Le "matrimoine"

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Mystérieuse apparition de plaques commémorant des femmes en Angleterre, pour + de matrimoines dans l'espace public !
 
Unofficial Norwich blue plaques mark 'rebel women'.

'Worthy women'

(…) The unofficial plaques include tributes to:

  • Emma de Gaudar, who at the age of 16 was said to have held Norwich Castle against a siege by William the Conqueror
  • World-famous butterfly collector Margaret Fountaine
  • Suffragette stories, including Mabel Clarkson, who became a Lord Mayor of Norwich and a city councillor before women achieved the vote
  • Dorothy Jewson, the first female Labour MP, who attended Norwich High School for Girls
  • One plaque marks the place where there was a ducking stool for women accused of witchcraft
  • Women thrown out of a Quaker meeting house for being profane and opinionated for talking about women's rights
 

 

Des plaques bleues non officielles de Norwich marquent les «femmes rebelles».
'Dignes femmes'
(…) Les plaques non officielles comprennent des hommages à:
Emma de Gaudar, qui, à l'âge de 16 ans, aurait tenu le château de Norwich contre le siège de Guillaume le Conquérant
 Margaret Fountaine, collectionneuse de papillons de renommée mondiale§
 Histoires de suffragettes, y compris Mabel Clarkson, devenue maire de Norwich et conseillère municipale avant que les femmes n'obtiennent le vote§
 Dorothy Jewson, la première députée travailliste qui a fréquenté l'école secondaire Norwich High School for Girls§

 

 
 Une plaque marque l'endroit où se trouvait un tabouret en plume pour les femmes accusées de sorcellerie§
 Femmes jetées hors d'une maison de réunion Quaker pour avoir été profanes et avoir exprimé leur opinion pour avoir parlé des droits des femmes§
 
Que des femmes dans le nouveau lotissement à Lamballe.

Des femmes. Que des femmes. C'est le choix du conseil municipal de Lamballe pour le lotissement situé derrière Intermarché.

Camille Claudel est la première femme à donner son nom à une rue du nouveau lotissement .

(…) Il y aura donc les rues Colette, Marguerite Yourcenar et Simone de Beauvoir. Il y aura aussi les venelles Marie Laurencin, Pearl Buck et Anjela Duval.
Journées du Matrimoine – Visite d’un atelier de restauration d’œuvres de Marguerite Jeanne Carpentier – 17e arrondissement Atelier Marion Boyer Paris.
Marguerite Jeanne Carpentier(1886-1965), peintresse, sculptrice et graveuse, 4e femme acceptée aux Beaux-arts de Paris, a vécu de son art à travers les différents salons artistiques et une clientèle privée qui la soutenait dans son expression figurative.
En Seine-Saint-Denis, quatre nouveaux collèges prendront le nom d'une femme historique.
Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis inaugure à la rentrée quatre nouveaux collèges. Ils prendront le nom d'une femme célèbre : Aubervilliers aura un collège Gisèle Halimi, un établissement Miriam Makeba, Noisy-le-Sec, un collège Françoise Héritier et Drancy, un collège Aretha Franklin.
Journées du matrimoine : 1918-1919 : LE MONDE ENTIER VOUS TIRE PAR LE MILIEU DU VENTRE, MIREILLE HAVET L’étoile du nord Paris.

(…) Dans le cadre des Journées du Matrimoine #5 organisées par le Mouvement H/F Île-de-FranceAvec : Aurélie Barrin, James Borniche, Manon Chircen, Joséphine Constantin et Julien Varin – Collectif Carson&Frida

« Nos vies sont des bouquets défaits sur la table »Poétesse méconnue, de 1913 à 1929, elle tient un journal intime. Le monde entier vous tire par le milieu du ventre regroupe les années 1918 et 1919, dans un Paris d’il y a cent ans, abîmé et joyeux.

Éthiques e mythes de la création : "Matrimoines" (Paris) ;

Le terme de matrimoine (ce qui vient de la mère) est un mot qui ne vient plus aux lèvres, alors que le XIX° siècle l'employait fréquemment. Pourquoi, en ces temps de "libération des femmes", les mots continuent ils à faire barrage aux  aux particularités de la transmission  féminine ?
 La création d'oeuvres et particulièrement de récits littéraires, a constitué une réponse à ce déni de la transmission féminine. Les autrices sont aujourd'hui majoritaires dans le royaume des lettres. Cependant, l'Histoire  menée par les historiens, néantise le plus souvent cette mémoire féminine créative et par là même, en occulte la part d'énergie.

Les intervenants de cette séance d'octobre sont :                                                         

Philippe Gambette(maître de conférences et chercheur en informatique à l'Université de Paris Est-Marne-la-Vallée),  Édith  Vallée (autrice et créatrice d'un parcours ludique corrélé à son ouvrage, le Matrimoine de Paris),  et Aurore Evain  (autrice, metteuse en scène et chercheuse sur l'Histoire matrimoniale du Théâtre)

Du matremoingne au patrimoine, voilà un mot qui nous renseigne sur le rôle culturel des femmes.
(…) À l’époque ce qu’on sait moins, c’est que le patrimoine s’opposait au matremoingne et même donc au matrimoine attesté en 1408. Ce qu’on appellera plus tard au XXème siècle le matrimoine en croyant donc créer un mot nouveau, existait bel et bien au Moyen Âge pour décrire les biens hérités de la mère.

En fait le matrimoine a été réinventé dans les années 2000 avec un sens nouveau par des auteurs souhaitant insister sur le rôle culturel des femmes

Les Journées du Matrimoine 2019.
(…) “Construire notre matrimoine consiste à faire émerger l’« héritage des mères », à savoir rendre à nouveau visibles les œuvres créées par les femmes qui nous ont précédé . e . s et réhabiliter les créatrices du passé. »

(…) Au cours du week-end seront proposés trois parcours architecturaux (Musée d’Orsay, Halle Pajol, Rue des Vignoles), une visite d’atelier de restauration d’œuvres d’art (75017), du théâtre (Montreuil), deux lectures (75006, 75018), un spectacle déambulatoire interactif (Nanterre), un atelier éditorial (75002) et trois visites commentées (Marais, Père Lachaise, Parc de Bécon).

La ludothèque de Chevilly-Larue fait son Matrimoine Médiathèque Boris Vian Chevilly-Larue.

Le 21 septembre 2019.

 

 

 

https://www.unidivers.fr/rennes/la-ludotheque-de-chevilly-larue-fait-son-matrimoine-mediatheque-boris-vian-2019-09-21-3/

Granville. Les Journées du Matrimoine, au Leurre, du vendredi 20 au dimanche 22 septembre.

Une exposition et deux spectacles sont programmés dans le petit lieu d’accueil artistique de la Haute-Ville.

Dans la Haute-Ville, le Leurre propose plusieurs temps forts, du vendredi 20 au dimanche 22 septembre, lors des Journées du matrimoine. Un événement à l’initiative de l’association HF Normandie, entend repérer les inégalités entre les hommes et les femmes dans les milieux culturels, tout en mobilisant contre les discriminations.

 

https://www.ouest-france.fr/normandie/granville-50400/granville-les-journees-du-matrimoine-au-leurre-du-vendredi-20-au-dimanche-22-septembre-6517224

 

 

Emission Radio en public "Le matrimoine, l'héritage au féminin"
Quand, Où ?
  • le 20/09/2019 à 18h00
  •  
  •  

Restaurant La Canaille

1 avenue Pierre Sémard Bourg-en-Bresse

Bourg-en-Bresse

Journées du matrimoine: ces femmes qui ont marqué l'architecture bruxelloise.

Pour la première fois, la Belgique accueille les journées du matrimoine. Et c'est à Bruxelles, les 28 et 29 septembre, que ça se passe.

Comment le matrimoine culturel s'est imposé en quelques années.

Cette année pour la 5e fois, à l'occasion des Journées du patrimoine, sont organisées des visites autour du matrimoine dans plusieurs villes de France, à l'initiative de diverses associations. Comment cette notion est-elle si rapidement entrée dans les habitudes ?

 

(…) Le mot lui-même a été raillé, alors qu'il date du XVe siècle.

(…) En 2015 la république ne consacra aux femmes aucune de ses commémorations officielles, et la Comédie française n'a accordé aux autrices aucune entrée dans son prestigieux répertoire entre 1958 et 2002.  

(…) A Vincennes, elle soutient ardemment la représentation fin novembre de La Folle Enchère de Madame Ulrich (l'une des premières pièces de femmes jouées à la Comédie-Française, en 1690).

« Journées du Matrimoine » : redécouvrez Marseille sous un regard féminin.
(…) Pour la troisième année consécutive, Osez le féminisme ! organise les « Journées du Matrimoine », afin de « mettre en valeur les femmes méconnues, celles qui ont été invisibilisées, dont le travail a été volé, celles qui parce que femmes ont dû œuvrer anonymement ou sous pseudonyme, celles qui ont été empêchées, mais aussi toutes celles qui sont se affranchies et se sont imposées ! »
(…) Osez le féminisme ! organise une opération « collage » pour renommer les rues avec des noms de femmes.

(..) Un parcours commenté prendra le départ à l’angle de la Canebière et du cours Belsunce. Il s’agira d’une visite guidée dans les rues de Marseille sur la thématique des grandes femmes.

Notre top 5 des journées du Matrimoine.
(…) Rendez-vous à la Cinémathèque française pour la soirée d’ouverture. Il y sera diffusé Olivia, un film de Jacqueline Audry (1908-1977), une des trois femmes réalisatrices entre les années 30 et le milieu des années 50.

(…) Le projet a été mené par Françoise-Hélène Jourda (1955-2015), une architecte engagée dans le développement durable. Grâce à elle, la halle (Pajol, NDLR) est la première centrale photovoltaïque urbaine française.

(…) Des comédiennes interpréteront les paroles de ces femmes engagées contre les injustices. 

Espace des femmes Antoinette Fouque, 35 rue Jacob 75006 Paris.

(…) Édith Girard (1949-2014). Pionnière du renouveau architectural de ces bâtiments, elle offre une autre perception des HLM.

(…) Elle déambulera dans le cimetière du Père-Lachaise à la découverte des réalisations artistiques produites par les femmes qui y sont présentes. 

A Strasbourg : des journées du matrimoine pour promouvoir l'héritage des femmes.
(…) Osez le féminisme 67 propose une visite à travers Strasbourg, sur les traces des femmes qui ont marqué l'histoire mais bien trop souvent oubliées des manuels.

(…) Louise Scheppler, Katia Krafft, Adélaïde Hautval et bien d'autres.

Journées du Matrimoine : les rendez-vous à ne pas manquer pour l'édition 2019.

ÉCLAIRAGE - Le week-end des 21 et 22 septembre sont organisées les Journées du Patrimoine. Comme chaque année depuis cinq ans, l'association HF Île-de-France choisit, elle, de mettre les femmes à l'honneur.

Connaissez-vous Gae Aulenti ? Architecte pionnière, elle a aménagé dans les années 1980 les intérieurs des musées d'Orsay et Pompidou à Paris. 

1. Écouter Françoise Sagan et Violette Leduc
2. Dans les pas des femmes architectes
3. Aller à la rencontre des femmes oubliées
Et la journée du matrimoine ?
Vatan. L’atelier de fabrique artistique La Pratique participe, pour la première fois, aux Journées européennes du patrimoine, sous un angle très féminin. Avec conférence, exposition, musique.
(…) George Sand.
Une femme exceptionnelle que Georges Buisson, qui fut administrateur du domaine George Sand, à Nohant, présentera dans une conférence en évoquant la difficulté pour l’écrivaine d’être une femme dans sa vie d’artiste et dans sa vie politique. 
Journées du patrimoine et du matrimoine : partez à la découverte des trésors de Rouen.
(…) Au programme, les visiteurs profiteront ainsi de « découvertes des loisirs et fêtes en bord de Seine » et de « visites de lieux de spectacles qui ont marqué la vie culturelle rouennaise » (le 106, l’Étincelle, le Cirque théâtre d’Elbeuf etc.), annoncent les organisateurs. 

(…) Retrouvez le programme des Journées du matrimoine en Normandie : 

 

 
Journée du matrimoine : les artistes femmes se révèlent.

Marguerite Jeanne Carpentier, Edith Girard, Hélène Jourdain... Qui sont ces femmes peintres ou architectes oubliées de l'histoire de notre "patrimoine" dont les Journées se tiennent ce week-end en France ? 

(…) Marguerite Jeanne Carpentier est née en 1886. Elle était peintre, sculptrice et graveuse, et fut la quatrième femme reçue aux Beaux-Arts de Paris. 
« Elles ont écrit, elles ont peint, elles ont sculpté, elles ont composé, mais l'histoire ne les retient pas. »
Marie Guérini
JOURNÉES DU MATRIMOINE : (RE)DÉCOUVRIR NOS ANCÊTRES CRÉATRICES.
(…) En architecture, seulement 9% de femmes se trouvent à la tête des agences, au cinéma 21% de femmes réalisatrices sont à l’origine des longs-métrages programmés… Alors que la majorité des élèves des écoles de cinéma, d’architecture ou encore d’arts plastiques, sont des femmes. Elles sont même 93% en école de danse.
Journées du matrimoine à Rouen : une expo interroge la place de la femme dans l’espace public.

Dans le cadre des Journées du matrimoine, à Rouen (Seine-Maritime), une plasticienne propose une exposition qui aborde la question de la place de la femme dans l'espace public.

(…) « Bousculer les diktats. »
(…) Échos au mouvement « no bra.»
Journées du Matrimoine | Dagen van het Matrimonium • 28-29 sept.
 
(…) Cette première édition mettra en lumière d’une part l’héritage matrimonial bruxellois historique - architectural, sculptural, urbanistique, social : béguinages, familistère, etc. D’autre part, les Journées seront aussi l’occasion de découvrir le matrimoine actuel – artistique, politique et féministe : passage Marguerite Yourcenar, projet Calico, la Poudrière, etc.
Retour sur les journées du Matrimoine au Théâtre des Îlets, Montluçon, direction Carole Thibaut.

(…) Cette année, étaient particulièrement à l’honneur Violette Leduc et Françoise Sagan, que l’on retrouvait dans les Grands Entretiens. Imaginés par Clément Beauvoir, Olivier Bérhault et Fanny Zeller, ces « grands entretiens » reprennent, de façon théâtrale, de vraies conversations menées par Jacques Chancel ou Pierre-André Boutang avec les autrices. Sur scène, Olivier Bérhault joue avec une certaine gourmandise le journaliste culture, onctueux et un peu péteux, et Fanny Zeller interprète avec beaucoup de justesse Violette Leduc et Françoise Sagan, jetant ce qu’il faut de gouaille faubourienne et lasse dans l’une, et ce qu’il faut de bégaiement empressé et panique dans l’autre. Violette Leduc était encore distinguée, le même soir, avec une lecture habitée d’un texte fiévreux, vénéneux et méconnu de l’autrice, Le Taxi, dirigée avec fermeté par Pascale Henry. Le lendemain, il s’agissait de (re)faire entendre la voix de Marguerite Audoux, couturière, pionnière de l’autofiction avec son Marie-Claireauquel le journal du même nom rend hommage. Carole Thibaut avait choisi, après une conférence d’Aurore Evain, d’en faire une lecture-marathon, accompagnée par Marie Rousselle-Olivier et Valérie Schwarcz, dans un clair-obscur doux aux spectateurs et aux spectatrices, abandonné.e.s dans des transats. Enfin, les enfants n’étaient pas oubliés, avec la lecture mise en espace de La Mère Grimuzot raconte, contes de Lily Jean-Javal, autrice du début du XXe siècle, qui a habité pendant plus de vingt ans le château Saint-Jean à Montluçon.

 

Premières Journées du Matrimoine, l’héritage culturel féminin à l’honneur.

  (…) Pour l’occasion, la Collective Noms Peut-Être a renommé symboliquement des rues du centre de Bruxelles avec les noms de femmes qui ont réalisé d’importantes actions dans notre pays.02:02

 

(…) C’est ainsi que l’infirmière de guerre Jeanne Delaunoy, née à Saint-Gilles en 1881, est mise à l’honneur, elle qui a rédigé un ouvrage de référence sur les conditions d’exercice des hôpitaux de front durant la Première Guerre mondiale. Autre nom à s’inscrire sur les murs de Bruxelles, Paule Lamy, avocate féministe belge née dans la capitale en 1922.

Journées du Matrimoine : valoriser le travail des femmes architectes.

Le Département a invité à découvrir l’oeuvre de grandes bâtisseuses de la Seine-Saint-Denis lors des Journées du Patrimoine renommées pour l’occasion journée du Matrimoine.

La balade célébrait le travail de ces trois femmes architectes qui ont façonné la commune de Villetaneuse : Martine Deslandes, Högna Anspach et Nina Schuch.

 

En Belgique :

Les Grenades ont choisi les 50 femmes de l'année 2019.
(…) Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par Alter-Egales (Fédération Wallonie Bruxelles) qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias. 
Cours d’école non-genrées, rues féminisées, sport… : comment Rennes fait de la place aux femmes.

Les travaux du chercheur Yves Raibaud ont montré que l’espace public est un lieu de domination masculine. À Rennes, des mesures sont prises pour essayer de donner plus de place aux femmes. Et ça commence dès la cour de récréation.

Ouest France (article réservé aux abonnés)


-----------------------------

L’histoire de la culture ne sera plus écrite à moitié.

Après le Matrimoine, voici les Aliennes ou « Vénus s’épilait-elle la chatte »… Scènes ouvertes, podcast, journées spéciales, BD veulent donner plus de visibilité aux femmes dans la culture.  

 

(…) Entre 2016 et 2018, le festival Les Aliennes a mis en avant des créatrices. Comme une « preuve par la pratique », explique la cofondatrice : « Si nous arrivons à ne programmer que des femmes, avec une vraie diversité, en payant nos artistes et en faisant plaisir au public, c’est que c’est possible ! »

(…) « L’espace féministe a beaucoup d’espace de réflexion, mais assez peu d’espace d’expression, estime la cofondatrice des Aliennes. C’est important aussi de partager sur ce qui nous réunit au-delà de l’analyse et de ce qui est douloureux. » Une façon d’apporter un peu de réconfort à des militantes parfois proches du burn out ?

 

 
(…) Le 07 mars 2020, pour son premier spectacle du deuxième semestre, la MPAA inaugure la billetterie complice, qui propose aux spectatrices et spectateurs de participer financièrement, à la mesure de leurs moyens et envie, à l’engagement en faveur de la créativité des amateurs et amatrices. Pour cette première fois, et au bénéfice de la lutte pour les droits des femmes, l’intégralité des recettes du 07 mars sera reversée à la Fondation des Femmes afin de contribuer à la lutte contre les féminicides.

-----------------------

Blanche Paymal-Amouroux

Née à Paris au XIXe siècle

Faits-divers

Huile sur toile

Portrait intimiste d’une jeune femme absorbée par la lecture d’une page d’un journal quotidien. Blanche Paymal-Amouroux est une des premières artistes à représenter des femmes lectrices, exploitant la question publique de l’éducation des jeunes filles.

Abbeville

Musée Boucher de Perthes

 

---------------------------

 

Matrimoine, éclairage, formation : des propositions pour rendre l'espace public égalitaire.

Dans une résolution adoptée ce mardi, le Conseil économique, social et environnemental estime qu'il est «urgent» d'agir concrètement contre les inégalités de genre dans l'espace public.

(…) Observant qu’une prise de conscience «est en cours» sur ces questions, le texte insiste sur la nécessité que celle-ci soit «appuyée par un volontarisme politique fort» qui pourrait venir de l’Etat, de ses agences, des collectivités territoriales, mais aussi des acteurs associatifs et privés impliqués dans la vie des territoires.

(..) Cette géographe observait notamment que «dans la cour de récréation, les garçons occupent l’espace central, les filles sont en périphérie».

(…) En conséquence, «les garçons se sentent légitimes dans l’espace public, les femmes beaucoup moins».

 

(…) Les militantes estimaient alors que seuls 2,6% des noms de rues de la capitale étaient consacrés à des femmes illustres. Une légère progression est toutefois à saluer puisque, trois ans plus tard, ce taux était passé à 5% environ…

(…) La résolution du Cese invite également à «agir sur l’éclairage» dans les villes, pour réduire la sensation d’insécurité, relevant au passage que «les violences systémiques faites aux femmes structurent l’espace public : les comportements violents à leur égard (insultes, blagues, harcèlement…) contribuent à la ségrégation de l’espace».

https://www.liberation.fr/france/2020/02/25/matrimoine-eclairage-formation-des-propositions-pour-rendre-l-espace-public-egalitaire_1779533

Flers – Orne
Saint-Paul. Une lecture théâtralisée sur les femmes dans la science.

Le théâtre de la Boderie, en partenariat avec HF Normandie, propose une lecture à Saint-Paul, près de Flers, dimanche 8 mars 2020 autour de la question des femmes et de la science.

(…) Et plus précisément sur « l’effet Matilda » qui désigne ce phénomène de déni ou de minimisation de la contribution des femmes scientifiques à la recherche. La mise en scène de cette lecture est assurée par Marie Guyonnet elle-même.

 

https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-paul-61100/saint-paul-une-lecture-theatralisee-sur-les-femmes-dans-la-science-6759549

----------------------

Le Mans. À la découverte des héroïnes sarthoises, au pas de course.

Le Mans athlétisme 72 a mis au point un concept de visite du patrimoine en courant. Samedi c’était la vie des femmes qui ont marqué la Sarthe. Ce dimanche c’est en marchant.

Source Ouest France

----------------------

A la découverte du « matrimoine », sur les traces de nos ancêtres les femmes .

De plus en plus de voyageurs sont séduits par ces circuits touristiques valorisant les femmes, leur place dans l’histoire et la culture. #Ondécrypte.

(…) Que connaîtront les générations futures de notre patrimoine, si celui-ci occulte la moitié de l’humanité ? 

(…) Rosa Bonheur, Colette, George Sand, Héloïse et Abélard, etc…

(..) Raconter une autre histoire de France.

Toujours à Paris, la « La Mère Lachaise » est apparue il y a quelques mois sur Instagram. 

(…) Les Journées du matrimoine s’exportent       

Le tourisme « matrimoinial » se pratique aussi ailleurs en Europe. L’année dernière, Bruxelles a ainsi accueilli ses premières « journées du matrimoine », sous la houlette de l’architecte Apolline Vranken.

Jeu de piste : percez les mystères du matrimoine scientifique ! L’Atrium Rouen.

Jeu de piste : percez les mystères du matrimoine scientifique ! L’Atrium, 19 septembre 2020-19 septembre 2020, Rouen.

(…) Derrière la figure de Marie Curie, elles sont nombreuses et pourtant peu connues… L’Atrium lève le voile sur ces femmes qui ont et font encore avancer la recherche scientifique.
Menez l’enquête et laissez-vous surprendre par ces femmes et ces découvertes qui brillent de leur génie ! 
Atelier d’écriture Matrimoine…j’écris ton nom Médiathèque Espace Romain Rolland Saint-Martin-d'Hères.

19 septembre 2020-19 septembre 2020, Saint-Martin-d'Hères.

Atelier d’écriture Matrimoine…j’écris ton nom
Médiathèque Espace Romain Rolland, le samedi 19 septembre à 09:00

A partir de 14 ans.

Soirée d’ouverture – Journées du Matrimoine autour de Yannick Bellon Cinémathèque française.
Le vendredi 18 septembre à 20:00

Projection de deux films autour de la réalisatrice Yannick Bellon : « Colette » (1950) et « D’où vient cet air lointain? » (2018). 

Dastum 44 – Patrimoine oral en Loire-Atlantique – Matrimoine Pôle associatif Désiré Colombe, 20 septembre 2020-20 septembre 2020, Nantes.

(…) Mini-concerts sur des chansons traditionnelles dédiées aux Nantaises, célèbres ou anonymes : les demoiselles Amadou, la magicienne qui fait l’herbe reverdir … sans oublier l’incontournable fille du geôlier de la prison de Nantes 

L'ann didou didou d'ann
Didou di l'ann di
L'ann didou didou d'ann

Les Prisons de Nantes

Musique de Tri Yann

-------------

 

Journées du Matrimoine avec l’auteure Marialexie Musée Flaubert et d’histoire de la médecine Rouen.

(…) Dans le cadre des journées du Matrimoine 2020, l’auteure de bande-dessinée Marialexie présente ses planches et rencontre le public.
Le projet « Fille ou garçon ? » invite de façon ludique, pédagogique, et grâce à un personnage fictif doté d’humour, à dépasser les idées reçues sur ce qui définit un garçon ou une fille dans un but d’éveiller le public à l’égalité des sexes.

Spectacle au théâtre Legendre et les journées du « matrimoine » Théâtre Legendre Évreux.
(…) Vendredi 18 septembre à 19h – Projections : Sempre le stesse cose (Chloé Inguenaud et Gaspar Zurita / France / 1h20 / 2015), Juliette The Great (Alice Kohl / Belgique, France / 25mn / 2020)
Samedi 19 septembre 10h à 16h : Portes ouvertes – 18h : Lecture Sœurs (Marine Bachelot Nguyen/ Penda Diouf/ Karima El Kharraze)
Dimanche 20 septembre 10h-13h : Portes ouvertes – 17h : Lecture musicale Avant que j’oublie (Anne Pauly/Fanny Corral)
Patrimoine & Matrimoine : la représentation des femmes dans les études d’inventaire du patrimoine en Bourgogne-Franche-Comté Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté – site de Dijon Dijon.
Quatre thématiques sont déclinées : En couple ; Au travail ! ; Des femmes engagées ; Symboles et allégories féminines, en lien avec les études d’inventaire du patrimoine conduites sur le territoire de la Région.
Entrée libre
Soirée du matrimoine « Voies et voix féminines » au Fonds documentaire Tissé Métissé Fonds documentaire Nantes.
Conférence sur le Matrimoine Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté – site de Besançon
(…) Entrée libre
par Brigitte Rochelandet

Visite « Les Dames de Châteauneuf » Château de Châteauneuf, 18 septembre 2020-18 septembre 2020, Châteauneuf-en-Auxois.

Le matrimoine se définit ainsi : « Notre héritage culturel est constitué de notre **Patrimoine** (ce qui vient des pères) et de notre **Matrimoine** (ce qui vient des mères) ». S’il est commun et mixte, il n’est pas encore égalitaire.
(…)  Ce sont ces 4 portraits, couvrant 400 ans d’histoire, que nous vous proposons.
Entrée libre
Découvrez le château autrement, à travers ces quatre dames.
Femmes de lettres et Femmes de notes aux Journées du Matrimoine.
Le Mouvement HF pour l’égalité femmes-hommes renouvelle pour la sixième année consécutive les Journées du Matrimoine, les 19 et 20 septembre en Île-de-France. 17 événements, avec 35 rendez-vous gratuits à Paris et Montreuil qui mettront notamment à l’honneur les compositrices et concertistes.

 

(…) Ainsi, c’est Louise Farrenc qui a été choisie comme figure emblématique et figure de proue sur les affiches de cette édition 2020 des Journées du Matrimoine. 

(…) Le répertoire de la compositrice et interprète Colette Magny (1926-1997) sera exploré par la chanteuse Stefie Maz.

(…) La romancière et comédienne Marie-Jeanne Riccoboni (1713-1792).

(…) Chiquinha Gonzaga (1847-1935) (est, NDLR) considérée comme première cheffe d’orchestre brésilienne, compositrice et pionnière de la défense des droits des minorités.

 

Visite guidée : Les femmes au Musée de Dieppe / Journées du matrimoine Château – musée de Dieppe, 19 septembre 2020-19 septembre 2020, Dieppe.

 

(…) Artistes, mécènes, modèles ou encore personalités qui ont marqué leur époque, les femmes sont partout dans les collections du Musée de Dieppe

BAL(L)ADE DES DAMES #2 Ferme de Bel Ebat GUYANCOURT.
(…) Une pérégrination poétique sur les traces de ces femmes célèbres ou méconnues qui ont contribué à changer le monde : Joséphine Baker, Floria Tristan, Thérèse Martin, Marguerite Bervoets, Méliné Manoukian,… Si les femmes de Guyancourt m’étaient contées…
Pour découvrir le « matrimoine », un site consacré aux compositrices classiques trop longtemps éclipsées.

Cet outil, financé par l’action culturelle de la Sacem, a répertorié pas moins de 4 662 œuvres de 770 compositrices de 60 nationalités, de 1618 à 2020.

Une plate-forme numérique répertorie les œuvres – de Francesca Caccini, au XVIIe siècle, à Camille Pépin, au XXIe – de plus de 700 compositrices pour faire découvrir des artistes longtemps éclipsées.

 

(…) « Il ne faut pas simplement les programmer parce que ce sont des femmes et pour se donner bonne conscience, mais parce qu’il y a un réel intérêt artistique. »

(…) Prévu en mars, le festival Présences féminines a été reporté en octobre (du 12 au 20). Depuis sa création, sept œuvres de compositrices ont été commandées, dont une par la jeune Camille Pépin (29 ans), devenue cette année la première compositrice primée aux Victoires de la musique classique.

 

Visite commentée de la Bastide MARIN et ses Jardins historiques La bastide marin, centre régional du matrimoine méditerranéen.
La Ciotat.
(…) Visite animée en costume d’époque pour faire découvrir aux élèves, accompagnés de leurs enseignants, la Bastide Marin – lieu hospitalier en temps d’épidémie.
Journées du Matrimoine : À la découverte des femmes alsaciennes Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (BNUS) Strasbourg.

(…) Grâce à cette visite découvrez ou redécouvrez la ville de Strasbourg à travers l’histoire des femmes alsaciennes ! Ce circuit à travers le centre ville vous permettra de découvrir des femmes extraordinaires tel que Adélaide Hautval, déportée volontaire à Auschwitz et reconnue « Juste parmi les nations » ; Louise Scheppler, inventrice de la maternelle ou encore Katia Krafft, volcanologue emportée par une nuée ardente sur les flancs du mont Unzen au Japon.

À la recherche du « matrimoine » Hôtel de Ville Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand.

(…) A travers un parcours original, la Mission Égalité des Droits vous propose de venir découvrir l’histoire des femmes qui ont fait l’histoire de Clermont-Ferrand.

La Réunion :

Journées du Matrimoine au Mail de Rodrigues Mail de Rodrigues Saint-Paul.
(…) Laissez-vous surprendre par Sabine Déglise, Léa Noël et Laurence Beaumarchais.
Déambulation libre
Au fil d’une déambulation dans le Mail de Rodrigues, partez à la rencontre des femmes artistes et de leur imaginaire.

Journées du Matrimoine au centre-ville de Saint-Paul Débarcadère de Saint Paul, 19 septembre 2020-19 septembre 2020.

(…) Le public rencontrera ces femmes :

– Christiane Fath
– Vie 464
– Elodie Teyssier
– Fabienne Jonca
– Claire Maréchal
– Magali Grondin …
Parcours libre sans inscription. 

« Demandez à Clara » : la plateforme qui répertorie les compositrices de musique.

La plateforme participative « Demandez à Clara » répertorie toutes les compositrices de musique d’hier et d’aujourd’hui afin de constituer un véritable matrimoine. Une initiative féministe avec Clara Schumman en marraine pour visibiliser « les très nombreuses compositrices éclipsées de l’histoire par leurs contemporains masculins ».

Matrimoine littéraire et maisons d’écrivaines.
(…) Mais où sont les maisons d’écrivaines ?
(…) Des lieux à faire connaître et à faire vivre.

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article