Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

histoire

Le Mémorial de Verdun

Publié le par bmasson-blogpolitique

2 millions de lettres

Affiche

"On ne passe pas

Verdun"

Camion Berliet de type CBA, version « Territoriaux »

1913

France

Camion robuste. Il parcourt sans relâche la « Voie Sacrée ».

25 000 exemplaires servirent autour de Verdun.

Ils permettaient de déverser des cailloux sur la chaussée afin de la consolider.

Les soldats territoriaux répartissaient les cailloux sur la chaussée.

Vitesse maximale : 30 Km/h.

Mémorial de Verdun

Permissionnaire

Carte postale illustrée par GriFi

France

Mémorial de Verdun

 

Tentative de conquête pacifique - Allemand en conversation galante

Carte postale

Allemagne

La scène représente un soldat

Mémorial de Verdun

Les femmes

Elles sont l’objet des attentes des permissionnaires. Les soldats mariés comptent sur la fidélité de leur épouse. Les célibataires espèrent profiter des faveurs des « dames ». Ils correspondent avec une « marraine de guerre ». Au fil du temps, elle se transforme en conquête à entreprendre. Les prostituées sont nombreuses, alimentant d’immenses trafics près des gares et des campements.

Mémorial de Verdun

 

Casque « Adrian » d’artillerie, modèle 1915, coiffe 2e type.

France

Le « sautoir de bombardes » caractérise l’artillerie (maniement des canons).  

Mémorial de Verdun

Les gueules cassées

Près de 15% des blessés français furent atteints au visage. 15 000 grands blessés étaient recensés en 1918. Ils connaissaient une blessure physique et morale d’avoir perdu leur visage. Ils étaient écartés de toute vie sociale. La chirurgie maxillo-faciale prend son essor. 20 centres sont créés en France. Les chirurgiens recherchent sur les greffes et adaptent des prothèses. Les blessés s’unissent au sein de « l’Union des Blessés de la Face » à partir de 1921.

Mémorial de Verdun

 

Délégation des mutilés de la face invitée par Georges Clémenceau à la signature du Traité de Versailles, le 28 juin 1919.
Mémorial de Verdun

 

 

 

Suzanne Noël 
Graph
Béthune
 
A la mémoire de Suzanne Noël (1878 - 1954).
 
Pionnière de la chirurgie réparatrice des gueules cassées de la guerre 14-18.
Fondatrice de Soroptimist International en France (1924), en Europe et en Asie.
 
-----------------
C 215 
Laon 
Suzanne Noël 
1878 1954 
 

Suzanne Blanche Marguerite Noël, née Suzanne Gros le 8 janvier 1878 à Laon et morte en 1954, est une docteur en médecine, spécialisée en chirurgie esthétique et pionnière dans le domaine. Elle est aussi fondatrice du mouvement féminin Soroptimist en Europe.

(...) Elle répare sur le visage de Sarah Bernhardt, les dégâts d’un lifting désastreux subi aux USA .

(…) Suzanne, aux côtés de Morestin, va contribuer à l’effort de guerre en redonnant face humaine à des centaines d’hommes qui sans elle, seraient restés défigurés, les « gueules cassées ».  Car Suzanne est une chirurgienne hors pair qui, au prix de transplantations et de greffes jamais osées avant elle, recrée avec art et dextérité de nouveaux visages.

(…) En 1923, elle appelle les femmes qui travaillent à faire la grève de l’impôt puisque l'état ne leur reconnaît aucun droit. 

(..) Elle fait payer les riches pour traiter gratuitement celles qui sont obligées de travailler, vendeuses, secrétaires, licenciées parce que trop vieilles ou trop laides. Elle conseille à ses patientes de ne pas parler des interventions à leur mari et s’inquiète déjà des quêtes névrotiques de perfection.

Elle reprend du service sous l'Occupation pour remodeler et transformer le visage de résistants recherchés par la Gestapo. Elle "arianise" les "nez sémites".

(…) À 75 ans, elle recolle encore les oreilles des enfants et des ados, répare les becs-de-lièvre, efface des taches de vin, prônant le droit à refuser les disgrâces physiques qui font souffrir, avant de rendre les armes le 11 novembre 1954.

 

Sources : Wikipédia et le Figaro

-------------

Fernand Marche était agent de liaison au 130e régiment d’infanterie.

1888 – 1916

Le 1er août 1916, il se porte volontaire pour transmettre un message à son colonel, près de l’ouvrage de Thiaumont.

Il est tué sur le parcours.

Le coureur suivant trouve son corps, le bras tendu en l’aire et les doigt crispés sur le pli à porter.

Un monument est érigé en 1925 à Bully-les-Mines, devant la compagnie des Mines où il travaillait avant la guerre.

Mémorial de Verdun

Masque à gaz « Gummimaske », modèle 1916 et sa boîte

Allemagne

Cartouche filtrante chimique interchangeable.

A changer toutes les 20-30 minutes.

Mémorial de Verdun

Pigeon naturalisé

Il porte une bague à la patte lui permettant de transporter un message.

France

Par vent favorable, il atteint 120 km/h.

A Verdun, les pigeons communiquent avec le font.

Mémorial de Verdun

 

Shako de l’école militaire de Saint-Cyr, modèle 1872

France

De nombreux jeunes officiers de carrière sont formés à Saint-Cyr.

Les officiers sont « de carrière » ou « de réserve ». Parmi les officiers de carrière, 30% sortent des grandes écoles. Les autres sont issus « du rang », après avoir été sous-officiers. Les pertes sont partiellement élevées chez les officiers subalternes, nombreux sur les champs de bataille.

Mémorial de Verdun       

Journée de l’armée d’Afrique et des troupes coloniales.

Lucien Jonas

Affiche de propagande

France

La bravoure des troupes coloniales est exaltée, ainsi que leur attachement à la « Mère Patrie ».

Mémorial de Verdun

---------------------------------------------

D'autres photos:

 

--------------------------------

Lire aussi:

----------------------------

Il y a plus de murs aujourd'hui qu'en 1989. Je n'ai jamais été favorable aux murs. J'étais content qu'un peuple se retrouve même si nous étions tous inquiets.

Fabien Roussel

-----------------------------------------------------

Gabriel Chevallier 

« La peur » 

---------------------------------

Les survivants de Verdun

Hommage à leurs camarades

Morts pour la France

A Verdun

1914 – 1918

 

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Nécropole nationale de "Faubourg Pavé" - Verdun - Les poilus dans le Mémorial

Publié le par bmasson-blogpolitique

Ruines de Verdun.

Depuis février 2016, Verdun est un champ de ruines.

Tous les quartiers longeant la Meuse sont détruits.

Les édifices religieux sont aussi détruits.

En 2019, la ville resplendit. 

 

 

Le cimetière est aménagé de 1919 à 1926.

Il contient les dépouilles des soldats français morts à Verdun pendant la première guerre mondiale. Plus de 5 000 soldats reposent dans l'ossuaire. 

7 soldats inconnus sont placés au centre de la nécropole. Le 8 e est placé sous l'Arc-de-Triomphe de Paris. 

600 Français morts pendant la seconde guerre mondiale y reposent. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soldats français dans ravin de la Rousse 

Février 1917 

La boue envahit l'ensemble des abris, rendant la vie difficile.

Photo d'une tranchée avec les Poilus.

Transport d'un blessé venant des premières lignes.

22 décembre 1916 

Chasseurs à pied 

Régiments d'infanterie coloniale

 

Régiments de cavalerie

Régiments d'artillerie 

Régiments du génie

Prévoté: 6e légion

Aviation: escadrilles

Régiments d'infanterie territoriale

Régiments des Zouaves

Bataillons des Tirailleurs Sénégalais

Escadrons du train des équipages militaires

Sections d'infirmiers militaires

Commis et ouvriers d'administration

Régiments d'infanterie

Clara Malraux
…Et pourtant j’étais libre
Editions « Les Cahiers Rouges »
– Grasset – 1979
 
Pages 86 et 87 :
Pendant l’Occupation allemande de la seconde guerre mondiale en France, Clara Malraux constate que « les Allemands nous méprisaient. » Elle s’insurge contre l’idée que « le vainqueur est toujours plus méritant que le vaincu. » Pour elle, cette idée est « la plus curieuse et la plus stupide forme de l’éthique masculine ». Elle pense même que « la victoire au vainqueur » est une idée barbare. Elle en fait une question féministe en affirmant que le « triomphe de la force » ne peut être une vertu. Athée, elle affirme que ces « survivances des temps barbares » devraient être rejetées. Elle en appelle aux jeunes générations de femmes de s’attaquer à cette « notion de victoire sans vertu ».

Lire aussi:

 

Alphonse Prévost

La boue

Sculpture de terre cuite et plâtre

France

Mémorial de Verdun

Ancien combattant de Verdun

Maquette représentant un abri de tranchée dévasté

France

Mémorial de Verdun

Ancien combattant de Verdun

Maquette représentant un soldat allemand et un soldat français dans un trou d’obus

France

Mémorial de Verdun

Auteur inconnu

La relève au Bois Sabot

Huile sur panneau

France

Auteur inconnu

Sans Titre

Encre sur papier calque

France

Mémorial de Verdun

Auteur inconnu

Sans Titre

Encre sur papier calque

France

Mémorial de Verdun

Edmond Delphaut

1873 – 1943

Dernière étape

Terre cuite

France

Mémorial de Verdun

Georges Goursat dit SEM

La soupe à la tranchée

1863 – 1934

Estampe

France

Mémorial de Verdun

Georges Goursat dit SEM

Sans titre

1863 – 1934

Estampe

France

Mémorial de Verdun

Georges Goursat dit SEM

Voie Sacrée

1863 – 1934

Dessin au crayon

France

Mémorial de Verdun

Lucien Gautier

Sans titre

Estampe représentant Verdun en flammes

France

Mémorial de Verdun

Ludwig Dettmann

Sans titre

1865 – 1944

Estampe

Allemagne

Mémorial de Verdun

 

Ludwig Dettmann

Sans titre2

1865 – 1944

Estampe

Allemagne

Mémorial de Verdun

 

Ludwig Dettmann

Sans titre4

1865 – 1944

Estampe

Allemagne

Mémorial de Verdun

 

Tirailleurs sénégalais : « On les a forcés à s’engager, et aujourd’hui on laisse leurs petits-fils se noyer dans la Méditerranée ».
Source « Le Monde »

08 19

Lire aussi:

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Cathédrale de Reims

Publié le par bmasson-blogpolitique

Vue de la médiathèque

 

Cathédrale martyre

Palais de Tau

Cathédrale de Reims 

 

Reims

Cathédrale

Fumée, mais pas céleste....

---------------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

1545 - Massacre des Vaudois dans le Lubéron

Publié le par bmasson-blogpolitique

Les Vaudois

 

Les Vaudois de Provence vont être déclarés hors-la-loi par un décret de François 1er et du parlement d’Aix en Provence. En 1545, Jean Meynier, seigneur d’Oppède,  président du parlement d’Aix-en-Provence, décide de mettre en place le décret car il a des occupants vaudois sur le territoire qu’il veut chasser pour récupérer leurs terres. A la fin du XVe siècle, les seigneurs leur avaient donné des terres pour les faire venir. Il va lever les troupes du roi de France, celles du légat du Pape et les troupes de Provence contre les 22 villages du Lubéron de confession vaudoise.

 

Les troupes vont perpétrer des massacres odieux sur leur passage, pendant quinze jours en avril 1545. Les 22 villages seront quasiment rasés et épurés de leurs habitants aussi bien de confession vaudoise que catholique. Mérindol va connaître un bain de sang. 4 000 personnes vont mourir dans des conditions atroces. 600 hommes seront capturés et envoyés dans les galères de François 1er à Marseille. Ceux qui auront pu passer à travers les mailles vont se cacher dans les montagnes du Lubéron.

 

Un procès retentissant a été fait quelques années après contre Jean Meynier. Il y a une plaque commémorative à Mérindol, 500 ans plus tard. Les guerres de religion vont suivre vers 1570. On est vingt ans avant la Saint-Barthélémy.

 

 

Plaque dans le château de Lourmarin

En référence aux massacres des Vaudois.

La confession vaudoise :

 

Excommuniés en 1184 puis condamnés comme hérétiques en 1215 les vaudois vont subir de nombreuses persécutions et massacres. Ils vont trouver refuge dans les hautes vallées alpines du Piémont et de la Savoie, certains se réfugient dans le Lubéron en France. Au XVIe siècle, les vaudois vont en grande partie adhérer à la Réforme protestante. De ce fait ils continuent d'être persécutés par le roi de France et duc de Savoie. Certains se réfugient en Suisse, en Allemagne, en Hollande.

 

Jean Meynier d'Oppède

Dans "Biographie universelle"

NB: il mourra dans son lit....

Idelette de Bure ou Idelette de Buren, épouse Stordeur puis Calvin, née dans les premières années du XVIe siècle à Liège et morte le 29 mars 1549 à Genève, est connue comme épouse du réformateur français Jean Calvin.

Ce que l'on sait d'Idelette et de son influence sur Calvin repose sur peu d'éléments, essentiellement contenus dans le corpus des relations épistolières qu’entretient Calvin avec les réformateurs Martin Bucer, Guillaume Farel et Théodore de Bèze, une pauvreté documentaire qui a souvent laissé place aux interprétations et à l'imagination des biographes.

Idelette de Bure, née vers 1505/6 à Liège et morte à Genève le 29 mars 1549, est connue pour avoir été l’épouse de Jean Calvin. Les informations sur elle sont rares et fragmentaires.

Dans les biographies du Réformateur, la femme de Jean Calvin occupe une place infime quand elle n’est pas totalement absente. 

 

Jean Stordeur, le mari d’Idelette, avait été un chef anabaptiste, et sans aucun doute Jean Calvin avait discuté de questions théologiques avec les Stordeurs dans leur maison.

Peu de temps après, Jean de Stordeur meurt de la peste et Idelette fuit avec ses enfants à Strasbourg. Cette dernière se marie ensuite à Jean Calvin, au mois de septembre 1540, et vient le retrouver l’année suivante à Genève. Calvin écrit de cette période strasbourgeoise qu’elle a été la plus heureuse de sa vie. Farel demande à Calvin de rester à Genève pour l’aider à instaurer l’Église protestante, Calvin y reste de 1536 à 1538.

Ces idéaux élevés de Calvin ne révèlent que la hauteur du personnage d’Idelette De Bures (Van Buren) pour pouvoir les réaliser.  Ils auront un fils, Jacques, qui mourra prématurément. 

» Après le décès de son épouse, Jean Calvin écrira : « J’ai perdu l’excellente compagne de ma vie, qui, si le malheur était venu, aurait été ma compagne volontaire, non seulement dans l’exil et dans la misère, mais même dans la mort. Tant qu’elle a vécu, elle a été l’aide fidèle de mon ministère. Jamais je n’ai senti en elle le moindre empêchement. »

05 21

-------------------

Lire aussi:

Près d’un jeune protestant sur 10 a quitté l’église parce qu’il ne s’y sentait pas « protégé du harcèlement sexuel ».

 

« Les résultats de cette étude sont similaires aux recherches précédentes menées au fil des ans. Les fidèles et le cadre de l’église ont statistiquement moins de cas de comportement immoral, mais ces problèmes ont toujours une présence réelle. »
 

 

 

P 22 :

La religion :

« L’ignorance et  la peur, (…), voilà les deux bases de toutes les religions. »

 

Français encore un effort si vous voulez être républicains.

Marquis de Sade

Editions Mille et une nuits

2014

Première édition en 1795

--------------

Un repas bourgeois 

1509 

Le Havre 

Abbaye de Graville 

"Petites tables et grand couvert"

NDLR: 1509 est l'année de naissance de Calvin.

----------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

La femme au temps des cathédrales- Régine Pernoud - Psautier

Publié le par bmasson-blogpolitique

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

 

 

---------------------------------------------------------------------------

Page 12 :

Avant le 5e siècle, Régine Pernoud se demande combien de femmes ont su parvenir jusqu’à nous ? « On a retenu le nom d’Agrippine*, la mère de Néron. (…) De nombreuses monnaies portent l’effigie de Faustine**, mais que sait-on d’elle ? »

 

*

Julia Agrippina dite Agrippine la Jeune est une impératrice romaine, sœur de Caligula, épouse de Claude, et mère de Néron. Elle est en outre la descendante directe d’Auguste, empereur de 27 av. J.-C. à 14, et petite-nièce et petite-fille adoptive de Tibère, empereur de 14 à 37. 

 

 

Tête féminine – Agrippine ?

Marbre sculpté

1er siècle

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

---------------------------------

**

Faustine l'Ancienne

Annia Galeria Faustina, dite Faustina Maior ou Faustine l'Ancienne (v. 100 - v. 140), est une impératrice romaine, épouse d’Antonin le Pieux (empereur de 138 à 161).

 

 

 

 

-------------------------------

Clotilde***, la reine des Francs :

 

Elle obtient le baptême* de Clovis à Reims, oint par l’évêque saint Rémi (estimation entre 496 et 506), et elle permet l’union des peuples chrétiens après la dislocation du monde romain.

 

*

 

« L’histoire du baptême commence au XIIe siècle. Avant, seuls les adultes étaient baptisés. Mais devant l‘importante mortalité infantile, le sacrement du baptême a été donné aux nouveaux-nés. Au cours du XVIIIe siècle, les vêtements de baptême ont commencé à être finement brodés. »

Source La Provence

 

 

 

« La géographie des moniales comporte pour le VIe siècle en France (…)  deux monastères, (dont) l’un aux Andelys institué par la reine Clotilde. » (page 47)

 

***

Clotilde, née vers 474 ou 475 peut-être à Vienne, Lyon ou à Genève, morte autour de 545 à Tours, est une princesse burgonde, devenue reine des Francs en épousant Clovis, qu'elle contribue à convertir au christianisme.

 

 

 

Sainte Clotilde 
474 ? - 545 ?
Reine de France
Paris 
Jardin du  Luxembourg
 
------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------

Page 16 :

Geneviève* à Paris (Lutèce).

Née vers 422, elle meurt à l’âge de 89 ans en 512, un an après Clovis.

A 28 ans, à l’approche des Huns, en 451, Attila** avait brûlé la cité de Metz. Les Parisiens veulent s’enfuir de la ville et Geneviève « exhorte la population à ne pas fuir, promettant à tous que les Huns n’entreraient pas dans leur ville. » Les Huns sont repoussés devant Orléans et devant Troyes. Ils sont vaincus à la bataille de Campus Mauriaci. « Les marchands syriens viendront saluer la Vierge Geneviève quand ils parviendront à Paris. »

*

Geneviève est une sainte française, patronne de la ville de Paris, du diocèse de Nanterre et des gendarmes. La forme issue du latin Genovefa est également employée et a donné le nom Génovéfain.

 

 

 

François Mongendre (attribué à)

1644 - Le Mans, 1690.

Saint Germain d'Auxerre rencontrant Sainte Geneviève enfant

Le Mans

Abbaye de L'Epau

Huile sur tole.

Rencontre lors d'un voyage en Angleterre.

La rivière serpentine rappelle les alentours de Nanterre, lieu probable de la rencontre.

 

------------

Sainte Geneviève  
Paris 
Eglise saint François Xavier
 
----

 

**

Attila, né aux alentours de 395 dans les plaines danubiennes et mort en mars 453 dans la région de la Tisza dans l'Est de la Hongrie actuelle, fréquemment appelé Attila le Hun, est le souverain des Huns de 434 jusqu'à sa mort en mars 453.

-----------------------------------

page 22 :

Zénobie, reine de Palmyre * :

Georges Naïdenoff** relève « dans le Petit Larousse les noms cités pour les IIe et IIe siècle de notre ère. Il trouve plus de femmes que d’hommes. (…) Il nomme vingt et une femmes, dont Zénobie, reine de Palmyre. »

 

*

Septimia Bathzabbai, plus connue sous la forme hellénisée Zénobie, était l’épouse d’Odenath. Après l'assassinat de celui-ci et de son fils Hairan vers 267, Zénobie fit transférer à son fils Wahballat les titres de son père, notamment celui de « roi des rois ».

 

**

Georges Naïdenoff  (1910 - 1998)      

-----------------------------------

Page 30

Fabiola* :

Elle crée le premier hôpital. Plus tard, elle fonde à Ostie « le premier centre d’hébergement, xenodochion. » Elle est « attentive aux besoins de son temps » et est « créative ».

 

A Paris, à l’Hôtel-Dieu, depuis « l’an 651, (…) pendant  mille deux cents ans des religieuses et religieux soignèrent gratuitement les malades qui se présentaient. 

 

*

Matrice romaine de grade, décédée le 27 décembre 399 ou 400. Elle était l'une des nobles 
femmes romaines qui, sous l'influence de saint Jérôme, renonça à tous les plaisirs terrestres
 et se consacra à la pratique de l'ascèse chrétienne et au Travail de bienfaisance.

 
À l'époque du séjour de saint Jérôme à Rome (382-84), Fabiola n'était pas du cercle des
 ascètes qui se formait autour de lui. Ce n’est qu’à une date ultérieure que, à la mort de 
son second époux, elle franchit une étape décisive en entamant une vie de renonciation
 et de travail pour les autres.

 

-------------------------------------

Sœur Philippe du Bois ** :
La prieure de l’Hôtel-Dieu de Paris écrit une requête en 1368 où « elle indique que la 
consommation journalière de l’Hôtel-Dieu s’élève à 3 500 draps ou autres de toile. » 
Non loin de là, l‘hôtel parisien de Saint-Jacques accueillait en un an 16 690 pèlerins.

 

 
**
Philippe du Bois et Marguerite Pinelle sont des prieuses de l'Hôtel-Dieu de Paris. 
Directrices de l'hôpital et du couvent des soeurs, elles accueillent les nécessiteux 
que la Guerre de cent ans accable.
(…) Ces femmes à forte personnalité n'hésitaient pas à se rebeller contre le pouvoir 
établi. 
(…) Ces femmes intelligentes et instruites ne sont finalement qu'un modèle de ces 
femmes médiévales qui ont laissé une trace dans l'Histoire aussi bien chez les 
artisanes que chez les femmes de la noblesse.

 

https://www.cultura.com/les-soeurs-de-l-hotel-dieu-dans-le-paris-
des-xive-et-xve-siecles-9782296124851.html

 

--------------------------------------

page 31 :

Mélanie la jeune* :

Elle hérite de sa grand-mère d’immenses domaines en Afrique et distribue, avec son mari Pinien, ce territoire à leurs esclaves (plus d’un millier). « Dans le mouvement de libération des esclaves, Mélanie a eu une action concrète, certaine. »

*

Mélanie la Jeune est une sainte chrétienne née en 383 ; son prénom était Valéria Mélania. 

 

 

-----------------------------------

Page 55 :

Les femmes écrivaines 

 

Gertrude la grande *:

 

Elle est l’autrice d’un « ouvrage mystique, Le Hérault de l’Amour divin ». Elle vécut dans le monastère de Helfta , près d’Eisleben.

*

Sainte Gertrude d'Helfta, née le 6 janvier 1256 et décédée le 17 novembre 1301 ou 1302 au monastère de Helfta, est une moniale cistercienne allemande.

 

 

-------------------------------------

Herrade de Landsberg * :

 

Elle écrit au monastère de Sainte-Odile un livre « Hortus deliciarum, Jardin des Délices », entre 1175 et 1185.

« Ce manuscrit renfermait tout ce que l’abbesse avait jugé nécessaire à l’instruction de ses moniales. » (page 56)

 

*

Herrade de Landsberg née entre 1125 et 1130, morte le 25 juillet 1195 à Hohenbourg, était abbesse, poètesse, enlumineuse et encyclopédiste.

-------------------------------------

page 55 :

Hrotswitha * :

Elle est l’abbesse de Gandersheim et « peut-être l’écrivain le plus original de l’Allemagne aux temps des Othons. » Elle écrivait « aussi bien des légendes en vers (…) que des comédies jouées au couvent. (…) Elle compose en 965 un long poème Gesta Ottonis, la geste de l’empereur Othon 1er le Grand**. » »

 « Le théâtre est considéré comme un moyen d’éducation en même temps que comme une distraction. »

 

 

*

Hrotsvita de Gandersheim est une poétesse et chanoinesse de l'abbaye de Gandersheim. Ses dates de naissance et de mort sont inconnues, mais elle est probablement née entre 930 et 935 et était encore vivante en 973. Son prénom peut se comprendre comme « voix forte » ou « solide renommée ».

 

**

Otton Iᵉʳ du saint- Empire, surnommé en français Otton le Grand, est un souverain politique, notamment fondateur du Saint-Empire romain germanique. Il est né le 23 novembre 912 à Wallhausen en Saxe et est mort au palais familial de Memleben en Thuringe le 7 mai 973.

 

 

--------------------------------------

Mechtilde de Magdebourg * :

« Elle composa en 1250 le premier ouvrage mystique en langue vulgaire, La Lumière de la Divinité. »

 

*

Mathilde de Magdebourg (en allemand, Mechthild von Magdeburg ou encore Mechtilde ou Mechthilde), (probablement en 1207 dans la région de Helfta - 1283) est une mystique du XIIIe siècle.

------------------------------

Page 79 :

Isambour, reine de France * :

 

Elle possédait un psautier** qui est actuellement conservé à la Bibliothèque nationale à Paris. Régine Pernoud définit les psautiers comme des ouvrages « qui auront presque tous occupé une place dans l’histoire de l’art. »

Carl Nordenfalk*** a écrit sur « l’enluminure romane à ces évangéliaires, psautiers, livres d’heures, à l’usage d’une clientèle de « dames de qualité » ».

 

*

Ingeburge de Danemark, ou encore Ingeborg ou Isambour, est une reine de France. Fille du roi du Danemark Valdemar Iᵉʳ, elle épousa le 14 août 1193 le roi Philippe Auguste ; mais dès le lendemain, celui-ci demanda la dissolution du mariage. 

 

**

Un psautier est un recueil de psaumes, souvent associé avec d'autres textes religieux comme un calendrier liturgique ou les litanies des saints. Il était au Moyen Âge et à la Renaissance généralement enluminé et rédigé en latin issu de la traduction de la Septante en Occident ou en grec de la Septante en Orient.

 

 

Evangéliaire dit de Charlemagne ou de Godescalc.
Manuscrit en latin - Ecole du Palais de Charlemagne.
781-783  
BNF - Manuscrits.
Paris

L'évangéliaire est un livre liturgique du christianisme qui contient la totalité ou une partie des Évangiles lus lors des célébrations liturgiques. Plusieurs variantes existent selon les différentes confessions chrétiennes.

--------

***

Carl Nordenfalk, né à Stockholm en 1907 et mort en 1992, est un conservateur de musée et historien de l'art suédois. Spécialiste de l'art médiéval, il a particulièrement étudié l'enluminure du haut Moyen Âge, notamment insulaire et ottonienne. 

 

Elisabeth de Hongrie* :

Elle possède un psautier qui est gardé à Cividale. (p 79)

 

*

Élisabeth de Hongrie (1207 – 1231) est une souveraine de Thuringe membre du Tiers-Ordre franciscain et reconnue sainte par l'Église catholique. Sa fête est fixée au 17 novembre. L'ordre Teutonique fait construire une église gothique destinée à recevoir ses reliques.

 

Ce superbe psautier de 173 pages de parchemin, réalisé près d'Erfurt, aurait été commandité pour la belle mère d'Elisabeth, Sophie de Thuringe.

Jules Charles Aviat

Brienne-le-Château, 1844 – Périgueux, 1931

Sainte Elisabeth de Hongrie soignant un blessé

Huile sur toile

 

Sainte Elisabeth de Hongrie naît en 1207 ? Mariée à l’âge de quatorze ans, elle se tourne vers les pauvres et les malades qu’elle cherche à soutenir en distribuant ses biens. Elle meurt d’épuisement à l’âge de vingt-quatre ans. Elle est canonisée pour des miracles de guérison.

Jules Charles Aviat a aussi réalisé le tableau de Charlotte Corday assassinant Marat (musée des Beaux-Arts de Rouen).

Abbeville

Musée Boucher de Perthes

-------------------

Hildegarde ou Rotrude*:

Elle a probablement exécuté un psautier. (p 79)

 

*


Abbesse de Laon (02) 
Née en 803

Décédée le 27 août 860 (vendredi), à l'âge de 57 ans

 

Psautier de Montpellier

Judith de Flandre * :

1094

Elle possède un psautier. (p 78)

*

Judith de Flandre ou Judith Fausta van Vlaanderen était la fille du comte Baudouin IV de Flandre. Elle est mariée en 1051 avec Tostig Godwinson, comte de Northumberland, et en 1071 avec Welf IV, duc de Bavière.

------------

 

Margaret of Scotland *:

Morte en 1093.

Elle possède un psautier.

 

 

 

 

*

Marguerite d'Écosse est une princesse anglo-saxonne de la maison de Wessex qui devient reine d'Écosse en épousant le roi Malcolm III vers 1069-1070, après la conquête normande de l'Angleterre. Elle lui donne huit enfants, dont trois futurs rois d'Écosse.

--------------

 

 

Mathilde de Toscane * :

1115

Elle possède un psautier.

 

*

Mathilde de Toscane, aussi appelée comtesse Mathilde ou Mathilde de Canossa et parfois Mathilde de Briey, née en 1045 ou 1046 à Mantoue et morte le 24 juillet 1115 à Bondeno di Roncore, est une princesse qui a joué un rôle très important pendant la querelle des Investitures.

--------------

Mélisenda de Jérusalem * :

Son psautier est à Londres.

*

Mélisende de Jérusalem est une reine de Jérusalem de 1131 à 1143 et une régente du royaume de 1143 à 1152. Elle est la fille aînée de Baudouin II du Bourg, roi de Jérusalem et de Morfia de Malatya et est née peu après la prise de Jérusalem.

------------

Sainte Salaberge * :

Abbesse de Laon

670

Son psautier se trouve à Berlin.

*

Sainte Salaberge, est très représentative de son époque (VIIe siècle), de cette ère mérovingienne... Voilà une Sainte qui figure au martyrologe et dans les bréviaires avec le titre de veuve, ayant été successivement novice, mariée deux fois et finalement abbesse.

--------------

Aliénor d'Aquitaine

Psautier

Chinon

Château royal

Il est dans la bibliothèque royale des Pays-Bas.

------------

 

Chinon

Le château

Mon aquarelle 

--------------

Agnès de Poitiers * :

A partir de la page 295, Régine Pernoud lui consacre une partie du chapitre sur les femmes au pouvoir.

Elle est remarquée par l’empereur germanique Henri III. « Elle l’épouse en 1043. » (p 298).

L’austérité règne à la cour, mais c’est le temps « où s’épanouit la vie littéraire et artistique ». (p 300).  En 1056, Henri III meurt. Agnès prend le pouvoir « et le fait avec une prudence remarquable. » Elle est écartée du pouvoir par un cou d’Etat d’Otton, duc de Bavière. Elle rejoint le Piémont et prend le voile.  Son fils Henri IV est élevé dans d’autres valeurs et il va s’opposer à sa mère. Agnès va nouer une relation spirituelle avec saint Pierre Damien. Jean de Fécamp** lui dédie un traité. Elle est entourée de Mathilde de Toscane et de sa mère Béatrice.

*

Agnès de Poitou, est née entre 1020 et 1030 et morte le 14 décembre 1077 à Rome. En 1043, elle épouse Henri III dit le Noir, empereur germanique. Devenue veuve en 1056, l'impératrice Agnès assume la régence du Saint-Empire romain germanique jusqu'à la majorité de son fils Henri IV le Grand, en 1062.

**

 

Fécamp par tempête.

Fécamp est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie. Ancien port morutier sur le littoral du pays de Caux, la commune est située à environ 40 km au nord du Havre.

24 juillet 1904 : inauguration de la promenade sur la digue à Fécamp, le long de la mer.

Port de commerce, de pêche et de plaisance, le port de Fécamp est composé de 5 bassins, 9 quais de 80 à 300 mètres de long et d'un chenal d'accès de 220 mètres pour 70 mètres de large.

 

 

Lire aussi:

Georges Bataille 

"Le mystère du spectre de la cathédrale "

Reims 

 

Une Vision d'Hildegarde · Marianne Piketty · Le Concert Idéal

 

Marianne Piketty et de son ensemble paritaire, le Concert Idéal.

Marianne Piketty a fondé Le Concert Idéal avec une idée en tête : offrir à des musiciens venus d’horizons aussi divers que variés un espace de liberté créative pour qu’en jaillisse des créations novatrices et originales. Une ambition forte que la violoniste défend en créant des ponts entre différentes oeuvres, artistes et époques, en cherchant à s’affranchir des contraintes de temps et d’espace pour se concentrer sur l’interprétation, les sensations, le ressenti, le vécu... En bref, sur la musique et ce qui en fait sa beauté : l’émotion.

---------------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

« Pompéi, un récit oublié » - Nîmes - Herculanum

Publié le par bmasson-blogpolitique

Musée de la Romanité

Nîmes

 

 

« Pompéi, un récit oublié »

Tremblement de terre à Pompéi

62 de notre ère

Pompéi, Maison de Lucius Caecilius lucundus

Reproduction d’un original du premier siècle de notre ère

Le relief représente les effets du grand tremblement de terre qui frappa Pompéi, Herculanum et Stabies le 5 février de l’an 62 de notre ère, prélude à la grande éruption de 79 de notre ère. Des temples, des maisons et des statues vacillent sous l’effet des secousses, des personnes fuient en mettant le bétail à l’abri. Des traces des effondrements causés par le séisme ont été retrouvées par les archéologues.

Musée de la Romanité

Nîmes

 

Victimes de Pompéi

Moulages du XXe siècle

Plâtre et résine

Certains moulages sont particulièrement touchants, comme ceux de « l’Orto del Fuggiaschi », lieu de découverte de 13 victimes qui tentaient de s’enfuir en se dirigeant vers les remparts sud de la ville, près de Porta Nocera. Deux autres moulages proviennent justement de cette porte qui constituait l’une des principales issues de secours.

Musée de la Romanité

Nîmes

 

Giuseppe Fiorelli, en 1863, fit arrêter les travaux et demanda à ce que l’on versa du plâtre dans les cavités. On vit apparaître les formes des corps. Grâce à cette intuition, il nous a laissé une des sources historiques des plus suggestives de l’époque romaine.

 

Tout est resté en l’état : la position des corps, l’expression de leurs visages, les accessoires qu’ils portaient.

Les squelettes, englobés dans le plâtre, ont pu être observés par les nouvelles technologies médicales. Il a été possible de reconstituer les pathologies, les habitudes de vie de ces personnes.

 

 

 

Arsenal pompéien

1er siècle de notre ère

Fresque

 

La fresque représente les proues de deux navires, peut-être des trirèmes, que l’on entrevoit à travers les arcades d’un chantier naval. Ils dénotent de l’élégance des navires romains et on voit l’activité riche et diversifiée de Pompéi.

Musée de la Romanité

Nîmes

 

Candélabres et lampes à huile

1er siècle avant notre ère

1er siècle de notre ère

Bronze

 

Les maisons romaines, surtout les riches domus, étaient éclairées jusque tard dans la nuit, à l’occasion des banquets et des repas, par un grand nombre d’objets placés à l’intérieur, et à l’extérieur.

Musée de la Romanité

Nîmes

 

 

Narcisse

1er siècle de notre ère

Fresque

Le mythe de Narcisse est très populaire à Pompéi. Le beau jeune homme, insensible à l’amour d’Echo, est puni par la déesse Némésis qui le fait tomber amoureux de sa propre image se reflétant dans une source. En tombant dans cette dernière, il meurt noyé et se transforme en fleur du même nom.

Musée de la Romanité

Nîmes

 

Narcisse et le test de Rorschach.

Moi, moi, moi!

Me, me, me.

Le test de Rorschach ou psychodiagnostic de Rorschach est un outil de l'évaluation psychologique de type projectif élaboré par le psychiatre Hermann Rorschach en 1921. Il consiste en une série de planches graphiques présentant des taches symétriques a priori non figuratives qui sont proposées à la libre interprétation de la personne évaluée

----------------

Lisbonne 
Cimetière Dos Prazeres 
Fleurs en pierre 
Narcisse
 
Narcissus sp. pl.
Plante de la région méditerranéenne.
Au Pays de Galles, pendant le nettoyage des tombes, on les décore avec des narcisses.
Les vieux cimetières sont recouverts de narcisses jaunes en mars.

---------
 

 

Navires romains au combat

62 – 79 de notre ère

Fresque

 

Deux bateaux à rames sont prêts à l’affrontement. Ce fut certainement à bord de ce type d’embarcation que Pline partit pour sa mission de sauvetage.

Musée de la Romanité

Nîmes

 

 

Paysage campanien

45 – 79 de notre ère

Fresque

 

Cette fresque représente un paysage fluvial, entouré de hautes montagnes, où des vaches paissent entre des édifices blancs à colonnes. Un visiteur devait voir un tel paysage en admirant la baie de Naples, ses campagnes fertiles, ses villes et rives du fleuve Sarno, avant l’éruption dévastatrice de l’an 79 de notre ère.

 

Juste avant l’éruption, la ville  de Pompéi comprenait une population de 20 000 habitants.

Le territoire aux alentours est extrêmement fertile.

La côte surprend encore aujourd’hui par sa beauté.

On produisait dans des exploitations agricoles vastes et efficaces de l’huile, des fruits, des légumes et des céréales.

Les résidences privées possèdent des jardins, des statues, des mosaïques.

Musée de la Romanité

Nîmes

 

 

 

Portrait de l’empereur Titus
Origine incertaine
1er siècle de notre ère
Marbre

Titus devint empereur le 24 juin de l’an 79 de notre ère, à la mort de son père Vespasien.
Dès qu’il apprit la nouvelle de l’éruption, Titus nomma un conseil de magistrats pour faire face au désastre, et se rendit sur les lieux pour évaluer la situation et alléger les souffrances de la population en mettant à contribution ses propres richesses.
Musée de la Romanité
Nîmes
 

Rennes 

Musée Beaux-Arts 

Julia, fille de Titus 

Buste en marbre

----

 

Scène érotique

1er siècle de notre ère

Fresque, Terre cuite

 

Ces petites scènes érotiques étaient destinées aux lupanars, les maisons closes de l’époque. Elles offraient une sorte de « catalogue » des prestations offertes.

Musée de la Romanité

Nîmes

------------------------------------

D'autres photos de l'exposition:

-----------------------------

Modèle antique.

Deux villes romaines mythiques sont identifiées : Pompéi (fouillée dès 1709, identifiée en 1763) et Herculanum (invention fortuite en 1738) dont la destruction cataclysmique avait été détaillée par Pline Le Jeune dans ses Lettres. La pratique du Grand Tour, les cadeaux et les échanges diplomatiques avec l’empire ottoman font affluer des fragments de l’histoire de l’art qui deviennent incontournables dans l’éducation artistique.

Musée Cognacq-Jay

Paris

---------------------------------------

Pierre Jacques Volaire

Toulon, 1729 – Naples, 1799

Eruption du Vésuve

1771

MUMA

Le Havre

--------------------------------

Expo Pompéi chez vous
Pompéi chez vous 
"La Marseillaise"

 

 

Lens Louvre

Fragment de peinture murale: femme auprès d'un faon, scène de culte à Bacchus?

Pompéi - Italie

Vers 30 - 50 avant notre ère.

-------------

Jean-Baptiste François Génillon
Paris, 1750 - 1829 
Le Vésuve 
Salon de 1793 
Huile sur bois
Lille 
Musée des Beaux Arts

------------

Pline l'Ancien

23 - 79

L'histoire du Monde

Lyon, 1584

François Rabelais

Maison natale "La Devinière"

Encyclopédie monumentale de 37 livres, publiée en 77.

Compilation de tous les savoirs de l'époque: géographie, anthropologie, zoologie, botanique, médecine, mathématiques, physique du Monde;

Rabelais et Nostradamus  l'ont étudiée.

---------------

 

Herculanum 

Frises et décor muraux.

Mon dessin.

------

Graph 

Naples 

Vésuve

----------

 

Pompéi.

Musée.

Cadavre d'un chien attaché et cadavres de personnes.

Le choc thermique a tué instantanément les gens. La température est montée à 400 degrés.

----------------

Naples 

Musée national d'archéologie.

Cadavre à Pompéi.

---------

Pompéi.

Les rues.
 
Les grosses pierres servaient de passage piéton pour passe d'un trottoir à un autre.
Les roues ont laissé leur empreinte dans les pierres.
 

----------------

 

Naples 

Musée national d'archéologie.

L'amphithéâtre de Pompéi 

19e siècle.

Bois et liège.

Modèle au 1/100e.

--------

Architectures

Fragment sur fond blanc.

Pillars wrapped in ivy branches.

Piliers enveloppés dans des branches de lierre.

Au milieu, architecture avec un trépied et un candélabre avec des paons sur lesquels des figures reposent.

Naples

Musée national d’archéologie.

---------------

 

Naples

Musée national

Un candélabre, décor mural.

20 - 10 avant J-C.

-----------------

Naples

Musée national d'archéologie.

Maquette de Pompéi.

-----------

Pompéi

Grand Théâtre

Lillebonne 

Théâtre romain.

-------

Herculanum sous la pluie.

Gouttières. Récupération d’eau de pluie dans les jardins. Puits de lumière avec passage de l’eau de pluie jusque dans la vasque  située en-dessous.

Herculanum était une ville romaine antique située dans la région italienne de Campanie, détruite par l'éruption du Vésuve en l'an 79 apr. J.-C., conservée pendant des siècles dans une gangue volcanique et remise au jour à partir du XVIIIᵉ siècle par les Bourbon-Deux-Siciles qui régnaient sur Naples.

Herculanum est une ville antique qui se situe à 12 km au sud-est de Naples et à la même distance de Pompéi.. Cette petite cité comptait environ 5000 habitants, soit quatre fois moins que Pompéi quand elle fut subitement dévastée en 79 ap. J.-C. par une coulée de boue ou une nuée ardente lors de l'éruption du Vésuve.

Herculanum possède des bâtiments incroyablement bien conservés, bien mieux conservés qu'à Pompéi.

--------------------

Naples - Musée national d'archéologie - Reconstitution du tempe d'Isis à Pompéi.

Le Temple d'Isis est un temple romain dédié à la déesse égyptienne Isis.Ce petit temple presque intact a été l'une des premières découvertes lors des fouilles de Pompéi en 1764. Son rôle de temple égyptien hellénisé dans une colonie romaine a été pleinement confirmé par une inscription détaillée par Francisco la Vega le 20 juillet 1765.

 

Le culte d'Isis en Italie est déjà attesté en 105 avant J-C à Pouzzoles. A Pompéi, la date de fondation du temple n'est pas connue exactement, mais il semble exister au moins au II ème siècle avant J-C. Il a été endommagé lors du tremblement de terre de 62 après J-C et a été l'un des premiers monuments à être reconstruit.

 

En 2005, la rédaction des Cahiers de Science et Vie avait demandé de réaliser les reconstitutions en images de synthèse 3D de certains monuments de Pompéi :

les thermes de Stabies, l'odéon, l'amphithéâtre, la palestre, etc.

Plan de Pompéi.

Amphithéâtre, Pompéi.

Temple d'Isis, Pompéi.

Odéon, Pompéi.

Palestre, Pompéi.

Rue de l'Abondance, Pompéi.

 

Le Temple d'Isis est un temple dédié à Isis situé à Pompéi.. Le culte des dieux égyptiens et orientaux est de plus en plus à la mode dans l'empire romain. C'est pour cette raison qu'on trouve un temple dédié à la déesse Isis. L'entrée est située dans la rue du temple d'Isis.

---------------

Pompéi.

L'asphyxie des habitant-e-s s'est effectuée en un quart d'heure avec une température de 100 degrés. "L'Humanité"

----------

Séisme : un tremblement de terre de magnitude 4,8 fortement ressenti en Alsace, l'épicentre se trouve entre Mulhouse et Bâle.
(…) L'épicentre du séisme se trouve au sud-est de Mulhouse, en direction de Bâle. Il se situerait à 8 kilomètres de Mulhouse, dans le secteur de Sierentz (Haut-Rhin).
(…) Des témoins évoquent "un bruit sourd de 2 à 3 secondes", mais aussi des vibrations et un grondement : "On aurait cru qu'un avion tombait, puis il y a eu des vibrations dans la maison." 
La maire de Mulhouse Michèle Lutz confirme qu'il n'y a, pour l'heure, pas de victime ni de dégât dans sa commune.

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Curieux de découvertes

Publié le par bmasson-blogpolitique

Curieux de découvertes

 

Bonjour et félicitation pour votre site.
Vous semblez curieuse de pas mal de choses. Si cela vous intéresse, nous vous invitons à visiter ce site :

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Le Musée du Quai Branly à Paris - Ex-voto

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Maquette du musée 

Projet de Jean Nouvel

 

Le musée du quai Branly - Jacques-Chirac ou musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques est situé au quai Branly dans le 7ᵉ arrondissement de Paris, le long du quai de la Seine qui lui donne son nom et au pied de la tour Eiffel. 

 

Jean Nouvel

Architecte

Musée du quai Branly

2006, Paris 7e

Avec Gilles Clément, paysagiste, Yann Kersalé, plasticien lumière, Patrick Blanc, botaniste

Pavillon de l’Arsenal

Paris

Exposition Océanie

 

John Mawurndjul

Esprit de la sirène d’eau douce Yawk Yawk

Australie, Territoire du Nord, Terre d’Arnhem occidentale, Maningrida

1996

Bois d’eucalyptus, pigments naturels.

Musée du Quai Branly

Paris

 

John Mawurndjul est un artiste autochtone australien contemporain. Les œuvres de Mawurndjul jouissent d'une grande renommée internationale. Il utilise des motifs traditionnels de manière innovante pour exprimer des valeurs spirituelles et culturelles.

 

 

Crochet suspension Hook

Papouasie – Nouvelle-Guinée, moyen Sépik

Début du 20e siècle

Bois, fragments naturels, fibres végétales.

Ils étaient installés dans les maisons cérémonielles des hommes. Celui-ci figure une femme, ancêtre primordial d’un clan. Les motifs peints sur ses épaules et son ventre reproduisent les scarifications réservées aux ancêtres et aux femmes de très haut rang. Son sexe et le crochet sont cachés sous une jupe de femme. On pendait à ces crochets des galettes de sagou (fécule extraite du tronc d’un palmier) que les femmes mariées apportaient aux hommes réunis dans la maison cérémonielle.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Emblème de clan

Papouasie – Nouvelle-Guinée, moyen Sépik

Début du 20e siècle

Bois – pigments

Emblème précieux indiquant l’origine mythique de chaque clan iatmul, cette sculpture était gardée dans les maisons particulières des chefs et montrée lors de leurs funérailles ou lors d’une construction d’une nouvelle maison pour un chef du clan.

Une tête de crocodile montre l’importance de cet animal dans la mythologie iatmul. A l’origine du monde, il remua sa queue dans l’eau et créa la première île. Puis, ses mâchoires se métamorphosèrent en soleil, en ciel et en terre. Des oiseaux couvrent le corps du crocodile. Une figure féminine apparaît à l’autre extrémité.

Cet objet fit partie de la collection Tristan Tzara, fondateur du groupe dada à Zurich, et constitue un témoin du goût des intellectuels de ‘entre-deux guerres pour les arts océaniens.

Musée du Quai Branly

Paris

------------

 

Vidéo. En Indonésie, une forêt “réservée aux femmes” menacée par la pollution.
BBC News Online (Londres).

À Jayapura, la capitale de la province indonésienne de Papouasie, se trouve une forêt de mangroves réservée aux femmes : depuis des générations, elles s’y retrouvent pour partager leurs histoires et collecter des palourdes le long des berges. La chaîne BBC News consacre un reportage à cet espace sacré, aujourd’hui menacé par la déforestation et la pollution.

 

Collier en or

Nias

Jusqu’au 19e siècle, l’île de Nias a produit quantité de bijoux portés et distribués lors des « fêtes de prestige ». Les rivalités entre villages donnaient lieu à des raids de chasse aux têtes. Les vainqueurs portaient des ornements spécifiques.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Costume de femme

Population Xa Pho

Nord du Viet Nam

Fin du 19e siècle – début du 20e siècle

Coton teint à l’indigo, broderies, graines de coix lacryma-jobi.

La minorité Xa Pho, de langue tibéto-birmane, se caractérise par des costumes indigo aux broderies rouge-orangées, ornées de graines de coix lacryma-jobi.

Les femmes portent des jupes longues avec des blouses sans boutons à col rectangulaire. Les familles continuent de porter leurs costumes fortement identitaires. Les teintes synthétiques plus intenses sont aujourd’hui privilégiées. La jeunesse réinterprète la tradition et explore de nouvelles tendances de la mode.

Musée du Quai Branly

Paris

 

 

Pectoral middi

Population Tolai

Ile Nouvelle-Bretagne, péninsule de la Gazelle

19e – 20e siècle

Fibres végétales, bois, coquillages.

Musée du Quai Branly

Paris

 

 

Sculptures de tombeau, prieuses et gardien

Population Jaraï

Vietnam, province de Dag Lag

Première moitié du 20e siècle

Bois

Les sculptures de poteaux funéraires entourent les tombeaux des personnes importantes. Elles représentent des prieuses ou des gardiens à chapeau, chevauchant parfois un éléphant. Ces personnages honorent et protègent le défunt pendant un an, le temps qu’il quitte les vivants pour devenir un ancêtre.

Musée du Quai Branly

Paris

 

 

Statuette

Population Tin Dama

Papouasie – Nouvelle-Guinée, moyen Sépik, rivière Kéram

Début du 20e siècle

Bois, plumes de paradisier, poils, fibres végétales, coquillages

Statuette servant à l’enseignement des initiés. Le cercle lunaire autour du nombril évoque le monde féminin. Elle porte un masque de femme, lié aux cérémonies de début de ménopause.

 

 

Ex-voto Christianisme

Turquie

Argent

Musée du Quai Branly

Paris

Saint-Valéry-en-Caux

Chapelle Notre-Dame de Bon Port 

Ex voto 

 

Le Crotoy

Eglise

Ex-voto

Bateaux

-----------------

Marseille 

Ex-voto 

Bonne Mère

Basilique Notre-Dame-de-la-Garde

Ex-voto

Islam chiite

Iraq, Kadhimain

Argent et or

Aujourd’hui encore, des chrétiens et des musulmans chiites continuent de déposer des ex-voto dans les églises ou sur les tombeaux des saints, à titre de remerciement pour un vœu exaucé.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Ex-voto

Le trois-mâts Saint-Ideuc

1891

Cet ex-voto fut réalisé après le cyclone du 17 avril 1888. Après dix-sept campagnes à terre-Neuve, le Saint-Ideuc est armé au cabotage, mais se perd en mer en 1907 avec douze hommes d’équipage.

 

NDLR : les dates ne correspondent pas pour un ex-voto.

Fécamp

Musée les Pêcheries

Ex-Voto 
Chapelle Notre-Dame d'Assistance 
Musée Hospice Comtesse 
Lille 
17e siècle
Ecole flamande
 
Les enfants y sont dépeints comme des adultes en réduction. Elles portent les mêmes vêtements que leurs parents. Elle tiennent un cierge qui symbolise la pureté et l'innocence, la lumière et l'immortalité. Le petit chien à leurs pieds représente la fidélité et la foi. 
Ces ex-voto remercient pour la guérison ou le sauvetage d'un enfant. 
--------------

Dieppe.

Eglise Saint-Rémy.

Ex-voto

 

Cette belle église est classée aux « Monuments historiques » depuis 1910.

« Notre-Dame des Naufragés ».

Chaloupe.

Douarnenez

Pour le patron Etienne Rouy de Tréboul.

---------------

Ex-voto 

Bretagne 

Molène 

Eglise saint Ronan

Ex-voto 

Olivier Raoux 

Bretagne 

Molène 

Eglise saint Ronan

----------------

 

Ex-votos 
Yport 
Eglise 
 
---

Ex-voto

Galion

Cathédrale de Saint-Malo.

------------

Ex-voto

Mont-Saint-Michel.

Abbaye

-----------

Ex-voto 

Le Havre 

Eglise Saint-François 

--------

 

Ex-voto 

Le Saint-Yves.

Le Havre 

Eglise Saint-François 

--------

Église Saint-François du Havre

L'église Saint-François de Paule est un des plus vieux bâtiments du centre-ville du Havre et un des seuls rescapés. Il se trouve dans le quartier Saint-François, qui a été reconstruit dans un style régionaliste, qui contraste avec les autres quartiers reconstruits pas Auguste Perret. C'est un bâtiment du de style plutôt Renaissance.

------------

Ex-voto 

Provenant de la Chapelle Notre-Dame de Grâce à Equemauville.

Robert Bunel et son équipage sur le navire la Marie-Françoise, le 22 et 30 novembre 1768.

1768

Anonyme 

Huile sur toile

Musée Eugène Boudin 

Honfleur 

------------

 

 

Statue féminine Bamana

Population Bamana

Mali, région de Ségou

Première moitié du 20e siècle

Bois alliage cuivreux

Musée du Quai Branly

Paris

 

 

Statuette féminine Djenné

Mali, région de Djenné

13e – 15e siècle

Terre cuite à engobe ocre rouge

Musée du Quai Branly

Paris

 

Statue féminine Mali

Population Dogen

Mali, plaine du Seno

Fin du 19e siècle – début du 20e siècle

Bois, perles de verre, métal

Musée du Quai Branly

Paris

 

Masque cimier

Population Igbo

Nigéria

Première moitié du 20e siècle

La figure représentée assise fait allusion à une divinité mère célébrée par le culte Ogbom. La statuette est maintenue sur le sommet de la tête du danseur pendant les cérémonies auxquelles participaient les femmes. Le culte Ogbom semble avoir cessé dans la première moitié du 20e siècle.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Masque heaume epa

Population Yoruba

Nigeria, région Ekiti

20e siècle

Bois, peinture

Musée du Quai Branly

Paris

Valence
Musée des Beaux-Arts 
Masque anthropomorphe 
Nigéria
 
Représentation d'un esprit féminin à la beauté raffinée.
Peint en blanc.
Il était porté par un homme lors des cérémonies traditionnelles. 
Le visage présente des scarifications visibles sur le front. 
Peuple Igbo
--------------

 

Masques kiiappaat de Nuka Uuttuaq

Population Ammassalimiut

Côte orientale du Groenland, district d’Ammassalik

1934

Bois, cuir, pigments, ivoire

Nuka Uuttuaq (1912 – 1972), un chasseur de Kulusuk, a réalisé ces trois masques. Le masque féminin est reconnaissable grâce à son pikkiwaq, le chignon traditionnel porté au sommet du crâne. Le masque 11 est la représentation supposée du célèbre explorateur polaire danois Ejnar Mikkelson (1880 – 1971), gouverneur du Groenland de l‘Est de 1933 à 1950.

Les masques en bois d’Ammassalik étaient réalisés par des chasseurs en vue de divertissements. Certains furent spécialement réalisés pour la mission française de 1934 – 35 à destination du musée d’ethnographie du Trocadéro.

 

Musée du Quai Branly

Paris

 

Poteaux de véranda

Attribués à Osamuko de la Ville de Osi-Horin

Sud-ouest du Nigeria

Ville d’Iporo

Vers 1920 – 1930

Bois, pigments.

Musée du Quai Branly

Paris

 

 

Culture akan

Ghana et Côte d’Ivoire.

Les Akan ont bâti leur puissance sur l’extraction de l’or et son commerce à Begho au nord du pays. Quand sont arrivés les Portugais au 15e siècle, ce précieux métal s’échangeait déjà dans le cadre du commerce transaharien.

Le croissant de lune évoque la fertilité, le léopard dévorant sa proie rappelle l’importance du chef pour protéger les intérêts du lignage.

Bijoux d’applique et pendentif

Population Baoulé, groupe Akan

Fin du  19e siècle – début du 20e siècle

Or

Musée du Quai Branly

Paris

L'ambassadeur de Côte d'Ivoire n'est toujours pas sanctionné par le Quai d'Orsay.
L'ambassadeur de France en Côte-d'Ivoire accusé d'agression sexuelle et rappelé à Paris, son avocat dénonce des "faux témoignages".

Le quai d'Orsay a confirmé son rappel, lié à une enquête administrative en cours. Selon Médiapart, il est accusé par au moins cinq femmes.

(…) Le site dit avoir notamment consulté le témoignage d'une femme qui affirme que Gilles Huberson a posé sa main sur sa cuisse sans son accord lors d'un entretien professionnel. Et affirme avoir recueilli plusieurs témoignages selon lesquels l'ambassadeur a tenté d'embrasser une femme sans son consentement dans son bureau.

Plusieurs personnes témoignent également anonymement auprès du site de propos sexistes tenus par Gilles Huberson, ou par des collaborateurs avec l'assentiment de celui-ci.

10 21

 

Statuette féminine Côte d’Ivoire

Population Agni

19e siècle

Bois, laiton, fer, or, perles de verre, fibres végétales

Musée du Quai Branly

Paris

 

Carte de l'Océanie

Papouasie Nouvelle Guinée 

 

 

Coiffe

Début du XXe siècle

Population de langue Roro, île Yule,  Papouasie-Nouvelle-Guinée

Fibres végétales, plumes, coquillages, écailles de tortue

Cette coiffe ne pouvait être portée que par des hommes, rarement par des femmes, haut placés dans la société Roro, au cours de cérémonies dansées. Les coquillages et les écailles de tortue étaient utilisés notamment pour les transactions matrimoniales. L’objet est spectaculaire.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Carte de navigation

XXe siècle

Iles Marshall

Pacifique

Bois, fibres végétales, coquillages

Ces aide-mémoire sont dédiés à l’enseignement. Ils matérialisent les courants marins et les chemins possibles d’une île à l’autre. Les formes courbes représentent la houle qui se forme à l’approche des îles ou des récifs. Cette connaissance approfondie va de pair avec une compréhension des phénomènes météorologiques, du mouvement des oiseaux et des créatures marines.

Musée du Quai Branly

Paris

Carte de navigation 2

Iles Marshall, Micronésie

20e siècle

Bois, stipe de cocotier, fibres végétales, coquillages.

Mucem

Marseille

Carte de navigation

Iles Marshall, Micronésie

20e siècle

Bois, fragment de coraux et de minéraux, fibres végétales

Mucem

Marseille

Océanie

Les cultures océaniennes sont des cultures de la mer. C’est le monde de la pirogue. Des circulations régulières relient les îles parfois très éloignées les unes des autres.

« Nos ancêtres voyaient le monde comme une mer d’îles plutôt que comme des îles dans la mer », affirmait Epeli Hau’ofa,  écrivain et anthropologiste d’origine tongane et fidjien.


--------------------------------------------

 

Collier Wuvulu

Avant 1909

Wuvulu, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Vertèbres de requin, coquillages (Cassis rufa), perles de verre, fibres végétales

Musée du Quai Branly

Paris

 

 

Figure féminine Aqo

Aqo (actif de 1980 à 1910)

Vers 1900

Simbo, îles Salomon occidentales

Bois, pigments, fibres végétales

 

Aqo fait partie de ces artistes océaniens de la fin du XIXe siècle qui, au contact de riches mécènes issus de l’administration coloniale, combine l’art occidental et les préoccupations identitaires locales.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Figure féminine avec enfant Ussiai

XIXe ou début du XXe siècle

Peuple Ussiai, Ile de Manus, îles de l’Amirauté, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Bois, pigments

De nombreuses sociétés dans le Pacifique s’articulent autour d’une complémentarité des principes féminins et masculins, à l’origine de la communauté et de sa prospérité. Les figures féminines évoquent la capacité à procréer. La virilité des hommes est associée au combat.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Figure féminine Giri

Première moitié du XXe siècle

Attribuée au peuple Giri, cours inférieur du fleuve Bamu, province de Sepik oriental, Papouasie-Nouvelle-Guinée

Bois, pigments, coquillages, fibres végétales

Musée du Quai Branly

Paris

 

Figure yipwon

XIXe au XXe siècle

Fleuve Korewori, Angoram, province de Sepik oriental, Papouasie-Nouvelle-Guinée,

Bois

Ces crochets sont associés au mythe qui relate la création par le Soleil des premiers tambours à fente. Le Soleil aurait fui vers le ciel en réprobation du comportement de ces crochets devenus meurtriers, dès lors associés à la guerre et la chasse. Un visage se découpe, au-dessus d’une cage thoracique enserrant le cœur ou le foie, soutenu par une jambe unique.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Tivaevae ta’orei, tissu appliqué

Vers 1900

Iles Cook

Coton

Introduit par les femmes de missionnaires, le patchwork revêt aux îles Cook une dimension culturelle. Les tivaevae sont des objets de valeur et d’échange, et utilisés de façon quotidienne dans les maisons ou les églises. C’est basé une juxtaposition complexe de motifs et de couleurs.

Musée du Quai Branly

Paris

Malinowski

Né en Pologne, Bronislaw Malinowski (1884 – 1942) étudie l’anthropologie à Londres. Il passe une partie de la Première Guerre mondiale dans l’archipel des Trobriand (Papouasie - Nouvelle-Guinée) et effectue deux longs séjours sur l’île de Kiriwina. Il observe le fonctionnement de ces sociétés insulaires. Il décrit le circuit de la kula, circulation traditionnelle d’objets à travers l’archipel.

Mucem

Marseille

Modèle de pirogue

Iles Cook, Polynésie

Avant 1934

Bois sculpté, nacre incrustée, feuilles, cordelettes de fibres végétales torsadées, écaille de tortue.

Mucem

Marseille

Proue de pirogue de Nouvelle-Zélande

Ethnie Maorie

19e siècle

Bois ajouré, nacre, traces de pigment

Mucem

Marseille

Spatule à chaux (Gabaiera)

Ile Kiriwina, Papouasie – Nouvelle-Guinée

20e siècle

Ecaille de tortue découpée et incisée, coquillages, fibres végétales, chaux.

Mucem

Marseille

Fragments de tapa océaniens montés en paravent à quatre feuilles  

Iles Fidji - Wallis et Futuna, Tonga et Samoa.

Ecorce battue, pigments - Huile sur toile, bois.

Fontevraud

Abbaye royale

Les étoffes d'écorces battues furent l'objet d'échange entre les différents peuples d'Océanie. Les femmes fabriquent les tapa, pendant un temps d'intimité partagée. Ils acquièrent une dimension symbolique lorsque leur utilisation est religieuse. Leur accumulation est un signe de prestige.

Les motifs rivalisent de complexité.

Ce paravent a été probablement réalisé au XXe siècle par des occidentaux. 

-----

É. Macron souhaite que la collectivité de Wallis et Futuna « s’enracine davantage dans la République ». Il pense sans doute à l’enseignement primaire qui est assuré par le diocèse catholique, mais financé par l’État.

Pierre Ouzoulias.

07 21

---------------

Bénin 

Retour de 26 oeuvres du musée du quai Branly  

"L'Humanité" 

--------

 

Bénin. 

Retour d'une statue "Bochio", le roi  Béhanzin, du musée du quai Branly.

"En 1892, le général français Dodds avait mis à feu et à sang l'ancien royaume du Dahomay."

C Dos Santos.

'L'Humanité'

---------

Exposition spéciale de 26 oeuvres d'art du Bénin au Quai Branly avant leur retour au pays.
(…) Ces œuvres d'art, des statues totem de l'ancien royaume d'Abomey ainsi que le trône du roi Béhanzin, pillés lors de la mise à sac du palais d'Abomey par les troupes coloniales en 1892, font l'objet d'une exposition spéciale dans le musée parisien où elles faisaient jusqu'à présent partie des collections.
(…) Depuis 2019, outre le Bénin, six pays - Sénégal, Côte d'Ivoire, Ethiopie, Tchad, Mali, Madagascar- ont soumis des demandes de restitutions.
(…) 70.000 d'entre elles au Quai Branly, dont 46.000 arrivées durant la période coloniale.

(…) Beaucoup d'objets sont en effet passés entre plusieurs mains: des administrateurs, médecins, militaires, ou leurs descendants en ont fait don aux musées.

D'autres œuvres ont été offerts à des religieux, acquises par les collectionneurs d'art africain au début du XXe siècles, ou encore ramenées lors d'expéditions scientifiques.

Le "Figaro Magazine" ne veut pas rendre les oeuvres volées au Bénin.
Volé, c'est volé!
Maurice Ulrich 
L'Humanité 
11 21
-----------

Benin.

Les œuvres restituées exposées.

Ce dimanche, étaient présentées pour la première fois aux Béninois les œuvres restituées par la France 129 ans après leur vol. « Une fierté », pour le président Patrice Talon, qui espère la restitution d’autres œuvres.

« La Marseillaise ».

 

------------------

 

Restitués au Bénin en novembre, les trésors royaux pillés par A.Dodds, commandant des troupes françaises qui avait mené la conquête du Dahomey entre 1892 et 1894, et offerts par lui au Trocadéro en 1893 et 1895, sont exposés à Cotonou depuis dimanche.

L’Humanité.

02 22

--------------------

D'autres photos:

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Bayeux, le cimetière militaire - Caen

Publié le par bmasson-blogpolitique

Bayeux, le cimetière militaire

Le cimetière militaire britannique de Bayeux est un cimetière militaire britannique de la Seconde Guerre mondiale situé à Bayeux dans le Calvados en France. Il est situé à proximité du Musée Mémorial de la Bataille de Normandie. C'est le plus grand cimetière militaire britannique en France avec près de 4 000 soldats britanniques tombés lors de la Seconde Guerre.

4 648 soldats reposent au cimetière militaire de Bayeux dont  3 935 soldats britanniques, 466 Allemands, 181 Canadiens, 25 Polonais, 17 Australiens, 8 Néo-Zélandais, 7 Russes, 3 Français, 2 Italiens, 2 Tchécoslovaques et 1 Sud-Africain.

 

Vue générale

 

Bayeux War cemetery

 

 

Les soldats reposent à l'ombre des arbres

 

 

For our tomorrow you gave your today.

From the young officers and staff Royal School of Artillery.

Lest we forget

 

 

Pour notre demain, vous avez donné votre aujourd'hui.
Des jeunes officiers et du personnel de la Royal School of Artillery.
Ne l'oublions pas

 

Ils avaient  19 ou 20 ans.

 

Bayeux

Cimetière militaire

"Honni soit qui mal y pense "

Royal Engineers

 

Salon-de-Provence

"Honni soit qui mal y pense"

 

Bayeux

Cimetière militaire

Northumberlan hussards 

 

Bayeux

Cimetière militaire

Souvenirs 2019

Thank you

 

Caen

Omaha Beach

6 juin 1944

Romans 
Musée de la Résistance et de la Déportation 
Juno Beach 
 
La 8e brigade d'infanterie canadienne s'empare de la plage de Bernières-sur-Mer, au prix de lourdes pertes.
Arromanches 
Gold Beach
6 juin 1944.
-----
Romans 
Musée de la Résistance et de la Déportation 
 
Les jeunes Allemands sont enrôlés à la fin de la guerre.
 

Hitler fait appel aux enfants pour défendre son régime qui s'écroule.

Ils se battront jusqu'à la mort.

 

Romans 
Musée de la Résistance et de la Déportation 
Débarquement en Normandie
US Army
 

Romans 

Musée de la Résistance et de la Déportation 

Signature de la capitulation allemande

 

 

La délégation allemande est composée du Generaloberst Alfred Jodl, du Generaladmiral von Friedeburg et du Major Wilhelm Oxenius. Le  à h 41, dans une salle du « Collège technique et moderne » de Reims (actuel musée de la Reddition) qui était alors occupée par l'état-major du général Eisenhower, est signée la reddition sans condition des forces armées allemandes par Alfred Jodl, au nom du Haut Commandement des forces armées (en allemand : Oberkommando der Wehrmacht) et en tant que représentant du nouveau Reichspräsident, successeur de Hitler, le Großadmiral Karl Dönitz..

Honfleur 
Musée seconde guerre mondiale 
6 juin 1944 
"Opération Overlord"  
Blockhaus de la gare 
 
------------
Honfleur 
Musée seconde guerre mondiale 
1994 
Les 50 ans du débarquement de Normandie  
Blockhaus de la gare 
 
-----
 
Honfleur 
Musée seconde guerre mondiale 
Général Montgomery 
Blockhaus de la gare

Bernard Montgomery, 1ᵉʳ vicomte Montgomery of Alamein, est un field marshal britannique, né le 17 novembre 1887 à Londres et mort le 24 mars 1976 à Alton. On le connaît aussi sous son surnom « Monty ».

En août de la même année, Montgomery est nommé par le Premier Ministre britannique, Winston Churchill, à la tête de cette 8ème armée, et en novembre 1942, les troupes allemandes sont battues à El-Alamein et doivent battre en retraite jusqu’en Egypte.

Le 5 juin 1944, à la veille du débarquement en Normandie, le général britannique Bernard Montgomery, commandant des forces alliées d'invasion terrestre, a fait lire à tous les hommes qui s’apprêtaient à envahir l'Europe son fameux "message".

------

Colleville sur Mer

Cimetière américain

Elizabeth A Richardson est fleurie.

Indiana.

Les femmes sont rares.

--------------------

Colleville-sur-Mer.

Cimetière américain.

"Fiers du sacrifice des fils et filles américain-e-s.1941 - 1945.

Ce monument st érigé à leur mémoire."

-------------------

 

Colleville-sur-Mer

Cimetière américain

Joseph L Ville.

-----------------

 

D Day.

Les commémorations de juin 2024 se préparent.

Le "New York Times" cite la Normandie dans les 52 lieux à visiter/

Paris-Normandie

01 22

-----------------

Colleville-sur-Mer

Cimetière américain

Louis C Klepac.

Ohio

------------

Colleville-sur-Mer

Cimetière américain

Les plages du débarquement lors des 6 et 8 juin 1944.

---------------

Char Centaur IV.

 5 hommes dont 3 en tourelle.

Un observateur communique avec le chef du char les coordonnées de la cible.

---------------

 

Hans Holbein dit le Jeune (école de)

Augsbourg, 1497 – Londres, 1543

Huile sur panneau, vers 1530

Portrait présumé de Thomas More

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

Il a laissé une oeuvre majeure, l' Utopie , publiée en 1516. Condamné et décapité pour son opposition à Henri VIII, l'Anglais Thomas More est l'une des principales figures de la Renaissance.

-----------------

 

P 55 :

Thomas More :

Il « prouve dans son Utopie, qu’il est avantageux aux femmes de se livrer à la débauche, et les idées de ce grand homme n‘étaient pas toujours des rêves. Le même voulait que les fiancés se vissent tout nus avant de s’épouser. Que de mariages manqueraient si cette loi s’exécutait ! »

 

 

Français encore un effort si vous voulez être républicains.

Marquis de Sade

Editions Mille et une nuits

2014

Première édition en 1795

------------

 

Hallot

?

Huile sur toile

1848

Femme de Bayeux en costume de cérémonie

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

Roland Lefranc

Carcagny, 1931 – Saint-Vigor-le-Grand, 2000

Huile sur toile

1965

Paysage

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

Après six mois de travail, en 2012, le grand instrument de l’abbatiale Saint-Etienne de Caen vit une nouvelle jeunesse. 3 800 tuyaux ont été nettoyés un par un.

 

Pierre Nicolas Selles

Bernay, 1751 – 1831

Huile sur toile, vers 1790

Portrait de Mademoiselle Delaunay dite « Mademoiselle Calvados »

Pour nommer le département nouvellement créé à l’Assemblée Constituante, elle suggéra à son frère, Jean-Baptiste Delaunay, avocat et député, le nom de Calvados, qui désignait un banc rocheux au large du Bessin. Cette appellation fut adopté à l’Assemblée le 5 février 1790 et lui valut le surnom de « Mademoiselle Calvados ».

 

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

Cartulaire du Mont-Saint-Michel

L’abbé du Mont-Saint-Michel recevant une donation de la duchesse Gonnor.

Avranches

Caen

Abbaye aux Hommes

------------

L'abbaye aux Hommes:

 

Le chauffoir

C’est une des rares pièces de l’abbaye à posséder une cheminée.

La règle de Saint-Benoît exclut le confort afin que l’esprit monastique soit sans cesse stimulé. Les moines pouvaient s’y réchauffer lors des hivers rigoureux, en sortant du cloître.

Caen

Abbaye aux Hommes

Caen

Abbaye Aux Hommes

Auguste Lechesne

1815 – 1888

Les Dénicheurs

1857

Bronze

Deux groupes en bronze (les modèles en plâtre furent présentés au Salon de 1855).

Les statues ont souffert pendant les bombardements de juin 1944.

L'ensemble architectural a été détruit en 1944 pendant la bataille de Caen.

 

 

« Ne pouvant rien créer, il ne faut rien détruire. »

 

Après avoir échappé à la réquisition des métaux de 1941, voulue par le Gouvernement de Vichy pour contribuer à l’effort de guerre, ces sculptures ont subi les nombreux bombardements de 1944 et nous sont parvenues mutilées.

 

 

Escalier en stéréotomie

Cette technique désigne l’art de découper la pierre en différents petits volumes en vue de construire des éléments architectoniques destinés à être assemblés pour la création d’éléments architecturaux de grande portée. 

 

La stéréotomie (du grec : Στερεός : « solide » et Τομή « coupe ») est l'art de la découpe et de l'assemblage des pièces en taille de pierre, dans le but de construire des éléments architectoniques comme des voûtes, des encorbellements, des trompes, des volées d'escalier.

Caen

Abbaye aux Hommes

 

 

 

Caen - Abbaye Aux Hommes - Escalier En Stéréotomie

Escalier en stéréotomie Cette technique désigne l'art de découper la pierre en différents petits volumes en vue de construire des éléments architectoniques destinés à être assemblés pour la création d'éléments architecturaux de grande portée.

-----------

Guillaume le Conquérant * :

Mariage consanguin.

« Mathilde descendait comme Guillaume du premier comte de Normandie Rollon. » (p 220)

La parenté au cinquième degré suffisait pour faire interdire le mariage. « Les deux époux passèrent outre ». Ce fut l’origine des deux abbayes (aux Dames et aux Hommes, à Caen).

*

Guillaume le Conquérant, roi d'Angleterre sous le nom de Guillaume Iᵉʳ, duc de Normandie sous le nom de Guillaume II, appelé également Guillaume le Bâtard, né à Falaise en 1027 ou 1028 et mort à Rouen le 9 septembre 1087, fut roi d'Angleterre de 1066 jusqu'à sa mort en 1087 et duc de Normandie de 1035 à sa mort.

 

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

----------

 

Raoul de Toesny *:

Il est issu « d’une famille normande des plus illustres. Raoul n’avait-il pas été le porte-étendard de Guillaume le Conquérant ?». (p 169)

 

*

Raoul II de Tosny ou Raoul II de Conches, membre de la famille de Tosny, est l'un des grands barons anglo-normands du règne de Guillaume le Conquérant, il participa à la conquête normande de l'Angleterre. 

Décès en  1102

 

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

---------

p 71 :

Les guerres :

« Etrange aveuglement de l’homme, qui enseigne publiquement l’art de tuer, qui récompense celui qui y réussit le mieux et qui punit celui qui, pour une cause particulière, s’est défait de son ennemi ! N’est-il pas temps de revenir sur des erreurs si barbares ? »

 

Français encore un effort si vous voulez être républicains.

Marquis de Sade

Editions Mille et une nuits

2014

Première édition en 1795

-------------

6 juin 1944

Cinéma.

"Les femmes de l'ombre"

Louise, résistante française.

2008

"la Marseillaise".

-----------------

Les femmes de l'ombre l'espionnage au féminin. Plus inconnues encore que les espions, voici les espionnes. Celles dont on ne parle jamais. Celles qui agissent dans l'ombre depuis la nuit des temps mais que cette nuit, toute masculine, occulte.

Engagée dans la résistance française, Louise est recrutée par les services secrets britanniques. Elle constitue un commando de cinq femmes pour une première mission d'exfiltration.

Nous voilà plongés en 1944 dans les bureaux du SOE - sorte d'unité spéciale créée par Churchill pour les missions anti-nazis - à Londres.

--------------

 

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Le Musée Paul Dupuy à Toulouse

Publié le par bmasson-blogpolitique

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Assiette à décor perroquet

Toulouse

Faïence petit feu

Fin XVIIIe siècle

Musée Paul Dupuy

Toulouse

Assiette creuse à bord chantourné

Rouen

Faïence

Décor polychrome de corne fleurie et oiseau

XVIIIe siècle

Abbeville

Musée Boucher de Perthes

 

Anneau de prélat

Argent et améthyste

Languedoc, XIVe siècle

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Carreau sonneur de cor

Terre vernissée

Sainte Cécile d’Albi, XVe siècle

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Duvivier

Montre Louis XV

Rouen, vers 1760

Or gravé

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Etui de montre bassine

France, milieu du XVIIe siècle

Or filigrané

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Grand bras reliquaire

Cuivre repoussé, filigrané et doré avec gemmes

Languedoc, XIVe siècle

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Grand plat ovale

Motif central dans le style de Bérain et raisins vrillés sur l’aile

Faïence grand feu, décor en camaïeu bleu

Deuxième moitié du XVIIIe siècle

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Jean Simon Deverberie bronzier (d’après)

Pendule l‘Afrique

France fin du XVIIIe siècle

Bronze doré et patiné

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Louis Baronneau

Montre bassine émaillée

Scènes de batailles d’après Antonio Tempesta

Paris, vers 1650

Or et émail peint en grisaille

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

 

Montre à automate à l’homme sauvage

Genève ? Suisse, vers 1820

Argent et métal doré

Collection Georges Prin, un opticien féru d’horlogerie

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

La collection de Georges Prin est constituée de huit horloges (du XVIe au XIXe s), vingt-huit montres (du XVIe au XIXe s),  et d’un cercle d’arpenteur du XVIIe siècle.

 

 

Pendulette Charles X

France, vers 1825

Opaline et bronze

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

La collection de Georges Prin est constituée de huit horloges (du XVIe au XIXe s), vingt-huit montres (du XVIe au XIXe s),  et d’un cercle d’arpenteur du XVIIe siècle.

La collection constitue un témoignage des plus belles réalisations horlogères françaises de la fin de la Renaissance. Une montre de Guy Rumault est exceptionnelle (fin du XVIe siècle). La collection provient du sud de l’Allemagne.

 

Guy Rumault

Montre à réveil

Abbeville, vers 1609

Argent et métal doré

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

 

Antide Janvier

Pendule à planétaire

France, 1773 (planétaire) et 1806 (pendule)

Acajou et bronze doré.

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

 

 

Jean-Paul Marcheschi

Biographie

Il est né en 1951 à Bastia. Il abandonne le dessin pour le feu en 1984.

Il travaille au flambeau, en « dripping de feu ». Il écrit pendant ses insomnies un texte en écriture automatique à la limite de la conscience.

Il retravaille les feuillets à la cire, à la suie, certaines sont mises en eau.

Il a créé en 1995 les costumes de « L’Oiseau de feu », chorégraphié par Michel Rahn, pour le Ballet du Capitole.

 

Jean-Paul Marcheschi

La barque des ombres

1999  

Suie sur plexiglass et bois 

 

Jean-Paul Marcheschi

L'Etna

2014

Cire noire sur toile

 

Jean-Paul Marcheschi 

La forêt des suicides 

L'enfer de Dante 

Musée Paul Dupuy 

Toulouse

 

 

Jean-Paul Marcheschi

L'homme clair

2001

Suie sur plexiglass

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>