Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Manifestation à Marseille contre la déchéance et l'état d'urgence

Publié le par bmasson-blogpolitique

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

La fanfare solidaire 'Note away'

Publié le par bmasson-blogpolitique

Publié dans musique

Partager cet article
Repost0

Théâtre 'Pas folles les guêpes'

Publié le par bmasson-blogpolitique

Théâtre « Pas folles les guêpes ! »
 
Une pièce de Bruno Druart
Avec Sonia Dubois, Danièle Evenou, Olivier Bernard, Brigitte Charamande, Véronique Demonge, Michèle Kern.
Mis en scène par Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé.
 
 
C’était une soirée d’affluence avec la foule des grands soirs. L’affiche et les têtes d’affiche plaisent. Le quatrième balcon est rempli.

 

Pas folles, ces sœurs, mais déjantées, et pour notre plus grand plaisir.
Elles sont cinq sœurs, avec leurs rivalités, leurs jalousies et leurs solidarités. Un capitaine (un marin ?!) de police va venir jouer dans cette ruche. Il sera adulé, manipulé, ensorcelé, trituré, retourné sur le grill.
Si Danièle Evenou ne veut pas passer pour une poire, elle a la pêche ! Elle a changé son nom Diane Martin en Diane Lovercraft car elle ne voulait pas être assimilée à ‘Anne Martin’…Narcissique, midinette, allumeuse, fleur bleue, un chouchou dans les cheveux, elle diffuse une folie douce et contagieuse.
Les propos venimeux fusent : ‘Tu t’es fait greffer un cerveau ? Elle avait une taille de guêpe, mais elle est devenue un bourdon. Elle a du tenir un magasin de loukoums. Je ne sais pas dire du mal de moi, etc.’
La pièce est en quatre actes. C’est la recherche des alibis, la description des parcours et des caractères des cinq sœurs, l’accusation injuste et la complicité des sœurs.
Il y a les scènes comiques et disjonctées, comme la danse du flamenco qui surgit en plein interrogatoire, ou bien la simulation d’un acte d’amour entre Danielle Evenoux et Olivier Bernard sur le canapé, et encore notre policier transformé en symbole sexuel viril donné en pâture aux cinq sœurs.
Et le policier ne va pas apporter la sérénité dans le groupe. Lui aussi, fou-dingue, a ses petites faiblesses et ses délires. Sa sonnerie ‘Starsky et Hutch’ va sonner souvent, lui rappelant qu’il a un amoureux inquiet et jaloux qui le surveille. Quand l’atmosphère sera crispée, voici le mot d’humour qui détendra: ‘L’ambiance n’est pas gay-gay !’
Quand il menace de faire visiter ses locaux repeints à neuf à Danièle Evenou, elle lui répondra : ‘J’attendrai la journée du patrimoine !’
Poète à ses heures, il déclamera sa production personnelle, tel un tragédien.
C’était un plaisir de retrouver les actrices Brigitte Charamande, Véronique Demonge, Michèle Kern.
------------

Avez-vous remarqué que les guêpes sont nombreuses et attirées vers votre nourriture, si vous mangez à l’extérieur, à la fin de cet été ?

Il semble que le réchauffement climatique leur permette de se développer en taille et en nombre.

Je mangeais ma pomme, quand une guêpe a tourné dangereusement autour de moi pendant que je démarrais ma dégustation. Je n’étais pas la seule à l’apprécier ! Mais, j’ai eu peur de me faire piquer.

J’ai donc posé la pomme sur le banc où j’étais assise.

A peine éloignée d’un mètre de moi, la guêpe s’est installée dessus et l’a mangée. Je l’observais, me disant que je devrais renoncer à mon plaisir. Mais elle fut repue et s’envola au loin.

Je repris ma pomme et la croquais à nouveau. Mais l’odeur en attira une seconde. Vite, je reposais celle-ci et je regardais ce qu’elles allaient faire.

« Miam, miam !  Et je me délecte ». Encore une fois, repues, elles s’en sont allées.

« Ah ! Je vais pouvoir la manger à mon tour. Est-ce que c’est dangereux de manger après elles ? Déposent-elles des pesticides sur mon fruit ? Tant pis. Elle est trop bonne. Je prends le risque. »

 Mais une troisième guêpe se joignit aux deux premières. Le manège recommença et une quatrième arriva. Si cela continue, je vais avoir droit à l’essaim dans sa totalité !

Je pus finir ma pomme quand même et je quittai ce banc en jetant le trognon dans les feuillages.

Pour pouvoir manger en relative sérénité, il ‘a fallu composer et partager avec ces guêpes, en attendant mon tour pour la savourer. Je n’aurais jamais imaginé cela !

 

Musique sur :

----------

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Les premières femmes musiciennes à Our (3e millénaire avant J-C) - Harpe - Cunéiforme

Publié le par bmasson-blogpolitique

Les femmes musiciennes à Our.
 
Il y a toujours eu des musiciens et des musiciennes. Selon les époques, les unes et les autres n’ont pas eu accès aux mêmes lieux et les pratiques ont été réglementées. Dans l’espace publique, la pratique de la musique s’apparente à de la prostitution. Dans l’espace privé, c’est une sorte d’ornement ajoutant du charme au foyer.
 
 
L'apparition du moule univalve à la fin du IIIe millénaire permit la fabrication en série de petits reliefs en argile estampée que l'on a découvert en grand nombre sur la plupart des sites archéologiques en Mésopotamie. Ces reliefs reproduisent les sujets les plus divers : divinités, porteurs d'offrandes, représentations de femmes nues ou de couples enlacés sans doute liées à des rites de fertilité, animaux, saltimbanques, ou musiciens.
 

La musique avait pour fonction sociale d’accompagner tous les rites des cérémonies officielles profanes et religieuses. Les rois sont entourés de chars avec les ânes, les boeufs et les cochers. La ‘grande fosse de la mort’ renferme 74 victimes : 6 soldats en armes et 68 femmes dont 4 musiciennes .On trouve les musiciennes aussi dans des scènes de banquet figurées sur les plaques perforées ou les sceaux-cylindres.

 

Dès le IIIe millénaire, des harpes apparaissent. Elles ont une caisse de résonance. La main gauche retient les cordes qui ne doivent pas vibrer. Leur son devait être plus grave que celui des harpes* actuelles. A partir du IIe millénaire apparaissent des harpes angulaires qui survivront jusqu’au XVIIe siècle en Turquie. Il y avait aussi des lyres (vers 2550 avant J-C). Leurs caisses de résonance pouvaient être ornées d’animaux, de taureau par exemple. Elles sont animées d’esprit quand elles sont sacrées. Le tambour-tigi les accompagnait d’un doux son.

 

 

*Rouen

Roi jouant de la harpe

Abbaye de Saint-Wandrille

XIVe siècle

Pierre sculptée avec des traces de polychromie.

----------------------------

« Moi, le Roi, je suis un guerrier depuis le sein (de ma mère),
Moi, Shulgi, homme puissant depuis (le jour de) ma naissance,
Je suis un lion aux yeux féroces né d'un dragon,
Je suis le Roi des quatre rives (de l'univers),
Je suis le berger des Têtes-noires (les hommes),
Je suis digne de confiance, le dieu de tous les pays, (...)
Je suis celui qui fut béni par Enlil,
Je suis Shulgi, je suis le bien-aimé de Ninlil,
Je suis sincèrement chéri par Nintu,
J'ai reçu le don de sagesse d'Enki,
Je suis le puissant roi de Nanna,
Je suis le lion à la gueule ouverte d'Utu,
Je suis Shulgi, choisi pour aimer Inanna. »

Hymne au roi Shulgi

-------------------------------
Le système patriarcal à Our :
Tous les avantages sont accordés à l’homme.
Une femme adultérine est mise à mort. Une femme mariée qui veut changer de mari est mise à mort.
Un homme peut prendre une seconde femme et lui faire des enfants. Pour divorcer, un homme n’a qu’à payer.
Les Egyptiens.

Entre 3000 avant J-C et 1750 avant J-C, les femmes ne purent plus officier en tant que prêtresses. Elles n’appartenaient plus au clergé. Elles ne subsistaient dans les temples que comme musiciennes.

Rouen

 

Tablettes cunéiformes de la 3e Dynastie d’Ur

Vers 2140 – 2004 avant J-C

- Liste des moutons enregistrés avec des noms propres.

- Acte juridique.

- A propos de divers ovins.

- Liste d’ovins et de noms propres provenant de diverses contributions.

-------------------------------

Tablette cunéiforme

Argile

Suse (Iran)

Proto-élamite

3 100 – 2 600 avant notre ère

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

-------------------------------------------------------

Sappho (VIIe siècle avant J-C)
La légende voit Sappho en première compositrice.

Cette grande poétesse et musicienne a vécu à Mytilène vers 600 avant J-C. Elle représente la grande figure féminine créatrice de cette époque. Les Grecs pratiquaient la ségrégation hommes/femmes. C’est dans la communauté féminine que Sappho chantait. Aristocrate, elle était entourée d’un chœur de jeunes filles issues de l’île de Lesbos et elle participait aux cultes religieux uniquement féminins.

P 36 :

Sappho

VIIe – VIe siècle avant notre ère.

Ile de Lesbos

Poétesse grecque

Marie de Gournay la nomme « la grande Sappho ». Pour Maxim de Tyr, (IIe siècle après notre ère), philosophe platonicien, Socrate aurait été influencé par les œuvres de Sappho. « Socrate et Sappho me paraissent avoir dit la même chose, l’un de l’amour des hommes, et l’autre de l’amour des femmes. (…) Ils annoncent (.. .) que la beauté est toujours sûre de les enflammer. » (Dissertation XXIV, IX)

Marie de Gournay rappelle que la monnaie hollandaise de son époque porte un dessin de Sappho, pièce marquée au nom de Lesbos. (p 40)

 

 

Marie de Gournay

Egalités des hommes et des femmes

Et autres textes.

Editions Gallimard, 2018

Première parution : 1622

------------------------------------------------------

D’Antipater de Thessalonique
Voici les femmes aux accents divins que de chants ont nourries
l’Hélicon et le rocher macédonien de Piérie :
Prexilla, Moirô, Anyté bouche d’or, l’Homère au féminin,
Sappho aux belles boucles, le joyau de Lesbos,
Érinna, l’illustre Télésilla, et toi, Corinna,
qui chantas le bouclier batailleur d’Athéna,
Nossis aux accents féminins, Myrtis à la douceur de miel,
qui toutes ont produit des pages immortelles.
Le grand Ciel engendra neuf Muses, mais ces neuf là, la Terre
les enfanta, joie impérissable pour les mortels.
Musiciennes à Delphes

-----------------------------

A Arles, sarcophage de Julia Tyrrana - IIe ou IIIe siècle après J-C

Explication

--------------------------------

Sarcophage de Julia Tyrrana

Vue large

-------------------------------

Sarcophage de Julia Tyrrana

A droite:

Lyre, Luth, Plectron, Cahier de musique

 

-----------------------------

Sarcophage de Julia Tyrrana

A gauche:

Orgue hydraulique, Syrinx pendue au mur, Lion

---------------------------------------

Joueuse de luth en Chine

A Saint-Germain-en-Laye

Personnage jouant de la syrinx

terre cuite – Allier ?
 

Offrande funéraire, époque romaine

Découvertes de la nécropole du Lazaret, 1865

Ier – IIe siècle après J-C

Terre cuite, verre, bronze

Vase sigillé, pot mono-ansé

 

Marseille

----------------------------------

Stèle de sacrifice

Le père qui porte une toge recouvrant sa tête prescrit une cérémonie et organise une libation versant un liquide d'une coupe (patere) sur une flamme sur un autel pendant qu'il tient un parchemin enroulé contenant peut-être les textes rituels, dans sa main gauche. Le fils tient un encensoir pendant qu'un musicien joue une mélodie rituelle sur une flûte double, un héraut les formules prononcées et un jeune sans chemise conduit un bouvillon, le don normal du sacrifice à Jupiter.

Milan

----------------------------

Statuette d'un joueur de flûte

5 – 4 e siècle avant J-C

Silenus dans la mythologie étrusque est la divinité de la nature sauvage, l'équivalent de la Silène grecque.

Musée de la romanité

Nîmes

 

Statuette de silène portant une outre de vin

1er – 2e siècle de notre ère

Marbre           

 

Carle van Loo

Nice, 1705 – Paris, 1765

L’Ivresse de Silène, 1747

Huile sur toile

En 1747, Lenormant de Tournehem, directeur des Bâtiments du roi, organise un nouveau concours (après celui de 1727) afin de réhabiliter la peinture d’histoire. Van Loo choisit un sujet peu édifiant. Il cherche à égaler Rubens et Jordaens, les flamands du siècle précédent, et à être reconnu comme le meilleur coloriste de sa génération.

Silène détient le secret de la transformation du raisin en vin. Le thyrse, le lierre, la grenade ou la statue de Priape* rappellent qu’il est aussi l’incarnation de la fertilité.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

*

Statue du Dieu Priape

IIIe siècle de notre ère

Petit mas de Cabane, Gageron, Arles

Gardien des vergers et des vignes, dieu de la fécondité, Priape porte un collier de pampres de vigne. Il relève sa tunique remplie de fruits et tient dans sa main gauche une corne d’abondance.

Musée de la Camargue

Pont de Rousty

Arles

 

Buste de Silène

Terre cuite moulée

Grande-Grèce (Italie du Sud)

Vers 350 avant notre ère

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

Poterie attique Column Krater- Figure rouge

440 avant J-C

De Spina

Procession d'invités à un banquet dirigée par une femme jouant de la double flûte et suivie par un homme jouant du barbitos.

 

Le barbitos (grec ancien : βάρβιτον or βάρβιτος ; latin barbitus) est un instrument de musique de l'Antiquité apparenté à la lyre.

------------------------------------------

Attique – Figure rouge – Column Krater

460 – 450 avant J-C

Quatre hommes allongés sur des couches sont ensemble à un banquet. Un courtisan les distrait jouant de la flûte double.

Apulian – Figure rouge sur poterie Pelike harpiste

340- 330 avant J-C

Couronnement d'une harpiste

-----------------------------

Paris

Notre Dame

Moyen-Age

Auxerre

Cathédrale Saint-Etienne

Harpiste

Joueuse de lyre 1

Calcaire local

Chypre

Epoque hellénistique

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

 

-------------------------------

Paris

Musée Cernuschi

Joueur de luth

Chine du Nord

Terre cuite

Sui (589 - 618)

Paris

Musée Cernuschi

Joueur de cithare qin

Chine (Sichuan)

Han de l'Est (25 - 220)

Terre cuite

 

Paris

Musée Cernuschi

Joueuse de luth

Chine du Nord

Peinture murale funéraire a secco sur briques

Song du Nord (960 - 1127)

 

L'écriture cunéiforme 
4000 ans avant notre ère 
"La Marseillaise"
 

Gilgamesh, Bilgamesh dans les textes sumériens anciens est un personnage héroïque de la Mésopotamie antique, fils de la déesse Ninsun. Roi de la cité d'Uruk où il aurait régné vers 2650 avant J.-C., ainsi qu'un dieu des Enfers dans la mythologie mésopotamienne.

-------------

Ce chercheur français a déchiffré l'une des plus vieilles écritures du monde.

L'archéologue François Desset a décodé des inscriptions du IIIe millénaire avant Jésus-Christ, inintelligibles depuis leur découverte en 1901.

 
Le mystère a tenu près de 120 ans. Le 27 novembre, l’archéologue François Desset a annoncé en visioconférence avoir déchiffré d’anciennes écritures utilisées en Iran datant du IIIe millénaire avant Jésus-Christ, période qui a donné naissance au langage écrit, rapporte le magazine Sciences et Avenir.

(…) “Ces nouvelles découvertes vont enfin nous permettre d’accéder au propre point de vue des hommes et femmes occupant un territoire qu’ils désignaient par Hatamti, alors que le terme d’Elam par lequel nous le connaissions jusque-là ne correspond en fait qu’à un concept géographique externe, formulé par leurs voisins mésopotamiens”

L’écriture cunéiforme – Page 15 :

Le vin est mentionné deux mille ans avant notre ère, en Mésopotamie, « sur des tablettes d’argile écrites en langue cunéiforme. »

L’épopée de Gilgamesh « se fixe avec le texte figurant sur les douze tablettes d’argile datant du VIIe siècle avant J.C retrouvées à Ninive ».

 

La vigne et le vin, sacrés symboles.

Jean-François Blondel.

Editions OXUS – 2020

----------------

Sir Charles Leonard Wolley.
Archéologue britannique responsable des fouilles menées entre 1922 et 1934.
Ur 
Paris 
Pavillon de l'Arsenal 
Ur est une importante cité de la Mésopotamie antique, du IIIe millénaire avant J-C.
Elle est située sur les rives de l'Euphrate, en Irak, proche du golfe Persique.
Elle est administrée par des prêtres.
Elle est défendue par le roi et ses soldats.
Elle s'étend sur un enclos ovale de 60 hectares.
La ville est un grenier-banque où les agriculteurs-trices des environs y déposent leurs récoltes pour les protéger.
 
--------------

Publié dans musique et poésie

Partager cet article
Repost0

Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse

Publié le par bmasson-blogpolitique

Paroles de femmes.

« Elle est arrivée dans mon magasin, la mine défaite, en pleurs.

-Que vous est-il arrivé ? Pourquoi tant de tristesse ?

-C’est à cause de ma fille.

-Il lui est arrivé un accident ? Quelque chose de grave ?

-Non ! Elle m’a demandé quand j’allais mourir pour qu’elle puisse enfin toucher son héritage.

-Il faut espérer que rien ne lui arrivera avant votre décès. Pourvu qu’elle ne parte pas avant vous ! Un accident est si vite arrivé ! »

Jacob Jordaens

Anvers, 1593 – Anvers, 1678

Têtes de vieilles femmes, vers 1620

Huile sur bois

Il souligne les marques de la vieillesse dans la peau, la chair, les cheveux, la bouche que l’on devine édentée et traduit le sentiment de la vieillesse dans l’expression désabusée, fatiguée de la femme aux yeux levés.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

 

 

Quand elle a été âgée, une femme a eu un cancer. A la connaissance de cette nouvelle, son mari l’a quittée.

La femme se soigne. Par chance, elle guérit.

A la connaissance de cette nouvelle, son mari est revenu pleurer pour qu’elle le reprenne.

Et vous, que feriez-vous ?

 

----------------------------------------------------------------------------------

Un homme de soixante-douze ans a abandonné sa femme pour partir avec une jeune femme de 23 ans. Ca sert à ça l’argent ?

 

----------------------------------------------------------------------

« Un homme est malheureux en amour. Il fait de la peine à notre fleuriste quand elle entend la conversation suivante :

-Je t’offre des fleurs ? demande-t-il à sa femme.

-Oh, mais je n’en veux pas ! Je vais casser le pot. »

--------------------------------------------------------------------------

« J’ai deux enfants, un garçon et une fille. Les femmes qui font des enfants en croyant qu’ils vont s’occuper d’elle à l’âge mûr vont en être pour leurs frais.

-------------------------------------------------------------

Je ne vois pas les trois enfants de ma fille. C’est comme ça ! Je les connais en photos et je les vois en vidéos. Du jour où elle s’est mariée, je n’ai plus compté.

-------------------------------------------------------------

Mon fils ne m’appelle que quand il a besoin de moi. Mais, c’est mon fils, alors je lui donne de l’argent. Je cède. Mais je lui ai dit qu’à ma mort, je leur laisserai des dettes. »

----------------------------------------------------------------

Une femme de quatre-vingt-quatre ans devient veuve. Elle retrouve l’année suivante un vieil amour de jeunesse. Sous le charme à nouveau, elle l’épouse. Quelques mois de vie commune plus tard, elle regrette.

« J’aurais mieux fait de me casser une jambe le jour où je l’ai retrouvé ! »

Dès ces paroles prononcées, elle a divorcé.

Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Paroles de femmes - L'argent. Vieillesse
Pierre Dharréville 
Autonomie 
La loi est insuffisante.
Il manque 20 000 personnes pour faire mieux fonctionner les EHPAD.
Une protection sociale est nécessaire pour permettre à chacun et à chacune de faire face.
09 21
--------------

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Les voeux de Pierre Dharreville pour le PCF 13

Publié le par bmasson-blogpolitique

Ce que devra et devrait être la République française.

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

'Goodyear', une injustice de classe. Voeux 2016 du PCF 13

Publié le par bmasson-blogpolitique

Philippe Dufaux, un militant de Goodyear, témoigne de l'injustice de classe. Il est ému par le soutien que le PCF 13 accorde aux militants syndicaux condamnés à la prison.

Il est élu au CHS et a été en garde à vue pendant 24 heures .

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Béatrice Maine

Publié le par bmasson-blogpolitique

Béatrice raconte son parcours. La problématique féminine et les moyens d’expression des femmes l'intéressent. Elle est comédienne, conférencière et danseuse. Tout un programme à elle seule !

Elle a circulé à bicyclette seule, pendant trois années.

Que de chemin parcouru depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
 

Thomas Edward Lawrence (1888- 1935)
 
Il est l’auteur de ‘L’amant de Lady Chaterley’.
Passionné de vélo, Lawrence a fait un périple, seul,  à bicyclette en France. Plus tard, il s’aventura à pied dans un pays à demi-désert et dangereux (Arabie).
 
« « On ne permettra pas la jeune fille de se lancer dans une pareille équipée. »
(…)
« Cependant de telles expériences ont une incalculable portée : c’est alors que l’individu dans l’ivresse de la liberté apprend à regarder la terre entière comme son fief. »
 
pages 627-628
Simone de Beauvoir
Le deuxième Sexe.
Tome II – L’expérience vécue
Folio essais- Gallimard

1949, renouvelé en 1976

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Cinéma – New Territories

Publié le par bmasson-blogpolitique

Fabianny Deschamps vient du théâtre et tourne ici son premier long métrage. Son travail très personnel est exigeant. Elle donne son point de vue. Elle ne veut pas laisser les médias seuls donner des nouvelles du monde. Sa démarche artistique est radicale. Avec peu de budget, grâce à sa volonté et à sa vocation, elle écrit un film, obtient l’autorisation d’exploitation, reçoit peu de rémunérations, vit de petits boulots ‘à côté’. Elle prépare un second film qui sera tourné à Lampedusa, avec une histoire de frontières et de passeurs.

Ce film a été tourné clandestinement il y a quatre ou cinq ans sur deux périodes de six semaines. Le film est très beau. La musique du film est le lien entre les séquences. Il n’y a pas de dialogues.

Le thème du film est la crémation ou l’aquamation, par manque de place au sol, utilisée en Chine pour le traitement des morts. C’est une décision prise par les autorités communistes. Malheureusement, les Chinois pensent que les âmes se perdent ainsi et que pour pouvoir vivre dans un autre monde, le corps doit être enterré. Cette superstition va être exploitée par des ‘mafieux’ pour en faire du business. Ils vont tuer des personnes pour remplacer les corps (enterrés illégalement) pendant les crémations ou aquamations. Ils pensent qu’ils boivent les morts en buvant les eaux rejetées. Les familles qui achètent ces corps sont complices des assassinats. Les victimes sont soit des femmes, des jeunes ou des personnes âgées (les personnes les plus fragiles). Fabianny Deschamps dédie son film aux victimes. Le sujet est tabou en Chine. « Quel est ce monde où une vie humaine a moins de valeur que le salut d’un mort ? » se demande-t-elle.

Le film démarre par un documentaire américain classique sur l’aquamation.

Comme son nom l'indique, l'aquamation consiste à plonger le corps du défunt dans un bassin prévu à cet effet. Là, de l'eau chauffée à 93°C et contenant des doses supérieures de carbonates et autres hydroxydes accélère le processus de décomposition des tissus.

Après quatre heures de ce traitement il ne reste alors plus que les os, les tissus s'étant décomposés dans l'eau, qui seront ensuite broyés et rendus aux familles, comme les cendres récupérées après une crémation.

L'eau ayant servi à la décomposition du corps sert quant à elle à fertiliser les cultures, faisant office d'excellent engrais.

Sur ce sujet noir, la réalisatrice, par l’intermédiaire d’une voix off qui est une mélodie, nous embarque dans cette histoire de disparitions. Après le documentaire, elle utilise l’onirisme.

Cette voix représente la mort. Tout est féminisé. Les femmes dans les rues, les affiches érotisées des corps féminins sur les panneaux géants dans les rues des villes chinoises, la voix off féminine de la victime, l’héroïne française qui vend aux Chinois le procédé d’aquamation.

C’est tourné à Shenzen, à Hong-Kong, à Shantou. Pour passer à Hong-Kong qui appartenait à la Grande-Bretagne, sans papiers, les passeurs aidaient les clandestins moyennant finances. (Depuis 1997, Hong Kong est redevenu territoire chinois mais en tant que région administrative spéciale et bénéficie d'une grande autonomie). Maintenant, il faut traverser un pont. La ville est entourée de hauts murs. C’est là que la victime rêvait d’aller vivre avec son fiancé, avant de mourir.

Publié dans spectacles

Partager cet article
Repost0

Théâtre - 'Les Parisiens' d'Olivier Py

Publié le par bmasson-blogpolitique

Théâtre - 'Les Parisiens' d'Olivier Py
Les Parisiens –
Théâtre
Texte et mise en scène : Olivier Py
 
A l’entracte, ma voisine qui trouvait les autres pièces d’Olivier Py effroyables et effrayantes ( lesquelles?), n’a pas aimé la première partie. Quand je lui ai demandé pourquoi, elle a répondu : « Ce spectacle est assommant. Ce que je lui demande, c’est d’être un bon directeur de festival. » C’est quoi être un bon directeur de festival ? Un gestionnaire déconnecté du monde du spectacle ?
C’est la première fois que j’entends un spectateur, ici une spectatrice, annoncer qu’elle venait voir comment l’argent de ses impôts était dépensé.
« Est-ce que le metteur en scène et ses acteurs se font plaisir ? » Il vaut peut-être mieux, quel qu’en soit le sujet, non ? Et c’est valable pour tous les domaines de la vie !
« Est-ce que c’est utile ? », demande-t-elle encore. Quelle est la définition de ‘utile’ en art ? Alors, je lui ai demandé si elle pensait qu’il fallait donner de l’argent à la culture. Elle a répondu ‘oui, si l’artiste a du talent’. Faut-il y mettre une condition ? La notion de talent est très subjective et est aussi politique.
« Mon argent est-il utilisé à bon escient ? » s’inquiète-t-elle. Ca veut dire quoi ? Son ‘escient’ n’est peut-être pas le même que le mien…On risque de ne pas être d’accord.
« Le metteur en scène est-il narcissique ? » Mais, c’est le propre des artistes d’être narcissique…Ils ne parlent que d’eux et de leurs préoccupations !

Elle s’est éclipsée dès le début de la seconde partie. Payer pour des artistes en résidence à la Fabriqu’A la contrariait visiblement. Et pourtant, notre discussion était en phase avec les questions posées, explorées par Olivier Py dans sa pièce ‘Les Parisiens’.

Comment résumer quelques-uns des thèmes développés pendant deux heures trente de spectacle?
Il parle de la transcendance (rôle actif dévolu aux hommes), du féminisme, de la prostitution, de la réinvention de l’amour, de l’éducation, de l’immanence (rôle passif dévolu aux femmes), de l’éthique (comment les êtres humains doivent se comporter, agir et être, entre eux et envers ce qui les entoure). Pour lui, l’éthique passe par la beauté et il trouve les femmes sublimes. ‘Et si la réponse personnelle et vécue de chacun d’entre nous face au silence de Dieu était la définition de l’éthique ?’ (Olivier Py)
 
Le réveil du peuple de gauche, le rôle du théâtre, la notion de genre, les ‘trans’, la Déclaration Universelle de la prostituée qui préfère donner de ‘l’amour’ aux émigrés plutôt qu’aux fils de la bourgeoisie, les solidarités familiales et sociales, l’espoir, le désespoir, l’attente, le patriarcat, le matriarcat, les livres sont autant de thèmes chers à son cœur.
 
Il affirme que le changement de la société passera par la démocratie. ‘La politique est trop belle pour la laisser aux politiques !’ Il réclame un changement des hommes politiques sexagénaires par la jeunesse. Comment faire la Révolution ? Par la parole et la visibilité. Comment réveiller le peuple de gauche? Il n’y a pas de lendemains qui chantent, mais des présents qui se vivent et se disent. Il envisage des occupations de la Bourse, du Sénat, des chaînes de télévision, des sièges de sociétés américaines. Si l’on mélangeait le bleu, le blanc et le rouge, quelle couleur obtiendrait-on? Un métis à la peau marron… Il décrit un multi-milliardaire qui n’aime que l’argent et son chien, qui n’aime ni les hommes ni les femmes, qui votre extrême-droite (ça vous surprend ?) et qui envisage de léguer un testament de haine à son entourage car il ne veut rien donner à quiconque.
Il parle aussi d’Ulysse, de Pénélope, de Circée, de la guerre de Troie, des corps mutilés sur les champs de bataille, de l’attente. Il refuse le nu sur scène des avant-gardes et le théâtre bourgeois. Et pourtant, il use des mêmes procédés pendant la prestation de sa pièce de théâtre. Il défend le théâtre qui permet la jouissance et pense que la jouissance ne peut pas exister sans mise en scène. Il aimerait écrire un poème, pas du théâtre, ou bien un théâtre-poème. Il veut voir un théâtre parlant d’espoir et d’amour. Les acteurs sont ‘au monde comme n’y étant pas’. (Saint Paul).
 
 

Il fait un clin d’œil aux ‘Femen’ en écrivant au-dessus de la poitrine d’une de ses actrices : ‘Désespoir politique’. Mais si un homme écrivait sur son torse nu ‘J’aime l’argent’, il n’irait pas en prison, lui. Les homosexuels ont été victimes d’un déni de visibilité.
 

Il préfère le terme de ‘travailleuse du sexe’ plutôt que celui de prostitué-e. La chair n’est rien si elle est vide de sens. Il propose de rééduquer les femmes au foyer dans des stages de reconversion.
Il veut inventer un nouveau mode de vie, principalement pour tous les exclus et pour les femmes. Il refuse le patriarcat et le matriarcat. Ni l’un, ni l’autre ! Il rêve d’une humanité adulte. Il revendique une réinvention de l’amour, une suprématie de la vie intérieure, d’une communauté d’esprit libre et fraternelle. Il aborde la notion d'utopie.
 
‘La vérité n’existe pas. Il n’y a aucun droit autre que la loi du plus fort. Un corps et une âme parfaits sont le contraire de la vie. On n’apprend pas la joie ; c’est une grâce de l’avoir. Faut-il aimer le sacrifice ? Comment vaincre le monde sans arme ?’ Ce sont les questionnements d’un père et de son fils.
 
 
 
 
Et je n’ai fait que survoler quelques unes des questions soulevées. Allez voir sa pièce de théâtre qui est en phase avec les questions actuelles.

 
C’est drôle. C’est violent, dense, intense, provocateur, audacieux. C’est joué ‘tambour battant’. Les jeunes acteurs ‘mettent la gomme’, sont ‘tout feu tout flamme’ et défendent la cause, les causes plutôt, de la pièce.
 
‘La jeunesse est invulnérable. Il faut survivre ensuite.’ Olivier Py.
 

On n’est pas obligé d’être d’accord avec tout, mais on peut y réfléchir.

Droit à un monde sans prostitution

Novembre 2017:

L'association "Mouvement du Nid" rappelle que la prostitution n'est pas un travail, mais une violence exercée sur les femmes et les enfants.

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>