Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les actrices d'Hollywood

Publié le par bmasson-blogpolitique

Elizabeth Taylor

1932 - 2011

Marilyn Monroe

1926 - 1962

Marilyn

Audrey Hepburn

1929 - 1993

Bette Davis (eyes)

1908 - 1989

Chanson de Kim Carnes

Elle avait eu 100 ans il y a si peu. Elle a tourné en France, aux États-Unis, avec les plus grands, Ophuls, Wilder, Demy…  Elle a joué avec des monuments, Gabin, Gérard Philipe, Jean-Louis Barrault, Charles Vanel, Simone Signoret... 

 

 

 

 

 

Danielle Darrieux

1917

Elle a cent ans en 2017, le premier mai. Elle incarne une idée de la Française avec son élégance, son côté piquant et son féminisme. Elle est l'inoubliable partenaire de Gérard Philipe dans Le Rouge et Le Noir (1954).

Elle a débuté sa carrière à 14 ans et l'a terminée à 93 ans.

 

 

Marseille
Tag de Jean Gabin

Ingrid Bergman

1915 - 1982

Lauren Bacall

1924 - 2014

Marlène Dietrich

1901- 1992

Shanghai Express - 1932

Michèle Morgan

1920 - 2016

Eve Arnold

Joan Crawford chez elle à Hollywood

Los Angeles

USA

1959 

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Le soulagement de l'âme: la religion ou la psychothérapie

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Deux possibilités: la religion ou la psychologie

Sous Louis XV, le confesseur fut la personne la moins employée à la cour.

Edmonde Charles-Roux

Oublier Palerme

Le livre de poche

Editions Bernard Grasset – 1966

 

Page 42, la confession :

 

« Alors nous sentons l'ail. Le père Saverio dit qu'en confession c'est intolérable, qu'il suffoque, que nous l'empestons. C'est la raison pour laquelle il confesse sans tirer son rideau violet. Alors on entend tout....Les pénitences qu'il administre, les remontrances...Enfin tout. Il a une voix qui porte et une diction très étudiée. »

Harfleur 

Eglise Saint-Martin

Confessionnal

La psychanalyse a connu un succès dans les pays anglo-saxons où le protestantisme a aboli la confession. Mais la psychanalyse ne connaît pas le péché et la faute.

« L’inceste, ça ne fait pas tellement de dégâts. » Ce docu dézingue la psychanalyse.

Dans un documentaire choc, Sophie Robert attaque la psychanalyse, accusée de diffuser un violent sexisme et de discréditer les victimes de violences sexuelles.

Diffusé au cours de projections-débats dans des cinémas indépendants à travers la France depuis janvier 2019, « le Phallus et le néant » fait salle comble. 

 

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Adresse du Parti communiste au peuple de France pour lever les blocages à gauche

Publié le par bmasson-blogpolitique

Déclaration du PCF. Pour le changement, un pacte pour une nouvelle majorité de gauche.

Vous êtes des millions à vouloir tourner la page d'un système politique réduit à l’impuissance et rongé par les forces de l’argent. Vous êtes des millions à être en colère contre des politiques dures pour les faibles et faibles contre les puissants, contre toutes les discriminations, contre une finance qui détruit tout dans notre pays, de l’emploi aux relations humaines les plus précieuses. (...)

Nous communistes, nous proposons que ce pacte comporte :

► une 6e République qui nous sorte du régime présidentiel, avec notamment la proportionnelle à toutes les élections et un statut de l'élu-e, des droits nouveaux pour les salariés dans les entreprises, le droit de vote des étrangers résidant en France, le récépissé contre les contrôles de police au faciès ; la constitutionnalisation du droit à l'avortement.

► un programme de relance sociale avec l’abrogation de la loi El Khomri et son remplacement par une loi de sécurité de l’emploi et de la formation, l'augmentation des salaires, des minimas sociaux et des pensions, la diminution du temps de travail, la retraite à 60 ans, une nouvelle ambition pour la Sécurité sociale, avec un retour progressif vers un remboursement de tous les soins à 100 %.

► un plan global d’action pour l’autonomie et l’émancipation de la jeunesse dans tous les domaines : petite enfance, éducation, culture, sports, santé, logement, emploi.

 la création d'un ministère de plein droit pour l'égalité femmes-hommes et le renforcement des dispositifs contraignants pour l'égalité salariale et professionnelle.

 la lutte contre toutes les discriminations, qu'elles soient liées à l'origine, à la confession, à l'orientation ou l'identité sexuelle, la maladie ou le handicap.

► la lutte contre la finance avec un plan d’action contre l’évasion fiscale, une COP fiscale mondiale, la création d’un pôle public bancaire pour changer le rôle du crédit, avec la nationalisation de BNP-Paribas et de la Société générale.

► un plan de bataille pour la France en Europe avec la remise en cause du traité budgétaire européen et un plan d'investissement financé par la BCE. Il servirait en France à la lutte contre l'exclusion et la pauvreté, à l’investissement massif pour les services publics, au logement pour tous et aux collectivités locales.

► un plan cohérent de nouvelle industrialisation créant un million d’emplois dans toutes les filières utiles au développement humain s'appuyant sur un effort recherche développement conséquent, de transition écologique avec un mix énergétique renouvelables-nucléaire sous contrôle public, de développement d’un nouveau modèle agricole.

Nous proposons à tous les candidats et toutes les forces de gauche de discuter ces propositions. Le Parti communiste demande pour cela à les rencontrer.

Dans le même mouvement, nous vous proposons donc à tous, sans attendre le jour ultime du vote, de multiplier les luttes sociales, les rencontres publiques de terrain, les débats sur les réseaux sociaux, de lever un immense forum citoyen pour faire entendre de toutes les manières possibles cette exigence d’union et d’engagement autour d’un pacte capable de changer vraiment la vie.

Nous ouvrirons à toutes les forces de gauche notre prochaine rencontre nationale le 28 février à la Bellevilloise à Paris sur le thème : « L'ennemi, c'est toujours la finance ».

Nous proposons que se tienne dans les plus brefs délais une grande rencontre de débat public pour un pacte de majorité à gauche avec les candidats et les forces qui les soutiennent. De nombreux citoyens le souhaitent. Pour notre part nous y sommes prêts.

À l'heure du dépôt des parrainages pour l’élection présidentielle, il faut avancer vite. Nous appelons également tous nos concitoyens à se mêler sans attendre des élections législatives. L’heure est à la mobilisation partout. Là aussi, les communistes et leurs candidats appellent au rassemblement pour garantir les moyens du changement espéré par nos concitoyens.

Texte intégral ici:

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Débat "Libres et égales" organisé par le PCF à Marseille, le 25 mars

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

POUR UNE SOCIETE OU

LA FEMME EST

L’EGALE

DE L’HOMME !

 

Nous sommes la moitié de l’Humanité.

Impliquées dans notre travail, nous y sommes compétentes et créatives. Nous aspirons à pouvoir profiter de notre vie de famille sans étouffer sous les journées impossibles, sans renoncer à nos carrières, sans assumer seules les tâches du quotidien. Toutes les pressions et tous les obstacles qui nous en empêchent, renvoient la promesse de liberté inscrite sur le fronton de nos mairies à un mot vide de sens.

Nous avons le DROIT :

  • D’avoir un ministère à part entière, tout comme une délégation dans chaque collectivité dédié aux droits des femmes
  • D’occuper des places à parité avec les hommes dans tous les lieux où se prennent les décisions qui nous concernent
  • D’avoir le même salaire que les hommes
  • De choisir n’importe quelle formation et n’importe quel métier
  • D’avoir le choix de disposer de notre corps
  • D’avoir le choix d’être accueillies dans un CHRS (centre d’hébergement) ou de pouvoir rester dans son appartement en cas de violences.

Et pourtant encore de nos jours, malgré tout un arsenal de lois, de directives , de déclarations d’intentions tous ces droits nous sont partiellement interdits et pour ceux que nous avons arrachés de hautes luttes, sont durement attaqués et remis en cause.

Derrière leurs beaux discours, la droite et son extrême veulent aller plus loin dans ces attaques. Selon Mr. Fillon, nous ne devrions pas avoir droit à l’IVG. Selon Marine Le Pen et le Front national, il faut nous renvoyer à la maison pour faire des enfants à la Nation. Et Marion Maréchal-Le Pen va jusqu’à préconiser le non remboursement de l’IVG ! Est-ce la société que nous souhaitons ?

Non, bien sûr ! Nous voulons une 6ème république féministe !

Battons-nous pour cela !

De nombreuses luttes ont permis de conquérir des droits qui, non seulement, ont amélioré la vie des femmes mais fait progresser la société tout entière.

Il ne faut rien lâcher de ce combat car tant que l’égalité n’aura pas conquis tous les foyers, toutes les entreprises, tous les domaines d’intervention publique qui fondent une société, chacune et chacun vivra avec son lot de moments gâchés, d’amertume, de regrets.

Nous voulons avoir la liberté de choisir !

Pour faire avancer la société toute entière vers plus d’égalité, nous vous invitons à soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon aux Présidentielles et pour les candidat-e-s communistes soutenu-e-s par le PCF aux élections législatives.

Unies et Solidaires, nous pouvons gagner maintenant !

 

 

Lâche-moi la ville

Adresse aux Femmes

Soyons libres et égales

Nous, les femmes, sommes la moitié de l’humanité et pourtant nous sommes toujours considérées comme des mineures qu’il faut accompagner, diriger, voire soumettre, en allant jusqu'à nous imposer des codes vestimentaires.

Un gâchis terrible

C’est une injustice quotidienne, et un gâchis terrible.

Nous sommes impliquées dans notre travail, nous y sommes compétentes et créatives. En nous maintenant au bas de l’échelle, on prive le pays de cet apport et on l’empêche d’avancer. Selon l’OCDE, si l’égalité était parfaite entre femmes et hommes, la croissance économique française bénéficierait d’une augmentation de 9,4% d’ici à 2020.

Nous nous battons pour en finir avec les agressions tristement banales dans la rue, dans le métro ou en famille. Lorsque les pouvoirs publics ne nous y aident pas, c’est l’ensemble de la société que l’on condamne à l’insécurité et à la violence. Nous aspirons à pouvoir profiter de notre vie de famille sans étouffer sous les journées impossibles, sans renoncer à notre carrière, sans assumer seules les tâches du quotidien.

Tant que l’égalité n’aura pas conquis les foyers, chacune et chacun vivra avec son lot de moments gâchés, d’amertume, de regrets. Dans ce domaine, comme dans tous les domaines, nous voulons maîtriser nos choix de vie : nous marier ou pas, avec un homme ou avec une femme, avoir des enfants ou pas …

Toutes les pressions et tous les obstacles qui nous en empêchent renvoient la promesse de liberté inscrite sur le fronton de nos mairies à un mot vide de sens.

La réalité : la droite et l’extrême-droite sont contre les femmes

Ils sont nombreux à vouloir nous en empêcher. Nous sommes moins bien payées, on nous ferme la porte de nombreux métiers et de nombreuses responsabilités. Nous rencontrons l’indifférence lorsqu’on affronte le harcèlement, les coups, les viols. Nous sacrifions nos projets pour nous occuper des enfants ou de la maison parce qu’un compagnon ne prend pas sa part et parce que les services publics sont défaillants.

Derrière leurs beaux discours, la droite et son extrême veulent aggraver ces attaques. Selon François Fillon, nous ne devrions pas avoir droit à l’interruption volontaire de grossesse. Selon Marine Le Pen et le Front National, il faut nous renvoyer à la maison pour faire des enfants pour la Nation. Et Marion Maréchal-Le Pen va même jusqu’à préconiser le non remboursement de l’avortement !

Est-ce la société que nous souhaitons ?

Nous voulons une société d’égalité et de liberté

Nombreuses sont nos luttes qui, au cours des siècles, ont permis de conquérir des droits qui, non seulement, ont amélioré la vie des femmes mais fait progresser la société tout entière. L'espace ouvert par la laïcité a permis de faire reculer les intégrismes, mais il est aujourd'hui dévoyé et instrumentalisé. Il ne faut pas lâcher ces combats, et notamment lors de l'élection présidentielle et des législatives.

L’égalité salariale entre les femmes et les hommes doit s’imposer, maintenant, dans toutes les entreprises et dans tous les métiers. L’interruption volontaire de grossesse est un droit fondamental, qui doit à ce titre être inscrit dans la Constitution, afin de mettre un coup d’arrêt définitif à ceux qui voudraient nous en priver. La justice et la police doivent être au service des femmes pour en finir avec toutes les violences sexistes, les injures, le harcèlement, les coups, les viols.

Pour faire avancer et faire gagner ces revendications, nous vous invitons à voter pour Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle, et pour les candidat-e-s soutenu-e-s par le Parti Communiste Français aux élections législatives.

Unies et solidaires, l’égalité femmes-hommes est possible maintenant !

 

La France en commun

Nos propositions pour changer la vie quotidienne

1. Pour le partage des pouvoirs

Tant que nous ne serons pas représentées à égalité dans les institutions démocratiques, dans les collectivités territoriales, au Parlement ou au Conseil des ministres, la politique du pays sera décidée sans nous et, le plus souvent, contre nous.

Notre première mesure : création d’un Ministère pour les droits des femmes avec un budget dédié multiplié par 10 et les moyens d’une véritable approche intégrée de l’égalité femmes- hommes dans tous les ministères.

2. Pour la fin des violences faites aux femmes

Les violences faites aux femmes sont quotidiennes et elles peuvent arriver n’importe où, de la part de proches comme d’inconnus : au travail, dans la rue ou en famille. Il faut les éradiquer pour pouvoir vivre sereinement et librement.

Notre première mesure : vote d’une loi-cadre contre les violences faites aux femmes

3. Pour l’éducation à l’égalité de la crèche à l’université

Les inégalités, les violences et les stéréotypes s’enseignent aux enfants dès leur plus jeune âge et imprègnent l’ensemble de leurs parcours scolaires. Gagner l’égalité filles- garçons, c’est gagner l’égalité femmes-hommes !

Notre première mesure : enseignement mixte et égalitaire dans tous les parcours scolaires et universitaires.

4. Pour l’égalité professionnelle

Nous sommes moins bien payées, avec moins de possibilités d’évolution de carrière et des contrats moins sécurisés... Au point que l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes est de 27% en moyenne. Chacun-e doit être reconnu-e et respecté-e dans son travail !

Notre première mesure : plan de rattrapage immédiat de tous les salaires et de toutes les retraites des femmes, revalorisation et réelle mixité des métiers.

5. Mon corps, mon droit

Notre corps nous appartient : personne d’autre ne doit pouvoir décider de nos rapports sexuels ni si nous porterons un enfant ou non. Les femmes doivent être libres de disposer de leur corps, partout et tout le temps !

Notre première mesure : inscription du droit à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution afin qu’il ne puisse plus être remis en cause.

Nous devons être libres de notre orientation sexuelle.

Notre première mesure : égalité des droits entre les lesbiennes, les gays, les Trans et les hétérosexuel-le-s.

6. Egalité des droits

Les femmes immigrées qui n’ont pas la nationalité française sont doublement discriminées parce que femmes et nées ailleurs.

Notre première mesure : statut autonome pour les femmes étrangères.

 

Contraception, avortement, droit à disposer de son corps, rendons nos droits universels.

Me siffler n'est pas un compliment

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Musée de la police - Les femmes et le crime

Publié le par bmasson-blogpolitique

Eugénie Amenalde Brécourt, veuve Gras dite Delacour :

Née à Paris le 08/04/1839, cette demi-mondaine, dans la nuit du 13 au 14 janvier 1877, à la sortie de du bal de l'Opéra a fait jeter du vitriol sur son amant monsieur de la Roche par son complice Mathurin Gaudry.

Elle fut condamnée à 15 ans de travaux forcés. Son complice eut 10 ans de réclusion.

Les vénéneuses

Des drogues, aux effets foudroyants, généralement dissimulées dans des mets, seront un moyen discret employé par les femmes criminelles pour résoudre leurs problèmes amoureux ou financiers. Les recettes de poisons étaient indirectement transmises par les apothicaires, fabricants initiés de philtres, poudres et pommades, où se trouvaient les meilleures sources de produits pour préparer des potions mortelles.

Sous Louis XIV, la célèbre marquise de Brinvilliers, dite la marquise des ombres, utilisa un redoutable toxique dont elle avait appris l'efficacité par les italiens, devient maître en matière de poison. Elle avait tenté à plusieurs reprises d'empoisonner son mari qui en réchappa, mais elle réussit à supprimer son père et ses deux frères afin d'hériter de la fortune familiale. Elle fut condamnée à être décapitée en place de Grève en 1676.

Marie Capelle Lafarge fut condamnée de l'empoisonnement de son mari. Son procès suivi par la presse fut d'après Balzac le plus marquant de la Monarchie de Juillet. Cette affaire peut être considérée comme une erreur judiciaire non élucidée.

Inaugurée le 25 avril 1792, la machine est d’abord surnommée « Louisette ». Mais le peuple la rebaptise « guillotine »

La sinistre Hélène Jagado avait empoisonné quelques 34 personnes, principalement à l'arsenic, selon les autopsies réalisées sur ses trois dernières victimes. Elle fut guillotinée le 25 février 1852.

L'affaire Violette Nozières défraya la chronique dans les années 1930. Elle sera défendue par André Breton, du groupe des Surréalistes. Elle fut graciée en raison d'un comportement admirable durant sa détention.

Les espionnes

    Mata Hari

    Elle fut exécutée le 15 octobre 1918 à Vincennes, après un procès à huis clos qui n'aura duré que deux jours.

      Emilie-Rose Ducimetière est condamnée à mort par le tribunal militaire, le 24 avril 1917. Elle fut la seule femme graciée par le président de la République, Raymond Poincaré, en raison de sa jeunesse. Elle sera condamnée aux travaux forcés à perpétuité.

        Les fatales

        C'est la femme séductrice qui utilise ses charmes et sert d'appât pour faciliter le crime, voire le commettre.

          En 1889, Gabrielle Bompart séduit l'huissier Gouffé qui succombe à une mort infligée par son compagnon Michel Eyraud.

           

          En 1900, Casque d'Or accompagne une redoutable bande de mauvais garçons. Elle allume une guerre inexpugnable entre deux chefs de bandes rivales. Elle vend ses mémoires à la presse.

          Alexandre Duval-Stalla

          Claude Monet – Georges Clémenceau : une histoire, deux caractères.

          Editions Folio, Gallimard 2010

           

          p 202 :

          Clémenceau va réformer la police  à l’aide de Célestin Hennion qu’il nomme en 1907 directeur de la Sûreté générale. La police sera modernisée. « Il crée ainsi le Contrôle général des Services de recherches judiciaires ». « Il restructure la police des mœurs en créant la Brigade mondaine, celle de la Surveillance des courses et des jeux. Il crée aussi un service d’archives, le Fichier de la Police criminelle et l’Identité Judiciaire. »

           

          Publié dans Femmes

          Partager cet article
          Repost0

          Retour à la paix au Proche et au Moyen-Orient

          Publié le par bmasson-blogpolitique

          Publié dans Paix

          Partager cet article
          Repost0

          Le château-prison de Gaillon - La prison à Londres en 1729 - Cayenne

          Publié le par bmasson-blogpolitique

          La maison centrale de Gaillon :

          Le château est vendu au gouvernement le 10 février 1812 pour y installer une maison centrale.

          Se retrouvent à Gaillon les hommes, les femmes et les enfants sans distinction de délits (beaucoup pour vols) mais dont la peine est supérieure à 1 an (entre 2 et 5 ans en général). On trouve très peu de condamnés à la réclusion.

          La maison centrale de Gaillon arrête de fonctionner le 1er octobre 1901. Le quartier pour les condamnés aliénés, ouvert en 1876, reste ouvert et occupe toujours une partie des locaux jusqu’en 1906 .

          L’histoire des maisons centrales, de leur création, puis de leur contrôle, est indissociable de celle des préfets, sous Napoléon 1er. Les maisons centrales furent pendant longtemps de grandes manufactures textiles, avec des femmes à la filature, des hommes au tissage et des enfants qui rattachaient les fils. Cette organisation exigeait par conséquent que femmes, hommes et enfants fussent regroupés au sein du même établissement, du moins dans des quartiers séparés.

          Gaillon a notamment été centre de production de : chaussons, tapis/paillassons, peaux, brosses, boutons de nacre, cordonnerie, peluche, menuiserie, peignes, accordéons, allumettes, serrureries, bonneterie, instrument pour l’optique et les mathématiques ou encore de fleurs artificielles pour les couronnes mortuaires ! Et lorsque le travail nécessite plus de main d’œuvre qu’il n’y a de détenus disponibles, le directeur n’hésite pas à demander la venue de nouveaux condamnés à d’autres prisons.

                                                                                    Uzès

                                                    Serrure de bois avec sa clé reconstituée

                                  Un des plus vieux système de fermeture, connu des anciens Egyptiens

          Le prisonnier pauvre est aussi une victime, de la société mais encore de la prison elle-même, faite de souffrances de toutes natures, y compris de celle de la voracité et de la brutalité des geôliers et des gardiens. Par exemple un mauvais ouvrage condamne en moyenne à huit jours de cachot, le refus de travail à trois jours. La prison coûte cher et elle n’a que des effets négatifs : elle produit ces trois fléaux que sont l’épidémie, l’homosexualité et la récidive. Le régime commun (dortoirs, promenoirs, chauffoirs, et ateliers) en est la cause.

          On l'isole, on le débaptise, il subit les « punitions ou récompenses », bases d'une discipline infantilisante, et une fois libéré, il retrouve très difficilement du travail.

          Bâtiment inadapté, des règlements tâtonnants et uniquement disciplinaires, personnel incompétent ou qui ne peut mieux faire, voilà la réalité des prisons départementales en général.

          La maison d’arrêt du Havre date de 1860 et ferme ses portes en 2010. Elle remplaçait la maison d'arrêt qui était située dans l'ancien couvent des Ursulines, dans le quartier Notre-Dame, et dont les prisonniers provenaient pour les 2/3 du Havre.

          Au XIXe siècle, la santé dans les établissements pénitentiaires devient rapidement un enjeu de réformes. Si sous l'influence des idées hygiénistes, la mortalité diminue fortement dans les maisons centrales, de nombreux progrès restent à faire.

          A Paris, dans les prisons, de 1815 à 1818, la mortalité moyenne annuelle était de

          • un décès pour 40,88 détenus à la Grande-Force ;

          • un pour 38,03 aux Madelonnettes ;

          • un pour 26,63 à la Petite-Force.

          Tableau des prisons de Paris sous le règne de Robespierre.

          La scène se passe aux Madelonnettes.

          "Eh, brave homme, pourquoi te trouvais-je ici?"

          « Tout homme est une histoire sacrée. »
          Patrice de La Tour du Pin.

          James Brown

          Stéphane Koechlin

          Gallimard

          2007

           

          Page 34:

           

          En 1729, il y eut un grand changement dans la vie de James Oglethorpe. Un de ses amis proches, Robert Castell, a été envoyé en prison à cause de ses dettes. Il était dans une cellule froide avec un autre prisonnier, « ne pouvant s’offrir une cellule décente comme il était d’usage quand on possédait de la fortune ». Le pire, c'est que cette personne avait la variole. Plus tard, Robert Castell mourut de cette maladie, « touché par le manque d’hygiène ». Oglethorpe a commencé une campagne pour réformer les prisons en Angleterre, qui étaient des endroits terrifiants « où croupissaient des prisonniers qui avaient commis des délits bénins ». La réforme pénitentiaire n'a pas vraiment résolu la crise de la pauvreté en cours en Angleterre. James a pensé à une autre idée. Pourquoi ne pas simplement fonder une nouvelle colonie? Il créera la Georgie aux nouvelles Amériques.

          Le château de Gaillon et l’introduction du style Renaissance en Normandie.

          Georges 1er d’Amboise (1460 – 1510), archevêque de Rouen, cardinal, légat pontifical pour la France et gouverneur de Normandie avait participé aux guerres d’Italie aux côtés de Louis XII. A son retour, il entreprend la transformation de la forteresse de Gaillon, manoir d’été des archevêques de Rouen depuis le XIIIe siècle, en un palais somptueux inspiré de a Renaissance italienne. Ce nouveau style va rayonner ensuite sur toute la Normandie

          Rouen

          Veüe et perspective du château de Gaillon appartenant à monseigneur l’archevêque de Rouen.

          Par Israël Silvestre

          Fac-similé

          Gravure à l’eau-forte

          1658

           

          Collage

          Nice

          « Le petit vol est un délit contre la propriété.

          Le grand vol est le droit des propriétaires. »

          Eduardo Galeano

           

          Eduardo Hughes Galeano, né le 3 septembre 1940 à Montevideo et mort le 13 avril 2015 dans la même ville, est un écrivain, journaliste et dramaturge uruguayen, célèbre pour avoir écrit Les Veines ouvertes de l'Amérique latine.

          Prisons disparues: A Saint-Lazare, des femmes meurtrières, prostituées, voleuses, «infamies de la capitale».
           (…) « Au 19e siècle, elles représentaient environ 15 % des détenus, contre moins de 4 % actuellement, note Sandra Cominotto, guide conférencière au musée Carnavalet. La législation relative à la sexualité était beaucoup plus dure à l’époque, et réprimait l’adultère, les avortées, ou encore la prostitution. »
           
          (…) Sans compter que ce lieu de déchéance abrite aussi des enfants, de 0 à 4 ans dont certains sont parfois nés sur place. Leurs mères, les nourrices comme on les appelle, bénéficient d’un régime spécial mais sont réputées comme « les plus difficiles » selon le directeur de l’époque, cité dans un article du Journal en 1912.

          Le bagne de Cayenne, p 205 :

           

          Toujours la même année, en 1942, elle se rend en Guyane française, qui « abritait la prison tristement célèbre de l'Ile au Diable _ une telle honte en plein XXe siècle que les Français auraient mieux fait de ne pas la ramener avec leur soit-disant mission civilisatrice. »

           

          Les bagnards qui avaient réussi à s'enfuir et à traverser le fleuve pour rejoindre Albina « étaient reconnaissants envers les Hollandais qui les traitaient comme des êtres humains. »

          Plus loin, elle décrit les Français de Saint-Jean-du-Maroni ou de Saint-Laurent « comme des bons élèves des nazis. Aucun homme ne pouvait survivre plus de trois mois quand les punitions commençaient. »

           

           

          Martha Gellhorn

          Mes saisons en enfer

          Cinq voyages cauchemardesques

          Editions Gallimard

          1978

          Publié dans histoire

          Partager cet article
          Repost0

          Women Wage Peace ( Femmes Salaire Paix)

          Publié le par bmasson-blogpolitique

          Women Wage Peace ( Femmes Salaire Paix)

           

          Le collectif naît en 2014 et regroupe des femmes musulmanes, juives, chrétiennes et athées d'Israël, de Palestine et d'ailleurs. Les mères ont choisi de mener le combat pour que l'amour remplace les bombes et les balles.

          Apolitique, le collectif manifeste pour la paix et la tolérance.

          Elles se tiennent par la main, toutes de blanc vêtues, et chantent ou prient.

          Elles demandent que les gouvernements d'Israël, de Palestine et de Cisjordanie trouvent un accord et mettent fin au conflit qui dure depuis des décennies et qui a fait 10 000 victimes depuis 2000.

          Deux jours après leur manifestation de décembre 2016, le Conseil de sécurité des Nations Unies adoptait une résolution condamnant la colonisation par l’état d'Israël des territoires palestiniens.

          Jean-Paul Lecoq dénonce l'annexion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée.
          Le nouveau gouvernement israélien ne s'est entendu que sur 2 choses : la gestion de la crise sanitaire et l'annexion de colonies en Cisjordanie occupée. Complètement illégales, ces colonies violent le droit international et sont un des moyens d'action du gouvernement israélien pour imposer un régime d'apartheid. Quelle qu'elle soit, la colonisation devrait appartenir au passé ! Il est temps pour le gouvernement français de prendre ses responsabilités vis-à-vis des politiques criminelles du Likoud de Benyamin Netanyahou et de son désormais allié Benny Gantz.

          05 20

           

           

          Publié dans Paix

          Partager cet article
          Repost0

          Banalisation de la pornographie dans les « salons de l'érotisme ». Massage

          Publié le par bmasson-blogpolitique

          « Que de temps perdu à gagner du temps. »
          Paul Morand

          Banalisation de la pornographie dans les « salons de l'érotisme ».

          Tous les fantasmes sexuels sont mis en scène, exposés, proposés, vendus dans ces halls de gare destinés à la vente de produits que l'on trouve habituellement dans les sex-shops tels que les poupées gonflables, les sex-toys, les gels et autres produits de massage, les tenues affriolantes, les vidéos, les adresses de clubs de rencontres, les clubs d'échangismes ou libertins, l'inscription au tourisme sexuel, les revues pornographiques, les parfums, le rayon sado/ maso, les calendriers coquins, la musique suggestive, les romans-photos sensuels.

          Érotisme, le mot sonne mieux que pornographie. Les femmes, les adolescents (voire les pré-adolescents) sont recherchés comme clients et comme nouveaux débouchés par et pour le marché du sexe. Ces salons participent à la banalisation et à la diffusion massive de la pornographie.

          Clara Morgane a commencé sa carrière dans le cinéma pornographique en 2001 et en 2002 et elle continue de vendre ses charmes dans les salons érotiques. Elle fait la une des journaux spécialisés comme Penthouse US et Play-boy. Elle anime Le Journal du hard sur Canal + jusqu'en 2008 (environ 3 000 euros par mois). En 2013, elle explique ses conseils de drague et son point de vue sur la séduction dans MeltyStyle. L'ensemble des sites "Melty" enregistre 26 millions de visiteurs faisant de meltygroup un des principaux acteurs français en 2014. Elle envoie des photos tarifées par mms pour les téléphones portables. Sur son site, elle propose du contenu payant à 39 euros par mois. Elle chante aussi et présente ses chansons en 2011, à la Gay Pride de Paris. La promotion de ses chansons se fait principalement dans les boîtes de nuit.

          Au théâtre, elle lit des textes érotiques en 2008, participe à un show burlesque, puis recrée l'ambiance d'un cabaret 1930 où se mêle volupté, sensualité, glamour. En 2004« Kama Sutra », qui s'est écoulé à 50 000 exemplaires lui aurait rapporté 60 000 €. En 2006, elle ne démentait pas formellement un salaire mensuel de 25 000 euros.(Libération).
          Au cinéma, sur l'année 2014 elle réalise un chiffre d'affaires de 305 900,00 €.

          Thierry Ardisson, Cauet, Patrick Sébastien l'invitent régulièrement et lui permettent de promouvoir ses biens de marchandisation.

           

          (Pour rappel, Sylvester Stallone et Hugh Jackman ont démarré leur carrière dans le porno.)

          Quelques chiffres (estimations) :

          Le cinéma pornographique :


          36 millions de dollars d’impôts sont versés annuellement à l’état de Californie par l’industrie du X, selon la Free Speech Coalition (représente 900 firmes X aux USA).

          57  milliards de dollars, c'est le chiffre d’affaires de l’industrie porno mondiale pour 2006. 20% de ce montant a été généré rien qu’aux USA.

          40 000 €, c’est le salaire mensuel, en euros, des plus grandes stars féminines du porno, selon Grégory Dorcel, PDG des productions Marc Dorcel, leader du film X en Europe.

          200 millions d’euros par an, pour la France avec le marché des films X.

          14% de son chiffre d’affaire, pour Canal+, grâce à ses émissions du « soir ».

          25 000 dollars, c'est ce qu'a coûté le tout premier film X commercialisé en 1972 : Gorge profonde. Il en a rapporté 600 millions, soit 24 000 fois plus.

          La prostitution :

          Voici les pays où celle-ci génère le plus de revenus:

          la Chine (73 Milliards),

          l'Espagne (26,5 Milliards),

          le Japon (24 Milliards),

          l'Allemagne (18 Milliards),

          les États-Unis (14,6 Milliards),

          la Corée du Sud (12 Milliards)

          et l'Inde (8,4 Milliards).

          Plus d'un milliard d'euros par an, au Danemark, pour la pornographie et la prostitution enfantine qui seraient la troisième industrie, selon l'UNICEF.

          3,2 milliards d’euros, c'est le chiffre d’affaires de la prostitution en France (source Le Nid).

          130  milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel pour la prostitution mondiale

          Le tourisme sexuel :

          Entre 2 et 14% du PIB pour l'industrie du sexe dans plusieurs pays : Philippines, Thaïlande, Cambodge, Malaisie et Indonésie. Mais ce phénomène touche aussi le Maroc, la Tunisie, le Cameroun, la Gambie, le Sénégal, l'Afrique du Sud, la Zambie, le Kenya ou Madagascar.

          12 % du PIB, en Thaïlande (10 millions de touristes chaque année), pour le chiffre d'affaires lié au tourisme sexuel.

          22 millions de dollars pour le marché des sex-toys dans le monde.

          1 million d'euros en 2013 pour les poupées gonflables

          300 clubs de discothèques et de saunas échangistes en France

           

          La mafia et le marché du crime organisé contrôlent l'industrie pornographique (source La mondialisation des industries du sexe, par Richard Poulin).

           

          En l'espace de cinq ans, le nombre de viols en France a augmenté de 18 %, tandis que les viols sur mineurs ont grimpé, dans le même temps, de plus de 20% (2015). Le nombre de dépôts de plaintes pour viol a augmenté de 14% en 2016.

          Les viols collectifs ont fait leur apparition dans les années 1990.
          32% des femmes violées ont été obligées de poser à des fins pornographiques. (Bergen et Bolgen).

           

          Toutes ces productions engendrent la chosification, la soif de soumission, la déshumanisation, le voyeurisme, l'exploitation sexuelle, la violence. C'est la culture et la propagande de l'achat du corps des femmes par les hommes. Cela conforte l'ordre social, augmente les profits marchands et renforce l'ordre sexiste.

          C'est le contraire de l'émancipation humaine, de l'amélioration des relations entre les hommes et les femmes surtout quand on sait que 80% de la population masculine mondiale a actuellement, légalement, le droit d'avoir plusieurs épouses ou compagnes. Cette pratique participe aussi à la domination de l'homme sur la femme.

          Droit à vivre sans mutilations sexuelles

          Au moins 200 millions de filles et de femmes en vie aujourd'hui ont subi des mutilations génitales

          Lou Reed

          Take a walk on the wild side

          Le porno est un fléau moderne pour Pablo Mira car il s'infiltre partout, partout, partout,... Il faut lutter contre cette industrie qui montre des femmes mieux payées que les hommes et bousille la psychologie de nos enfants.

          La chronique de Pablo Mira

          Rouen

          Caesar Boetius van Everdingen

          Alkmaar, 1616/1617 – Id, 1678

          La joueuse de cistre

          Huile sur toile

          Ces peintures possédaient un fort impact érotique. Elles étaient parfois protégées par un rideau afin de n’être révélées qu’à un public choisi.

          Voici une courtisane à la poitrine dénudée, aux cheveux défaits, avec un béret de velours et de nombreuses perles en ornement de tête. Le cistre, associé à la séduction, dont joue la femme, jouit d’un symbolisme érotique. L’effet de proximité et de conviction créé par le parapet, la main et le chevillier saillant vers le spectateur, est tempéré par une définition vaporeuse des carnations et des volumes.

          L'action a propulsé la question des poupées sexuelles au sommet de l'agenda des nouvelles et en a fait un sujet brûlant de conversation et de débat sur les médias sociaux, en divisant l'opinion dans le pays en grande partie conservatrice de l'Afrique australe.

          «Être une nation chrétienne, évidemment, nous sommes ancrés dans les principes chrétiens et l'une des valeurs est la moralité et l'éthique,  " a déclaré la ministre de l'orientation nationale et des affaires religieuses, Godfridah Sumaili, à l'AFP.

           

          La vente ou l'utilisation d'une poupée de sexe est contre la loi zambienne, dit-elle, tout en assurant  qu'elles ne sont pas achetées sur l'Internet ni importées.

           "L'utilisation des poupées de sexe est définitivement en contradiction avec notre patrimoine naturel et nos principes,"a ajouté Sumaili.

           "La loi interdit effectivement à quiconque de commercer (in) et d'utiliser de tels objets -et c'est pourquoi nous disons pour les Zambiens que c'est une chose très anormale. "

           

          -'Un objet sans vie'-

           

          Le ministre a déclaré que l'interdiction était nécessaire après que des rapports médiatiques aient émergé sur les poupées sexuelles importées en Zambie, apparemment d'Asie. La police enquête, a-t-elle ajouté.

           

          Ces derniers mois, la presse indépendante et semi-officielle de la Zambie ont consacré beaucoup de colonne aux rapports des sex-shops qui surgissent autour de la capitale Lusaka vendant ces poupées de sexe.

           

           "Dieu a créé l'homme et la femme pour la satisfaction sexuelle -mais pour un homme ou une femme d'utiliser un objet sans vie est immoral, "a dit Sumaili.

           "N’importons pas les croyances et les expériences étrangères. Laissez-nous juste croire en ce que nous sommes. "

           

          -«Aide au combat contre le sida»-

          La fabrication des poupées de sexe est devenue de plus en plus sophistiquée, avec la Chine développant les poupées faites sur commande de  "Smart " qui peuvent parler, jouer la musique et allumer des lave-vaisselle.

           

          (…)

          A l’opposé :

          La résidente de Lusaka, Jane Kateb, 25 ans, a déclaré à l'AFP que les Sex Dolls étaient un test sur la meilleure façon d'équilibrer la moralité avec les droits individuels.

           "Je ne soutiens pas l'utilisation de poupées de sexe, mais je pense toujours que l'on devrait être libre de choisir ce que l'on veut," dit-elle.

          Florence Foresti et les photos pornos sur les kiosques :

          "Est-ce qu'on est obligé de se taper ça tous les jours sur nos kiosques ? Pour mémoire les enfants ont des yeux, et un cerveau" s'interroge l'humoriste, qui ne semble plus du tout vouloir rigoler. Ce coup de gueule contre ces photos pornographiques affichées en pleine rue a été soutenu par de nombreux internautes. Le post a été aimé plus de 25 000 fois sur instagram. "Tellement vrai, une agression permanente", "Honteux", ou encore "On marche sur la tête" peut-on lire en commentaires.

          Laureen Ortiz : "Les pratiques de l'industrie du X s'accélèrent, on court follement vers un précipice".

           

          Laureen Ortiz, journaliste,

          a mené l'enquête sur l'industrie du porno

          en Californie et en tire un livre, Porn Valley,

          aux éditions Premier parallèle.

           

          Laureen Ortiz, auteur de «Porn Valley» : «Le porno ne permet plus de gagner sa vie».

          (…)J’ai vu les dégâts sociaux et psychologiques que cela a provoqué chez les gens travaillant dans ce milieu.  (…) Il y a aussi le site français Xvideos, qui caracole en tête du classement des sites porno. (…) Les gens qui sont en Californie y sont attachés, ils ne s’en vont pas parce qu’il y a une petite mesure qui ne leur convient pas. Ils préfèrent bafouer la loi plutôt que partir. (…) Elle est arrivée d’Australie avec un business plan et l’intention de gagner beaucoup d’argent. Elle peut peut-être marcher comme ça pendant un an ou deux encore. (…) J’ai le sentiment qu’il y a une violence qui ne consiste pas à faire l’amour mais la guerre. Quand on voit les vidéos d’aujourd’hui, on a plutôt l’impression qu’on fait la guerre au corps des femmes.

          http://www.leparisien.fr/laparisienne/actualites/societe/laureen-ortiz-auteur-de-porn-valley-consommer-du-porno-ce-n-est-pas-anodin-28-03-2018-7633866.php

           

          Ah ! Ces salons de massage….

          Stan Lee poursuivi pour agression sexuelle.
          Etats-Unis Le célèbre dessinateur américain, créateur des super-héros Marvel, est accusé d'attouchements inappropriés par une masseuse.

          (…) «Il a 95 ans, je ne pense pas qu'il ferait ça», a ajouté son avocat.

                                                                                                                             

          Encore une histoire de salon de massage ! Cette fois-ci, direction le Japon.

           

          Le ministre japonais de l'éducation nie avoir visité un studio «sexy Private yoga».

          Le ministre japonais de l'éducation, s'est excusé mercredi pour l'utilisation d'une voiture officielle pour visiter un studio de yoga, mais a nié les réclamations que l'installation offrait  "sexy Private yoga ".

          C’est le dernier mal de tête pour le gouvernement du premier ministre Shinzo Abe, qui est déjà sous le feu après deux scandales de copinage et les plaintes de harcèlement sexuel contre un bureaucrate du ministère des Finances haut.

          Le Shukan Bunshun Weekly magazine a rapporté mercredi que le ministre de l'éducation Yoshimasa Hayashi a visité un studio de yoga dans le quartier de hip Ebisu à Tokyo en utilisant une voiture d'État, et a pris des leçons privées là-bas.

           (…) "J'aurais dû tracer une ligne entre le public et le privé, même si cette affaire était conforme aux règles," a-t-il ajouté.

          Les ministres sont autorisés à utiliser des véhicules du gouvernement pour une utilisation privée entre les engagements publics, ont dit les médias locaux.

          Le magazine décrit le studio de yoga comme un  "sexy Private yoga " Studio géré par une actrice porno ancienne qui offre des cours privés et des massages à l'huile.

          Mais Hayashi a dit qu'il prenait simplement un "cours de yoga régulier et des massages avec la pression du doigt " pour une meilleure santé.

          La Présidente du Studio de yoga a nié qu'elle ait jamais été une actrice porno, et exige une correction et des excuses du magazine.

          "Je nie fermement l'article qui présente une image indécente et est complètement différent des faits," dit-elle.

          Le site Web du Studio dit qu'il offre des cours privés pour les hommes ou des couples.

          (…) Environ la moitié des électeurs désapprouvent maintenant l'administration d'Abe.

          (…) Les sondages augurent mal de l'offre d'Abe d'être réélu chef de parti en septembre dans un vote qu'il était une fois prévu de gagner facilement.

           

          Comment protéger nos enfants de la pornographie ?

          Des médecins lancent un appel à la suite de l'enquête Ipsos révélant que de 46 % des garçons et 28 % des filles entre 14 et 24 ans ont déjà vu du porno.

          (…) Les garçons ont une vision biaisée de la femme.

          Source AFP :

          Video virale de soldats tuant deux femmes et leurs enfants au Cameroun: après avoir dénoncé une "fake-news" et un "horrible trucage", Yaoundé annonce l'arrestation de 7militaires et dénonce des exactions pouvant avoir été commises par des "soldats égarés".

           

          Publié dans Femmes

          Partager cet article
          Repost0

          « Non, les femmes ne sont pas des connasses, ni des mythos, ni des Icônnes»

          Publié le par bmasson-blogpolitique

           

          « Non, les femmes ne sont pas des connasses, ni des mythos, ni des Icônnes», comme le prétendent ces livres.

          Ils sont en bout de gondole dans un magasin qui appartient à une grande chaîne prétendue de culture. Au début, il y a quelques années, il n'y en avait qu'un. Mais les années passant, c'est comme les petits pains, ce genre de livres se multiplie. Dans « Icônne », il y a un jeu de mot mélangeant « icône » (religieuse) et le mot « conne » (pour femme). C'est censé nous faire rire. Moi, ça me met en colère.

          Je prends tous ces titres comme un crachat reçu en pleine figure à chaque passage aux caisses de ce magasin. Il en passe du monde devant ces livres et inconsciemment, le message entre dans les têtes.

          Oui, les femmes sont des connasses...

          J'avais lu, quand le premier titre était paru, la quatrième de couverture. Je crois me souvenir que le sens était double. Le problème, c'est qu'à force de jouer sur l'ambiguïté et d'affirmer sur la couverture que nous sommes des connasses et de s'en défendre de l'autre côté, on ne retient que le titre.

          Maintenant, le second tome s'appelle : « La femme parfaite est une mytho... ». Ca ne s'arrange pas. La mythomanie est une maladie mentale.

          Ce type de message négatif n'attire ni la considération ni la sympathie sur les femmes. Si pour se faire remarquer il faut donner dans le sensationnel provocateur, je regrette que l'on véhicule le discours dominant qui veut nous renvoyer dans nos cuisines. Pour certains hommes, c'est même encore trop. Si on pouvait jouer le rôle de pot de fleur qui soit beau et qui ne parle pas, ce serait parfait pour eux.

          Sous prétexte de généralité et d'un prétendu humour, je me sens humiliée à chaque fois que je lis ces titres. Pendant des millénaires, on nous a réduites au rôle de reproductrice et on a étouffé notre intelligence. Ces titres dévalorisants participent à cette guerre idéologique qui n'attend que ça pour rebondir. Chacun de ces mots n'est pas anodin. Mis ensemble, ils nous rabaissent.

          C'est une insulte à mon intelligence et à celle des femmes.

          Oui, les femmes sont intelligentes. Oui, elles aussi peuvent aller dans les étoiles en utilisant des fusées.

          J'attends qu'une femme écrive un nouveau livre : « Oui, la femme est intelligente ! » et qu'il soit exposé à la vue de tous. Je dirai merci à cette grande chaîne de vente.

           

           

          "Connasse avec classe

          N°1"

          Tag

          Paris

           

          Publié dans Femmes

          Partager cet article
          Repost0

          1 2 > >>