Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

'Les fourberies de Scapin' de Molière - Houdon - Commedia dell'arte

Publié le par bmasson-blogpolitique

Théâtre – Les fourberies de Scapin.

De Molière

Mise en scène de Marc Paquien

2016

Scapin est joué par Denis Lavant

C’est son avant-dernière pièce écrite avant sa mort.

Les insultes de l’époque de Molière :

« Scélérat, infâme, homme sans foi, fat, maraud, traître, fieffé, faquin, etc »

Les femmes au temps de Molière :

« - Elle n’est point tant sotte et tout à fait passable, dit Scapin à propos de Hyacinthe qui lui plaît :

« Elle n’est pas tant sotte, ma foi, et je la trouve assez passable »

-Allons acheter celle que j’adore ! dit le fils d’Argante, Octave.

-Ce n’est pas en m’achetant qu’il m’aura toute entière, dit Zerbinette :

Acte 3 Scène I (…)

ZERBINETTE.— (…) J'ai l'humeur enjouée, et sans cesse je ris; mais tout en riant, je suis sérieuse sur de certains chapitres; et ton maître s'abusera, s'il croit qu'il lui suffise de m'avoir achetée pour me voir toute à lui. Il doit lui en coûter autre chose que de l'argent; et pour répondre à son amour de la manière qu'il souhaite, il me faut un don de sa foi qui soit assaisonné de certaines cérémonies qu'on trouve nécessaires. (…)

HYACINTE.— La ressemblance de nos destins doit contribuer encore à faire naître notre amitié; et nous nous voyons toutes deux dans les mêmes alarmes, toutes deux exposées à la même infortune.

ZERBINETTE.— Vous avez cet avantage, au moins, que vous savez de qui vous êtes née; et que l'appui de vos parents que vous pouvez faire connaître, est capable d'ajuster tout, peut assurer votre bonheur, et faire donner un consentement au mariage qu'on trouve fait. Mais pour moi je ne rencontre aucun secours dans ce que je puis être, et l'on me voit dans un état qui n'adoucira pas les volontés d'un père qui ne regarde que le bien.

HYACINTE.— Mais aussi avez-vous cet avantage, que l'on ne tente point par un autre parti, celui que vous aimez.

ZERBINETTE.— Le changement du cœur d'un amant, n'est pas ce qu'on peut le plus craindre. On se peut naturellement croire assez de mérite pour garder sa conquête; et ce que je vois de plus redoutable dans ces sortes d'affaires, c'est la puissance paternelle, auprès de qui tout le mérite ne sert de rien. (…)

SCAPIN.— Vous vous moquez; la tranquillité en amour est un calme désagréable. Un bonheur tout uni, nous devient ennuyeux; il faut du haut et du bas dans la vie; et les difficultés qui se mêlent aux choses, réveillent les ardeurs, augmentent les plaisirs. (…)

 

Molière

cour Napoléon

Paris

 

 

La fille ‘ôtée’ aurait pu servir de vengeance au père de Léandre en devenant son héritière. Argante a perdu une fille et souhaite déshériter son fils:

« Et que n’ai-je à cette heure la fille que le Ciel m’a ôtée, pour en faire mon héritière ! »

La peur d’entreprendre ?

« - Je hais ceux qui ont peur d’entreprendre des choses, dit Scapin »

"Je hais, dit-il, ces cœurs pusillanimes qui pour trop prévoir la suite des choses n'osent rien entreprendre."

L’énergie de Scapin qui aide et s’entremet pour assurer le bonheur des jeunes gens est rythmée par ses pieds qui tapent, par ses portés sur les épaules d’un autre acteur, par ses sauts. Il dégage une fougue, une énergie en exagérant sa gestuelle ou les mimiques du visage qui s’inspirent de la commedia dell'arte .

Bien entendu, tout l’humour se concentre sur la phrase « Mais qu’allait-il faire dans cette galère ? »

Don Juan

Molière

Par Jacno

-----------------------------------

Dom Juan de Molière

P 33 :

Il y environ cent cinquante versions de Dom Juan.

 

P 38 :

C’est Molière qui a donné à Don Juan sa réputation universelle.

 

P 40 :

Laurent Tailhade  pense que la fonction  de Don Juan est d’être irrésistible.

 

P 49 :

La Commedia dell’arte :

« Ces scènes étaient des sketches. Les réparties (…) dites dans les dialectes les plus divers, bolonais, piémontais ou vénitiens, étaient (…) inintelligibles aux auditeurs. (…) Mis la pantomime, l’expression corporelle dominaient ces représentations, et tout était lisible et saisissable. »

 

p 64 :

Quatre années après la mort de Molière, sa veuve vendit à Thomas Corneille, Corneille le jeune (…) le droit de traduire en vers le Dom Juan.

(…) Pendant deux siècles, cette traduction fut la pierre tombale du Dom Juan de Molière. On la joua à la Comédie Française plus de cinq cents fois entre 1677 et 1847.

 

P 78 :

Dom Juan m’est apparu ainsi comme un débauché sexuel auquel se juxtaposait un impuissant, puis un séducteur, (…), puis un grand seigneur méchant homme.

 

Dom Juan répond à Sganarelle qui trouve « fort vilain d'aimer de tous côtés »...

"Je me sens à coeur à aimer toute la terre."

Molière

Don Juan

Printemps des poètes

--------------------

P 291 :

Molière (…) mourut un soir afin que ses ouvriers et ses comédiens touchent le gain de leur journée.

 

Louis Jouvet

Témoignages sur le théâtre

Edition Champs arts 2009

Editions Flammarion 1952

-----------------------------------------------------

Marcel Jacno

1904 - 1989

Maison Jean Vilar

Avignon

08 19

 

Graphiste, typographe, Jacno est un homme de caractère(s). Il crée son alphabet pour ses affiches.

A la fin des années 1920, il travaille pour le cinéma. Dessinateur, il publie des caricatures dans la presse.

En 1947, il finalise le conditionnement du paquet de cigarettes des « Gauloises » (signature émise à un milliard et demi d’exemplaires par mois). Il travaille pour les parfumeurs.

Il travaille la mise en page dans les journaux (Ici Paris, Radar, Détective), dans l’édition (Julliard, Denoël, Hachette), dans les ouvrages (la Bible).

En 1951, il rencontre Jean Vilar. Il contribue à développer la notoriété du TNP, puis de nombreux théâtres parisiens.  

Gherardo Poli

Florence, 1674 – Pise*, après 1739

Architecture en ruine avec la commedia dell’arte

Huile sur toile

Le tableau a été probablement réalisé par Gherardo Poli et son fils Giuseppe.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

 

Tag de la tour de Pise à Nîmes

 

François II Bunel dit le Jeune

Blois, 1552 – Paris, 1599

Huile sur toile

Vers 1580

Commedia dell’arte

Cette toile est l’une des plus anciennes représentations de la Commedia dell’arte en France. Introduite à Paris vers 1575 par des troupes de comédiens italiens, les acteurs y engagent un jeu d’improvisation à partir d’un « canevas ». Ils endossent des rôles facilement reconnaissables par leur costume, mais également par les défauts ou qualités caricaturales des personnages.

La légende datant du XIXe siècle identifie les membres de la cour du roi Charles IX.

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

Scènes de la Commedia dell’arte

Flandres ou France

Dernier quart du XVIe siècle

Ce tableau illustre la vague des troupes de comédiens italiens (comme les Gelosi ou les Andreini) venus jouer en France à partir du dernier quart du XVIe siècle.

 

Musée Calvet

Avignon

Entrée gratuite

-----------------------------------------------------------

Denis Diderot

par Louis-Michel van Loo

1767

Louvre

Il fut emprisonné à Vincennes.

 

Page 119, sur la Commedia Dell’arte (notes) :

« Foires de Saint-Germain et de Saint-Laurent : on y trouvait aussi le théâtre de la foire, dans le style de a commedia dell’arte : acrobates et pantomimes ; l’autorisation de chanter n’avait été accordée aux comédiens de la foire qu’en 1714. Lesage (Arlequin, roi de Serendib), Marivaux, Piron, etc, ont débuté sur ces théâtres.

Denis Diderot

Histoire de madame de la Pommeraye

Folio classique 2018

Edition dérivée de Jacques le fataliste et son maître. (entre 1765 et 1784)

-----------------------------------------------------------

 

« Sous quelque gouvernement que ce soit, la nature a posé des limites au malheur des peuples. Au delà de ces limites, c'est ou la mort, ou la fuite, ou la révolte. »

Diderot.

-----------------------------

Cabu

Le buste de Molière par J-A. Houdon*

Salle Richelieu, Comédie Française, Paris

2009

Croquis personnel

Avignon

 

*

Jean-Antoine Houdon

Sculpteur

 

Jean-Antoine Houdon, né le 25 mars 1741 à Versailles et mort le 15 juillet 1828 à Paris, est un sculpteur français. Il est l'un des plus importants sculpteurs du XVIIIᵉ siècle. Réputé pour le rendu réaliste de ses œuvres, habile non seulement dans le travail en marbre, Houdon avait aussi un talent et aptitude pour façonner la terre, le plâtre et le bronze. On l'appelle souvent « le sculpteur des Lumières ».

Cour Napoléon

Paris

 

Molière en Gilet Jaune.

 

--------------------------------------------

P 18 (introduction) : la Commedia dell’arte :

« La pièce était donc entièrement tributaire de ses interprètes et pouvait se transformer complètement d’une représentation à une autre.

(…) L’improvisation exigeant de lui (= de l’acteur, NDLR) des qualités qu’il ne possédait pas toujours, il y suppléait par toutes forces d’artifices : tirades passe-partout, « lazzi » éculés, plaisanteries obscènes.

(…) Le niveau moyen des spectacles était assez bas, surtout au XVIIIe siècle.

 

Mémoires

Carlo Goldoni

Editions Mercure de France 1965 et 1988

Fin de l’écriture en 1787.

--------------

Jean Antoine Watteau 

Valenciennes, 1684- Nogent-sur-Marne,1721

 

L’Enchanteur

Huile sur cuivre

Troyes 

Musée des Beaux-Arts

 

Parmi des personnages de la Commedia dell’arte, un charmant guitariste joue de la musique.

 --------------

P 19 (introduction) : Molière :

 

Le dramaturge dont l’exemple exerça une influence déterminante sur Goldoni fut Molière.

 

P 332/33 : une pièce sur la vie de Molière :

 

Deux anecdotes de sa vie privée m’en fournirent l’argument. L’une est son mariage projeté avec Isabelle, qui était la fille de Béjart, et l’autre la défense de son Tartuffe.

(…) Le personnage de Valerio n’est autre chose que Baron, comédien de la troupe de Molière.

(…) La Chapelle (était, NDLR) ami de l’auteur et très connu dans son histoire.

 

Mémoires

Carlo Goldoni

Editions Mercure de France 1965 et 1988

Fin de l’écriture en 1787.

 

----------------

Molière

Albert Memorial 

Londres 

-----------

J-B-P Molière 
Comédie Française 
Paris

----------

 

Molière 
Né à Paris - Mort à Paris.
1622 - 1673
Paris
Souscription nationale.
--------

Le  Ragueneau :

Maître Restaurateur (1608 - 1654)

Les conseillers du Roy prenaient souvent leurs repas chez Ragueneau, mais aussi beaucoup d'artistes auxquels il lisait tout ce qu'il avait écrit pendant la nuit : parmi eux, le célèbre Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, ainsi que le redoutable polémiste Cyrano de Bergerac.

-----------

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Arles - Soutien aux 'huit de Goodyear'

Publié le par bmasson-blogpolitique

Arles - Soutien aux 'huit de Goodyear'

Demande de leur relaxe, ce soir à Arles

Signez la pétition:

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Mes aquarelles - Photos - Vidéos - Nîmes - Pan - Diane - Jean Nouvel

Publié le par bmasson-blogpolitique

Nîmes - Café devant les arènes

Les arènes, la grande roue, la nuit

 

Les arènes de Nîmes

Les arènes, la nuit

Pendant les fêtes de Noël, les arènes de Nîmes sont illuminées.

 

Nîmes - Nimeno et les arènes illuminé-e-s 01 18
Illuminations des arènes et de la statue de Nimeño II.
Tears for Fears
« Ola » avant le spectacle.
Le public s’enthousiasme à faire plusieurs fois le tour des arènes avec une « Ola ». Ca occupe le temps d'attente...

La Maison carrée à Nimes

Nîmes

La maison carrée

 

Le temple de Diane à Nîmes

Paolo Fiammingo

Attribué à Franck Pauwels

Anvers ( ?), 1540 – Venise, 1596

Diane chasseresse, vers 1592

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

 

Grand cadran Diane chasseresse

Début XIXe siècle

Email peint

Musée Paul Dupuy

Toulouse

Edmond Lévêque

Abbeville, 1814 - Paris, 1875

Diane

Marbre, 1866

Jardin des Tuileries

Paris

Maison du 20e siècle à Nîmes

La place de l'Horloge à Nîmes

Place du Marché à Nîmes

Tendresse à Nîmes

Piano dans un café à Nîmes

François Desnoyer

La musique – Non daté

Huile sur toile

Musée Desnoyer

Saint-Cyprien

 

Statue de Pan, dieu des pâtres, à Nîmes

 

Arles

Stade romain

Jardin Hortus

Pan et le roseau.

Mi-homme, mi-bouc, le dieu Pan vit dans la nature dont il est le protecteur.

Amoureux de la nymphe Syrinx, il la fait fuir en raison de son apparence effrayante. Elle demande secours à son père qui la transforme en roseau. Désespéré, le dieu coupe la plante pour en faire une flûte de Pan.

 

 

Fréjus

L’hermès double de Fréjus

Découverte en 1970 à Fréjus, cette œuvre en marbre de Carrare est une des plus remarquables sculptures du Midi de la France. On appelle « hermès » une série de têtes et de bustes surmontant un pilier. Elles datent du VIe siècle avant notre ère.

Le plus jeune des deux personnages, dont l’expression narquoise est si heureusement rendue, est facile à identifier : les petites cornes très érodées montrent qu’il s’agit de Pan, le dieu bouc de la mythologie grecque. L’autre personnage à la barbe soigneusement peignée et dont les oreilles sont pointues, est à situer dans le cercle de Dionysos-Bacchus. On peut hésiter avec son compagnon Priape, divinité de la fécondité et de l’abondance.

Probablement vers 40-50 ans de notre ère.

 

Pan à Rouen

Avignon

Musée lapidaire

Relief votif consacré aux nymphes nourricières par Philocratidès, fils de Nikératos.

A l’intérieur d’une grotte, trois Nymphes. La première tend une couronne à une figurine masculine (Démos, incarnation du Peuple ?) assise à gauche. Dans l’angle supérieur gauche, le dieu Pan en buste porte une double flûte (aulos) à sa bouche.

Grèce, Attique. Première moitié du IVe siècle avant J-C.

Provenance inconnue.

 

Avignon

Musée lapidaire

Autel votif consacré à Pan et Apollon

Consacré à Pan et Apollon debout à l’intérieur d’une grotte par Ermos ou Damos, fils d’Anthès. Pan abaisse une phiale (coupe) au-dessus d’un pilier hermaïque (pilier surmonté de la tête du dieu Hermès). Sur les côtés : une tablette à écrire (pinax) à gauche et une syrinx (flûte de Pan) à droite.

 

 

Johann Carl Loth

Munich, 1632 – Venise, 1698

Apollon et Pan

Huile sur toile

Pan défie par orgueil Apollon dans un concours musical. Assis, la main gauche sur sa flûte, il paraît écouter avec attention Apollon jouant de la lyre (Ovide, Métamorphoses, XI). D’origine bavaroise, Loth passa une grande partie de sa vie à Venise et s’est initié au naturalisme et au clair-obscur caravagesque.

Musée des Beaux-Arts

Caen

Musée de la romanité

Nîmes

Tête d’Apollon

29 – 27 avant notre ère

Bronze

La couronne de laurier et les mèches sur le front permettent de dater cette tête diffusée sur une série monétaire.

Ces monnaies étaient destinées à la paie des troupes engagées dans la bataille d’Actium. Auguste y fait figurer Apollon à qui il attribue cette victoire fondatrice de son règne.

Cette statue d’une hauteur de deux mètres avait probablement les yeux incrustés en argent.

 

Les crocodiles de Nîmes

 

Habit de fête

Le flamenco est un genre musical et une danse qui se danse seul, créé par le peuple andalou, sur la base d'un folklore populaire issu des diverses cultures qui s'épanouirent au long des siècles en Andalousie. Le flamenco date du XVIIIe siècle.

À l'origine, le flamenco consistait en un simple chant a cappella (cantes a palo seco ) dont le premier genre fut la toná, établie dans le triangle formé par Triana, Jerez et Cadix. Les claquements des mains pour accompagner s'appellent palmas, la danse, el baile (bailaor pour le danseur), la percussion se fait souvent avec le cajon, avec les pieds (zapateado, une sorte de claquette) et avec les castagnettes. La guitare classique en français est la guitare flamenca. La musique peut être nommée le toque.

Le flamenco a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO le 16 novembre 2010

Certains historiens considèrent que les Gitans par nomadisme, ont fortement contribué à la diffusion du flamenco en arrivant en Espagne, au début du xve siècle. Ils ne furent pas seulement les diffuseurs de cet art, mais les importateurs de la sémantique flamenca, dont la source est indienne, aussi bien pour la danse que la musique.

Il existe aussi de nombreuses initiations pour enfants, ce qui n'existait pas auparavant, cela étant plus ou moins réservé aux adultes en tant que danse de l'amour. Appelé ainsi en raison du mouvement collé et de la vivacité des gestes effectués.

(source Wikipédia)

En 2016, à Nîmes La "Polka Trisch Trasch De Strauss" jouée avec des Castagnettes.

Spectacle de castagnettes à Nîmes.

Les castagnettes sont des extensions des doigts. C’est le symbole des Espagnoles.

Mais Nîmes n’est pas loin de la frontière espagnole et de nombreux habitants sont originaires d’Espagne. Après la guerre d’Espagne, de 1936 à 1939, de nombreux réfugiés républicains se sont retrouvés de l’autre côté de la frontière, en France. Ils s’y sont installés, après avoir survécu dans des passages dans des camps le long des plages françaises, ne pouvant pas revenir dans leur pays dirigé d’une main de fer par le dictateur Franco.

Elles sont mises en scène autour d’une chorégraphie suivie par le groupe de femmes. Cela permet de les magnifier. Le bonheur est présent dans le partage. Le chant accompagne le rythme. Ou bien c’est l’inverse.

La culture musicale est toujours transmise de génération en génération. Elle permet de relier les personnes à leurs origines et à leurs ancêtres qui sont loin géographiquement, mais pas dans leur cœur.

On retrouve les castagnettes en Italie et au Portugal. Elles sont un instrument de musique fabriqué en bois dur. Il y  a une castagnette mâle  (macho) et une femelle (hembra).

Les Chinoises à Nîmes

Carillon à Nîmes

En attendant...

Porte du parc

Changement subtil mais certain de couleurs qui illuminent la façade d'un immeuble à Nîmes

Nemausus

 

 

Nîmes (Gard)

Immeuble d’habitation Nemausus I

1985 – 1987

Jean Nouvel (1945)

Jean-Marc Ibos (1957), architectes

Mettant en pratique l’idée selon laquelle « un beau logement est un grand logement », les architectes ont créé des appartements dont la superficie est bien supérieure à celle des logements sociaux traditionnels. Rejet des circulations en périphérie de l’immeuble et absence de cloisons dans les appartements permettent un gain d’espace non négligeable. Les divers types des 114  logements (du deux au cinq pièces) bénéficient tous de grandes terrasses adaptées au climat méditerranéen. L’esthétique intérieure et extérieure de l’immeuble est industrielle.

L’ensemble se compose de deux barres parallèles séparées par un mail planté dans la tradition du Midi.

Cité de l’architecture et du patrimoine

Paris

 

 

Jean Nouvel

Architecte

Fondation Cartier pour l’Art Contemporain

1991 – 1994

Boulevard Raspail, Paris 14e

Avec Emmanuel Cattani

Pavillon de l’Arsenal

Paris

 

Jean Nouvel

Architecte

Siège de l’agence de publicité CLM/BBDO

1988 – 1992

Ile Saint-Germain, Issy-les-Moulineaux (92)

Avec Emmanuel Cattani

Pavillon de l’Arsenal

Paris

Le nouveau musée d'histoire

 

DJ. Bjalava R. Nicoladze

Le taureau

Nîmes – L’Esplanade

 

Les spectacles dans les arènes de Nîmes.

Voici un enchevêtrement de tubes qui va supporter les spots, l’éclairage pour le spectacle de nuit, et les enceintes pour reproduire le son en puissance XXX. La jungle tubulaire s’élève haut, s’évase largement sur les côtés et chevauche les têtes des musiciens. Le Légo est parfait. Il ne faudrait pas qu’il s’écroule…(je pense à la scène de Madonna qui s’est écroulée à Marseille, causant un mort).

La nuit, un-e ingénieur-e du son, un-e autre aux lumières, s’accordent sur la musique pour faire des effets. Ici, des éclairs dans la nuit sur le rythme musical.

Publié dans mes peintures

Partager cet article
Repost0

Le cimetière du Père Lachaise à Paris - Quelques tombes

Publié le par bmasson-blogpolitique

Parmi celles-ci, vous trouverez:

Jim Morrison et Oscar Wilde

Jim Morrison et les Doors

Jean-Yves Reuzeau

Edition Librio musique 2001

Page 11 :

Le meurtre symbolique du père sera définitivement accompli en 1967 avec la chanson « The End », avec cette terrible réplique : « Père ! je veux te tuer. Mère ! je veux te… »

Jim se retrouve seul avec son art, mais aussi avec l’alcool et le LSD, qu’il découvre comme une partie non négligeable de sa génération.

(…)

 

Jim déclare se sentir comme un arc qu’on aurait tendu vingt-deux ans durant et soudain lâché : « J’ai toujours été attiré par tout ce qui traite de révolte contre l’autorité. J’aime les idées qui parlent de détruire ou de renverser l’ordre établi. Je m’intéresse à tout ce qui traite de révolte, de désordre, de chaos – et surtout aux activités qui ne semblent avoir aucun sens ».

En 1967, la famille est sans nouvelles de l’aîné depuis deux ans. A l’écoute de « The End », Steve Morrison, alors au sommet de sa carrière militaire, comprend qu’il a définitivement perdu son fils insoumis.

 

Jim Morrison à Saint-Quentin-la-Poterie

--------------------------------------------

Oscar Wilde
 
Sa tombe est la plus visitée du cimetière avec celle de Jim Morrison.
C’est un mausolée de marbre blanc. Le sphinx ailé représente Wilde qui part après tous ses déboires. Sur le sphinx, ses attributs sexuels ont été endommagés par des étudiants peu scrupuleux. Le visage du sphinx reproduit le visage de Wilde. Il avait des lèvres très épaisses et très charnues et un regard un peu langoureux.
Ses restes ont été transférés du cimetière de Bagneux au cimetière du Père Lachaise bien des mois après par son dernier amant Robert Ross. Il a fait une souscription auprès des riches Londoniens pour avoir une tombe digne de ce nom.


 

Oscar Wilde, dont le nom complet est Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde, est un écrivain irlandais, né à Dublin le 16 octobre 1854 et mort à Paris le 30 novembre 1900.
 
Tombe créée par Jacob Epstein (1880 – 1959)
Sir Jacob Epstein est un sculpteur américain qui a surtout travaillé en Angleterre. Il fut un pionnier de la sculpture moderne, dont les œuvres souvent controversées repoussaient les limites de ce que l'art pouvait montrer.
La tombe est intitulée  Flying Demon Angel (« ange-démon volant »). Elle  a été sculptée dans un bloc de vingt tonnes, de 1911 à 1914.


Des vitres plastiques de deux mètres de hauteur ont été apposées sur les parois de pierre pour empêcher que ses admirateurs ne s’approchent et déposent le traditionnel baiser sur ce lieu romantique, le monument étant couvert de rouge à lèvres depuis le début des années 1990.

John Lydon

Alias Johnny Rotten

La rage est mon énergie.

Editions du Seuil

2014

Page 76 :

« Oscar Wilde me faisait mourir de rire. Bien au-dessus du lot, ce type-là. Pas du genre à se laisser abattre. Il avait un style de vie très dangereux pour l’époque. (…)Il dénigrait tellement la classe dont il était issu : il en a pointé tous les défauts. »

Oscar Wilde vu par Stefan Zweig

Stefan Zweig

Marie Stuart

Traduction d’Alzir Hella

Le livre de poche

1935

Après l’assassinat du mari de Marie Stuart, Stefan Zweig se demande quelle attitude un criminel doit adopter.

Marie Stuart pourrait rompre avec Bothwell, reconnu comme coupable par tous les Ecossais. Elle pourrait aussi feindre la douleur pour éloigner les soupçons qui pèsent sur elle.

Il est étonné car elle ne réagit pas.

Page 221 :

« De même la volonté d’Oscar Wilde s’effondre avant son arrestation. Ses amis l’ont averti, il a encore le temps, il a de l’argent, il pourrait prendre le train et mettre la Manche entre lui et la police. Mais non, il reste dans sa chambre à attendre on ne sait quoi, le miracle ou l’anéantissement. »

Le lièvre aux yeux d’ambre

Edmund de Waal

Libres Champs 2010

Edition Albin Michel 2011

Flammarion 2015

Oscar Wilde

Page 121 :

« Pour écrire il me faut du satin jaune ».

Oscar Wilde :

« J’ai mis tout mon génie dans ma vie et seulement mon talent dans mes œuvres », d’après André Gide.

 

Œdipe d'André Gide (costumes à la maison Jean Vilar à Avignon)

Il finit tragiquement. Il meurt à quarante-six ans dans des conditions atroces dans l’hôtel d’Alsace. Il avait purgé deux ans de prison, avec travaux forcés, pour outrage aux mœurs à cause de son homosexualité (sodomie), suite à son procès en 1895. C’était interdit dans la société victorienne puritaine et c’était un crime très grave. Il s’affiche avec le jeune lord Alfred Douglass.

Il meurt d’une otite non soignée par manque d’argent. Elle se transforme en méningite encéphalique. Avait-il la syphilis ?

« La musique met l’âme en harmonie avec tout ce qui existe. »
Oscar Wilde.

La tragédie personnelle d’Oscar Wilde.

L’auteur du portrait de Dorian Gray a été condamné à deux ans de travaux forcés à cause de son homosexualité.

Oscar Wilde et l'austérité

---------------------------------------------------------

 

 

 

« L'irresponsabilité aggrave les fautes. »
Marcel Proust

Les femmes oubliées du Père-Lachaise.

Une carrière, aussi hors du commun soit-elle, peut déboucher sur un oubli funeste partiel ou total.4

(…) Qui connaît la cartomancienne Marie-Anne Lenormand, l'espionne  Juliette Dodu ou l'aéronaute  Sophie Blanchard? Comment peut-on expliquer autant de destins de femmes effacés, minimisés ou réinterprétés à travers le prisme masculin? 

(…) «Une journée entière m'a été nécessaire pour trouver la tombe de la peintre  Constance Mayer, dépourvue d'inscriptions et avec pour seul indice une sculpture de caniche sur ladite sépulture.»

(…) Si le nom de Rosa Bonheur n'est pas inconnu des Parisien·nes, il est plus souvent associé à une guinguette du parc des Buttes-Chaumont qu'à l'artiste-peintre la plus célèbre du XIXe siècle.

(…) Longtemps éclipsée par la renommée de son illustre conjoint Robert Capa, Gerda Taro est pourtant l'une des premières femmes photojournalistes. 

(…) «Sophie Germain – rentière», peut-on lire sur le certificat de décès de cette femme, morte d'un cancer du sein en 1831.

Lire aussi:

 

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Camille Claudel et Rodin à Reims - Lille - Londres - Calais

Publié le par bmasson-blogpolitique

Lire aussi:

Auguste Rodin

Paris, 1840 – Meudon, 1917

Les bourgeois de Calais

Beaux Arts

Lille

 

De gauche à droite :

 

Eustache de Saint-Pierre

Jean de Fiennes

Andrieu d’Andres

Pierre de Wissant

Jean d’Aire (1ère épreuve)

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

Auguste Rodin

La toilette de Vénus ou le réveil

1905

Marbre

Musée des Beaux Arts de Lille

 

Paris, 1840 – Meudon, 1917

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Auguste Rodin

Paris, 1840 – Meudon, 1917

 

Faunesse debout

Marbre

 

Musée des Beaux Arts de Lille

 

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Youtube bloque la vidéo que j'ai réalisée sur la statue de Rodin "La Faunesse debout" pour les moins de 18 ans.
 
Ca doit être pornographique.
 
Que dire des statues de femmes nues? Il y en a un paquet....
-----------

Auguste Rodin

Paris, 1840 – Meudon, 1917

L'ange déchu

Marbre

Musée des Beaux Arts de Lille

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

 

Ces figures, connues comme les Bourgeois de Calais, commémorent six citoyens de cette ville qui s’offrirent elles-mêmes en otage à Edouard III après qu’il eut tenu le siège en vain de cette ville pendant un an en 1347.Ils devinrent libres à la succession de Philippe de Hainault.

 

 

Rodin

Les bourgeois de Calais

Musée de Rodin

Paris

 

 

 

Auguste Rodin 

Paris, 1840 – Meudon, 1917

Les Bourgeois de Calais à Calais

 

Les Bourgeois de Calais est un groupe statuaire d'Auguste Rodin commandé par la ville de Calais où a été inauguré le premier exemplaire en bronze en 1895.

Les bourgeois de Calais statue en bronze réalisée par Auguste Rodin représente six notables de Calais se sacrifiant pour laisser la vie sauve à l'ensemble des habitants de la ville sur le point de se rendre aux Anglais, après un long siège, le 4 août 1347.

La statue des Bourgeois de Calais au pied du beffroi est devenue le symbole de la cité.

------------

Publié dans Camille Claudel

Partager cet article
Repost0

Le musée des beaux-arts de Reims - Jacques Louis David - Rabelais

Publié le par bmasson-blogpolitique

Reims

Musée des Beaux-Arts

Ses origines

C'est pendant la Révolution française. En 1792, la municipalité constitue sa première collection avec les oeuvres saisies.

 

Le musée des beaux-arts de Reims - Jacques Louis David - Rabelais

Château de Versailles

François Rabelais

1483 – 1553

Ecrivain

Par E. Gatteaux

Salon de 1822

 

François Rabelais (1483 – 1553) : médecin et homme de lettres, il aurait assisté à la rencontre d’Aigues-Mortes entre François 1er et Charles Quint en 1538.

Rabelais

cour Napoléon

Paris

 

Anonyme

Portrait de Rabelais lisant.

17e s 

Ecole française. Fusain.

Maison natale "La Devinière".

Bésicles sur le nez, souriant.

Anonyme

Portrait de Rabelais.

17e s 

Huile sur toile

Maison natale "La Devinière".

Figure d'un moine rieur. Oeil moqueur. Lèvre lippue. Cette création eut un succès extraordinaire et traversa victorieusement les XVIIIe et XIXe siècles.

 

 

 

Delpech François Séraphin

1778 - 1825

Portrait de Rabelais

Gravure.

Maison natale "La Devinière".

Rieur cynique, air sérieux dans sa malice, Dans le style Sarrabat.

-------------

Hubert Louis-Noël

1839 - 1925

Maquette pour un monument à Rabelais

1878

Plâtre.

Maison natale "La Devinière".

Costume de docteur en médecine avec le bonnet carré doctoral du début du XVIe siècle. Air sérieux. 

--------

« La Devinière », maison natale de François Rabelais.

Les caves troglodytiques et sa chambre à l’étage.

François Rabelais serait né en 1483 ou 1494 à La Devinière, “maison des champs” située à Seuilly, à 7 kilomètres de Chinon. Lorsqu’il écrit Gargantua, l’écrivain fait de sa maison natale et du paysage alentour l’épicentre des guerres picrocholines.

La Devinière est une maison des champs située à Seuilly en Touraine. Elle abrite le musée Rabelais, membre de la Fédération des maisons d'écrivain, labellisée « Maisons des Illustres » et « Musée de France ». François Rabelais y est probablement né et y a passé son enfance.

La Devinière se compose de plusieurs maisons regroupées autour d’une cour carrée : un logis du 15ème siècle accueillant notamment la chambre de Rabelais.

 Le logis de Rabelais, construit au 15ème siècle, est une bâtisse composée de deux étages en pierre de tuffeau. Cette maison de maître est flanquée d’un pigeonnier-grange du 17ème siècle, édifice emblématique du lieu.

La Devinière est le seul musée consacré à François Rabelais.

--------------

Tag 

Cake  (celui qui l'a dessiné est un gourmand gourmet…)

Marseille

Musée Calvet

Avignon

Entrée gratuite

 

Pierre-Henri Révoil

Lyon, 1776 – Paris, 1842

Charles-Quint à l’abbaye de Saint-Just

1836

Huile sur toile

 

Le musée des beaux-arts de Reims - Jacques Louis David - Rabelais

Lié-Louis Périn-Salbreux

1753 – 1817

La Duthée couchée

1778

Huile sur toile

Rouen

Jacques-Louis David (attribué à)

Paris 1748 - 1825  Bruxelles

Portrait présumé de son geôlier

Jacques-Louis David

Paris, 1748 – Bruxelles, 1825

La mort de Bara

1794

Huile sur toile

La toile a été peinte à la suite d’une décision de la Convention du 28 décembre 1793 et restée inachevée après la chute de Robespierre le 9 Thermidor An II. L’œuvre conservée dans l’atelier de David a été vendue aux enchères et acquise d’abord par le comte de Pourtalès, puis par Horace Vernet, petit-fils de Joseph.

 

Jacques Louis David

Paris, 1748 – Bruxelles, 1825

Saint Roch intercédant la Vierge pour la guérison des pestiférés

1780

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts

Marseille

 

 

 

 

Jacques-Louis David

Paris, 1748 – Bruxelles,  1825

Huile sur toile

1779

Le philosophe

Cette toile a été réalisée à Rome, pendant son séjour entre 1775 et 1780 à l’Académie de France à Rome. Davif se débarrasse de l’influence du style François Boucher. Ce philosophe aux traits caravagesques est ainsi une figure inspirée d’une tête d’apôtre de La Cène de Valentin de Boulogne (1591 – 1632)

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

                       Jacques-Louis David sur le fronton de la Mairie de Paris 

Jacques Louis David

Paris 1748 - 1825  Bruxelles

Le combat de Minerve contre Mars

Esquisse

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts

 

Jacques Louis David

Paris 1748 - 1825  Bruxelles

Napoléon en habits impériaux

1805

Huile sur bois

Lille

Musée des beaux Arts

Ce portrait devait orner la salle d'audiences de la Cour de Gênes. Napoléon rejeta cette représentation qu'il jugeait mauvaise.

------------------

Léon Matthieu Cochereau

1793 – 1817

Intérieur de l’atelier de David

Vers 1815

C’est un remarquable témoignage sur l’organisation d’une école de peinture.

La version présentée au Salon de 1814 est aujourd’hui au musée du Louvre.

Fécamp

Musée les Pêcheries

Jacques Louis David
Paris 1748 - 1825  Bruxelles
Portrait de Juliette Blait de Villeneuve 
Lens Louvre 
1824
Huile sur toile
 
Juliette Blay de Villeneuve est la nièce de Julie Clary, épouse de Joseph Bonaparte, frère de l'empereur Napoléon 1er et ancien roi d'Espagne, qui tient à Bruxelles un salon fréquenté par le milieu napoléonien exilé après la chute de l'Empire en 1815.
---------------

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Le Louvre - Antonio Canova - Psyché ranimée par le baiser de l’Amour

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

Antonio Canova
Possagno, 1757 – Venise, 1822
Psyché ranimée par le baiser de l’Amour
 
Marbre
------------------------------------------------------

Page 222 :

« Mais la grande affaire de Madame Récamier à Rome, ce fut le sculpteur Canova. Sa réputation était immense. (…) Il reçut Juliette le bonnet de papier du sculpteur à la main et, refrain connu, tomba amoureux d’elle. Ce qui était d’autant plus méritoire qu’il aimait plutôt les garçons. » Elle resta de marbre devant cet élan amoureux. Devant les deux bustes qu’il fit d’elle en secret, elle ne manifesta aucun enthousiasme. « Dépité, Canova transforma l’un des deux bustes de Juliette Récamier en une Béatrice de Dante. » C’était la rupture.

 

Jean D’Ormesson

De l’Académie française

Mon dernier rêve sera pour vous

Une biographie sentimentale de Chateaubriand

Editions Jean-Claude Lattès, 1982

------------------------------------------------

Musée du Petit Palais

Entrée gratuite

 

Scène courtoise – Le baiser

Fresque provenant d’une maison de Sorgues (Vaucluse).

2e moitié du XIVe siècle

 

Musée du Petit Palais à Avignon

Entrée gratuite

Botticelli et son atelier

L’apparition du Christ à Marie Madeleine

La rencontre entre Saint François (1182 – 1226) et saint Dominique (1170 – 1221)

François porte la robe de bure des Franciscains, la cordelière à trois nœuds, représentant les vœux de chasteté, pauvreté et obéissance.

Dominique est vêtu de l’habit dominicain avec une étole sur le front.

 

 

Paris

Le Musée du Louvre.

 

L’alarme fonctionne bien. Les essais sont concluants.

L’esplanade qui est habituellement noire de monde, est désespérément vide.

Quand pourrons-nous retourner dans les musées ?

 

Deux pièces d'armures du XVIe siècle, dérobées en 1983, ont été restituées ce mercredi au musée du Louvre. (03 21)

Camille Thomas continue son tour des musées de France : après avoir investi Musée des Arts Décoratifs de Paris, elle réveille les sculptures du Musée du Louvre, avec son violoncelle.

 

 

L’oeuvre « La Jeune Grecque », chef-d’oeuvre exposé à la galerie David d’Angers, quittera Angers la semaine prochaine pour le musée du Louvre.

 

À 518 ans, la Joconde n’est plus vraiment habituée à ne plus faire l’admiration des visiteurs. 

 

En attendant sa réouverture, le musée du Louvre est briqué quotidiennement, les ouvriers s’affairent à des travaux d’entretien.

-------------------

Marta Syrko travaille comme photographe professionnelle depuis 6 ans. Son éventail varie entre la mode et l’imagerie cinématographique. Elle est hautement qualifiée avec l’éclairage naturel et de studio. Ses principaux types de photographie sont le portrait, la mode et la photographie d’art.

09 21

-----------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

La peinture au musée du Louvre, à Paris - Louis Béroud - Musées à Paris

Publié le par bmasson-blogpolitique

Mon aquarelle

D'après Louis Béroud

1883

 

Au Salon carré du Louvre

 

Au musée Fabre à Montpellier

 

Le musée du Louvre fermé en raison d'un mouvement des agents d'accueil.

 

Le Musée du Louvre était fermé lundi 27 mai en raison d'un mouvement social.

 

(…) Le public augmente et les effectifs diminuent, déplore Sud Culture.

"En 2018 la fréquentation du Louvre a franchi la barre des 10,2 millions de visiteurs. Alors que le public a augmenté de plus de 20% depuis 2009, le palais, lui ne s'est pas agrandi et les effectifs n'ont cessé de diminuer", affirme le syndicat.

LES MUSÉES GRATUITS À PARIS LE PREMIER DIMANCHE DU MOIS.

Le musée Delacroix

Le musée Guimet

Le musée des Arts et Métiers

Le Centre Pompidou

Le musée du Quai Branly

Le musée de l’Orangerie

Le musée d’Orsay

 

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Musée Rodin à Paris - Les statues à l'intérieur

Publié le par bmasson-blogpolitique

Rodin et la danse : décomposer le mouvement pour mieux le recréer.

De Nijinski au Cambodge.

Energie.

"On pensait jusqu'en 2015 que Rodin avait modelé chacune de ces statuettes comme une oeuvre unique: en fait il a modelé des morceaux et en a fait un tirage pour les réassembler", souligne-t-elle

 

Page 36 et 37. La comparaison à Nijinski :

A l’occasion d’une tournée triomphale en France et au Royaume-Uni, en 1961, Rudolf Noureev sème ses gardiens du KGB. Les autorités russes veulent le rapatrier rapidement en Russie pour le surveiller et lui rappeler les règles de l’obéissance.

 

« Il avait fait sensation à chacune de ses apparitions et la qualificatif de « nouveau Nijinski » courait sur toutes les lèvres. »

 

Philippe Grimbert

Rudik

L’autre Noureev.

 

Editions Plon, 2015.

-------------------------

Jean Cocteau

Portraits-souvenir

Les Cahiers Rouges

Grasset, 1935

 

Page 112 :

Isadora Duncan.

Elle est morte « victime de la complicité d’une voiture de course et d’un châle rouge. »

---------

 

Isadora Duncan, « la plus grande danseuse du monde ».

Film de Ken Russell.

1966.

La vie scandaleuse de la danseuse américaine des années 1920, Isadora Duncan, que Ken Russell a décrite comme « en partie génie et en partie charlatan ».

Ken Russell a toujours eu un faible pour Isadora (BBC, tx. 22/9/1966) également connu sous le nom d’Isadora Duncan, The Biggest Dancer in the World), le citant comme l’un de ses films préférés de la BBC.

Discutant de sa performance avec son biographe John Baxter, Russell pourrait bien avoir résumé toute sa carrière:

C’est étrange que les gens ne puissent pas concilier vulgarité et art. C’est la même chose pour moi. Mais ne confondez pas vulgarité et commercialisme. Par vulgarité, j’entends une chose exubérante plus grande que nature légèrement de mauvais goût. Et si cela n’a rien à voir avec l’Art, n’avons rien à voir avec l’Art. 

(…) L’heure restante est consacrée à l’examen beaucoup plus détaillé du même matériel, essayant d’expliquer les motivations derrière sa vie et sa carrière souvent scandaleuses tout en transmettant à la fois ses ambitions impossibles et ses réalisations réelles.

(…) Russell présente cela comme un mélange de matériel dramatisé et de séquences fantastiques qui mélangent des numéros de danse originaux avec des images de Olympia de Leni Riefenstahl (Allemagne, 1938), un paean* extatique à la gloire du corps humain.

 

La plupart des écrivains de fiction réfléchiraient à deux fois avant de tuer leur personnage central en la faisant étrangler par une écharpe prise dans les roues d’une voiture.

Deux ans plus tard, Vanessa Redgrave jouera le même rôle dans le biopic grand écran Isadora (d. Karel Reisz, 1968), co-écrit par Melvyn Bragg, collaborateur régulier de Russell. Sans surprise, c’était une affaire plus calme, bien que la performance de Redgrave ait été nominée aux Oscars.

* Péan

Un péan ou pæan (du grec παιάν) est un chant ou un poème lyrique en action de grâce ou célébrant le triomphe. Péan (ou Péon) est à l'origine le nom d'un dieu guérisseur dans la mythologie grecque, puis une épiclèse d'Apollon, mais le nom recoupe par la suite celui d'un chant à l'honneur de ce dernier. Ce type de chant sera ensuite utilisé pour louer d'autres dieux puis finalement utilisé en l'honneur d'êtres humains.

----------

Isadora Duncan, née le 26 ou le 27 mai 1877 à San Francisco, et morte le 14 septembre 1927 à Nice, est une danseuse américaine qui révolutionna la pratique de la danse par un retour au modèle des figures antiques grecques. Par sa grande liberté d'expression, qui privilégiait la spontanéité, le naturel, elle apporta les premières bases de la danse moderne européenne, à l'origine de la danse contemporaine. Influencée par son frère Raymond Duncan sur un retour à l'hellénisme et le culte du corps, elle a voulu redonner toute sa place à la beauté, à l'harmonie du corps, osant s'exhiber presque nue, dissimulée seulement par quelques voiles. Par ailleurs, son travail chorégraphique accorde une place particulière à la spiritualité.

------

 

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

Auguste Rodin

Paris, 1840 – Meudon, 1917

Psyché transportée par la chimère.

Vers 1907

Marbre.

La déesse de la beauté, Aphrodite, jalouse de Psyché, la condamne à mort : son père est enjoint de la conduire au sommet d’une montagne où un monstre doit la dévorer. Mais, le dieu de l’Amour, Eros, séduit par la jeune fille, la fait enlever par Zéphyr. Cette histoire permet à Rodin de jouer sur l’opposition entre le marbre brut symbolisant la montagne et le fini des corps qui s’élancent, accentuant l’impression de mouvement.

Auguste Rodin

Paris, 1840 – Meudon, 1917

La Voix intérieure

1897

Plâtre

Musée des Beaux-Arts

Marseille

 

 

D'après le " Baiser de Rodin"

Toulouse

 

Auguste Rodin

France, 1840 – 1917

Etude pour Pierre de Wiessant, nu

Bronze

1875/1876

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

 

 

Cette « Grande Ombre » de Rodin fait partie de la Porte de l’Enfer, œuvre centrale de l’artiste.
Château de Caen

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/une-statue-de-rodin-debarque-au-chateau-3384697

 

 

Kouka

Graph

"Le penseur"

Puces de Saint-Ouen

 

Auguste Rodin

1840 – 1917

Victor Hugo

Buste en bronze sur piédouche en marbre, modèle 1899 – 1900, fonte en 1908.

Maison de Victor Hugo

Place des Vosges

Auguste Rodin

1840 - 1917

Buste de Balzac

1892 - Fonte de Alexis Rudier.

Fontevraud

Abbaye royale

Entre la période des recherches et celle de la réalisation, il s'écoule plusieurs années.

Il élabore plusieurs statues de Balzac: un nu, un bras croisés, un bedonnant, un pied en avant, un cheveux courts. 

Ce portrait se veut ressemblant.

--------------

Auguste Rodin

1840 - 1917

Balzac, étude de nu C.

Plâtre original, 1892. 

Musée Honoré de Balzac

Château de Saché

------------

Auguste Rodin

1840 - 1917

Balzac, étude finale.

Moulage en plâtre.

1897. 

Georges Rudier en a certainement fait 12 moulages en bronze à partir de ce moulage, entre 1972 et 1976.

Musée Honoré de Balzac

Château de Saché

------------

 

Manuel H.

Rodin dans son atelier

Vers 1900.

Musée Honoré de Balzac

Château de Saché

-----------

 
Auguste Rodin 
Pygmalion et Galatée 
1889 
Paris 
Musée d'Orsay 
 
La statue aimée par Pygmalion s'éveille.
 
--------------

Publié dans Camille Claudel

Partager cet article
Repost0

Le musée Rodin à Paris - Les tableaux - Eugène Carrière

Publié le par bmasson-blogpolitique

Rouen

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Femme nue allongée

Huile sur toile

Une femme vue de dos est allongée, nue, sur un lit. Face à elle, une masse sombre se détache du reste de la composition, exacerbe la blancheur de l’oreiller qu’elle serre entre ses bras. Est-ce un homme vêtu de noir introduit dans l’intimité de l’alcôve ? Le peintre place au centre du regard la partie charnue de son modèle, faisant de ses rondeurs le sujet principal de son tableau. On pense aux Vénus callipyges (grec : qui a de belles fesses).

Rouen

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Jeune mère 1879

Musée Calvet

Avignon

Entrée gratuite

 

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne (Seine et Oise), 1849 – Paris, 1906

La jeune mère

1879

Huile sur toile

 

PS: remarquez que le fond n'est pas le même.

 

 

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Portrait de Madame Carrière

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

 

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Maternité

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

 

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Fondeur, avant 1900

Huile sur toile

Cette œuvre est une esquisse de l’affiche pour le Pavillon de la Métallurgie à l’Exposition universelle de Paris en 1900.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

Eugène Carrière

1849 - 1906

au Musée Bourdelle

à Paris

 

Tête de jeune fille

Marguerite Carrière (1882 – 1964) une de ses filles

Vers 1901

Huile sur toile

 

Rêverie

1891

Huile sur toile

 

Tête de jeune fille dans un paysage

Etude pour La Jeunesse

Vers 1897 - 1901

Huile sur toile

 

 

Eugène Carrière est un artiste reconnu et apprécié au début du siècle. Il fut un proche ami de Rodin et de Bourdelle. Leurs ateliers étaient voisins. Il écrivit sur Bourdelle en 1910 : « De nos pauvres mots, de nos misères, de notre apparition éphémère, tu fais des éléments d’éternité. »

Les visages émergent d’un clair obscur presque monochrome à dominante brune et grise. Le sfumato adoucit les visages peints par Carrière.

 


------------------------------------------------------

 

Eugène Carrière 

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Maternité 

1903 

Huile sur toile

Petit Palais 

Paris

 

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Mère et enfant

1885

Fontevraud

Abbaye royale

Huile sur toile.

-------

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Portrait de la femme de l'artiste

1900

Fontevraud

Abbaye royale

Huile sur toile.

NDLR: donnons-lui son nom: Sophie Desmousseaux (1855 - 1922).

-------

 

Eugène Carrière

Gournay-sur-Marne, 1849 – Paris, 1906

Portrait de la fille de l'artiste

1890

Fontevraud

Abbaye royale

Huile sur toile.

NDLR: donnons-lui son nom: Elise ou Nelly?

-------

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>