiqué de la CGT Hôpital de Draveil

-------------------

Des masques en vente dans les pharmacies, bureaux de tabacs et grandes surfaces jusqu'à 15 euros Faire payer les masques en pleine épidémie, c'est comme vendre les bouées sur le Titanic. Seuls les plus riches seront protégés.

 

CGT

 


--------------------

« Les député-es ne sont pas là uniquement pour voter comme des automates. Ils représentent les Français-es et doivent débattre, amender pour adopter le meilleur texte. Nous demandons du temps ! »

« Le traçage numérique sert de prétexte pour masquer la pénurie de matériel sanitaire (masques, test...). »

Fabien Roussel

-------------------------

L’Ile-Saint-Denis : l’IGPN saisie après des propos racistes tenus par des policiers lors d’une interpellation.

La scène, qui montre l’intervention de policiers des Hauts-de-Seine, a été filmée par un habitant de la ville dans la nuit de samedi à dimanche.

 

(…) Sur ces images tournées par un habitant anonyme, on aperçoit plusieurs fonctionnaires de police, dont l'un au moins cagoulé, en pleine nuit, entourant un individu qu'ils viennent manifestement d'interpeller après l'avoir sorti de la Seine. Ils profèrent alors plusieurs remarques racistes.

(…) « Il sait pas nager, un bicot ça nage pas ». Un rire lui répond, puis un autre réplique : « Ça coule, tu aurais dû lui accrocher un boulet au pied. »

On nous prend pour des cloches COVID19

On se rappelle avec quelle générosité, les grands patrons avaient volé au secours de Notre-Dame de Paris alignant des centaines de millions d’euros. Des dons non soumis à l’impôt, bien sûr.

Sabrina Guintini

« La Marseillaise »


---------------------

Le Conseil scientifique préconisait de fermer les écoles jusqu'en septembre.

 NDLR: Mais le grand chef El Macron a vu rouge!

----------------------

LREM en pleine contradiction.

 

NDLR: en disant tout et son contraire, ils scient la planche sur laquelle ils sont assis et discréditent la politique.

-----------------------------

Thomas Piketty :

"A ce stade, la priorité doit être la santé publique. Certaines estimations montrent qu'on aurait pu avoir plusieurs dizaines de milliers de morts en plus sans le confinement.

"Si on se met à baisser les salaires tout en augmentant le temps de travail après le confinement, oui, il y a des raisons de s'inquiéter."

"Quand on parle de redémarrage de l'activité économique, il faut se saisir de l'occasion pour ne pas redémarrer exactement comme avant. Il faut réfléchir aux secteurs prioritaires, et en premier lieu la santé."

"Après la guerre, l'Allemagne et le Japon ont taxé jusqu'à 90% leurs hauts patrimoines pour réduire l'endettement public : il faut reprendre ces leçons de l'Histoire."

 

Source France Inter

 


-------------------------

L’avis critique de la Cnil sur le traçage

Mise en garde contre « le solutionnisme technologique » : le gendarme des libertés numériques a rendu son avis hier sur l’application de traçage

StopCovid.

« La Marseillaise »


--------------------

Macron rouvre les écoles envers et contre tous !!! "La dictature c'est un régime où une seule personne décide..." Cette "dictature" est un savant mélange de "en même temps", du "ferme ta gueule" et du "cause toujours".

 

CGT

 

NDLR "et débrouille-toi tout-e seul-e."

--------------------------

La reprise de l'école se ferait sur la base du volontariat.

---------

L'économiste Frédéric Boccara est l'invité de notre Direct ce soir.
 
Posez dès maintenant vos questions en commentaires 
---------------------
Hécatombe à l’Ehpad de Bures-sur-Yvette : des élus font un signalement au parquet d’Évry.

Huit conseillers municipaux ont écrit à la procureure d’Evry-Courcouronnes pour que « toute la lumière soit faite sur les décès liés au Covid-19 ». 21 résidents ont succombé à l’épidémie dans cet établissement.

(…) Le 19 avril dernier, à la suite d'un dépistage total des personnes âgées vivant aux Coteaux de l'Yvette, 28 résidents supplémentaires ont été testés positifs au Covid-19.

Le 1er mai, c'est la Journée Internationale des Travailleurs, qui commémore le massacre des ouvriers en lutte pour la journée de 8h à Haymarket Square, aux USA.

 Cette année, le confinement rend cette journée particulière. Mais surtout, il nous rappelle que ceux qui travaillent sont aujourd'hui en 1ère ligne face à la pandémie du COVID-19.

 Après la fin du confinement, les capitalistes, responsables de l'impréparation de notre pays, tenteront par tous les moyens de réduire nos droits. Préparons-nous, ce n'est pas à nous de payer la crise !

PCF Le Havre


----------------

Pour un Plan de relance de l'art, de la culture et de l'éducation populaire.

 

Pierre Dharréville

Fabien Roussel

 


---------------------

« Mais, dès lors qu’il s’agit de défendre le vivant, les biens, on découvre l’intertitre du centième chapitre et ses alinéas pour se rendre compte que l’on n’est en définitive assuré de rien. Leur soutien en ce moment fait figure de farce, inhérente au capitalisme. Elles nous font découvrir qu’elles ne « couvrent pas ce genre d’incidents ». Révoltant ! Les choix du flux tendu, du zéro stock de masques, participent de cette inhumanité, de cet irrespect du vivant au profit de l’argent pour quelques-uns. »

 

Patrick Le Hyaric


-----------

Rupture d’égalité.

 

(…) L’Etat garant de l’égalité des citoyens et de leur protection s’efface donc au profit du bon vouloir des uns et des autres. Qui plus est sur un enjeu qui figure au socle du contrat social et républicain : l’école. Quelles traces laissera cette rentrée discriminatoire  sur l’universalité de l’enseignement, déjà bien abîmée. On voit aujourd’hui mal comment l’Etat pourrait garantir la suivi pédagogique des millions d‘enfants qui resteront confinés. Les retards accumulés dans la gestion de la crise se paient décidément très chers…

#11Mai : une reprise précipitée .

Le SNUipp-FSU dépose une alerte sociale.

 

 

« Si le gouvernement prend la responsabilité d’une ouverture, elle doit s’appuyer sur un cadre national où la santé et la sécurité des personnels et des élèves doit primer sur toute autre considération ». Ainsi, la FSU attend « un protocole précis qui devra être soumis au CHS-CT, et aux autorités médicales pour avis ».

---------------------

Une institutrice est décédée à cause du coronavirus.

-------------------

Ça n'avance pas beaucoup du côté de la régularisation des sans papiers .res Et pourtant elles et ils font partie de ces gens qui font tourner le pays en ce moment. Mais le gouvernement préfère se boucher les yeux. On le répète : le Portugal l'a fait, on peut le faire.

 

On arrête toutes.


---------------

3 CRS gazent une aide soignante . Elle décède un an plus tard.

 

Que dire? Quelle horreur...

Non à la céérisation de la société.

-----------------

Sibeth Ndiaye est moquée sur le 11 mai.

Le retour! Ta ta ta ta!

-----------

Des maires entrent en résistance.

 

Courcelles-les Gisors

Hautmont

------------------

1er MAI : MASQUÉS PAS MUSELÉS !

A l'occasion de la journée internationale des droits des travailleurs, dans les conditions spéciales du confinement et de la lutte contre le COVID-19, le PCF se mobilise pour défendre les droits des travailleurs et faire entendre la voix des salariés dans le pays. 
A cet effet, le PCF organise une série d'initiatives :
Jeudi 30 avril 
* 17h30 Table ronde en direct : 1er mai, masqués mais pas muselés !
Rendez-vous sur la page Facebook du PCF avec
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF
Delphine Bithorel, ouvrière, responsable CGT Métallurgie
Christophe Prudhomme, médecin, porte parole de l'Association des médecins urgentistes de France

 

Vendredi 1er mai à 18 heures:

 Prise de parole de Fabien Roussel, secrétaire national du PCF

A retrouver sur la page Facebook et le compte Youtube du PCF

 


--------------------

Nous invitons l'ensemble des citoyen.ne.s à exprimer leurs revendications en utilisant le hashtag #MasquésPasMuselés et en affichant celles-ci sur les réseaux sociaux (Facebook, twitter, instagram...)

 

Pour cela vous pouvez : 

 

Afficher des banderoles à vos fenêtres, organiser des manifestations chez vous, poster des slogans sous forme de selfies. 

 

On compte sur votre inventivité !

 

Proposition de slogans :

L'Humain d'abord!/

Du fric pour les services publics /

Utiles à la société, augmentez les salarié.e.s/

Pour un chômage partiel à 100% du salaire /

Protéger notre pouvoir d'achat !

etc...

PCF

-----------------------------

Coronavirus ou pas, le patronat n'a pas changé. Radiner sur tout, alors que les grandes enseignes doivent engranger des bénéfices considérables durant cette période, ça il sait faire. C'est honteux de supprimer ou de rogner sur cette prime de 1000 euros !

 

On arrête toutes.

Réaction  à l’article du Monde :

 

« Dans la grande distribution, la prime de 1 000 euros a du plomb dans l’aile.

Auchan, Casino ou encore Leclerc ont fait savoir que le montant de la prime sera fonction de la présence effective des salariés. »

 

" Confinement démocratique "

Léo Purguette

« La Marseillaise »

---------------

Pour sauver le foot amateur et tous les efforts des bénévoles et des sportifs, j’ai alerté avec Marie-George Buffet, la ministre des Sports, pour lui demander de se préoccuper de la démocratie dans le sport, et notamment au sein de la fédération de football qui a arbitrairement choisi de faire monter et descendre des clubs avec des critères très critiquables…

Le sport amateur est indispensable, et la crise du covid ne doit pas le faire oublier !

Voici le courrier cosigné avec Marie-George Buffet :

Madame la Ministre,

J’ai été interpellé récemment par des clubs de football qui s’indignent de la gestion par la Fédération française de football de la fin de la saison 2019-2020 en lien avec l’épidémie de coronavirus.

En effet, les critères retenus actant des montées et des descentes entre divisions soulèvent de nombreuses protestations, car dans bien des cas, ruinent des efforts sportifs, associatifs, financiers et humains énormes. Plusieurs clubs, invaincus et premier de leur poule, se retrouve privés de montée par l’introduction de critères nouveaux, tel le nombre de matchs à l’extérieur. D’autres clubs, à la lutte pour le maintien, se retrouvent relégués sans avoir pu mener bataille jusqu’au bout.

Ces critères apparaissent arbitraires et inquiètent au plus haut point le monde amateur du football. Les recours se multiplient, à juste titre. Je souhaiterais connaitre l’avis du ministère sur cette question, s’il est vrai que le ministère travaille à une sécurisation juridique des critères mis en place par les fédérations et les ligues, et si les pratiques plus justes menées par d’autres fédérations sportives afin de limiter l’impact de l’épidémie sur le monde amateur seront généralisées.

La situation des clubs amateurs de football est particulièrement préoccupante. La redistribution des richesses au sein de la Fédération française de football apparaît très largement suffisante dans ce contexte et entraine d’importantes difficultés financières pour nombre de petits clubs.

Le chiffre de 4000 clubs fermés doit nous interpeller collectivement. La fermeture d’un club sportif contribue à affaiblir de petites villes, villages, quartiers. Un club crée de la vie sociale, mais aussi économique autour de lui. La disparition d’un club a donc un impact très important à l’échelle de son rayonnement.

L’organisation de la saison par la FFF met finalement en exergue toutes les inégalités entre professionnels et amateurs du monde du football. Ces décisions prises sans concertations démontrent que les clubs amateurs ne disposent pas de l’écoute suffisante de ses instances sportives, et que leurs avis ne sont pas pris en compte. Pourtant, ils représentent une écrasante majorité de licenciés, et participent très largement aux finances de cette fédération. Comme vous le savez, la démocratie au sein des fédérations sportives est encore très insuffisante.
Aussi, par manque de collégialité, les fractures au sein de la FFF s’accroissent.

Le futur projet de loi sur le sport sur lequel le ministère travaille actuellement doit pouvoir aboutir rapidement en y associant étroitement le Parlement, en faisant de sa priorité l’amélioration de la démocratie au sein des fédérations et l’instauration de mécanismes redistributifs plus performants au sein et entre fédérations sportives.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’expression de mes respectueuses salutations.

Jean-Paul Lecoq

Marie-George Buffet

 

---------------------

Coronavirus:

"On n'achète pas un âne dans un sac", le député PC du Puy-de-Dôme André Chassaigne ne votera pas le plan de déconfinement.

 

André Chassaigne

Source France Bleu

-------------

Dans notre #DirectPCF ce soir, table ronde spéciale sur la culture animée par Pierre Dharréville.

Posez dès maintenant vos questions en commentaires

 

Petit souci technique aujourd'hui concernant notre DirectPCF.

L'émission est enregistrée, et sera diffusée à 19h.

------------

La culture en lutte est l'invitée de #directPCF

Robin Renucci, Carole Thibault, Agnès Bihl, Gérard Mordillat sont les invités de #directPCF avec Pierre Dharréville

 

« Edouard Philippe

Déconfinement le 11 Mai ou le chaos... un semi-plan élaboré sans le Parlement mis sous cloche dont la réussite ou l’échec est renvoyé à la responsabilité de la population avec cette annonce anxiogène : ce sera ça ou l’ Effondrement. »

 

Sébastien Jumel

----------------

PCF 

Résumé du discours d'Edouard Philippe devant l'Assemblée Nationale.

---------------------

Pour le MJCF, le retour en classe répond à un impératif pédagogique et social. Mais celui-ci ne saurait se faire de manière inégalitaire, et dans des conditions sanitaires incertaines.


---------------------

La réponse de Sanofi à la Crise Sanitaire : 4 milliards d’euros pour les actionnaires et... 100 millions pour les hôpitaux. Avec 300 suppressions de postes en prime. Le fonds vautour BlackRock touchera 200 millions dans l'opération. Un scandale.

 

L’Humanité

-----------------

 Dugudus prépare le 1er mai 

------------------

 

"Ce que vous voulez n'est pas un avis mais simplement la confiance, or cette confiance vous est moins que jamais acquise", affirme Stéphane Peu ;

"Notre confiance vous est, moins que jamais, acquise. Si l’ampleur comme la soudaineté de cette crise sanitaire nous a longtemps conduit à réfréner nos critiques, cela ne suffit pas à expliquer l’impréparation totale de votre gouvernement."

 

"4,2 milliards d'euros de moins pour la santé dans le budget 2020 dont 1 milliard au détriment de l'hôpital public", déplore Stéphane Peu (PCF) qui veut "affirmer le droit au masque gratuit pour toute la population."

 

"Vous cafouillez en multipliant les déclarations et décisions contradictoires ! (...) Votre doctrine est simple, ce qui fait défaut n'est pas indispensable", tacle Stéphane Peu. Le député communiste appelle à la recherche du consensus et de l'unité.

 

----------------------

Civisme des Français-e-s, élu-e-s locaux, associations : la responsabilité du déconfinement repose sur les mêmes, sans moyens humains et financiers supplémentaires, sans s'interroger sur la reprise dans l'industrie et sans repenser le monde de demain.

 

Fabien Roussel

 

---

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

L'obélisque de la place de la Concorde. Paris

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

 

 

 

L’obélisque, place de la Concorde- Paris

L'obélisque de Louxor est un obélisque provenant à l'origine du temple de Louxor en Égypte, érigé depuis 1836 au centre de la place de la Concorde à Paris, à l’initiative du roi de France Louis-Philippe au centre de la place. Vieux de 3300 ans, il est fabriqué en granite rose d'Assouan et mesure 23 mètres .  

Sur le monument, il est inscrit :

« L’obélisque descendu de sa base en Egypte. Il embarque pour la France sur la navire Le Louxor , capitaine Verninac. »

C'est Champollion qui fut chargé par le roi de choisir le premier des deux obélisques qui devait rejoindre la France.

La légende veut que le savant se soit décidé pour l'obélisque ouest, le plus petit des deux et le moins abîmé.

Un navire, spécialement affrété à cette fin, le Luxor, commandé par Raymond de Verninac Saint-Maur, quitta Toulon en avril 1831 et remonta le Nil en août.

Le bateau embarqua le monolithe en décembre et redescendit le Nil en août 1832.

-------------------

Raymond DE VERNINAC SAINT-MAUR
  • Né le 23 prairial an II (11 juin 1794) (mercredi) - SOUILLAC 46
  • Décédé le 17 février 1873 (lundi), à l'âge de 78 ans
  • Commandant supérieur des paquebots de l'état
    fut brièvement ministre de la Marine et des Colonies
  • -----------------

Le Louxor :

Un navire de transport étonnant, le Luxor, est alors construit.

Le Louxor (également orthographié Luxor ou Louqsor) est un navire spécialement conçu pour acheminer l'obélisque de la Concorde.

Pour cela il aura fallu parcourir l'océan Atlantique, la mer Méditerranée, le Nil et enfin la Seine jusqu'à Paris à bord de l'allège le Luxor.

--------------------

Quelques éléments de décor de la place de la Concorde:

 

Une fontaine

Des slogans syndicaux

Un candélabre

 

-------------------

La tombe de la reine Néfertari, Grande épouse royale de Ramsès II (XIXe dynastie), fut découverte en 1904 dans la vallée des reines, dans la nécropole thébaine sur la rive ouest du Nil face à Louxor en Égypte, par la Mission archéologique italienne dirigée par Ernesto Schiaparelli, alors directeur du musée égyptologique de Turin.

 

La reconstitution en grandeur nature avec des photographies murales sur relief de la tombe de Nefertari, au musée de Tessé du Mans, est absolument bluffante.

 

 Longue de 28 mètres, cette petite tombe de trois pièces creusée 8 mètres sous terre avait malheureusement, comme beaucoup d’autres, déjà été pillée de ses trésors et de sa momie, volatilisée de son sarcophage en bois recouvert d’or.

Tombe de  Sennéfer et de sa femme Meryt. Reconstitution.

 

« Maire de la Cité du Sud, Intendant des jardins du temple d’Amon ». XVIII e dynastie, règne d’Aménophis II (1425-1401 av JC)

 

La tombe de Sennefer (TT96) située au sud cette colline est connue sous le nom de "Tombe aux vignes" car une grande partie des plafonds est décorée par des treilles de vigne.

 

Demeure d'éternité de Sennefer, gouverneur de Thèbes : (18° dynastie - Nouvel Empire - sous le règne d'Aménophis II) reconstitution en grandeur nature avec des photographies murales sur relief.

 

La tombe de Sennefer, sur la rive gauche du Nil, en face de Louxor, sur la colline de Cheikh Abd el-Gourna, fait partie d’un ensemble patrimonial menacé. 

 

Musée de Tessé, au Mans.

-----------

Lire aussi:

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Diaporama de cafés dans le sud - 2e partie

Publié le par bmasson-blogpolitique

mes

Le Sud de la France-. Cafés. Seconde Partie

Les cafés à Avignon et à Marseille

 

Musique de Ulv Orn Bjornsson:

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Publié dans Mes Photos

Partager cet article
Repost0

L’hôtel de Nissim de Camondo

Publié le par bmasson-blogpolitique

L’hôtel de Nissim de Camondo

Paris

 

Le musée Nissim-de-Camondo, inauguré en décembre 1936, est situé dans le 8ᵉ arrondissement de Paris, dans l'hôtel Moïse de Camondo, construit par René Sergent entre 1911 et 1914 en bordure du parc Monceau.

Il est entièrement consacré à l'art décoratif français de la seconde moitié du XVIII e siècle.

Riche demeure aristocratique de la Plaine Monceau. l'hôtel Nissim de Camondo offre une visite aussi riche que spectaculaire dans les appartements privés de la famille.

L’architecture s’inspire du Petit Trianon de Versailles.

Le musée doit son ambiance unique et particulièrement immersive à la volonté du donateur : rien ne devait bouger, et l'oeuvre de sa vie devait être respectée le plus scrupuleusement possible.

 

Les tapisseries d’Aubusson :

Encadrées par une boiserie en chêne sculpté, ces six tapisseries à contre-fond bleu, bordées de palmiers et de guirlandes de fleurs, tissées dans l’atelier De Menou, ont pour sujet  les Fables de la Fontaine.

Elles proviennent du salon d’honneur du collège de Sorèze dans le Tarn, aménagé en 1776 lorsque l’ancien collège de Jésuites est devenu école militaire. Elles furent achetées par Moïse de Camondo à l’antiquaire Seligmann.

 

-------------------

Lire aussi:

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 > >>