Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes aquarelles - Photos -Saint Rémy-de-Provence

Publié le par bmasson-blogpolitique

Fenêtre

Teinturière

L’hôtel de Sade.

Balthazar de Sade (1461 – 1518), ancêtre du célèbre marquis, fait édifier un hôtel particulier de style gothique flamboyant au cœur de Saint Rémy de Provence. Il a souhaité une salle d’accueil spatieuse au rez-de-chaussée.

En 1929, le bâtiment est acquis et classé monument historique par l’Etat.

A partir de 1954, l’hôtel devient le dépôt de fouilles du site du Glanum.

 

 

 

Musée Estrine

Mur fleuri

Couleurs

Nuit

Centre ville

 

Mon aquarelle du centre de Saint-Rémy-de-Provence

 

Saint-Rémy

Hôtel Mistral de Montdragon

Publié dans mes peintures

Partager cet article
Repost0

Les femmes-pêcheuses - Le pescadou - Marins - Phares

Publié le par bmasson-blogpolitique

Aquarelle de phare

Le pescadou

Ginette Garcin chante "Les pescadous"

Tag 

Le Havre 

Marin pêcheur

 

Collage
Marin au garde-à-vous.

 

 

 

Augustin Jean Fresnel, né le 10 mai 1788 à Broglie et mort le 14 juillet 1827 à Ville-d'Avray, est un ingénieur et physicien français dont les recherches en optique ont conduit à l'acceptation définitive de la théorie ondulatoire de la lumière en remplacement de la théorie balistique qui s'était imposée depuis Newton.

On ne peut pas vraiment qualifier Fresnel de mathématicien. Il fut un ingénieur des ponts et chaussées et un physicien.

Il est fondateur de l'optique moderne, membre de l'Académie des Sciences et créateur des phares lenticulaires.

--------------

Phare et balise.

Chat et oiseaux.

Mon montage.

---------

Publié dans Mes Photos

Partager cet article
Repost0

Le traitement du cancer du sein d’Anne d’Autriche

Publié le par bmasson-blogpolitique

Narbonne

Anonyme XVIIe siècle

Portrait d'Anne d'Autriche, régente de France

Peinture à l'huile sur toile

 

~~Le traitement du cancer du sein d’Anne d’Autriche, mère de Louis XIV.

En novembre 1664, la Gazette (1) annonce officiellement que la mère du roi est malade. Elle passe les fêtes de la Nativité en décembre avec ses chères bénédictines du faubourg Saint-Jacques. La première nuit est mauvaise. Les médecins qui pansent son sein sont épouvantés par l’évolution de la tumeur. Si ce mal est connu en ce milieu de XVIIe siècle, les praticiens sont bien incapables de le soigner. Seguin, son médecin attitré, ne sait que saigner (2). Vallot, le premier médecin du roi, applique de la ciguë (3) sur la tumeur. Un curé de la région d’Orléans, un certain Gendron, a rapporté du lac Erié du sel pétrifié qui dit-on, fait des miracles sur les tumeurs.

Anne d'Autriche à Blois

 

Cet homme lui promit qu’il endurcirait son sein comme une pierre et qu’ensuite elle vivrait aussi longtemps que si elle n’avait pas eu de cancer. Ce traitement la fait surtout souffrir. Elle n’en dort plus.

Le 27 mai, à Saint-Germain, elle a le bras et l’épaule couverts d’une plaque rouge d’érysipèle (4) très douloureuse. Les médecins décident de la percer pour soulager la mère du roi. Madame de Motteville qui entre après la douloureuse opération la trouve d’une pâleur de mort et craint le pire. Vallot conseille de recourir à un Lorrain, Jean-Baptiste Alliot, dont la pâte à base d’arsenic (5) ramollit et mortifie les tissus malades qu’il racle ensuite à l’aide de couteaux ou de rasoirs*. Anne ne veut pas en entendre parler.

*

Rasoir

Rasoir en bronze à larme cordiforme.

Acy-Romance

Le Terrage.

Tombe 56

Bronze final, de 950 à 725 avant notre ère

Musée de l’Ardenne

Charleville-Mézières       

 

En aout, son sein s’est infecté et la gangrène (6) y apparaît. On lui verse de l’eau de chaux (7) pour brûler la plaie. Ses douleurs redoublent aussi. Fin août, Alliot mortifie la chair qu’il coupe ensuite par tranches, devant toute la famille royale, les chirurgiens et toutes les personnes qui avaient l’honneur de servir la princesse. Elle décédera en janvier 1665. Madame de Motteville s’insurge : « Cette princesse, ne trouvant de secours en personne, fut contrainte de s’abandonner aux passions des hommes qui la tourmentèrent plus que son propre mal ».

Notes prises d’après le livre de Philippe Alexandre et Béatrix de l’Aulnoit : « Pour mon fils, pour mon roi ». 2009. Chez Robert Laffont.

(1) Paraissant tous les vendredis, La Gazette comportait quatre pages et avait pour rôle d’informer les lecteurs sur les nouvelles provenant de l’étranger, de la Cour. Surtout spécialisée dans les affaires politiques et diplomatiques, elle compte parmi ses premiers membres d’Hozier, Voiture, Bautru et La Calprenède. Louis XIII y collaborait ponctuellement par amusement.

(2) La saignée (ou phlébotomie) est un terme ancien désignant un prélèvement sanguin pratiqué sur un malade afin d'améliorer son état.

(3) La Ciguë tachetée ou Grande Ciguë (Conium maculatum L.) est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Apiacées (Ombellifères). Très toxique, elle était à la base du poison officiel des Athéniens.

(4) L'antibiothérapie réduit la mortalité, les complications et la durée de l'infection. L'antibiothérapie permet la guérison dans 80 à 90 % des cas d'érysipèles. Le premier antibiotique est la Pénicilline. A partir de 1942, les grandes firmes pharmaceutiques américaines commencèrent à la produire . Vers 1945, ce nouveau médicament était disponible dans toutes les pharmacies du pays.

(5) Dans le cas d’une intoxication aiguë, les symptômes sont immédiats, avec comme signes caractéristiques des vomissements, des douleurs œsophagiennes et abdominales et des diarrhées sanguinolentes qui ressemblent au choléra, pouvant entraîner collapsus et mort.

(6) Aujourd’hui, les antibiotiques et la chirurgie sont les plus souvent utilisés et sont les plus efficaces. Actuellement, 80 % des victimes de la gangrène survivent.

(7) L'eau de chaux sert en outre dans un procédé culinaire, la nixtamalisation, pour améliorer la qualité nutritionnelle de certains aliments, comme le maïs. Les asiatiques s'en servent pour préparer à la cuisson des fruits et des légumes qui, sans cette technique de trempage préalable, partiraient en compote. Cela permet au légume ou au fruit, une fois cuit, de rester ferme donc présentable, tout en étant cuit à l'intérieur. Autrefois, on conservait les œufs (pendant des mois) en les plongeant dans une solution de chaux aérienne.

Avril 2013, voici les chiffres obtenus sur Internet :

•L'incidence du cancer a doublé entre 1980 et 2005, mais le risque de mortalité a diminué de 25%.

•En France , une personne sur deux survit 5 ans après le diagnostic de sa maladie. C'est un des meilleurs résultats européeen.

•Chez les femmes, le cancer est la deuxième cause des décès

•Entre 2000 et 2004, le nombre de cancer du poumon a augmenté de 40% chez les femmes âgées de 45 à 64 ans.

Le dépistage De 50 à 79 ans,

Le dépistage est gratuit une fois par an. Pourtant, seulement 40% des femmes se font dépister. Une mammographie suivie d'un traitement approprié permet de sauver des milliers de vies chaque année.

Plus de 96 % des femmes dont le cancer du sein a été diagnostiqué en début de maladie survivent plus de cinq ans.

 

La guérison

Le cancer du sein est une maladie dont on guérit. En moyenne, 5 ans après le premier diagnostic, 85% des patientes sont encore en vie.

Sur 5 grosseurs cancéreuses, 4 sont bénignes.

Une femme a 6 fois plus de risque d'être quittée à l'annonce d'un cancer qu'un homme.

 

Le taux de séparation ou de divorce, est de 20,8% pour les femmes malades, contre 2,9% pour les hommes malades.

 24% des personnes interrogées ne vivaient plus avec la même personne deux ans après le diagnostic du cancer.

Jean Nocret

Nancy, vers 1615 - Paris, 1672

Anne d'Autriche

Huile sur toile

Troyes

Musée des Beaux-Arts

A la mort du roi Louis XIII, Anne d'Autriche assure la Régence du royaume pendant la minorité du roi Louis XIV. 

Habit de veuve.

--------------

 

 

Anne d'Autriche
1601 - 1666. 
Reine de France.
Paris 
Jardin du  Luxembourg
--------
 

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Représentations de Bouddha

Publié le par bmasson-blogpolitique

Bouddha:

La Chine

Représentations de Bouddha
Représentations de Bouddha
Représentations de Bouddha
Représentations de Bouddha
Bouddha et Shiva

Bouddha et Shiva

Représentations de Bouddha

Le Vietnam:

Ho Chi Minh ville

Pagode de la Dame Céleste

Hanoi

Temple de la Tortue

Hanoi

Grotte dans la zone Thung Nahm Bird

Art vietnamien

Le fertilité, au féminin, dans le temple de Hoi An

Hanoi

 

Pichon

Bouddha

Uzès

Pagode Hong Hien

Fréjus

Pagode Hong Hien

Fréjus

 

Bouddha

Style de Mandalay

Myanmar

Fin du 19e siècle – Début du 20e siècle

Bois laqué doré, incrustations de verrerie sur pâte de laque.

En signe de compassion, le Bouddha tient le fruit du myrobolan, une sorte de petite prune à vertus médicinales.

Le bouddhisme ancien (theravada)

Les laques et les dorures brillent pour honorer les « trois joyaux » que sont le Bouddha, son enseignement et la communauté des moines. Le don de ces précieux objets est aussi une source de mérites et de bonnes renaissances.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Les amulettes de Thaïlande

Les moines bouddhistes créent une infinité d’amulettes à partir de l’image du Buddha, d’êtres fantastiques et de diagrammes magiques. Les matériaux sont variés et gardés secrets : métaux précieux, racines, os, mélanges d’huiles et de terre.

Fruits de l’arbre mythique, makaliphon

2013

Fruits séchés.

Musée du Quai Branly

Paris

 

Paris

Musée Cernuschi

Bouddha

Chine

Pierre

Sui (581 - 618)

 

 

 

Bouddha Amitabha

Marbre

Qi du Nord (550 - 577)

Ces croyants renaissent en sa terre pure en émergeant d'une fleur de lotus.

Musée Cernuschi.

 

 

 

Bouddha

Culture khmère

Thaïlande

Xe - XIIe siècle.

Bronze

Fontevraud

Abbaye royale

--------

Bouddha

Siam - Culture dvaravati

Thaïlande

VIIIe - IXe siècle.

Bronze

Fontevraud

Abbaye royale

Tête de Bouddha

Epoque d'Ayutthaya, style de Sokhothai

Siam - Thaïlande

XVII e siècle.

Calcaire blanc

Fontevraud

Abbaye royale

--

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Robespierre, Marat, Danton. Louis XVI - Fouché - Marie-Antoinette

Publié le par bmasson-blogpolitique

Maximilien Robespierre.

Maximilien Marie Isidore de Robespierre, ou Maximilien Robespierre, est un avocat et un homme politique français né le 6 mai 1758 à Arras et mort guillotiné le 28 juillet 1794 à Paris, place de la Révolution. Maximilien de Robespierre est l'une des principales figures de la Révolution française et demeure aussi, l'un des personnages les plus controversés de cette période.

Idéaliste imprégné des idées de Jean-Jacques Rousseau, Robespierre est soucieux de soulager les pauvres et de fonder une société plus juste. Ce souci de la justice sociale l'a rapidement rendu détestable aux yeux des révolutionnaires qui, fidèles aux idées de Voltaire (l'ennemi de Rousseau), étaient davantage soucieux de promouvoir le libéralisme économique (ex. : Loi Le Chapelier de 1791). La chute de Robespierre le 9 Thermidor marque la fin de la Terreur, mais aussi l'abolition des mesures sociales qu'il avait prises en faveur des pauvres (la Loi du maximum général par exemple, qui contrôlait le prix du pain* et du grain).

*

Bannette

Rouen, vers 1725

Faïence.

"Oserais-je expliquer ici que la plus grande, la plus importante, la plus utile règle de toute l'éducation? ce n'est pas de gagner du temps, c'est d'en perdre."

Jean-Jacques Rousseau

 

Des villes ont rendu hommage à Robespierre en donnant son nom à des places, des rues, des bâtiments publics.

Rues, boulevards, avenues : (non exhaustif)

Sprimont (Belgique)

Arras

Maximilien Robespierre à Arras 
Rue Maximilien Robespierre.

 

Aulnay sous Bois

Fontenay

Chaumont

Talence

Beaurains

Montreuil

Montpellier

Bagnolet

Saint Priest (69)

Saint Paul les Dax (40)

Romilly sur Seine (10)

Sète (34)

Palaiseau

Saint Pierre des Corps

La Trinité (97)

Poissy

Brest

Sète

François Desnoyer

Joute à Sète – 1950

Huile sur contre-plaqué

Musée Desnoyer

Saint-Cyprien

 

Monceau les Mines

Vitry sur Seine

La Rochelle (17)

Le Havre (76)

Achères

La Ricamanie

Saint Etienne (42)

Givors

Chambry (02)

Poitiers (96)

Reims

Toulon

Aubagne (13)

La Garde

Malakoff

Pontault

Combault

Méricourt

Brive la Gaillarde

Issy les Moulineaux

Villeneuve les Salines

 

 

Places : Marseille

Chatenay Malabry.

Quartiers Robespierre : Ivry sur seine

Montreuil

Vitry sur Seine

Aubervilliers

Morsang sur Orge

Galerie Robespierre : La Grande Synthe (59)

Cinéma Robespierre : Vitry sur Seine

Métro Robespierre : Montreuil

Ecoles élémentaires Robespierre:

Guyancourt

 

Centrale des fluides du technocentre Renault

1995, Guyancourt (78)

Architecte : Jean-Baptiste Lacoudre

Technocentre Renault

1991 – 1997, Guyancourt (78)

Architecte : Valode et Pistre

Pavillon de l’Arsenal

Paris

 

Immeuble de  bureaux « L’Avancée »

Technocentre Renault

1991 – 1996, Guyancourt (78)

Architecte : Chaix et Morel

Pavillon de l’Arsenal

Paris

 

Nanterre

Saint-Denis (93)

Le Havre Aubervilliers

Bobigny

Rueil

Malmaison Morsang sur Orge

Fontaine (38) Villejuif Aubervilliers

Robespierre, Marat, Danton. Louis XVI - Fouché - Marie-Antoinette

Collèges : Port Saint Louis du Rhône

Saint Etienne du Rouvray

Saint Pol sur Mer (59)

Epinay sur Seine Goussainville (95)

Lycées :

Arras

Maximilien Robespierre à Arras 
Le lycée 

 

Lens

 

Robespierre

"L'art de gouverner...."

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Christophe Alevêque.
La Marseillaise
Octobre 2020.
 
"Robespierre voulait un homme nouveau.
Il a d'ailleurs coupé des têtes pour ça. 
Mais la sienne est tombée aussi."
 
C'est un avertissement à Macron et son entourage qui veulent mettre en place un nouvel ordre moral pour faire de la rééducation. 
 
NDLR: Gauche-droite, aimons-nous! 
Patrons, salarié-e-s, aimons-nous!
Macron, Français-e-s, aimons-nous!
 
Il y aura un effet boomerang car ça ne marchera pas...
--------------

 

Louis Léopold Boilly
La Bassée, 1761 - Paris, 1845
Portrait présumé de Robespierre
1758 - 1794
Huile sur toile
Lille 
Musée des Beaux Arts 
 
Boilly est portraitiste quand il débute sa carrière à Arras. C'est là qu'il fait la connaissance de Maximilien Robespierre, jeune avocat, avant qu'il ne devienne "L'Incorruptible".
 

Maximilien Robespierre

par

Hervé Leuwers.

Editions PUF.

 

La plaque apposée à la Conciergerie à Paris

La plaque apposée à la Conciergerie à Paris

La Conciergerie à Paris

La Conciergerie à Paris

Notre Dame de Paris et la Conciergerie

Notre Dame de Paris et la Conciergerie

Robespierre, Marat, Danton. Louis XVI - Fouché - Marie-Antoinette

Musée des Beaux-Arts de Reims

Jacques-Louis David (Atelier de)

1748 – 1825

La mort de Marat

Après 1793

Huile sur toile

Don David, 1879

Le tableau numéro 1 se trouve à Bruxelles. Ce tableau est une réplique. Il en existe trois : une à Reims, une autre à Paris, puis à Vizille, dans le musée de la Révolution, près de Grenoble. La dimension de ce tableau est un peu plus petite que la version de Bruxelles.

Ce tableau est considéré comme une icône majeure de la révolution française. Voici Marat retrouvé dans sa baignoire, assassiné par Charlotte Corday. Il résume la rigueur formelle du néoclassicisme qui s’impose dans les dernières décennies du XVIIIe siècle contre la sinuosité rocaille. Cette réplique aurait été retrouvée dans l’atelier de David après sa mort.

-----------------------------------------------------------------------------------

"La mort de Marat" de David –

 Fallait-il traînasser dans sa baignoire pendant la Révolution ?

D'après Jacques-Louis David.

Marat préfère la douche au bain

----------

 

 

Louis Léopold Boilly 
La Bassée, 1761 - Paris, 1845
Le Triomphe de Marat 
Vers 1794
Papiers marouflés sur toile 
Lille 
Musée des beaux Arts 
 
Exécuté sous la Terreur, ce tableau représente l'acquittement de Marat le 24 avril 1793 après avoir été accusé d'hostilité envers les Girondins. "L'Ami du Peuple" est porté en triomphe dans la salle des Pas Perdus du palais de Justice de Paris. Quelques mois plus tard, il est assassiné par Juliette Corday.

Charlotte Corday

Musée de la police à Paris

"Il semble que ce soit le sort inévitable de l'homme de ne pouvoir être libre nulle part."

Jean-Paul Marat

 

Evreux

Portrait de Charlotte Corday

Vers 1793

 

Charlotte Corday

Abbaye aux Hommes

Caen

 

 

Joseph Binard (atelier de)

1755 – 1818

Charlotte Corday

France, début XIXe siècle

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

 

 

Charlotte Corday

Portraits

Jean-Joseph Weerts 

Marat assassiné 

13 juillet 1793 

1880  

Paris 

Musée d'Orsay

-----

Stefan Zweig

Conscience contre violence

Traduction d’Alzir Hella

Le livre de poche

Avril 1936

Page 65

« Celui qui renonce si complètement aux joies de la terre voudra nécessairement faire de cette renonciation une règle générale et une loi pour autrui ; s’efforcera d’imposer aux autres ce qui est peut-être conforme à sa nature propre, mais contraire à la leur. Toujours _ l’exemple de Robespierre le montre encore _ l’ascète est le type le plus dangereux du dictateur. Celui dont la vie n’est pas pleinement humaine, celui qui ne pardonne rien, se montrera toujours intransigeant à l’égard des autres. »

Page 77

Balzac n’a-t-il pas écrit :

« Ceux qui voudront étudier les raisons des supplices ordonnés par Calvin trouveront, proportion gardée, tout 1793 à Genève... Pesez avec considérations et demandez-vous si Fouquier-Tinville a fait pire. La farouche intolérance religieuse de Calvin a été moralement plus compacte, plus implacable que ne le fut la farouche intolérance politique de Robespierre. Sur un théâtre plus vaste que Genève, Calvin eût fait couler plus de sang que le terrible apôtre de l’égalité politique. »

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Stefan Zweig

Fouché

Le livre de poche – Editions Grasset, 1969 –

 

Pages 94 et 95 :

Stefan Zweig explique que Tallien et Barras, en supprimant Robespierre pour ses vertus qui les incommodaient dans leurs agissements douteux, s’aperçoivent que la terreur est devenue impopulaire. Pour se faire aimer par la population, ils vont justifier leur vengeance personnelle par des motifs d’humanité. Maintenant que Robespierre est mort et qu’il ne peut plus parler, ils vont lui attribuer toutes les violences de la Révolution. Ces deux hommes, Tallien et Barras se donneront le beau rôle de douceur et d’hommes opposés aux exagérations.

C’est aussi l’aveu que la Révolution a commis des injustices. Ils trahissent l’esprit de la Révolution, et surtout, ils se trahissent eux-mêmes. Ils se rangent du côté des ennemis de la Révolution.

Du temps de Robespierre, être entouré de luxe ou s’en approcher faisait de cette personne un

« mauvais riche », expression de Fouché. Cette personne pouvait passer pour suspecte et c’était funeste pour elle. En 1791, on découvre que la guerre peut apporter du profit à quelques hommes. Robespierre et Saint-Just avaient contrecarré les « accapareurs ».

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rencontre à Martigues, à la librairie Alinéa.

Pierre Dharréville

Écrivain, journaliste, Pierre Dharréville est né en 1975. Membre du Parti communiste, où il est en charge de la culture, il est député de la 13e circonscription des Bouches- du-Rhône. Membre de la commission des affaires sociales, il est également porte-parole de son groupe à l’Assemblée nationale.

 

Pierre Serna

Pierre Serna, né le 28 septembre 1963 à Castres, est un historien français et spécialiste de la Révolution française. Il est actuellement professeur des universités à Paris I - Panthéon-Sorbonne, et directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution française.

 

 

Pierre Serna – Fouché*

 

« Il n’est pas seulement une girouette. Fouché est un ancien professeur qui avait vocation à devenir curé puis professeur dans un ordre religieux à Nantes. Il va sauver sa peau et se dédire. Derrière Fouché, il y a une colossale fortune de France. On ne parle jamais de cela. Pourquoi certaines personnes deviennent-elles des girouettes ? Dix ans après le « Dictionnaire des girouettes » paraît le « Dictionnaire des cumulards ». « 

Pierre Serna – Fouché

Le dictionnaire des cumulards**.

 

Le gars qui écrit ce dictionnaire a une autre stratégie. Ce n’est pas la stratégie de « Je suis offusqué par le changement d’opinion ». Il fait le calcul des salaires que les gars cumulent depuis la Révolution au Conseil d’Etat, en tant que député, en tant que représentant des conseils généraux, en tant qu’académicien, en tant que recteur, qu’inspecteur général.  Ces girouettes qui prétendent défendre l’intérêt supérieur de la patrie défendent leur intérêt personnel particulier. Fouché a une fortune colossale.

 

*

Joseph Fouché, dit Fouché de Nantes, duc d'Otrante, comte Fouché, est un homme politique français, né le 21 mai 1759 au Pellerin près de Nantes et mort le 26 décembre 1820 à Trieste.

 

**

La république des girouettes de Pierre Serna :

Pierre Serna 

La république des girouettes 

1789 - 1815

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pierre Serna – Chateaubriand – Talleyrand – Fouché

 

Fouché et Talleyrand sont deux figures parmi les girouettes de la France. Nous sommes dans l’antichambre de Louis XVIII en juillet 1815. Chateaubriand n’a pas toujours été fidèle mais il est un royaliste reconnu. Il attend d’être reçu par Louis XVIII. La porte s’ouvre et Chateaubriand, écrit avec la plume qu’on lui connaît : « Je vis entrer et s’avancer vers moi le Vice appuyé sur le Crime. Talleyrand avec Fouché venaient faire leur cour au roi. » Fouché est régicide. Talleyrand a retourné sa veste tant et plus. Chateaubriand est estomaqué. « C’est incroyable que la malhonnêteté qui est le contraire de l’intégrité politique, ose venir et revenir ».

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

COMMENT LA CHUTE DE ROBESPIERRE A INAUGURÉ LE RÈGNE DES TECHNOCRATES.
« Maximilien Robespierre, la veille encore l’homme le plus puissant de France, est étendu, couvert de sang et la mâchoire fracassée. Le grand fauve est capturé. La Terreur prend fin. Avec elle s’éteint l’esprit enflammé de la Révolution ; l’ère héroïque est terminée. C’est l’heure des héritiers, des chevaliers d’industrie et des profiteurs, des faiseurs de butin et des âmes à double visage, des généraux et des financiers ». C’est par ces mots que Stefan Zweig évoque le 9 Thermidor an II (27 juillet 1794).
 
(…) Les premiers estiment que la République se construit par la lutte qu’elle mène contre les ennemis du bien commun : les monarques coalisés contre la France, les nobles émigrés et, ajoutent certains, une nouvelle aristocratie, « celle des riches 
(…) L’analyse des Thermidoriens est toute autre. Ils proclament que le paysan et le noble, le plébéien et l’aristocrate, le pauvre et le riche, ne sont opposés que sur un malentendu.
(…) Conclusion logique de ce raisonnement : le suffrage universel est supprimé dans la Constitution de 1795, et remplacé par un suffrage censitaire 
(…) Les conflits qui opposent « gens de bien » et « gens de rien » sont le fruit d’une mauvaise appréhension de la situation.
(…)  Le 9 Thermidor tue ces projets sociaux dans l’œuf. L’Assemblée nationale s’empresse de mettre fin à ce système d’économie dirigée et de redistribution sociale, qui aurait précipité la France vers la « ruine du commerce ».
(…) « Je ne connais qu’un moyen de conserver la propriété », écrivait Mme de Staël : « concentrer le pouvoir entre les mains des propriétaires ». 

Robespierre  

Fête de l'humanité 2019

 

-----------------------------------------------------

 

Maximilien Robespierre à Arras
La maison  où il vécut entre 1787 et 1789.
Hommage de la Société des Etudes Robespierristes et du Comité du Monument de Robespierre.
Maximilien Robespierre à Arras 
Sa vie
Les Enfants d'Arras.
 
"Né à Arras le 6 mai 1758, mort à Paris le 28 juillet 1794.
Il naît dans une famille de petite noblesse. Orphelin à six ans, il fait ses études au collège des Oratoriens d'Arras, puis au lycée Louis Le Grand à Paris. Elève brillant, il s'enthousiasme pour les idées de Jean-Jacques Rousseau.
Il exerce comme avocat à Arras dès 1781.
Il habite cette maison avec sa soeur Charlotte et son frère Augustin.
Il côtoie la société arrageoise et les membres ses sociétés savantes à l'hôtel Dubois de Fosseux.
En 1789, il participe à la rédaction pour le Tiers Etat des cahiers de Doléances de la ville et est élu député du Tiers Etat.
Il demeure l'un des personnages les plus controversés de la période révolutionnaire."
---------------
Arras : un projet de musée dédié à Robespierre, figure controversée de la Révolution Française.
"Le projet d’un centre d’interprétation consacré à Robespierre, un des enfants d’Arras, est en cours de réflexion", a confirmé samedi sur Twitter Frédéric Leturque, le maire UDI d'Arras, à la suite d'un article publié par Libération. "Nous y travaillons collectivement avec raison et intelligence".
( …)  "Il est impossible de créer l'avenir si on ne comprend pas l'histoire. (Robespierre) a apporté à notre démocratie peut-être autant qu'il a pu lui prendre". "Nous aborderons autant la légende noire que la légende dorée", assure Laurent Wiart, son directeur du patrimoine.

(…) Les historiens Guillaume Mazeau et Hervé Leuwers - deux spécialistes de la Révolution Française - feront partie des commissaires scientifiques de ce projet de musée Robespierre à Arras, sous la responsabilité de Gérard Barbier, président de l'Université pour tous de l'Artois. 

(Espérons qu’ils ne vont pas le démolir….NDLR)

Louis Léopold  Boilly

Robespierre

Romans

Musée de la chaussure

Homme politique chez Labille-Guiard qui donne de lui un portrait officiel, Robespierre est au contraire saisi par Boilly dans son intimité. Le petit format du tableau vient encore souligner cet aspect calme du bourgeois intellectuel qui travaille à ses affaires dans l’appartement que lui loue le menuisier Duplay rue du Faubourg-Saint-Honoré. Assis à un bureau à cylindre, Robespierre s’est arrêté d’écrire pour regarder le spectateur, tandis qu’un petit chien de salon quête ses caresses. Dans les deux cas, le futur Incorruptible est montré avec un léger sourire qu’on n’imagine pas chez lui, homme rationnel et froid. Il est pourtant un travailleur de l’esprit, théoricien politique chez Boilly. Mais ce n’est que plus tard qu’il deviendra le « tyran » que l’histoire a retenu, aux idées rigides, n’hésitant pas à sacrifier ses amis aux nom d’idéaux. Ces deux tableaux ne donnent pas à voir ce personnage honni par certains, adulé par d’autres. Cependant, ni Labille-Guiard ni Boilly n’ont réussi à montrer l’essentiel de la personnalité de Robespierre, cette intime conviction du droit naturel qui l’habitait et le porta à vouloir régénérer l’homme… Il n’y aura plus de portraits de lui durant la Convention, sinon un anonyme du musée Carnavalet, toujours avec cet éternel sourire indéchiffrable.

En 1800, Napoléon organise une nouvelle pratique et consolide les pouvoirs. Il divise pour mieux régner. La police est divisée en deux avec d'une part la Préfecture de police et de l'autre le Ministère de la police dirigé par Fouché. Les deux parties ne s'apprécient pas.

Vidocq* envoie des moutons pour espionner et infiltrer les prisons.

Arras

Ses enfants

Eugène François Vidocq

24/07/1775, Arras - 11/03/1857, Paris

Enfant turbulent, son père le fait emprisonner à la suite de vols successifs et de méfaits dans l'espoir de l'assagir. (NDLR: quelle démission paternelle....)

I exerce tous les métiers et finit au bagne de Brest pour faux en écriture. Après deux évasions, il offre ses services à la police comme indicateur.

Il devient chef de la sûreté et le reste jusqu'en 1827.

Il crée la première agence de détectives privés.

Honoré de Balzac s'en inspire pour Vautrin et Victor Hugo pour Jean Valjean.

Eugène Sue s'en est inspiré pour Rodolphe de Gerolstein dans Les mystères de Paris et Alexandre Dumas  père pour le policier Jackal dans Les Mohicans de Paris.

----------------

 

 

 

Monument à Danton en Bronze, situé sur la place Henri Mondor au métro Odéon, en bordure du boulevard Saint-Germain, réalisé par Auguste Paris et érigé en 1891 à l'emplacement de la maison du tribun.

Robespierre, Marat, Danton. Louis XVI - Fouché - Marie-Antoinette
Robespierre, Marat, Danton. Louis XVI - Fouché - Marie-Antoinette
Robespierre, Marat, Danton. Louis XVI - Fouché - Marie-Antoinette
"De l'audace, toujours de l'audace!"

"De l'audace, toujours de l'audace!"

"Après le pain, l'éducation"

"Après le pain, l'éducation"

 

Gilles Aillaud
1928 – 2005
Il était peintre, dessinateur, graveur, scénographe, écrivain et poète.
Peintre depuis son plus jeune âge et philosophe de par sa formation, il s’engage dans le Salon de la jeune peinture entre 1964 et 1971.
Avec Eduardo Arroyo et Antonio Recalcati, ils réalisent plusieurs œuvres collectives provocatrices reconnues comme fondamentales dans l’éclosion du mouvement de la Figuration narrative.
Au théâtre, il conçoit avec une trentaine de metteurs en scène de sa génération (Klaus Mickael Grüber, Jean Jourdheuil, Luc Bondy, etc) des scénographies.
Il réalise un ouvrage de lithographies au Kenya (second tome de l’Encyclopédie de tous les animaux) avec l’éditeur Franck Bordas, l’écrivain Jean-Christophe Bailly et la photographe Inanna Andreadis.
Au départ, il peint les animaux enfermés, puis les animaux en liberté.
 
« Lorsque je peins, je cherche seulement à dire quelque chose, en ne songeant à la manière de peindre plus précise, plus claire, plus insistante, la parole. » Gilles Aillaud
-----------------------------

Pierre Roche

1855 – 1922

Saint-Just

Salon de 1903

Plâtre patiné

 

Louis Antoine Léon de Saint-Just (1768 – 1794) est une figure de la Révolution française. Orateur et homme d'action, il est réputé pour son intransigeance et fut surnommé « l'Archange de la Terreur ».

Proche de Robespierre, la crise de Thermidor le fera arrêter et guillotiner en 1794, à l'âge de 26 ans.

Issu d'une famille aisée, Pierre Roche suit une formation artistique à Paris.

Mon Saint-Just

d'après David d'Angers

Petit Palais

Paris

 

----------------------------------------------------

Emmanuel-Joseph Sieyès ou l'abbé Sieyès, né le 3 mai 1748 à Fréjus et mort le 20 juin 1836 à Paris, est un homme d'Église, homme politique et essayiste français, surtout connu pour ses écrits et son action pendant la Révolution française. Directeur, il est, au début du Consulat, consul provisoire. Il est ensuite président du Sénat conservateur et comte de l'Empire.

Entré dans les ordres sans vocation religieuse, Emmanuel-Joseph Sieyès, vicaire général à Chartres, se passionne pour les idées nouvelles et les questions sociales. En 1789 il publie : « Qu'est-ce que le tiers état ? Tout. Qu'a-t-il été jusqu'à présent ? Rien. Que demande-t-il ? À devenir quelque chose».

On lui attribue le texte du serment du Jeu de paume  du 20 juin 1789.

Pendant la Révolution française, il propose de multiples réformes : mode de répartition des impôts, création des gardes nationales, division du pays en départements, réorganisation judiciaire.

« Ils veulent être libres mais ne savent pas être justes. » Il prononce ces paroles à propos de l’abolition de la dîme à laquelle il est opposé.

Robespierre l’appelle « la taupe de la révolution ». Après s’être terré (il dira : « J’ai vécu ») il réapparaît après Thermidor.

Il est exilé après Waterloo comme régicide. Il termine sa vie dans l’indifférence générale.

 

Joseph II est le frère de Marie-Antoinette.

Joseph de Lorraine, en tant qu'empereur des Romains, Joseph II, fils aîné de François de Lorraine, grand-duc de Toscane puis empereur des Romains, et de Marie-Thérèse d'Autriche, il succéda à son père comme empereur des Romains en 1765 et devint alors corégent des possessions héréditaires des Habsbourg; il hérita de celles-ci en 1780 à la mort de sa mère, l'impératrice Marie-Thérèse. 

 

 

Louis XVI

Musée d'Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse 

 

Anicet Charles Gabriel Lemmonier

Portrait de Louis XVI

Légion d'honneur à Paris

 

Stéphane Bern et Lorant Deutsch ne sont pas des professeurs d'histoire...

 

Joseph Siffred Duplessis

Portrait de Louis XVI en costume de sacre

1725 - 1802

Peintre ordinaire du ROY.

Le portrait a été donné au Marquis de Becdelièvre, résident de la Chambre des Comptes de Bretagne en 1775.

Le jeune roi de 22 ans porte le costume de l’ordre du Saint-Esprit, manteau et grand collier. C’est l’un des costumes de l’Ordo porté par le roi lors de la cérémonie du sacre.

Palais de Tau

Reims

 

La mort de Danton

Arthur Adamov, traducteur du texte de Georg Büchner

par Jacno

 

Marcel Jacno

1904 - 1989

Maison Jean Vilar

Avignon

08 19

 

Graphiste, typographe, Jacno est un homme de caractère(s). Il crée son alphabet pour ses affiches.

A la fin des années 1920, il travaille pour le cinéma. Dessinateur, il publie des caricatures dans la presse.

En 1947, il finalise le conditionnement du paquet de cigarettes des « Gauloises » (signature émise à un milliard et demi d’exemplaires par mois). Il travaille pour les parfumeurs.

Il travaille la mise en page dans les journaux (Ici Paris, Radar, Détective), dans l’édition (Julliard, Denoël, Hachette), dans les ouvrages (la Bible).

En 1951, il rencontre Jean Vilar. Il contribue à développer la notoriété du TNP, puis de nombreux théâtres parisiens.  

 

Retraite 

Louis XVI renonce à sa retraite en 1793 

12 19

 

----------------------------------------------

Louis XVI 
Paris 
Hôtel de la Marine
 
------------ 

Marie-Antoinette I Quelle Histoire - TV5 Monde

De toutes les reines de France, Marie-Antoinette est sans doute l’une des plus admirée et détestée à la fois. La pétillante Autrichienne est mariée très jeune à Louis XVI, héritier du trône de France. Des fastes de la cour de Versailles aux tourments de la Révolution française, découvrez l’histoire de la dernière grande Reine de France. TV5Monde et Quelle Histoire s’associent pour proposer une sélection de vidéo sur les grands personnages de l'histoire.

 

Louis XVI en buste

de Luc Sicard

1746 - 1825

Médaillon

Miniature peinte sur ivoire

Signé et daté 1787

Musée Jacquemart André 

Portrait de Marie-Antoinette costumée à l'Antique

Attribué à François Dumont

Médaillon

Miniature peinte sur ivoire

Musée Jacquemart André 

 

------------------

Jean-Baptiste Charpentier le Vieux

1728 - 186

 

La famille du Duc de Penthièvre dit la tasse de chocolat.
Scène d'intérieur :
une famille à l'heure du chocolat.
Salon de la famille de Louis Jean Marie Bourbon duc de Penthièvre, amiral, homme assis, de trois-quarts ; Louis Alexandre prince de Lamballe, homme assis, de trois-quarts ; Savoie Marie Thérèse Louise, princesse de Lamballe, femme assise, de trois-quarts, avec son chien, reflet dans le miroir ; Louise Marie Adélaïde de Bourbon, femme en pied, de trois-quarts, reflet dans le miroir ; comtesse de Toulouse, femme assise, de trois-quarts

 

Romans

Musée de la chaussure

 

Marie-Thérèse-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, dite « Mademoiselle de Carignan » ou « Madame de Lamballe », est une princesse de la Maison de Savoie née à Turin le  et morte à Paris le .

En 1767, elle épouse Louis Alexandre de Bourbon. Elle est veuve l'année suivante, à 19 ans.

Amie de la dauphine Marie-Antoinette qui, devenue reine, la nomma surintendante de sa maison, elle fut supplantée par la duchesse de Polignac  dans l'affection de la souveraine, à qui elle resta néanmoins toute dévouée, ce qu'elle paya de sa vie.

La mort de la princesse de Lamballe est un effroyable témoignage des horreurs commises lors des massacres de septembre 1792.

Le 3 septembre 1792, c’est l'effroyable dépeçage de la princesse de Lamballe par les égorgeurs sans-culottes. Sa tête est promenée au bout d’une pique.

 

----------------

p 499 : les bijoux, tissus, peintures à la Cour :

 

Madame Clotilde* est la soeur de Louis XVI. Goldoni doit lui donner des cours de langue italienne. Mais les leçons sont interrompues « par des bijoutiers, par des joailliers, par des peintres, par des marchands ; j’entrais parfois dans sa chambre pour être témoin du choix des étoffes, du prix des bijoux et de la ressemblance des portraits. »

 

*

Marie Adélaïde Clotilde Xavière de France, dite Madame Clotilde, née à Versailles le 23 septembre 1759 et morte le 7 mars 1802, fille du dauphin Louis et de Marie-Josèphe de Saxe, et petite-fille de Louis XV, sœur des rois de France Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, fut reine de Sardaigne de 1796 à sa mort.

 

 

Mémoires

Carlo Goldoni

Editions Mercure de France 1965 et 1988

Fin de l’écriture en 1787.

--------------

Page 96 – Danton et l'amour :

« Le travail que vous assurez exige beaucoup d'amour et je pense à l'instant à Danton qui disait : « L'amour, c'est ce qui met en mouvement les étoiles. »

 

Jacques Chancel

La nuit attendra

Éditions Flammarion, 2013

---------------------

Graph 

Rouen 

Un roi décapité

03 21

---------------

Edward Carey a écrit "Petite", une fiction sur Marie Tussaud, qui était d'une taille très petite.

Madame Tussauds est un musée de cire fondé en 1835 à Londres par l'artiste française Marie Tussaud.

Madame Tussauds est un musée de cire créé à Londres par Marie Tussaud, en 1835. ... Il expose des statues en cire de personnes célèbres. On peut y trouver comme mannequins Justin Bieber, Lady Gaga, Élisabeth II du Royaume-Uni, William de Cambridge, et beaucoup d'autres.

Marie Tussaud, née Marie Grosholtz le 1 décembre 1761 à Strasbourg et morte le 16 avril 1850 à Londres à l'âge de 88 ans, est une sculptrice française.

Le médecin fait venir Marie avec sa mère en 1767 et l'emploie dans ses nombreuses réalisations en cire dont sa première exposition en 1770, qui en raison de son succès déménage en 1776 au Palais-Royal.

 La Révolution lui permit d'élargir ses talents avec la création de masques mortuaires de célébrités exécutées.

La statue de cire de Voltaire est exposée chez Madame Tussauds, à Londres. ... La cire fut alors employée pour fabriquer des masques mortuaires des victimes de la Révolution tels que Louis XVI, Marie-Antoinette, Marat et Robespierre.

 

---------------

Marie-Antoinette 
Paris 
Hôtel de la Marine
----------

 

Danton et Robespierre.

Forum social

Fête de l’Humanité

09 21

 

Danton et Robespierre

Compagnie Furiosa

Bourse du travail de Malakoff.

 

Théâtre

Conscience, vice, vertu, guillotine…. !!!

--------------

Robespierre, un terroriste ?

Qui était Robespierre ? "Terroriste" sanguinaire, ardent républicain, démocrate, bouc-émissaire ?

Hervé Leuwers (professeur d'Histoire moderne à l'Université de Lille) et Cécile Obligi (historienne, conservatrice à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne) reviennent sur l'image du révolutionnaire et ses raisons d'être.

---------

Quelques photos extraites de la vidéo:

Robespierre un terroriste?
Par David d'Angers 
H Leuwers et C Obligi.
 
------------- 

 

La guillotine.
 
---------------

La terreur est une émanation de la vertu.

Démocratie et besoins de la patrie en temps de révolution.

La vertu est le ressort d'un gouvernement populaire en temps de paix.

------------

Parmi les membres du Comité de salut public, c'est Robespierre seul qui portera la responsabilité des années de terreur.

-----------

 

 

Portraits de Maximilien Robespierre.

-----------------

Maximilien Robespierre 

Paris 

Musée Carnavalet 

-----------

Robespierre 

Un royaliste s'attaque à la créatrice du musée Robespierre à Arras.

06 22

------------

 

Robespierre.

Rassemblement à Arras le 11 juin 2022.

---------------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Armelle: "Mais n'te promène donc pas toute nue!"

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

Mais n’te promène donc pas toute nue !

De Georges Feydeau augmentée de la saynète de Georges Courteline « La Peur des coups »

 

Avec Armelle.

 

 Le rôle qu’Armelle a endossé est déchaîné et plein de démesure. Armelle joue à un rythme endiablé, en rajoutant dans les intonations et les effets d’actrice, frôlant la caricature mais ne l’atteignant pas. Elle joue sur tous les registres : aguicheuse, capricieuse, autoritaire, volontaire, têtue, manipulatrice, naïve, inconstante et désarmante.

 

Parfois, elle défend le féminisme, parfois elle défend les préjugés sexistes.

 

Parfois, elle défend son mari mais elle le trahit aussi.

 

Parfois elle défend la politique (son mari est député vers 1910) et peut aussi se moquer des présidents qu’elle n’aime pas.

 

 

 

Sur scène, Armelle tempête, hurle, danse, trépigne, se pâme, remue du jupon, montre ses dessous, interpelle les hommes, joue sur les mots, défend son intérêt et ne lâche pas le morceau.

Elle virevolte, exulte, se transcende, séduit, saute, éructe et se questionne. Si, selon Feydeau, à cette époque, les femmes n’avaient aucun pouvoir dans la société, elles se rattrapaient au sein de la vie privée !

C’est un vaudeville très rythmé. Le metteur en scène s’est permis de rajouter quelques digressions actuelles qui ne manquent ni de piquant ni d’humour…

Armelle: "Mais n'te promène donc pas toute nue!"

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Khâemouaset

Publié le par bmasson-blogpolitique

Exposition Khâemouaset à Arles

 

Hommage rendu par les peuples au pharaon

Calcaire

Saqqara

Tombe de Horemheb

Musée du Louvre

 

Le relief met en scène plusieurs peuples par rangées : les Asiatiques, les Nubiens* et les Libyens. Ils représentent les peuples étrangers se soumettant au roi d’Égypte qui était Toutânkhamon ou Aÿ.

 

 

----------------------------

*

Charles Cordier 

Cambrai, 1827 - Alger, 1905

Nubienne 

1851

Bronze

MUMA 

Le Havre 


------------------------------

Buste de fonctionnaire memphite

Calcaire

Probablement Saqqara

Nouvel empire : XIXe dynastie.

Règne de Ramsès II (1279 – 1213 avant Jésus-Christ)

Les cartouches sont inscrits sur les épaules sont celles de Ramsès II. Ils servent de symbole d'allégeance au souverain.

Relief avec une architecture

Calcaire

Memphis

Nouvel Empire : fin de la XVIIIe – XIXe dynastie (1550 -1186 avant Jésus-Christ)

Londres

Ce relief rappelle l'architecture des cours entourées de colonnades qui précédaient les tombes de la religion memphite. Une table d'offrande est représentée au centre. Elle est chargée de victuailles figurées selon les codes de la perspective rabattue qui donne une impression d'empilement.

Groupe statuaire de Amenouahsou et Henoutoudjebou devant Osiris

Probablement Saqqara : près du complexe funéraire de Téti Ier.

Nouvel Empire : fin du XVIIIe – début de la XIXe dynastie

Marseille

Ce monument représente le scribe du roi Amenouahsou et son épouse rendant le culte à une image d'Osiris partiellement détruite. Téti vécut plus de 1 000 ans avant ce couple et faisait au Nouvel Empire l'objet d'une déification.

-------------------

Un sage égyptien et sa femme Homokht et Toy

 

Musée du Louvre

Bas relief, récolte du papyrus

Calcaire

Thèbes – Temple de Montouhotep -

Moyen Empire – XIe dynastie – Règne de Montouhotep-Nebhépetré

Seconde moitié du XVI e siècle avant J-C

Genève

Outre la confection de feuillets destinés à l'écriture, le papyrus servait aussi à la fabrication de cordes, de flotteurs ou de légères embarcations utiles aux chasseurs et pêcheurs.

 

Papyrus de Nespokochouty

Papyrus

Thèbes ouest

Troisième Période intermédiaire – XXIe dynastie – 1070 – 945 avant J-C

Louvre

La scène centrale de ce papyrus montre la vision égyptienne de l'organisation du monde : la déesse-ciel Nout, nue, s'arc-boute pour former la voûte céleste, tandis que le corps contorsionné du dieu-terre Geb constitue le sol. Entre eux chemine la barque du dieu solaire.

 

Pectorol en forme de faucon

Or – Bleu égyptien – Lapis- Lazuli – Turquoise – Verre

Saqqara – Sérapéum – Petits Souterrains – Chambre de la momie au masque d'or.

Nouvel Empire – XIXe dynastie – Règne de Ramsès II

Louvre

 

Près de 400 éléments colorés, enchâssés dans un cloisonné d'or, composent le plumage du faucon. Deux exemplaires assez semblables ont été retrouvés placés sur le cou et la poitrine du roi Toutânkhamon.

Masque de momie

Or – Cornaline – Amazonite

Saqqara – Sérapéum – Petits souterrains

Chambre de la momie au masque d'or.

Nouvel Empire – XIXe dynastie – Règne de Ramsès II – 1279 – 1213 avant J-C

Louvre

En raison des amulettes qui l'accompagnaient, ce masque mis au jour dans une salle éboulée des Petits Souterrains où étaient enterrés les taureaux Apis, est généralement considéré comme celui du fils de Ramsès II, Khâemouaset.

Papyrus de deuxième conte de Setné-Khôemouoset

Papyrus

Crocodilopolis

1er siècle après J-C

British museum

Même si Setné-Khâemouaset n'a pas grand-chose à voir avec son modèle historique, ce conte montre la prospérité du prince Khâemouaset. Plus de 1000 ans après sa mort, il était toujours considéré comme l'image même de l'érudit.

 

Papyrus de deuxième conte de Setné-Khôemouoset

 

Papyrus de deuxième conte de Setné-Khôemouoset

 

Rouen

Papyrus Cadet

Livre des Morts de Pa-di-Imen-neb-neset-taouy

Papier

332 – 30 avant J-C

Ensemble composé de dix-huit planches reproduisant le papyrus Cadet qui est conservé à la Bibliothèque Nationale de France.

 

Rouen

Stèle

Calcaire

Moyen Empire, 12e – 13e dynastie

Seule la partie inférieure de la stèle est conservée et il ne subsiste plus que deux registres dont le premier est lacunaire. Les hiéroglyphes incisés sont disposés en colonne à lire de droite à gauche. Le texte comprend une série de noms propres accompagnés d’un titre.

 

 

Rouen

Stèle de Pa-Ir-kep

Calcaire

Nouvel Empire

Ce fragment de stèle fausse porte dont seule la corniche à gorge et la première ligne de texte sont conservés, est gravé dans le creux. La ligne de texte, à lire de droite à gauche, présente la filiation de « Pa-Ir-kep , fils de Padi-iset, né de la maîtresse de maison Tchenetyoua. »

Paris

Musée Jacquemart André

Masque d'une momie d'Egypte

Epoque romaine

Plâtre peint, verre

Moyenne -Egypte

Masque funéraire féminin

Epoque romaine - 1er - 2e siècle.

Stuc peint - Restes de polychromie.

Fontevraud

Abbaye royale

 

Masque funéraire féminin

Epoque romaine du IIIe siècle

Le Mans 

Musée de Tessé

--------

The Egyptian Heptup discovers contrapposto

Illustration: Peter Duggan

 

L’égyptien Heptup découvre le contrapposto*

Illustration : Peter Duggan

 

*

Contrapposto :

NOM MASCULIN

Dans une statue, position debout au repos dans laquelle le poids du corps se reporte sur une seule jambe, cependant que l'épaule au-dessus de cette jambe remonte (hanchement contrarié).

 

Peter Duggan imagine comment un Égyptien a adopté une nouvelle position moderne contre l’ancien style de représentation 2D.

 

    • - Oh ! Est-ce là Heptup ?
    • - Il semble fantastique.
    • - Comment c’était la Grèce, Heptup ? Tu sembles très détendu.
    • - Oui. Je me tiens dans la position de contrapposto en ce moment. Je porte tout tout mon poids du corps sur une seule jambe. Je me sens très dynamique.
    • - J’aime voir comment ses hanches et ses épaules ne sont pas parallèles. Il semble si … vivant.
    • - Et si gracieux.
    • Peter Duggan est un caricaturiste australien, vivant à Londres, qui réalise des dessins pour The Guardian.
    • ---------------------

Les égyptologues utilisent les technologies réservées aux malades pour percer les secrets des corps embaumés. Une équipe de scientifiques égyptiens est ainsi parvenue à reconstruire avec une précision inédite le corps du pharaon Amenhotep Ier.

L'Humanité.

 

02 22

------------------

Naples 

Musée national d'archéologie.

Egypte 

Stèle d'Amenhotep scribe et directeur du festival d'Osiris.

 

“Amenhotep nicknamed  Huy, scribe of the table and the director of the festival of Osiris.

Amenhotep surnommé Huy, scribe de la table et directeur du festival d'Osiris. »

 

Nouveau royaume.

19e Dynastie.

Autour du règne de Séthy (1292 – 1279 avant J-C).

Memphis ?

 

Amenhotep called Huy was Viceroy of Kush under Tutankhamen. He was the successor of Tuthmosis, who served under Akhenaten. He would later be succeeded by Paser I. Huy was the son of a lady named Werner. His father is not known. Huy was married to Taemwadjsy, chief of the harem of Amun and of the Harem of Nebkheperure.

 

Amenhotep appelé Huy était vice-roi de Kush sous Toutankhamon. Il était le successeur de Tuthmosis, qui a servi sous Akhenaton. Il sera plus tard remplacé par Paser I. Huy était le fils d'une dame nommée Werner. Son père n'est pas connu. Huy était marié à Taemwadjsy, chef du harem d'Amon et du harem de Nebkheperure.

 

----------------------

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Van Gogh à Arles, à Paris, à Saint-Rémy-de-Provence, à Tarascon - Eastwood

Publié le par bmasson-blogpolitique

Portrait de Vincent van Gogh

« Zola et Balzac en tant que peintres d’une société, d’une nature dans son ensemble, causent à ceux qui les aiment des émotions artistiques rares pour cela même qu’ils embrassent le tout de l’époque qu’ils peignent. »
Vincent van Gogh

La fondation van Gogh à Arles

« Dans le temps tu disais souvent qu’il faudrait que l’on publie un livre sur Monticelli. Eh bien, j’ai vu une vingtaine de très belles lithographies d’après lui faites par un nommé Lauzet. Il y aura aussi un texte, l’artiste doit venir voir nos tableaux pour voir s’il y en a qu’il veut reproduire.»

Theo Van Gogh

(Lettre à Vincent van Gogh, Paris, décembre 1889)

Choix de textes de Vincent à Théo

«Je voudrais peindre des hommes ou des femmes avec ce-je-ne-sais-quoi d'éternel qui était autrefois symbolisé par l'auréole et que nous cherchons à rendre par le rayonnement et les vibrations de nos couleurs.»

Vincent van Gogh

«J'ai eu une semaine d'un travail serré et raide dans les blés en plein soleil, il en est résulté des études de blés, paysages (…) sur un champ labouré, un grand champ de mottes de terre violettes, montant vers l'horizon un semeur bleu et blanc. A l'horizon un champ de blé mûr court.»

Vincent à Théo

Vincent

 

« Mais pendant la moisson mon travail n’a pas été plus commode que celui des paysans qui font cette moisson eux mêmes. Loin de m’en plaindre c’est justement alors que dans la vie artistique, quand bien même qu’elle ne soit pas la vraie, je me sens presqu’aussi heureux que je pourrais l’être dans l’ideal, la vraie vie. »
 

Vincent van Gogh

(Lettre à Theo, Arles, 1 juillet 1888)

 

 

«Au lieu de chercher à rendre exactement ce que j'ai sous les yeux, je me sers de la couleur plus arbitrairement pour m'exprimer fortement.»

Vincent van Gogh

La vie de Vincent Van Gogh

Vincent Willem van Gogh est un peintre et dessinateur néerlandais. Son œuvre pleine de naturalisme, inspirée par l'impressionnisme et le pointillisme, annonce le fauvisme et l'expressionnisme.

Le changement que je vais essayer de faire dans mes tableaux sera de faire davantage de figures.
C’est en somme la seule chose qui m’émotionne jusqu’au fond dans la peinture et qui me fait sentir l’infini. Davantage que le reste. »

 

Vincent van Gogh

(Lettre à Theo, Arles, 31 juillet 1888)

Vincent était le fils d'un pasteur, élevé dans une atmosphère religieuse et cultivée. Il était très émotif, manquait de confiance en lui et a lutté avec son identité et son orientation. Il croyait que sa véritable vocation était de prêcher l'Évangile; cependant, il lui a fallu des années pour découvrir sa vocation d'artiste. Entre 1860 et 1880, quand il a finalement décidé de devenir un artiste, van Gogh avait travaillé en vain comme commis dans une librairie, puis fut un vendeur d'art, et un prédicateur dans le Borinage (un district minier morne en Belgique) où il a été licencié pour excès de zèle.

 

Il est resté en Belgique pour étudier l'art, déterminé à donner le bonheur en créant la beauté. Les œuvres de sa première période Néerlandaise ont des tons sombres, fortement éclairées. Ce sont des peintures de genre dont la plus célèbre est "Les Mangeurs de pommes de terre" (1885). En cette année van Gogh est allé à Anvers où il a découvert les œuvres de Rubens et a acheté de nombreuses estampes japonaises.

En 1886, il est allé à Paris pour rejoindre son frère Théo, le gestionnaire de la galerie Goupil. A Paris, van Gogh a étudié avec Cormon, a inévitablement rencontré Pissarro, Monet, Gauguin. Après avoir rencontré les nouveaux peintres impressionnistes, il a essayé d'imiter leurs techniques; il a commencé à alléger sa palette très sombre et à peindre avec des courts coups de pinceau dans le style des impressionnistes. N’obtenant pas de succès à copier leur style, il a développé le sien, plus audacieux et non conventionnel.

 

En 1888, Van Gogh a décidé d'aller au sud à Arles où il espérait que ses amis le rejoindraient et l’aideraient à fonder une école d'art. À La Maison Jaune, van Gogh espérait que les artistes pourraient créer ensemble. Gauguin le rejoindra, mais avec des résultats désastreux. Le tempérament nerveux de Van Gogh a miné sa santé. Vers la fin de 1888, un incident a conduit Gauguin à finalement quitter Arles.

 

Van Gogh l'a poursuivi avec un rasoir ouvert, a été arrêté par Gauguin, mais a fini par couper une partie de son propre lobe de l'oreille. Van Gogh a alors commencé à alterner entre des accès de folie et de lucidité et a été envoyé à l'asile de Saint-Rémy pour des soins.

 

En mai 1890, après quelques années à l'asile, il semblait aller beaucoup mieux et il est allé vivre à Auvers-sur-Oise sous l'œil vigilant du Dr Gachet. Deux mois plus tard, il est mort par ce qui est soupçonné avoir été une blessure par balle auto-infligée "pour le bien de tous." Au cours de sa brève carrière, il n'a pas connu beaucoup de succès, il a vendu un seul tableau, vivait dans la pauvreté, la malnutrition et était surchargé de travail. L'argent qui avait été fourni par son frère, Théo, a été utilisé principalement pour des fournitures d'art, du café et des cigarettes.

 

Les plus belles œuvres de Van Gogh ont été produites en moins de trois ans dans une technique qui s’est développée de plus en plus passionnée en coups de pinceau, avec des couleurs symboliques intenses, en tension de surface, et dans le mouvement et les vibrations de la forme et de la ligne. La fusion inimitable de Van Gogh entre la forme et son contenu est puissante, dramatique, lyrique, rythmique, imaginative et émotionnelle. L'artiste a été complètement absorbé dans l'effort d'expliquer soit sa lutte contre la folie soit sa compréhension de l'essence spirituelle entre l'homme et la nature.

 

En dépit de son manque de succès de son vivant, l'héritage de van Gogh vit après avoir laissé un impact durable sur le monde de l'art. Van Gogh est maintenant considéré comme l'un des artistes les plus influents ayant contribué à jeter les fondements de l'art moderne.

Année de naissance: 1853

Décès Année: 1890

Pays: Pays-Bas

A Arles, ​Van Gogh peindra deux portraits très semblables de Madame Ginoux, la tenancière du Café de la Gare. La première version, qu'il décrira dans une lettre de novembre 1888 sous le nom "d'Arlésienne ... et sera exécutée en une heure". Il doit s'agir du portrait le plus sommairement exécuté, conservé par le Musée d'Orsay.

Madame Ginoux

L'Arlésienne (Madame Ginoux), ou Portrait de Madame Ginoux est le titre donné à un groupe de six peintures similaires par Vincent van Gogh, peint à Arles, Novembre 1888 (ou plus tard), et Saint-Rémy, Février 1890. L'Arlésienne signifie littéralement "la femme d'Arles"

Le sujet, Marie Jullian (ou Julien), est née à Arles 8 Juin, 1848 et y mourut 2 Août 1911. Elle a épousé Joseph-Michel Ginoux en 1866 et ensemble ils ont tenu le Café de la Gare, 30 place Lamartine, où Van Gogh a logé de mai à mi-Septembre 1888. Puis il a loué un meublé à la Maison Jaune à Arles.

Évidemment jusqu'à ce moment, les relations de Van Gogh avec M. et Mme. Ginoux étaient restées plus ou moins commerciales (le café est l'objet de Le café de nuit), mais l'arrivée de Gauguin à Arles a modifié la situation. Sa cour a charmé la dame, âgée d’environ 40 ans, et dans les premiers jours de Novembre 1888 (1 Novembre, ou plus probablement 2 Novembre) Mme Ginoux a accepté d'avoir une séance de portrait pour Paul Gauguin, et son ami Van Gogh. En une heure, Gauguin a produit un dessin au fusain tandis que Vincent a produit une peinture à grande échelle

 

Le Paradis – un peu plus loin.

Mario Vargas Llosa.

Traduit de l’espagnol (Pérou) par Albert Bensousssan.

2003

Editions Gallimard. Collection Folio.

Paul Gauguin est rentré en France après deux années passées à Tahiti. En 1893, il déprime.

Il ressent l’hostilité de ses congénères et commence à regretter son retour dans la métropole.

Page 135 :

C’était aussi un rejet sourd, trouble, fourbe, de sa personne. Et pourquoi ? A cause du Hollandais fou, tout simplement. Depuis la tragédie d’Arles, son séjour à l’asile de Saint-Rémy et son suicide, et surtout depuis la mort, également par suicide, de son frère Théo Van Gogh, la peinture de Vincent qui, de son vivant, n’intéressait personne, commençait à faire parler d’elle, à se vendre, et les prix grimpaient. Une morbide mode Van Gogh était en train de naître, et dans la foulée, rétrospectivement, tout le milieu artistique commençait à te (= Paul Gauguin, NDLR) reprocher d’avoir été incapable de comprendre et d’aider le Hollandais. Canailles ! Certains ajoutaient que c’était ton proverbial manque de tact qui pouvait même avoir déchaîné la mutilation d’Arles. (…) L’infamie gagnait les revues et les journaux, avec cette façon oblique qu’avait la presse parisienne de commenter l’actualité.

Espace van Gogh à Arles. Ancien hôpital jusqu'aux années 1970/1980, van Gogh y séjourna.

La maison jaune de van Gogh à Arles

Le tableau représente une maison située 2 place Lamartine. Van Gogh y a loué le 1er mai 1888 quatre pièces, deux grandes donnant au rez-de-chaussée lui servant d'atelier et de cuisine et, au premier étage, deux plus petites faisant face à la place Lamartine. La fenêtre du premier étage à l'angle est celle de la chambre d'ami de Van Gogh, où Paul Gauguin a vécu pendant neuf semaines à partir du23 octobre 1888.

Aux docks d'Arles:

Le pont van Gogh à Arles

Le chat se cultive

 

"Le brouillard d'Arles

Carnet retrouvé"

Le livre qui a fait polémique à la fin de l'année 2016. Le musée Van Gogh d'Amsterdam assure que l'artiste n'est pas l'auteur de ces dessins.

William Earl Singer

Vincent van Gogh

Arles

Jardin d'été

 

"L'absence et l'absinthe"

Vincent à Arles

Tag sur les quais du Rhône

 

 

Ursula Hanes

Vincent van Gogh

Dans une banque arlésienne

 

A Paris

Vincent Van Gogh a passé deux ans chez son frère Théo, dans le village de Montmartre entre 1886 et 1888.

 

Le café "Le Consulat" à Montmartre

 

A Montmartre

Le jardin de ce restaurant servit de midèle au tableau "La guinguette" de van Gogh

 

« Qu’est-ce que tu as peint maintenant ? J’ai fait, moi, une nature morte, avec : une cafetière en fer émaillé bleu, une tasse et soucoupe bleu de roi, un pot au lait carrelé, cobalt pâle et blanc, une tasse avec dessins orangés et bleus sur fond blanc, un pot en majolique bleue avec fleurs et feuillages verts, bruns, roses. Tout cela sur une nappe bleue, sur un fond jaune, avec ces poteries deux oranges et trois citrons. »
Vincent van Gogh

Autoportrait

Paris

1887

Huile sur toile

Tête de paysanne

Nuenen

1885

Huile sur toile sur panneau

Les Sarcleuses

Saint-Rémy-de-Provence

1890

Huile sur papier sur toile

Collection Bührle

Vincent van Gogh en papier mâché

Symposium de la fondation van Gogh

Vieil homme buvant du café

Vieil homme avec une canne

Deux semeurs et vieil homme au chapeau haut-de-forme

Vincent van Gogh

La porte de l'éternité

Vincent van Gogh

La pause-déjeuner d'un travailleur

Vincent van Gogh

Le bêcheur

Vincent van Gogh

Jardinier près d'un pommier

« Ce qui me passionne le plus, beaucoup davantage que tout le reste dans mon métier – c’est le portrait, le portrait moderne. Je le cherche par la couleur et ne suis certes pas seul à le chercher dans cette voie. Je voudrais, tu vois je suis loin de dire que je puisse faire tout cela mais enfin j’y tends, je voudrais faire des portraits qui un siècle plus tard aux gens d’alors apparussent comme des apparitions. Donc je ne nous cherche pas à faire par la ressemblance photographique mais par nos expressions passionnées, employant comme moyen d’expression et d’exaltation du caractère notre science et goût moderne de la couleur. »
 
Vincent van Gogh
(Lettre à Willemien, Auvers-sur-Oise, 5 June 1890

Vincent van Gogh

Tête de femme et mains

Les mangeurs de pommes de terre

« Je voudrais que tout le monde vienne ici dans le Midi également.
Je me fais toujours des reproches que ma peinture ne vaut pas ce qu’elle coûte.. »

Vincent van Gogh

(Lettre à Theo, Arles, 28 mai 1888)

Vincent van Gogh travaille pour la maison Goupil:

Vincent, mais surtout Théodore van Gogh, y furent employés à Londres et à Paris

« Je suis même porté à croire que le portrait te dira mieux que ma lettre comment je vais et que cela te rassurera – il m’a couté du mal. »

Vincent van Gogh

(Lettre à Theo, Saint-Remy-de-Provence, 6 septembre 1889)

La vie passionnée de van Gogh

Kirk Douglas

La Vie passionnée de Vincent van Gogh est un film américain réalisé par Vincente Minnelli, sorti en 1956.

Timbres


Saint-Rémy-de-Provence - 1989

 

Vincent van Gogh au Malarte à Arles

 

 

Vincent van Gogh

Saint-Rémy-de-Provence

Dans les pavés (sous les pavés, la plage?)

L'entrée de l'hôpital

 

 

Saint-Rémy-de-Provence:

Saint Paul de Mausole

 

Le bon Samaritain

D'après Eugène Delacroix

Mai 1890

 

 

 

Oliviers


Le faucheur

1889

Cueilleuses d'olives

1889

 

 

Amandiers en fleurs

1890

Champ de blé avec cyprès

1889

Champ de blé avec cyprès

1889

Champ de coquelicots

1889

Cyprès avec deux femmes

1889

Le ravin des Peiroulets

1889

Route au cyprès avec une étoile

1890

Vincent van Gogh

Tableau exposé sur un mur de la ville

Saint-Rémy-de-Provence

LA PASSION VAN GOGH

Le 11 octobre au cinéma Un film de Dorota Kobiela et Hugh Welchman

Avec la voix de Pierre Niney

Prix du Public au Festival International du Film d'Animation 2017

Synopsis : Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo

Vincent van Gogh

La diligence de Tarascon

 

Vincent van Gogh à Tarascon

"C'est ainsi que je vois les choses, avancer, avancer toujours, quoiqu'il advienne."

 

 

Vincent van Gogh 

Le bûcheron d'après Millet 

1889 

Huile sur toile 

Fondation van Gogh 

Arles

 

 

Vincent van Gogh 

Le retour de l'Arlésienne

Fondation van Gogh 

Arles

 

 

Jean-René Laval

Hommage à Vincent

Plâtre, sel, bois, paille

Arles

Chapelle Sainte-Anne

Anthony Padgett

Vincent van Gogh

Arles

Le "café jaune" à Arles

C'est le café peint par Vincent van Gogh

 

 

Eugène Barricade 

Vincent van Gogh 

Arles

"Van Gogh" de Pialat 

avec J. Dutronc 

1991

La Marseillaise 

 05 20

Vincent van Gogh 
Groot Zunder, 1853 - Auvers-sur-Oise, 1890
Les vaches 
Huile sur toile
Lille 
Musée des Beaux Arts 
 
Van Gogh renoue avec la verve de Jordaens.

------

Vente record pour un Van Gogh en France : « Scène de rue à Montmartre » vendu 13 millions d'euros.

C'est une toile de Vincent Van Gogh inconnue du public. « Scène de rue à Montmartre » a été adjugé un peu plus de 13 millions d'euros, frais compris, lors d'une vente organisée par Sotheby's. Le tableau, qui était resté depuis un siècle au sein de la même famille française, a ainsi atteint une somme record en France pour le maître hollandais.

(…) Datée de 1887, il fut peint pendant les deux brèves années que Van Gogh passa à Paris et représente l'un des moulins de la Galette lorsque Montmartre n'était encore qu'un petit village au nord de la capitale. Au premier plan apparaissent un couple en balade et deux enfants.

Vincent van Gogh en tagueur 

-----------------

Vincent van Gogh s'en va.

"Van Gogh

Van Goghing

Van Gone."

 

Par l'art de la pensée.

----------------

 

Vincent van Gogh masqué.

Gif sur Twitter.

--------------

Trohihirovato.

Vincent van Gogh en baba cool, dans les années 1968.

https://www.instagram.com/trohihirovato/?hl=fr-

Vincent Van Dog.

No Name.

------------

Irene Buzarewick 

Vincent van Gogh en piteux état
NDLR: c'est un super montage.
------------
 

Vincent van Gogh

"Verger en fleurs"

1888 

-----------

Fête de l'Huma 
Jean Ferrat et Vincent van Gogh (1853 - 1890).
 
Autoportrait
1886
Huile sur toile.
 
En 1961, Jean Ferrat chante "L'Homme à l'oreille coupée".
 
Trente ans plus tard, il écrit "Les Tournesols" pour dénonce le sort réservé à ce tableau enfermé dans un coffre-fort au Japon.
Jean Ferrat - L'homme à l'oreille coupée
Jean Ferrat - Les tournesols

------------

Irena Buzarewicz -
Vincent van Gogh mélangé avec Clint Eastwood 
 
-----
Clint Eastwood est imperturbable quelle que soit l'émotion
Pour un acteur, ce n'est pas terrible!
content.
Triste.
Perdu.
Fier.
Ennuyé.
Furieux.
 
-----------------

 

Vincent van Gogh 
Art sur Twitter 
 
---------

Vincent van Gogh recolle son oreille.

-------

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Théâtre- "Les grands moyens".

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Les grands moyens de Stéphane Belaïsch et Thomas Perrier

avec Garnier et Sentou, Marie Montoya et Magaly Godenaire

dans une mise en scène de Arthur Jugnot et David Roussel.

Comment reconquérir le cœur de sa belle qui a rompu trois mois plus tôt?

Tel est le défi que se lance notre héros, un peu lâche, un peu paresseux, un peu profiteur, un peu macho, ambitieux seulement en amour…

Il rencontre un barman qui va l’aider et commencent alors des suites de gags, de quiproquos, de manipulations qui ne se déroulent pas comme prévu, de jeux de mots plus ou moins douteux mais très drôles, et de cascades, car notre héros les adore !

 

 

 

 

 

Comme  Alain Resnais aimait le faire, nous assistons à une scène de rencontre amoureuse jouée deux fois, selon l’intention donnée…L’effet est très réussi, et on rit beaucoup.

 

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Alain Delon -Une journée ordinaire-

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Alain Delon - Une journée ordinaire-

Avec Alain Delon dans la pièce, la « soirée » n’est pas non plus ordinaire….

Avec sa fille Anouchka Delon, Alain Delon a repris la pièce « Une journée ordinaire » de Éric Assous.

Quel âge peut-il avoir maintenant ? Peu importe, il agit en professionnel sûr de lui…Au fil de l’action (sa fille est amoureuse d’un jeune homme et souhaiterait que son père développe sa propre relation avec son amie pour pouvoir le quitter le plus sereinement possible), Alain Delon nous dévoile une sensibilité à l’autodérision et à l’émotion. Il verse même une larme sur le plateau quand il évoque le souvenir de sa défunte femme !

 

 

 

 

La rencontre entre le beau-père et son gendre vaut le déplacement… Désireux de ne pas le soumettre à un interrogatoire comme sa fille le lui a demandé, il en rajoute pour avoir les réponses à ses questions et use d’intimidation quand il s’aperçoit que le gendre est timide et gauche…Le rire est assuré !

Alain Delon lance sa fille sur les planches, et ce n’est pas démérité. L’avoir pour parrain est la plus belle carte de visite, non ?

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0