Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Xi'an, le tombeau de l'empereur

Publié le par bmasson-blogpolitique

Xi’an : le tombeau de l’Empereur.

I- Historique des fouilles :

En 1974, ce sont des paysans qui ont découvert en forant le sol une fosse contenant des soldats.

En 1979, la première fosse a été présentée au public. On a construit ensuite un musée.

En 1976, on a découvert la deuxième puis la troisième fosse.

En 1980, dans la quatrième salle se trouvaient deux quadriges (chars en bronze).

Les archéologues ont reconstitué de nombreuses statues de soldats et ont laissé de nombreuses statues cassées pour que le public découvre dans quel état elles étaient à leur découverte. Ils viennent travailler sur le site tout au long de l’année, mais les travaux nécessitent de gros moyens financiers, ce qui freine la progression des recherches. Pour protéger les couleurs peintes sur les statues, un bâtiment a été construit sur la dernière fosse avant le début des travaux. Le site est situé à 40 kilomètres de Xi'an.

II- Un premier empereur chinois superstitieux.

Les Chinois ont connu la préhistoire, puis la société esclavagiste et enfin un empire unifié. En -220, Qin Shi Huang Di (-259 à -210) s’est auto proclamé premier empereur de Chine et a espéré que ses enfants deviendront empereur à leur tour. Il était devenu roi à quatorze ans. Il crée la première dynastie des Qin.

Durant son règne, il a apporté beaucoup de réformes. Il a unifié l’écriture, les pièces de monnaie et les lois. Il a relié entre elles les morceaux de murailles élevées au nord par les différents groupes de chinois qui voulaient se protéger des Mongols. Mais il a été aussi un grand tyran qui a participé à beaucoup de guerres et été à l’origine de grands travaux. Il a imposé sa loi cruelle de punitions contre les hommes qui n’étaient pas assez courageux pour le travail et la guerre.

Pour perpétuer sa légende, il a commencé les travaux de son tombeau quarante ans avant sa mort. Son fils a continué les travaux d’après les plans de son père. 720 000 hommes ont travaillé sur ce chantier. L’empereur Qin a été enterré sous un tumulus. Il souhaitait montrer son importance et sa richesse. Son épouse et ses concubines ont été enterrées avec lui. Son tombeau s’étale sur 56 km2.

Les Chinois avaient comme superstition de vouloir traiter les morts aussi bien que les vivants. Ils croyaient en la réincarnation et pensaient que la vie continuait dans l’au-delà et dans le tombeau. C’est pourquoi ils ont enterré beaucoup d’objets dedans, objets que l’on pouvait utiliser dans l’au-delà.

Mais cinq ans après la mort du tyran, lors d’une révolte et d’une révolution, le tombeau a été saccagé. Les armes ont été emportées par les mutins qui ont mis le feu aux poutres du tombeau pour que le tyran ne soit pas protégé. Les poteries ont explosé. L’architecture du tombeau était constituée de poutres en bois supportant des nattes imperméables recouvertes d’argile et de terre. Les restes des piliers de 30 cm de diamètre se trouvaient sur les parois de séparation. Les piliers servaient au maintien des traverses.

Le lieu était secret. Il n’y avait pas de plan prévu pour que l’on ne connaisse pas son emplacement. Pour la transmission des informations, seul l’oral était utilisé.

III- Un tombeau protecteur pour l’empereur :

Il y a autour du tumulus entre 200 et 300 fosses funéraires pour l’accompagner. Les trésors et les statues en forme d’humains y sont enterrés.

On y trouve des guerriers, des serveuses, des fonctionnaires, des armes pointues ou non, des animaux qui vont rendre service à l’empereur. Les guerriers et les chevaux sont disposés en ordre de bataille pour la défense du tombeau de l’empereur.

Il n’y a pas de femmes dans les guerriers.

Xi'an, le tombeau de l'empereur

Les statues en terre cuite ont été fabriquées sur place et cuites dans des fours, puis peintes. A ce jour, le tumulus n’a pas été fouillé.

Il reste encore un mystère. Les archéologues chinois préfèrent attendre pour l’explorer et ont besoin de beaucoup de moyens financiers. Il y avait environ 7 200 statues posées sur un socle pour qu’elles tiennent debout.

Chaque statue a un visage différent et pèsent environ 200 kg, mesurent 1m80 et représentent la magnificence chinoise. Des soldats surveillent l’extérieur du tombeau. On a retrouvé des restes de sacrifices d’animaux.

Des tortues et des cerfs ont été sacrifiés pour des rituels.

On a découvert le Quartier Général des généraux de l’empereur, reconnaissables à leur chapeau porté sur la tête au lieu des chignons portés par les soldats.

IV- Les chars en bronze :

Ils sont de petite taille. Ils servent à transporter l’âme de l’empereur dans l’au-delà.

Dans le premier char, le conducteur est debout et le parasol orientable sur son axe peut servir aussi de bouclier. L’axe peut se transformer en lance.

Ce char sert de protection au second char dans lequel le conducteur est assis ; La personne qui est installée dans ce second char est cachée.

Elle peut cependant communiquer avec le chauffeur par une petite fenêtre.

~~V- Quelques dynasties chinoises :

De -700 à -200, sept royaumes fortifiés se sont faits la guerre.

1- Qin : -200 à -300. C’est le premier empire unifié.

2- Han : -300 à 220 après Jésus-Christ. Cette dynastie va créer la route de la soie. Durant le premier siècle après Jésus-Christ, tous les produits arrivaient à Xi’an pour y être redistribués. C’était la porte d’entrée ou de départ pour les étrangers.

3- Tang : de 618 à 907 après Jésus-Christ. La dynastie développe l’empire chinois qui devient prospère dans les sciences, la littérature, la danse, la peinture et la calligraphie. L’empereur, vers 742, accorda une loi tolérante pour le bouddhisme. L’Islam et le catholicisme ont pu se développer. La capitale Xi’an accueillait deux millions d’habitants. C’était la première ville aussi importante.

4- Yuan mongole : de 1271 à 1368 après Jésus-Christ. De 1220 jusqu’en 1912 (le dernier empereur), les dernières dynasties ont fait de Pékin leur capitale.

VI- La ville de Xi’an.

Le nom Xi’an signifie la Paix de l’Ouest.

Pourquoi avoir choisi l’ouest pour son nom alors que la ville est située au centre de l’Empire du Milieu?

C’était l’ancienne capitale du 12e au 14e siècle. Son histoire est plus ancienne que celle de Beijing (Pékin). An signifie paix. On souhaitait la paix immortelle et éternelle pour l’empereur, pour lui-même, pour l’ouest de la Chine et pour son empire.

Ses remparts sont les mieux conservés en Chine. Ils mesurent 13m de large et 12m de haut sur une longueur de 14 km. Ils étaient les remparts de la ville, maintenant ils délimitent la vieille ville. Xi’an possède 9 millions d’habitants. La ville accueille aussi des moines indiens, des musulmans et des missionnaires occidentaux.

La pagode est une bibliothèque. L’empereur donna à un moine bouddhiste un temple après l’an 629. il lui manque deux étages (il y en a 13 au lieu de 15) à cause des tremblements de terre.

Les Chinois disent que « son chapeau est usé pour montrer son charme historique. » La mosquée a été créée en l’an 742. Les musulmans qui ont suivi la route de la soie ne voulaient plus revenir chez eux et devinrent chinois. Les hommes portent des chapeaux blancs et les femmes des foulards colorés.

Ils y apprennent l’arabe, le Coran. La mosquée est entretenue depuis 1 300 ans. Il y a cinq prières par jour. Ils pratiquent le ramadan et les fêtes traditionnelles.

La nourriture est halal. Le gouvernement chinois ne les autorise pas au concubinage et ils ont l’autorisation d’avoir 3 ou 4 enfants.

Contrairement au sud qui cultive le riz, le blé est la culture principale. Il y a deux récoltes par an : une en hiver et une en été. Les autres cultures sont le maïs, les fruits et les légumes. Avec le blé, les Chinois fabriquent les pâtes et les raviolis.

La longueur des nouilles est proportionnelle au lien qui unit les gens entre eux : « Je pense à vous, pensez à moi. » Les raviolis sont cuits dans l’eau, à la vapeur ou frits.

Xi'an, le tombeau de l'empereur

Paris

Musée Cernuschi

Coiffe et masque funéraire féminin

Chine

Métal doré

Liao (907 - 1125)

Premier quart du XIIe siècle

Mongolie intérieure ou Liaoning

 

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Pékin, la Cité Interdite.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Pékin, la Cité Interdite.

~~Pékin : La Cité Interdite.

Les jours normaux, il y a 50 000 personnes qui visitent par jour. Mais pendant les vacances du 1er mai, le nombre peut monter à 180 000 visiteurs par jour.

Les travaux ont commencé en 1406 et ont duré jusqu’en 1420. Il y a 9999 travées et demi car le fils ne peut pas en avoir autant que son père qui se trouve dans le ciel (il en a 10 000).

20 000 hommes ont travaillé sur ce chantier chaque jour. Le bois provenait du sud de la Chine. Le marbre utilisé dans le palais provenait de carrières situées à 50 km de Pékin. Les tours de garde des coins sont composées de briques recouvertes de chaux.

Pékin, la Cité Interdite.

Il y a deux grandes parties (l’officielle et la privée) qui sont séparées par trois grandes cours. Une porte d’accès permet le passage d’une cour à l’autre. La petite salle de l’Harmonie Parfaite était une salle privée pour l’empereur qui s’y préparait pour les cérémonies. Il y avait un divan et un brasero.

Pékin, la Cité Interdite.

La seconde salle est celle de l’Harmonie Suprême. Elle mesure 33m de haut, 30m de profondeur et 60m de large. C’est la salle la plus haute et la plus majestueuse. Les cérémonies féodales d’audience avaient lieu dans la salle du trône. On y réglait les affaires politiques avec les fonctionnaires qui venaient faire leurs rapports. L’empereur était assis sur le trône. Dans les vases, le bois de santal brûlait et parfumait la pièce. Les sujets étaient prosternés devant l’empereur.

Pékin, la Cité Interdite.

Venu du ciel, il descendait sur terre porté par des nuages et de la fumée. Les statues des grues représentent l’immortalité et celles des tortues, la longévité.

Pékin, la Cité Interdite.
Pékin, la Cité Interdite.

Sur les toits, les animaux fabuleux assis sur les corniches chassaient les mauvais esprits contre les incendies.

Pékin, la Cité Interdite.

L’impératrice et les concubines partageaient la partie privée. L’impératrice possédait une cour privée pour elle seule, dans laquelle il y avait sa salle à manger, ses postes de téléphone et sa chambre. L’empereur y avait aussi sa résidence privée et avait créé un jardin qui lui permettait de faire des promenades sentimentales.

Pékin, la Cité Interdite.

Les fonctionnaires travaillaient dans le palais pendant la journée et rentraient chez eux dans la ville le soir. Les seuls hommes autorisés à rester la nuit dans le palais étaient l’empereur lui-même et les eunuques.

Dès l’âge de 14 ans, les princes étaient isolés à cause des jeunes filles.

Les couleurs de la Cité Interdite ont des significations : Le jaune recouvre le toit des maisons.

Pékin, la Cité Interdite.

C’est une couleur impériale (or). L’empereur et l’impératrice portent des vêtements jaunes. Le rouge recouvre les murs, les piliers, les fenêtres et les portes. Il symbolise le bonheur. Le bleu est la couleur du ciel et on ne le retrouve que dans le Temple du Ciel. Le vert représente la nature et les bonnes récoltes. Le peuple n’a pas le droit de l’utiliser. Le gris est synonyme de la douleur. Les maisons du peuple sont grises. Au sud de la Chine, le Noir et le Blanc représentent le Ying et le Yang (le féminin et le masculin).

En 1940, la Cité Interdite était dans un piteux état, laissée à l’abandon.

Pékin, la Cité Interdite.

En 1959, la mairie de Pékin a construit une grande avenue longue de 40 km et qui va d’est en ouest. Elle est plus longue que les Champs Elysées. La Porte de la Paix Céleste fait le lien entre la place et la Cité Interdite. De l’autre côté du boulevard commence la place Tian’anmen.

A partir de 1950, elle a accueilli la tribune de la fête Nationale. On y a construit ensuite le mausolée de Mao, mort en septembre 1976. On peut aussi y voir deux anciennes portes des remparts. En dessous débute la première ligne de métro en 1972.

Pékin, la Cité Interdite.
Pékin, la Cité Interdite.

Le dernier empereur Pu Yi :

Le dernier empereur Pu Yi y a été détrôné à l’âge de six ans en 1911. Il avait été intronisé empereur en 1908. Pu Yi a pu vivre dans la Cité Interdite jusqu’en 1924, date à laquelle il en a été chassé. Il a vécu pendant une année dans un hôtel. En 1931, le Japon envahit la Chine. Pu Yi se met sous leur protection et devient le nouvel empereur de la Mandchourie, nouvel état créé par les japonais. Les Chinois le surnomment l’empereur fantoche. Avant 1924, il avait épousé sa première femme, devenue l’impératrice. Elle était elle aussi surveillée lors de ses sorties en ville par les Japonais. Les espions se trouvaient parmi leur garde du corps et leurs servantes. Pu Yi a abandonné sa femme qui sombra dans la folie et dans l’opium. En 1945, les Russes envahissent la Sibérie et la Mandchourie pour en chasser les Japonais. Pu Yi fut arrêté en Chine et emprisonné en Russie.

Pékin, la Cité Interdite.

Son second mariage connaît une triste fin : sa femme meurt dans la misère et la maladie. Sa troisième épouse avait 16 ans lors de leur mariage. Selon la tradition chinoise, seul l’homme pouvait répudier sa femme, mais elle a voulu divorcer. Pour l’empereur, c’était perdre la face.

Pékin, la Cité Interdite.

La mise en place de la République de Chine et les nouvelles lois en faveur du divorce pour les femmes le lui ont permis. Il rentra en Chine en 1950. Il fut condamné en prison jusqu’en 1959. Il bénéficia de l’amnistie pour les criminels lors de l’anniversaire des 10 ans de la Révolution chinoise.

Il obtint un travail en tant que jardinier dans un jardin botanique. Zhou Enlai lui a proposé d’écrire ses mémoires pour les Archives. Il s’y attela tous les matins. Zhou Enlai lui proposa de se remarier avec une infirmière de 36 ans. Il décéda du cancer en 1967, sans descendance. En 1960, ses deux nièces se suicidèrent au Japon.

Pékin, la Cité Interdite.

Pékin, la ville :

Cela fait plus de 800 ans qu’elle est la capitale de la Chine. Il y a 22 millions d’habitants sur une superficie trois fois plus grande que celle de Shanghai (16 800 km2 contre 5 600 km2). La ville a gardé une partie traditionnelle au centre ville. Il y a peu de gratte-ciels (le seul culmine à plus de 300m). C’est la résidence présidentielle et pour des raisons de sécurité, il est interdit de construire des hauts bâtiments.

Pékin, la Cité Interdite.

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

La chanteuse gothique - Repassage

Publié le par bmasson-blogpolitique

~~La chanteuse gothique.

Elle joue sur tous les contrastes

Et sa panoplie est vaste.

Elle garde de la femme-enfant

Une attitude, des vêtements.

Habillée en héroïne de manga, c’est sûr,

D’une femme, elle n’en a pas l’allure.

Du cou aux pieds, tout est noir,

Sauf ses cheveux. C’est son vouloir.

Elle aime surtout leurs reflets cuivrés.

Sur scène, ils font le meilleur effet.

Elle est extrêmement bien coiffée

Et n’hésite pas à déstructurer,

Le temps d’un rythme échevelé,

Ce style roux, calme et posé.

Je pourrais enserrer sa taille

Avec mes deux mains, sans tenailles.

Sa jupe évasée, en tissu noir et mou,

A des dentelles qui couvrent ses genoux.

Elle est montée sur des échasses

Sans que cela ne la tracasse.

Sur les planches, elle se dépasse.

Elle remue beaucoup sa tignasse.

Pas besoin de paillettes, de strass !

Sa voix d’opéra terrasse

Tous ces machos qui se tabassent.

Car elle adore les énerver,

Les voir sauter et se choquer.

Sa musique les met en transe

Et on est loin de la danse.

C’est plutôt un combat de coqs

Mais sans « jambes-en-crocs ».

Ils s’entrechoquent Sans équivoque.

Et quand l’un d’eux suffoque,

Il quitte le ring sans estoc.

Je n’ai pas compris si elle chantait

En allemand ou bien en anglais.

Son chanteur a une voix d’outre-tombe

Et expulse des sons de catacombe.

Il n’a rien d’une superbombe

Mais tous ses fans, il les surplombe.

Tout est joué avec sérieux.

C’est loin d’être affectueux…

Il ne faut pas y aller anxieux.

Mais les rythmes sont contagieux.

Brigitte Masson.

La chanteuse gothique - Repassage
La chanteuse gothique - Repassage

Fer à repasser

 

Fréjus
Reconstitution d'une cuisine avec une femme qui repasse
Musée des traditions.

 

Publié dans mes poésies

Partager cet article
Repost0

La cupidité

Publié le par bmasson-blogpolitique

La cupidité

~~La cupidité.

Les deux sexes sont touchés.

Tous les âges sont concernés.

Jeune, vieux, homme, femme,

Célibataire, marié, seul, dame,

Ils usent d’affreux procédés

Pour tout argent extorquer.

Méfie-toi ! Ils veulent ton amitié

Principalement pour en profiter.

Oh ! Ils savent pleurer.

Ils aiment exploiter,

Peser, soupeser, évaluer.

Ton argent, ils savent comment l’utiliser.

Mais surtout, par lâcheté,

Ils ne veulent pas être seuls à payer.

C’est mieux de partager.

Pour cela, ils vont te délester

De tes quelques menues monnaies.

Quelle engeance ! Quelle plaie !

Attention ! Il ne faut rien leur demander.

« Je suis pauvre, on va m’expulser ».

Quels menteurs fieffés.

Brigitte Masson.

La cupidité

Publié dans mes poésies

Partager cet article
Repost0

Comment les êtres humains éradiqueront la violence et la domination masculines? Féminicide - Violence et journalisme

Publié le par bmasson-blogpolitique

Campagne de l'ONU

Novembre 2017

Affiche de l'ONU

Novembre 2017

Un changement fondamental, seul changement capable de réduire efficacement la menace et l’exercice de la violence sexiste, se doit de révéler et de contrer des rapports de pouvoir entre les sexes.

Chez les femmes, le processus de changement nécessite une résistance sociale et une détermination psychologique qui soient toutes deux nourries par la compréhension des racines structurelles de leurs contraintes personnelles.

Chez les hommes, le processus de changement nécessite une force psychologique et une dignité sociale ; ces qualités requièrent de comprendre le système qu’on leur a appris à pratiquer et à apprécier, de sorte qu’ils réalisent comment il se fait que le respect des femmes ne vient pas de façon « naturelle ».

C’est seulement en comprenant cela que peut être mise à jour l’injustice de la violence sexiste et que peut se construire une véritable alliance entre/avec les femmes.

Gail Pheterson.

FEMMES en flagrant délit d’INDEPENDANCE.

2010 Editions Tahin Party.

Tous les ouvrages sont consultables sur :

Comment les êtres humains éradiqueront la violence et  la domination masculines? Féminicide - Violence et journalisme
féminicide , nom masculin
  • Sens 1: Meurtre de plusieurs personnes de sexe féminin

     

    Exemple : De nombreuses femmes ont été retrouvées assassinées, mais la police n'a toujours pas retrouvé l'auteur de cet horrible féminicide.
     
     
  • Sens 2: Violence faite à une femme en raison de sa féminité.
     

     

    Exemple : Ce féminicide mérite la plus grande fermeté.
     
  • Sens 3: Personne ayant tué des femmes.
     
     
    Exemple : Ce féminicide a été condamné à mort.
     
     
     

La définition généralement admise du fémicide est l'homicide volontaire d'une femme, mais il existe des définitions plus larges qui incluent tout meurtre de filles ou de femmes au simple motif qu'elles sont des femmes.

Argentine : Micaela Garcia, un crime évitable

 

Micaela Garcia, militante argentine du collectif Ni una menos, engagée pour en finir avec les féminicides, est morte assassinée. Son assassin et son violeur, Sebastian Wagner, était censé passer neuf ans en prison pour les viols qu'il a déjà commis mais, en juillet 2016, le juge Carlos Rossi l'avait remis en liberté.

 

Les mêmes cours de justice qui sanctionnent durement les femmes en lutte contre les violences qu'elles subissent organisent donc l'impunité de leurs bourreaux. En Argentine, un féminicide se produit toutes les trente heures.

 

Partout dans le monde, les femmes restent les premières victimes de violences, de viols en raison de leur sexe. Il est temps d’en finir avec le patriarcat qui est responsable de ces faits inacceptables !

 

Le PCF apporte tout son soutien aux proches de Micaela, et réaffirme la nécessité d'en finir avec l'impunité de ceux qui violent et qui assassinent les femmes dans quelque pays que ce soit.

 

Commission nationale Droits des femmes et Féminisme

Parti communiste français

 

Paris, le 12 avril 2017.

 

Mur à Milan contre le féminicide:

Mur des poupées

16 juin

Manifestation contre la violence faite aux femmes

Apportez votre banderole

Le féminicide est un crime contre l'humanité

 

Paix

Les victimes du féminicide

Arrêtez la violence

Nous voulons vivre en sécurité

 

 

Justice pour Zhong Yao

 

Vous volez encore plus, même sans ailes

Les victimes du feminicide en 2016

Tu me fais peur

Féminicide et fémicide.

Janvier 2017

Le fémicide serait la mort violente d’une ou plusieurs femmes par le simple fait d’appartenir au sexe féminin.

Le féminicide ajoute la dimension de passivité et/ou négligence des états pour prévenir et sanctionner ces crimes.

Les termes apparaissent pour la première fois en 1994 à la convention Inter-américaine de Belém do Pará .

En 2011, la convention d’Istanbul du conseil de l’Europe tient compte de la prévention et de la lutte contre les violences à l’égard des femmes, y compris les violences domestiques.

En 2016, en Amérique Latine et aux Caraïbes, 14 pays reconnaissent le délit de fémicide. L’Espagne et l’Italie ont intégré dans leur Code pénal la notion de violence de genre. En Belgique, la région de Bruxelles-Capitale a adopté en juin 2016 une résolution condamnant le féminicide.

Environ 66.000 femmes sont tuées violemment dans le monde chaque année, du fait de violences domestiques ou de faits de guerre. Plus de 90% de féminicides restent dans l’impunité.

 

En Argentine, en octobre 2016, suite au viol, à la torture et à l'assassinat d'une lycéenne de 16 ans,
une cinquantaine d’associations, de syndicats et d'organisations ont appelé à manifester contre les féminicides. L’objectif, selon Ni Una Menos (pas une de moins), est de
«montrer l’importance des femmes dans l’économie productive du pays» et «les inégalités et la violence de genre » de l’Argentine de 2016.
L’ONG Casa Del Encuentro, qui vient en aide aux femmes, le définit comme
«une des formes les plus extrêmes de violences faites aux femmes, c’est l’assassinat d’une femme par un homme qui la considère comme sa propriété».

Elena Highton, vice-présidente de la Cour suprême et présidente du Bureau des violences domestiques, reconnaissait publiquement , au mois de juillet, que «la politique actuelle ne suffisait pas, il faut en inventer des nouvelles».

Le 19 octobre, des manifestations de solidarité ont eu lieu en Espagne, au Chili, au Mexique ou en Uruguay.

 

Au Mexique, à la frontière avec les USA.

Ciudad Juárez compte un million d'habitants. C'est le repère des êtres qui ne parviennent pas à franchir la frontière pour pénétrer aux USA.

Entre 1993 et 2009, on a dénombré près d’un millier de morts et de disparitions de jeunes filles dans la ville. Elles disparaissent sur le trajet de l'usine, aucune enquête n'est menée et les corps sont retrouvés quelques semaines plus tard le long des voies de chemin de fer. Il y a au moins une disparition par semaine. Elles subissent des agressions, des tortures et des violences sexuelles car elles sont femmes. En toute impunité, la mafia locale impose ses codes et corrompt la justice mexicaine. Ceux qui veulent parler ou enquêter sont menacés, priés de déménager ou assassinés.

Un autre scandale intervient dans l'Etat de Mexico qui est l'équivalent à un département en France. Entre 2000 et 2009, plus de 2 000 femmes ont été tuées en toute impunité avec comme mobile un sexisme plus présent et plus dangereux.

 

En Italie, après la découverte d'une jeune femme carbonisée par son petit ami qui n'acceptait pas la séparation , une marche de protestation a été organisée dans le pays en juin 2016. D’après certains experts, il serait juste de dire que ce qui arme la main d’un violent "est un désir fou de possession extrême". Depuis 2013, une Italienne est assassinée par un homme toutes les 60 heures. Jusqu'en 1981, un mari qui tuait son épouse ou compagne prétendait que c'était un délit d'honneur et s'en sortait avec une peine minimale. La loi qui punit le viol contre la personne n'a été adoptée qu'en 1996.

 

En France, le coût des violences conjugales est estimé à 2,5 milliards d’euros par an, soit près de 40 € par habitant. Cette somme se répartit notamment entre les coûts médicaux, les frais de justice et de police et la perte de production liée au décès ou à l’incarcération. Ce sont principalement les femmes jeunes de milieu social modeste qui subissent la violence de leurs conjoints. Très peu de femmes portent plainte (2 % pour les violences sexuelles et 20 % pour les violences avec blessures). Mais la violence touche tous les milieux et tous les âges.

 

Les sociétés tolèrent les violences effectuées à l'encontre des femmes. Le patriarcat et le sexisme engendrent ces violences.

Soumises au contrôle de leur corps depuis des siècles, les femmes vivent dès lors leur féminité comme conforme au rôle attendu d’elles, comme pratique en n'acceptant pas d’être battue, mais en acceptant de se marier, d’être discriminée, etc, ou comme rebelle.

 

Pour garantir les droits des femmes, les Etats doivent définir des budgets, nommer des responsables et des stratégies. Il est nécessaire de développer des informations et des statistiques officielles accessibles. Il faut améliorer et spécialiser les systèmes judiciaires.

 

Les sommets UE-CELAC réunissent les dirigeants des États européens et des États latino-américains et des Caraïbes se sont réunis en 2013 au Chili . Ils ont écrit un chapitre sur l'égalité des genres.

 

Le chapitre 7 a l’objectif de

- donner une priorité aux questions de genre pour garantir l’égalité des sexes et la protection, la vigueur et la promotion des droits des femmes

- la participation politique des femmes

- l’élimination de toute forme de violences contre les femmes et les filles, comme les violences sexuelles

- la formation économique des femmes et leur participation dans le monde du travail et dans tous les processus de décision .

Mars 2016

Marche Mondiale des Femmes

La colère, l'indignation et la douleur ressenties par l'absence de notre amie et collègue Berta Caceres sont toujours ancrées dans nos cœurs.

Berta était une représentante indigène importante qui, depuis plus de 20 ans, représentait le Conseil Civique des Organisations Populaires et indigènes du Honduras. Promotrice infatigable du droit des communautés rurales et du peuple Lenca du Honduras, elle a aussi inspiré les luttes sociales des organisations et des mouvements régionaux et internationaux.

Alors qu’elle dormait dans sa propre maison, Berta fut brutalement assassinée par des inconnus armés dans la matinée du 3 mars. Son activisme et son travail représentaient une menace aux intérêts du capitalisme néolibéral, qui est en train de piller les biens communs, imposant des méga projets qui provoquent le déplacement de villages entiers et qui violent la nature.

Comme Berta, d'autres camarades sont en train de militer et de lutter, aux seins de leurs communautés, pour défendre l'eau, la terre, l'air et les forêts contre les grandes corporations qui ne pensent qu'à leurs bénéfices économiques. Dans différents coins de la planète, ces femmes courageuses continuent à lutter pour défendre la vie, même après avoir reçu des menaces de mort et avoir été victime d’agressions physiques.

Les célébrations du 8 Mars, la Journée Internationale de la Femme, sont marquées par cette perte, par cette violence, mais celles-ci nous donnent des forces pour lever la tête et être plus en alerte.

Pour cela, nous déclarons que, malgré la tristesse que nous ressentons, les larmes ne voileront pas nos yeux et le nœud qui nous opprime la gorge, à cause de l'assassinat de Berta, ne nous empêchera pas de crier et de réclamer Justice. Parce que le Marche Mondiale des Femmes est un mouvement international irrépressible. Et parce que nous allons intensifier la lutte, nous allons renforcer notre résistance et nos réponses aux agressions du système capitaliste patriarcal et néo-colonialiste, seront plus coordonnées, rapides et effectives. La MMF avec la fille de Berta Cáceres

Parce que s’ils touchent à une, ils sont en train de nous toucher à toutes.

Avril 2015

Aucune procédure disciplinaire dans la lutte contre les violences

Pas de procédure disciplinaire quand on lutte contre les violences

Une sage-femme devant la Chambre Disciplinaire Nationale de l’Ordre des Sages-Femmes, les faits :
Le 28 novembre 2010, aux urgences de la Maternité des Bluets, Valérie, sage-femme, enceinte de son troisième enfant est accueillie par une des sages-femmes de garde, Catherine Coq. Elle est accompagnée de ses parents et déclare venir suite à une dispute conjugale. Pour l’équipe médicale, son état justifie une hospitalisation pour repos. La situation de Valérie inquiète assez l’équipe pour qu’une information auprès de la PMI soit faite, afin d’organiser un accompagnement à domicile. Valérie entrera aux Bluets dans le suivi dit de Réunion Bleue qui propose un suivi pluridisciplinaire des femmes enceintes particulièrement vulnérables.
Deux ans plus tard, Valérie engage une procédure de divorce, porte plainte pour coups et blessures. Elle revient vers Catherine, la sage-femme de garde de l’époque et lui demande de rédiger une attestation. Catherine accepte et rédige cette attestation avec beaucoup de précaution, prévient immédiatement par courrier recommandé l’Ordre National et l’Ordre Départemental des Sages-Femmes du risque à venir de procédure. Dans son attestation écrite à la demande de la patiente, elle relate ce qu’elle a vu et entendu de la part de Valérie. Peu après, elle fait l’objet d’une plainte de la part du mari auprès de l’Ordre Départemental des Sages-Femmes, qui reçoit la plainte. La médiation a lieu en 2014. Elle ne mène à rien : la plainte est maintenue et Catherine ne retire pas son attestation. Après délibération, l’Ordre Départemental ne suit pas la plainte mais la procédure est lancée. Le Conseil Régional de l’Ordre des Sages-Femmes convoque Catherine en janvier 2015 devant la Chambre Disciplinaire de 1ère Instance. Celle-ci déboute la plainte et condamne le plaignant à payer 1500 euros pour les frais d’avocat. Le plaignant poursuit la procédure en interjetant appel de la décision de la Chambre Disciplinaire de 1ère Instance. Catherine est dans l’attente de la date de comparution devant cette même chambre.

 

Texte de la pétition :
Faire peur à un professionnel de santé qui s'engage aux côtés d'une femme victime de violences : une procédure inacceptable !
Malgré l'intention affichée sur son site internet de favoriser le repérage et la prise en charge des femmes victimes de violences, le Conseil National de l'ordre des sages-femmes s'apprête à convoquer devant sa chambre disciplinaire, une sage-femme qui a rédigé et remis en main propre à une de ses patientes victimes de violences conjugales, une attestation décrivant ce qu'elle a pu constater au cours de sa prise en charge.
La raison invoquée est la plainte pour violation du secret médical et non respect du code de déontologie, déposée par le conjoint violent.

 

Au mépris du code pénal qui protège le professionnel portant à la connaissance de la Justice les faits de maltraitance commis sur des enfants ou sur des personnes vulnérables, le Conseil de l'ordre des sages-femmes a décidé de donner suite à cette plainte : « Il ne pouvait en être autrement au regard des textes en vigueur. »
Donc, si vous êtes agresseur et que vous voulez museler le professionnel de santé qui s'occupe de votre victime, n'hésitez pas, une bonne plainte devant le conseil de l'ordre ébranlera le médecin ou la sage-femme et lui fera passer le goût de se mêler des affaires des autres.
Ce n'est pas acceptable !

Novembre 2014

AleXsandro Palombo

Les violences faites aux femmes inspirent cet artiste, illustrateur depuis 2007 et designer italien qui a travaillé pour la haute couture avant de fonder sa propre marque.

Il est l'auteur de plusieurs séries sociales contre la violence conjugale et les personnes en situation de handicap ou bien contre le harcèlement moral sur Internet.

Ayant subi une intervention chirurgicale pour l'ablation d'un cancer, il est lui-même en situation de handicap et en souffre profondément au plus profond de son corps et jusqu'au bout de sa vie.

Ses créations sont toutes consultables sur internet:

 

Novembre 2014

10 appareils téléphoniques "Grand danger" délivrés par le Parquet peuvent sauver des femmes. Il est relié à un centre qui déclenchera l’intervention la plus appropriée. C'est une expérimentation dans quelques départements.

Sauf que...une victime sur dix porte plainte...et le coup fatal peut être donné dès la première fois...

Vu dans Reims.lhebdoduvendredi no 323 (02 2013)

En 2014, après avoir montré son efficacité dans 13 départements, auprès de 304 femmes

victimes de violences conjugales, le téléphone "grand danger" doit être généralisé sur l'ensemble du territoire français.

Toutefois, il n'y a pour le moment que 500 appareils prévus, soit un peu plus de cinq téléphones par départements, pour la métropole.

Novembre 2017:

"En vie grâce à un téléphone d'appel d'urgence"

On tue les filles avant la naissance

Le ratio naturel des naissances est de 104 à 106 garçons pour 100 filles.

Inde, Vietnam

112 garçons pour 100 filles

Chine

120 garçons pour 100 filles

130 dans certaines régions

Azerbaïdjan, Géorgie, Arménie, Serbie, Bosnie

Plus de 115 garçons pour 100 filles

Quelles en seront les conséquences ?

Les spécialistes pronostiquent :

- l’accroissement de la polyandrie (une femme avec plusieurs époux)

- des scénarios catastrophes avec la prédation sexuelle, la violence et les conflits comme nouvelle norme sociale.

Mara Hvistendahl, journaliste britannique pour le journal « Sciences » admet « qu’historiquement, les sociétés où le nombre d’hommes dépasse celui des femmes ne sont pas agréables à vivre ».

Campagne des hommes pour 'HeforShe"

Emma Watson, actrice du rôle récurrent dans "Harry Potter", est ambassadrice pour l'ONU Femmes.

Elle a lancé en septembre 2014 une nouvelle campagne de l'organisation "HeForShe".

Il s'agit d'inciter les hommes à s'impliquer dans la lutte pour l'égalité et à rassembler la moitié de l'humanité pour appuyer l'autre moitié.

Matt Damon et le prince Harry soutiennent cette campagne.

~~La pauvreté des femmes en France en quelques chiffres.

Février 2013, chiffres du Conseil économique social et environnemental (Cese) sur une enquête « Les femmes et la précarité ».

Un constat :

4,7 millions de femmes vivent en-dessous du seuil de pauvreté (964 € par mois).

57% des bénéficiaires du RSA sont des femmes.

62% des mères seules éprouvent des difficultés financières importantes pour se nourrir avec une alimentation saine et équilibrée.

18% des femmes déclarent renoncer à des soins faute d’argent.

Seulement 12,3% des hommes renoncent aux soins.

Quelle en est la principale raison?

L’emploi des femmes. Les femmes représentent 75% des salariés en situation de sous-emploi. Elles occupent plus de 80% des postes de travail à temps partiel.

Quelle est la conséquence sur les retraites des femmes ?

Les femmes perçoivent en moyenne la moitié de la pension des hommes (879 € pour les femmes contre 1687 € pour les hommes).

Que revendiquent les femmes ?

Elles évoquent la nécessité de tenir compte de leur situation de mère dans le montant de leur pension.

Elles demandent la nécessité de faciliter la garde des enfants.

Elles réclament l’égalité des salaires entre les hommes et les femmes.

Même si je suis saoule,

quand je dis non, c'est que c'est non!

Genève

Mexique: plus de 7 femmes assassinées en moyenne chaque jour en 2016.

 

Ce chiffre est en augmentation de 18% par rapport à l'année 2015, au cours de laquelle 2324 meurtres de femmes avaient été recensés.

Le 39 19, un numéro qui peut sauver la vie.

 

Les féministes veillent à l'usage des mots dans la presse.

En voici un exemple avec Ouest-France:

 

Encore un journaliste de RTL qui ne veut pas utiliser le mot "féminicide":

 

La nécessaire sensibilisation des journalistes pour un traitement médiatique plus adapté des violences faites aux femmes:

 

"Drame conjugal", "accident", "féminicide" : les mots de l'affaire Daval posent question.

Enfin, on attend toujours que le gouvernement ouvre sa bourse et donne 1 milliard pour les associations de femmes qui s'occupent des victimes des violences...

 

Pour les journalistes: Les outils de Prenons La Une pour le traitement médiatique des violences contre les femmes sont à votre disposition.

La présidente de la Fondation des femmes Anne-Cécile Mailfert a réagi, ce mercredi sur
BFMTV, aux propos tenus par la défense de Jonathann Daval qui a avoué avoir tué sa femme ce mardi.

Ces avocats soulignent notamment "la personnalité écrasante d’Alexia Daval" ou encore "la
violence à l’égard de son mari". Selon elle, nous sommes face à un cas de féminicide qu’elle définit comme "le meurtre d’une femme parce qu’elle est femme". Anne-Cécile Mailfert déplore ainsi une "problématique de violences faites aux femmes, une problématique culturelle".

Arrêtons de romantiser les féminicides !

 

Jonathann Daval a avoué avoir tué son épouse, Alexia Daval, en octobre dernier. Il avait d’abord tenté de camoufler ce féminicide derrière une histoire d’assassinat mystérieux pendant son jogging. Derrière cette histoire, on ne peut d’abord s’empêcher de se demander combien d’affaires de « joggeuses assassinées » cachent en réalité des meurtres non pas de la part d’inconnus mais de maris, d’ex-compagnons, de proches ?

 

Le traitement médiatique révèle l’ampleur du travail qui reste à mener pour faire reconnaître les féminicides. En effet, l’avocat de Jonathann parle « d’accident », d’un homme « débordé »,face à Alexia qui aurait une personnalité « écrasante », le rabaissant…

 

Si ces mots sont ceux d’une personne chargée de la défense de Jonathann, il est inadmissible de voir les médias reprendre ces éléments de langage, repoussant la faute sur la jeune femme de 29 ans, parlant de « drame conjugal » et euphémisant les violences qu’elle a subies. En effet, il est irresponsable de la part de journalistes de parler d’ « accident » pour désigner un crime perpétré par un mari sur sa femme, qui l’aurait d’abord étranglé, puis aurait brûlé son corps et menti pendant de long mois sur ses actes.


Les meurtres de femmes par leur conjoint ou ex-conjoint ne sont pas des faits divers ni des drames romantiques : il s’agit de féminicides. Rappelons-le, en France, une femme meurt tous les 3 jours de violences conjugales.

Pour lutter contre toutes les violences faites aux femmes, il faut donner des moyens aux associations féministes et investir 5 milliards d’euros dans l’égalité femmes-hommes. Le Parti Communiste Français demande au gouvernement de s’engager réellement en mettant les moyens des ambitions affichées pour lutter contre les féminicides.

Laurence Cohen,

Responsable nationale de la commission Féminisme/Droits des Femmes Du Parti Communiste Français

Le 1erfévrier 2018

Castaner ? Encore lui ! LM (j’ai oublié des lettres…) pas les femmes….


 

«Pour qui se prend-il ?» : le recadrage de Schiappa par Castaner sème la zizanie.

 

http://www.leparisien.fr/politique/pour-qui-se-prend-il-le-recadrage-de-schiappa-par-castaner-seme-la-zizanie-02-02-2018-7536546.php

 

 

Dans le genre musical autorisant les féminicides :

 Johnny HallidayRequiem pour un fou.

“Je l’aimais tant que pour la garder,  je l’ai tuée.”

Dans une lettre publiée jeudi 8 févier sur le site du Syndicat national des journalistes (SNJ), le Progrès est pointé pour les inégalités entre hommes et femmes au sein du journal.

110 journalistes ont remarqué que :

Au sein de notre rédaction en chef, nous comptons une femme sur cinq personnes.

Les inégalités sont également salariales.

Le PCF pour l’exhumation des restes de Renée Lafont.

Sans raison autre que ses convictions socialistes et communistes, sa grande culture hispanophile, son métier, son travail de journaliste au « Patriote », sa féminité et son féminisme, elle est fusillée par les franquistes le 1er septembre 1936.

Elle est la première femme journaliste tombée dans l’exercice de son métier.

Inde : Quelques 239.000 petites Indiennes meurent chaque année en raison de négligences dont souffrent moins les garçons dans une société sexiste, ont affirmé des chercheurs.

(…) «La discrimination fondée sur le sexe ne les empêche pas seulement de naître, elle peut aussi précipiter la mort de celles qui sont nées».

    « Dragueur éconduit », « passion dévorante », « différend conjugal », « excès amoureux »… tant d’expressions journalistes minimisent des crimes. Depuis que Sophie Gourion a créé un Trumblr pour partir en guerre contre ce langage assassin, 350 articles ont été épinglés dans sept registres différents. Il semblerait que certains médias prêtent enfin une oreille attentive à ce que les féministes dénoncent depuis longtemps.

    Encore un titre de journal revu par les féministes;

    Ce n'est pas la déchirure d'un couple qui est à la barre du tribunal c'est un homme violent

     

    Publié dans Femmes

    Partager cet article
    Repost0

    Kayhan Kalhor, Iran et Turquie

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Kayhan Kalhor, Iran et Turquie

    ~~Kayhan Kahlor est né à Téhéran et commence à étudier la musique à 7 ans.

    A 13 ans, il joue dans l' orchestre national de radio et télévision de l' Iran.

    Il poursuit ses études musicales et apprend la tradition du radif,

    Il apprend aussi les traditions musicales kurdes et turques

     

    Après le conservatoire de Téhéran, il part sillonner l' Europe et s' installe à Rome et Ottowa pour étudier la musique classique européenne.

    Il possède un large éventail d' influences musicales,

    Il utilise plusieurs instruments mais revient toujours au violon persique,

    Il mêle la musique classique persane et les mélodies de la tradition kurde d'Iran.

    Empire Ottoman, 16e – 19e siècle
    1630 – 1850 : évolution et déclin
    Vers 1630 – 1660, les bleus prédominent, le rouge se fait plus discret, le dessin perd en précision. Apparaissent des représentations de la Mecque et de Médine, placées dans les lieux de prière, à proximité du mihrab. Il n’était pas rare qu’une lacune soit comblée par un carreau de remploi d’un motif différent. Vers 1720 – 1750, des céramistes d’Iznik viennent produire à Istanbul des carreaux à la vive palette, incluant le jaune, mais dont la qualité est inégale. Leurs motifs gagnent en modelé. Aux 18e et 19e siècles, Kütahya devient le principal centre de production de céramique. Les artisans, Arméniens pour la plupart, répondent aux commandes passées pour des églises.

    Bouteille à col long et à anses
    Iran, vers 1600 – 1800

    Verre soufflé dans un moule

    Egypte, 14e – 15e siècles
    Le décor de bois des complexes mamluks

     

    Les constructions des émirs et sultans mamluks comptent de grandes portes de bois, denrée souvent importée. Le bois vient d’Inde, de Madagascar ou d’Afrique centrale. Les essences précieuses et l’ivoire donnent toutes leurs couleurs et leur prix à ces chefs-d’œuvre de l’art de l’assemblage. Le procédé crée des surfaces morcelées, phénomène accentué par la technique de l’incrustation polychrome. Les compositions géométriques se développent à partir d’étoiles, produisant un décor infini et changeant.

    Publié dans musique

    Partager cet article
    Repost0

    La plus merveilleuse fête des mères

    Publié le par bmasson-blogpolitique

     

    ~~La plus merveilleuse fête des mères…

    Pour qu’elle soit parfaite et non imaginaire,

    Le jour de la fête des mères

    Devrait voir tous ses magasins ouverts.

    Chacun s’y servirait gratuitement

    Jusqu’à satiété également.

    Personne ne paierait l’hôtel non plus

    Et le restaurant serait offert en sus.

    Tous les spectacles seraient free

    De jour comme de nuit.

    On pourrait s’habiller selon son goût,

    L’une en princesse, l’autre en petit pou.

     

    Ce serait le paradis des maquilleuses

    Vouées à nous rendre heureuses.

    Ce serait l’Eldorado des shampouineuses

    L’Open day des masseuses

     

    The cre-a-tion des coiffeuses,

    La couleur des ongles serait merveilleuse.

    Tout tournerait autour du plaisir

    Et les cinémas diffuseraient des rires.

     

    Les transats attendraient patiemment

    Que les femmes s’y allongent lascivement.

    Les photographes fixeraient l’instant,

     

    Les sculpteurs graveraient gaiement,

    Les peintres huileraient les pans,

    Les créateurs créeraient frivolement.

     

    Les feux d’artifice jailliraient,

    Les trompettes éclateraient,

    Les orchestres s’ébroueraient,

    Le maestro guiderait

    Tous ces shows bigarrés.

     

    Sur toute la planète,

    Au même instant,

    Partout, la fête.

    Dans un joyeux tourment,

    Les Russes embrasseraient les Péruviennes,

    Les Inuites nézeraient les Parisiennes,

    Les Suédoises frôleraient les Italiennes,

    Les Espagnoles danseraient pour les Tchéchennes.

    De grands écrans retransmettraient

    Les poèmes, les textes, les extraits,

    Les commémorations de tous les hommes

    Qui joueraient pour un jour les bonnes.

    Plus de guerre, plus de conflit,

    Place à l’espoir, à la vie !

    Brigitte Masson.

    Publié dans mes poésies

    Partager cet article
    Repost0

    Les Baux de Provence

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Aquarelle des Baux

    Aquarelle de Baux-de-Provence

    Les Baux sous la neige

    Pechiney aux Baux de Provence

    Pompe Pinette

    Pompe à vide provenant de l’usine de Salindres, installée en 1946, alors que l’usine appartenait à la société Alais Froges et Camargue. Elle servait à la fabrication de l’alumine.

    Don de Aluminium Pechiney.

    Alès

     

     

    Les Baux au début de l'automne

    Une terrasse de café

    Le château

    Le château illuminé

    Le village

    Les Arlésiennes aux Baux de Provence

     

     

     

     

     

    Un vieux clou.

    Les Baux de Provence

    Illuminations de Noël

    Les Baux-de-Provence sont une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les Baux, situés dans le massif des Alpilles, sont aujourd'hui principalement un site touristique avant d'être un lieu de vie.

    Publié dans Le sud

    Partager cet article
    Repost0

    Le regard énigmatique

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    ~~Le regard énigmatique.

    Elle était dans le rayon des fruits et légumes.

    Elle se disait « Par quoi vais-je commencer, hum, hum ? »

    Elle fait un tour d’horizon.

    « Voyons…Par les poireaux, les citrons ? »

    Son regard balaie tous les rayons.

    Elle voit des ballons, jaunes, rouges, ronds.

    Elle démarre son choix par les tomates

    Et ne les choisit pas comme une automate.

    Elle les palpe, les soupèse.

    « En manger ne rend pas obèse ?

    Non ? Voyons combien ça pèse. »

    En s’approchant de la balance,

    Elle voit quatre personnes qui pensent.

    Ils parlent et écoutent avec courtoisie

    Un homme, l’un des deux maris.

    Une des femmes croise son regard.

    C’est drôle, rapide, elle s’illumine.

    Cela dure une seconde ou un quart.

    Quelque chose a changé dans sa mine.

    Ca éveille la curiosité de sa voisine.

    Elle aussi cherche du regard

    Ce qui a attiré l’attention de sa cousine.

    « Y a-t-il autour d’eux, tout près,

    Une connaissance à saluer, à ne pas froisser ? »

    Comme elle cherche de-ci, delà, là, là ? là !

    Ne voyant personne, elle ne comprend pas…

    Pendant ce temps, la femme au regard mystérieux

    S’échappe et part vers d’autres cieux.

    Brigitte Masson.

    Le regard énigmatique

    Anonyme napolitain

    XVIIe siècle

    Femme essuyant ses larmes

    Huile sur toile

    Cette toile montre une femme en pleurs dans un paysage nocturne. A-t-on affaire à une Madeleine repentante, à la figure d’Agar chassée par Abraham ou à une diseuse de bonne aventure volée à son tour ? L’éclairage très contrasté, la physionomie de la figure, le type de vêtements dérive du naturalisme caravagesque.

     Musée des Beaux-Arts

    Nancy

     

    Publié dans mes poésies

    Partager cet article
    Repost0

    Les indigents

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Elles dansent et ils récoltent

    Publié dans Prénom Brigitte

    Partager cet article
    Repost0

    1 2 > >>