Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

marseille

Gilbert Ibba n'est plus

Publié le par bmasson-blogpolitique

Les obsèques de notre camarade Gilbert IBBA auront lieu  JEUDI 24 OCTOBRE 2019

Pour ceux qui souhaitent lui rendre un dernier hommage, les visites seront possibles à la chambre  funéraire dès 10h30 au funérarium de St Pierre.

La cérémonie se tiendra au Funérarium St Pierre à 11h30 et sera suivi de l’inhumation au cimetière Nécropole des Vaudrans, Allées des Vaudrans, 13012 Marseille.

La fédération sera donc fermée ce jeudi 24 octobre au matin. (réouverture à 14h)

 

Voici mon message :

 

« J'ai énormément de peine à cette terrible nouvelle. Je lui ai dit au-revoir quand il était hospitalisé à la Timone. Il se souvenait de nos plus de trente ans de connaissance et d'expériences partagées. On s'est connu à l'école centrale du PCF en 1986. J'avais beaucoup d'admiration pour son engagement de militant. Il aura vécu une belle vie en accord avec ses idées, ses convictions et ses idéaux.  Il était heureux de me voir quand il était en réanimation et j'ai pu lui dire que je l'aimais. Présentez à sa femme et à sa fille, à sa soeur et à sa famille  mes plus sincères condoléances. C'est une grande perte.

Brigitte Masson »

 

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Marseille – La Plaine - J’ai fait le mur. Tags

Publié le par bmasson-blogpolitique

Marseille – La Plaine - J’ai fait le mur.
Nan ! Je ne me suis pas échappée. Au contraire, j’y suis allée. Le mur fait parler de lui. Les habitants écrivent sur lui, de lui, à Gaudin, à la Soleam. Ils s’adressent à la Terre entière pour exprimer leur colère de subir les travaux et leur frustration de ne pas pouvoir rêver en commun au futur. C’est le témoignage du désamour des Marseillais pour leurs dirigeants municipaux et territoriaux. « J’en ai marre des grands ». Mais c’est aussi un cri d’amour à un quartier du centre ville qui est resté mixte dans sa composition sociale. L’espoir de voir un monde meilleur existe toujours. Ce mur est un véritable roman photo ! Les habitants de la Plaine « font parler les murs ».
Le mur est critiqué, décortiqué, commenté, pesé financièrement (390 000 € tout de même quand la misère existe dans la ville et dans le pays), soupesé humainement. Ses conséquences morales, politiques et humaines sont analysées et évaluées. Pour certains, l’indignation est telle qu’ils « n’ont pas de mots » pour la dire. Il est méprisé, à défaut de pouvoir l’enlever. On lui « fait pipi » dessus….Il démoralise les habitants qui ont aussi le problème des containeurs à gérer. Quand il pleut, c’est pire. L’aspect esthétique est annoté. On n’aime pas et on le dit. Le béton rend le quartier amer. Mais on ironise sur les expressions « dent en béton ». «Mur mur » est murmuré. Ca aide à passer la pilule… car ils ont le sentiment d’être enfermés. Le mot « Libres ! » revient partout. « Faites tomber les murs ! » est significatif de cet emprisonnement.
La « Commune » est toujours une référence à Marseille. C’est  la seconde fois que je la vois inscrite dans le centre ville. Marseille est toujours une ville populaire. On prévient que « ça va péter » lors d’une manifestation d’un samedi en ville. C’est le temps de la colère. « Marseille doit reprendre le pouvoir. » La fraternité est opposée aux valeurs liées à l’argent. Le rêve de devenir propriétaire est remis en question. On réfléchit à la transition écologique qui ne peut pas se faire sans justice sociale. Les Marseillais ne veulent pas être isolés les uns des autres. « Pourquoi mettre des murs entre nous ? » Le peuple élève des barricades pendant que la bourgeoisie et l’élite dominante élèvent des remparts. Les termes choisis ne sont pas anodins. Ils reflètent la notion de classes. Les puissants se protègent quand le peuple se révolte.
 
Jean-Claude Godin est en ligne de mire. « Ton blaz, on s’en bat » résume l’aversion que son nom provoque. On prédit la fin « Gaudin, ton bateau prend l’eau ». C’est le temps de la chute avec un vibrant « Game over ». Le « fini-parti » qui caractérise la tolérance de Gaudin envers les agents municipaux qui peuvent quitter leur travail une fois leur tâche accomplie (en fait, cela permet d’avoir deux ou trois emplois en même temps)  recouvre le visage du maire de Marseille. Les opposants souhaitent donc le voir quitter le poste de responsabilité municipale.
Le recyclage politique est évoqué  avec la mention « arrêté d’insalubrité ». On peut lire le mot « arrêté ». Le maire  a du sang sur les mains, référence encore une fois faite pour la seconde fois dans le quartier. « L’insalubrité » est physique pour les immeubles, politique pour le maire. Gaudin est toujours qualifié « d’assassin ». Je crois que ça lui restera jusqu’à la fin… Le mot « trahison » apparaît. Il traduit le manque de confiance de la population envers ses élus. C’est dommage car tous les élus ne sont pas des pourris…J’en connais à gauche qui sont très très bien. Mais il n’est pas le seul invectivé. D’autres personnalités sont nommées et mises au ban des accusés: « Chenoz, Lotta, Fructus. »
La Soleam n’est toujours pas appréciée. C’est l’entreprise choisie par la municipalité pour effectuer les travaux envers et contre la population du quartier. Quand j’ai fait les photos, une femme demandait au maître chien qui surveille le chantier pourquoi il n’y avait pas de travaux. « Le chantier s’arrête le vendredi à 12h30. » Mais, contradictoirement, on s’inquiète sur le peu de travaux : « Toc, toc, y’a quelqu’un derrière, y’a personne qui bosse ? »
La nature a toujours sa préférence dans le cœur des citadins. Un arbre est important pour pouvoir respirer et avoir moins chaud l’été. C’est le symbole de la vie d’un quartier. Quand on coupe un arbre, on peut déraciner la population alentours. C’est  vécu comme une menace et une agression au « vivre ensemble ».  Un arbre caractérise la vie. Libre de préférence. On ne pleure pas seulement sur un arbre coupé…On pleure sur soi et sur son impuissance à changer le destin et à ne pas pouvoir protéger ce que l’on aime.
D’autant que les caméras ne sont pas les bienvenues. Un long texte explique les griefs contre ce système de vidéo surveillance mis en place encore une fois par la majorité de droite.
Mais assez parlé, place aux photos.

 

Vous avez compris qu'il s'agit d'un arbre.

L'auteur du tag a peut-être été surpris par une patrouille de police...

 

 

 

Devenez propriétaire

Grand lancement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes autres photos:

 

24 mars - 4 avril 1871, la Commune de Marseille.

Récit du soulèvement de Marseille où l'insurrection sanglante fit 150 morts.

(…) Les derniers prisonniers du Château d'If

Quand les exécutions sommaires cessent, les arrestations commencent. Plus de 900 prisonniers sont jetés dans les geôles marseillaises.

Les Enfants de La Plaine. 1 & 2

 

Avec Blah Blah, Catalogue, Conger ! Conger !, Cowboys From Outerspace, Doc Vinegar, Keith Richards Overdose, Drive Simone, Philippe Petit, Nicolas Dick, Jim Younger' Spirit, Magali Longchamp

 

https://lesenfantsdelaplaine.bandcamp.com

 

 

Tag

Marseille

La Plaine

Tag

Marseille

La Plaine

Courses hippiques

 

Mon aquarelle

 

Marseille 

 

Place du cours Julien

 

La Plaine : évacuations suspectes, délogements en série, chantier foireux, maltraitance des habitant.es, mise au chômage, fermetures de commerces …

Ils finiront par raser le quartier !

La Mairie doit s’expliquer !

Rassemblement jeudi 27 juin 18h30 devant la boulangerie évacuée (61 place Jean Jaurès)

Avec l'évacuation des bâtiments n°60 et 61 de la place Jean Jaurès dans la nuit du 20 juin, c'est encore de nouveaux délogés, la fermeture de la boulangerie et 6 employé.es au chômage. Aucun arrêté de péril, pas de passage d'expert, la « découverte » d’un puits souterrain menaçant les murs porteurs dont tout le monde a connaissance depuis des années et qui fait l’objet d’un contentieux de longue date entre l’ancien propriétaire du Patio et la municipalité...

Alors l'urgence est-elle de protéger les habitant.es ou de faire main basse sur les fonds de commerce et les immeubles ? Plus de vingt bâtiments ont été vidés et cadenassés dans le quartier ! Combien de commerces fermés ou en voie de fermeture ?

En tout cas, pour eux, l'urgence n'est pas de protéger les passant.es qui continuent de longer les murs soi-disant "prêts à s'effondrer", à errer sur des "trottoirs" en sable ou défoncés, à bouffer de la poussière par les trous de nez ou sur les aliments saupoudrés toute la journée dans les boutiques, ajoutant un goût amer à un air déjà totalement pollué.

Alors c’est quoi ce bazar ? Que la Municipalité assume ses responsabilités. Halte au saccage de la vie des gens par sa nullité crasse !

Rendez-nous la Boulangerie et tout le reste !


Marseille , le 25 juin 2019

Jean-Claude Gaudin a été déboulonné de la mairie de Marseille!

-------------

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Marseille - Rue d'Aubagne - Mes photos - Un an

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Arrêté de péril imminent

17 rue des Moustiers 13001

 

 

8 morts d'après les pompiers.

Combien en vrai?

 

 

L'espace de commémoration pour les huit victimes de la rue d'Aubagne

 

Bon voyage Juju!

Ce n'est pas la pluie!

"Mes sincères condoléances aux familles. Puissent-ils se reposer en paix. Vous avez tourné une page de la ville de Marseille. Vous avez retrouvé votre dignité au paradis.

Amine"

"Monsieur le Maire,

Votre négligence va vous coûter cher.

Marseille est en colère."

 

Exigeons!

Contre le mépris e la spéculation, les quartiers et leurs associations doivent faire front.

 

 

------------------------------

Les fleurs:

 

 

 

 

 

Non, ce n'est pas la pluie.

Photo souvenir en hommage aux victimes

 

Poème d'après "Dans Paris" de Paul Eluard

 

"Tout ce qui est mort comme fait, est vivant comme enseignement."

Victor Hugo

 

Habitants en péril

Marseille ville

--------------------------------

 

L'emplacement des trois immeubles effondrés:

 

 

 

 

 

 

 

Sang sur les mains

Menottes aux poignets

 

Tag 

"Vive la Commune"

 

 

La poste ne délivre pas le courrier

"Votre facteur ne peut accéder aux habitations et ne peut donc pas distribuer vos courriers/colis sur cette zone."

----------------------------------------

 

Le fils de Zineb R a besoin d’un visa pour venir à Marseille :

 

----------------------------

 

Les "un an":

 

 « Notre deuil est un partage, notre colère est citoyenne et politique, notre dignité sans appel. Merci à tous les habitants présents ce matin, physiquement ou en pensée. Bravo pour cette solidarité incroyable depuis un an. Pour nos voisins, ni oubli ni pardon. »

Marseille rue d’Aubagne

8 morts.

 

Valérie Manteau (Collectif du 5 Novembre): "En tant que militants, on est désormais dans le viseur. La priorité de la justice est apparemment de nous punir".

Ismaël Toumi (Avocat des parties civiles): "Il y a beaucoup d'attente de la part des victimes mais je connais bien ce domaine, soit c'est lent, soit c'est bâclé".

Source « La Marseillaise »

------------------------------------------------------

 

A Marseille, hommage aux 8 victimes de la rue d'Aubagne

11 19

------------------------------------------------------

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Balance ton taudis - Marche blanche à Marseille - Mes photos

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Affiche "Contre les aménageurs et leur monde de merde"

 

Marseille délabrée

Mais il y a la clim'!

 

 

Marche solennelle

 

 

 

Les slogans:

 

 

"Ce n'est pas la pluie "

 

"Crève Gaudin"

 

"Gaudin et ses sbires,

 bons à rien"

 

Les fleurs:

 

 

 

 

Evacuation des pneus des véhicules écrasés sous les décombres des immeubles écroulés?

 

Restes d'une manifestation agitée et violente?

 

Ville en état de siège?

 

Les pompiers ont été ovationnés....

 

Lire aussi:

Marche blanche à Marseille. La mairie savait depuis 2014 :

 

Suite de la marche blanche à Marseille. Nouvelle manifestation mercredi et demande de mesures à prendre pour le logement à Marseille

 

 

Demande de la « démission de Gaudin et toute sa clique » :

 

Le drame de la rue d'Aubagne assombrit la fin de mandat de Jean-Claude Gaudin.

 

"Que laisse Gaudin derrière lui?", poursuit cet élu. "Une ville sale, à l'abandon. C'est une incompétence complète qu'il a réussi à cacher grâce à sa personnalité exceptionnelle. C'est très mauvais pour notre famille politique".

(…) La mairie et Jean-Claude Gaudin, sont en outre au cœur d'une vaste enquête de parquet national financier autour du temps de travail des employés municipaux. En juillet dernier, le maire a même été entendu pendant 7 heures par les enquêteurs.

Jean-Marc Coppola (PCF), le 8 novembre 2018 :

« Jean-Claude Gaudin a reconnu que la Ville de Marseille a engagé 35 millions d’euros en 13 ans pour le logement insalubre soit une moyenne annuelle de 2,7 millions pour un budget annuel de la municipalité de 2 milliards €.

Sa priorité est bien de gaver les grands groupes privés 1 milliard pour le Vélodrome, 1 milliard pour le PPP écoles, des centaines de millions pour les officines privées de sécurité, des cadeaux pour les promoteurs privés....et des miettes pour les familles qui vivent dans des conditions indécentes et indignes de la France au 21ème siècle.

Le résultat tout le monde le connaît avec le drame de la rue d’Aubagne.

La Ville de Paris pour financer son Plan d’éradication de l’habitat insalubre a consacré avec l’Etat 3,5 milliards d’euros de 2000 à 2010.

Pourquoi Paris a-t-elle réussi et Marseille non ?
Tout est question de volonté et de choix politiques.

(…)Avant de détailler prochainement des propositions concrètes et réalisables, j’avance juste que les moyens existent et que ni la longueur des procédures, ni leur lourdeur administrative, ni leur coût ne peuvent être évoqués quand il s’agit d’Humain et de sa dignité.

Un plan d’éradication de l’habitat indigne sur 10 ans, avec l’Etat et les collectivités, Ville, Métropole, Département, Région, doit être décidé dans les semaines qui viennent. »

 

Marseille solidaires 

rue d'Aubagne 

 

Pierre Dharréville :

"Les événements qui ont eu lieu à Marseille renforcent notre volonté d’agir contre l’habitat insalubre. Nous avions déposé une PPL dans ce sens et dénoncé les effets néfastes de la loi ÉLAN, nous continuerons."

 

A Marseille, ils savaient par une lettre. La mairie SAVAIT. Les alertes précises, répétées d'ingénieurs structure dès 2014, comme ce courrier du 19 décembre 2014.

 

 

Deux courriers d'experts de 2014 et 2017 prouvent que la ville connaissait les risques du 65 rue d'Aubagne.

 

(…) Or la municipalité qui n'a déjà pas répondu à l'existence de la première alerte reçue trois ans plus tôt, va encore passer sous silence celle réitérée le 20 octobre 2017 par ce même expert en termes encore plus appuyés, et accompagné d'un note de deux ingénieurs (ci-dessus). 

 

Marseille : des services municipaux perquisitionnés après les effondrements de la rue d'Aubagne.

 

(…) Légalement, la municipalité est compétente en matière de "péril" lorsque l'état d'un immeuble, même privé, met en danger la vie de ses habitants. Elle était en outre propriétaire de l'un des deux bâtiments qui s'est effondré, via son bailleur social Marseille Habitat.

Abdelghani Mouzid

Vidéo d'un appartement du 65 rue d'Aubagne avant l'effondrement.

PCF à Marseille :

 

Propositions pour le logement :

 

 

La manifestation du mercredi 14 novembre en direct :

Après le problème du mur de la "Pl'Haine", voici une fin de règne municipale dans l'animosité.

Qui sème la haine, récolte la haine...

 

NDLR : il faut renouveler la politique marseillaise. La droite, qui vivait en vase clos et s’autocongratulait, a du sang sur les mains. Ils ont bloqué tous les projets humains. Le tramway qui double le métro, la vente à la hâche des bijoux architecturaux au privé, le développement du tourisme 5 étoiles, un stade football qui a coûté cher et au futur incertain, la privatisation des plages, ce sont des priorités économiques du passé…Rien sur le développement du métro, des bibliothèques, des piscines, des logements HLM, des services publics, des écoles, et j’en oublie de ce qui peut aider à améliorer la vie de tous…

Jusque-là, Marseille c’était une belle « carte postale ». Maintenant cela devient dangereux d’y aller (le pont de Martigues n’est toujours pas sécurisé) et de s’y promener (on risque de disparaître sous les décombres…). Il faut prévenir tes proches quand tu vas à Marseille : « Oui, je suis bien rentrée ! »…

 

Marseille : démission du second élu marseillais, Bernard Jacquier, qui détenait un logement dans les immeubles effondrés :

 

 

 

La carte des taudis marseillais sur Google :

Réunion #Balance ton Taudis le 21 novembre à Marseille :

 

N'oubliez pas l'accueil des femmes, victimes des violences...

 

A Paris, ils avancent sur ce sujet, même si c'est loin d'être parfait...

 

Hélène Bidard, adjointe PCF à la Maire de Paris, chargée de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains,  ajoute que trois maisons d'accueil pour les femmes victimes de violence à Paris sont en travaux :

 

 

Marseille : nombre de logement évacués et  d'évacuations de personnes :

Source La Marseillaise

 

Marseille et ses taudis :

Kévin Vacher du « collectif du 5 novembre » soulève la question de la réquisition. "Qu'attend la ville ?"

Source La Marseillaise

1217 personnes évacuées de leur logement à Marseille.

Source « La Marseillaise »

Arlette Fructus quitte le groupe majoritaire à la Région Sud PACA.

(…)Arlette Fructus (Mouvement radical), également en charge de l'habitat à la Ville de Marseille et à la Métropole, ne décolère pas.

(…) (Le) budget consacré à l'habitat et au logement par la Région. « Il est passé de 35 millions d'euros en 2015 à 14 millions d'euros ».

Communiqué de presse de Jean-Marc Coppola, Conseiller municipal PCF- FDG de Marseille

 

 

Conseil municipal de Marseille du 10 décembre annulé : reculer pour ne pas affronter les exigences légitimes

 

La réunion du Conseil municipal de Marseille prévu ce lundi 10 décembre à 8h30 - le 1er depuis le drame de la rue d’Aubagne - qui devait commencer par un débat sur le logement indigne à Marseille sous contrôle citoyens avec la convergence de plusieurs mobilisations (logement, école, hôpital, bibliothèques, urbanisme, personnels municipaux....) a été annulé à la dernière minute par le maire Jean-Claude Gaudin.

Par souci d’apaisement justifie-t-il....

 

Pour autant cette annulation à une date ultérieure est ressentie par de nombreux marseillais comme du mépris à l’égard de ceux qui souffrent et qui portent des exigences légitimes de vivre mieux, comme déjà le droit au logement digne.

 

Signe de fébrilité de la part de l’équipe municipale majoritaire à aborder les sujets qui fâchent sérieusement dans la ville ou crainte de ne pas être assez protégés dans le bunker de la mairie par des forces de l’ordre exténuées, toujours est-il que l’heure de regarder en face le logement indigne est repoussée.

 

Le problème reste entier et urgent à traiter à la fois dans l’immédiat pour les familles touchées par le drame, comme pour celles évacuées sans perspective, et à la fois sur le fond du logement pour tous à Marseille.

 

Réquisitions de logements vacants, accompagnement des familles et enfants expulsés, plan d’éradication des logements indignes, construction de logements sociaux, encadrement des loyers...toutes ces propositions restent lettre morte, faute d’interlocuteurs responsables.

 

Rencontre, dialogue, solutions concrètes seraient les seuls et vrais signes d’apaisement et non cette fuite en avant qui ne fait qu’accroître la colère.

 

Demain, je participerai et j’appelle les marseillais à participer massivement au rassemblement prévu devant la mairie centrale à 8h pour demander des comptes au maire de la 2ème ville de France afin que de véritables négociations s’ouvrent avec tous les acteurs concernées et les institutions responsables de la mairie à l’Etat en passant par la Métropole, le CD 13 et la Région.

 

Jean-Marc Coppola

 

06.14.63.51.31

NDRL : ils démissionnent des vice-présidences, mais ils restent élus…
Marseille : Thierry Santelli démissionne de la vice-présidence du conseil départemental.

(…) Il louait un appartement dans un immeuble frappé début décembre d'un arrêté de péril dans le 3e arrondissement de Marseille. 

NDLR : Le RN est un danger pour la démocratie…

A la Région, l'extrême droite polémique sur la rue d'Aubagne.

Ce mardi 18 décembre, la Marseillaise accueillait dans ses rotatives Christian Nicol, auteur d'un rapport sur la requalification du Parc privé à Marseille, et Ian Brossat, adjoint PCF au logement de la mairie de Paris, tête de liste des communistes aux européennes, pour un débat sur la crise du logement à Marseille.

 

https://soundcloud.com/lamarsweb/crise-du-logement-a-marseille-debat-ian-brossat-christian-nico

 

 

Une femme victime de violences ne doit pas continuer de payer le loyer solidairement avec l’homme violent :

 

Il existe encore l'obligation d'avoir une ordonnance de non conciliation pour qu'un bailleur social puisse attribuer un nouveau logement à une femme victime alors le logement initial est au nom de monsieur. C’est à retirer du code pénal.

 

1,3 million de personnes vivent dans 600 000 logements indignes.

 

De retour de Marseille, Nicole Ferroni est très perplexe du drame qui touche cette ville, celui de la rue d'Aubagne.
Petite phrase d'Emmanuel Macron sur les Français en difficulté : "Que ce soit une maladresse ou pas, ça fait mal".

Après la sortie d'Emmanuel Macron sur les personnes en situation de difficulté qui "déconnent", Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, déplore les propos du président de la République et appelle à ce que "l'apaisement vienne du plus haut niveau de l'Etat".

(…) "La France, elle a envie d'égalité et que tout le monde s'en sorte. Il y en a qui pensent que certains profitent mais il ne faut pas que le président parte de ceux qui pensent ça, il faut au contraire qu'il ressoude la société. 

Benjamin Griveaux, avec ses 7900€ par mois ne peut pas acheter son logement

 

Cela a bien évidemment suscité quelques commentaires savoureux:

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

B Griveaux, suite « anonyme » :

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Paris "trop cher" : des cagnottes lancées pour aider Benjamin Griveaux à se payer un logement.
(…) De quoi susciter bon nombre de sarcasmes, et la création de fausses cagnottes solidaires.
(…) "Nous avons le devoir de nous mobiliser pour soutenir notre secrétaire d'Etat. Un toit pour Griveaux !" lance l'une des ces cagnottes, une autre appelant les généreux contributeurs à l'aider "à sortir de la misère".

 

La crise du logement en France.
Source AFP

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Révélation La Marseillaise:

Christophe Madrolle, candidat UDE à la mairie de Marseille et Mohamed Laqhila, député de la majorité présidentielle et candidat à la maire d’Aix-en-Provence possèdent des logements qu’ils louent dans l’une des copropriétés les plus dégradées de Marseille .
 En kiosque ce jeudi 19 septembre ou à acheter en ligne sur :

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Prison requise contre Dominique Tian à Marseille. ---------------------------------------------------------------------------------------------------

 Madrolle n'est plus à l'UDE

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Marseille - "Balance ton taudis". Le logement indigne

Publié le par bmasson-blogpolitique

Balance ton taudis

 

"On a lancé ce hashtag pour inciter les habitants de Marseille à témoigner et à pointer les logements dans lesquels ils vivent pour que la honte et la peur changent de camp", explique Léo Purgette (journaliste à « La Marseillaise »)

 

 

Questionnaire à remplir ici :

 

https://lamarseillaise.typeform.com/to/w1hLPb

 

Véronique Genest #balance ton taudis :

 

Effondrement d'immeubles à Marseille : un 7e corps, celui d'un homme, découvert (procureur).

Source AFP

Immeubles effondrés à Marseille : Gaudin sur la défensive.

 

 

Cible de nombreuses critiques depuis l'effondrement d'immeubles lundi, le maire de Marseille J-C Gaudin défend son action et évacue toute idée de démission.

A Marseille, le drame était annoncé avant.

 

 

Immeubles effondrés à Marseille : 

 

Marche blanche samedi 10

 

novembre 

 

en hommage aux victimes.

 

La marche partira à 15 heures en haut de la rue d'Aubagne. 

Bansky « balance ton taudis » :

 

Stéphane Peu :

« L’habitat insalubre prospère sur la rareté et la cherté du logement, la pénurie. Derrière les larmes de crocodile le gouvernement a t-il conscience de « nourrir la bête »en proposant un budget en forte baisse et en diminuant la production neuve ? »

 

Marseille 63 65 67 rue d'Aubagne

Source la Provence

 

SAMEDI 10 NOVEMBRE en hommage aux personnes mortes sous les décombres des immeubles de la rue d'Aubagne, une marche blanche partira à 15h de la rue Estelle, et se dirigera vers le Vieux-Port. Merci d’être présent. Nous y serons nombreux !

 

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

A Marseille - La Plaine et ses Banderoles

Publié le par bmasson-blogpolitique

Marseille

La Plaine

Banderoles

 

Ils étaient 115 arbres sur La Plaine avant que les premiers ne soient abattus la semaine dernière…Les pouvoirs de l’argent, de la mairie de Marseille, de la Métropole et de la Soleam sont contestés par les habitants de La plaine qui savent écrire haut et fort, et avec beaucoup d’imagination, leur colère, leur indignation et leur révolte. L’humour n’est pas absent (« pas de goudron sans plumes »). C’est le temps de la défense d’autres valeurs. Les insoumis de la manifestation, inculpés en prison, ne sont pas oubliés. Les migrants non plus. La question des nations est posée. Le fascisme fait peur. La dictature des puces RFID, de la biométrie et des caméras en ville ne plait pas du tout.  L’absence de démocratie et de consultation des citoyens est pointée du doigt. Ce projet ne les fait pas rêver…Ils refusent l’uniformité future des villes (et des habitants). C’est encore l’occasion de dénoncer l’urbanisation galopante et mercantile qui se fait au détriment de la nature (notamment dans la forêt de Romainville).

 

 

« Gaudin, menteur !

Ils avaient dit que les arbres seraient transplantés ! »

 

« Touchez pas la Plaine, touchez pas

et levez vos sales pattes de là.

Bulldozers, architectes de mafia

Ce quartier ne vous regarde pas. »

 

« Réaménager tue ton quartier. »

 

« Pas de rénovation sans le quartier… »

 

« Gaza vivra, La Plaine aussi ! »

 

« Arbre condamné par la mairie. »

 

« La Plaine aux gueules cassées. »

 

« Soutien aux inculpés

de La Plaine

Salut à Kevin aux Baum’s (=Baumettes, NDLR) »

 

« No borders, no nations ! »

= (Pas de frontières, pas de nations ! »

 

« La cup est Plaine. »

Life is pain (la vie est une souffrance)

 

« La Plaine, mon amour. »         

 

« Arbre mort.

La Plaine, on est là. »

 

Arbres coupés

 

 

« Mon âme est en Plaine.

Les arbres en Plaine. »

 

 

« Purificateur d’air

Respect

Climatiseur naturel

Mon aîné

Je protège mon arbre

Je protège le vivant

La Plaine on va pas te laisser béton

Oasis de biodiversité

Médicaments naturels. »

 

 

« La Plaine f… la Soleam ! »

 

« Qui divise récolte La Plaine

ou rien. »

 

 

« A La Plaine, le quartier n’a pas donné son approbation.

La métropole doit respecter les Marseillais-es. »

Patriacharme ( ?)

 

Arbre coupé honoré et fleuri

 

« La richesse de la Plaine ne se compte pas en euros. »

 

 

« Plaine de féministes. »

« Radio galère. »

 

« La Plaine est un espace

de partages, de joie

de convivialité, de fête,

d’échange, de mixité,

d’amour et de vie ! »

                                

 

« La Plaine

on

est là. »

 

« 20 millions d’euros (et bientôt)

Le désert

Le Plus cher du monde

La Métropole en cendres… »

 

 

« Maintenant La Plaine

Demain la haine. »

 

 

« Gardarem La Plana.

Ce qui se décide sans le quartier

Se fait contre lui. »

 

« Vous cassez

On construit.

Viva La Plaine. »

 

 

« Vous détruisez

On reconstruit. »

« Vous ne briserez

pas les rêves de

La Plaine. »

 

« Plus de pétanque ?

Du tir à l’arc. »

 

 

« Les états assassinent.

Abattez les frontières,

Pas les migrants. »

 

« Le quartier sera rénové avec son accord.

Soleam, dégage. »

 

« On ne veut pas la même ville partout. »

 

« Pas de goudron sans plumes. »

(En référence à Lucky Luke qui utilise la punition du goudron et des plumes.)

 

 

« La Plaine solidaire

avec la forêt

de Romainville. »

 

 

« 115 volontaires

pour

115 arbres. »

 

« Dictature= CRS – Puces RFID – Biométrie – Caméras. »

 

 

« Vous parlez argent.

Nous, on pense habitants.

La Plaine vivra. »

 

« Ca n’en vaut pas La Plaine. »

 

« Soleam

Projet Ignare. »

 

« Faites confiance

Aux Plainards. »

 

« Où t’as vu

qu’on coupait les arbres ? »

 

(Vous remarquerez que c’est situé au-dessus du bar le Jean Jaurès…)

La Plaine Emmurée - Appel d'un Centre Ville Pour Tous "à amplifier les protestations pacifiques pour stopper l’édification du mur".

 

Écouter La Plaine : un urbanicide en cours ? par Journal Zibeline :

https://soundcloud.com/ostrogothe/la-plaine-un-urbanicide-en-cours

 

 

La Plaine

Un simulacre d'enterrement pour La Plaine à Marseille.

Près d'un millier de personne dans la rue pour l'enterrement de la Plaine, à Marseille.. ou plutôt un "simulacre d'enterrement de la concertation" autour de la rénovation de cette place, selon les organisateurs.

(… ) Elle (= la palissade, NDLR) coûte plus de 300 000 euros.

Marseille : à la Plaine aussi, les habitants sont à bout...

Plus d’un millier de personnes ont pris part à un défilé masqué entre l’hôtel de ville et la Plaine. Emmurage de la place, drame de Noailles, c’est toute la politique municipale qui est contestée.

(…) « Vingt millions pour détruire la Plaine, pas une thune pour sauver Noailles. À qui profite le crime ? »
(…) L’apaisement ne semble cependant pas à l’ordre du jour.
La maison Gaudin en faillite : ouverture d’une information judiciaire
Source « La Marseillaise » :

 

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

La Cité radieuse - Le Corbusier - Marseille - Mussolini

Publié le par bmasson-blogpolitique

Marseille (Bouches-du-Rhône)

La Cité Radieuse

L’unité d’habitation

Grâce aux pilotis, le sol laissé libre accueille promenades ou terrain de jeux.

L’orientation de l’édifice, selon un axe nord-sud, a été déterminée suivant la course du soleil. Les appartements, en majorité traversants, bénéficient ainsi d’une double exposition à l’est et à l’ouest. Ils sont prolongés par des loggias ouvertes sur l’extérieur et leur ensoleillement est contrôlé par des brise-soleil qui rythment les façades. A mi-hauteur, les étages dévolus aux commerces sont signalés par les lames verticales de leur brise-soleil. Accessible, le toit-terrasse est conçu comme une place urbaine. L’édifice se caractérise par la force et la plasticité de ses différents volumes –pilotis, escaliers – et par la silhouette de sa toiture dominée par deux cheminées sculpturales.

Cité de l’architecture et du patrimoine

Paris

 

 

 

 

Marseille (Bouches-du-Rhône)

La Cité Radieuse

Le Modulor

Le Modulor a été mis au point par Le Corbusier dès 1945 comme un outil pour rationaliser l’aménagement de l’espace, de l’échelle de la cellule d’habitation à celle du territoire. L’architecte publie ses théories en 1949 dans Le Modulor : essai sur une mesure harmonique à l’échelle humaine applicable universellement à l’architecture et à la mécanique et les appliquer à Marseille pour la première fois dans la construction de l’unité d’habitation.

La grille de proportions du Modulor associe les valeurs du nombre d’or issues de la suite de Fibonacci (XIIIe siècle) avec les mensurations du corps humain, que Le Corbusier estime à 1,83 mètre en moyenne.

Ce nouveau système permet d’atteindre à la fois harmonie et confort.

L’outil est promu par les Congrès Internationaux d’architecture moderne et Charlotte Perriand s’approprie notamment ce nouvel « étalon » dans ses propres créations.

Le Modulor prend l’aspect d’un homme debout levant l’un de ses bras. En le représentant dès l’entrée du bâtiment, sous les formes d’un grand relief sculpté dans le béton et d’un vitrail coloré, Le Corbusier met l’instrument au centre de sa nouvelle esthétique et en fait une véritable philosophie.

Cité de l’architecture et du patrimoine             

Paris

 

 

Marseille (Bouches-du-Rhône)

La Cité Radieuse

L’appartement de type E2

Les appartements de type E2 sont les plus courants dans l’immeuble. Ils traversent entièrement le bâtiment au dessus de la rue intérieure pour les E2 supérieurs et en dessous pour les E2 inférieurs. Chaque appartement se développe sur deux étages de 2,26 mètres sous plafond, le séjour bénéficiant d’une double hauteur.

Ils sont imbriqués sur trois niveaux, la rue intérieure occupant le centre.

Ces appartements étaient novateurs pour l’époque. La famille se retrouve dans la salle commune. Chacun peut s’isoler. La loggia est une véritable pièce en plein air. Les deux chambres d’enfants ont une cloison mobile qui permet de les relier en une salle de jeux. Le mobilier est intégré et les équipements sont étudiés pour faciliter les tâches de la mère de famille (et du père aussi, NDLR) : ouverture de la cuisine  sur la salle commune, nombreux placards, casiers de rangement, table à langer.

Les appartements étaient livrés complètement équipés avec une cuisinière et une armoire frigorifique.

Cité de l’architecture et du patrimoine                                                

Paris

 

 

 

 

9e - toit-terrasse

8e - Ecole

4e- Bureaux

3e - Commerces

Hall d'entrée

Toit-terrasse

Piscine

Cheminées

 

Salle de réunion

------------------------------------------------------------------------------------------------------

DÉCONSTRUIRE LE BÂTISSEUR : LE FASCISME DE LE CORBUSIER.
(…) Mais il n’est pas sans soulever, à nouveau, des questions sur le trouble passé de l’architecte. Un livre signé Xavier de Jarcy en 2015, Le Corbusier, un fascisme français (éd. Albin Michel) nous en dit plus.
(…) Beau soutien au régime de Vichy ! Il vouera aussi une grande admiration à Mussolini*, Primo de Riveira, et même Hitler.

*

Honfleur 
Musée seconde guerre mondiale 
Blockhaus de la gare 
Le Duce est libéré par des parachutistes allemands.
 

Après sa première arrestation, Benito Mussolini est spectaculairement libéré par des parachutistes allemands du major Mors le 12 septembre 1943. La propagande nazie fera du capitaine SS Otto Skorzeny, le « libérateur » du Duce.

----

 

Honfleur

Musée du blockhaus de la Gare.

Mussolini veut agrandir l'empire colonial italien. Celui-ci n'est qu' « une collection de déserts » ( Libye, Somalie, Érythrée, Dodécanèse ). En jouant sur le souvenir de l'action civilisatrice de Rome, il pense pouvoir installer des Italiens pauvres dans les pays conquis.

---------

 

Dans la vie de Mussolini, il y a un lourd secret que l'histoire officielle ne raconte pas : une femme, Ida Dalser, et un enfant, Benito Albino - conçu, reconnu puis désavoué.

--------------------------------------------------------------------------------

Ida Dalser naît à Sopramonte, un village situé à quelques kilomètres à l'ouest des environs de Trente, alors partie de l'Empire austro-hongrois, et dont son père fut le maire[2]. Elle part pour Paris suivre des cours d'esthéticienne avant de retourner à Milan en 1913 où elle ouvre un salon de beauté sur le modèle français. C'est à cette époque qu'elle débute une relation avec Benito Mussolini, dont elle avait toutefois fait la connaissance quelques années auparavant (probablement vers 1907-1909) à Trente[2] lorsque celui-ci avait travaillé pour le journal local socialiste Avanti!. Subjuguée par la personnalité de Mussolini, elle décide de vendre tous ses biens pour financer sa carrière et lui permettre de fonder son propre journal, Il Popolo d'Italia qui sera l'organe de presse du parti fasciste italien et le fer de lance de la montée au pouvoir de Mussolini. Le couple se serait marié religieusement en 1914 avant la naissance de leur fils Benito Albino[2] le 11 novembre 1915 que le futur Duce aurait officiellement reconnu le 11 janvier 1916, bien que les documents officiels aient disparu.

 

Jusqu'à la fin de sa vie, Ida Dalser n'eut de cesse de dénoncer l'attitude du Duce à son égard et écrivit dans ce sens au préfet, au roi Victor-Emmanuel III et même au pape Benoit XV. Elle chercha à discréditer Mussolini en révèlant certaines vérités cachées. Ainsi elle dénonça dans l'un de ses courriers aux autorités, les soutiens financiers discrets d'agents français et britanniques dont aurait bénéficié Mussolini afin que celui-ci fonde son journal Il Popolo d'Italia, et y fasse sa propagande pour l'entrée en guerre de l'Italie aux côtés des alliés, lors du premier conflit mondial.

 

Benito Albino sera quant à lui strictement reclus en pension au Collège des Barnabites durant toute son enfance, avant d'être engagé comme télégraphiste dans la Regia Marina, la marine de guerre italienne. Connaissant probablement sa fragilité psychologique, les autorités lui feront croire au décès de sa mère (en réalité celle-ci mourra quelques années après) et le rapatrieront de Chine où il était en mission. Il sombra finalement peu à peu dans la folie et finira également dans un hôpital psychiatrique à Milan où il meurt le 26 août 1942. Le Duce tentera de cacher cette réalité en faisant croire que Benito Albino avait été blessé lors d'un combat naval en Méditerranée un an auparavant.

------------

« Vincere » Official Trailer.
« Vaincre »

 

Il y a un secret dans la vie de Benito Mussolini : une femme, Ida Dalser, et un fils, Benito Albino, qui est né, ont été reconnus, puis renégats. C’est une page noire de l’histoire de l’Italie, ignorée dans la biographie officielle du Duce. Quand Ida rencontre Mussolini à Milan, c’est un socialiste fervent qui a l’intention de guider les masses contre l’Église et la monarchie.

Elle croit en lui et en ses idéaux, et vend tout ce qu’elle a pour financer le »II Popolo » italien, un journal que Mussolini trouve être le noyau du futur Parti fasciste. Lorsque la Première Guerre mondiale commence, il s’enrôle et disparaît. En le rencontrant, Ida découvre qu’il est marié à une autre femme et réclame ses droits en tant que véritable épouse et mère de son fils premier-né.

Emmenée de force dans un madasylum, Ida décide que même enfermée et empêchée de voir son fils, elle n’abandonnera pas la lutte pour ses droits.

-------------

 

Le Corbusier

Architecte

Axonométrie des maisons Jaoul A et B

Neuilly-sur-Seine

Maisons construites pour André Jaoul et son fils Michel

Pavillon de l’Arsenal

Paris

Le Corbusier

Architecte

Villa Jaoul, Neuilly-sur-Seine

1953 – 1955

Pavillon de l’Arsenal

Paris

 

Le Corbusier

Architecte

Le Plan Voisin, perspective d’étude

1925

Pavillon de l’Arsenal

Paris

 

Le Corbusier

Architecte

Villa Savoye, Poissy, 1928 – 1931

La villa symbolise la volonté de l’architecte de libérer le sol grâce à l’utilisation de pilotis, de rendre accessible les toitures-terrasses et de ne pas asservir le plan et les façades à la structure. La maison est pensée comme une promenade. L’écriture architecturale est assez dépouillée et poétique, composée de volumes géométriques blancs et de longues fenêtres horizontales.

Pavillon de l’Arsenal

Paris

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Michelle Perrot : "Le nom de Charlotte Perriand (créatrice de design) était toujours gommé... Un effacement du nom qui est un effacement de la femme".
Michelle Perrot au sujet des rapports entre Charlotte Perriand et Le Corbusier : "Le Corbusier était un grand misogyne".
Pernette Perriand-Barsac : "Sur un chantier, un électricien a dit à ma mère : 'C'est pas une bonne femme qui va me donner un ordre'."
Source France Inter
09 19

------------------------------------------------------------------------------------------------

10 19

"Mon père m'a élevée pour que je sois libre : faire du sport, conduire une voiture, avoir un métier, gagner sa vie et ne pas se mettre trop tôt un homme sur le dos."
Michelle Perrot
Source France Inter

----------------------------

Le Corbusier

(Charles Edouard Jeanneret, dit)

1887, La-Chaux-de-Fonds (Suisse) – 1965, Roquebrune-Cap-Martin (France)

Harmonique périlleuse

1931

Huile sur toile

 

Le Corbusier reste fidèle au mouvement du Purisme, créé en 1918 avec Amédée Ozenfant, jusqu’en 1925. Dès 1930, il décide d’intégrer à sa peinture, comme son ami Fernand Léger, des « objets à réaction poétique » (os, cordages, racines, etc.) et réintroduisant la figure humaine. Le langage s’ouvre au réel, à l’humain. Le Corbusier s’oppose au surréalisme et à l’abstraction en équilibrant sa vision entre rigueur et poésie.

 

 Musée Cantini

Marseille

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le Corbusier

1887 – 1965

Maquette de Nemours

1933

Mucem

Marseille

 

Fernand Pouillon (1912 – 1986) est connu pour avoir reconstruit le Vieux-Port de Marseille de 1947 à 1956. Il partage avec Le Corbusier le goût du bonheur des habitants, de la lumière et des sites méditerranéens. Il choisit la pierre et la ferronnerie en réponse au béton brut de Le Corbusier. La Cité Climat de France construite entre 1954 et 1957 à Alger était conçue pour accueillir 5 000 familles. Elle en possède près de 50 000 actuellement.

-----------------------------------------------------------------------

André Bauchant

1873 - 1958

Bouquet Le Corbusier 

1927 

Huile sur toile

Musée Maillol 

Paris

Le Corbusier

1887 – 1965

Briey-en-Forêt – Lorraine.

Le Havre

MUMA

 

L’unité d’habitation à Briey en Meurthe-et-Moselle, a été construite en 1959-1960.

Elle est identique au modèle de la « Cité radieuse » à Marseille, surnommée la « maison du fada ».

Menacée de destruction dans les années 1980, les propriétaires privés l’habitent et la réhabilitent.

 

L'Unité d'habitation de Briey, appelée aussi Cité radieuse de Briey-en-Forêt, est une unité d'habitation construite entre 1959 et 1960 à Briey (Meurthe-et-Moselle) par l'architecte franco-suisse Le Corbusier selon le modèle qu'il a établi pour Marseille. Ce bâtiment, construit pour l'Office départemental HLM, est progressivement abandonné par le bailleur social et menacé de destruction dans les années 1980. Elle est depuis progressivement réhabilitée.

Wikipédia

 

Maquette de Philippe de Gobert

-----------------

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

La gentrification de Marseille ne plaît pas à tout le monde

Publié le par bmasson-blogpolitique

Marseille

La gentrification est critiquée dans le centre ville.

 

« 1 000 hectares de gentrification

(5 000 SDF)

35 pôles d’intervention (120 caméras)

98 axes de ravalement de façade (10 000 expulsions)

245 millions d’investissement (ridiculous) »

 

La gentrification est critiquée dans le centre ville. 2

 

« 1 000 hectares de gentrification

(15 000 bâtiments vides)

35 pôles d’intervention (5 000 SDF)

98 axes de ravalement de façade (120 nouvelles caméras)

245 millions d’investissement (this is absurde) »

 

 

Grand centre ville

O Viol

 

 

Sondage de Plan International : Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier.

(…) Pour 78 % des experts de 22 villes interrogés pour cette enquête, le harcèlement sexuel représente un risque très élevé ou extrêmement élevé pour les filles et les jeunes femmes dans leur ville et selon 77 % d’entre eux, il se produit très souvent ou assez souvent en public.

Résultats concernant les villes :

 Lorsqu’on a demandé aux experts d’établir le classement des risques de harcèlement sexuel dans leur ville, Bogota et Johannesburg s’avéraient être les villes les plus dangereuses tandis que Stockholm affichait les meilleurs résultats.

• Johannesburg était la ville la plus dangereuse pour la violence sexuelle ainsi que pour les vols et les cambriolages, tandis qu’Hanoï et Tokyo étaient considérés les plus sûrs concernant ces dangers particuliers.

• Lorsqu’on leur a demandé d’évaluer la sécurité des villes pour les filles qui sortent seules ou utilisent les transports publics, Lima venait en tête des villes les plus dangereuses, tandis que Stockholm était la plus sûre.

• Kampala était considéré comme la ville où les filles couraient les plus grands risques d’être victimes d’enlèvement ou de meurtre.

tag

Marseille - Le Panier

"gentrificaca"

Le message est clair!

10 19

------------------------------------------------------

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Les restes de la "Marseille coloniale" - Faucille

Publié le par bmasson-blogpolitique

Au début, Marseille a été colonisée.

Les Grecs sont venus avec leur colonie.

 

 

Escalier de la gare Saint-Charles

"Aux temps du roi Tarquin, de jeunes Phocéens* venus d'Asie abordèrent à l'embouchure du Tibre et se lièrent d'amitié avec les Romains. Ensuite ils partirent sur leurs navires vers les côtes situées aux confins de la Gaule et fondèrent Massilia au milieu des Ligures et des peuples sauvages de la Gaule."

Justin

XLIII (63)

* Phocée est l'actuelle Foça, proche d'Izmir (Turquie)

 

Puis la France a, à son tour, colonisé d'autres pays.

En Afrique.

Escalier de la gare Saint-Charles

 

En Asie.

Escalier de la gare Saint-Charles

 

Comment l'auteur de ces statues a-t-il symbolisé les pays colonisés?

Une femme, lascive, allongée, en attente, offerte, nue, est entourée d'enfants allongés, lascifs, en attente, offerts, nus.

 

C'est le temps de la France agricole avec les moissons. (Il manque le marteau…)

 

Le voilà!

Faucille et marteau

Avignon

En voici un nouveau:

Tag

"Marteau et faucille"

Arles

Faucille

Musée de la Camargue

Pont de Rousty

Arles

Faucille

Musée de la Camargue

Pont de Rousty

Arles

C'est le temps des vendanges. Nous avons encore conservé cette tradition de nos jours.

 

 Marseille

Tag

"Le style marseillais

De la lumière."

 

Tag
Marseille = Marseye

 

"Mars, c'est Yéah!!" = Marseillais

Tag

Marseille

 

Tag

Marseille

"La bonne mère"

 

 

Pierre Puvis de Chavanne

Marseille Colonie grecque

1869

Musée des Beaux-Arts

Marseille

 

Pierre Puvis de Chavanne

Marseille porte de l’Orient

1869

Musée des Beaux-Arts

Marseille

Alphonse Moutte

Marseille, 1840 – 1913

Le Débarquement des blés

1876

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts

Marseille

------------------------------------------------------

 

Colonies : les racines d’un racisme nommé désir.

Un ouvrage collectif retrace l’histoire coloniale par le prisme de la sexualité, où l’appropriation des corps est indissociable de la conquête des territoires. Un imaginaire fondé sur la domination qui continue de façonner les représentations de l’Autre.

(…) «Le partage des femmes»

--------------------------------------

Pauline de Pange

Confidences d’une jeune fille

Les Cahiers Rouges

Grasset – Première édition : 1965 – Réédition : 2014

 

Les colonies

Page 25 :

Tourner l’esprit de la jeunesse, comme le voulait la République, vers les conquêtes coloniales et l’administration d’un empire exotique paraissait une manière de renoncer à la Revanche de la défaite de 1870-1871, une sorte d’abdication devant l’Allemagne triomphante.

-------------------------------------

Cachez ce #metoo que la Côte d’Ivoire ne saurait voir.

#metoo en Afrique, un an après (1/3). Faute d’être suffisamment protégées par le système judiciaire, les Ivoiriennes renoncent le plus souvent à dénoncer les agressions sexuelles qu’elles subissent.

(…)  Ensuite parce que dénoncer publiquement un homme qui vous a harcelée ou agressée, c’est facile à faire quand vous êtes en Occident… Mais ici, le climat sécuritaire est différent. Il vous faudra affronter les représailles, parfois physiques, de votre bourreau, de sa famille.

(…) Début 2018, elle a monté un collectif afin d’aider les victimes d’abus sexuels.

Street art et coworking à la gare Saint-Charles

 

Weréso est une société lilloise qui, depuis 2013, ouvre des espaces de coworking dans plusieurs villes en France. Elle arrive à Marseille, et va ouvrir, le 1er octobre prochain, un nouvel espace de 500m2 au sein de la Gare Saint-Charles. Espace dans lequel elle a demandé au street artist Thierry Noir, célèbre depuis ses interventions sur le mur de Berlin, de réaliser une oeuvre. Quelques images et explications sur Web TV Zibeline, en compagnie d'Armand Verger, fondateur de weréso, Audrey Devedeux, chargée de communication, et Thierry Noir. Avec Agnès Freschel

---------------------------------------------------

Les conquêtes coloniales 

Page 144 :

Sa famille éprouve du mépris « pour les conquêtes coloniales de la IIIe République ». Elle pense que ces conquêtes ont été une revanche sur les Allemands, après la défaite française de 1870/1871.

Pauline de Pange

Comment j’ai vu 1900

Les Cahiers Rouges

Grasset – Première édition : 1962 – Réédition : 2013

-----------------------------------------------------

La justice ordonne à neuf opérateurs de bloquer l'accès au site raciste «Démocratie participative».
  • Les neuf opérateurs fournisseurs d'accès à internet ont désormais quinze jours pour bloquer l'accès au site «Démocratie participative».
  • Ouvertement raciste et antisémite, le site est hébergé aux Etats-Unis. 

(…) Une procédure inédite

Si ce n’est pas la première fois que la justice ordonne le blocage d’un site internet, cette procédure en référé émanant du procureur de la République reste inédite. 

 

Montre à automate à l’homme sauvage

Genève ? Suisse, vers 1820

Argent et métal doré

Collection Georges Prin, un opticien féru d’horlogerie

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

La collection de Georges Prin est constituée de huit horloges (du XVIe au XIXe s), vingt-huit montres (du XVIe au XIXe s),  et d’un cercle d’arpenteur du XVIIe siècle.

 

Raymond Gid

1931

Exposition ethnographique des colonies françaises

Mucem

Marseille

------------------------------------------

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Conférence jeudi 29 mars 17h30, Numérisation du travail des ouvriers de la logistique

Publié le par bmasson-blogpolitique

Conférence-débat : « Des usines à colis. Trajectoire ouvrière des entrepôts de la grande distribution.»

 

Dans les entrepôts de la grande distribution alimentaire, l’introduction d’un nouvel outil de travail, le guidage par commande vocale, a considérablement modifié le travail des préparateurs de commande. Auparavant caractérisée par l’absence d’enchaînement et la possibilité de prendre de l’avance, l’activité de préparation a évolué vers une temporalité restrictive comparable à celle d’un ouvrier sur chaîne. Sous guidage vocal, « le nez dans le micro », le savoir-faire des préparateurs est réduit à un engagement physique. L’usage du corps constitue alors une ressource en tant mode d’appropriation du sens au travail, mais également un rempart lorsque des pathologies font apparaître les limites de l’intensification.

 

Invité : David Gaborieau

 

ENTREE LIBRE - 29 mars 2018 FEG Site Colbert, Amphi B, 17h30 - 19h30

 

Conférence-débat organisée en partenariat entre les Masters RH de l’Institut Supérieur de Management des Organisations de la Faculté d’Economie Gestion, le LEST (Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail) et l’APSE (Association des Professionnels en Sociologie de l’Entreprise).


Lieu : Faculté d’Economie et de Gestion, campus Marseille Colbert,  - 14 av. Puvis de Chavannes 1er arr.


Si vous souhaitez prendre connaissance des activités de l’APSE et être informés des prochaines manifestations, merci de vous inscrire sur le site de l’APSE : http://www.apse-asso.fr

 

1,7 million d'images historiques accessibles gratuitement.

Grande nouvelle : 1,7 million d’images historiques numérisées sont désormais accessibles et librement utilisables.

(…) « À l’heure numérique, les gens veulent découvrir des documents de collection intéressants, et les intégrer à leur travail de la manière la plus fluide possible »

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

1 2 3 > >>