Avignon OFF: "L'héritage" au théâtre de la Rotonde.

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

L’héritage.

Ecrit et interprété par Laurent Eyraud-Chaume.

A partir d’un fait divers réel, Laurent Eyraud-Chaume nous conte une fable sympathique.

Joseph lègue son patrimoine à la commune de Villard si celle-ci instaure le communisme.

Notre auteur a imaginé la suite.

Que peut-il se passer dans les têtes des villageois ?

Un village peut-il instaurer à lui tout seul le communisme ?

Un conseil municipal peut-il accepter ou refuser ce type de proposition ?

 

Qu’entend-on par communisme au début du 21esiècle ? Une fête de solidarité ? Un échange de services ? La gratuité de la cantine et de la garderie pour les enfants ?

Quel rapport entretenir avec les autres institutions ?

Pourquoi le grand-père est-il devenu communiste et quelles ont été les conséquences de cet engagement politique sur sa vie de famille ?

 

Laurent Eyraud-Chaume apporte ses réponses et nous présente à lui seul dix personnages qui donnent chacun leur version et leur interprétation de ce cadeau qui les dérange….

PS : peu de décor, mais le plateau de la table est ROUGE !

Marie Odile Hillion

Rouen

Personne ne naît sans héritage. Le passé réside en soi. A moins de le trancher, ou de le faire amputer par opération chirurgicale, il vous suit jusqu’au jour de votre mort.

Laura Kasischke

« Esprit d’hiver ».

-----------------

Droits de successions (DMTG) : le temps d’une réforme est venu !

(…) Pour compléter le tour d’horizon de la planète héritage il convient de souligner trois autres caractéristiques de la période donnant clairement à voir que le patrimoine hérité est devenu le déterminant fondamental pour atteindre le haut de la distribution des niveaux de vie :

  • 1 % des héritiers peut désormais obtenir, par une simple vie de rentier, un niveau de vie supérieur à celui des 1 % des « travailleurs » les mieux rémunérés.
  • La corrélation intergénérationnelle du patrimoine est devenue très élevée. Elle est près de deux fois supérieure à la corrélation intergénérationnelle des revenus du travail.
  • 10 % des transmissions par successions et donations en ligne indirecte rapportent plus de 50 % des droits de mutation à titre gratuit (DMTG).
(…) Quelques propositions détaillées.

Outre le fait de tenir compte de la situation économique de l’héritier, il serait proposé qu’en ligne directe s’applique une exonération de 170 000 euros. On pourrait réduire à 80 000 euros pour les petits-enfants et neveux et à 30 000 euros pour les autres. Il serait aussi proposé de revoir la progressivité du barème des DMTG : de 5 % (à partir de 25 000 euros) à 60 % (au-dessus de 2,5 millions d’euros).

S’agissant de l’assurance-vie, il conviendrait effectivement de soumettre cette épargne au régime normal des DMTG avec une minoration des taux de 15 % pour les montants transmis par héritier inférieurs à 150 000 euros. Quant au démembrement de propriété, il ne serait peut-être pas totalement judicieux de supprimer purement et simplement ce dispositif mais d’en adapter l’application au montant des biens transmis. Enfin à propos de l’abattement Dutreil et de l’exonération des plus-values latentes, il serait proposé d’en finir purement et simplement avec ces dispositifs et de soumettre la transmission de ces biens au barème progressif de l’impôt sur les sociétés que nous proposons par ailleurs.

Jean-Marc Durand.

02 22

 

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article