Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Moyen-Age - les romans de geste - Arthur

Publié le par bmasson-blogpolitique

Le Moyen-Age - les romans de geste - Arthur

~~Au Moyen-âge, on aimait les histoires d’amour.

Les châteaux en bois étaient caserne et séjour.

Les femmes vivaient et travaillaient en haut, dans la chambre.

Les hommes gardaient au-dessous l’antichambre.

Fiancées, les femmes descendront servir les hommes.

Les intrigues s’ébauchaient entre les personnes.

Notre ancienne poésie s’est nourrie de ces récits, en somme.

La musique profane, en avant-première,

Est propagée par les trouvères.

Ils délaissent le latin de leurs pairs

Et composent des mélodies légères

Su des vers, en langue vulgaire.

Ils introduisent la mesure, charnière

Qui accommode les rythmes chers.

Châtelaines

Châtelaines

Ménestrels

Ménestrels

Le Moyen-Age - les romans de geste - Arthur
Le Moyen-Age - les romans de geste - Arthur
Le Moyen-Age - les romans de geste - Arthur

Henri Gougaud

Les Cathares

Brève histoire d'un mythe vivant.

Edition Points

Editions Barzillat 1997

 

Il explique qu'il y a 700 ans, les troubadours, dans ce monde violent, découvrent que la femme peut être une amie. L'homme la regarde avec amour. Il pense qu'ils se sont inspirés de l'Orient arabe.

 

Page 41:

 

Ibn Hazm (XIe siècle):

Quelqu'un, voyant la vieillesse grisonner sur mes tempes et les boucles de mon front, m'a demandé mon âge. Je lui ai répondu: «L'espace d'un souffle, tel est mon âge. Car en vérité je ne copte pour rien le temps que j'ai par ailleurs vécu.» Il s'est exclamé: «Que dis-tu là? Explique-toi. Voilà bien la chose la plus émouvante qui soit.» Je dis alors: «Un jour, par surprise, j'ai donné un baiser furtif à celle qui tient mon cœur. Si nombreux que doivent être mes jours, je ne compterai que ce court instant, car il a empli ma vie.»

 

Ibn al-Hazm, (994-1064), de son nom complet Abû Muhammad Alî ibn Ahmad ibn Sa'îd ibn Hazm az-Zahiri al-Andalussi est un poète, historien, juriste, philosophe et théologien musulman.

 

Ibn Zaidoun:

«Attends ma visite à l'heure où le ciel s'obscurcit, car la nuit garde les secrets. Ce que je ressens pour toi, si la lune l'éprouvait, elle retiendrait les ténèbres. Si l'étoile l'éprouvait, elle ne cheminerait pus dans la nuit.»

 

En ce temps-là erre déjà sur le chemin des caravanes, l'amoureux de Leïla, Majnun au cœur brûlé.Un vieux conte dit qu'un jour, comme il est accroupi sur le bord de sa route à fouiller la poussière, un homme vient à lui et lui dit: «O Majnun, que fais-tu donc ainsi? - Je cherche ma Leïla» répond Majnun le fou. L'homme rit, il s'étonne, il désigne le sol. «Comment ta bien-aimée pourrait-elle être là, parmi ces grains de sable?» Majnun lève vers lui ses yeux et ses deux mains où la terre ruisselle entre ses doigts ouverts: «Je cherche partout Leïla, dit-il, dans l'espoir de la trouver un jour quelque part.»

 

Abu al-Waleed Ahmad Ibn Zeydoun al-Makhzumi, (Cordoue 1003 - Séville 14 avril 1071), connu sous le nom de d’Ibn Zeydoun un célèbre poète andalou.

 

«Suis-je fou? Jour et nuit sont à mes yeux semblables. La flèche de l'amour s'enfonce dans mon corps sans cesse plus profond» s'écrie Yunus Emré.

Il est un derviche, un mystique, un soufi. C'est Dieu qui l'émeut.

 

Yunus Emre (1240? – 1321?) est un poète turc soufi qui vécut pendant l'époque seldjoukide et ottomane. Sa rencontre avec Haci Bektas Veli marque le début de son ascension spirituelle.

-------------

 

Page 298 :

Le domaine royal s’augmente du Languedoc. Mais à Monségur, cinq cents âmes bravent les dix mille soldats du roi de France. 1243 est l’année du siège de Monségur. Puis des machines envoyèrent des pierres de quarante kilos sur la forteresse. Un immense bûcher brûla deux cents dix hérétiques qui avaient refusé de renier leur foi « sacrilège ».

Max Gallo

De l’Académie française

Le roman des Rois

Librairie Arthème Fayard – 2009

---------------

Régine Pernoud

Aliénor d’Aquitaine

Albin Michel - 1965

Livre de Poche

 

Page 25 :

Guillaume IX d’Aquitaine 

C’est le premier en date de nos troubadours (…), il est le premier à avoir exprimé dans ses vers l’idéal courtois qui allait connaître une fortune étonnante et alimenter notre poésie médiévale.

 

Wikipédia:

Guillaume IX d'Aquitaine ou Guillaume VII, comte de Poitou, né le 22 octobre 1071, mort le 11 février 1127, surnommé depuis le XIXᵉ siècle le Troubadour, comte de Poitiers sous le nom de Guillaume IX et duc d'Aquitaine et de Gascogne du 25 septembre 1086 à sa mort. Il est également le premier poète connu en occitan.

---------------

 

Régine Pernoud

Aliénor d’Aquitaine

Albin Michel - 1965

Livre de Poche

 

Page 47 :

Aliénor s’est empressée de faire venir des troubadours, sans lesquels la vie lui eût paru monotone. Il lui fallait leurs chansons, les accords de violes et des tambourins, le son de la flûte et de la cithare, et surtout, le jeu poétique, les mots qu’on échange.

 

Mais un troubadour est inévitablement amoureux de la haute Dame qui inspire ses vers.

 

Page 142 :

Parler aux dames courtoisement d’amour

Cette science délicate, qui du combattant fait un chevalier, Aliénor se sentait capable de l’instaurer partout, fut-ce sous les brumes de la Tamise.

----------------

 

Aliénor d’Aquitaine * :

Sa fille, Marie de Champagne** organise aussi, comme Aliénor, des cours d’amour. (p 141) Elle jouera le rôle de juge en étant à la tête d’un domaine seigneurial.

 

*

Aliénor d'Aquitaine, aussi connue sous le nom de Éléonore d'Aquitaine ou de Guyenne, née vers 1122 ou 1124 et morte le 31 mars ou le 1ᵉʳ avril 1204 à Poitiers, et non à l'abbaye de Fontevraud, a été tour à tour reine de France, puis reine d'Angleterre.

 

**

Marie de Champagne  :

1174 – 1204

De son mariage avec Baudouin, Marie eut 2 enfants.

Elle rejoint son mari lors de la quatrième croisade. En 1204, son mari est choisi comme premier empereur de Constantinople. La nouvelle impératrice consort décide de rejoindre son mari à Constantinople, mais tombe malade et décède le 9 août 1204.

 

 

Page 374

Les ménétriers des gentilshommes entraient, à la fin du repas, avec leurs vielles. Saint Louis attendait « pour entendre ses grâces, que le ménétrier eût achevé son couplet. »

Max Gallo

De l’Académie française

Le roman des Rois

Librairie Arthème Fayard – 2009

 

Evreux

 

Plate tombe du chevalier Jean de Chanteloup.

 

Vers 1290

Pierre calcaire

Provenance : église de Chanteloup, Eure.

 

Le défunt est représenté en costume de chevalier armé mais la tête nue, les mains jointes et les yeux clos. Un chien est chargé de guider le mort dans l’au-delà. Il est représenté aux pieds du chevalier. Deux anges thuriféraires drapés survolent une arcade gothique garnie de crochets.

Evreux

Tête de femme

XIIIe siècle

Pierre

Portrait d'une défunte (entre le XIIe et le XIIIe siècle).

Au Moyen-Age, le chien accompagne le mort et lui permet le passage dans l'au-delà.
Détail d'une dalle funéraire d'une femme à Evreux.

Dalle tumulaire de Meheus du Chastelier

 

Pierre de Vernon gravée

 

Provenance : prieuré Saint-Lô, Rouen (emplacement du lycée Camille Saint-Saëns de Rouen)

 

Début du XIVe siècle.

 

Femme mains jointes devant la poitrine, un chien assis à ses pieds. Au-dessus de chaque épaule se tient un ange porteur de candélabre. Un autre dépose la couronne des Elus sur sa tête. Dans chaque écoinçon se trouvent des anges thuriféraires (porteurs d’encensoir).

 

 

(Ci-gît Meheus du Chastelier, Dieu Jésus-Christ la puisse aider.

 

Toi qui contemples ce tombeau, pourquoi ne méprises-tu pas les choses mortelles ?

 

En effet, en une semblable demeure est enfermé tout homme.)

Rouen

Roi jouant du psalterion

Abbaye de Saint-Wandrille

XIVe siècle

Pierre sculptée avec des traces de polychromie.

Rouen

Fragment de stèle funéraire

Décoré d’un visage féminin.

Provenance Notre-Dame-de-Bondeville.

2e moitié du VIIe siècle – début du VIIIe siècle.

Rouen

Vestiges de bottes en cuir

Vestiges retrouvés dans la sépulture de l’abbé Richard, inhumé en 1211 dans le capitulaire de l’abbaye Saint-Georges à Saint-Martin-de-Boscherville.

Abbaye de Saint-Georges-de-Boscherville.

L’Heure et le soleil.

 

Au 18e siècle, on aimait les jeux mathématiques.

La position pour une heure donnée dépend de la saison.

La sphère et la colonne avaient un but ornemental et pédagogique.

A la même époque, il y avait des horloges et des montres perfectionnées.

                                                                                                     

Le 21 mars et le 23 septembre, l’ombre de la sphère décrit une droite.

C’est l’équinoxe. La durée du jour est identique à celle de la nuit.

Erratum :

Ce n’est pas Saint-Martin-de-Boscherville, mais l’abbaye Saint-Georges-de-Boscherville !

---------

Abbaye de Saint-Georges-de-Boscherville.

Maquette.

L’histoire de l’abbaye Saint-Georges de Boscherville. L’abbaye Saint-Georges de Boscherville a été construite sur un site sacré dont l’origine remonterait à l’époque gallo-romaine. Il fut un temps où elle n’était qu’une simple chapelle funéraire.

Tout près de Rouen, au cœur d’un méandre de la Seine, à Saint-Martin de Boscherville, se dresse l’une des plus prestigieuses abbayes romanes de Haute-Normandie.

Ses monuments et son architecture. L’abbaye Saint-Georges de Boscherville en a conquis plus d’un par son architecture romane. À cet effet, il convient de préciser qu’elle a été quatre fois classée monument historique. En prime, elle a été inscrite au titre des monuments historiques en 1987.

Pour les jardins de l’Abbaye Saint-Georges, le site rouvrira désormais en mars après sa fermeture hivernale.

Uniques en Normandie, les jardins à la française de l’Abbaye Saint-Georges de Boscherville sont remarquables par leur architecture aux quatre terrasses. Le parc propose un merveilleux panorama sur l’Abbaye et la Vallée de Seine.

Erratum :

C’est à Saint-Martin-de-Boscherville que se situe l’abbaye de  Saint-Georges-de-Boscherville !

Abbaye de Saint-Georges-de-Boscherville.

Les chapiteaux.

 Niché dans la vallée de la Seine, en bordure de la forêt de Roumare, Saint-Georges de Boscherville offre un but de visite et de promenade dans un site riche d’un passé bi-millénaire.

 Ce temple est remplacé, au II siècle, par un fanum à galerie et, dans la seconde moitié du XI siècle, par une collégiale avec un cloître et des bâtiments en bois. La collégiale est arasée à partir de 1160 pour construire le nouveau monastère qui subit des modifications aux XVI et XVII siècles.

La salle capitulaire de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville est une merveille du style gothique normand construite sous l'abbatiat (1157-1211) de l'abbé Victor qui y est inhumé. Elle jouxte le croisillon nord de l'église et est englobée dans le bâtiment.

Les seuls témoins conservés jusqu'alors étaient les deux chapiteaux bien connus provenant du cloître de l'abbaye Saint-Georges-de-Boscherville: le chapiteau dit « des musiciens », et un autre représentant l'Annonciation, la Visitation, la Nativité, l'Annonce aux bergers, le Massacre des Innocents, et la Présentation au Temple conservés au musée des Antiquités de la Seine-Maritime.

Les chapiteaux :

On trouve dans l’église abbatiale de nombreux chapiteaux à godrons (cannelures) d’influence anglaise, tous différents. Son originalité est d’offrir de nombreux chapiteaux avec des personnages représentant des saints, des miracles, des scènes de l’ancien ou du nouveau testament (chapiteaux historiés). De plus, les sculpteurs ont laissé libre cours à leur imagination en sculptant beaucoup de chapiteaux avec des monstres (deux corps et une seule tête). Deux panneaux sculptés en bas-relief sont célèbres : • sur l’un, un prélat couronné est assis sur un trône, la crosse à la main et ses pieds reposant sur deux têtes. • sur l’autre, deux cavaliers s’affrontent en combat singulier et leur armement est semblable à ce qui figure sur la tapisserie de Bayeux.

---------------

Saint-Floret (Puy-de-Dôme)

Château

Grande salle, mur nord, ébrasement gauche de la fenêtre est

Scène du Roman de Tristan en prose : Galaad chargeant à la lance

Fin du XIIIe, début du XIVe

Les décors des salles de châteaux au XIV e siècle représentent souvent des scènes de fêtes galantes, de chasse ou de combats, inspirés des romans de chevalerie qui connaissent un grand succès à l’époque médiévale. Cette peinture est tirée du Roman de Tristan en prose (vers 1240). Ce roman rapproche les récits de combats du cycle arthurien de ceux de la littérature courtoise et particulièrement de l’histoire de Tristan et Iseult.

Cité de l’architecture et du patrimoine

Paris

 

 

 

Saint-Floret (Puy-de-Dôme)

Château

Fin du XIIIe, début du XIVe

Grande salle, mur sud, ébrasement droit de la fenêtre centrale

Scène du Roman de Tristan en prose : la reine Iseult (seconde moitié du XIVe s)

Les peintures médiévales profanes puisent souvent leur inspiration dans la littérature et le roman courtois. Cette œuvre représente une scène tirée du Roman de Tristan en prose : la reine Iseult assise, vêtue d’une robe de velours vert, lève deux doigts vers le ciel pour indiquer à son amant, Tristan, le danger qui le menace. Son visage, d’une grande finesse, est légèrement incliné. Sa coiffure élégamment nattée et ses longs doigts effilés lui donnent toute la grâce de la posture élégante.

Cité de l’architecture et du patrimoine

Paris

Roman de Tristan et Iseut * :

Mort de Tristan

 

Régine Pernoud regrette que peu de place soit laissé aux romans du Moyen-Age dans les programmes scolaires. Elle pense à La Chanson de Guillaume et aussi à l’auteur Bernard de Ventadour. (p 148)

On peut citer :

Mathieu de Vendôme, Baudri de Bourgueil, Guibert de Nogent, Hugues de Saint-Victor, Vincent de Beauvais, Eustache Deschamps,  et Guillaume de Saint-Thierry. (p 129 à 132)

*

 

" Seigneurs, vous plaît-il d'entendre un beau conte d'amour et de mort ? C'est de Tristan et d'Iseut la reine. Écoutez comment à grand'joie, à grand deuil ils s'aimèrent, puis en moururent un même jour, lui par elle, elle par lui. Aux temps anciens, le roi Marc régnait en Cornouailles... "

Légende celte aux origines du roman, le récit de Tristan et Iseut bâtit le mythe des amants maudits, triomphants par-delà la mort.

 

 

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

 

 

Ateliers d’Avignon

Seconde moitié du XIVe siècle

Scène de chasse

Fresque provenant d’une maison de Sorgues (Vaucluse)

Petit Palais

Avignon

-------------------

 

Guibourg *

La chanson de Guillaume ** (de Guillaume d’Orange ***)  :

 

Régine Pernoud rappelle que dans les chansons de geste nées de la croisade, des femmes sont présentes dans les récits. C’est le cas Guibourg dans La Chanson de Guillaume. (p 147)

*

Guibourg : elle est la seconde femme de Guillaume d’Aquitaine, personnage qui a inspiré le Guilhem de la chanson de geste.

 

Adèle de Blois semble avoir inspiré la figure de Guibourg. « Elle refuse d’ouvrir les portes de son  château à un époux vaincu, au « héros fatigué ». (p 275)

 

***

La Chanson de Guillaume narre le conflit sanglant entre Guillaume d’Orange, assisté de son lignage, et les Sarrasins, conduits par Deramé, qui ont envahi la France.

Selon la tradition, Guillaume d'Orange sauva le trône de Louis, le fils de Charlemagne, châtiant les chevaliers félons qui complotaient contre le jeune roi : il stoppa l'expansion des armées païennes, sauvant ainsi la chrétienté et le royaume de France et termina sa vie dans un monastère. 

Il développe son humanité, son affection pour son neveu Vivien, son infinie tendresse pour la belle Oriabel, la Sarrasinne au clair visage, qui devint Dame Guibourg, sa femme, « la seule amie dont l'amour soit sûr ».

 

 

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

---------------

 

Chanson de Roland (p 147):

La Chanson de Roland est un poème épique et une chanson de geste du XI e siècle attribuée parfois, sans certitude, à Turold (la dernière ligne du manuscrit dit : Ci falt la geste que Turoldus declinet).

Neuf manuscrits nous sont parvenus, dont un est en anglo-normand. Ce dernier, redécouvert par l'abbé de La Rue en 1834, est considéré par les historiens comme étant l'original.

Mort d’Aude

Aude est le nom d'un personnage légendaire figurant dans la Chanson de Roland ou Chanson  de Roncevaux.  Aude était la sœur d'Olivier (fille de Rénier, duc de Gennes et nièce de Girart) et fiancée de Roland  (comte de la Marche de Bretagne).

« La mort de la belle Aude

L'empereur est revenu d'Espagne,
il vient à Aix, sa plus belle résidence de France.
Il monte aux palais, il est venu dans la salle.

Voici venue à lui Aude, une belle demoiselle.
Elle dit au roi: "Où est Roland le capitaine,

Qui jura de me prendre pour femme?"
Charles en a douleur et peine,
Il pleure de ses yeux, tire sa barbe blanche:
"Soeur, chère amie, tu me demandes des nouvelles d'un homme mort.
Je te donnerai en échange un fiancé encore plus prestigieux;
Ce sera Louis, je ne saurais dire mieux:
Il est mon fils, un jour il tiendra mes marches".
Aude répond: "Ces paroles sont pour moi bien étranges.
Ne plaise à Dieu, à ses saints, à ses anges,
Qu'après Roland je demeure vivante".
Elle pâlit, elle tombe aux pieds de Charlemagne, 
Elle est morte sur-le-champ. Que Dieu ait pitié de son âme!
Les barons français la pleurent et la plaignent. »

 

NDLR: Cette mort est rapide et brutale. Elle est due à la perte de l’être aimé, sans qui la vie ne vaut plus rien. Pas de consolation possible, ni de nouvel amour à imaginer. Le couperet tombe. Aude ne peut aimer qu’une fois. C’est un destin de femme plutôt dur…Elle sacrifie sa vie et refuse de devenir une future reine devant les barons qui auraient pu aussi espérer partager son amour de la vie. Comment peut-on mourir aussi dramatiquement et sans signe précurseur ? Ah ! Ce cœur qui lâche sans prévenir…

 

 

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

--------------

Aucassin et Nicolette *:

Des jeunes gens développent un sentiment délicat. (p 153)

La violence est le propre de l’homme.

« La femme ne peut pas aimer l’homme autant que l’homme aime la femme ; car ‘amour de la femme est à la pointe de ses cils, à la pointe du bouton de son sein, à la pointe de l’orteil de ses pieds, mais l’amour de l’homme est planté au fond de son cœur et il n’en peut sortir. »

Aucassin

 

*

Aucassin et Nicolette est une œuvre littéraire de la fin du XIIᵉ siècle ou de la première moitié du XIIIᵉ siècle, composée en picard alternativement en prose et en vers. Cette fable chantée et récitée, souvent qualifiée de petit chef-d'œuvre, est unique à plus d'un titre.

 

 

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

 

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k28244g.pdf

 

-------------------

 

Floire et Blanchefleur * :

Ces jeunes gens se rencontrent dans une sorte de naïveté absolue. (p 153)

*

Floire et Blancheflor est un conte populaire en vers attribué à Robert d'Orléans1 qui s'inspire de Neema et Noam (l'un des contes des Mille et Une Nuits) et qui était raconté au Moyen Age dans de nombreuses langues et versions. Cette histoire apparaît d'abord en Europe vers 1160 en français « aristocratique » et a été extrêmement populaire de 1200 à 1350 environ. Elle s'inscrit dans le courant de la découverte d'un espace de circulation méditerranéen médiéval traditionnel mais risqué.

 

La femme au temps des cathédrales

Régine Pernoud

Livre de Poche

1980

--------------

Galeran de Bretagne *:

Ce roman est cité par Régine Pernoud. (p 153)

La femme prend des initiatives pour éveiller l’amour.

*

de Renaut.


Roman merveilleux et réaliste, en 7800 vers, écrit vers 1216-1220, inspiré du "Lai de Frêne" de Marie de France.

L'auteur, un certain Renaut, s'inspire du lai de Fresne de Marie de France, et des romans Floire et Blancheflor et l'Escoufle de Jean Renart, pour raconter les amours contrariées de Frêne, abandonnée par sa mère à la naissance et séparée de sa sœur jumelle, Fleurie, et de son ami d'enfance, Galeran, fils du comte de Bretagne. Leurs aventures mènent l'une à partager la vie quotidienne des artisans de Rouen, l'autre à s'illustrer à Rome comme chevalier. Sommé de trouver une épouse, le héros choisit Fleurie. Déguisée en jongleuse, Frêne est reconnue par sa mère et par Galeran, qui l'épouse, tandis que sa sœur entre au couvent. L'effet de réalisme provoqué par le travail féminin donne une nouvelle impulsion aux personnages et aux situations empruntées à la lyrique courtoise et au modèle romanesque du xiie siècle.

-----------

Erec et Enide * :

Ecrit par Chrétien de Troyes.

« Pleinement heureuse auprès de son époux, Erec, elle (NDRL =Enide ) s’inquiète de voir celui-ci, tout occupé de son mour, perdre sa « valeur » de chevalier. » Elle va le convaincre de repartir vers de nouveaux exploits, va l’accompagner et après des victoires, ils rentreront dans la Cour du roi. (p 274)

Le couple deviendra « le couple modèle, celui du Chevalier et de la Dame, ensemble au service des autres ». (p 156)

 

*

Chrétien de Troyes - Erec et Enide (Moyen -Age).
(…)  Son amie est la cousine d’Enide. La joie est vraiment complète. Au bout de quatre jours, Erec et Enide reprennent la route. Erec rejoint le roi Arthur, il reste avec lui. Quelques années plus tard, il apprend la mort de son père : il est roi. Arthur le couronne : lors de la fête, il se montre plus généreux que n’importe quel roi au monde.

Perceval le Gallois *:

 

Régine Pernoud nous rappelle que le fabuleux roman Perceval le Gallois « est à lui seul une sorte de résumé de l’éducation courtoise. » Eric Rohmer l’a remis au goût du jour au cinéma.

Perceval, préservé par sa mère du mode extérieur, est attiré vers la chevalerie. Son éducation sera faite par Gornemant, un seigneur rencontré, et par un ermite qui l’initie au monde mystique. (p 155)

 

*

L'auteur : Chrétien de Troyes né vers 1135 et mort vers 1183 serait issu d'une famille de la petite noblesse. Il s'est inspiré des légendes des Chevaliers de la Table Ronde pour écrire ses romans, Perceval a été écrit vers 1180.

----------

Yvain ou le Chevalier au lion * :

C’est le roman sur la fidélité d’un chevalier pour sa dame. Pour la reconquérir, il subira  moult « épreuves surhumaines jusqu’au délire, à la folie ». (p 156)

*

Yvain, le Chevalier au lion est un roman de chevalerie de Chrétien de Troyes. « Le Chevalier au lion » est l'autre nom de messire Yvain dans les romans courtois, ayant trait aux chevaliers de la Table Ronde.

--------------

Lancelot et Guenièvre * :

Lancelot ou le conte de la Charrette.

Guenièvre demande une « épreuve suprême à Lancelot : qu’il passe pour lâche. » Il acceptera de se laisser vaincre pour ensuite combattre « au mieux » et montrer sa vaillance. (p 156)

*

Alors qu'il tente de les suivre à pied, Lancelot croise une charrette conduite par un nain. Celui-ci propose à Lancelot d'y monter, pour le conduire auprès de la reine. Mais, à l'époque, un chevalier ne peut s'asseoir dans une charrette, sous peine de perdre son honneur et sa dignité. Après avoir hésité le temps de deux pas, Lancelot saute dans la charrette de la honte car c'est le seul moyen de retrouver celle qu'il aime. Gauvain (reconnaissable ici à ses armoiries de gueules à l'aigle bicéphale d'or), qui est arrivé entre-temps avec un cheval de secours, le conjure en vain de descendre. Commence alors un voyage éprouvant, sous les insultes et les jets de boue. Lancelot parviendra à délivrer Guenièvre au terme de longues aventures, où il devra affronter adversaires et "merveilles". Chez Chrétien de Troyes, Guenièvre reprochera amèrement à Lancelot d'avoir hésité le temps de deux pas avant de monter dans la charrette. Dans le Lancelot en prose, la jalousie de la reine a un autre motif : Lancelot a quitté la cour sans lui en demander l'autorisation.

Grande-Bretagne.

Timbre.

Lancelot bat le dragon.

C'est l'histoire de Lancelot qui se bat contre le dragon de Morgane. C'est un dragon très terrifiant et maléfique. Il a le corps tout violet, les cornes blanches et les yeux rouge sang. Ses yeux donnaient l'impression qu'il voulait tuer tout le monde qui le gênerait. Les chevaliers voulant le combattre n'en revinrent pas vivants.

Sous le choc de la lance de Lancelot, le dragon gémit de douleur et jeta une flamme brûlante sur notre brave chevalier. Le dragon se retransforma en sorcier et frappa brutalement le sauveur de la reine. Le combat s'enchaîna inégalement car la magie était présente. Lancelot esquiva les jets de magies du sorcier et contre-attaqua avec sa lance.

Un dragon tyrannique qui change d'apparence, une population asservie, une jeune fille sacrifiée, un chat qui parle, une sorcière, du skateboard, des cascades, des marionnettes, une cornemuse, et surtout une réflexion sur le pouvoir et ses abus, et sur le dragon qui se cache, peut être, en chacun de nous…

--------------------

 

Grande-Bretagne.

Timbre.

Les chevaliers de la Table Ronde.

 

Les chevaliers de la Table ronde constituent un ordre légendaire au service du roi Arthur que ce dernier a chargé de mener la quête du Graal et d'assurer la paix du royaume. La première trace écrite de la légende des chevaliers de la Table ronde se trouve dans le Roman de Brut écrit par le poète normand Wace en 1155.

-----------------------

Grande-Bretagne.

Timbre.
Sir Galahad et le Graal.

 

Galaad, Galahad, ou Galaaç est le fils du chevalier Lancelot du Lac et d'Ellan, fille du roi Pellès, le roi Pêcheur, qui détient le Graal. Son nom vient du gallois Gwalchaved : « faucon d'été». Il est le plus jeune chevalier de la Table ronde.

Sir Galahad a-t-il trouvé le Saint Graal ? Après de nombreuses aventures, Galahad et Perceval trouve eux-mêmes à la cour de Pelles et Eliazar, son fils. Ces hommes apportent Galahad dans une pièce où il est enfin autorisé à voir le Saint Graal. Galahad est prié d'amener le navire au Saint l'île de Sarras.

----------

 

 
Chinon 
Château 
Lancelot du Lac 
Armure.
Alliage ferreux. Cuir réalisé par Stéphane Crotti en 1991 pour des spectacles de reconstitution historique.
Elle a été portée en 2003 par le comédien Thomas Cousseau dans le court métrage d'Alexandre Astier, "Dies Irae*", à l'origine de la série Kaamelott, puis de 2005 à 2008 par le comédien dans la série Kaamelott.
 

*

Le Dies iræ, aussi appelé Prose des Morts, est une séquence médiévale chantée, adoptant la forme d'une hymne liturgique. L'inspiration du poème est partiellement apocalyptique. Les prémices de cette séquence sont apparues dès le début du XIᵉ siècle, la version actuelle datant du XIIIᵉ siècle. C'est à cette époque et sous cet aspect qu'elle a été intégrée au corpus grégorien. Le Dies iræ a ensuite été chanté pendant des siècles dans la messe de Requiem.

--------

Lancelot

Rouen

----------

 

Arthur le roi 

Rouen
Revu par mes soins...
-----------

Caudebec

Eglise Notre-Dame

Ménestrels

---------

Arthur épouse Guenièvre.

Timbre de Grande-Bretagne.

 

La reine Guenièvre est un personnage de la légende arthurienne, femme du roi Arthur. Sa relation adultère avec Lancelot du Lac est un thème récurrent du cycle. Figure archétypale de la dame courtoise, fée déesse, Guenièvre est un personnage aux multiples facettes.

---------------

Grande-Bretagne.

Timbre.

Arthur combat Mordred.

Mordred, ou Modred est un personnage de la légende arthurienne, fils du roi Arthur et de sa demi-sœur, Morgane. Il est souvent présenté comme le demi-frère de Gauvain, Agravain, Gaheris et Gareth, fils de Morgause.

-------------

Grande-Bretagne.

Timbre.

Mort du roi Arthur.

 

Girflet, Hector, Lancelot, Bohort, Bliobéris et Guenièvre meurent tous plus tard après s'être mis au service de Dieu. Arthur meurt sur l'île d'Avalon après que Morgain et trois autres dames soient venues le chercher en barque.

 

-------------

Sir Gawain (Gauvin) et le chevalier Vert

Timbre.

Grande-Bretagne.

Sire Gauvain et le Chevalier vert

Sire Gauvain et le Chevalier vert est un roman de chevalerie en vers allitératifs rédigé en moyen anglais vers la fin du XIVᵉ siècle. Ce poème relate une aventure de Gauvain, l'un des chevaliers de la Table ronde du roi Arthur, dont les qualités sont mises à l'épreuve lorsqu'il relève le défi lancé par un mystérieux Chevalier vert.

 

Sire Gauvain et le Chevalier vert est un poème de 2 530 vers, divisés en 101 strophes de longueur variable (entre 12 et 37 vers). Il emploie une versification allitérative, qui repose sur des vers à quatre accents dont trois portent une allitération, avec une césure après les deux premiers.

 

« Il était une fois, Il y a bien longtemps de cela, Au plus profond des bois, Entre ce monde et l'au-delà, Une grande table ronde. »

 

C'est l'une des histoires arthuriennes les plus connues, avec son intrigue mêlant deux types de motifs folkloriques : le jeu de la décapitation, et l'échange des gains.

 

Gauvain lui tranche la tête et le Chevalier Vert rentre chez lui, sa tête dans sa main et donne rendez-vous à Gauvain l'année suivante à la "Chapelle Verte". Un an plus tard vers Noël, dans le froid, Gauvain se rend chez un hôte qui connaît l'emplacement de la Chapelle Verte.

Au sein de Gawain, les femmes ont un rôle central, elles sont puissantes, travaillant souvent dans les coulisses pour concevoir l'intrigue de l'histoire et la quête du héros.

--------------------

Lancelot et Guenièvre au château deTintagel.

Mon dessin.

 

Le château de Tintagel est une fortification médiévale située en Cornouailles, au Royaume-Uni, à proximité du village de Tintagel. Au début du Moyen Âge, il sert de résidence d'été aux rois de Domnonée, et c'est à Richard de Cornouailles que l'on doit la construction actuelle.

Le site du château de Tintagel est un promontoire s'avançant dans la mer. Il est rattaché à la terre ferme par un étroit passage. Ce promontoire, protégé par la mer sur trois côtés, est occupé par l'homme depuis l'âge du fer. Le site est un éperon barré (oppidum) dont le côté face à la terre ferme était protégé par un fossé et un rempart.

Au 12ème siècle, ce site a été désigné par l'évêque et historien Geoffroy de Monmouth comme lieu de naissance du Roi Arthur.

C'est le siège légendaire du roi Arthur. C'est dans ce château, loin de la civilisation et aux confins mêmes de l'endurance humaine qu'Arthur aurait commandé ses chevaliers. C'est ici qu'il a erré avec Gwynevere et d'où il a gouverné son royaume. Maintenant, bien sûr, ce sont toutes des légendes.

 

-------------

Lancelot et Guenièvre dans le jardin de Merlin.

Répétition en jean!

Mon dessin.

D'après cette légende, Arthur aurait été conçu et serait né dans le château de Tintagel. Ce sont les sortilèges de l'enchanteur Merlin qui mirent Ygerne, épouse du duc Gorlais de Cornouailles enceinte. Après sa naissance, Arthur quitta Tintagel et n'y revint jamais. Le château de Tintagel n'a donc servi que de lieu de naissance au célèbre roi.

-------------------

Grande-Bretagne.

Timbres

Arthur prend Excalibur.

Excalibur est l'épée magique légendaire du roi Arthur, le roi des Bretons dans les textes de la légende arthurienne de la matière de Bretagne rédigés à l'époque du Moyen Âge. Certains considèrent qu'Excalibur et l'Épée du Rocher ne sont qu'une seule et même arme mais, dans la plupart des versions de la légende, ce sont bien deux épées distinctes.

------------

Grande-Bretagne.

Timbres

Arthur tire l'épée de la pierre.

Arthur draws the sword from the stone.

Arthur pulls the sword Excalibur from the magical stone and is proclaimed King.

 

Arthur tire l'épée Excalibur de la pierre magique et est proclamé roi.

------------------

Lire aussi:

 

 

Publié dans musique et poésie

Partager cet article
Repost0

Les Romains et Virgile - L'Enée

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

~~Ces deux poèmes sont fondateurs

De la civilisation européenne.

Plus tard, Virgile aura son heure

En créant l’Enéide, une péripétie historienne.

Dans le théâtre romain,

Les chœurs chantaient en écho

Les solos des acteurs

Stars riches et célèbres.

Le rouge et le théâtre

Depuis l'Antiquité romaine, le rouge est la couleur de la théâtralité.

«Aussitôt, Laocoon tend les mains pour desserrer leurs nœuds, ses bandelettes dégouttant le sang et le venin, alors que ses horribles clameurs montent jusqu'au ciel – ainsi mugit le taureau qui blessé, fuit l'autel, alors qu'il secoue de son col la hache mal assurée.»

Virgile

Enéide

 

Le prince foudroyé

La vie de Nicolas de Staël

Éditions Le livre de Poche

Fayard - 1998

Page 65 :

Adolescent, Nicolas de Staël écrit ces lignes sur l’Énée de Virgile :

« Voici Troie dans la nuit qui s'allume. Le ciel est en feu, la terre en sang. L'air vibre et la chaleur brûle dans la nuit. Sur les flots où passe l'odeur des tamaris, les carènes d'or, voiles d'argent et câbles blancs, portent Énée et ses rudes compagnons. Que de tableaux grandioses, que de décors de rêve ! ».

La plaque de Parabiago

La plaque de Parabiago est un plat rituel d'argent, de la fin du IVe siècle avant J-C. Le plat a un diamètre d'environ 40 cm, et pèse environ 3,5 kg. C'est un calendrier romain agricole qui représente la société romaine de Milan.

Il représente le triomphe de Attis et Cybèle dans un char tiré par des lions, accompagné de Corybantes et encadré par cosmique et lié aux cultes orientaux personnifications (y compris Aion , Atlas , Tellus , océan et Néréides ).

Rouen

Femme à l’éventail

3e siècle avant J-C

 

Jean Raine 

Schaerbeek, 1927 - Rochetaillée, 1986

Hommage à Virgile

1979

Acrylique sur papier marouflé sur toile

Musée des Beaux-Arts 

Valence

 

L’Éneide de Virgile est une épopée, c'est-à-dire un long poème (près de dix mille vers) qui raconte les aventures d'un héros, Énée, jeune et vaillant chef de guerre troyen. Il est le fils d'un noble troyen, Anchise, et d'une déesse, Vénus. Il participe à la guerre qui oppose sa ville, Troie, aux armées venues de Grèce (vers 1250 avant J.-C.).

---------

Romans 

"On se lasse de tout sauf d'apprendre." 

Virgile 

-------------

Publié dans musique et poésie

Partager cet article
Repost0

Les Grecs et Homère - Masques de théâtre antiques

Publié le par bmasson-blogpolitique

Chez les Grecs,

Le choeur expliquait au public comment se comporter.

Au commencement, il y eut celui qui parla d’héroïsme, c’était Homère.

Quand même, huit cents ans avant notre ère !

Dans l’Iliade, il raconte la colère d’Achille

Et ses péripéties après sa prise d’armes, et tous ses bisbilles.

L'Iliade comprend trois descriptions de ce qui ressemble à la phalange, notamment :

«Ainsi ajustaient-ils casques et boucliers bombés. Écus, casques et hommes se pressaient l'un contre l'autre, Et quand ils se penchaient, les casques chevelus heurtaient Leurs splendides cimiers, tant ils se tenaient serrés. »

Choeur antique

Le chœur commente effectivement les actes des autres personnages de la pièce et en tire les leçons.

Alfred Boucher

1850 – 1934

Homère chantant des poésies

1875

« Homère accompagné de son jeune guide, chante ses poésies dans une ville de la Grèce », tel est le thème du prix de Rome en 1875. Alfred Boucher échoue. Le prix est remporté par Jean-Baptiste Hugues.

Fécamp

Musée les Pêcheries

-----------------------------

Jean-Paul Laurens

1838 – 1921

Homère dans l’île de Syros

1864

Laurens n’obtiendra jamais le Prix de Rome, malgré quatre tentatives.

Il offre ce tableau au musée de Fécamp comme « un témoignage sympathique entre un tableau de jeunesse et un jeune musée ».

Fécamp

Musée les Pêcheries

---------------------------

Masque

Arles

Masque de femme

 

Arles

Masque chinois

Masque chinois

Masque d'Agamemnon

 

Grèce

Masques de mort

Grèce

Masque en plâtre de femme

Grèce

Masque de théâtre

Masque de théâtre

Femme grecque

Premier esclave de comédie

Athènes

Masque de peur ou de pleurs

Masque plastron de femme grecque

Masque plastron de femme grecque

Masque plastron de femme
Antinoé (Egypte), 3e siècle après J-C
Stuc peint et doré
Transfert du musée Guimet, 1949

Masque au théâtre antique d'Arles

Masque de théâtre grec

Masques égyptiens

Masques grecs

Marseille

Acrotère d'angle à masque tragique et feuilles d'acanthe*

Fouilles de l'Alcazar, 2000

1er siècle après J-C

Cette pièce appartenait à un mausolée d'époque augustéenne.

Grèce 
Thèbes ?
Acrotère 
Paris - Musée du Louvre.
 
L’acrotère est ce petit muret qui prolonge verticalement une façade au-dessus du niveau du toit.
Selon sa hauteur, l’acrotère peut être : La hauteur minimale de ce muret est de 15 cm. Le premier intérêt d’un muret d’acrotère est de faciliter l’isolation et l’étanchéité du toit-terrasse.
Élément décoratif, géométrique, végétal ou figuré, placé au faîte et aux angles des édifices antiques et dont la silhouette se profilait sur le ciel.
 
 
---

*

Lisbonne 
Cimetière Dos Prazeres 
Fleurs en pierre 
Acanthe
 
Acanthus mollis L
Plante native de la région méditerranéenne.
Sur les colonnes de la ville de Corinthe, 5 siècles avant Jésus-Christ par l'architecte Callimachus. Il s'inspira d'une tombe recouverte d'une acanthe qui a grandi sur un palissage.
Cette plante décorative symbolise l'éternité.
-----

Masque théâtral d'une jeune fille– Terracotta

Age hellénistique

 

Masque théâtral d'un vieil homme bizarre – Terracotta de Campanie

Age hellénistique

 

Masque théâtral d'un jeune africain - Terracotta de Campanie

Age hellénistique

--------

Avignon

Musée lapidaire

 

Masque tragique. Ornement de tombeau.

Visage féminin aux traits sereins, coiffée d’un haut onkos (perruque portée par les acteurs de théâtre dans l’Antiquité grecque et romaine). Une taenia (bandelette) retient la chevelure.

Calcaire à grains fins. Œuvre gallo-romaine, époque impériale, IIe siècle après J-C.

Décor d’une sépulture de jeune fille.

Provenance : Vaison-la-Romaine.

 

Masque tragique. Ornement de tombeau. 2

Visage juvénile aux traits féminins, coiffée d’un haut onkos (perruque) aux boucles en virgule surmontée par une guirlande de trois feuilles alternant avec des corymbes (grappes de lierre), détail iconographique désignant Bacchus, le dieu de la vigne, du vin et des mystères.

Ces maques de pierre prenaient place aux angles d’un enclos funéraire ou sur le tombeau lui-même. Ils remplissaient une fonction apotropaïque, à savoir éloigner de la tombe les influences néfastes.

Œuvre gallo-romaine, époque impériale, IIe siècle après J-C ?

Provenance : Vaison-la-Romaine.

 

Fréjus

Masque tragique.

Acrotère (élément architectonique) en grès figurant un masque tragique, trouvé au siècle dernier dans les ruines du théâtre romain. Il a sans doute servi à la décoration de l’édifice.

------------

Le sexisme, une histoire ancienne.

(…) Mary Beard, elle, célèbre historienne britannique et professeure d'humanités à Cambridge, aborde la question sous un angle atypique.

(…) Exemple : l'Odyssée d'Homère.

(…) Les femmes cessent de penser, une fois pour toutes, qu'elles doivent se conformer aux modes de représentation masculins. 

Homère

Albert Memorial

Londres 

Naples

Musée national d'archéologie.

Homère

1er siècle avant J-C

-----

Naples

Musée national d'archéologie.

Homère

Portrait du 2e s après J-C.

Collection Farnese

-------------

Publié dans musique et poésie

Partager cet article
Repost0

Préhistoire - Les hommes et les femmes préhistoriques et la musique - Torques - Bracelet - Hache

Publié le par bmasson-blogpolitique

Au plus profond de la nuit,

Bien avant que naisse la parole,

L’être humain porte en lui le rythme.

La poésie et la musique ont toujours existé ?

La poésie ne disparaîtra jamais.

L’homme jouait de la musique en premier.

Puis, la parole lui a permis de chanter.

Et le chant, c’est la poésie magnifiée



« ...Extrait des profondeurs de la terre, ou, disent les mythes, tirés du fond des eaux, le cuivre fait figure de soleil chthonien. Par son aspect lumineux et son origine ténébreuse, le cuivre réalisé un mariage des contraires... »
Lévi-Strauss

A Saint-Germain-en-Laye

Face d’homo erectus

 
86 Statuette féminine en calcite ambrée
Sireuil Dordogne
Les statuettes féminines gravettiennes marquent le premier courant culturel européen, de l’Atlantique à l’Oural. Elles obéissent à des canons esthétiques qui s’écartent délibérément des proportions anatomiques. Les éléments en relation avec la grossesse –les seins, le ventre et les fesses- sont généralement très développés alors que la tête, le buste et les mebres sont négligés voire inexistants.

Tête en ivoire dite « la Dame à la capuche »

 

 

 

Vénus de Brassempouy

La Dame de Brassempouy, appelée aussi Dame à la Capuche, est un fragment de statuette en ivoire. Datant du Paléolithique supérieur, elle constitue l’une des plus anciennes représentations réalistes de visage humain, et sans doute même, la plus ancienne mise au jour.

Gravettien, 29 à 22 000 ans avant notre ère.

------------------------------------------

Statuette féminine en ivoire

Les techniques de l’art paléolithique
La peinture
Pour les colorants, des pigments minéraux sont mélangés à une charge, une sorte de talc, et à un liant, de l’eau ou de la graisse. Les rouges et les jaunes sont obtenus à partir d’argiles –c’est ce qu’on appelle l’ocre – ou de plaquettes d’hématite, les noirs à partir de blocs de manganèse ou de morceaux de charbon.
 
Colorants provenant de Laugerie-Basse (Dordogne)
La Mouthe (Dordogne)

Cheval sculpté en ivoire

Grotte des Espélugues à Lourdes, Hautes Pyrénées

Bloc de calcaire gravé figurant une tête de cheval

Limeuil, Dordogne

Personnage jouant d’une flûte nasale
D’après M.Dauvois
Gravure de la grotte des Trois Frères, Ariège

Statuette entière

Sorel-Moussel, le Fort-Harrouard
Eure et Loir
Vers 4000 avant J-C
 
On leur confère généralement un sens symbolique ou religieux, mais les dieux et les déesses vénérés par les premiers paysans d’Europe restent mystérieux.

Deux gobelets, deux bracelets, deux petits anneaux, fils
149,75 g
Beronze moyen
Villeneuve Saint Vistre (Marne)

 
Torque
794 g
Il présente un décor tout à fait original et d’allure très moderne. Sur la face supérieure, des sillons obliques, très fins et rapprochés, accrochent vivement la lumière. Aux deux extrémités, le mouvement est interrompu par l’orientation contraire du même motif qui referme soigneusement la composition sur elle-même. Au revers, trois lignes sur lesquelles s’arrête le décor de la face supérieure et soulignent chaque bord.
Guines (Pas de Calais)

Torque creux en bronze orné à la fermeture de chevrons incisés

Le Mont Troté (Manre)

Tombe M.T 153 (début du 5e siècle avant notre ère).

Musée de l’Ardenne

Charleville-Mézières

 

Torque à gros tampons et relevé du décor :

La déformation des esses celtes traditionnelles fait apparaître une figure humaine, début de la personnalisation des Dieux.

Le Mont Troté (Manre)

Torque fait par surmoulage : copie d’une pièce importante.

Tombe M.T 133 (3e siècle avant notre ère).

Musée de l’Ardenne      

Charleville-Mézières

           

 

Torque à tampons et motifs spiralés

Semeuse.

La Tène ancienne ( - 475 – 400)

Musée de l’Ardenne      

Charleville-Mézières

 

 

 

Torque à tampons en alliage cuivreux et bague en serpentine, Ifs.

L’âge de Fer (VIIIe s – Ve s avant notre ère)

Généralement associés aux sépultures de femmes et d’enfants, les dépôts d’objets métalliques sont principalement des parures en fer ou en alliage cuivreux : torque (collier circulaire), bracelet, anneau de cheville et fibule (broche).

Musée de Normandie

Caen

 

Torque bimétallique en alliage cuivreux et fer

L’âge de Fer (VIIIe s – Ve s avant notre ère)

Généralement associés aux sépultures de femmes et d’enfants, les dépôts d’objets métalliques sont principalement des parures en fer ou en alliage cuivreux : torque (collier circulaire), bracelet, anneau de cheville et fibule (broche).

Musée de Normandie

Caen

 

Torques en alliage cuivreux dont l’un porte deux fibules, Ifs et Soumont-Saint-Quentin.

L’âge de Fer (VIIIe s – Ve s avant notre ère)

Généralement associés aux sépultures de femmes et d’enfants, les dépôts d’objets métalliques sont principalement des parures en fer ou en alliage cuivreux : torque (collier circulaire), bracelet, anneau de cheville et fibule (broche).

Musée de Normandie

Caen

 

Collier population Miao

Chine, province de Guizhou, Geyi

Torque

Les femmes et les hommes des populations montagnardes portent une profusion de bijoux d’argent, simples torques pour la vie quotidienne ou lourdes parures pour les grandes occasions. L’argent est protecteur et curatif. Il protège les enfants du mauvais sort et accompagne les morts dans leur voyage vers la terre des ancêtres.

Musée du Quai Branly

Paris

Torques, fin de l’Age du Bronze (vers 800 avant notre ère)

Exceptionnels par leurs tailles et leur poids, ces colliers de parure torsadés ont été découverts en 1992 et 1994 par deux pêcheurs sur doris, Claude et Denis Dufour. 

Vraisemblablement perdus en mer lors d’un naufrage, ces torques témoignent des relations commerciales entre les populations côtières des deux rives de la Manche.

L’hypothèse d’un dépôt rituel ou funéraire en mer n’est pas exclu.

Fécamp

Musée les Pêcheries

-----------------------

Troyes
Musée Saint-Loup 
Torque
Bronze 
Epoque de la Tène
 

La culture de La Tène, ou second Âge du fer, est une culture archéologique qui se développe en Europe entre environ 450 et 25 av. J. –C.

Considérée comme l'apogée de la culture celtique, elle succède à la culture de Hallstatt (1200 à 500 avant. notre ère).

----------------

Troyes

Musée Saint-Loup

Tombe de Pouan

Torque, bracelet, bague. 

Le Trésor de Pouan, nommé le tombeau de Théodoric (418-451)   est une découverte archéologique qui regroupe armes et bijoux provenant d'une tombe princière du ve siècle. Découvert le 22 août 1842 à Pouan-les-Vallées par le manouvrier Baptiste Buttat au lieu-dit Haut de Marisy3 maintenant nommé Le Martrait. Contenu :

  • Bijoux :
    • un torque d'or de 84 g ayant une section octogonale qui se rétrécit vers les extrémités avec un système de fermoir. Trois rangs d'ocelles décorent le torque ;
    • un bracelet ouvert de 141 g d'or ouvert et à tampons ;
    • deux boucles à ardillon droit de 118 g et 29 g d'or ;
    • une bague de 40 g d'or avec HEVA gravé sur le chaton.

 

Lille 
Musée des Beaux Arts 
Collier de turquoise, pâte émaillée et coquillages. 
Soudan - Nubie - Aksha
2300 - 1500 avant JC
-------------
Le trésor gaulois de Tavers dans le Loiret vendu finalement à l'Etat.
Des parures et des armes datant du VIe siècle avant Jésus-Christ, découvertes en février 2012 dans le champ d'un agriculteur à Tavers (Loiret) ont finalement été acquis directement par l'Etat pour la somme de 50.000 euros samedi, a-t-on appris auprès des organisateurs de la vente.

 

Statue acéphale de guerrier

Il est vêtu d’un long sagum frangé (manteau de laine épaisse), retenu sur l’épaule droite par une fibule (agrafe métallique).

Un grand bouclier ovale avec une nervure médiane en forme de cône (spina) et pourvu d’un umbo (partie médiane bombée) métallique, est posé devant lui. Entre les doigts de la main gauche, il serre un torque (collier ouvert en métal précieux, porté par les Celtes, les peuples du Nord), sans doute à tampons. Sur le côté droit, le guerrier porte un glaive court (gladius) fixé à un ceinturon (cingulum). Un anneau métallique enserre le biceps droit.

Calcaire fin

Œuvre de tradition celtique à destination funéraire ou image de culte d’une puissance divine ou héroïque ?

Fin du IIe siècle, début du IIIe siècle avant notre ère.

Provenance : Mondragon (Vaucluse)

Musée lapidaire

Avignon

Uzès

La cabane et la grotte-citerne du petit Coucouyon.

Maquette Albert Ratz.

« Le Crâne de l'homme  de Cro-Magnon "a une lésion sur le front qui correspond à la présence d'un neurofibrome (une tumeur bénigne de la gaine nerveuse), " qui a érodé l'os, dit l'anthropologue Philippe Charlier (photo AFP/-)

Paris (AFP)-l'homme de Cro-Magnon avait un visage couvert de grumeaux dont un grand sur le front--des tumeurs bénignes probablement causées par une maladie génétique, selon une équipe de chercheurs français dans de nouvelles découvertes publiées vendredi.

 

Le squelette de Cro-Magnon 1, un Homo sapiens mâle datant de 28 000 ans, a été découvert en 1868 dans la grotte des Eyzies dans la région de la Dordogne, dans le sud-ouest de la France.

Pour marquer 150 ans depuis la découverte des os, une équipe de chercheurs, dont l'anthropologue Philippe Charlier, a réexaminé les vestiges.

À la fin de leur enquête,  "nous avons proposé un nouveau diagnostic: il avait souffert d'un type de neurofibromatose, " Charlier dit AFP.

La neurofibromatose est une maladie génétique qui peut provoquer des tumeurs bénignes à se développer dans le système nerveux, et aussi des taches ou des zones de pigmentation sur la peau.

Les résultats de l'équipe seront publiés vendredi dans le journal médical The Lancet.

"Son canal auditif gauche a également été endommagé, vraisemblablement aussi par une tumeur qui avait grandi," a-t-il ajouté.

Equipé de ce diagnostic,  "nous avons fait une reconstitution réaliste du visage de cet homme d'âge moyen, en tenant compte de sa pathologie".

La reconstruction médico-légale visuelle montre un visage couvert de tumeurs, dont un grand sur le front et des scores plus petits en nodules sur son visage, en particulier en grappe autour de la bouche, le nez et les yeux.

 "Il les a partout, " a déclaré Charlier.

Le nettoyage au karcher des dessins préhistoriques
Tag
Paris

Bansky

Bracelet

Epoque de la Tène*

Arles

* La Tène ou second Âge du Fer est une culture de la Protohistoire qui se développe en Europe entre environ 450 av. J.-C. et 25 av. J.-C.

 

Bracelet ouvert décoré

Bronze

Age du Fer

Ve / VIe siècle avant notre ère

Provenance : Riboule les Tavernes

Musée du Colombier

Alès

Bracelet spirale

A section losangique, décoré de fines incisions

Bronze

Age du Fer

Ve / VIe siècle avant notre ère

Provenance : Alès

Musée du Colombier

Alès

 

Bracelet en or.

Trésor de Guines (Pas-de-Calais)

Datation : - 1 200/1 100 avant notre ère, Bronze final

Matière : or

Ce bracelet non décoré a été travaillé par déformation à partir d’un lingot en forme de tige.

Il fait partie d’un dépôt vraisemblablement votif découvert en bordure d’une zone de marais, avec trois torques et une ceinture.

Museum d’histoire naturelle

Marseille

 

 

Charleville

Musée Arthur Rimbaud

Bracelet africain

 

Bracelet

1er siècle de notre ère

Or

Musée de la Romanité

Nîmes

-----------------------------------

Citation mixytes :

« Dans l’histoire de la construction des sexes, il y a eu pendant des dizaines de millénaires des sociétés beaucoup plus égalitaires. La femme celte  pouvait même combattre. Il y a eu un basculement de virilisation du monde. »

Olivia Gazalé

Metz

 

 

Bracelet et boutons à bélière en alliage cuivreux, Saint-Martin-de-Fontenay.

L’âge de Fer (VIIIe s – Ve s avant notre ère)

Généralement associés aux sépultures de femmes et d’enfants, les dépôts d’objets métalliques sont principalement des parures en fer ou en alliage cuivreux : torque (collier circulaire), bracelet, anneau de cheville et fibule (broche).

Musée de Normandie

Caen

 

Bracelets décorés en alliage cuivreux, fin de l’âge du Bronze moyen (1500 – 1350), Saint-Germain-le-Vasson.

La Normandie à l’âge du Bronze.

2300 – 800 ans avant notre ère.

Entre préhistoire et protohistoire : le Campaniforme.

L’âge de Bronze est caractérisé par des céramiques en forme de cloche renversée et décorées de hachures, triangles et chevrons.

Musée de Normandie

Caen

 

Bracelet en lignite

Vers 550 avant notre ère

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

 

Bracelets

Vers 1300 avant notre ère

Provenance : Canchy, en  1847

Pendant l’Age de Bronze, on enfouissait un grand nombre d’objets métalliques. La Normandie est une région dépourvue des matières premières indispensables à leur production. On trouve des pointes de lance typiquement armoricaines, des haches à rebords provenant de Grande-Bretagne, et des bracelets provenant de la basse vallée de la Seine.

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

Bracelet de bras à tête de bélier

Bracelet ouvert à fine tige, composé de trois spirales

Alliage cuivreux

Etrurie (Italie)

Vers 300 avant notre ère

Musée de la Vieille Charité

Section antiquité

Bracelet mwali (Monnaie)

Aire Massim, Papouasie – Nouvelle-Guinée

Section de coquille de Conus

Mucem

Marseille

Bracelet ouvert et Bracelet ouvert à décor gravé

Bronze

1200 – 700 ans avant notre ère

Origine et provenance inconnue

Abbeville

Musée Boucher de Perthes

Dépôt de haches à douille

Vers 650 avant notre ère

Provenance : Agneaux, 2000

59 haches à douilles pesant 23 kg de métal sont déposées près d’un site funéraire régulièrement occupé pendant plus d’un millénaire, entre 1600 et 500 avant notre ère.

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

Lille 
Musée des Beaux Arts 
Bracelets - Joncs.
Soudan - Nubie - Aksha
2300 - 1500 avant JC
L'ivoire provenant d'Afrique noire était très prisé par les Nubiens pour en faire des bijoux.
----------

Troyes

Musée Saint-Loup

Bracelets 

Epoque de la Tène

La culture de La Tène, ou second Âge du fer, est une culture archéologique qui se développe en Europe entre environ 450 et 25 av. J. –C.

Considérée comme l'apogée de la culture celtique, elle succède à la culture de Hallstatt (1200 à 500 avant. notre ère).

----------

 

Valence 

Musée des Beaux-Arts 

Bracelet métallique

1er âge du fer. 5e siècle avant J-C.

Fer, alliage cuivreux.

-----------

Naples 

Musée national d'archéologie.

Bracelets en bronze.

9e 7e avant J-C. 

Cales, sanctuaire de Monte Grande.

-----

Musée des Beaux-Arts 

Brassard d'archer 

Age du Bronze final III.

- 3000 à - 1200.

--------------

Archéologie. 27 400 pièces « inestimables » saisies chez un mystérieux pilleur de l’Est de la France.
Le pilleur s’est concentré sur divers sites références de l’Est de France. Muni de détecteurs de métaux et d’une très solide culture scientifique archéologique, il a amassé cette inédite collection à des fins personnelles et mercantiles.

 

 (…) Au premier coup d’œil, elle reconnaît des « Antoniniens », datant du IIIe siècle, reconnaissables à l’effigie couronnée de l’empereur. Ces pièces, riches en argent, étaient fréquemment enfouies pour cette raison par les épargnants de cette période troublée de l’Empire romain.

(…) Parmi ces objets pillés se trouvent des bracelets et torques datant de l’âge du Bronze et de l’âge du Fer, un dodécaèdre romain dont il n’existe qu’une centaine d’exemplaires connus, mais également des fibules romaines, des boucles de ceintures mérovingiennes, médiévales et de la Renaissance, des éléments de statues et des monnaies romaines et gauloises….

(…) « L’ampleur des pillages archéologiques en France est dramatique, ça ne se passe pas qu’en Égypte », estime Frédéric Séara.

https://www.ouest-france.fr/grand-est/27-400-pieces-inestimables-saisies-chez-un-mysterieux-pilleur-de-l-est-de-la-france-7088503

----------------

Publié dans musique et poésie

Partager cet article
Repost0

Lénine et Alexandra Kollontaï

Publié le par bmasson-blogpolitique

~~Alexandra Kollontaï. (en russe : Александра Михайловна Коллонтай), née le 31 mars 1872 à Saint-Pétersbourg et morte le 9 mars 1952 à Moscou, est une femme politique communiste et féministe soviétique.

Elle est la première femme de l'Histoire contemporaine à avoir été membre d'un gouvernement et ambassadrice dans un pays étranger.

~~En 1914, elle s'oppose à la Première Guerre mondiale, et pour cette raison rejoint les bolcheviks, en 1915.

Elle déclarait ainsi en 1912 : « Le prolétariat russe, aux côtés de celui du monde entier, proteste contre toutes les guerres. C’est un fait bien connu que le prolétariat ne connaît aucune frontière nationale. Il ne reconnaît que deux "nations" dans le monde civilisé : les exploiteurs et les exploités. »

~~Un temps assistante personnelle de Lénine, elle milite pour la transformation des mentalités. Elle propose une sorte de « communisme sexuel ». Elle veut faire tomber les barrières qui restreignent la liberté et l’épanouissement intimes sous le régime des tsars.

Elle sera au cœur de nombreuses polémiques sur la place des femmes dans la société soviétique. En effet, elle pose la question de ce que sera la famille une fois que celle-ci ne reposera plus sur les liens économiques. Elle estime que le mariage et la fidélité sont appelés à disparaître et veut éviter ce qu'elle appelle la « captivité amoureuse », qui crée la jalousie pour atteindre une « monogamie successive ». Les liaisons hommes-femmes devront être axées autour d'une attirance sexuelle naturelle. Elle est critiquée par Lénine comme par Trotski, plus prudes, qui estiment le couple fidèle comme la forme naturelle de famille. Au courant de ses nombreuses liaisons amoureuses, Lénine qualifie la vision de Kollontaï de « décadente »

L'action d'Alexandra Kollontaï, en tant que commissaire du peuple, et de ses consœurs leur permet d'obtenir le droit de vote et d'être élues, le droit au divorce par consentement mutuel, l'accès à l'éducation, un salaire égal à celui des hommes, des congés de maternité et l'égalité de reconnaissance entre enfants légitimes et naturels. Le droit à l'avortement est obtenu en 1920 — il sera supprimé en 1936 par Staline*, puis à nouveau autorisé après la mort de ce dernier.

*

Peter Saul 
San Francisco, 1934
Stalin's cat 
Le chat de Staline
2008  
Acrylique et crayon graphite sur papier
Dunkerque
LAAC 
"Il se battit comme un animal sauvage dans les rues de Moscou."
 
-------------

~~Alexandra Kollontaï devient ambassadrice de l'Union soviétique en Norvège en 1923 — elle y était représentante depuis 1922, mais ce n'était pas encore une ambassade à proprement parler —, ce qui revient à un exil de fait et lui interdit toute action dans la vie politique soviétique. Cela fait néanmoins d'elle la première femme ambassadrice. Elle n'est pas formellement inquiétée, mais les journaux de l'époque l'attaquent avec virulence en mettant l'accent sur sa vie sentimentale sulfureuse, n'hésitant pas à la surnommer : « la scandaleuse » ou « l'immorale ». Alors qu'elle effectue un voyage aux États-Unis en qualité de représentante du Parti, les journaux soviétiques titrent : « La Kollontaïnette part pour l’étranger ; si ça pouvait être pour toujours ! ». Cet éloignement lui permet cependant d'échapper aux purges staliniennes, qui frappent notamment les anciens de l'Opposition ouvrière, entre 1927 et 1929, entraînant des déportations au Goulag et des assassinats.

~~Alexandra Kollontaï est nommée ambassadrice en Suède en 1930 où elle mène les négociations pour les deux armistices entre l'URSS et la Finlande, en 1940 et en 1944, et pour l'armistice avec la Roumanie en 1944 (avec Neagu Djuvara). Des hommes politiques finlandais proposeront sa candidature pour le Prix Nobel de la paix, en 1946.

~~Victor Alexandrov évoque Alexandra Kollontaï, alors ambassadrice d'URSS dans son récit Histoire secrète du pacte germano-soviétique : « Elle avait sans désemparer attendu le visiteur important qui lui était simplement annoncé par un télégramme chiffré, depuis la veille au soir. Elle avait somnolé sur un canapé de velours, sous le portrait fait d'elle, vingt ans plus tôt, par Annenkov, le peintre officiel du nouveau pouvoir bolchevik. Le temps avait passé et chiffonné son agréable visage aux pommettes saillantes. La première femme « ambassadeur » des temps modernes, celle dont on disait dans les chancelleries occidentales qu'elle était le seul « homme de confiance » de Staline, le seul à ne pas risquer d'être soudainement liquidé par le NKVD, avait atteint les soixante-sept ans.

Souffrant d'une maladie de cœur, elle supportait les contrastes de l’été baltique en abusant de la digitaline » et « Le statut de l'« ambassadrice » (elle ne porta véritablement ce titre qu'à partir de 1943) était ainsi fait de nombreuses tolérances, d'abord de la part du camarade Staline qui avait renoncé à lui reprocher une garde-robe outrageusement parisienne, ensuite par les pouvoirs publics et la police de Stockholm, rapidement conquis par son charme slave et son féminisme désinvolte »

~~Elle dresse un tableau saisissant des premières grandes grèves :

« Le mouvement des travailleuses de par sa nature même fait partie du mouvement ouvrier en général. Dans toutes les émeutes d’usine et les insurrections tant détestées par le tsarisme la femme prit une part égale à côté de l’ouvrier homme. La ‘révolte d’avril’ en 1895 à l’usine Yaroslav fut menée avec l’aide et sous l’influence des tisserandes. Lors des grèves économiques de 1894-96 à Saint Petersbourg et lors de la grève historique des ouvriers du textile en 1896, les ouvrières et les ouvriers débrayèrent ensemble à l’unanimité. Lors des conflits et des grèves, la femme prolétaire, opprimée, timide et sans droits, d’un coup apprend à se tenir debout et droite… la participation au mouvement ouvrier rapproche l’ouvrière de sa libération, pas seulement en tant que vendeuse de sa force de travail, mais aussi en tant que femme, épouse, mère et ménagère »

~~ Dans le même temps, elle ne peut que constater :

« …Dès que la vague de grèves se calma, et les ouvriers retournèrent au travail, que ce soit une victoire ou une défaite, les femmes furent à nouveau éparpillées et isolées.» Pour que les choses changent plus profondément, il faut un bouleversement révolutionnaire, ainsi que l’écrit Kollontaï : « Toute la situation change rapidement une fois que le drapeau rouge de la révolution flotte au dessus de la Russie… Pendant les années révolutionnaires de 1905 et 1906, l’ouvrière était partout. »

~~Mariage et prostitution sont les 2 faces de la médaille du monde bourgeois

"Le mariage représente l’un des côtés de la vie sexuelle du monde bourgeois, la prostitution en représente l’autre. Le premier est la face de la médaille, la seconde en est le revers. Quand l’homme ne trouve pas sa satisfaction dans le mariage, il a le plus souvent recours à la prostitution (…) qu’il s’agisse de ceux qui, de gré ou de force, vivent dans le célibat, ou de ceux auxquels le mariage ne donne pas ce qu’ils en attendaient, les circonstances leur sont infiniment plus favorables pour les aider à satisfaire leur instinct sexuel que pour les femmes."– Alexandra Kollontaï – Les problèmes de la prostitution (PDF).

Pour Kollontaï, une femme nouvelle était nécessaire qui, en plus d’être économiquement indépendant, devait l’être aussi d’un point de vue psychologique et sentimental. Il n’était pas question d’accepter un quelconque ajournement de cette révolution.

Alexandra Kollontaï: « La séparation de la cuisine et du mariage est non moins importante que la séparation de l’Eglise et de l’Etat ».

Lénine et Alexandra Kollontaï

Honfleur 
Musée seconde guerre mondiale 
Blockhaus de la gare 
Staline et Allemagne 
1939
 

Le Pacte germano-soviétique.

Hitler était pressé d'envoyer son ministre des Affaires étrangères à Moscou. Les années précédentes, son Reich était en expansion constante : l'Anschluss de l'Autriche (mars 1938), l'annexion des Sudètes en Tchécoslovaquie (septembre 1938), l'occupation des restes de la Tchécoslovaquie (mars 1939). C’était maintenant au tour de la Pologne - et Hitler avait cruellement besoin d’une garantie que l’URSS n’attaquerait pas l’Allemagne.

-------

 

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Lénine et Inessa Armand

Publié le par bmasson-blogpolitique

Inessa Armand.

née 8 mai 1874 à Paris et morte le 24 septembre 1920 à Naltchik ( Caucase ).

Armand est née à Paris. Sa mère, Nathalie Wild, était une comédienne qui était pour moitié de descendance française et pour moitié anglaise, et son père , Théodore Pécheux d' Herbenville , était un chanteur d'opéra français. Son père meurt quand elle avait cinq ans et elle a été élevée par sa tante et sa grand-mère vivant à Moscou.

~~À l'âge de dix-neuf ans, elle a épousé Alexandre Armand, fils d'un fabricant de textile russe riche. Le mariage a produit 4 enfants. Inessa et son mari ont ouvert une école pour les enfants des paysans en dehors de Moscou. Elle a également rejoint un groupe de bienfaisance voué à aider les femmes démunies de la ville.

En 1903, elle a rejoint le Parti travailliste social-démocrate illégal. Armand a distribué la propagande illégale et après avoir été arrêté en juin 1907, elle a été condamnée à l'exil interne de deux ans dans Mezen dans le nord de la Russie.

~~Armand est retournée en Russie en juillet 1912, pour aider à organiser la campagne bolchevique pour obtenir des partisans élus à la Douma. Deux mois plus tard, elle a été arrêtée et emprisonnée, pour être libérée contre caution en Mars 1913. Une fois de plus elle dut quitter illégalement la Russie et est allée vivre avec Vladimir Lénine et Kroupskaïa Nadezhda en Galice. Elle a également commencé à travailler à l’édition de Rabotnitsa.

Armand était en colère car de nombreux socialistes en Europe ont choisi de ne pas lutter contre l'effort de guerre pendant la Première Guerre mondiale. Elle a rejoint Lénine en aidant à distribuer la propagande qui a exhorté les troupes alliées à tourner leurs fusils contre leurs officiers et de commencer une révolution socialiste. En mars 1915, Armand est allée en Suisse où elle a organisé la Conférence internationale des femmes socialistes pour la Paix.

~~En avril 1917, elle revient avec Lénine en Russie.

Sa liaison secrète avec Lénine a été cachée pendant le reste de l'histoire de l'URSS pour ne pas froisser l'image de Lénine véhiculée par la propagande, celle d'un mari fidèle. Leur correspondance intime est conservée à l'Institut du marxisme-léninisme, à Moscou

Alors qu'elle était en vacances dans le Caucase, en 1920, elle a contracté le choléra et mourut à l'âge de quarante-six ans.

Elle est enterrée dans l’un des murs de la nécropole du Kremlin.

Alexandra Kollontaï écrit, à propos de Lénine : « Il n'était jamais parvenu à surmonter la mort d'Inès.»

Lénine et Inessa Armand

Par

L’histoire a retenu les noms de figures exceptionnelles telles que celles d’Alexandra Kollontaï ou d’Inès Armand mais elles sont loin d’être les seules à avoir été partie prenante des mouvements révolutionnaires russes.

 

Naissance du vin en Caucase – Page 30 :

Pour les historiens, la région caucasienne « reste le lieu de prédilection de la naissance de cette boisson divine où des recherches archéologiques attestent de l’existence de grains de raisin « fossiles » ».

Page 18, l’auteur nous explique que la vigne existait en Egypte antique, probablement 4 000 ans avant notre ère. Mais les historiens et historiennes pensent que « son lieu d’apparition serait plutôt le Caucase, et serait ensuite arrivée en Egypte. »

Page 20, il nous dit que « dès la fin du IVe millénaire avant notre ère, bien avant que la vigne ne soit cultivée en Egypte, le vin était importé de Palestine.

 

La vigne et le vin, sacrés symboles.

Jean-François Blondel.

Editions OXUS – 2020

------------

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Lénine et Clara Zetkin

Publié le par bmasson-blogpolitique

Lénine et Clara Zetkin

~~Les égéries féminines de Lénine.

En instituteur russe de la fin du XIXe siècle, Lénine prône- pour les autres- la maîtrise des passions, le refoulement intime. Il reste quelque peu méprisant envers les questions de sexualité et de vie conjugale. Il sait néanmoins s’attirer la « sympathie » des égéries féministes de la première heure.

Clara Zetkin dans ses « Souvenirs sur Lénine, janvier 1924 », cite :

« Je n’ai aucune confiance dans la sûreté et la persévérance dans la lutte des femmes chez qui le roman personnel s’allie avec la politique. Pas plus que dans les hommes qui courent après toutes les jupes et s’amourachent de toutes les femmes. Non, non, cela ne s’accorde pas avec la révolution ! »

~~C’est la journaliste allemande Clara Zetkin qui a lancé l’idée d’une Journée internationale des femmes.

Lénine et Clara Zetkin

 

~~1910

C'est à la conférence internationale des femmes socialistes de 1910 que l'idée d'une « Journée Internationale des Femmes » est décidée.

mars 1911

Un million de femmes manifestent en Europe.

8 mars 1913

Des femmes russes organisent des rassemblements clandestins.

8 mars 1914

Les femmes réclament le droit de vote en Allemagne.

8 mars 1915

À Oslo des femmes défendent leurs droits et réclament la paix.

8 mars 1917

À Saint Pétersbourg des ouvrières manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front.

8 mars 1921

Lénine décrète le 8 mars journée des femmes.

Le rouge et l'Allemagne d'après la première guerre mondiale.

Les élections auront lieu en janvier 1919. Le Reich doit se transformer en démocratie parlementaire. La Révolution russe de 1917 et les bolchéviks inspirent aux Allemands les conseils ouvriers qui militent pour un régime semblable à celui des soviets.

Lénine et Clara Zetkin

Un clin d'oeil au slogan de Lénine en 1917: "Le pain, la terre et la paix".

 

 

Lénine

Puces de Saint-Ouen 

 

Daniel G. Andujar

Lénine se flagellant

2014

Nîmes 

 

----------------------

"Mais en attendant, s'il me plait, je te parlerai sans fin des yeux de Clara... Quand ce sont vraiment les yeux de cette vieille femme, tous les yeux des femmes de demain, la jeunesse des yeux de demain !
Avant que j'aie épuisé les images du ciel et les métaphores marines, et que j'aie pris tout ce que je puis utiliser pour te donner une petite idée de ce qui peut se dire de ces aurores qui s'ouvrent comme des fenêtres dans l'ignorance et dans la nuit, tu devras te rendre, lecteur.
Mais j'ai pitié de ta patience, et puis il y a grand besoin aussi de ta force, à toi, pour transformer le monde. A toi aussi.
"

Aragon , épilogue des "cloches de Bâle", à propos des yeux de Clara Zetkin, féministe, initiatrice de la journée du 8 mars, déléguée allemande au congrès socialiste de Bâle (1912)

-------------------

Des égales dans la lutte des classes — par Clara Zetkin.

Clara Zetkin a porté haut l’émancipation socialiste et féministe. Opposante à la Première Guerre mondiale, députée du Parti communiste d’Allemagne et instigatrice de la Journée internationale des droits des femmes, il lui fallut fuir son pays quelques mois après la prise de pouvoir d’Adolf Hitler. Les éditions Hors d’atteinte publient demain un important recueil de ses textes, discours et lettres : Je veux me battre partout où il y a de la vie. Nous en publions un extrait : il s’agit d’un article — jamais traduit en français jusqu’alors — paru dans le journal Die Gleichheit le 1er novembre 1893. Le congrès annuel du Parti social-démocrate allemand (SPD) venait de se tenir à Cologne. La question syndicale était à l’ordre du jour : Clara Zetkin mit alors sur la table l’« urgente nécessité » que représente la syndicalisation des femmes et s’éleva contre les écarts salariaux entre les deux sexes ainsi que la « double charge de travail » qui pèse sur les travailleuses.

 

Publié dans Femmes, Paix

Partager cet article
Repost0

Landru et les femmes isolées

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

~~Il a malheureusement appliqué au pied de la lettre l’expression « le retour des femmes au foyer »…

 

La première guerre mondiale émancipe les femmes. Le premier conflit mondial laisse de nombreuses veuves qui, contrairement à l’idée convenue, ne demeurent pas longtemps en deuil mais souhaitent se remarier pour améliorer leurs faibles pensions. La Belle Époque et la Première Guerre mondiale voient le développement du travail féminin : les midinettes, grisettes, trottins, parfois obligées de pratiquer la prostitution occasionnelle pour survivre, prostitution synonyme de misère, de solitude et de déclassement social.

 

Pour se procurer des revenus, Landru va, à partir de 1914, franchir le pas qui le conduira à l'échafaud. Il se fait passer pour un homme veuf, esseulé et disposant d'une certaine aisance, et entreprend de séduire des femmes seules qui, sans être véritablement riches, possèdent quelques économies et surtout, mènent une vie suffisamment isolée de leur entourage. Landru notait méticuleusement tout dans un petit carnet sur lequel sont inscrits onze noms, dont ceux des deux disparues sur lesquelles enquêtait Jules Belin.

 

C’est ce qui le perdra lors de son procès, en l’absence de preuve et de cadavres, alors que Landru nie. L'un des éléments les plus accablants est fourni par des reçus de billets de train : Landru achetait, lors de ses déplacements en train à Vernouillet ou Gambais, un aller-retour (pour lui) et un aller simple (pour la fiancée).

Il fut guillotiné en 1922 à la suite d’un procès qui dura un an. Henri Désiré Landru (12 avril 1869 à Paris (XIXe arrondissement) – 25 février 1922 à Versailles est un célèbre tueur en série et criminel français. Il fut surnommé « le Barbe-Bleue de Gambais ».

Musée de la police à Paris

Landru et trois de ses victimes

 

Procès Landru

La cuisinière présentée comme preuve pendant le procès Landru

La maison de landru à Gambais

 

La maison du tueur en série Landru est à vendre.

C'est une jolie demeure en apparence qui est vente depuis quelques jours à Gambais dans les Yvelines.

(…) Prix de vente : 450 000 euros.

(…) Le Barbe-bleu de Gambais passe des annonces vers 1915 :

"Monsieur sérieux, ayant petit capital, désire épouser veuve ou femme incomprise".

 

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

~~La part de la présence des femmes dans l’audiovisuel français.

Publié le par bmasson-blogpolitique

~~La part de la présence des femmes dans l’audiovisuel français.

~~La part de la présence des femmes dans l’audiovisuel français.

En 2013, la proportion des femmes présentes à l’antenne des chaînes de télévision était de 37%, contre 63% pour les hommes.

Les femmes représentent 52% de la population française.

~~La part de la présence des femmes dans l’audiovisuel français.

~~ En 2012, ce nombre était de 35%, selon le baromètre de la diversité, communiqué par le CSA. 1527 programmes ont été analysés sur 16 chaînes hertziennes gratuites pendant deux périodes d’une semaine.

~~La part de la présence des femmes dans l’audiovisuel français.

~~Types de programmes : Part des femmes

Programmes de sport 15%

Emissions d’information 35%

Documentaires et magazines 37%

Fictions 37%

Divertissements 41%

~~La part de la présence des femmes dans l’audiovisuel français.

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Afrique du Sud: hommage rendu en France à Dulcie September.

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

~~Dulcie September.

Il y a vingt-six ans, le 29 mars 1988, Dulcie September était abattue de cinq balles dans la tête devant la porte de son bureau, dans le Xe arrondissement de Paris.

Le mystère entoure toujours ce meurtre politique.

 

C’est à Arcueil dans le Val de Marne que la mémoire reste la plus vive de cette combattante de la liberté, représentante en France de l’ANC, le mouvement de libération dirigé par Nelson Mandela.

Des villes ont rendu hommage à Dulcie en donnant son nom à des places, des rues, des bâtiments publics.

~~Liste des villes lui ayant rendu hommage.

Places Dulcie September:

Nantes

Paris

Gardanne

Rues Dulcie September :

Evreux

Cléon

Elbeuf

Saint-Martin-d’Héres

Avion

La Courneuve

Le Mans

Angers (allée) Méricourt

Vigneux sur Seine

Saint-Ouen Faches

Thumesnil

Belfort

Porte-lès-Valence

Chatenoy Le Royal

 

~~Salles de réunion Dulcie September :

Trignac

Nangis

Saint-Pierre-des-Corps

Centre social et culturel Dulcie September (ou théâtre):

Garges lès Gonesse

Loon Plage

Nangis

Résidence Dulcie September :

Bezons

 Ecoles primaires Dulcie September :

Evreux

Draveil

Ivry sur Seine

Drancy

Grigny

Collège Dulcie September :

Arcueil

Lycée Dulcie September :

La Courneuve

 

~~Le sentiment diffus de la peur de l’autre…

 

« Rien n’est acquis sans effort et les droits chèrement gagnés doivent être préservés par une vigilance de tous les instants. Le racisme n’est pas seulement une question de couleur de peau ou de religion, ses formes les plus évidentes, mais le sentiment diffus qui nous pousse à rejeter tout ce qui est différent. La peur de l’autre est un signe de faiblesse à affirmer nos propres droits, une dérive qui peut nous engloutir tous dans un monde de haine, alors que les différences sont la richesse de notre humanité. Différents et égaux, tous pareils et tous différents, la plus belle des formules à mettre en pratique chaque jour. »

 

Page 7 de Jacqueline Derens-

Lucie September-

Le Cap1935- Paris 1988-

Une vie pour la liberté.

 

Dulcie September, l’enquête inaboutie.

 

Apartheid. La représentante de l’ANC en France a été assassinée à Paris le 29 mars 1988. Son combat et ses investigations sur les ventes d’armes au régime d’apartheid ont scellé son destin.

( …) Qui a tiré ? Si l’on en croit les révélations d’Eugène De Kock – le sinistre chef de la Vlakplaas, les escadrons de la mort sud-africains – faites en avril 1998 devant la Commission Vérité et Réconciliation (TRC), les tueurs étaient des membres de la garde présidentielle des Comores, et l’un d’entre eux se nommerait Jean-Paul Guerrier.

 

Château-Thierry
Nelson Mandela
Un long chemin vers la liberté.
Devenu le premier avocat noir et le leader de l’ANC, il est arrêté le 5 août 1962 puis condamné à réclusion à perpétuité.
En 1983, il est élu président de la République d’Afrique du Sud.
Adepte de la non violence, il reçoit le prix Nobel de la Paix.
Le monde entier a été éclairé par son humanité et son engagement pour l’égalité.
Le 18 juillet est devenu le « Mandela Day ». C’est un appel mondial à consacrer 57 mn de son temps à aider ses semblables.

 Nelson Mandela

"Vaincre la pauvreté n'est pas un acte de charité, c'est un acte de justice."

 

Dulcie September.
Pourquoi a-t-elle été assassinée ?
La France autorisait la présence sur son sol d'un bureau de l'ANC. En même temps, la France poursuivait des relations illicites avec l'Afrique du Sud,  pays mis au ban des nations pour sa politique d'apartheid.
L'Humanité
03 22
-----------
 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0