- Arthur Rimbaud- Citation sur le soleil - Paul Verlaine - La femme de Paul Verlaine

Publié le par bmasson-blogpolitique

                                                       Arthur Rimbaud 

---------------------------------

 

 

Arthur Rimbaud.

Le soleil, ce foyer de tendresse et de vie,

Verse l’amour brûlant à la terre ravie,

Et, quand on est couché sur la vallée, on sent

Que la terre est nubile et déborde de sang.

- Arthur Rimbaud- Citation sur le soleil - Paul Verlaine - La femme de Paul Verlaine

 

Ernest Pignon Ernest 

Affiches 1965 2019 

Arthur Rimbaud - Les Ailleurs

Fête de l'Humanité 2019

---------------------------------------

 

Paris
Musée de la police
Verlaine et Rimbaud

-----------------------------------------------------

Monsieur Paul Verlaine

Dans le journal l’Éclair du 30 janvier 1894

Annonce du décès de Paul Verlaine

Poète français

 

« L'excellent poète Paul Verlaine avait établi ses pénates à l'hôpital Broussais ; il y vécut, il y écrivit, il paraissait vraisemblable qu'il y dût finir son aventureuse existence. C'était le seul logis qu'il connût, cependant il est mort hier soir à sept heures sur la montagne Sainte-Geneviève, chez une de ses compatriotes qui l'avait récemment recueilli.

Verlaine était né à Metz en 1844 ; il publia son premier recueil de vers en 1865, Poèmes saturniens, puis les Fêtes galantes et la Bonne chanson. Il avait d'ailleurs fait ses études à Paris où il séjourna presque constamment, à l'exception d'assez fréquents voyages qu'il fit à l'étranger, un peu partout. Sa première enfance s'était écoulée à Montpellier et il gardait un souvenir charmant de l'exquise petite ville et de son Peyrou. A ses débuts, Sainte-Beuve, Roqueplan applaudirent ; mais la foule, indifférente, passa.

Un mariage malheureux, les gardes au rempart, la Commune, dans laquelle il fut quelque peu compromis, puis de violents ennuis intimes suspendirent la production du poète. Ce ne fut qu'en 1874 que parurent les Romances sans paroles ; mais depuis, le poète s'était converti, non sans quelque tapage, au catholicisme, et six années de pénitence terminées à la Grande Chartreuse lui servirent à composer Sagesse. Successivement ensuite il donna les Prêtres maudits, Jadis et naguère, Amour et bonheur, Parallèlement, etc.

Sa vie fut bizarre : elle restera légendaire. Il échelonna ses divers domiciles, du modeste garni de la rue Descartes au fameux hôtel de Lisbonne de la rue de Vaugirard, toujours errant au hasard, esprit aventureux, épris avant tout de vie libre et d'originalité.

 

 

Auguste de Niederhausern dit Saïd Rodo

Vevey 1863 - Munich 1913

Paul Verlaine, vers 1902

Plâtre

-------------------------------

 

 

Stefan Zweig

Paul Verlaine

Le Livre de Poche

2017

 

En 1870, « pour devancer une éventuelle mobilisation qu’il ne souhaite pas, Verlaine se marie alors que les Allemands sont aux portes de Sedan. Et _ autre symbole rouge_ la pétroleuse Louise Michel est présente à la cérémonie. » (page 100). Aime-t-il sa femme ? Apparemment, non. La suite le prouvera.

Sa femme n’a pas rigolé dans sa vie de couple. « Soudain, l’acte décisif de l’ivrogne, il frappe sa femme pour la  première fois. » (page 50).  Oui Verlaine boit. Il aime l’alcool depuis sa jeunesse, les absinthes, le vermouth, et tant d’autres. On le retrouve souvent dans les bars. Il frappe aussi ses amis. « Il devient querelleur, frappe ses amis, comme Gottfried Keller durant ses années berlinoises. » (page 98). Il a l’alcool mauvais. Il frappera aussi sa mère  âgée de soixante-quinze ans. « Le tribunal de Vouziers le condamne à un mois de prison pour « voies de fait et menaces de mort. » Elle a tout pardonné à son fils, mais pas cet acte ultime. Lasse de lui, sa mère meurt un an plus tard.

Le pire pour sa femme reste à venir. Il fait venir cet adolescent dont il a lu des poèmes qui l’ont enthousiasmé et qui s’appelle Arthur Rimbaud. « Peut-être son instinct de femme lui faisait-il inconsciemment pressentir le danger que le nouveau camarade de Verlaine représentait pour elle. » (page 54). Pouvait-elle imaginer qu’un homme deviendrait son rival et lui enlèverait son homme? Car il quitte tout, logis, femme, enfant. Les deux amants fuient en Belgique, en Angleterre. « Madame Verlaine voulait pardonner et s’était déjà mise en route pour aller voir le repentant. » (page 57) Elle devait l’aimer, à sens unique, et essaya de lutter avec « l’époux infernal (rôle tenu par Rimbaud), et Verlaine, le rêveur, (qui tenait) celui de la femme au sens d’une créature asservie » (page 120). Mais une dispute éclate entre les deux hommes et Verlaine tire deux coups de pistolet sur Rimbaud. Blessé, ayant peur d’un troisième coup, Rimbaud appelle à l’aide dans la rue. Verlaine est arrêté et jeté en prison pour une durée de deux ans. « La conséquence immédiate en fut le divorce, que madame Verlaine, malgré l’intervention de Victor Hugo, réclama avec la dernière insistance. » (page 57). On la comprend.

Arthur Rimbaud à Charleville-Mézières

Il s'est fait connaître par sa poésie quand il était encore adolescent. Il voulait percer. Il percera. Puis il aimera des amours interdites. Soudain, il tourne le dos à la poésie et voyage. Le 10 novembre 1891, il meurt à Marseille des suites d'une tumeur cancéreuse au genou droit. Il n'avait que trente-sept ans.

Paul Verlaine

Charleville-Mézières

Arthur Rimbaud à Charleville-Mézières

-----------------------------------------------------

Au musée Arthur Rimbaud à Charleville:

 

"L’année 1871 marque un tournant dans la vie d’Arthur Rimbaud. Dans les Lettres du Voyant, il expose ses réflexions sur la poésie et réinvente la figure du poète.

Il abandonne les vers pour la prose, moderne et nouvelle, qui le fera entrer dans le Panthéon des plus grands poètes.  Paul Verlaine de dix ans son aîné l’appelle, l’attend. Avec son Bateau ivre Rimbaud fascine.

Son insolence et son arrogance attirent puis repoussent ses contemporains. Hôte de Verlaine et de sa femme Mathilde Mauthé enceinte du petit Georges, une relation scandaleuse entre les deux hommes incite les artistes à désavouer Rimbaud.

En septembre 1872, fuite du couple à Londres. Verlaine est tiraillé entre Rimbaud et sa femme. La crise se poursuit à Bruxelles en 1873. Après une énième dispute, Verlaine blesse Rimbaud à la main d’un coup de revolver. Il le dénoncera à la police, par peur d’une nouvelle altercation. Verlaine est condamné à deux ans d’emprisonnement à la prison de Mons.  

Rimbaud se réfugie à Roche chez sa mère où il rédige dans le grenier Une saison en Enfer.

En 1875, il décide d’arrêter d’écrire et de partir découvrir le monde, seul. C’est le temps des voyages.

Il devient une icône de rébellion, de jeunesse, de courage, de liberté."

Paul Verlaine par J Cluzel (1852 - 1895)

Peinture sur bois, XXe siècle

Charleville-Mézières

Arthur Rimbaud à Charleville-Mézières

Verlaine à Juniville

Ernest Pignon Ernest 

Affiches 1965 2019

Fête de l'Humanité 2019

----------------------------

Arras

Ses enfants

Paul Verlaine

Ses parents se marient à Arras le 15 décembre 1831.

A la mort de son époux, madame Verlaine revient s'installer à Arras.

Paul Verlaine vient lui rendre souvent visite.

En 1871, fuyant la répression de la Commune, il s'y réfugie.

---------------

Paul Verlaine 

"Amour" 

La Marseillaise

-----------------

Arthur Rimbaud - Hommage - Les Chaises À Charleville
Les poètes et les poétesses dialoguent avec Arthur Rimbaud à Charleville, devant son musée:
Pierre Alain Tâche,
Jean-Paul Daoust,
Eric Bogniet,
Jean-Marc Desgent,
Linda Maria Baros,
Marie-Claire Branquart,
Nimrod,
Jean-Pierre Verheggen,
Mathieu Brosseau,
Liliane Wouters.

Départ
Arthur Rimbaud
Assez vu. La vision s’est rencontrée à tous les airs.
Assez eu. Rumeurs des villes, le soir, et au soleil, et toujours.
Assez connu. Les arrêts de la vie. – Ô Rumeurs et Visions !
Départ dans l’affection et le bruit neufs !

« C’est la vraie marche. En avant route ! »
Arthur Rimbaud

Les feuillets du Harar
Maddalena Rodriguez-Antonietti


« Jadis, si je me souviens bien. »


« La marche, le fardeau, le désert.
L’ennui, la colère. »

------------------------------------------------------

Le buste d’Arthur Rimbaud

Il y a eu trois bustes. Le premier était l’oeuvre de son beau-frère, Pierre Dufour, alias Paterne Berrichon. Inauguré le 21 juillet 1901, ce premier buste fut emporté par les Allemands durant la Première Guerre Mondiale. Le 23 octobre 1927, grâce à l’action des Ecrivains Ardennais, un second buste, oeuvre d’Alphonse Colle, fut inauguré. Il fut, à son tour, enlevé par les Allemands lors de l’occupation. Le troisième buste fut installé en octobre 1954 pour le centenaire de la naissance du poète, et il fut signé Dumont.

 

 

Né en 1854 à Charleville, Arthur Rimbaud grandit dans une fratrie de quatre enfants, élevés par leur mère Vitalie Rimbaud (née Cuif). Le père, Frédéric Rimbaud, militaire de carrière, voit très peu ses enfants et finit par les abandonner en 1860 alors qu’Arthur a six ans.

Leur mère leur donne une éducation rigoureuse. Elle tient à leur assurer le meilleur avenir possible. Vitalie, très pieuse,  est la fille d’agriculteurs aisés installés dans le village de Roche. Elle y possède une ferme grâce à laquelle elle subvient aux besoins de la famille. C’est enfermé dans le grenier de la ferme qu’Arthur Rimbaud termine d’écrire son recueil en prose Une saison en enfer publié en 1873.

C’est au 5 bis quai de la Madeleine à Charleville qu’il écrit la majeure partie de son œuvre littéraire.

Arthur fait la fierté de sa mère en collectionnant les prix d’excellence en littérature, version, thèmes. Il est élu meilleur élève du l’Académie de Douai en classe de seconde.

Il se lie d’amitié lors de sa scolarité avec Ernest Delahaye qui deviendra l’un de ses premiers biographes. Georges Izambard, jeune professeur de 22 ans s’attire les foudres de Vitalie car il fait lire à Arthur des ouvrages qu’elle juge inappropriés à son jeune âge.

Première fugue à l’âge de 16 ans, en 1870. Les rêves d’Arthur sont ambitieux. Gagner Paris, se faire un nom et voir ses poèmes publiés.

Seconde fugue en octobre 1870, vers Charleroi en Belgique.

A peine revenu à Charleville, il écrit à son professeur Paul Demeny :

« Brûlez, je le veux, et je crois que vous respecterez ma volonté comme celle d’un mort, brûlez tous les vers que je fus assez sot pour vous donner lors de mon séjour à Douai. » (10 juin 1871).

-----------------------------

 

Voyages

L’histoire avec la poésie s’arrête brutalement. Va commencer sa vie de voyageur, d’explorateur et de négociant. L’Ecosse, Stuttgart, Vienne, l’Ile de Java, Stockholm, Gênes et enfin l’Egypte, l’Arabie, le débarquement à Aden en août 1880.

Il sillonne l’Europe pendant cinq ans.

Il trouve un port d’attache à Aden (Yemen) puis à Harar (Ethiopie) où il s’installera pendant onze ans. Il est employé par l’agence Bardey et y développe une succursale de l’entreprise. Bardey lui offre l’occasion de découvrir de nouveaux horizons en l’envoyant réceptionner des caravanes* de marchandises.

 

*

Tag

Harfleur

Caravanes empilées

 

Seules sa mère et sa sœur ont de ses nouvelles. Il développe une passion pour la géographie et la photographie. Il envoie à sa famille des autoportraits (seuls témoignages de lui à 29 ans).

Il contracte une maladie au genou. Il se fait rapatrier à Marseille. Il souffre d’un cancer du genou. Sa sœur et sa mère assisteront à son amputation, sa convalescence et son agonie. Il passe l’été 1891 à Roche puis, le cancer étant généralisé, il rentre à Marseille où il décède le 10 novembre 1891. Il est enterré à Charleville.

Paris.

Il y vient appelé par Verlaine qu’il ne connaît pas encore et va se trouver confronté à ses ambitions poétiques, à ses espoirs, parfois à ses déceptions quand il rencontre les grands poètes du temps.


Bruxelles.

C’est le moment douloureux des bilans sans concession. Rimbaud se parle et s’interroge sur la fin d’un cycle qui est la fin d’une option. Si la poésie ne parvient pas à changer le monde, il y a d’autres voies à explorer.


Londres.


Rimbaud et Verlaine découvrent une ville immense où la révolution industrielle est plus développée qu’à Paris. Le couple y vit le trouble affectif, traversant de graves crises.
 

L'Afrique.


Pour l’Afrique, il a puisé des passages de Mauvais sang que l’on peut considérer comme une auto prophétie lorsque Rimbaud annonce entrer « au vrai royaume des enfants de Cham ».
 

Aden.


C’est une ville de passage et de commerce à travers l’activité de son port où Rimbaud attend, s’ennuie comme il l’exprime dans ses lettres.

Valentine Hugo (1887 - 1968)

Arthur Rimbaud aux sept visages

Encre de Chine

1934

 

André Masson (1896 - 1987)

1961

Illustration pour Une saison en enfer

Lithographie

 

 

Arthur Rimbaud

Nîmes Maison Carrée

Exposition « Douce France, et après… »

Christian Guémy

----------------

« Vous êtes amoureux. Loué jusqu'au mois d'août.
Vous êtes amoureux. - Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s'en vont, vous êtes mauvais goût.
- Puis l'adorée, un soir, a daigné vous écrire !...

- Ce soir-là..., - vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade...
- On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade. »

Arthur Rimbaud
1854 - 1891

Roman

-------

Arthur Rimbaud 

Graph 

Le Havre

---------------------

Mes étoiles au ciel avaient un doux froufrou

Et je les écoutais, assis au bord des routes

 

Arthur Rimbaud / Ma Bohème

-------------

Jacques Bonnafé lira des extraits:

"Un été avec Rimbaud" de Sylvain Tesson.

Bénédictine de Fécamp.

06 21

----------------

 

NDLR: il doit parler de la bière...

Ils me disent que tu es brune, qu'une brune a des yeux de braise et qu'un cœur qui cherche fortune, s'y brûle …

Paul Verlaine

----------------

Arthur Rimbaud vu par Jean-Pierre Darroussin
 
Désir de non-aliénation.
Désir d'émancipation;
Il est toujours ailleurs.
Il remet les choses en cause.
Il est dans l'inattendu.
 
"La Marseillaise"
10 21
 
------------------

Henri Fantin-Latour 

Coin de table 
1872 
Paris 
Musée d'Orsay
Détail : Rimbaud  et Verlaine.
---- 

Arthur Rimbaud 

1854 - 1891 

Paris

--

Arthur Rimbaud

"Le monde a soif d'amour:

tu viendras l'apaiser"

Publié dans Citations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article