L'enfance d'une sourde vers 1940. Le handicap - Asperger - Le chant-signes

Publié le par bmasson-blogpolitique

Armand Pelletier, Yves Delaporte.

« Moi, Armand, né sourd et muet..."

Armand Pelletier est né à Bourg-en-Bresse le 15 mai 1933.

L’histoire de sa vie témoigne de la volonté des sourds-muets d’exister comme nos égaux.

Il raconte la vie de sa femme, par bribes.

Andrea Tavernier

1858 – 1932

Matinée automnale

1902

Sans langage commun avec ma famille, mon éducation se réduisait à peu de chose. C’est une expérience douloureuse qu’ont subie tous les enfants sourds, quel que soit le milieu dans lequel ils ont été élevés, riche ou pauvre, paysan ou citadin.

Ma femme a connu les mêmes frustrations : regardant sa mère préparer la cuisine, elle était dévorée de l’envie de l’aider mais c’étaient toujours les mêmes réponses dilatoires : « plus tard, plus tard » ou bien « trop difficile »

Le contraste est saisissant entre mon enfance et ce qu’ont dû subir beaucoup d’autres sourds, entièrement isolés dans leur famille entendante, soigneusement dissimulés aux regards comme une chose honteuse. Des parents entendants ont essayé d’abandonner, ou même de tuer, leur enfant sourd.

 

Au début de la guerre, celle qui devait devenir ma femme avait trois ans. Un jour où un convoi de soldats, français ou italiens, je ne sais, passait sur une route de sa Savoie natale, sa mère a tenté de se débarrasser d’elle en la jetant dans un camion. Les soldats l’auraient bien pris avec eux comme mascotte, mais elle s’est débattue si violemment qu’ils se sont arrêtés et l’ont rendue à sa mère. Voilà comment étaient considérés les petits sourds : comme inférieurs à des animaux.

 
 
Si j’en crois ce que m’ont raconté d’autres sourds, ce qui était pour nous une exception était plutôt la règle ailleurs : les sourds se voyaient partout considérés comme les idiots du village, des sortes de demeurés qui ne méritaient que des sarcasmes. Dans les rues de Chambéry, lorsque passaient les élèves de l’institut des sourds, les passants ricanaient : « Tiens, voilà les dingues… » Pour aller à l’école communale, ma femme devait parcourir cinq kilomètres à pied deux fois par jour. A mi-chemin, un garçon la guettait pour lui jeter des pierres. Elle était si terrorisée qu’un midi elle a refusé de retourner à l’école. Sa mère l’y a obligée, vérifiant qu’elle prenait bien le chemin conduisant à la vallée.

 

Dès que la fillette a été hors du regard de sa mère, elle s’est cachée dans un bosquet, y restant tout l’après-midi. Elle est revenue à l’heure habituelle, si bien que personne ne s’est douté de rien. Le lendemain, elle a recommencé, mais le garçon a découvert sa cachette et lui a à nouveau jeté des pierres. Une voisine ayant aperçu la pauvre gosse en larmes à une heure où elle aurait dû être à l’école, la chose s’est sue. Plus tard, lorsqu’elle est entrée à l’école des sourds, les petits entendants se moquaient d’elle et de ses compagnes pendant leurs rares sorties en ville.

Angelo Inganni

Brescia 1807 – 1880

Paysan allumant une bougie avec un tison

1850

Violence et handicap

Un numéro d’urgence.

Quatre femmes en situation de handicap sur cinq sont victimes de violences. Face à cette insoutenable ampleur du phénomène, l’Association « Femmes pour le dire, Femmes pour agir » lance le 6 mars 2015 le premier numéro national d’urgence pour venir en aide aux victimes, pour contribuer à rompre leur isolement et pour rendre plus visibles les violences que subissent ces femmes.

01 40 47 06 06

Droit à l'égalité

12/2017

Le budget des différents instituts nationaux de jeunes sourds (ainsi que l'institut des jeunes aveugles) vient d'être diminué de 13 %.

On brade l'éducation des jeunes sourds, c'est horrible.

Sourds :

Handicap: l'émancipation est au bout de la laisse

L’œil et la main :

L'affaire Weinstein a libéré la parole des femmes et a amené une prise de conscience fondamentale sur les violences et les agressions sexuelles. Toutes les strates de la société ont été touchées et notamment la communauté des femmes sourdes. Sandrine Herman est allée à la rencontre de ces femmes, elles aussi vulnérables.

Vienne (AFP)-

Le pédiatre autrichien Hans Asperger, dont le nom a été repris pour le syndrome d'Asperger,  a "activement coopéré " avec le programme d'euthanasie nazie, selon une nouvelle étude publiée jeudi.

"Asperger a réussi à s'adapter au régime nazi et a été récompensé pour ses affirmations de loyauté avec les possibilités de carrière, " a écrit Herwig, un historien tchèque de la médecine à l'Université médicale de Vienne.

Asperger  a légitimé "la politique d'hygiène raciale publiquement, y compris les stérilisations forcées et, à plusieurs reprises, coopéré activement" avec le programme d'euthanasie des enfants par les nazis, selon le tchèque.

Asperger rejoint plusieurs organisations affiliées avec les nazis, mais pas le parti nazi lui-même, a ajouté le Tchèque dans le rapport, publié dans le journal Open Access de l'autisme moléculaire.

Le Tchèque a dit qu'il avait consulté un vaste éventail de publications contemporaines et de documents d'archives inexplorés, y compris les dossiers personnels du médecin et les dossiers de ses patients.

Il cite un document nazi de 1940 qui disait qu’Asperger  "était en conformité avec les idées nationales-socialistes [nazi] dans les questions de la race et les lois de stérilisation ".

Dans les conférences publiques, Asperger a déclaré son allégeance aux préceptes de la médecine nazie. De 1938, lorsque les nazis  ont "annexée" l’Autriche dans le troisième Reich, il a signé ses rapports de diagnostic avec  "Heil Hitler ".

Selon le tchèque, Asperger a recommandé le transfert de deux filles, l'une âgée de deux ans et l’autre de cinq ans, à l'intérieur de l'hôpital psychiatrique Steinhof de Vienne.

C'est là que près de 800 enfants, au nom de la "dignité héréditaire" et de la "pureté raciale" sont morts, beaucoup d'entre eux tués par empoisonnement et d'autres méthodes. Les deux filles ont été parmi ceux qui ont péri, officiellement de la pneumonie.

Asperger a également été membre d'un Comité chargé de décider du sort d'environ 200 patients dans une salle d'enfants dans un autre hôpital, dont 35  ont été considérés  "inéducables" et plus tard sont morts, selon le Tchèque.

Le syndrome d'Asperger, une forme d'autisme, implique généralement des lacunes dans les compétences sociales et de communication et est souvent vu pour des gens de moyenne ou au-dessus de l'intelligence moyenne.

Asperger a d'abord identifié l’"autiste psychopathe", mais son travail a été seulement reconnu et le syndrome nommé après sa mort en 1980, bien que sa désignation ait longtemps été controversée.

 

 

La justice qui ne protège pas les femmes....

 

"Aux gendarmes, elle dira que son oncle l'avait appelée pour qu'elle baisse son pantalon, qu'elle se touche le sexe en prenant des vidéos pour lui transmettre. Que ce n'était pas la première fois. Des demandes incessantes. Elle veut que ça s'arrête. Tout de suite."

 

Harcèlement sexuel: le patron d'une salariée handicapée condamné.

(…) En juillet 2013, première agression sexuelle : il met la main sous le tee-shirt de la jeune femme, sur sa poitrine et lui demande de lui toucher le sexe. Elle est terrifiée, elle se tait. Les comportements outranciers du patron se poursuivent. Un jour, au cours de ce même été, il se met entièrement nu dans le sous-sol alors qu'ils doivent tous les deux ranger des cartons. "Je transpirais énormément", justifie-t-il. Et de récidiver les étés suivants.

Tag 

Marseille 

"Les oreilles ont des murs."

 

Octobre 2018:
Le PPL des sénateurs communistes visant à mieux indemniser les bénéficiaires de l'Allocation aux Adultes Handicapés a été rejeté. Voici le résultat détaillé du scrutin, afin que chacun sache qui a voté quoi. Cette liste est par ailleurs publiée au Journal officiel.

 

Le chant signes à Nîmes (Théâtre Bernadette Laffont)

Atelier animé par Mireille Philippe, professeure de musique et Bruno Mourier, professeur de LSF*.

10 18

 

*

Apprendre la Langue des Signes Française du niveau débutant au niveau avancé :

« On vous a présenté une chanson écrite en langue des signes et traduite en français.

Maintenant ce sera une chanson en français traduite en langue des signes.

Le logo des deux mains permet de signifier que le spectacle est accessible aux sourds.

Le spectacle de ce soir, on met le monde à l’envers, est accessible aux entendants. On est dans un rapport inversé par rapport aux habitudes.

La traduction.

On peut avoir l’impression qu’il manque des mots, que  la traduction est complexe, mais en sens inverse, les questions de la traduction se posent aussi.

Il faut être fidèle au chanteur, à son rythme, à son vouloir-dire, à sa prosodie.

L’adaptation à la langue des signes nécessite parfois d’avoir une structure plus étoffée que ce qui est dit en français et inversement. Il faut trouver les adaptations pour que cela donne un chant-signes qui soit fidèle au niveau du sens. Les choix seront  iconiques, plus ou moins compressés, étendus. On utilisera plus ou moins le signaire*, le vocabulaire de la langue des signes. »

 

PS : l’expérience est portée par le collège de Rochefort-sur-Gard. La professeure s’est passionnée pour la langue des signes, et tout le collège s’y est mis. Le spectacle est présenté par les collégiens qui ne sont pas sourds, mais pratiquent la langue des signes, langue apprise au collège.

 

*

Le Wiki-Signaire International (WISI) est une encyclopédie en Langue des Signes qui permet d’enrichir son signaire (vocabulaire en signes) sans besoin de mots.

Maltraitances dans un institut pour enfants sourds: les tutelles regardent ailleurs.

 « Des enfants sont en danger, tranche une soignante de l’Institut Gustave-Baguer, sous couvert d’anonymat. Chaque jour, on se dit que quelque chose de grave peut arriver. » Dans cette institution centenaire d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) dédiée aux enfants malentendants ou souffrant de troubles du langage, près de deux cents jeunes sont scolarisés ou viennent pour des soins et du suivi médico-éducatif. Mais d’après nos informations, cela fait plus d’un an que des soignants et des familles ont fait part d’inquiétudes aux deux tutelles, l’agence régionale de santé (ARS) et la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). 

Article non en entier.

A Massy, pour la première fois, un élu sourd célèbre un mariage.

Ce samedi, Julien Compan a célébré un mariage dans la commune de l’Essonne où il est conseiller municipal depuis un an. Une vraie responsabilité pour le trentenaire, qui milite pour l’accessibilité des personnes sourdes.

(…) Si la présence d’un interprète s’est généralisée depuis lors des réunions municipales, Julien Compan doit faire sans la grande majorité du temps. Il y a encore un an, il ne se séparait jamais de son ardoise, seul moyen pour lui d’interagir avec les autres. Depuis, elle prend la poussière, remplacée par une application sur son portable qui permet de retranscrire les propos de ses interlocuteurs.

Sourd-e-s 

La langue des signes n'est reconnue que depuis 2005.

Au Havre, présentation à la bibliothèque Oscar Niemeyer de cette langue en février 2022.

---------- 

Le 3919 est également accessible pour les personnes sourdes ou malentendantes sur le site http://solidaritefemmes.org

En cas d'urgence appelez le 17 (114 par sms).

--------------------

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article