Les premières femmes musiciennes à Our (3e millénaire avant J-C) - Harpe - Cunéiforme

Publié le par bmasson-blogpolitique

Les femmes musiciennes à Our.
 
Il y a toujours eu des musiciens et des musiciennes. Selon les époques, les unes et les autres n’ont pas eu accès aux mêmes lieux et les pratiques ont été réglementées. Dans l’espace publique, la pratique de la musique s’apparente à de la prostitution. Dans l’espace privé, c’est une sorte d’ornement ajoutant du charme au foyer.
 
 
L'apparition du moule univalve à la fin du IIIe millénaire permit la fabrication en série de petits reliefs en argile estampée que l'on a découvert en grand nombre sur la plupart des sites archéologiques en Mésopotamie. Ces reliefs reproduisent les sujets les plus divers : divinités, porteurs d'offrandes, représentations de femmes nues ou de couples enlacés sans doute liées à des rites de fertilité, animaux, saltimbanques, ou musiciens.
 

La musique avait pour fonction sociale d’accompagner tous les rites des cérémonies officielles profanes et religieuses. Les rois sont entourés de chars avec les ânes, les boeufs et les cochers. La ‘grande fosse de la mort’ renferme 74 victimes : 6 soldats en armes et 68 femmes dont 4 musiciennes .On trouve les musiciennes aussi dans des scènes de banquet figurées sur les plaques perforées ou les sceaux-cylindres.

 

Dès le IIIe millénaire, des harpes apparaissent. Elles ont une caisse de résonance. La main gauche retient les cordes qui ne doivent pas vibrer. Leur son devait être plus grave que celui des harpes* actuelles. A partir du IIe millénaire apparaissent des harpes angulaires qui survivront jusqu’au XVIIe siècle en Turquie. Il y avait aussi des lyres (vers 2550 avant J-C). Leurs caisses de résonance pouvaient être ornées d’animaux, de taureau par exemple. Elles sont animées d’esprit quand elles sont sacrées. Le tambour-tigi les accompagnait d’un doux son.

 

 

*Rouen

Roi jouant de la harpe

Abbaye de Saint-Wandrille

XIVe siècle

Pierre sculptée avec des traces de polychromie.

----------------------------

« Moi, le Roi, je suis un guerrier depuis le sein (de ma mère),
Moi, Shulgi, homme puissant depuis (le jour de) ma naissance,
Je suis un lion aux yeux féroces né d'un dragon,
Je suis le Roi des quatre rives (de l'univers),
Je suis le berger des Têtes-noires (les hommes),
Je suis digne de confiance, le dieu de tous les pays, (...)
Je suis celui qui fut béni par Enlil,
Je suis Shulgi, je suis le bien-aimé de Ninlil,
Je suis sincèrement chéri par Nintu,
J'ai reçu le don de sagesse d'Enki,
Je suis le puissant roi de Nanna,
Je suis le lion à la gueule ouverte d'Utu,
Je suis Shulgi, choisi pour aimer Inanna. »

Hymne au roi Shulgi

-------------------------------
Le système patriarcal à Our :
Tous les avantages sont accordés à l’homme.
Une femme adultérine est mise à mort. Une femme mariée qui veut changer de mari est mise à mort.
Un homme peut prendre une seconde femme et lui faire des enfants. Pour divorcer, un homme n’a qu’à payer.
Les Egyptiens.

Entre 3000 avant J-C et 1750 avant J-C, les femmes ne purent plus officier en tant que prêtresses. Elles n’appartenaient plus au clergé. Elles ne subsistaient dans les temples que comme musiciennes.

Rouen

 

Tablettes cunéiformes de la 3e Dynastie d’Ur

Vers 2140 – 2004 avant J-C

- Liste des moutons enregistrés avec des noms propres.

- Acte juridique.

- A propos de divers ovins.

- Liste d’ovins et de noms propres provenant de diverses contributions.

-------------------------------

Tablette cunéiforme

Argile

Suse (Iran)

Proto-élamite

3 100 – 2 600 avant notre ère

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

-------------------------------------------------------

Sappho (VIIe siècle avant J-C)
La légende voit Sappho en première compositrice.

Cette grande poétesse et musicienne a vécu à Mytilène vers 600 avant J-C. Elle représente la grande figure féminine créatrice de cette époque. Les Grecs pratiquaient la ségrégation hommes/femmes. C’est dans la communauté féminine que Sappho chantait. Aristocrate, elle était entourée d’un chœur de jeunes filles issues de l’île de Lesbos et elle participait aux cultes religieux uniquement féminins.

P 36 :

Sappho

VIIe – VIe siècle avant notre ère.

Ile de Lesbos

Poétesse grecque

Marie de Gournay la nomme « la grande Sappho ». Pour Maxim de Tyr, (IIe siècle après notre ère), philosophe platonicien, Socrate aurait été influencé par les œuvres de Sappho. « Socrate et Sappho me paraissent avoir dit la même chose, l’un de l’amour des hommes, et l’autre de l’amour des femmes. (…) Ils annoncent (.. .) que la beauté est toujours sûre de les enflammer. » (Dissertation XXIV, IX)

Marie de Gournay rappelle que la monnaie hollandaise de son époque porte un dessin de Sappho, pièce marquée au nom de Lesbos. (p 40)

 

 

Marie de Gournay

Egalités des hommes et des femmes

Et autres textes.

Editions Gallimard, 2018

Première parution : 1622

------------------------------------------------------

D’Antipater de Thessalonique
Voici les femmes aux accents divins que de chants ont nourries
l’Hélicon et le rocher macédonien de Piérie :
Prexilla, Moirô, Anyté bouche d’or, l’Homère au féminin,
Sappho aux belles boucles, le joyau de Lesbos,
Érinna, l’illustre Télésilla, et toi, Corinna,
qui chantas le bouclier batailleur d’Athéna,
Nossis aux accents féminins, Myrtis à la douceur de miel,
qui toutes ont produit des pages immortelles.
Le grand Ciel engendra neuf Muses, mais ces neuf là, la Terre
les enfanta, joie impérissable pour les mortels.
Musiciennes à Delphes

-----------------------------

A Arles, sarcophage de Julia Tyrrana - IIe ou IIIe siècle après J-C

Explication

--------------------------------

Sarcophage de Julia Tyrrana

Vue large

-------------------------------

Sarcophage de Julia Tyrrana

A droite:

Lyre, Luth, Plectron, Cahier de musique

 

-----------------------------

Sarcophage de Julia Tyrrana

A gauche:

Orgue hydraulique, Syrinx pendue au mur, Lion

---------------------------------------

Joueuse de luth en Chine

A Saint-Germain-en-Laye

Personnage jouant de la syrinx

terre cuite – Allier ?
 

Offrande funéraire, époque romaine

Découvertes de la nécropole du Lazaret, 1865

Ier – IIe siècle après J-C

Terre cuite, verre, bronze

Vase sigillé, pot mono-ansé

 

Marseille

----------------------------------

Stèle de sacrifice

Le père qui porte une toge recouvrant sa tête prescrit une cérémonie et organise une libation versant un liquide d'une coupe (patere) sur une flamme sur un autel pendant qu'il tient un parchemin enroulé contenant peut-être les textes rituels, dans sa main gauche. Le fils tient un encensoir pendant qu'un musicien joue une mélodie rituelle sur une flûte double, un héraut les formules prononcées et un jeune sans chemise conduit un bouvillon, le don normal du sacrifice à Jupiter.

Milan

----------------------------

Statuette d'un joueur de flûte

5 – 4 e siècle avant J-C

Silenus dans la mythologie étrusque est la divinité de la nature sauvage, l'équivalent de la Silène grecque.

Musée de la romanité

Nîmes

 

Statuette de silène portant une outre de vin

1er – 2e siècle de notre ère

Marbre           

 

Carle van Loo

Nice, 1705 – Paris, 1765

L’Ivresse de Silène, 1747

Huile sur toile

En 1747, Lenormant de Tournehem, directeur des Bâtiments du roi, organise un nouveau concours (après celui de 1727) afin de réhabiliter la peinture d’histoire. Van Loo choisit un sujet peu édifiant. Il cherche à égaler Rubens et Jordaens, les flamands du siècle précédent, et à être reconnu comme le meilleur coloriste de sa génération.

Silène détient le secret de la transformation du raisin en vin. Le thyrse, le lierre, la grenade ou la statue de Priape* rappellent qu’il est aussi l’incarnation de la fertilité.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

*

Statue du Dieu Priape

IIIe siècle de notre ère

Petit mas de Cabane, Gageron, Arles

Gardien des vergers et des vignes, dieu de la fécondité, Priape porte un collier de pampres de vigne. Il relève sa tunique remplie de fruits et tient dans sa main gauche une corne d’abondance.

Musée de la Camargue

Pont de Rousty

Arles

 

Buste de Silène

Terre cuite moulée

Grande-Grèce (Italie du Sud)

Vers 350 avant notre ère

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

Poterie attique Column Krater- Figure rouge

440 avant J-C

De Spina

Procession d'invités à un banquet dirigée par une femme jouant de la double flûte et suivie par un homme jouant du barbitos.

 

Le barbitos (grec ancien : βάρβιτον or βάρβιτος ; latin barbitus) est un instrument de musique de l'Antiquité apparenté à la lyre.

------------------------------------------

Attique – Figure rouge – Column Krater

460 – 450 avant J-C

Quatre hommes allongés sur des couches sont ensemble à un banquet. Un courtisan les distrait jouant de la flûte double.

Apulian – Figure rouge sur poterie Pelike harpiste

340- 330 avant J-C

Couronnement d'une harpiste

-----------------------------

Paris

Notre Dame

Moyen-Age

Auxerre

Cathédrale Saint-Etienne

Harpiste

Joueuse de lyre 1

Calcaire local

Chypre

Epoque hellénistique

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

 

-------------------------------

Paris

Musée Cernuschi

Joueur de luth

Chine du Nord

Terre cuite

Sui (589 - 618)

Paris

Musée Cernuschi

Joueur de cithare qin

Chine (Sichuan)

Han de l'Est (25 - 220)

Terre cuite

 

Paris

Musée Cernuschi

Joueuse de luth

Chine du Nord

Peinture murale funéraire a secco sur briques

Song du Nord (960 - 1127)

 

L'écriture cunéiforme 
4000 ans avant notre ère 
"La Marseillaise"
 

Gilgamesh, Bilgamesh dans les textes sumériens anciens est un personnage héroïque de la Mésopotamie antique, fils de la déesse Ninsun. Roi de la cité d'Uruk où il aurait régné vers 2650 avant J.-C., ainsi qu'un dieu des Enfers dans la mythologie mésopotamienne.

-------------

Charles Berberian

"Les amants de shamhat"

BD Angoulême

Gare du Havre

NDLR: remarquez que la femme cuisine pendant que ces messieurs la regardent bosser!

----------

Les dieux créèrent Gilgamesh deux tiers divin, un tiers humain. Son épopée, racontée en 3000 vers, est digne d'Homère. Charles Berberian en raconte la génèse dans une version très personnelle et drôle ! Gilgamesh se sent seul. Il demande à Shamhat, sa compagne, de lui trouver un ami capable de le défier, en qui il pourrait avoir confiance.

-----------------------

Ce chercheur français a déchiffré l'une des plus vieilles écritures du monde.

L'archéologue François Desset a décodé des inscriptions du IIIe millénaire avant Jésus-Christ, inintelligibles depuis leur découverte en 1901.

 
Le mystère a tenu près de 120 ans. Le 27 novembre, l’archéologue François Desset a annoncé en visioconférence avoir déchiffré d’anciennes écritures utilisées en Iran datant du IIIe millénaire avant Jésus-Christ, période qui a donné naissance au langage écrit, rapporte le magazine Sciences et Avenir.

(…) “Ces nouvelles découvertes vont enfin nous permettre d’accéder au propre point de vue des hommes et femmes occupant un territoire qu’ils désignaient par Hatamti, alors que le terme d’Elam par lequel nous le connaissions jusque-là ne correspond en fait qu’à un concept géographique externe, formulé par leurs voisins mésopotamiens”

L’écriture cunéiforme – Page 15 :

Le vin est mentionné deux mille ans avant notre ère, en Mésopotamie, « sur des tablettes d’argile écrites en langue cunéiforme. »

L’épopée de Gilgamesh « se fixe avec le texte figurant sur les douze tablettes d’argile datant du VIIe siècle avant J.C retrouvées à Ninive ».

 

La vigne et le vin, sacrés symboles.

Jean-François Blondel.

Editions OXUS – 2020

----------------

Sir Charles Leonard Wolley.
Archéologue britannique responsable des fouilles menées entre 1922 et 1934.
Ur 
Paris 
Pavillon de l'Arsenal 
Ur est une importante cité de la Mésopotamie antique, du IIIe millénaire avant J-C.
Elle est située sur les rives de l'Euphrate, en Irak, proche du golfe Persique.
Elle est administrée par des prêtres.
Elle est défendue par le roi et ses soldats.
Elle s'étend sur un enclos ovale de 60 hectares.
La ville est un grenier-banque où les agriculteurs-trices des environs y déposent leurs récoltes pour les protéger.
 
--------------

La 1ère Autrice À, c'est la mésopotamienne Enheduanna, grande prêtresse de la ville d'Ur en Irak. En -2300 avant J-C, ses hymnes à la déesse Inanna sont les premiers textes signés de l'Histoire !

Autrices invisibilisées.

---------

Une Chaloupe irakienne vieille de de 4000 ans a été découverte.

"L'Humanité"

------------------

Une embarcation sumérienne du IIe millénaire avant notre ère découverte en Irak.
Des chercheurs allemands et irakiens ont mis au jour les vestiges rarissimes d'une barque de sept mètres de long, sur le site mésopotamien d'Uruk.
(…) Mise à l'abri, la trouvaille a alors été effeuillée avec un déluge de précaution de sa gangue de terre. Au fil des fouilles subséquentes une épave de 7 mètres de long et mesurant jusqu'à 1,4 mètre de large a refait surface aux yeux des archéologues.
(…) D'après leurs premières observations, la structure, entièrement conservée, avait été construite en son temps avec des éléments organiques non identifiés, soit des roseaux, du bois ou des feuilles de palmier. L'ensemble était enduit de bitume naturel, afin d'en assurer l'étanchéité. Et de préserver, fortuitement, l'emprunte de ces fameux éléments organiques rendus à la poussière depuis bien des millénaires.

 

Publié dans musique et poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article