La chanteuse gothique - Repassage

Publié le par bmasson-blogpolitique

~~La chanteuse gothique.

Elle joue sur tous les contrastes

Et sa panoplie est vaste.

Elle garde de la femme-enfant

Une attitude, des vêtements.

Habillée en héroïne de manga, c’est sûr,

D’une femme, elle n’en a pas l’allure.

Du cou aux pieds, tout est noir,

Sauf ses cheveux. C’est son vouloir.

Elle aime surtout leurs reflets cuivrés.

Sur scène, ils font le meilleur effet.

Elle est extrêmement bien coiffée

Et n’hésite pas à déstructurer,

Le temps d’un rythme échevelé,

Ce style roux, calme et posé.

Je pourrais enserrer sa taille

Avec mes deux mains, sans tenailles.

Sa jupe évasée, en tissu noir et mou,

A des dentelles qui couvrent ses genoux.

Elle est montée sur des échasses

Sans que cela ne la tracasse.

Sur les planches, elle se dépasse.

Elle remue beaucoup sa tignasse.

Pas besoin de paillettes, de strass !

Sa voix d’opéra terrasse

Tous ces machos qui se tabassent.

Car elle adore les énerver,

Les voir sauter et se choquer.

Sa musique les met en transe

Et on est loin de la danse.

C’est plutôt un combat de coqs

Mais sans « jambes-en-crocs ».

Ils s’entrechoquent Sans équivoque.

Et quand l’un d’eux suffoque,

Il quitte le ring sans estoc.

Je n’ai pas compris si elle chantait

En allemand ou bien en anglais.

Son chanteur a une voix d’outre-tombe

Et expulse des sons de catacombe.

Il n’a rien d’une superbombe

Mais tous ses fans, il les surplombe.

Tout est joué avec sérieux.

C’est loin d’être affectueux…

Il ne faut pas y aller anxieux.

Mais les rythmes sont contagieux.

Brigitte Masson.

La chanteuse gothique - Repassage
La chanteuse gothique - Repassage

Fer à repasser

 

Fréjus
Reconstitution d'une cuisine avec une femme qui repasse
Musée des traditions.

 

Publié dans mes poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article