Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

marseille

Site de la Corderie à Marseille, le PCF mobilise

Publié le par bmasson-blogpolitique

Cher-e camarade,


Dans le 7ème arrondissement de Marseille, une découverte archéologique majeure a été faite sur le terrain de La Corderie.

Un site antique datant de 5 siècles avant JC a été mis au jour, mais la mairie de Marseille, fidèle à sa politique de classe au service des promoteurs, a persisté dans sa volonté de voir construire un immeuble de standing sur le site.

Les communistes du 7ème arrondissement se mobilisent depuis plus de 20 ans pour empêcher toute construction sur ce site.

Le combat pour sa préservation a pris de l'ampleur ces dernières semaines, il doit être une bataille pour l'ensemble des communistes marseillais.

Aussi, nous vous donnons rendez-vous jeudi 31 à 14 heures devant la préfecture pour une grande mobilisation qui précédera une rencontre de concertation avec le préfet.

Comptant sur votre mobilisation,

    La section du 7ème arrondissement

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Gay Pride à Marseille - Les communistes y participent - LGBT

Publié le par bmasson-blogpolitique

Rappel sur l'homophobie qui existe en Tchétchénie. De nombreux homosexuels ont été persécutés.

Rappel de la sanction de la chaîne C8 après les plaintes contre Cyrille Hanouna

Ambiance au démarrage de la marche de la Gay Pride à Marseille

Ambiance chaleureuse et animée. Ca danse, ça saute, ça s'exprime.

Démarrage de la marche contre l'homophobie et pour de nouveaux droits pour les homosexuels.

 

Les communistes sont là.

Valérie Diamanti et Jean-Marc Coppola sont élus à la mairie de Marseille.

 

Dans un communiqué, le Parti communiste rappelle sa participation à l'évènement,  depuis sa création. 

L'égalité des droits n’est pas encore assurée dans notre société, elle reste menacée par des idées conservatrices, des idées nationalistes, extrémistes, fascisantes

explique le PCF dans son communiqué.
Considérant que "la législation actuelle est insuffisante, comme par exemple, la procréation médicalement assistée (PMA), dont sont toujours exclues des femmes, ainsi que les trans", le parti propose "la conquête de nouveaux droits" comme "le changement d’état civil libre, fondé sur l’autodétermination, notamment pour les personnes qui choisissent d’effectuer un parcours trans ; et la PMA ouverte à l’ensemble des femmes et des personnes transidentitaires".

 

 

 

Margaux et Florian sont là aussi:

 

Photos de la Gay Pride:

 

 

 

 

 

 

 

Marche animée et drapeaux agités

Il y avait foule à Marseille. La Gay Pride a failli être annulée à cause de l'état d'urgence et des règles de sécurité à respecter. Mais les organisateurs n'ont pas voulu renoncer d'eux-mêmes. La question d'Avignon est posée: pourquoi la mairesse refuse-t-elle la Gay Pride à Avignon depuis cinq ans?

Le traitement des journalistes est de faveur: ils sont installés sur un plancher qui monte et qui descend, facilitant les prises de vues.

 

 

 

Foule:

 

 

 

 

 

 

Le monde a des problèmes plus importants que celui de deux garçons s'embrassant ou que celui d'une fille embrassant une fille.

 

 

Association AIDES

Mon orientation sexuelle n'est pas un choix.

To homophobie oui.

Genève

 

Le Parlement Européen a voté pour condamner les « thérapies de conversion » visant la communauté LGBT.

34 députés européens français n’ont pas voté ou se sont abstenus.

Sans surprise, le Front National et les Patriotes mais aussi des LR :

http://www.votewatch.eu/en/term8-situation-of-fundamental-rights-in-the-eu-in-2016-motion-for-resolution-vote-resolution-as-a-whole.html#/##vote-tabs-list-1

 

 

Lu sur le Point

 

Lorenzo Fontana de l'aile droite de la Ligue pense que des familles homosexuelles n'existent pas.

 

La Marche des Fiertés 2018, ou PRIDE, aura lieu ce samedi 7 juillet après-midi.


Notre Parti, comme chaque année et fidèle à ses valeurs et convictions, sera présent.


Nous sommes reconnus au plan national, particulièrement avec le responsable du collectif LGBTI Fier-e-s et Révolutionnaires du PCF, Gabriel LAUMOSNE, qui a écrit La Tribune commune avec EELV et HES (Générations)  « Macron doit tenir ses engagements » à propos de la PMA.

Gabriel sera à la Marche de Marseille et amène drapeaux et banderole pour notre visuel singulier.
Nous sommes reconnus au plan départemental, car engagés depuis des années pour La Défense des droits, l’égalité des droits de la personne, la liberté d’orientation sexuelle, le respect des différences, pour une société d’émancipation humaine.

 


Le rendez-vous sera donc vers 15h aux Mobiles, haut de la Canebière.
Les discours auront lieu à 10h et pour éviter une longue série, seul le Collectif parlera au nom de tous.

Ca évite les institutionnels - tous de droite - avec des contradictions entre les discours et les actes (législatifs)


Le début de la Marche se fera vers 16h30 pour descendre la Canebière.

Arrêt minute de silence devant la CCI.

Départ pour l’Hôtel de Ville de Marseille.

Petit discours conclusif et fin de la Marche vers 18H/18h30.



Un gros dispositif de sécurité est prévu avec la Préfecture compte tenu des actes homophobes et des provocations en tous genres.

L’ordre de la Marche :
- Carré de tête avec 2 personnalités par Orga
       - Proposition pour le PCF Pierre Dharréville et Jean-Marc Coppola

 

Cette année, 4 thèmes :
- International...migrants...
- PMA
- Droits des personnes TRANS-INTERSEXE
- Discriminations LGBT, Homophobes

 

Paris : vandalisme homophobe sur une plaque commémorative.

(…) La plaque vandalisée pour la deuxième fois en moins de trois mois.

C’est ce qui avait été fait en mai, quand la plaque avait déjà été vandalisée une première fois : à l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, les fleurs déposées devant la plaque par la mairie de Paris et les associations LGBT avaient été brûlées.

 

NDLR : on va encore se faire du souci avec ces sondages à « l’emporte-pièces » !

"Gilets jaunes" : La Manif pour tous monopolise les propositions de la consultation nationale.

Les propositions les plus votées sur la plateforme du Cese ont été gonflées par la mobilisation de réseaux conservateurs.

(…) Mailing agressif.

(…) Les 'gilets jaunes' ne parlent jamais du mariage pour tous.

(…) Le Cese, qui a pour mission de conseiller le gouvernement et le Parlement, doit présenter un avis consultatif en mars... qui risque d'ores et déjà d'être biaisé.

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Marine de Saint Persan et Marcel Baril présentent leur livre

Publié le par bmasson-blogpolitique

A Marseille

Décembre 2016

Salle des rotatives du journal "La Marseillaise"

Edition, café-littéraire, lectures, expo peintures,

librairie associative.

Nous serions très heureux si vous nous faisiez l’amitié de votre présence à la présentation du livre

L’éditeur d’âme

De Marcel BARIL

Le vendredi 11 mars 2016 dès 18h

102 rue Léon Bourgeois 13001 Marseille

Présentation du 7e livre de Marine Saint Persan alias Monique Garnerone-Espinar, édité à La Petite Edition, sur l'Algérie des années 90, face au terrorisme, un livre particulièrement vivant puisqu'il retrace une histoire vraie.
L'histoire bouleversante, tragique et heureuse, d'une famille algérienne, un grand bonheur d'écriture pour moi...

Les illustrations de cette chronique de l'Algérie des années 90, vous présentent l'essentiel des personnages, cette histoire vous plongera dans une alternance contrastée de moments de bonheur intense et dans la violence du terrorisme, qui caractérise ce livre.
Nous serons très heureux, l'équipe d'édition et moi-même, de partager avec vous, ces moments d'échange.

 

Présentation du livre de Marine de Saint Persan "L'été d'azur et de braise" par Christine de "Radio Galère" de Marseille:

Les terrasses d'Oran Le quartier Victor Hugo Les femmes détentrices de la transmission des connaissances et des informations L'Algérie coupée du monde en 1991/1992

Le difficile retour au travail Réaction phobique sur le séjour de Marine en Algérie "Va-t-on la payer?" Marine a eu honte pour eux de leur racisme

L'héroïne du roman, Kheyra, est rentrée en Algérie rejoindre sa famille. A chaque naissance, les terrasses d'Oran s'élèvent vers le ciel

Marine Saint Persan

L’été d’azur et de braise.

La petite édition

2016

Marine, ne te tais pas ! Continue de nous parler avec ta sensibilité et tes doux mots des petites gens, de leurs histoires, de la politique, de la grande histoire.

Oui, l’entraide équitable existe, et oui, les valeurs de partage sont là, sous nos yeux.

Une femme française d’origine écrit sur une femme algérienne, d’origine. Elle connaît tous les malheurs du monde : orpheline de père, elle est placée loin de sa mère et de sa fratrie. Mariée et heureuse, elle devient veuve sous la férule d’une belle-mère autoritaire. Isolée à Marseille, elle rêve de sortir des quartiers Nord et de retrouver sa famille.

Ce sont les rêves qui l’ont guidée tout au long de sa vie. Femme sans formation, elle a été ballottée par les circonstances de l’Histoire et de la vie. Mais elle n’a jamais baissé les bras. C’est par la pugnacité, le goût de l’effort et du dépassement de soi, par l’organisation et l’entraide qu’elle va accéder à tous ses souhaits et réaliser ses rêves les plus inaccessibles. Quel exemple !

Et Marine, tu nous parles de toi et de tes rêves généreux de curiosité et d’ouverture d’esprit. La ligne d’horizon vers l’Algérie t’intriguait. Les mœurs de là-bas t’intéressaient. Ta description de votre sortie en cachette pendant le couvre-feu est la preuve que la pétillante vie est plus forte que la chape mortifère du contrôle des autres.

L’espoir domine dans ton récit. Pendant un deuil national extrêmement long (deux mois, ça n’est pas rien), vous avez réalisé à vous deux un véritable exploit !

A quand la suite de tes aventures ?

Brigitte Masson

La Terre entre nos mains.

Ce que je suis sans vous

Un arbre au dernier sourire de l’automne

Du partage de demain que ferons-nous

De ce que nous sommes aussi

Croquer ce fruit juteux et rouge

Gorgés de frais espoirs partagés

Et mordre la vie de tous ses sens

A en connaître toute la saveur.

Comme le goût des arts partagés

Ravive la palette des couleurs de la joie

Comme les justes et dignes colères

Deviennent salvatrices de la paix retrouvée

Ce que je suis sans vous

A Tombouctou ou ailleurs

Sous un bien pale soleil

Que sommes-nous sans savoir partager

Le parfum de la liberté et le présent de l’amour.

Fraternellement

Lucien Frau.

 

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Les habitants de "La Plaine" chantent leur mécontentement

Publié le par bmasson-blogpolitique

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Réponse à Philippe du site (liveinmarseille@concertandco.net )

Publié le par bmasson-blogpolitique

« Etre contesté, c’est être constaté. »
Victor Hugo

Réponse à Philippe du site (liveinmarseille@concertandco.net )

Au sujet de ma photo parue dans le journal La Marseillaise et qui avait pour titre « Attaque au requin à la Plaine », j’ai reçu par mail un message du site liveinmarseille@concertandco.net qui publiait un édito entier sur ce sujet.

Je publierai en-dessous de mon droit de réponse l’article en question.

« Qui aurait cru que la publication de cette photo aurait fait un tel buzz ! Me voilà propulsée sur le devant de la scène, et pas n’importe laquelle : celle d’un site dédié à l’art vivant musical sur le département des Bouches-du-Rhône et qui va jusqu’au national. Je sors du lot. Cela m’étonne. J’espère que ce n’est pas un prétexte pour une « attaque en règle » !

Voyons ce qu’il y a sur cette photo qui est une création artistique sur un mur de Marseille, dans le quartier de la Plaine. Une femme se fait croquer par un requin. Il ne reste que le bas du corps que l’affreuse bête n’a pas encore avalé. C’est une photo que j’ai postée sur le site du journal « La Marseillaise » qui a une ouverture de ligne éditoriale en proposant à n’importe qui le souhaite de publier une photo de son choix. Il faut ajouter un titre. Et voilà. Il n’y a pas d’article associé. Les lecteurs, réguliers ou non, doivent plutôt se réjouir de pouvoir publier leurs photos dans un journal. C’est un moyen de se faire connaître. La preuve ! Et je vous invite, Philippe, à utiliser ce moyen pour promouvoir les sujets qui vous plaisent.

La Marseillaise avait écrit il y a trois ou quatre ans un article sur un artiste qui était mondialement connu et qui était venu passer un séjour à Marseille. Je ne me souviens plus de son nom. Il en avait profité pour laisser son empreinte sur les murs aux alentours de la rue de Breteuil. Il faudrait rechercher dans les archives…

Merci de m’élever au rang de photographe locale. Depuis le temps que je travaille à m’améliorer dans cette pratique, c’est la première fois que l’on reconnaît mon talent de photographe. Je ne m’attendais pas à cela. De plus, si depuis que cette œuvre existe sur les murs de la Plaine, je suis la première à en faire la promotion, c’est encore mieux. J’ai un modeste blog, je publie pas mal de choses, diverses et variées

Réponse à Philippe du site (liveinmarseille@concertandco.net )

C’est limité en quantité par les hébergeurs de sites. Si vous dépassez la limite, business oblige, il faut payer chaque mois une somme d’argent. J’entends des critiques qui partent de -180° et vont jusqu’à +180°. « Tu publies, trop ! Tu ne publies pas assez ! » Avec tout cela, je fais ce que je peux.

Je vais un peu partout. L’art m’intéresse, mais pas que, l’art sur les murs des villes, sur les murs des musées. Le spectacle vivant aussi. La politique aussi. Nous ne devons pas aimer les mêmes choses ni avoir les mêmes idéaux. Qu'importe! Je sais que je ne connais pas tout. J’attire le regard sur ce qui me plaît, m’interroge. Des tags sur les murs, il y en a partout : à Avignon, à Arles, au Vieux Panier à Marseille, à la Plaine à Marseille, dans d’autres quartiers, d’autres villes...C’est incroyable le jaillissement d’expression sur les murs ! Il y a des artistes connus et beaucoup d’inconnus. Je ne suis pas spécialisée dans le domaine, mais je n’hésite pas à publier les œuvres des autres. Certains me demandent où je vais dénicher ces trésors, jaloux de n’en avoir pas autant dans leur région.

Et pour terminer, je voulais vous dire que photographier n’est pas mon occupation principale. Si la place manque sur le net, le temps me manque aussi. De plus, je ne vis plus à Marseille depuis de nombreuses années. Parfois, je n’y vais pas pendant six mois, d’autres fois, mes visites sont plus rapprochées. J’essaie de lever les yeux. Je suis peut-être ringarde. J’arrive peut-être après la tempête. Je n’ai pas la prétention d’être hyper branchée « Street Art » (ah oui, j’ai lu un article sur les divers courants artistiques qui ne se définissent pas de la même manière, enfin les nuances soulevées ne m’ont pas semblé importantes. Allez, zou ! Encore un sujet de critique !)…

Je publie votre article car il ouvre des perspectives de visites culturelles à Marseille. Et vous avez beaucoup d’humour. D’ailleurs, je vous lis toutes les semaines car je suis inscrite sur votre liste d’abonnés.

Au plaisir de vous lire la semaine prochaine. Vous voyez, il n’y avait pas de quoi fouetter un chat. Encore une fois, merci pour votre petit coup de pouce du destin. Je le prends comme un cadeau.

Brigitte Masson. »

Voici l'édito paru hier:

Vu il y a quelques jours dans le journal La Marseillaise, "Attaque de Requin à la Plaine", une photo "touristique" prise rue Vian, d'une amusante oeuvre murale bien connue du quartier : un requin blanc avalant une jeune fille (dont les jambes et les fesses dépassent donc de la façade). Bon évidemment, Paul Watson vous ferait remarquer que les morts dûes à des attaques de requins recensées dans le monde sont au nombre de 6 en 2015, soit autant que des américains tués par des soda pop machines, ou foudroyés sur des greens de golf sur la même période (ça ne s'invente pas !), et bien moins que les perches-à-selfie qui elles, ont fait 12 victimes connues en 2015. Le risque de se faire bouffer toute crue par un requin dans le 5e arrondissement de Marseille est donc raisonnablement faible… mais l'oeuvre est marrante c'est sûr ! Ce qui me gène un peu, connaissant hyper bien cette rue (que je prends chaque matin en allant à l'école maternelle), c'est que cette oeuvre très visible y est depuis… je ne sais pas en fait : 2 ou 3 ans, enfin 1 an au grand minimum ! Ce qui donne l'impression qu'au moins deux personnes (l'auteure de la photo, pourtant photographe locale, et surtout la personne qui a choisi de la publier au journal), connaissent suffisamment peu ce quartier pour ne l'avoir jamais vue avant le 11 avril 2016 ! La rue Vian, rappelons-le, comporte quand même 4 restaurants, la mythiqueMaison Hantée (qui restaure aussi), plusieurs locaux associatifs (Zim-Zam, etc), au moins un atelier d'artistes, le mythique Théatre Athanor… On en retire donc la désagréable impression qu'un média de presse quotidienne régionale comme La Marseillaise ne connaît plus vraiment ce quartier hyper-central, ou bat pourtant le coeur artistique, culinaire, théatral, festif de Marseille - la rue Vian en est un raccourci particulièrement frappant ! En parlant d'oeuvres murales au Cours Julien, il y surgit pourtant souvent des choses d'une telle beauté qu'on en tomberait sur le cul. Ca avait failli m'arriver en passant la première fois devant le splendide portrait de Cabu par Juis rue Bussy L'Indien (janvier 2015), qui lui a fait le tour de France : les yeux embués, j'avais ressenti une immense fierté d'être marseillais, devant ce vibrant hommage rendu par un artiste de rue, 2 jours après les attentats… "Paris ! Paris ! On t'en…brasse !" comme le criaient alors des Ultras sur le Vieux-Port, qui eux aussi m'avaient rendu fier et ému. Un an après, une splendide affiche plus grande que nature, oeuvre originale d'un dessinateur (qui fait aussi des affiches de concert), plaquée à côté de l'Ace of Spaces, rue Crudère, pour rendre hommage à feu Lemmy de Motörhead en le montrant entouré de diablotines sexy ? La voir tous les jours m'a donné chaud au coeur tout l'hiver… Mais les surprises artistiques sont presque habituelles au quartier : plus récemment, sur l'ex-emplacement Cabu, n'est-on pas tombé sur un tableau de Van Gogh instantanément reconnaissable (toujours de Juis) ? Recouvert presque aussitôt (hélas, mais c'est le jeu de guerre plus ou moins amicale, que se livrent ces artistes) par une frise cartoonesque et objectivement pas moche du tout, qui fait écho à celle située en face de la Bibliothèque du Panier (je ne connais pas l'auteur)… Rue Pastoret, historiquement, c'est une galerie à ciel ouvert, où s'exposent actuellement, entre autres, des portraits à la bombe de Charlotte Gainsbourg,Edith Piaf, Jean Gabin… Si, si, je vous jure, et encore, j'ai pas parlé de la sublime devanture du WAAW réalisée par Mr Chat. Encore un ou deux exemples : sur les deux faces du local de yoga Bikram, deux magnifiques portraits indiens depuis quelques années… Un portraitiste doué qui avait couvert l es portes de toutes les rues de portraits inspirés et touchants réalisés au pochoir avec une douceur infinie en 2014… Un photographe qui avait pris des dizaines d'habitants en photo devant des ailes d'ange déployées et en avait couvert les murs… Plus anciennement les amusants cartoons de "Pom, Gé, Joos" : ah, ces magnifiques condés à cheveux frisés et chaine-en-or-qui-brille, en face du commissariat de Noailles, quelle marrade ! La devanture de l'ex-Capitole sur la Canebière, un chef d'œuvre… La couverture de l'Ecole du Micro d'Argent d'IAM, longtemps au coin de la rue Vian, encore… Toutes les façades des restaurants de la rue des Trois Rois, dont beaucoup sont joliment décorées aux couleurs de la cuisine proposée… Et on pourrait continuer longtemps avec toutes ces oeuvres modestes qui au quotidien, nous amusent, nous enchantent, nous relient les uns aux autres et parfois même, nous touchent au coeur ! Qui pourra archiver, écrire et photographier cette richesse infinie et la mettre enfin en valeur ? Manifestement pas la Marseillaise… Quand on pense qu'il y a quelques années, dans une tentative purement technocratique et financière de réhabiliter la rue Thubaneau à Belsunce, on y a accroché un portique "Rue des Artistes"… Elle n'était pourtant pas connue pour ce genre de prestations ("Ta Mère à Thubaneau", disaient les minots !), et les galeristes d'art qui y ont cru ont vite déchanté. On aurait mieux fait de plaquer précisément ce portique en haut de la Rue des Trois Mages ou à l'entrée de celle des Trois Rois, pour y entériner l'existence d'un art pictural grouillant et hyper créatif. Ceci au lieu de considérer le Cours Julien et la Plaine comme des réserves d'indiens bobos et/ou clodos irrécupérables… Alors qu'à San Francisco, les guides touristiques vous indiquent justement, quelles rues à graffs il ne faut surtout pas manquer ! Tourisme culturel ? Image de marque et rentrées financières ! Même nos élu.es. devraient pouvoir le comprendre. Mais pschhhhht ! Ne réveillons pas Monique et Jean-Claude et leurs CIQ ! Marseille Capitale du Graff ? Ca serait quand même pas aussi vendeur que Capitale du Sport… surtout avec l'équipe de foot que nous avons en ce moment, pas vrai ? Philippe

J'ai demandé un droit de réponse. J'espère qu'il sera publié.

Philippe,

J'aimerais que vous publiiez mon droit de réponse, puisque vous m'avez citée dans votre édito, Voici le texte en intégralité ou le lien vers mon blog.

Je vous en remercie d'avance,

Une lectrice de votre site,

Brigitte Masson.

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Pollution dans les villes - Platane - Voitures. Véhicules - Fos-sur-Mer - Rouen - Arles contournement autoroutier - Industrie automobile - Xian

Publié le par bmasson-blogpolitique

« La bonne vie est dans les cités, mais les vraies richesses sont sous la tente. »
Proverbe arabe

 

Les villes les plus asphyxiées par les embouteillages :

1 – Istanbul, championne du monde

2 – Varsovie, 9e au monde

3 – Marseille, 18e au monde. Elle devance Paris.

Les bouchons sont plus paralysants que la morsure d’un cobra.

Bernardo Bellotto

Venezia 1722 – Varsavia 1780

Il Palazzo di Wilanow dal giardino, Varsavia

1777

L'entrée de Marseille. Les bouchons qui gênent la qualité de vie et de ville. Tout est fait pour la voiture, peu pour les transports en commun.

Les émissions d'oxyde d'azote produites par les véhicules au diesel au-delà des limites affichées par les constructeurs ont provoqué 38 000 morts prématurées dans le monde en 2015, selon une étude parue en mai 2017 dans la revue Nature.

Environ 80% des décès ont eu lieu dans trois régions:

l'Union Européenne (UE)

la Chine

L'Inde

Madame Charlotte Lepitre de France Nature Environnement, a fait des analyses sur la pollution de l'air, due aux navires à quai.

A Marseille, sur un des navires contrôlé, la pollution est de 380 000 particules ultrafines par centimètre cubes. 60 000 personnes dans l'Union Européenne mourraient chaque année de ce type de pollution et cela coûterait la bagatelle de 58 milliards d'€ ( maladies pulmonaires, cardia vasculaire​s etc) les 15 plus gros paquebots pollueraient autant que l'ensemble des véhicules automobiles de la planète. Et pourtant des solutions existent, des lois aussi. Mais la France tarde à se mettre en conformité précise Madame C. Lepitre.

Les paquebots, qui ne sont pas que beaux, (clin d'oeil à Zazie), polluent l'air marseillais

À Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), l’une des plus grandes zones industrielles d’Europe, des habitants vont porter plainte contre les usines pétrochimiques : des études ont montré que les aliments produits localement contiennent des traces de polluants bien supérieures aux seuils légaux.

Pollution à Rouen

Fos-sur-Mer ne veut pas mourir étouffé. Le taureau de Camargue, le mouton de Crau, les fromages de chèvre, les moules de Carteau de Port-Saint-Louis-du-Rhône, l’huile d’olive : tous ces produits AOC révèlent des anomalies.

Ville chinoise

La qualité de l'air s'est nettement améliorée en 2017 à Pékin grâce au démantèlement de chaudières à charbon, l'abandon progressif des véhicules très polluants et la modernisation de l'industrie.

Les villes les plus embouteillées au monde:

Paris se place en neuvième position (avec 69 heures cumulées).

Xian

Chine: une cheminée à air pur tente de nettoyer l'atmosphère.

Un maigre résultat pour une métropole de 8 millions d'habitants: il faudrait une centaine de tours du même type pour couvrir toute la superficie de la ville sur 1.000 km2, a reconnu M. Cao.

Ville imaginaire

Ville marocaine

Barcelone - Tag

 

Les flamants roses survolent New-York

Tours penchées

Bourges

 

Nîmes

Milan

Milan

Duomo

Puzzle

Duomo et pigeons

La tour polygonale

IIIe – Ive siècle après J-C

C'est le dernier morceau visible de l'ancienne fortification de l'Antiquité. Elle est en briques et a été refaçonnée plus tard avec d'autres briques. Elle est connue comme la maison de l'évêque de Milan, Ansperto da Biasson (869 – 881 après J-C). Elle n'a été reconnue comme construction romaine qu'en 1930. Elle repose sur d'importantes fondations. Les murs défensifs au nord de la tour ont été construits avec deux niveaux de remparts. La hauteur est de 7m20. Au Moyen-Age, la tour a été incorporée au monastère Maggiore de San Maurizio et devint un lieu de prières décoré avec des figures de saints et un crucifix daté du 13e et 14e siècles.

Les murs ont été endommagés par le conflit entre Théodoric et Odoacre (489 – 493 après J-C) et par le siège du roi gothique Uraia (538 – 539 après J-C). Elle a été substantiellement modifiée après le 8 e siècle quand elle devint un des supports du monastère.

La fresque de la tour polygonale

Elle est polygonale à l'extérieur et circulaire à l'intérieur. Elle est érigée comme une tour défensive à la fin du 3e siècle. Elle est incorporée au monastère au début de l'époque carolingienne (8e et 9e siècles). La fresque polychrome qui date de la fin du 13e siècle s'étend sur la totalité du mur. Des étagères sont dessinées en perspective. Le crucifix est placé au-dessus de l'autel. De chaque côté des saints sont placés dans des niches. Saint Francis a reçu les stigmates ce qui signifie qu'elle ne peut pas avoir été réalisée avant 1226, année de la mort du saint. Saint Michel d'Archange est aussi représenté avec l'énigmatique scène de la nuit sainte en prison , laissant les historiens perplexes. Plus bas, deux nonnes et une novice en voile blanc. La fresque est terminée par des feuillages.

Milan

Galerie Victor Emanuele II

Milan

Immeubles

Atanasio Soldati

Périphérie

1930

Peinture à l'huile

Alors que la pollution de l’air tue 48 000 personnes par an et que la voiture compte au nombre de ses principales sources, des politiques publiques actives s’imposent.

Par exemple, à Aix-en-Provence, il existe des parkings gratuits en périphérie de la ville avec des navettes peu chères pour rejoindre le centre.

La pollution industrielle à Fos-sur-Mer a été trop longtemps sous-estimée par les pouvoirs publics. Pourtant, deux fois plus de maladies se développent dans cette région qu’ailleurs en France. Explications de Géraldine Hallot.

 

   

Barcelone

Glories

Voiture cubaine

Véhicule peint

La rouille sert de décoration

Voitures, la nuit

Voiture rouge

Voiture de course

Harcèlement sexuel dans les usines Ford aux Etats-Unis:

L'instructeur Scarlet Burmeister (à gauche), avec Daisy Lazaro, étudiante au programme de formation de Chicago Women in Trades.

Le mouvement #MeToo peut changer les cultures de travail du divertissement à la politique, mais Guadalupe Hinojosa  entre dans un monde difficile pour les femmes quand elle termine sa formation en tant que soudeur.

Au troisième étage d'un immense bâtiment en briques rouges à Chicago, où des jarres Mason étaient jadis fabriquées, les femmes de 35 ans se sont installées avec un casque de soudage entre des pièces d'équipement industriel lourd.

Quelques semaines après sa formation à Chicago Women in Trades--une organisation qui prépare les femmes pour les travaux de construction--la mère célibataire en charge de quatre personnes et la survivante de la violence conjugale espère atterrir un emploi qui pourrait doubler son revenu actuel.

Mais ce travail viendra avec des difficultés. Ce qui attend Hinojosa est un milieu de travail dominé par les hommes où les femmes sont souvent traitées avec une hostilité.

 "Je suis déjà familier avec... la possibilité de ce que je pourrais être confronté, " Hinojosa dit.  "Je viens de mettre l'armure sur, en essayant de me préparer pour le pire.

(…)

-«Ils ont fléchi leur pouvoir»-

Les femmes dans la construction sont loin d'être seules parmi les ouvriers américains de cols bleus dans la lutte contre le harcèlement sexuel sur le travail.

Dans l'un des exemples les plus médiatisés à venir à la lumière, le géant automobile Ford est confronté à des poursuites de femmes qui disent qu'elles avaient peur de se présenter au travail dans deux usines de montage à Chicago.

Miyoshi Morris, l'une des trois travailleuses qui poursuit la firme qui a témoigné lors d'une audience du gouvernement de la ville de Chicago en février, a déclaré que les superviseurs masculins ont exigé des relations sexuelles pour la sécurité d'emploi et l'avancement.

 "Ils ont fléchi leur pouvoir, menacé ma carrière et ont suggéré que si je voulais continuer à travailler pour ma famille, je devais m'engager dans des actes sexuels ou des faveurs," a dit Morris.

Christie Van a dit qu'elle avait été agressée physiquement. Un collègue mâle l'a jetée contre une fenêtre et l'a tâtonnée. Un autre lui a montré une photo de son pénis.

Quand elle s'est plaints, un superviseur a dit: "Détends-toi... Tu veux voir la mienne aussi?  "

Ford a réglé deux recours collectifs il y a 20 ans sur le harcèlement dans les mêmes usines de Chicago.

À l'époque, la compagnie a promis des programmes de formation pour changer la culture abusive.

Ford a admis l'année dernière que ses efforts n’ont pas portés.

 "Cela a été une expérience d'apprentissage sur la façon dont il peut être difficile de déraciner le mauvais comportement," a déclaré Ford PDG Jim Hackett.

-«Ne pas s'attendre à un véritable changement»-

Sous-évaluer un collaborateur pour remplir des quotas de mauvais salariés et pouvoir les licencier pour insuffisance professionnelle est illégal.

Didier Bille a été DRH pendant 22 ans dans des multinationales du secteur des entreprises de pointe ou l’industrie automobile.

 

  • A Genève, la voiture doit plaire sans hôtesses aguicheuses.
  • De plus en plus de constructeurs ont renoncé aux hôtesses légèrement vêtues pour attirer le public majoritairement masculin des salons automobiles, comme on le constate à Genève où les stands misent plutôt sur l'expertise de jeunes hommes et femmes, à parité.

On n’est pas au bout de nos peines, ou de nos vies…

Malgré les craintes ravivées par l'accident mortel qui a impliqué une voiture autonome d'Uber mi-mars, la course effrénée - et coûteuse - au véhicule sans conducteur continue de plus belle.

Saint-André-des-Eaux. Le moniteur d’auto-école condamné pour harcèlement sexuel sur une élève.
Un habitant de Saint-André-des-Eaux, moniteur d'auto-école, a multiplié les remarques graveleuses. Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Nantes.

« Quand tu rentreras chez toi, tu penseras à moi pour te masturber »…..

Des radars embarqués gérés par des sociétés privées : on vous explique ce qui va changer.

Est-ce un moyen de rapporter plus d'argent à l'Etat ?

C'est la principale critique de l'association 40 millions d'automobilistes, qui a déposé un recours contre le dispositif.

(…) "La surveillance du stationnement, la privatisation des autoroutes... Tous les exemples de privatisation ont échoué. Ça va être la même chose sur les radars."

Pétition :

Humour: le vol de voitures: (y aurait-il un lien avec la justification des viols?)

Gironde : la préfecture demande le retrait d'un arrêté municipal anti-radars embarqués privés.

Jean-Bernard Dufourd estime que la sécurité routière ne doit pas être privatisée : "Ce n'est pas normal de déléguer ce service-là. En plus on voit bien par exemple qu'avec le stationnement qui a lui aussi été privatisé il y a eu des abus dans de nombreuses villes et là ce sera la même chose. Et puis nous avons des gens dont c'est le métier, alors on a qu'à donner des moyens supplémentaires à la police et à la gendarmerie au lieu de déléguer des tâches à des sociétés privées", estime-t-il.

No man's raid : elles l'ont fait.

Deux équipages de sapeurs pompiers ont participé en juillet dernier au No man's raid. Ce raid auto 100 % féminin était au profit de l'égalité hommes-femmes et la lutte contre les violences faites aux femmes.

J'ai customisé ma voiture en "Lamborghini". 

Eh oui….

C'est facile à dessiner...

… Je suis donc une BCBG...

Tag

Avignon

"BCBG

Bon chic, bon genre.

Graph

Un garagiste change un parebrise de voiture 

Marseille 

Observez les muscles du monsieur….

 

Mondial de l'automobile : les hôtesses ont changé de look un an après MeToo.

Vendredi 5 octobre, le scandale révélé par le "New York Times" sur Harvey Weinstein a un an. Les choses ont-elles changé au Mondial de l'automobile à Paris, déjà pointé pour son sexisme ? 

(…) Finis les décolletés et les jupes ultracourtes.

(…) Aujourd'hui les hôtesses ne sont pas là pour le décor, mais savent de quoi elles parlent.

(…) Même le Tour de France songe à en finir avec les hôtesses glamour, qui ne servent qu'à embrasser les vainqueurs sur les podiums.

 

Prototype Mahjouba

2018

Arles

Atelier Luma

 

Il vise à créer un mode de transport alternatif. L’artiste Eric van Hove, à Marrakech,  a développé un modèle décentralisé à destination du marché marocain.

Le Prototype Mahjouba Arles est développé à partir du châssis de Twizy, un véhicule électrique.

Arles

Fondation Luma

Luma days 05 19

NDLR: je ne suis absolument pas convaincue par l'efficacité des ces véhicules tout électrique. Comment fournir de l'électricité pas chère dans le futur?

Ambulance à Aix-en-Provence

Une ambulance

Autoroute enneigée

Tractions à Avignon

Traction avant du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises

Une des DS du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises

C'est dans cette voiture que le couple de Gaulle a subi et survécu à l'attentat du Petit-Clamart, en pleine guerre d 'Algérie.

Marseille

Tag du Général de Gaulle

Toit ouvrant à Avignon

Porte qui s'ouvre vers le haut

Voiture dans les roseaux

Bouddha, lunettes, chapeau à l'intérieur d'un véhicule

Une Skoda

Au Havre, les camions Volcan:

 

A Porto, immobilisation de voitures mal stationnées

Voiture entre ciel et mer

Uber, qui exploite sans vergogne ses chauffeurs, ne déclare qu'un cinquième de ses gains en France, grâce à l'optimisation fiscale en se domiciliant au Pays-Bas et aux Bermudes.

Source PCF

Voiture et pluie

 

Autoroute

Route bordée de platanes

Marins Pompiers à Marseille

Pompiers provençaux

La Réunion :

Victime de brimades de ses collègues masculins, qui ne supportaient pas qu’elle ait eu le poste à la place d’un pompier réunionnais, elle supporte les insultes dans les rangs, jusqu'à ce jour où un pompier met carrément le feu à la porte de sa chambre pour lui signifier qu'elle doit partir.

Sécurité et sauvetage en mer

Hélicoptère et véhicule terrestre

Camion

Convoi exceptionnel

Convoi exceptionnel

Camion sous les platanes

Platane l'hiver

Transport de voitures

Avignon

Musée lapidaire

 

Relief représentant une scène de transport.

Partie supérieure : frise avec une course de biges.

Partie inférieure : frise de rinceaux.

Œuvre d’époque impériale ?

Encadrement d’époque Renaissance ou postérieur.

Provenance : Vaison-la-Romaine.

Le Père Noêl se déplace en moto à Milan. Il emmène ses clones et son fan club avec lui.

Scooters à Paris

Scooter

Tag

Avignon

Scooter 

Graph 

Marseille

 

Gino Severini

L'autobus

1913

Peinture à l'huile

La peinture décrit un panorama observé d'une fenêtre d'un bus pendant un voyage entre Montmartre et Montrouge. Autour d'un axe vertical central qui divise en deux l'espace occupé par les passagers, avec à droite, une femme portant un petit chapeau blanc, et à gauche, deux autres femmes, elles articulent des lignes transversales dans la perspective de la ville.

Achille Funi

Homme descendant d'un tram

1914

Peinture à l'huile

Vieux tramway à Milan

Un transport en commun sénégalais au Musée de l’Homme de Paris.

A. Epelboin & N. S. Toure.

Le car rapide

Fourgon Saviem Super Goëlette SG2

Produit en Europe entre 1965 et 1982

Art populaire, amulettes de protection, contre les jaloux, les malfaisants, les pannes ou les accidents.

Emblématique des transports à Dakar, le car rapide est le parfait exemple d’un objet mondialisé dont l’usage s’adapte aux besoins locaux.

Mis au rebut, ils sont vendus aux pays africains en tant que véhicules de transports en commun.

Musée de l’Homme

Paris

 

Les jeunes contôlent les véhicules à Halloween

Véridique...hélas...

 

La violence au volant.

Elle a dépassé la voiture grise. C’est un homme qui la conduit. Il s’est débattu avec son moteur plus léger. Il a accéléré. Mais elle a vaincu, elle s’est rabattue devant lui, après cette lutte acharnée.

Elle a été obligée d’aller au-delà de la vitesse autorisée. Il n’a pas le droit d’augmenter sa vitesse pendant qu’il se fait dépasser, mais en cas de problème, il niera. Ils font tous cela, leur orgueil ne le supporte pas. Un petit coup d’accélérateur pour embêter celui qui ose le dépasser.

Il lui lance un premier appel de phare d’une longue série. Elle réplique par un geste de la main. Puis, elle abandonne quand elle s’aperçoit qu’il la talonne de très près. C’est un coriace. Il veut en découdre et il ne laissera pas là l’affaire.

Il la colle, la vitesse faiblit peu. Second appel de phare. Il lui met la pression.

Il va la suivre pendant de longs kilomètres. Puis, ils rejoignent un groupe de trois voitures qui roulent à la vitesse autorisée.

Elle ralentit. Lui aussi, tout en faisant encore un appel de phare. Cela devient un tic…. Il manifeste son mécontentement, sa colère. Il ne parvient pas à s’apaiser. Son orgueil de mâle a été blessé. Une femme a osé le dépasser ? C’est impossible à supporter. Il a une super voiture. Depuis ce dépassement, il en douterait…

Elle ne peut pas dépasser ces trois voitures. Il y a trop de circulation dans les deux sens. Elle se sent piégée, avec un fou du volant qui veut lui régler son compte.

Quand elle commence à se détendre, il se rappelle à son bon souvenir. Il a pourtant customisé sa voiture, en y plaçant aux quatre coins des guirlandes de petites lumières blanches qui la transforment en arbre de Noël roulant, de jour comme de nuit. Pas besoin d’appel de phare pour la remarquer !

Tout en roulant, elle évalue les risques. Elle réfléchit. Il ne la lâche pas. Jusqu’où peut-il aller ? L’imagination démarre et galope….

Il peut vouloir la suivre jusqu’à sa destination et à ce moment-là, chercher l’altercation qui peut se transformer en violence. Poser le pied au sol devient compliqué. S’il est belliqueux, elle n’aura pas le dessus et risque de recevoir des coups. Hypothèse à ne pas vérifier. Inutile.

Elle ne doit donc pas s’arrêter de conduire. Elle ne doit pas se trouver derrière lui, car il pourrait l’obliger à se garer dans une ruelle étroite.

Elle a aussi envisagé de s’arrêter devant un commissariat, mais encore faut-il pouvoir arriver jusque-là sans encombre…

Sur cette route, il y a par bonheur des ronds-points. Il n’en reste plus que deux. Il faut agir et le fuir. S’il la suit ainsi, ce n’est pas pour la séduire, n’est-ce pas ?

Un rond-point ! Passage à l’action ! Cesser de subir…Au dernier moment, elle tourne le volant, ne suit plus le flot de voitures, et tourne autour du rond-point…Pas de clignotant qui l’aurait prévenu. Jouer sur la surprise, c’est le mieux. Il ne s’y attendra pas et poursuivra sa route avec le flot des autres véhicules.

Il est surpris. Il ne s’attendait à cette attitude. Il n’a pas anticipé. Il ne pensait pas qu’elle changerait de direction. Il est persuadé qu’une femme est trop stupide pour réagir. Il voulait encore s’amuser à ses dépens.

Elle tourne une fois autour du rond-point et voit avec plaisir les quatre voitures poursuivre leur chemin. Elles seront bientôt rejointes par d’autres véhicules.

Elle hésite, et décide de tourner encore une fois. Deux petits tours et puis s’en vont…Il faut mettre de la distance entre eux. Elle reprend sa direction initiale et s’engage sur la route qu’elle a brusquement quittée.

Elle pense l’avoir semé. Mais non !

Qui arrive en sens inverse, sur la voie de gauche ? Il a baissé sa vitre, la salue de la main. Il semble souriant. Elle évite de le regarder en face.

Il a, lui aussi, fait demi-tour au rond-point suivant. Il la suivait donc bien.

Il a réfléchi et a décidé d’abandonner sa vengeance. Celle-ci ne serait pas aussi facile à réaliser que ce à quoi il avait pensé.

Elle a été inquiète jusqu’à sa destination finale. Elle a surveillé son rétroviseur tout au long de la route pour vérifier s’il ne reviendrait pas….

Bruno Peinado

Né en 1970 à Montpellier

Sans titre, Luxe Interior

2004

Aluminium découpé

Luxe Interior se présente comme un rétroviseur surdimensionné rassemblant les silhouettes découpées des petits objets fétiches accrochés par les automobilistes dans leur véhicule. Dans cette culture industrielle persiste des croyances superstitieuses.

Musée des Beaux-Arts

Caen

Roulotte sur escargot

Milan

Roulotte

Musée de la Camargue

Arles

 

Daniel Firman

Trafic

2002

Plâtre, vêtement, objets

 

Narbonne

Le vélo tricoté

Au Pakistan, des femmes s'émancipent en deux-roues.

(…) Mais le gouvernement de la province du Pendjab (centre) tente depuis deux ans de pousser des femmes à se lancer dans le cadre d’une campagne baptisée «women on wheels» (femmes sur roues). De nombreuses femmes ont ainsi été formées à conduire des deux-roues. La campagne vise aussi à dénoncer les violences sexistes et le harcèlement de rue.

 

    Arles - Pousse Pousse- Uber

    Uber s'est inspiré des pousse-pousses d'Asie pour implanter en France le même système d'exploitation...

     

    Nicolas 1er Lemaindre

    Actif à Blois de 1598 à 1653

    Montre de carrosse

    1630

    Bronze doré

    Drône en forme d'hélicoptère

    Un drône vole pendant un spectacle de rue

     

    -----------------------------

    NDLR : on continue de déshumaniser. Où sont les facteurs ?

     

     

     

     

    Morning after pill : drone delivery

    Arles

    Fondation Luma

    Luma days 05 19

     

    “Online pharmacy is planning to use DRONES to deliver the morning-after pill and Viagra in the UK (and purchase details will be blacked out to ensure discretion).”

    “MedExpress plans to use drones to deliver the medicines nationwide

    The service will be particularly useful for people living in remote areas

    A trial saw the emergency contraception pill successfully delivered in Kent.”


    La pharmacie en ligne envisage d'utiliser des DRONES pour délivrer la pilule du lendemain et le Viagra au Royaume-Uni (les détails de l'achat seront masqués pour plus de discrétion) ».

     

    « MedExpress envisage d'utiliser des drones pour distribuer les médicaments à l'échelle nationale.
    Le service sera particulièrement utile pour les personnes vivant dans des régions éloignées.
    Un essai clinique a permis de délivrer avec succès la pilule contraceptive d'urgence dans le Kent. »

     

    Téléphérique à Porto

    Une hôtesse de l'air se suicide en sautant d'un avion.

    • Une hôtesse de la compagnie Emirates est morte après être tombée d'une sortie d'urgence d'un avion parqué sur l'aéroport d'Entebbe, a déclaré le porte-parole d'un hôpital de la capitale ougandaise.
    Hôtesses de l’air et harcèlement.

    (…) L’AFA (Association of Flight Attendants) a interrogé des hôtesses de l’air et stewards issus de 29 compagnies aériennes différentes.

    (…) 68 % des PNC ont déjà été victime de harcèlement sexuel !

    Chine

    Les hôtesses de l'air de la compagnie aérienne de Hong Kong Cathay Pacific pourront choisir entre la jupe et le pantalon, une première depuis 70 ans.

    En 2014, le personnel naviguant de Cathay Pacific avait demandé d'autres uniformes, jugeant que ceux portés par les hôtesses étaient susceptibles de les exposer au harcèlement sexuel.

    Hôtesses de l’air et harcèlement.

    (…) L’AFA (Association of Flight Attendants) a interrogé des hôtesses de l’air et stewards issus de 29 compagnies aériennes différentes.

    (…) 68 % des PNC ont déjà été victime de harcèlement sexuel !

    Ce chiffre frappant sur les hôtesses de l'air et l'harcèlement sexuel en Australie.

    (… ) 65% des membres d'un équipage d'une compagnie aérienne australienne ont été victimes un jour ou l'autre de harcèlement sexuel.

    (…) Ces incidents comportent des attouchements, des commentaires graveleux, de l'exhibitionnisme ou encore des commentaires dégradants.

    Un peu de nature, avec tout ça!

    Les Roseaux
    Les roseaux en hiver, en été, en eau, à sec, en Camargue.
    -------

     

    Jean Dubuffet

    Autobus gare Montparnasse

    Mars 1961

    Mars 

    Gouache sur papier

    Mucem

    Marseille

    --------------------------

    Publié dans Marseille

    Partager cet article
    Repost0

    La Grèce antique à Marseille - Statue-menhir

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Musée la vieille charité à Marseille

     

    Art stèle funéraire

    IVe siècle avant J-C

    Proximité d'Athènes

    Une grande partie des représentations de nouveaux nés emmaillotés se trouvent dans ce genre de stèle funéraire dite « des adieux ». Cette émouvante scène montre le nouveau-né dans les bras de sa nourrice présenté à sa mère morte en couches. De nombreuses stèles montrant cette iconographie ont été découvertes à Athènes

    Crète

    Figurine féminine à tête d’oiseau

    Bronze Récent II

    Musée de l'histoire de Marseille

    Stèles – Chapelles

    Fouilles de l'ancienne rue Nègrel à Marseille

    550-500 avant J-C

    Calcaire de Saint-Victor

    Traces de peinture polychrome

    Ces stèles représentent une femme assise dans une chapelle. Elles ont été découvertes en 1863. Cette femme porte parfois un animal sur ses genoux. Il pourrait s'agir de nymphes, déesses associées à la fécondité et à la naissance. Ces chapelles votives ou naïskoi sont connues dans le monde grec et plus particulièrement en Ionie, région de Phocée.

     

    A Saint-Germain-en-Laye

    Stèles provençales
    La Provence est le pays des petites stèles à visage. Des blocs de calcaire tendre, relativement plats et d’assez faible épaisseur, sont sculptés sur la face antérieure. 
    Deux groupes stylistiques et géographiques se distinguent. Celui des stèles à chevrons, auquel appartiennent les œuvres exposées, est le plus fourni et le plus largement réparti. Le visage humain, parfois pourvu d’yeux mais toujours sans bouche ni oreilles, est encadré de chevrons et triangles gravés.
    Ce dessin, difficile à interpréter, coiffure stylisée ou couvre-chef tissé, est d’une qualité d’exécution très variable.
    Celle de Cavaillon a été fortuitement découverte en bord de chemin et les fragments de stèles de Trets (La Bastidonne) appartenaient à des sépultures mal identifiées et mal datées. De récentes découvertes associent ces stèles à des sépultures et les datent un peu antérieurement aux statues-menhirs, au 4e millénaire.

    Statue menhir fac similé

    Geste de prière, des flancs côtelés, une coiffe et un visage sans bouche

    De style fontbuxien

    2000 avant notre ère

    Provenance : Saint Bénezet (30550)

    Musée du Colombier

    Alès

     

    Statue-menhir de la Gayette représentant un homme

    Grès

    Castelnau-Valence, Gard, France

    Entre – 4 000 et – 3 000 ans

    Découverte vers la fin du siècle dernier, elle gisait au bord d’un champ, sur un tas de pierre. Elle a dû être mise au jour au cours de travaux agricoles. Les interrogations sur la signification des statues-menhirs sont nombreuses. Les archéologues parlent de divinités, de personnages héroïsés ou d’ancêtres mythiques. Elles montrent également la montée en puissance de la figure du guerrier dans les représentations de cette époque.

    Musée de l’Homme

    Paris

     

    Auguste Desperet 

    Carnac 

    Lillebonne - théâtre romain.

     

     

    Auguste Desperet ou Desperret, né à Lyon en 1804 et mort à Paris le, est un graveur sur bois, dessinateur, lithographe et collectionneur d'art français.

     

    Carnac est une commune française située dans le département du Morbihan, en région Bretagne. La commune est connue pour ses alignements de 2 934 menhirs, ainsi que pour sa station balnéaire qui en fait une destination prisée.

    ------------------

     

    Stèle funéraire esquissant un visage humain

    Pierre calcaire gravée

    Mondeville (Calvados)

    VIIe siècle de notre ère

    Musée de Normandie

    Caen

     

    Arsenal hellénistique de Marseille

    Denis Delpalillo

    IIIe-IIe siècle avant J-C

    Maquette de navire de guerre

     

    Marseille hellénistique

    F. Trouvé, 1982

    IIIe-IIe siècle avant J-C

    Maquette de Marseille à l'échelle 1/500

    Maquette de Marseille

    Stèle à fronton de Zôsimos

    Epitaphe en grec

    Rue des Minimes, Marseille, aujourd'hui, rue des Trois Frères Barthélémy, 1882

    IIIe siècle après J-C

    Marbre

    Traduction

    «Zôsimos, excellent, adieu.»

     

    Publié dans Marseille

    Partager cet article
    Repost0

    L'Egypte antique au musée de la vieille Charité

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    Musée la vieille charité à Marseille

    03 16

    Egypte

    Hathor bucéphale

    Bronze

    Basse époque

    Hommes barbus et épingles décorées

    Ivoire

    Nagada 181

    Ramsès VI

    Une inscription fragmentaire gravée sur le pilier dorsal donne une des épithètes de ce roi. Ses cartouches sont gravées sur les épaules.

    Granit

    Nouvel empire XXe dynastie

    Imhotep

    Bronze

    Basse époque

    Rois agenouillés

    Bronze

    Epoque saïte

    XXVIe dynastie

    Statue cube

    Cette statue de temple représente le préfet Sobekhotep dans l’attitude particulière de ce type de statuaire qui apparaît au Moyen Empire.

    Granit

    Nouvel Empire XVIIIe dynastie

    Poupée de fécondité

    Terre cuite glaçurée

    XXIIe dynastie

    Bas-relief aux cartouches de Ramsès II

    Le roi présente les vases nw au dieu Rê

    Calcaire

    Nouvel Empire XIXe dynastie

    Sarcophage d’ibis

    Il contient une masse hétérogène textile ligaturée sans vestiges osseux symbolisant l’oiseau momifié, ce qui n’est pas rare dans les sarcophages d’animaux égyptiens.

    Bois doré, argent et cuivre

    Pâte de verre

    Epoque Ptolémaïque

    Sistre

    Terre silicieuse glaçurée

    Basse Epoque

    Momie de crocodile

    Khâemouaset à Arles:

    Relief représentant trois figures de fécondité

    Calcaire

    Probablement Saqqara – Gizeh

    Nouvel Empire. XIXe dynastie – Règne de Ramsès II (1279 – 1213 avant Jésus-Christ)

    Vienne, Autriche

    L'originalité tient dans le langage crypté dans les inscriptions. Un sens supplémentaire exprime les potentialités de la création divine.

     

    LDH

    Conférence de presse pour exiger la libération de Malak Al-Kashif. 

     

    Lens Louvre
    Sarcophage de la dame Tanetmit
    Enveloppe de momie
    Cercueils intérieur et extérieur
    Thèbes ? Egypte
    945 – 715 avant notre ère
    L’Egypte du 1er millénaire avant notre ère connaît une période de troubles et de morcellement politique. Des dynasties venues de Libye et du Soudan occupent l’Egypte avant la conquête par les Assyriens, les Perses et les Macédoniens d’Alexandre le Grand en 332 avant notre ère.
    Il y a une évolution de la pensée religieuse marquée par le culte des animaux sacrés.
    On note la « démocratisation » de la pratique de la momification qui s’étend à de nombreux particuliers.
     

    Musique :

    ---------------

    Naples

    Musée national d'archéologie.

    Egypte

    Sculpteur.

    Non ho visto lo scultore inviato comme messagiero.

    Je n'ai pas vu le sculpteur envoyé comme messager.

    Papiro Sallier, II, 4, 6.

     

    El papiro Sallier I narra el origen de las luchas entre hicsos y tebanos: el enfrentamiento entre el rey hicso Apofis, adorador de Sutej, y el rey egipcio Sekenenré Tao II, el bravo, padre de Ahmosis I. Se trata de un relato, conocido como: La lucha entre Apofis y Sekenenré.

     

    Le papyrus Sallier I raconte l'origine des luttes entre Hyksos et Thébains : la confrontation entre le roi Hyksos Apophis, adorateur de Sutech, et le roi égyptien Sekenenré Tao II, le brave père d'Ahmosis I. C'est une histoire, connue sous le nom de : La lutte entre Apophis et Sekenenré.

     

    Papyrus Sallier I; sheet 2; Hieratic literary text recto and verso. Recto: col 2.1-3.3 Tale of Apophis and Seqenenra, col 3.4-3.5; Late Egyptian Miscellanies, col 3.5-3.11 "Be a Scribe, Not a Soldier", col 3.11-end "Instructions as to deliveries of cattle and farm produce" Verso: copy of recto 3.1-3.3. Cultures/periods 21st Dynasty.

     

    Papyrus Sallier I; feuille 2; Texte littéraire hiératique recto et verso.

    Recto: col 2.1-3.3 Conte d'Apophis et Seqenenra,

    col 3.4-3.5; Miscellanies égyptiens tardifs,

    col 3.5-3.11 « Soyez un scribe, pas un soldat »,

    col 3.11-fin « Instructions relatives aux livraisons de bétail et de produits agricoles »

    Verso: copie de recto 3.1-3.3. Cultures/périodes 21ème dynastie.

     

    -------------------

     

    Naples

    Musée national d'archéologie.

    Femme méditant assise.

    Donna che medita seduta.

    54 - 69 après J-C.

    Villa d'Ariane, chambre 7, Stabiae.

    NDLR: Elle pourrait se nommer "La Penseuse".
    Stabies (latin : Stabiae) est une ancienne ville romaine, située à côté de Pompéi et touchant l'actuelle Castellammare di Stabia, à 16 km du Vésuve. Cette cité fut largement détruite, comme Pompéi, Herculanum et Oplontis par deux mètres d'ejecta tombés lors de l'éruption de 79 ap. J.-C. Stabies est connue pour ses thermes romains ainsi que ses fresques.
    ---------------
     

     

     

    Naples

    Musée national d'archéologie.

    Femme peintre.

    Pompéi.

    50 - 79 avant J-C.

    Une femme à un chevalet retouche un tableau avec un herme (?) de Dionysos.
    -----------------
     
     
     

    Publié dans Marseille

    Partager cet article
    Repost0

    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune

    Publié le par bmasson-blogpolitique

     

    Musée la Vieille Charité à Marseille

    Exposition sur le Mexique

    03 2016

    La collection François Reichenbach

    Dans la propriété de François Reichenbach en région parisienne, chaque pièce, chaque mur, le moindre recoin, les escaliers même, étaient chargés, encombrés d’objets provenant des sierras mexicaines : une véritable caverne magique, remplie d’une incroyable et vertigineuse accumulation de masques, statuettes, céramiques, tableaux de laine… qui provoquent un temps l’émerveillement, puis toutes sortes de commentaires.

    « Ces masques, je les ai vus fabriqués par des masqueros de villages. Ils ont été portés, dansés. Je les ai filmés lors de grandes fêtes villageoises, dans des coins perdus du Mexique. Ils ont une vie. Leur magie est là et chacun me parle, raconte son histoire…Il faut savoir entendre, regarder… Ce pays est ma terre d’adoption, d’amour, d’avenir. Depuis 1960, j’y ai à peu près continuellement vécu». François Reichenbach a vécu pendant près de 40 ans dans ces contrées perdues, avec l’idée de filmer les 5 000 fêtes annuelles qui voient sortir masques et costumes burlesques dans la poussière rouge des rues des villages.

    Arts populaires – Arts premiers

    Avec la fantastique collection du cinéaste François Reichenbach les arts dits populaires ont fait leur entrée dans un musée d’arts africains, océaniens, amérindiens* : un musée d’arts ex-primitifs devenus depuis peu premiers.

    *

    Amérindien

    Tag

    Marseille

    Une question subsiste : les arts populaires peuvent-ils être premiers, alors qu’ils ont toujours été considérés, par la plupart des historiens de l’art, comme des sous-produits, exécutés en séries par de simples artisans ?

    La règle non-écrite est que l’on a affaire avant tout à des artistes, pas à des artisans.

    Le centre Georges Pompidou a, depuis longtemps rendu hommage, rendu hommage à certains artistes mexicains, ex-artisans, ainsi que d’autres grands musées à travers le monde.

    Saluons l’entrée des arts populaires au MAAOA, saluons en même temps l’entrée des artistes, ceux-ci travaillent pour la lumière du jour, la couleur, la fête. Le MAAOA s’est enrichi dans tous les sens avec ces 3000 objets mexicains.

    Tous ces objets, masques, céramiques, tableaux de laine, papiers d’amate, alebrijes, étaient accumulés partout dans la maison, sur les meubles, aux murs, sur le sol, dans les chambres, dans l’escalier de la maison à Oinville, maison du cinéaste.

    François Reichenbach était devenu un fou du Mexique.

    Masque heaume Neptune

    Mexique

    Bois, pigments

    20e siècle

    Rouen

    Céramique représentant Neptune

    Suite de Palissy

    Fin du XVIe siècle

    Plateau Le triomphe de Neptune

    Rouen

    1726

    Ocre niellé.

    Plat le triomphe de Neptune

    Rouen, vers 1720

    Faïence

                                                      Fontaine Neptune à Nancy

     

    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune

    Tableau de laine nierika

    Huichol, état de Jalisco et Nayarit

    Vers 1980

    Artiste : José M.G

    Tableau de laine nierka Cerfs

    Le cerf est un animal totem dans la culture amérindienne.

    Chez les huicholes et les précolombiens en général c'est le cerf qui est sacré, fils de la foudre et protégé par le serpent. C'est d'ailleurs l'un des symboles du calendrier sacré précolombien aussi bien chez les aztèques que chez les mayas* ou les zapotèques.

    L'usage du peyotl à des fins rituelles par les Amérindiens est ancienne et son utilisation cérémoniale remonte à 3 000 ans ou plus comme l'ont démontré des fouilles archéologiques dans des grottes du Texas. Cet usage rituel persiste de nos jours chez plusieurs populations amérindiennes d’Amérique du Nord. Du fait de son caractère sacré, il est recommandé par les Amérindiens comme une sorte de remède universel notamment comme stimulant, antidote contre le venin de serpents, remède contre les douleurs articulaires, etc. Il permettait aussi au chaman d’entrer en contact avec les esprits des ancêtres et avec les dieux.

    Le maïs est la base de la cuisine mexicaine traditionnelle.

    Ces tableaux possèdent un glossaire descriptif.

    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune
    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune
    A Marseille, Décor d'un cerf paissant - 540 – 530 avant J-C - Attique Grèce

    A Marseille, Décor d'un cerf paissant - 540 – 530 avant J-C - Attique Grèce

    Masques de danse

    Dans les civilisations préhispaniques, les masques étaient utilisés à des fins sacrées. Les prêtres et les nobles les portaient lors de célébrations. Réalisés en or ou en pierres précieuses, ils décoraient les statues des divinités.

    Les témoignages des chroniqueurs du XVIe siècle attestent que des danses masquées faisaient partie des fêtes rituelles. Des fouilles archéologiques ont révélé l’usage des masques lors d’inhumations et d’offrandes.

    Une des fonctions du masque est de dissimuler le porteur, qui peut se métamorphoser en changeant son sexe, son âge, en devenant un être surhumain, un personnage fantastique ou historique, un animal ou un monstre, cela en fonction de la danse à laquelle il prend part.

    Lors des batailles, les guerriers aztèques portaient des heaumes et des déguisements de jaguar et d’aigle. Ces deux animaux désignaient le plus haut rang des chevaliers.

     

    Tag le psy jaguar 

    Marseille

    Masques de danse d’influence coloniale.

    L’œuvre d’évangélisation des missionnaires est encore présente dans de nombreuses danses.

    La danse des Maures et des Chrétiens était à l’origine une pièce de théâtre où l’on commémorait la bataille des Espagnols contre les Infidèles, envahisseurs de leur pays. Guidés par Santiago, leur Saint protecteur, les Espagnols en sortirent vainqueurs. Ce thème, repris par les Amérindiens, a vu naître de nombreuses variantes.

    Les masques représentant Santiago et les chrétiens ont le teint clair, la barbe et les cheveux blonds, les yeux souvent bleus.

    D’autres personnages incarnent des guerriers aztèques appartenant à deux ordres militaires distincts : les chevaliers aigles et les chevaliers jaguars. Leur masque représente le déguisement de ces guerriers, qui, avant de partir au combat, se paraient de plumes d’aigle ou de peaux de jaguar, afin d’effrayer l’ennemi mais aussi pour avoir le courage et la bravoure de ces animaux.

    Tag d'aigle à Avignon

    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune

    Masques de danse du cycle de Noël

    Les peuples préhispaniques avaient une très haute estime des personnes âgées. Ils respectaient leur autorité, comme ils célébraient les ancêtres. Les Aztèques adoraient Huehuetéotl, dont le nom signifie le vieux vieux dieu. Les premiers chroniqueurs espagnols racontent que de nombreuses fêtes mettaient en scène des viejos (vieux).

    Dans les pastourelles de Noël, ces personnages protègent les bergers et l’enfant Jésus en combattant les diables. Les masques aux cheveux et à la barbe blanche ou argentée représentent les ermites qui, dans ces mêmes danses, lisent aussi les passages moralisateurs de la Bible.

    Masques de danse de la semaine sainte

    Il arrive que les fêtes chrétiennes tombent le même jour que les rituels autochtones. Cela donne naissance à des rites syncrétiques, c’est-à-dire combinant les différents cultes et croyances.

    Dans plusieurs régions du Mexique, les célébrations de la semaine sainte prévoient la mise en scène de la trahison et de la mort du Christ.

    Masques de danse des diables de la mort

    Les formes de masque de diables sont aussi variés que leurs utilisations : diables dans les chants de Noël, diables farceurs, diables pharisiens. Ces masques furent introduits par les moines pour traduire l’idée d’un être absent, dans les philosophies préhispaniques.

    De nos jours, il est encore représenté cornu, le visage rouge et le regard méchant. Dans les pastourelles, certains diables ont la forme d’une vache ou d’un taureau. Leur rôle est de pervertir les bergers qui vont rendre hommage à l’enfant Jésus. A cause de leurs cornes, les chèvres mais aussi les vaches, les taureaux sont considérés, en Amérique centrale et latine, comme des créatures diaboliques.

    Masques de danse de Carnaval

    Le Carnaval qui se termine quarante jours avant Pâques, fut introduit par les missionnaires. A cette même époque, les Aztèques fêtaient le début de l’année, le 2 février. A cette occasion, pendant un mois, se déroulaient des célébrations de purification, liées aux travaux agricoles. Elles étaient dédiées à Tlaloc, le dieu de la pluie.

    De nos jours, le Carnaval représente un moment de divertissement et de parodie. Lors de ces réjouissances, les paysans, comme les citadins, ont l’opportunité de tourner en dérision les politiciens. Les Indiens ridiculisent les riches propriétaires terriens, les prêtres ainsi que d’autres villageois.

    Le Carnaval permet aussi la commémoration d’événements historiques comme la Conquête, l’Indépendance, la Révolution ou l’évocation de contes légendaires, lointains ou récents.

    Masques de taureaux

    Masques de taureaux

    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune
    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune
    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune

    Peintures sur papier d’amate

    La production du papier d’amate remonte à l’époque préhispanique. Les Aztèques l’utilisaient lors de cérémonies, comme support pour l’inscription des Codex.

    C’est dans le village de San Pablito –Etat de Puebla- que les Otomis fabriquaient ce papier, suivant les techniques traditionnelles, à partir de l’écorce de deux arbres : le morral (mûrier) qui donne un papier blanc, et le lama (figuier) de couleur un peu plus foncée. L’ écorce est lavée, puis placée dans une grande marmite dans laquelle on la fait bouillir avec de l’eau citronnée et des cendres. Après avoir été rincées, les fibres obtenues sont étalées sur une table en bois et battues avec une pierre jusqu’à leur fusion complète.

    Les feuilles sont ensuite séchées au soleil.

    Maria de Guadalupe

    Maria de Guadalupe

    Arbres de vie, arbol del tule

    Notre Dame de Guadalupe

    Notre-Dame de Guadalupe ou Vierge de Guadalupe est le nom donné à la Vierge Marie lors de son apparition à un indigène du Mexique en 1531.

    Arbres de vie, arbol del tule

    Van Gogh

    Céramique de Ocumicho

    La tradition potière de Ocumicho – Etat de Michoacan – date de la période post-révolutionnaire, vers 1925. Les potières d’Ocumicho commencèrent alors à produire un type de céramique figurative destinée à la vente. Les thèmes de ces terres cuites sont variées, mais ceux qui connaissent le plus de succès restent les diables, représentés dans diverses activités, dans les champs, en moto ou siffleurs.

    Les potières de ce village expliquent cette production par deux mythes :

    Le premier mythe raconte que le diable arriva à Ocumicho où il se mit à poursuivre les habitants, à les effrayer en se cachant dans les arbres et ensorcelant les chiens. Les gens tombaient malades ou devenaient fous, jusqu’au jour où quelqu’un eut l’idée de modeler des diables en céramique pour y emprisonner l’esprit maléfique. Depuis ce jour, le diable ne dérange plus personne.

    L’autre mythe date des années 1960. Un jeune garçon, Marcelino Vincente, qui avait initié par sa grand-mère à l’art de la céramique, arriva à Ocumicho. Rapidement adopté par les femmes du village, il modelait de beaux anges. Lors d’une promenade, il rencontra un démon dans un ravin. Rentré au village, il commença à modeler plus que cet étrange personnage.

    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune
    Révolution française

    Révolution française

    Alebrijes

    La fabrication d’objets en papier mâché est lié à la célébration des plus importantes fêtes mexicaines. Eléments fondamentaux de la semaine sainte, les Judas sont des personnages sculptés en carton ou modelés et peints, détruits le vendredi saint.

    Squelettes et têtes de mort en papier mâché décorent les autels installés pour les défunts, lors de la Toussaint. Ils font parfois l’objet de compétitions créatives.

    Pedro Linares Lopez, un des sculpteurs les plus réputés de la ville de Mexico, a su élever la production de simples jouets en papier mâché, à la hauteur d’un puissant moyen d’expression esthétique. Auteur de plusieurs sculptures pour des artistes comme le peintre muraliste Diego Riviera, l’artiste a conçu, à partir de 1950, une nouvelle typologie de figures fantastiques : les alebrijes.

    Pedro Linares a inventé ce terme, ne signifiant rien en soi, afin de désigner des créatures monstrueuses issues de ses cauchemars.

    Ses dragons polychromes à la langue fourchue, ses lézards ailés, ses créatures bicéphales seront présentées au Centre national Georges Pompidou à Paris, lors d’une exposition.

    La technique de fabrication prévoit l’utilisation de moules, recouverts de cire d’abeille sur laquelle on répand une pâte obtenue à partir de papiers journaux et de revues mélangées à de la farine et de la caséine. Après séchage, les sculptures modelées sont peintes et vernies.

    Coq

    Coq

    La collection d'objets mexicains de François Reichenbach - Neptune

    Deux personnages et un scorpion de la mythologie aztèque.

    Huile sur toile de Léon Méhédin.

    Décor réalisé pour l’Exposition Universelle de 1867 à Paris.

    Rouen

    *

    Mayas:

    Le Havre

    Muséum

    Masque

    Homme Quetzal

    Maya

     

    Le Havre

    Muséum 

    Masque 

    Homme serpent 

    Maya

    -----------

     

    Muséum Toulouse

    Moai

    BD

    Corto Maltese

    Mu la cité perdue

    --------------

    Hugo Pratt
    Corto Maltese 
    Son enfance.
    La Marseillaise (texte);
    ------

    Publié dans Marseille

    Partager cet article
    Repost0

    Manifestation à Marseille à la veille de l’ouverture de la "Cop 21" à Paris.

    Publié le par bmasson-blogpolitique

    A la veille de l'ouverture de la COP21, plus que jamais, la société civile a fait entendre sa voix.
    Elle veut montrer, par une présence citoyenne visible dans l'espace public, que les questions climatiques concernent tout le monde et qu'elle souhaite que des décisions concrètes soient prises par les gouvernements afin de limiter la hausse du réchauffement climatique.
    Sans braver l'interdiction,  dimanche 29 novembre s'est formée une chaîne humaine pour la paix et la justice climatique.

     

    Les citoyens se sont pris la main pour un Climat de paix !
     
     
     
    Une chaîne ne suffisant pas, il y en eut deux !
     
    Une fanfare égaie le défilé humain.
     
     
     
    Le Mouvement de la Paix participe à cette chaîne humaine.
     
     
     
    Quelques slogans :
    ‘En route pour une Justice climatique’.
     
    ‘On n’a jamais vu un arbre participer à une marche pour le climat.’
     
     

     

     
    La chaîne humaine change de trottoir. Elle est maintenant sur la Canebière.
    L’ambiance est festive dans la chaîne humaine. On fait des ‘Ola’.
     

     

     
    'Il fait de plus en plus chaud.'
     
     
     
     
    En haut de la Canebière, un long serpent chemine. La chaîne humaine avance.
     
     
     
     
    Arrivée au palais Longchamp, l’emblème de la maîtrise de l’eau par l’homme et hommage à l’eau qui alimente en continu la ville de Marseille, une fanfare joue.

    Et pour terminer, une batucada au pied du palais Longchamp (La batucada est un genre de musique avec des percussions traditionnelles du Brésil dont les formules rythmiques en font un sous-genre de la samba).

    Pendant l'été, la sécheresse sévit dans les environs de Nîmes.

    Publié dans Marseille

    Partager cet article
    Repost0

    << < 1 2 3 > >>