Citation de Boris Cyrulnik - Représentations de monstres - Frankestein

Publié le par bmasson-blogpolitique

"Ruminer ou remanier,

voilà les deux chemins qui

nous sont proposés après

un traumatisme."

Monstre triste

Monstres

Monstres édentés

 

Monstre mutant

Frankestein

"Frankestein".

Mary Shelley

---------

L'auteur du roman Frankenstein, Mary Shelley, garda le cœur de son mari décédé pendant près de 30 ans jusqu'à sa mort en 1851. Il fut retrouvé dans un tiroir de son bureau un an plus tard, enveloppé dans une copie de l'un de ses derniers poèmes.

Tu sais pas quoi !?

-------------------

Tête mortelle

Zombie

Nation malade

Squelette

To act or not to act

Tête avec dents

L'attente

Dracula

Élisabeth Báthory de Ecséd (Báthory Erzsébet en hongrois, Alžbeta Bátoriová-Nádasdiová en slovaque) est une comtesse hongroise de la famille princière des Báthory, née le 7 août 1560 et morte le 21 août 1614.

Les accusations d'un pasteur luthérien, et de nombreux témoignages à charge, font d'elle l'une des plus célèbres meurtrières de l’histoire hongroise et slovaque : la « dame sanglante de Csejte (Čachtice) », du nom du château près de Trenčín (dans la Hongrie royale).

Élisabeth Báthory, la comtesse sanglante, parfois surnommée « comtesse Dradula »

Malheur aux jeunes filles qui entraient au service de la belle comtesse hongroise. Obsédée par la jeunesse éternelle, celle-ci fut accusée en 1610 de crimes défiant l’imagination.

 Erzébet Bathory est accusée d'avoir torturé avec un luxe d'imagination et de cruauté plus d'une centaine de jeunes femmes. Erzsébet est une femme cultivée qui sait lire et écrire en quatre langues.

La comtesse Erzsébet Báthory a toujours été obsédée par sa beauté, et par la crainte de la vieillir. Et elle crut découvrir un jour ce qui pourrait la rendre jeune à jamais. Alors que l’une de ses servantes la coiffait, Erzsébet la frappa violemment au motif qu’elle lui avait tiré les cheveux. Le coup fut si violent que la jeune fille saigna du nez et que le sang gicla sur le poignet d’Erzsébet. Après quelques heures, elle se rend à l’évidence : sa peau est plus blanche et plus douce là où le sang l’a touché. Elle décide donc d’asperger son visage du sang de ses victimes.

La sinistre Comtesse s’est  rendue coupable de châtiments corporels innombrables et d’épouvantables crimes de sang dans son château de Csjethe, avec l’aide de serviteurs non moins redoutables, sur la personne de dizaines, voire de centaines de jeunes filles, certains ayant avancé le chiffre de 610 victimes.

Sanguinaire et violente, elle se prélassait dans des baignoires remplies du sang de ses victimes.

 

-----------------
 

La Comtesse

Erzsébet Bathory

Julie Delpy

Film de 2009.

---------------------

LA COMTESSE - Bande-annonce du film de Julie Delpy.

La légende d'Erzébet Bàthory, surnommée "La comtesse sanglante" avec Julie Delpy, Daniel Brühl, William Hurt et Anamaria Marinca.

------------------

Timbres

Grande-Bretagne.

Hemocyte.

Blood cells- globules.

Société royale microscopique.

------------------

 

Fantômes et revenants

Le fantôme de la liberté apparaît avec un couteau entre les dents

La chaîne monstrueuse

Milan

Publié dans Citations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article