Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

histoire

Quelle histoire nous raconte le calvaire de Canville-les-Deux-Eglises ? Pays de Caux

Publié le par bmasson-blogpolitique

Canville-les-Deux-Eglises

Canville-les-Deux-Églises est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Arrondissement de Rouen Communauté de communes Plateau de Caux- Fleur de lin. A  6,6 km de Doudeville.

Petit village cauchois offrant un accès facile à plusieurs plages et stations animées (port de St Valéry en Caux).

 

---------

Calvaire en pierre

Déjà une circulaire ministérielle, antérieure à la loi nouvelle, interdisait les restaurations de calvaires, comme celles qui avaient eu lieu dans notre région pour les calvaires de Butot en 1855, les croix de la Moinerie à Arques, relevée par l’abbé Cochet, la Croix à la Dame rétablie en 1855, le calvaire de la Gaillarde, le calvaire d’Epinay, près Duclair, restauré en 1893.

(…)

Est-il besoin d’ajouter que les Croix de Blengues, comme la Croix de Bacqueville, ont leur légende ? Si vous demandez, en effet, leur origine, on vous répondra qu’au temps jadis, le sire d’Auzouville et le sire d’Auberbosc aspiraient tous deux à la main de la demoiselle de Blengues. Egalement épris des beaux yeux de la châtelaine, aucun ne voulut céder. On décida donc de s’en remettre à la fortune des armes, et un furieux combat s’engagea où les deux chevaliers périrent ensemble dès le premier choc. Ils furent inhumés à l’endroit où ils avaient combattu et la demoiselle de Blengues voulut qu’une croix fut élevée sur le tombeau de chacun de ceux qui avaient combattu pour elle. Et, comme la légende est toujours une peu malicieuse, – surtout en pays cauchois – elle ajoute que la croix la plus belle et la plus somptueuse fut dressée là où reposait celui des deux chevaliers qu’elle préférait secrètement à l’autre ! Telle est la légende. Les sires d’Auzebosc et d’Auzouville se sont-ils jamais battus ? Leurs corps reposent-ils sous « les Croix de Blengues » ? Difficile énigme, mais il est certain que la demoiselle de Blengues fut une des plus jolies Cauchoises de son temps, car il est bon de rappeler que l’aventurier espagnol Pedro Nino l’adora en secret et en fit la « dame de ses pensées ».

 

Village Auzouville-Auberbosc

Mon aquarelle

------------------

M. Briand :

« constituant un embellissement du pays, ont aux yeux des habitants une valeur de sentiment ou marquent le caractère pittoresque d’une région ».

CROIX ET CALVAIRES NORMANDS
par
Georges DUBOSC

Première parution dans le Journal de Rouen du 9 juillet 1905.

Quelle histoire nous raconte le calvaire de  Canville-les-Deux-Eglises ?

De quand date-t-il ? du 18e siècle ?

Des hommes, des chasseurs probablement, sont en quête des renards (ou des lièvres). Ils aiment les arbres et se servent de leurs branchages pour tresser des couronnes. Un animal fantastique, mi lézard, mi crocodile, mais  pas du pays de Caux, a dû traîner dans les parages, grimpant le long des arbres….

 

 

 

 

 

 

 

 

Pâques.
Le lièvre cherche les oeufs.
Dessin à l'ambiance inquiétante.
 

Michael Sowa (né en 1945) is a German artist known mainly for his paintings, which are variously whimsical, surreal, or stunning. His paintings often feature animals and are titled in English and German. Sowa studied at the Berlin State School of Fine Arts for seven years and worked briefly as an art teacher before focusing entirely on his career as a painter and illustrator.

 

Michael Sowa (né en 1945) est un artiste allemand connu principalement pour ses peintures, qui sont diversement fantaisistes, surréalistes ou époustouflantes. Ses peintures représentent souvent des animaux et sont intitulées en anglais et en allemand. Sowa a étudié à l'École nationale des beaux-arts de Berlin pendant sept ans et a travaillé brièvement comme professeur d'art avant de se concentrer entièrement sur sa carrière de peintre et d'illustrateur.

 

 ---------------

Bref, ce n'est pas très religieux, ou j'en perds mon latin....

 

Diaporama de mes dessins  de villages du pays de Caux.

Vous y verrez :

Angerville-l’Orcher,

Auzouville-Auberbosc,

Bénesville,

Beuzevillette,

Bolbec,

Bréauté,

Bretteville-du-Grand-Caux.

 

-----------

Augustin Augier

Arbre botanique

1801 

Planche extraite "d'Essai d'une nouvelle classification des végétaux".

Deauville

Les Franciscaines

-----------------------

 

Claude Duret

"Histoire admirable des Plantes et herbes esmerveillables et miraculées en nature".

1605 

Deauville

Les Franciscaines

--------------

Bae Bien-U.

SNM - 005, 6, 7, 8, 9, 10v.

2014  

Deauville 

Les Franciscaines 

---------

4 22

Robert Longo

Untitled (Sleepy Hollow)

(= Creux somnolent, en Français, NDLR).

2014 

Fusain sur papier marouflé.

Deauville

Les Franciscaines

Les arbres habitent un outre-monde fantomatique. Robert Longo utilise la matière de la"poussière" issue de ces arbres.

--------------------

 

 

Le candidat Emmanuel Macron n'a pas daigné nous répondre sur son programme pour la biodiversité  mais écrit aux chasseurs une longue lettre de promesses dont le retour des chasses traditionnelles, des cadeaux financiers.

LPO (= Ligue de Protection des Oiseaux).

04 22

----------------------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Harfleur - Le Musée du Prieuré - Verrerie

Publié le par bmasson-blogpolitique

Harfleur

Musée du Prieuré

 

La période médiévale (XIIIème - XVème siècles) est illustrée par des maquettes.

 

Exposition de maquettes de maisons faites par Jules Gosselin. 

 

Jules Gosselin est né en 1863 à Gonneville-la-Mallet, mais c’est à Bolbec qu’il passa la plus grande partie de sa vie et qu’il construisit la majeure partie de sa collection de maisons. Plus tard, il se retira à Sanvic où il meurt en 1936.

 

C’est l’oeuvre d’une vie, réalisée avec minutie par un instituteur passionné. Il a fabriqué de ses mains plus de 200 maquettes de maisons. Il a commencé par la demeure familiale, puis des maisons normandes ont suivi. Ses réalisations ont un charme* extrême.


 

Beaucoup de ces maisons n'existent plus aujourd'hui, mais certaines oui. Par exemple, on peut encore voir la maison suivante à Harfleur. Le Prieuré, bâtiment du XVe siècle, est situé rue de la République à Harfleur et est classé le 6 mai 1959. C’est aujourd’hui un Musée municipal.

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

Harfleur 

Musée du Prieuré 

Collection Gosselin

----------------

Harfleur au Moyen-Age

Maquette des  remparts

 

La construction date des 13e siècle et 14e siècle. L’enceinte d'une longueur de 2 900 m est composée de 24 tours. 

An 1344 : Commencement de la construction des fortifications qui seront terminées en 1361. Harfleur devient alors Ville Close de Normandie avec port militaire et arsenal « Clos aux Galées » comme Rouen. Le bassin fortifié couvre 5 hectares. L’ensemble du dispositif est destiné à contrer les escarmouches des corsaires anglais.

 

 La cité doit surveiller l'entrée de l'estuaire de la Seine, protéger la voie fluviale qui mène vers Rouen et Paris et protéger aussi la flotte de guerre française. Pour l'ennemi anglais Harfleur va devenir la "Clé du royaume de France" dont il faudra s'emparer pénétrer au cœur du pays.

Louis XIII en ordonna le démantèlement en 1621 et les Harfleurais furent obligés de détruire les murailles. Plus tard, les pierres furent réutilisées pour le soubassement des maisons.

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

La maquette de La Brèque

Harfleur au Moyen-Age

 

Vers le milieu du XIVeme siècle, devant la menace anglaise, les rois de France décident de fortifier la ville d'Harfleur. 

Un rempart de 2900 mètres entoure la ville.

13 août 1415 : De nuit, la flotte anglaise arrive à la fosse de Leure.
14 août 1415 : Débarquement de 6 000 fantassins, 24 000 archers, canonniers et ouvriers militaires.
16 août 1415 : Henri V, les ducs de Clarence et de Gloucester, ses frères, installent leur campement au prieuré de Graville et commencent le siège d’Harfleur évoqué par William Shakespeare dans « Henry V ».

  A Harfleur, au Moyen-âge, la ville presque entièrement entourée d'eau, il est donc très difficile d'y creuser des mines.

 

La brèque d'Harfleur.

 

Le 17 septembre, la brèche est déjà importante, les murs se lézardent et des tours menacent de s'écrouler. Toutes les nuits, les Harfleurais réparent et consolident avec des pierres, des poutres, des fascines ou des tonneaux remplis de terre ou de sable. Au matin, les assiégés sont à nouveau à leur poste derrière une brèche en partie colmatée.

Lorsque la capitulation a lieu c'est par cette brèche que les Anglais pénètrent dans Harfleur pour bien montrer qu'il s'agit d'une ville conquise.

22 septembre 1415 : La ville se rend et Henri V rentre le lendemain dans la ville par la brèche (la Brèque).
24 septembre 1415 : Expulsion de tous les habitants d’Harfleur et confiscation de tous leurs biens qui sont donnés aux anglais qui viennent peupler Harfleur.

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Harfleur – Les couleurs de la fête de la Scie, en 2021 :

 

La Fête de la Scie rayonnait sur l’agglomération havraise et la région en attirant un public familial quantifié à plus de 15 000 visiteurs sur les 2 jours. Ce rassemblement populaire était devenu incontournable pour les Harfleurais comme pour les habitants des communes voisines, et l’office de tourisme enregistrait de nombreux visiteurs et visiteuses  venu.e.s de toute la région.

 Le rêve, l’émotion, le burlesque et le rire étaient à l’honneur sur différentes scènes mais aussi en déambulation dans tout le centre historique : le Camp Médiéval dans le Parc de la Mairie, le Musée du Prieuré, la Bibliothèque Elsa Triolet.

Une version uniquement visuelle et décorative de cette fête médiévale a été concoctée par la Ville pour 2021. Pour faire la fête tout de même. Pour mémoire, la manifestation avait été tout d’abord reportée en 2020.à cause du COVID19

 

La Fête de la Scie à Harfleur a lieu depuis le Moyen Âge, et est traditionnellement tournée vers l’époque médiévale. Elle  nous est surtout connue depuis le Mardi-Gras de 1551 et serait intimement liée au seigneur Charles de Cossé Brissac, capitaine d'Harfleur et Maréchal de France.

------------

Harfleur

19e s  

Muséo Seine

Caudebec

NDLR : Que signifie "La Posée"?

----------------

 

Harfleur

Carte militaire de l'estuaire de la Seine

1787

Muséo Seine

Caudebec

"Carte militaire de l'embouchure de la rivière de Seine et de la coste du Nord jusqu'à Fescamp sur laquelle le principal cours de cette rivière approche présentement du port d'Honfleur".

-------

Harfleur

Carte  de l'estuaire de la Seine

Muséo Seine

Caudebec

-------

Harfleur

Carte du Pays de Caux

1663

Muséo Seine

Caudebec-en-Caux

Cette carte place Quillebeuf et Caudebec-en-Caux de façon erronée.

 

------------

Guillaume Delisle 

Cartographe vers 1720.

Harfleur 

Carte Pays de Caux et du Pays de Bray. 

1720 

Muséo Seine 

Caudebec-en-Caux

---------------------

Harfleur - Honfleur - Le Havre

Muséo Seine

Caudebec-en-Caux

L'ensablement de Harfleur et de Honfleur marque un coup d'arrêt à l'expansion des deux ports.

Le Havre entrera plus tard en concurrence avec Rouen.

-----------

Harfleur, vue du ciel.

Musée de Caudebec en Caux

---------------

 

*

Arbre 
Charme 
Gravelines 
 
Famille: Corylacées
Charme commun fastigié
Carpinus Betulus "Fastigiata"
 
Arbre compact et vigoureux. Sa forme est pyramidale. Ses feuilles de vert moyen deviennent jaune orangé à l'automne. Très résistant à la chaleur et aux sols compactés, c'est un arbre qui s'acclimate facilement en milieux urbains.
--------------
Harfleur 
Musée du Prieuré 
Verrerie gallo romaine 1er 3e s
 
Flacon à parfum
Vases à dépression provenant de Rhénanie. 3e et 4e s
 
La technique du verre soufflé apparaît en Europe à partir du 1er siècle. Elle est importée du Proche-Orient. A partir de l'Italie, elle parvient en Gaule à partir du 2e siècle. Les officines de verrier se développent.
 
Valence 
Musée des Beaux-Arts 
Urne cinéraire?
Verre soufflé et moulé.
Antiquité
------------
Copie d'un vase arabe du Xe s en verre émaillé d'Imberton.
1882 
Musée des Arts et Métiers 
Paris 
-------

Naples 

Musée national d'archéologie.

Verre coloré 

Assiette 

Pompéi 

1er siècle après J-C.

-------------

Naples

Musée national d'archéologie.

Verre soufflé.

Coupe.

Pompéi 

1er siècle après J-C.

-------------

Naples

Musée national d'archéologie.

Verre soufflé.

Verre.

Pompéi 

1er siècle après J-C.

-------------

Romans 

Musée de la chaussure 

Histoire des quatre fils Aymon 

1450 

Miniature

------------------

Troyes au moyen-âge

Mon aquarelle

--------

 Verres en relation coïtale

------------

Harfleur.

Le Prieuré à l'arrière.

Mon montage.

-------------------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Jacques Chancel - La nuit attendra

Publié le par bmasson-blogpolitique

Jacques Chancel

La nuit attendra

Éditions Flammarion, 2013

 

Il vivra les dernières années de la domination française au Vietnam. Agé de 20 ans, il rêve d'aventures, d'exotisme, de lointain. Protégé par William Bazé, son oncle qui était ami de Bao Daï et de Nam Phuong, dernier roi de la dynastie des Nguyên, il entre dès son arrivée à la radio France Asie. Il avait 20 ans en 1948. Il y assure des reportages, rencontre les personnalités de tous bords, malfrats y compris, les légionnaires âgés de 20 ans (pas forcément des voleurs ou des criminels, mais des politiques, des royalistes, etc) et il aime passagèrement, sans s'attacher. L'amitié masculine semble le plus important. Victime d'une explosion, il perd la vue pendant un an, puis recouvre la vision. Après le défaite de Dien Bien Phu, la radio France Asie est prise sous contrôle par les Viets, en 1954. Il s'échappera du Vietnam sous le prétexte du tournage d'un film avec un réalisateur français au Cambodge. Il écrit et publie ce livre un an avant sa mort. Le gouvernement français avait imposé le silence aux journalistes de l'époque.

 

Page 21 :La soumission des femmes :

« Les femmes, elles, restent debout. » C'est pendant les repas familiaux dans le pays de Bigorre, pendant la jeunesse de Jacques Chancel. Sa grand-mère lui dit : « Ce n'est pas mépris. C'est une soumission acceptée depuis des siècles. »

 

NDLR : et bien, ça change...

 

Page 22 : La chanson « Maréchal, nous voilà » :

 

Le père de Jacques Chancel refuse que son fils chante cette chanson pendant des rassemblements à l'église. Dénoncé à la Gestapo, il rejoindra les montagnes.

 

Page 26 : la tonte des femmes :

« Là-haut, six femmes à genoux subissaient les coups de ciseaux furieux de quelques enragés dont l'ivresse attisait le forfait. Le père de Jacques Chancel pense que « les hommes qui tondent les femmes, sont des résistants de ce matin, des indignes. »

 

Page 58 – Le col des Nuages* :

« Nous fûmes attaqués par une section d'assaut du Vietminh. Dix morts parmi les nôtres, sûrement plus chez l'adversaire. »

*

Le chasseur de nuages.

 

Logan Zillmer

Conceptual Photography.

Photographie conceptuelle.

Born and living in the Midwest, United States, Logan Zillmer is a conceptual and fine art photographer who creates compositions that wink at surreal artworks. It all started back in 2013, when he decided to begin a 365 day project, in which he shot a pic a day for a year.

Né et vivant dans le Midwest, aux États-Unis, Logan Zillmer est un photographe conceptuel et d'art qui crée des compositions qui font un clin d'œil aux œuvres d'art surréalistes. Tout a commencé en 2013, lorsqu'il a décidé de commencer un projet de 365 jours, dans lequel il a pris une photo par jour pendant un an.

 

----------------

 

Page 95 – Dire « Non » :

« Ne vous laissez pas embrigader par de louches réseaux, dites « non » poliment ; la courtoisie, disait Lampedusa, est une divinité protectrice. »

 

Page 96 – Danton et l'amour :

« Le travail que vous assurez exige beaucoup d'amour et je pense à l'instant à Danton qui disait : « L'amour, c'est ce qui met en mouvement les étoiles. »

 

Pages 103 – 104 – 105 – Joséphine Baker :

 

« Elle est descendue de l'avion, radieuse, les bras ouverts, le rire frappant de lumière son visage d'ébène, élégante dans son sari jaune. »

 

« Elle (est, NDLR) démesurée, resplendissante, spontanée. »

 

« J'aime son parler, son accent, sa faconde, sa manière douce. »

 

« Je l'admire pour son talent, mais encore plus pour sa générosité qu'elle exprime dans tous ses gestes. »

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Mémoires - Carlo Goldoni - Aristote

Publié le par bmasson-blogpolitique

Mémoires

Carlo Goldoni

Editions Mercure de France 1965 et 1988

Fin de l’écriture en 1787.

 

La vengeance a été très souvent un moteur de sa création. Page 355, il explique qu’il rentre chez lui. « Je passe la nuit, je cherche le moyen de me venger des rieurs ; je le trouve enfin, et je commence au lever du soleil une comédie en cinq actes et en vers. » Obtenir les applaudissements du public est sa vengeance.

Le défi en est un autre. Il écrira seize pièces en douze mois, mais ça l’a épuisé.

Il a mis quinze jours pour écrire Le Bal Bourgeois.

Il souffrira toue sa vie de « vapeurs hypocondriaques ».

 

P 18 (introduction) : la Commedia dell’arte :

« La pièce était donc entièrement tributaire de ses interprètes et pouvait se transformer complètement d’une représentation à une autre.

(…) L’improvisation exigeant de lui (= de l’acteur, NDLR) des qualités qu’il ne possédait pas toujours, il y suppléait par toutes forces d’artifices : tirades passe-partout, « lazzi » éculés, plaisanteries obscènes.

(…) Le niveau moyen des spectacles était assez bas, surtout au XVIIIe siècle.

 

P 19 (introduction) : Molière :

 

Le dramaturge dont l’exemple exerça une influence déterminante sur Goldoni fut Molière.

 

P 332/33 : une pièce sur la vie de Molière :

 

Deux anecdotes de sa vie privée m’en fournirent l’argument. L’une est son mariage projeté avec Isabelle, qui était la fille de Béjart, et l’autre la défense de son Tartuffe.

(…) Le personnage de Valerio n’est autre chose que Baron, comédien de la troupe de Molière.

(…) La Chapelle (était, NDLR) ami de l’auteur et très connu dans son histoire.

 

 

P 213/214 : l’abbé Vivaldi :

 

On l’appelait à cause de sa chevelure, il Prete rosso (le Prêtre Roux).

(…) Cet ecclésiastique, excellent joueur de violon et compositeur médiocre, avait élevé et formé pour le chant Mademoiselle Giraud, jeune chanteuse née à Venise.

 

NDLR : Goldoni rencontrera Vivaldi pour travailler sur la musique d’un opéra La Griselda.

 

Vous remarquerez le décalage entre la vision de Goldoni et le rôle réel de Vivaldi :

 

Il est le compositeur le plus joué au monde.

 

 

 

 

 

p 219 : une césarienne qui tourne mal :

 

Hélas ! la pauvre Ferramonti ne fut pas longtemps en butte à la jalousie de ses camarades.

(…) On fit venir un accoucheur, l’enfant était mal tourné ; on en vint à l’opération césarienne. Le fils était mort et la mère le suivit de près.

 

P 226/227 : Don Juan :

 

Tout le monde connaît cette mauvaise pièce espagnole que les Français appellent Le Festin de Pierre.  Je l’ai toujours regardée en Italie avec horreur.

Je n’aurais jamais songé à travailler sur cet ouvrage, mais (…), voyant que Molière et Thomas Corneille s’en étaient occupés, j’entrepris aussi de régaler ma patrie de ce même sujet.

Dans ma pièce, la statue du Commandeur ne parle pas, ne marche pas et ne va pas souper en ville ; je l’ai intitulée Don Jouan, comme Molière, en y ajoutant ou le Dissolu.

 

P 230 : le Loto :

 

Il me paraît que la loterie de Gênes est un bon revenu pour le gouvernement, une occupation pour les désoeuvrés et une espérance pour les malheureux.

 

P 233 : la vérole :

La première nuit de mon mariage, la fièvre me prend et la petite vérole (…) vient m’attaquer. (…) Je ne devins pas plus laid que je n’étais.

 

 

P 234 : Charlemagne :

 

Je l’avais rapproché (= Renaud de Montauban, NDLR) autant que possible du genre de l’ancienne chevalerie, et de la décence convenable dans une pièce où paraissait Charlemagne.

 

P 320 : reprise d’une pièce de Jean-Jacques Rousseau :

 

Celui de Rousseau (=Le Flatteur, NDLR) n’eut pas de succès en France ; le mien fut bien reçu en Italie.

(…) Le poète français avait traité cet argument plus en philosophe qu’en auteur comique. (…) Je cherchais (…) d’égayer la pièce par des épisodes comiques, et des traits saillants.

 

Goldoni rencontrera Jean-Jacques Rousseau. P 474, il décrit cette rencontre. Thérèse Levasseur* l’introduit dans l’appartement. Jean-Jacques Rousseau conseille à Goldoni de rentrer en Italie. Cela faisait neuf ans que Goldoni était en France !

Goldoni ne lui présentera pas le manuscrit du Bourru bienfaisant de peur de la mauvaise humeur de Jean-Jacques Rousseau qu’il présente comme quelqu’un de bourru et qui aurait pu prendre le personnage de sa pièce comme une caricature de lui-même.

P 480, Goldoni le décrit ainsi :

« Les uns voyaient de la grandeur d’âme dans sa fierté, d’autres n’y voyaient que de l’orgueil; soit d’une manière, soit de l’autre, il était à plaindre.»

 

*

Marie-Thérèse Le Vasseur, née le 21 septembre 1721 à Orléans et morte le 12 juillet 1801 au Plessis-Belleville, est une lingère française connue pour sa liaison avec Jean-Jacques Rousseau.

 

P 347 : en Europe, de l’usage des maîtresses :

 

Machmout :

Il y a dans la maison de Machmout, un sérail pour lui et un pour son fils ; arrangement bien différent des usages d’Europe, où le père et le fils peuvent avoir plus de maîtresses qu’on en a en Perse, mais point de sérail.

 

P 354 : jouer sans masque :

 

Rubini, qui n’avait joué sans masque, se trouva si gêné, si embarrassé, qu’il n’avait plus ni grâce, ni esprit, ni sens commun.

 

P 361 : les masques grecs :

 

Les masques, chez les Grecs et les Romains, étaient des espèces de porte-voix qui avaient été imaginés pour faire entendre les personnages dans la vaste étendue des amphithéâtres.

Les acteurs n’étaient pas « dans la finesse des sentiments » (NDLR).

 

P 362 : le chevalier Joconde :

 

Elle n’était pas tombée à son début (= elle a eu un certain succès, NDLR), elle était en vers, elle n’avait déplu à personne, mais c’était moi qui en étais dégoûté.

 

P 372 : les Amazones :

 

La Dalmatina :

 

J’avais vu Les Amazones de madame du Boccage* : j’imaginais une pièce à peu près du même genre ; mais elle avait choisi les héroïnes du Thermodont* (…) et je pris une femme courageuse et sensible de la Dalmatie.

 

*

J’ai reproduit la faute d’orthographe.

  • Dans Wikipédia : Selon l’Histoire des animaux d’Aristote**, les Amazones habitent les rives du fleuve Themodon , au nord de la Cappadoce , dans l'actuelle Turquie.

 

P 493, Goldoni explique qu’il rencontre beaucoup d’Italiens dans les salons de madame du Boccage.

*

Anne-Marie Le Page, dite Fiquet du Boccage, née à Rouen le 22 octobre 1710 et morte à Paris le 8 août 1802, est une écrivaine, poète, épistolière et dramaturge française

**

 

 

Aristote 

Philosophe 
Lille 
Cathédrale 
L’Histoire des animaux est un ouvrage zoologique écrit en langue grecque vers 343 av. J.-C. par Aristote. Le traité d'histoire naturelle des animaux comprend 9 livres rédigés de son vivant. 
 
 

P 373 : le rôle des femmes dans le théâtre :

 

Les femmes (…) contribuent infiniment à radoucir la rudesse de leurs maris, ou à les rendre plus ridicules.

 

 

 

 

P 456 : la retraite sous Louis XV :

 

M. Conti (professeur de langue italienne à l’Ecole Militaire, NDLR) désirait se retirer, mais on n’accordait la pension de retraite qu’au bout de vingt années de service et M. Conti n’était pas dans le cas de la demander.

 

P 496 : la mode italienne en France :

 

M. Cousin, avocat du Roi au baillage de Caux, en est aussi un grand amateur ; (…) Il m‘a fait l’honneur de m’écrire de Dieppe (…) toujours en italien et quelque fois même dans le dialecte vénitien.

(Goldoni est originaire de Venise, NDLR)

 

p 499 : les bijoux, tissus, peintures à la Cour :

 

Madame Clotilde* est la soeur de Louis XVI. Goldoni doit lui donner des cours de langue italienne. Mais les leçons sont interrompues « par des bijoutiers, par des joailliers, par des peintres, par des marchands ; j’entrais parfois dans sa chambre pour être témoin du choix des étoffes, du prix des bijoux et de la ressemblance des portraits. »

 

*

Marie Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde, née à Versailles le 23 septembre 1759 et morte le 7 mars 1802, fille du dauphin Louis et de Marie-Josèphe de Saxe, et petite-fille de Louis XV, sœur des rois de France Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, fut reine de Sardaigne de 1796 à sa mort.

 

P 541 : des bureaux d’emplois de nourrice à Paris :

 

Les nourrices viennent à Paris pour se pourvoir en nourrissons. Les enfants sont confiés à des femmes inconnues « qui emportent les nouveaux-nés à la campagne ; aussi la police y a mis de l’ordre ; (…) Il peut arriver que le père et la mère reçoivent un enfant nourri qui n’est pas le leur. »

 

------------

Aristote

Le Havre

MUMA

Incarner le vent.

340 avant J-C.

Traité "Météorologiques".

Tour des Vents à Athènes au 1er siècle de notre ère.

-------------

Lire aussi:

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Harfleur - Les graffitis de marins demandant « la protection de Dieu ».

Publié le par bmasson-blogpolitique

Harfleur - Les graffitis de marins  demandant « la protection de Dieu ».

Du 15e au 18e siècle, les marins utilisant le port d’Harfleur représentèrent leurs caraques, galions et autres nefs pour demander la protection de Dieu.

Ils demandent la protection  sur leurs navires et leurs équipages

Ils le  remercient  d’avoir pu échapper aux naufrages.

Les populations maritimes sont exposées aux dangers et aux incertitudes de la mer.

 Saint Martin est le patron des bateliers de la Basse Seine.

La charge psychologique du graveur est importante.

Ces bâtiments naviguaient autrefois sur la Seine ou sur la Lézarde et étaient probablement ceux des ports de commerce.

Musique  :

Ulv Orn Bjornsson

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

Fécamp.

Grand’escale.

Chant de marin traditionnel.

« La morte Saison »

 

Près de Terre-Neuve on voit les grandes banquises
On veut traverser les glaçons
Et on se trouve cerné dans une sale position

En arrivant sur les grands bancs
Le bateau est gelé de l'arrière à l'avant
Faute de beau temps, que tout cela dégèle
Les matelots, à la pioche, à la pelle,
Essaient de débloquer le pont
Chacun de son côté sous les yeux du Second

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Caudebec-en-Caux - La ville médiévale - Louis XI - Reines de France - Duclair - Chocolat - Saint-Wandrille

Publié le par bmasson-blogpolitique

Caudebec-en-Caux a été détruite à 80% en 1940.

Le 9 juin 1940, les Allemands veulent couler le bac et bombardent la Seine.

Le bac est manqué, mais une bombe explose sur les hauteurs de Caudebec.

Le feu se répand très vite jusqu'au cœur de la ville.

L'incendie de trois jours détruit la ville à 80 %.

Source Wikipedia

Musique :

Ulv Orn Bjornsson

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

Chapelle de 1216 (?)

 

 

Chapelle Barre-y-va

Après une tempête, des marins découvrent sur le rivage une statue de la Vierge. Un pèlerinage a lieu et une chapelle est construite.

-------------------

Ex-voto

Caudebec 

Maison aux nichoirs 

 

Caudebec 

Maisons à pans de bois 

À la fin du 15e siècle, un regain économique se fait sentir. La plupart des maisons à pans de bois de la ville sont construites à cette époque. Les incendies sont redoutés car les maisons à ossature en bois brûlent vite.

 

---------------------

Prison civile médiévale du XIVe siècle

Elle était encastrée dans les remparts qui entouraient la ville. C’est le seul bâtiment qui subsiste de l’ensemble judiciaire du Grand Bailliage de Caux. C’est un des rares vestiges de prison médiévale visible en France.

Les murs avaient un mètre d’épaisseur. Les procès avaient lieu dans la cour. Les condamnés à mort étaient emmenés au gibet.

-------------------

 

La Tour d’Harfleur

14e et 15e siècle

Elle faisait partie des fortifications.

Le rôle militaire de Caudebec-en-Caux commence avec la Guerre de Cent ans. Vers 1364-1369, des remparts de 3 à 4m d’épaisseur sont construits autour de la ville. Cinq lourdes portes gardent les entrées de la cité, reliée aux ports de Rouen et d’Harfleur. En 1480, Louis XI* ordonne la construction des tours d’Harrefleu et de Rouen afin d’améliorer les fortifications.

 

-------------------

Georges Boisselier 

Louis XI  

Légion d'honneur à Paris

------------------

Monnaie d'or de Louis XI

Chocolat* Guérin-Boutron

Source Harfleur

------

 

Anne de Beaujeu 
1460 - 1522
Régente de France
Paris 
Jardin du  Luxembourg
 

Anne de France, dite Anne de Beaujeu, née en avril 1461 à Genappe (Pays-Bas bourguignons) et morte le 14 novembre 1522 à Chantelle (actuellement dans l'Allier), est une princesse et régente du royaume de France.

Anne de Beaujeu était la fille de Louis XI et de Charlotte de Savoie. Elle était également la sœur du petit Charles VIII, pour qui elle exerça la régence de 1483 à 1491. Sa rigueur morale et son intelligence hors du commun firent d’elle une des femmes les plus puissantes d’Europe à la fin du XVème siècle.

 -----------

*

Jean-Baptiste Charpentier le Vieux

1728 - 186

 

La famille du Duc de Penthièvre dit la tasse de chocolat.
Scène d'intérieur :
une famille à l'heure du chocolat.
Salon de la famille de Louis Jean Marie Bourbon duc de Penthièvre, amiral, homme assis, de trois-quarts ; Louis Alexandre prince de Lamballe, homme assis, de trois-quarts ; Savoie Marie Thérèse Louise, princesse de Lamballe, femme assise, de trois-quarts, avec son chien, reflet dans le miroir ; Louise Marie Adélaïde de Bourbon, femme en pied, de trois-quarts, reflet dans le miroir ; comtesse de Toulouse, femme assise, de trois-quarts

 

Romans

Musée de la chaussure

----------

J. Baffier 

Louis XI 

Bourges 

--------------------

 

Bathilde, reine de France 

Eglise saint Germain de l'Auxerrois

Paris

 

En 649Clovis II prend pour épouse une esclave anglo-saxonne nommée Bathilde (626-680). Achetée à York par le maire du palais Erchinoald, elle est emmenée dans le royaume des Francs pour épouser Clovis II. Trois fils naissent de cette union.

 

--------------------

Jeanne de Valois, née à Châteauneuf-sur-Loire le , est l’aînée des filles survivantes de Jean le Bon, alors duc de Normandie et héritier du royaume de France, et de sa première épouse, Bonne de Luxembourg.

En février 1352 elle épousa Charles II le Mauvais (1332-1387), roi de Navarre et comte d'Évreux. Le couple eut au moins sept enfants.

 

Charles VI

Baptême

Château de Vincennes

Charles V et Jeanne de Bourbon sont ses parents.

Charles V et Jeanne de Bourbon, entourés de leurs enfants

Château de Vincennes

Jeanne de Bourbon, née le 3 février 1338 à Vincennes, morte le 6 février 1378 à Paris, fut reine de France, épouse de Charles V. Elle était fille de Pierre Iᵉʳ, duc de Bourbon, et d'Isabelle de Valois.

Lire aussi:

Duclair

Passage de la Seine en bac.

Jusqu'au XXe siècle, la Seine pouvait être franchie avec des barques.

Du pont de Tancarville jusqu'à Rouen, les bacs jalonnent les méandres de la Seine.

Huit bacs sont gérés et exploités par le Département de la Seine-Maritime.

Le bac de Duclair, sur l'axe Barentin - Bourg-Achard, est avec celui de Quillebeuf l'un des "passages d'eau" les plus fréquentés de la Seine-Maritime.

Au départ de l’Eure, le passage d'eau ou le bac permet la traversée de la Seine pour aller flâner de l'autre côté de l'eau vers Duclair, le Mesnil sous Jumièges ou Jumièges.

 

Musique sur :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

Le monument du Latham 47 est situé le long de la D982 à la sortie de Caudebec-en-Caux en direction de Saint-Wandrille.

 

Hubert Latham est issu d'une famille aisée d'armateurs havrais, qui va lui permettre de parfaire son éducation en Angleterre, lui donnant le goût pour les sports (aérostation, aviation, yachting, automobile) [3].Il est le fils de Lionel Latham (fils de Charles Latham), propriétaire de la villa Montdésir et du château de Maillebois, et de Madeleine Mallet (petite-fille de James Mallet).

 

La Société Latham était une société de construction aéronautique fondée en 1916 par Jean Latham, cousin de Hubert Latham, à Caudebec-en-Caux.

·

Indiqué par le Latham comme 47,01, la prototype Il a été construit dans les ateliers d'affaires Caudebec-en-Caux mais il a été perdu avant l'épreuve par le feu au début 1928. Le premier vol a donc été créé par 47,02 en Avril de la même année, décollant de la surface Seine les banques dont l'usine était située.

À l’époque, l’engin est conçu pour répondre aux besoins de la marine.

 

Le dernier vol de Roald Amundsen.

 

L'avion décolle de Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime) le 16 juin et amerrit à Bergen le même soir. Il prend à son bord Roald Amundsen et le lieutenant aviateur Leif Dietrichson. Le 18 juin 1928, ils arrivent à Tromsø à 6 heures du matin et redécollent dix heures plus tard.

 

Un hydravion aux essais à Caudebec en Caux, Le Blériot* 5190 dénommé « Santos Dumont » Le Blériot 5190 a été expressément conçu pour répondre au concours des hydravions postaux transatlantiques ; le projet faisait suite à une requête formulée en 1928 par le gouvernement français ; il ne vit le jour qu’en 1934 ; l’avion pouvait atteindre une masse de 22 tonnes au décollage.

--------------

*

Aéroplane Blériot XL.

Musée des Arts et Métiers.

Paris

L'ingénieur Louis Blériot fait fortune grâce à son entreprise de phares pour automobiles.

Il construit douze aéroplanes en dix ans. Il est surnommé "l'homme qui tombe toujours".

Mais il parvient à réaliser un aéroplane léger et solide.

Il décolle de Sangatte (Pas-de-Calais) , le 25 juillet 1909, traverse la Manche en 32 minutes, et atterrit en Grande-Bretagne. Son exploit est largement relayé par la presse.

-------------

Clément Ader et la chauve-souris.

Musée des Arts et Métiers

Paris

Il a quitté l'administration des Ponts et Chaussées pour vaincre la pesanteur. ll veut s'inspirer du vol des oiseaux. Ses travaux vont le porter à la célébrité.

-------

Abbaye Saint-Wandrille de Fontenelle.

L’abbaye Saint-Wandrille, anciennement abbaye de Fontenelle, est une abbaye bénédictine de la congrégation de Solesmes située sur l'ancienne commune de Saint-Wandrille-Rançon au sein de la commune nouvelle de Rives-en-Seine, dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie. Fondée en 649, l'abbaye a connu une longue histoire marquée par trois grandes périodes de saccages et de destructions: celles liées aux incursions des Vikings, puis celles engendrées par les guerres de Religion, et enfin celles consécutives à la Révolution française. C'est encore aujourd'hui une abbaye de moines bénédictins.

Le prénom Wandrille Wandrille, surnommé Wandon, est bien sûr d’abord un saint, fondateur de notre monastère en 649 et entré dans la lumière le 22 juillet 668. Mais un jour, d'accord avec sa femme, Wandrille se fait moine, pèlerinant à la recherche de ses voies spirituelles. Nous le trouvons en effet à Montfaucon en France, à Sainte Ursanne en Suisse, à Bobbio en Italie, en Suisse et même en Irlande.

Fondée en 649, l’abbaye Saint-Wandrille est une des premières abbayes bénédictines de Normandie. 

Les moines porteurs des reliques de saint Ansbert et saint Wandrille auraient trouvé l’hospitalité au monastère de femmes de Blangy-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) vers 875, et y seraient demeurés vingt ans.

Saint-Wandrille Rançon 

Abbaye  

1506

--------------

Porte de Jarente à droite
Saint-Wandrille Rançon 
Abbaye 
Style Louis XV
 
-----------
Jumièges 
Abbaye
 

Jumièges

Chaumière

Jumièges

Chaumière en boîte aux lettres

Jumièges

La chaumière est envahie par les branches

 

Jumièges

Nains de jardin

Jumièges

La Seine se traverse avec le "bac".

 

Jumièges

Seine et vase

------------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Caudebec - Le Bac n°10 - L'église Notre-Dame - Quillebeuf-sur-Seine

Publié le par bmasson-blogpolitique

  • Le Bac n°10 à Caudebec-en-Caux.
    Les bacs ont été utilisés depuis deux siècles pour rejoindre « l’aut’ côté d’l’iau ».
  • Le bac n°10  a été remplacé en 1977par le pont de Brotonne.
  •  En 2012, il est devenu un embarcadère pour les croisiéristes.

Musique principale :

Ulv Orn Bjornsson

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Générique de fin : Musique gratuite sur Youtube

 

-------------------------

 

Eglise Notre-Dame

Caudebec

 

 

Elle est de style gothique flamboyant. Elle a plus de 500 ans.

 

 Fleurs en frise

Victor Hugo les nommait « les dentelles de pierre ».

 

Gargouilles

 

333 personnages ont été sculptés : musiciens, prophètes, saints, ecclésiastiques, bourgeois, gens de la rue…

Elle comporte un ensemble exceptionnel de verrières du 16e siècle qui ont représenté des passages de l’Ancien et du Nouveau Testament..

 

La Réforme lui a fait subir de nombreux dommages. « La désolation de cette église fut le 12e jour de mai 1562. »

 

Jusqu’à la fin du XVIe siècle, le sol était couvert de paille en hiver et d’herbe sèche en été. Pas de banc, ni de chaises.

Le clergé choisissait les pauvres qui pouvaient faire l’aumône.

Hommes bourgeois

En caractères gothiques, voici un exemple de « fondation » qui est habituellement inscrite sur les registres paroissiaux :

« les trésoriers de cette église de Caudebec sont obligés…de faire célébrer par chacun jour de l’an une messe basse en la chapelle saint-Michel devant laquelle sont inhumés Jehan Legros et Isabelle sa femme…pendant les vigiles et messes des obits feront mettre un cierge ardent sur la tombe des dits trépassés ; pour lesquelles fondations maistre Guillaume Legros a donné à l’église 103 livres de rente avecques 425 livres d’argent contant. Item a baillé un chasuble de dams vers, estolles ; fanon, cube… »


---------------------

Ménestrels 

Inscription des donateurs :

Représentés agenouillés de chaque côté.

« présentée en l’an 1534 par Robert BAQUELER escuier Seigneur de VERTOT lieutenant général du Vicomte de Caudebec…Hellène ROUSSELIN sa femme.

Les femmes sont à l'honneur

--------------------

Gustave Flaubert à Caudebec-en-Caux :

En visitant l’église Notre-Dame en 1844, il trouve là l’inspiration de son conte « Saint Julien l’HOSPITALIER ».

Un autre Saint-Julien est un vitrail de la cathédrale de Rouen qui raconte sa tragédie.

 

 

---------------------

Garnerey

Vue de Caudebec

19e s

Muséo Seine

Caudebec

----------

Jean Marie Auguste Jugelet

1805 - 1874

Caudebec Mascaret

Vers 1830

Huile sur toile

Muséo Seine

Caudebec-en-Caux

Le peintre de marine représente la vague sous forme d'écume mousseuse et mouvementée;

L'assemblée se replie sur les quais devant la force de ce phénomène.

Un bateau est en difficulté.

--------------------

 

D'autres photos:

 

Maisons  à pans de bois à Quillebeuf-sur-Seine.

Quillebeuf-sur-Seine est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie. Ses habitants sont les Quillebois.

Quillebeuf est situé sur la dernière boucle de la Seine.

La commune de Quillebeuf-sur-Seine doit sa renommée de cité maritime à sa situation sur la Seine.

Quillebeuf-sur-Seine compte 879 habitants.

Au cours de votre balade, découvrez la maison Henri IV au n°80-82 et celle de l’Amirauté au n°102. Allez jusqu' au phare, daté de 1862. 

Maison du Cordier.

Maison du Paradis.

Mason de la fin du XVIe siècle.

Maison La Sergenterie.

Quillebeuf-sur-Seine.

Passage du bac.

 

Financé par les Départements de l'Eure et de la Seine-Maritime, ce bac est gratuit. 

Horaires de passage du Bac de Quillebeuf-sur-Seine :

Départs de Quillebeuf-sur-Seine (du lundi au samedi). 5h30 – 6h – 6h20 – 6h40 – 7h – 7h20 – 7h40 – 8h ...

Le bac24 relie Port-Jérôme et Quillebeuf-sur-Seine.

Entre Grand Quevilly et Quillebeuf, il existe huit services publics de passage gratuits de la Seine.

Depuis des décennies en Normandie, la Seine se traverse en empruntant un bac

---------------

Chastillon

Quillebeuf

17e s

Muséo Seine

Caudebec-en-Caux

---------------

Garnerey

Vue de Quillebeuf

1830

Muséo Seine

Caudebec

----------

A Quillebeuf, dans l'église, maquette ex-voto.

Le Télémaque

19e s

Muséo Seine

Caudebec-en-Caux.

Quillebeuf-sur-Seine

Le naufrage du bateau "Le Télémaque".

Le trésor aurait pu s'élever entre 30 et 80 millions de francs.

-------

Quillebeuf-sur-Seine

Le naufrage du bateau "Le Télémaque".

Le bateau a été renfloué en 1940. Déception dans les trouvailles. Certains espèrent encore découvrir ce trésor.

----------------------

Le Télémaque est un brick qui coula le 3 janvier 1790 en rade de Quillebeuf. Selon des rumeurs infondées, il transportait les trésors des abbayes de Jumièges, de Boscherville, les joyaux de la Couronne ou même le tout. En 1939, lors d'une des deux tentatives de renflouement de l'épave, même si quelques objets de valeurs furent mis au jour (pièces d'or et d'argent, collier en or, etc.), on ne découvrit rien du trésor supposément transporté par ce navire. 

--------------

Quillebeuf, vue de l'église Notre-Dame de Bonport.

1ère moitié du 19e siècle.

Muséo Seine

Caudebec-en-Caux

------

Lire aussi:

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Harfleur – Le bassin du Commerce

Publié le par bmasson-blogpolitique

Harfleur – Le bassin du Commerce

Il y avait 2 ports : le port de commerce (Le bassin du Commerce) et le port de guerre (Le Clos aux Galées).

Un pont mobile séparait les deux ports.

 

Les épices.

Les poissons de la mer du Nord.

Montivilliers.

Musique gratuite sur Youtube

 

La place d'Armes d'Harfleur.

Revue et corrigée par mes soins.

 

– Harfleur était entourée de remparts.

Pendant la Guerre de Cent Ans, la ville était entourée de remparts avec trois portes d’entrée. La porte de Montivilliers se trouvait devant « La Forge » actuelle.  Une chapelle Notre-Dame avait été construite à cet endroit. L’église Saint-Martin verra le jour surtout sous le règne de Charles VII, de Louis XI et de ses successeurs.

 

Les graffitis dans l’église  - Le clos aux Galées.

C’était le port militaire d’Harfleur à l’époque de la Guerre de Cent Ans. Il était situé à l’emplacement de la Place d’Armes.

On peut voir partir les goulets de la Tour Carrée  Elle date de la période de l’occupation anglaise. Une partie de son escalier a été mise à jour.

L’église est en construction. Dès le premier niveau de la plateforme, on se situe à quarante mètres d’où on a une vue d’ensemble sur l’estuaire de la Seine. Ca en fait un lieu stratégique.

----------

Harfleur

Remparts

Avancée des travaux

07 22

------------------------

Lille: Martine Aubry s'oppose à son tour à la légalisation de l'activité des dark stores.
L'édile s'est exprimée sur Twitter contre le projet d'arrêté ministériel qui vise à légaliser l'activité des dark stores. Elle prône un commerce local et de proximité.

(…) Des magasins et cuisines "fantômes".

Ce n'est pas la première fois que la mairie de Lille s'oppose à ces entrepôts "fantômes". En début d'année, la municipalité avait déjà demandé un cadre légal plus strict pour les dark stores et les dark kitchens, dont beaucoup sont installés illégalement.

(…) À Paris, la municipalité s'est aussi opposée au projet. d'arrêté ministériel. Sur son compte Twitter, Anne Hidalgo avait accusé les dark stores de "détruire les liens sociaux, la vie de quartier, les droits des travailleurs, pousser à la surconsommation".

La première ministre doit intervenir pour réguler (?, NDLR)  le dossier des dark stores.

"La Marseillaise".

---------------

Un décret pour encadrer les dark stores inquiète les maires de grandes villes.

Les faits.

La mairie de la capitale s’inquiète d’un projet de décret du gouvernement qui vise à définir le statut des « magasins fantômes », qui servent pour les livraisons rapides de courses. Ces boutiques sans clients se multiplient dans les centres de grandes villes, au grand mécontentement des élus.

(…) Ces magasins fantômes utilisés pour la livraison en dix minutes se multiplient.

(…) Cette obligation n’est pas toujours respectée : en mars dernier, elle accusait 45 entrepôts d’être illégalement installés à Paris.

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Harfleur - L'histoire de la bibliothèque

Publié le par bmasson-blogpolitique

La bibliothèque d’Harfleur

En 1554, la ville d’Harfleur achète à Louis Guillard son manoir pour en faire la maison commune.

Le bâtiment date de la fin du XVe siècle.

Ses façades sont à pan de bois et son escalier est à vis en pierre.

François Boirot, un de mes aïeuls,  était perruquier et le dernier échevin à Harfleur dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Il était nommé pour rendre la justice.  Il est un magistrat qui organise le droit des individus et des sociétés ainsi que la police et il perçoit les taxes. Le titre d'échevin subsistera jusqu'à la Révolution française qui abolit la charge et transporte leurs attributions aux maires et aux conseils municipaux.

Il était aussi apothicaire. Le XVIIIe siècle rattacha les marchands aux droguistes ou apothicaires. Un arrêt de 1764 leur interdit essentiellement la manipulation et le mélange des drogues.

En 1794, l’Hôtel de Ville comprend un rez-de-chaussée surmonté d’un étage avec une salle, trois bureaux et une chambre de concierge.

En 1886, l’architecte Maurice Voisin fait remplacer la façade ouest en pan de bois par un mur en brique.

De 1953 à 1973, le bâtiment abrite les services du Trésor. Puis s’installe la bibliothèque Elsa Triolet.

Musique principale :

Ulv Orn Bjornsson

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Générique de fin :

Musique gratuite sur Youtube

 

---------------------

 

La BNF en deuil.

Une semaine après le suicide, sur son lieu de travail, d’un agent de la Bibliothèque nationale de France, les salarié-e-s, sous le choc, ont fait grève lundi pour dénoncer leurs conditions de travail. De nombreuses salles sont restées fermées.

L’Humanité.

-------------------

BNF

Limitation des horaires.

Rien ne va plus : l'accès à la recherche est limitée!

Libération.

-------

Lire aussi:

 

 

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Le Havre - Cimetière Sainte-Marie -Postel Lecureur Woollett

Publié le par bmasson-blogpolitique

Le Havre

Cimetière Sainte-Marie

Famille Auguste Postel

Achille Lecureur

Henry Woollett

 

 

Musique principale de:

Ulv Orn Bjornsson sur SoundCloud :

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Musique de générique gratuite sur Youtube

 

------------

 

Lire aussi:

 

 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>