Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marseille - "Balance ton taudis". Le logement indigne

Publié le par bmasson-blogpolitique

Balance ton taudis

 

"On a lancé ce hashtag pour inciter les habitants de Marseille à témoigner et à pointer les logements dans lesquels ils vivent pour que la honte et la peur changent de camp", explique Léo Purgette (journaliste à « La Marseillaise »)

 

 

Questionnaire à remplir ici :

 

https://lamarseillaise.typeform.com/to/w1hLPb

 

Véronique Genest #balance ton taudis :

 

Effondrement d'immeubles à Marseille : un 7e corps, celui d'un homme, découvert (procureur).

Source AFP

Immeubles effondrés à Marseille : Gaudin sur la défensive.

 

 

Cible de nombreuses critiques depuis l'effondrement d'immeubles lundi, le maire de Marseille J-C Gaudin défend son action et évacue toute idée de démission.

A Marseille, le drame était annoncé avant.

 

 

Immeubles effondrés à Marseille : 

 

Marche blanche samedi 10

 

novembre 

 

en hommage aux victimes.

 

La marche partira à 15 heures en haut de la rue d'Aubagne. 

Bansky « balance ton taudis » :

 

Stéphane Peu :

« L’habitat insalubre prospère sur la rareté et la cherté du logement, la pénurie. Derrière les larmes de crocodile le gouvernement a t-il conscience de « nourrir la bête »en proposant un budget en forte baisse et en diminuant la production neuve ? »

 

Marseille 63 65 67 rue d'Aubagne

Source la Provence

 

SAMEDI 10 NOVEMBRE en hommage aux personnes mortes sous les décombres des immeubles de la rue d'Aubagne, une marche blanche partira à 15h de la rue Estelle, et se dirigera vers le Vieux-Port. Merci d’être présent. Nous y serons nombreux !

 

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Pierre Dharréville tient une réunion le 15/11/18 à Port-de-Bouc.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Port de Bouc accueille à la salle Gagarine

 

Jeudi 15 novembre 2018 à 18h.

 

C’est laa première date d'une série de 3 rencontres que Pierre Dharréville organise dans la circonscription sur le thème :

 

 "Budget de l'État, budget de la sécurité sociale... et le pouvoir d'achat ?"


 

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

On ne peut pas tout avoir. Oui ? Mais….

Publié le par bmasson-blogpolitique

On ne peut pas tout avoir. Oui ? Mais….

 

Il voulait changer de vie.

Tonio était un jeune homme courageux et vaillant. Le travail ne lui faisait pas peur. Il était le fils aîné de la mère Tablurion, une des plus belles femmes dans tout le pays. Elle était une forte tête avec de la gouaille. Rien ne la troublait et elle répondait du tac au tac. Mais elle avait fort  à faire avec toute sa marmaille et son travail de lavandière lui rapportait tout juste de quoi ne pas mourir de faim, tout juste assez pour nourrir cette nichée. Si ses mains étaient craquelées, il valait mieux ne pas recevoir une ristourne qui claquait sur les joues car elle était un peu irascible. Les enfants ne s’en approchaient pas.

Tonio vieillissait. Il était benêt, mais ça ne l’empêchait pas de garder les vaches dans les champs ou de se faire employer dans les fermes pour des travaux journaliers. Il aimerait maintenant se marier et fonder une famille. L’heure tournait et c’était à son tour de s’installer. Sa mère aurait une bouche de moins à nourrir. Seulement… oui, il y a toujours un « oui, mais »…son pied bot et sa grosse bosse sur le front qui n’avait pas diminué depuis sa naissance rebutaient les demoiselles. Il était amoureux de la belle Manon, mais elle le toisait de haut et se moquait de lui quand il avait le dos tourné. Quel malheur !

Le soir, à la nuit tombée, une fois couché sur sa paillasse, il pleurait parfois.

« Oh ! Je voudrais être beau, rien qu’un jour seulement ! Et pourquoi pas être intelligent aussi ? Mais comment faire quand je ne possède rien, pas même une masure ? »

C’est à la suite d’une telle séance de sanglots qu’apparut dans sa chambre une fée. Elle lui dit :

 « Je sais que tu ne connais pas la chirurgie esthétique, lui dit-elle. Plus tard, les humains l’utiliseront pour corriger leurs défauts physiques. Si tu es d’accord avec ma proposition, je t’éviterai ainsi les douleurs post-opératoires, et les angoisses de la guérison. Tu connaîtras tout de suite, avec ma baguette magique, le résultat de ta transformation. Pour l’intelligence, le traitement du cerveau par l’opération cervicale iconique n‘est pas encore au point. Qu’est ce que c’est ? Ce n’est pas une lobotomie. Non ! C’est vrai que tu ne peux pas connaître la lobotomie non plus. Disons pour simplifier que c’est plutôt un nettoyage des connexions neuronales qui remet le cerveau d’aplomb en intervenant sur les neurones déficients. La myéline est reconstituée, les liens réaffirmés et tout repart ! Mais moi, je vais le faire sur toi, sans anesthésie, directement par l’impulsion radicale et ferme de ma main. Je possède ce pouvoir. Et puis, je suis généreuse aujourd’hui. Je vais te faire faire des économies. Avec tes quelques deniers épargnés dans ta misérable bourse, tu ne pourrais pas t’offrir un tel luxe médical. Garde-les pour la cérémonie du mariage.»

Elle tourna autour de Tonio, évaluant mentalement les qualités et les défauts de celui-ci, et elle rajouta :

« Je peux t’aider. Je t’entends souvent pleurer. Tes pleurs sont parvenus dans le brouhaha cosmique jusqu’à mes oreilles. Mais si tu veux que mon aide dure, tu dois épouser ma nièce. Tu la connais. Elle s’appelle Françoise. Elle est orpheline de père et atteignant la semaine prochaine ses dix-huit ans, elle peut se marier rapidement. Sa mère et moi-même serons soulagées de la savoir casée. Mais sache que si tu divorces ou si tu l’abandonnes, tu recouvreras ton aspect de maintenant, et tu retomberas  dans ton désespoir. Je te préviens tout de suite, Françoise a un caractère bien trempé.»

Tout à coup, elle regarda sa montre.

« Oh, la, la ! Je te la fais courte. J’ai reçu un autre appel de sauvetage en urgence. Il s’appelle Mathias. Bon, je ne voudrais pas te presser mais tu as trois secondes pour donner ta réponse. Alors, c’est oui ou c’est non ? »

Le pauvre Tonio est éberlué. Sous le choc, il découvre que les fées existent vraiment, qu’il ne peut plus pleurer tranquillement sans être entendu par une oreille mystique dans l’espace sonore intersidéral, et qu’il doit se décider illico presto à se marier. Ca fait un peu beaucoup pour son petit cerveau qui fonctionne au ralenti. Il commence à lever la main dans un geste de désespoir et la fée la saisit.

« OK ? Tope-là ! Ton avenir est assuré. Tous tes vœux seront exaucés. »

Il faut vite réagir. Tonio peut encore retirer sa main et poursuivre sa vie comme maintenant. Tout défile devant ses yeux à trois cent quatre-vingt-dix mille kilomètres par seconde. Est-ce que sa mère l’aimera toujours en étant plus beau et plus intelligent ? Devra-t-il renoncer à Manon quand il aura épousé Françoise ? S’entendra-t-il avec elle ? Sera-t-il plus heureux ? Mais, la curiosité est un vilain défaut, et tope-là, c’est parti pour la transformation ultra rapide.

Aussitôt dit, aussitôt fait, la fée le transforme, puis disparaît.

Il cherche un miroir.

« Oh, la, la, François 1er, à côté de moi, va sembler palot. Quelle virilité emplie de charme sensuel et teintée d’une tonne de clairvoyance ! Ca y est ! Eurêka ! J’ai tout ce dont j’avais rêvé…. »

Mais une petite voix intérieure lui rappelle qu’il doit se marier rapidement. Il se dirigea vers la maison de Françoise. Comment lui présenter sa mutation physique ? Quelle histoire lui raconter ? Il ne sait pas encore comment il va s’en sortir, mais il a un cerveau performant. Sa confiance en lui est gonflée à bloc. Go !

Toc, toc, toc

« Qui c’est ? » hurle Françoise.

« C’est moi, Tonio. Est-ce que je peux entrer ? » Et Françoise découvre le nouveau visage de Tonio, tombe raide amoureuse de lui et oublie de lui demander comment il a pu obtenir cette amélioration. Tonio voit dans quel trouble se débat Françoise et veut profiter de cet avantage. « J’aimerais t’inviter au bal samedi prochain, » lui propose-t-il. Elle minaude, fait l’effarouchée, balance ses mains devant elle. Il insiste, elle accepte, le rose aux joues. L’affaire sera facilement conclue. Ah, oui, la beauté aide à résoudre les problèmes et à ouvrir de nouvelles portes habituellement fermées…

Au bal, toutes les filles courent derrière lui. Une ritournelle de noms de danse parcourt son esprit. Ses pieds l’entraînent parmi la ribambelle humaine. Quelle joie ! D’où cela lui vient-il ? Il s’en moque, il savoure. Oublié le Tonio avec sa bosse sur le front. Son pied bot devient un lointain souvenir. Il connaît les chorégraphies de toutes les danses anciennes et modernes. Les forlanes, rigaudons, menuets,  rocks,  paso doble et  bourrées n’ont plus de secret pour lui. L’anachronisme ne l’étonne même pas ! Il savoure avant tout, il réfléchira après.  Les jeunes filles se pâment, virevoltent autour de sa belle personne, elles se font remarquer et attirent son attention. Elles sont à deux doigts de lui sauter au cou. La rumeur d’un héritage provenant d’une richissime tante lointaine se répand sur toutes les bouches. Les plus vieilles villageoises imaginent qu’il a fait appel à un docteur miraculeux avec cette manne providentielle. A sa nouvelle beauté s’ajoute la richesse.  Mais Françoise veille sur sa proie et le protège des tentatives d’agressions féminines concurrentes. Françoise n’est pas dupe. Elle ronge son frein. Tonio est pour elle et tant qu’elle ne lui aura mis la corde au cou, elle affiche un sourire éclatant qui cache ses sentiments négatifs. Gare à la vengeance ! Elle se connaît, elle ne pardonnera aucune incartade.

Premier baiser entre Françoise et Tonio, déclaration d’amour et demande en mariage. Tonio est pressé. Il ne veut plus reprendre sa forme d’avant. Sa vie a changé et il en est tout heureux. C’est la première fois de sa vie. Il n’en dit pas plus. Ca ne sert  à rien. Il ne se pose plus de questions. Il est beau, intelligent. Ca lui suffit.

Le mariage aura lieu le mois suivant. Momentanément, le caractère de Françoise s’est adouci. L’amour lui donne des ailes, et elle a peur de montrer son vrai visage qui pourrait faire fuir Tonio.

Ca y est, les bagues aux doigts sont échangées. Ouf ! Chacun peut souffler. Il doit maintenant satisfaire sa femme en tous points au risque de revenir à son ancien statut qu’il ne veut plus recouvrer. Elle va pouvoir exercer son emprise sur lui car elle sent qu’elle peut en profiter, sans en connaître les vraies raisons. Mais elle ressent sa peur, alors qu’il étale sa culture, même s’il possède une voix chaude et quand les femmes sont toutes amoureuses de lui.

Et la première torture infligée va bientôt commencer. C’est la pire. Il est séduit par toutes ces demoiselles qui virevoltent autour de lui, mais il ne peut pas y toucher. Il doit censurer sa convoitise naturelle. Elles lui sautent au cou. Il n’en peut plus.

Dans la gente féminine, le bruit court que la cerbère surveille de très près sa victime. « Oh ! Comment ruser et approcher cette beauté sans s’attirer les foudres de la harpie de Françoise ? » « Tonio, as-tu une seconde pour respirer sans ta sorcière ? » ou bien « Dis, chéri, tu irradies toutes les ions positifs de l’ardeur passionnelle ! ». S’il noue une relation avec une de ces jolies femmes, la sienne va l’attendre le soir à la maison. Vous connaissez la mégère apprivoisée décrite par Shakespeare ? Elle n’est rien par rapport aux réactions de  Françoise.

«  - D’où viens-tu ?

  • Heu, je reviens du travail.
  • A cette heurelà ?
  • Le chef m’a retenu pour faire le bilan de mon travail.
  • Et à qui appartient cette nouvelle odeur sur le col de ta chemise ?
  • Quoi ? Tu m’accuses d’infidélité ? »

Et pan ! Comme dans le théâtre de Guignol, elle lui assène un coup de bâton sur la tête. Le pauvre en est tout abasourdi. Il chancelle et tombe dans les pommes. Le voilà dans de beaux draps. Enfin, il aurait préféré les partager avec une demoiselle douce et sensuelle. Il ne  revivra pas cette scène. Il n’aime pas les coups.

Plus tard, lors d’une réception dans la mairie de la ville où ils habitaient, il offrit une coupe de champagne à la si jolie femme du premier adjoint. Qu’elle est affriolante avec son petit museau entouré de si délicates tâches de rousseur qui lui donnent un air poupin. Ses grands yeux de biche le regardent, que dis-je ? le dévorent avec un appétit visible par tous. Françoise a remarqué le manège. Elle sent la colère monter en elle au point de ne plus pouvoir la contenir. Alors qu’un serviteur discret lui remplit sa coupe de champagne, elle la déverse sur la jolie moumoute de la dame et le champagne coule lentement sur son visage, suit le tracé du cou et se déverse sur la robe de soie et de dentelles. Lamentable, horrifiée, vexée, la malheureuse victime s’enfuit dans les toilettes, en pleurs.

« - Et voilà ! Je crois que tu as compris que je suis chatouilleuse par rapport aux bonnes conventions sociales.

  • Mais, ma chérie ! Je n’aime que toi, tu le sais bien.
  • Oui, c’est ce que je veux voir et constater tous les jours. »

Et c’est encore un interdit qui est posé par sa femme. Décidément, la vie de couple n’est pas drôle tous les jours.

Après la naissance des deux aînés vient une petite fille, une poupée ravissante, avec des cheveux blonds dorés qui forment une cape d’or autour de ses épaules. Elle devient en grandissant charmeuse, spirituelle. Les parents veillent à l’éducation des trois enfants. Ils ont des maîtres de musique, de danse, de latin, de grec, de russe, de français.

Mais le démon de midi tanne Tonio. Il ne peut plus sortir. Toujours à conduire les enfants sur les lieux sportifs, à la piscine, au football, à l’escrime. Toujours sur la route pour mener les enfants aux goûters d’anniversaire, au cinéma, à la patinoire. Il n’a plus un moment pour lui et il ne peut pas profiter de sa beauté auprès des femmes. Et pourtant, parmi les professeurs, il en trouve de bien jolies…

Alors, il s’inscrit sur les réseaux sociaux. Il ouvre un compte sur quatre sites principaux et importants. Je ne vous les cite pas, vous les connaissez. Evidemment, il va tomber amoureux d’une jeune femme très séduisante par ce biais. Il roucoule, se pavane, fait des allusions sexuelles discrètes, drague. Il est beau comme un dieu, elle va céder à l’amour. Jusqu’à ce que Françoise s’aperçoive de ce qui se trame derrière son dos.

« Ah ! Le gredin va voir ce qu’il va voir ! » Sa vengeance va s’abattre sur le bellâtre avec une violence inouïe.  Elle monte les enfants contre leur père. Elle leur répétait à longueur de journée : « Saviez-vous qu’il vous avait fait du mal quand vous étiez bébé ? » ou bien « Il ne dépense pas d’argent pour votre éducation, c’est moi seule qui paie pour vous ». Elle le dénigrait, le critiquait, le rabaissait, le niait, l’humiliait devant ses enfants. Alliés de leur mère, les bras armés de sa vengeance, les enfants se détournèrent du malheureux Tonio qui n’eut d’autre recours que de fermer un  à un tous ses comptes sur Internet et cesser sa relation amoureuse illégale.

Il découvre ce que signifie la sensation d’être malheureux en amour.

« - Chérie, j’aimerais visiter l’Afghanistan, susurre-t-il.

  • Hum ? Oh, moi, j’aime rester  à la maison.
  • Mon cœur, j’aimerais voir la nouvelle comédie musicale qui cartonne en ce moment, suggèret-il.
  • Bah, il y a la série que j’adore à la télévision tous les soirs. Je ne veux pas la rater.
  • Ma belle, j’aimerais t’inviter au restaurant pour notre anniversaire de mariage, annoncet-il joyeusement.
  • Oh la, la ! Quelle idée ! J’essaie de perdre le kilo que je viens de prendre et mon régime ne va pas me permettre cet écart alimentaire. »

Le rire ne fuse plus. Le caractère épouvantable de sa femme pèse sur sa vie qui est devenue un enfer. Il aimerait changer de vie, mais se refuse de faire appel à la fée. Il réprime dans sa tête ses pleurs. Il sait qu’il va être entendu et plus que tout, il ne veut pas redevenir célibataire, laid avec un cerveau limité. Si elle est dure avec lui, il doit serrer les dents et subir. Si elle a des paroles inattendues, il doit s’adapter. Si elle prononce des mots qui veulent l’anéantir, il doit résister et tenir. Si elle n’est pas la reine des douceurs, c’est à lui de se les procurer lui-même. Si elle est indifférente à sa vie, il peut lui en donner un sens positif et la valoriser à ses propres yeux. Françoise est prévisible et régulière dans sa haine pour lui. Son égocentrisme ne lui permet pas de s’intéresser à son conjoint. Mais il peut transformer cet enfer en une vie plus souple, plus agréable, où chaque petit détail peut être transformé en une joie secrète et certaine.

Certains matins, quand il voit sa belle mine défaite dans la glace, il se maudit de ce marché de dupe. D’autres jours, son humeur oscille, et il est heureux et resplendit de bonheur. Cependant, avec le temps, il s’aperçoit qu’il ne parviendra pas à aimer les défauts de sa compagne. Il est sur le qui-vive, il s’attend toujours au pire avec elle. Il n’est pas parvenu à la dompter. Pire, c’est lui qui est dominé par la rage. Il ne peut plus aller dans les manifestations sportives ou festives par crainte des scandales qu’elle provoque. Elle voulait le garder pour elle seule et elle est parvenue à ses fins. La vie de Tonio est terne, lui qui rêvait d’éclat, de beautés, d’innovations, de curiosités. Il ronge son frein. Tant que Françoise aura la main mise sur lui, il ne pourra pas être aimé par une autre femme, n’accèdera pas au pouvoir.

Comment résoudre son dilemme ?

Il a songé au suicide. Il ne peut pas, il n’a pas le droit. Ses enfants ont besoin de lui. Et puis, ce serait lâche de ne pas se battre. Il doit vivre pour conquérir sa dignité. Son combat est silencieux. Il ne peut ouvrir son cœur à personne. Qui l’écouterait sans se moquer de lui ? Un homme humilié par sa femme, cela n’existe pas dans l’imaginaire collectif….  « Oh, dans quel malheur vis-je ? Je ne peux plus me plaindre. Et pourtant, mon cœur en aurait besoin pour que le fiel s’en écoule et ne pourrisse pas mon organisme », se morfondait Tonio.

Le problème est faustien. En lui inoculant l’intelligence et la beauté, son âme a été infectée par la culpabilité, le remords et le doute. « C’est terrible. Je pensais à tort que toutes les portes de la réussite, de la gloire me seraient ouvertes et que l’on m’attendait. Malheureusement, je constate que je suis sous l’emprise d’une méchante femme et qu’elle me tient et me contraint à une vie étriquée et terne», pensait-il.

Voilà. Quelle fin souhaitez-vous pour lui ? Heureuse ? Malheureuse ?

Malheureuse ?

Imaginons que Tonio ait des envies de meurtre. Il y pense, envisage toutes les possibilités. Tuer sa femme seulement ? Pourquoi ne pas tuer aussi les enfants ? Puis partir vite et changer d’identité aussitôt. Sa cavale durerait toute sa vie future. Il sait que c’est difficile psychologiquement et financièrement.  Dernièrement, il a lu dans la presse qu’un caïd marseillais de la drogue venait de se rendre au commissariat pour faire cesser sa cavale qui a duré douze longues années. Il n’en pouvait plus de cette errance solitaire et de cette traque. Aura-t-il la force de caractère pour tenir toute sa fin de vie ?

Imaginons une autre possibilité. Sa femme est une dure à cuir. Elle ne meurt pas la première grâce à sa santé de fer qui lui permettra de vivre vieille, très vieille, trop âgée. Tonio se morfond dans leur maison pendant tout ce long temps qui ne passe pas. L’ennui s’installe. Il se meurt enfin de chagrin et de désespoir.

Heureuse ?

Imaginons qu’il trouve l’amour avec une dame sincère, tendre, généreuse, disponible. Françoise étant morte de maladie, il peut enfin convoler en secondes noces. Avec Manon, son amour de son adolescence, qu’il n’a pas réussi à oublier ? Mais est-elle encore disponible ?

Allez, revenons sur terre. Il restera avec sa femme. Malheureux, peut-être, mais c’est le moindre mal qu’il puisse supporter dans sa vie future. « Et si j’arrêtais de me morfondre ? Chérie, viens par ici, j’ai quelque chose d’important à te dire ! ». Ouh la, la ! Les temps changent, le ton aussi.

Il lui explique que l’amélioration de son  physique et de son intellect a été opérée par une fée. Il hésite à revenir à son ancien état, car il n‘en peut plus de sa méchanceté. « Si tu continues à être injuste avec moi tous les jours qu’il me reste à vivre, tu vas devoir supporter un être avec quelques tares physiques et de plus limité intellectuellement. Ce sera ta punition ! Je vais tellement pleurer et implorer l’aide de cette fée qu’elle me remettra dans mon état initial. »

«Il te suffit de pleurer un peu trop fort dans ton lit pour que cette satanée fée apparaisse et te transforme ? Qu’est-ce que je dois faire pour éviter ceci ? Etre gentille avec toi ? Eviter d’être injuste ?  Mon chéri, je t’aime et je vais faire de ta vie un paradis sur terre ! Non ! Ne redeviens pas laid et stupide.»

Cette fois-ci, Françoise comprend très vite qu’elle peut mener une vie avec un gros boulet et elle change son fusil d’épaule. Les rôles sont inversés…Oui, elle peut être méchante, mais elle sait que si elle continue, elle va creuser elle-même sa tombe.

Heureux, Tonio ? S’il ne l’est pas, il n’est plus malheureux. Et c’est dans son cas un moindre mal.

 

 

 

Tag 

Le Havre 

"Miroir mon beau miroir dis-moi qui est ..?"

Publié dans mes poésies

Partager cet article
Repost0

Kabaret warszawski

Publié le par bmasson-blogpolitique

Sur le décor inspiré du "Prince de Hombourg"

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Pauline de Pange -"Comment j’ai vu 1900" - Dieppe - Chasse

Publié le par bmasson-blogpolitique

Pauline de Pange

Comment j’ai vu 1900

Les Cahiers Rouges

Grasset – Première édition : 1962 – Réédition : 2013

 

Né le 5 février 1888, elle décède le 29 février 1972.

 

Elle est l’arrière-arrière petite fille de madame de Staël. Dans le château de Broglie, Pauline « avait à peine regardé (…) le grand portrait de madame de Staël et la pendule représentant Corinne au Cap Misène. » Sa grand-mère est Célestine de Ségur, cousine de la comtesse de Ségur (écrivaine et autrice des Malheurs de Sophie, Les petites filles modèles). Célestine est la fille du général Philippe de Ségur et « elle descendait, dit-on, de Louis XV qui fut le père du premier enfant de la marquise de Vintimille née Mailly-Nesle ». Elle adorait Voltaire et Rousseau*. Célestine ne comprenait pas qu’il y ait un Salon des Indépendants. La famille aime la tradition et condamne la nouveauté : « Tous ces jeunes peintres sont affreusement communs. Ils ne peignent que des choses vulgaires, ils sont tous déséquilibrés. »

Son père, Victor de Broglie, hérite de son père le domaine de Broglie dans l’Eure. « Ce vieux fief fondé par Guillaume le Conquérant s’appelait Chambrais. » « C’est en 1716 que les premiers Broglie de la branche française s’installèrent en Normandie. »

La famille possédait une maison à Dieppe, rue Aguado. « On espérait beaucoup à Dieppe que l’impératrice Eugénie adopterait cette villégiature. » A cause d’une rage de dents, celle-ci n’y revint jamais. « Vers 1890, la vogue de Dieppe bat son plein. » On y croise les Greffulhe, les Bamberger, le prince de Sagan, Robert de Montesquiou. Elisabeth Greffulhe était la tante de Pauline.

Ses parents sont amis de Sir Richard Wallace, et Pauline fréquentera le jardin privé de Bagatelle dont « les pelouses, les bosquets étaient remplis de statues. (…) Diane chasseresse, Vénus au bain et le Faune cymbalier protégeaient nos jeux. »

 

La chasse à courre *

Page 21 :

Pauline de Pange a conservé des lettres de Sir Wallace où « il décrit la somptueuse vie de château de l’ère victorienne, les séjours du Prince de Galles, les chasses, les chevaux. »

Page 58 :

« Par principe, mes parents ne voyageaient jamais sauf pour les séjours de chasse en Angleterre qui faisaient alors partie du code de l’élégance. »

 

Frederick de Moucheron 

Emden, 1633 - Amsterdam, 1686

Départ pour la chasse 

Petit Palais 

Paris


-----------------------

 

La chasse y est élevée en culte. « Le prince Louis-Ferdinand était un homme d’une cinquantaine d’années, qui chassait depuis l’âge de ses sept ans et ne pensait qu’à la chasse. Entendre bramer les cerfs, c’était pour lui la plus belle musique, un tableau, cela voulait dire plusieurs rangées de bêtes mortes ; la table, c’était la venaison ; l’amour, pour lui, c’était le rut. » (p 106). Catherine-Paris se soustraira à ce rituel. Elle pense que la chasse est inutile depuis la création des boucheries.

 

Princesse Bibesco.

Catherine-Paris.

Edition « Les Cahiers Rouges »

1927, éditions Bernard Grasset.


---------------------

 

Son éducation :

Page 101 :

Pauline ne connaît pas la règle de trois. Sa mère rira et dira : « Elle en saura toujours assez, moi je ne sais pas faire une addition ! »

Page 114 :

Son oncle Emmanuel de Broglie aimait se moquer du manque d’instruction de Pauline. « Il me tendait une foule de pièges et traquenards qui me mortifiaient et me donnaient envie de pleurer. »

Page 160 :

« Quand on n’a pas de programme et qu’on ne prépare pas aucun examen, on peut tout faire, et pour les filles quelle importance cela a-t-il ? »

Page 161 :

En 1901, Pauline a 13 ans. « Je fus inscrite dans le Cours pour Demoiselles du Grand Monde dirigé (…) par Paul Prat. » N’aimant pas les études, malgré l’aide de sa professeure particulière, elle reprit des leçons particulières rapidement.

 

---------------------

 

 

P 40 – La lecture vue par la mère de Paul Eluard :

Et puis, elle aime trop lire : ces livres dont on dit dans certains milieux qu’ils abîment les yeux, elle trouve déjà qu’Eugène (= Paul Eluard, NDLR) en lit trop. Mais, dans les mains d’une jeune fille, ils deviennent scandaleux. Madame Grindel (= la mère de Paul Eluard, NDLR) coud, tricote : elle ne perd pas son temps à lire…comme Gala.

 

Dominique Bona

Gala

La muse redoutable

Flammarion, 1995

 

-------------------------

 

                                                          

Les conquêtes coloniales 

Page 144 :

Sa famille éprouve du mépris « pour les conquêtes coloniales de la IIIe République ». Elle pense que ces conquêtes ont été une revanche sur les Allemands, après la défaite française de 1870/1871.

 

 

Prosper Mérimée* :

Page 172 :

Léonor Mérimée est le fils du régisseur du château de Broglie. Il « fera une honorable carrière de peintre ». Il épousera Anne Moreau en 1800 et ils n’auront qu’un seul enfant, Prosper né en 1803. « Deux petits monuments dans le village consacrent ces souvenirs. »

-----------------------------------------------------

*

Théoriser la pédagogie.

Il s’agit de donner à l’individu des connaissances pus pragmatiques que celles dispensées par l’enseignement des humanités en grec et latin. En 1693, John Locke (1632 – 1704) publie anonymement ses Pensées sur l’éducation, affirmant le rôle majeur des plus jeunes années  ainsi que de l’expérience de l’éducation. Jean-Jacques Rousseau (1712 – 1778) publie en 1762 Emile ou De l’éducation, un traité pédagogique dans lequel il distingue cinq âges auxquels correspondent des phases d’apprentissage adaptées à l’enfant, à l’adolescent et à l’adulte. Il y affirme l’équilibre nécessaire entre plaisir d’apprendre, notamment par le jeu, et développement de la raison par l’expérience sensible.

Musée Cognacq-Jay

Paris

-----------------------------------------------------

*

Chasse à courre: "pro" et "anti" à couteaux tirés dans les forêts.

Rennes - Défendue par Emmanuel Macron, la chasse à courre, pratique héritée de François 1er dont la saison s'achève dimanche, est la cible sur le terrain d'une opposition nouvelle aux méthodes inspirées d'outre Manche avec, à la clé, de multiples dérapages.

(…) Les deux camps s'accusent mutuellement de manipulation et se livrent une guerre de l'information, comme outre Manche. 

*

Prosper Mérimée a été inspecteur général des monuments historiques.

----------------------------------

Pauline de Pange

Confidences d’une jeune fille

Les Cahiers Rouges

Grasset – Première édition : 1965 – Réédition : 2014

 

Le Cadre Noir de Saumur :

Page 131 :

« Mon émotion fut à son comble quand je vis la reprise de haute école des officiers du Cadre Noir de Saumur exécutant leurs plus belles figures. » Elle se considère comme experte compétente pouvant apprécier à sa juste valeur le spectacle.

 

-----------------------------------------

Mon dessin de Pauline de Pange:

 

-----------------------------------------------

Quelques siècles plus tôt...

 

Duc de Normandie 

dans la basilique saint Rémi à Reims 

 

 

Albert Lebourg

France, 1849 – 1928

Port de Dieppe

Huile sur toile

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

 

Walter Sickert

Angleterre, 1860 – 1942

Dieppe, les Arcades et la Darse

Huile sur toile

1898

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

 

Walter Sickert

Angleterre, 1860 – 1942

La gare de Dieppe

Huile sur panneau

Vers 1880-1890

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

 

 

Walter Sickert

Angleterre, 1860 – 1942

La rue Sainte Catherine et les vieilles arcades, Dieppe

Huile sur toile

1900 - 12902

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

Walter Sickert

Angleterre, 1860 – 1942

Le Mont de Neuville, Dieppe: Blue Sky (paire)

Huile sur panneau

Fin des années 1880

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

 

 

Walter Sickert

Angleterre, 1860 – 1942

Paysage urbain, Dieppe

Huile sur panneau

Vers 1910

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

 

Albert André

"Mer démontée à Dieppe"

Dieppe

Ancre

 

Dieppe

Falaises

 

Estrans

La femme vue par les Dieppois.

 

 

Estrans

La femme vue par les Dieppois.

----------------------

Dieppe

Front de mer

 

Dieppe

Maisons de pêcheurs

-------------------------

 

Dieppe

Maisons peintes

Style anglais

 

Dieppe

Maison en style anglais

---------------------

Dieppe

Poissons pêchés

--------------

Dieppe vue depuis Varengeville-sur-Mer

---------------------------

Pierre-Marie Beyle

1838 – 1902

Sur la jetée ou Un sauvetage

1886

En figurant les femmes éplorées sur la jetée de Dieppe, Beyle nous laisse imaginer le naufrage qui se déroule en contrebas et l’intervention périlleuse des sauveteurs.

Les coloris sombres d’une nuit orageuse accentuent l’intensité dramatique.

Fécamp

Musée les Pêcheries

---------------------------

Alexandre Durville 
Dieppe et le Casino 
1884 
Paris 
Pavillon de l'Arsenal
 
1822 : inauguration du premier établissement de bains de mer français.
1852 : hippodrome.
1886 : casino.
Arcachon fait de même en 1823. Biarritz, Trouville et Cabourg, en 1853. Houlgate en 1854. Villers-sur-Mer en 1857. Monaco en 1863. Deauville en 1864.
Les cités balnéaires se construisent sur les terrains plats des littoraux.
-------------
Elodie La Villette
1842 - 1917
Dieppe 
1885 
Estran à l'est de Dieppe.  Falaises crayeuses, cordon de galets, plâtrier découvert à marée basse.
Fécamp
Musée les Pêcheries 
"Sur les galets, activités du rivage"
--------------

La Normandie:

 

Christian Skredsvig

Une ferme à Venoix

Normandie

1854 – 1924

Huile sur toile

Musée de Normandie

Caen

 

 

SEM (Georges Goursat, dit)

Vive le « Sire » de Normandie

Lithographie

Début 20e siècle

Musée de Normandie

Caen

 

-------------------

P 496 : la mode italienne en France :

 

M. Cousin, avocat du Roi au baillage de Caux, en est aussi un grand amateur ; (…) Il m‘a fait l’honneur de m’écrire de Dieppe (…) toujours en italien et quelque fois même dans le dialecte vénitien.

(Goldoni est originaire de Venise, NDLR)

 

 

Mémoires

Carlo Goldoni

Editions Mercure de France 1965 et 1988

Fin de l’écriture en 1787.

--------------

Arques-la-Bataille – Château du 12e siècle.

 

Le château d'Arques-la-Bataille est un ancien château fort, de la première moitié du XIIᵉ siècle, remanié à plusieurs reprises, aujourd'hui en ruine, dont les vestiges se dressent sur la commune française d'Arques-la-Bataille dans le nord du département de la Seine-Maritime, en région Normandie

Les ruines du château médiéval d'Arques-la-Bataille se dressent sur un promontoire qui offre de jolis points de vue panoramiques sur le village en contrebas.

Il a été classé au titre des monuments historiques depuis 1875.

Il est l'un des plus vieux châteaux de Normandie, construit au confluent de la Varenne et de la Béthune, et vieux de plus de 950 ans.

Il est un magnifique exemple d'architecture militaire du XIe siècle.

Guillaume le Conquérant remercia Gautier Giffard en le faisant seigneur de Longueville après la bataille d'Hasting en 1066.

En 1123, le plus jeune fils de Guillaume le Conquérant, devenu Henri Ier roi d'Angleterre, renforce le château d'un donjon carré et d'une muraille.

La suite du nom « la bataille » fut rajoutée après la victoire d'Henri IV en 1589. Le château d'ARQUES LA BATAILLE fut une des plus importantes forteresses Normandes depuis le XIème siècle jusqu'à la fin du XVIème siècle (1589).

Abandonnée à la fin du XVIIe siècle, cette forteresse servit de carrière dont profitèrent bon nombre de constructions dans les environs.

 

Musique gratuite sur Youtube

----------------

Dieppe, port de pêche.

 

L'activité de pêcheà Dieppeport normand.

Dieppe figure en tête des plus grands ports coquillards de France avec plus de 3000 tonnes de coquilles saint-Jacques. La saison commence début octobre. Les coquilles Saint-Jacques finissent broyées dans la peinture des bandes routières. Le chalutier est un bateau de pêche. Il traîne au fond de la mer un immense filet en forme de poche dans lequel se prennent des bans entiers de poissons.

La pêche aux harengs se pratiquait déjà, car les pêcheurs étaient tenus de fournir annuellement cinq millions de harengs aux religieux sous Richard II.

Dieppe a été le plus grand port du royaume sous Louis XIV. Ses bateaux naviguaient sur tous les océans.

Dieppe est le 1er port de pêche de la Région Haute-Normandie. Le département compte cinq ports de pêche, dont ceux de Fécamp et de Dieppe, qui sont équipés d'une criée pour la commercialisation des produits. On peut acheter le poisson en direct aux pêcheurs de Dieppe.

De Port en Bessin à Fécamp, en passant par Cherbourg, Grandcamp Maisy, Granville et Dieppe, ces ports débarquent la coquille saint-Jacques.

La ville est aussi un espace pour quatre ports : le transmanche, le port de commerce, le port de pêche et le port de plaisance.

 

Musique :

Ulv Orn Bjornsson                                              

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

------------

Le bunker de Sainte-Marguerite-sur-Mer.

Près de Quiberville.

Si le littoral normand regorge de blockhaus, ils sont rares à être aussi visibles que celui de Sainte-Marguerite-sur-Mer.

C’est une énorme épave d’un bunker en béton allemand de la seconde guerre mondiale, appartenant au Mur de l’Atlantique. Il est tombé de la falaise et gît sur un côté depuis 1995.

 

Musique :

Ulv Orn Bjornsson                                              

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

-----------

Vasterival. La mer au pied des falaises.

 

L'onde de marée vient de l'ouest et le marnage est important: la pleine mer atteint  les falaises.

Ces galets sont le fruit du travail de la mer : au pied des falaises battues par les flots, un pan se décroche laissant un tas de cailloux.

Au pied, les vagues  grignotent ces immenses falaises.

La falaise devient morte quand elle n'est plus en contact avec la mer.

 

Musique :

Ulv Orn Bjornsson                                              

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

---------------

 

Jean Ango  à Dieppe.

---------------

Abraham Duquesne, baron d'Indret dès 1650 puis marquis du Quesne en 1682, né à Dieppe en 1610 et mort le 2 février 1688 à Paris, est l'un des grands officiers de la marine de guerre française du XVIIᵉ. Il est, officier de la flotte royale, plus qu'un marin de légende.

Abraham Duquesne naît en 1608 ou 1610 à Dieppe dans une ancienne famille huguenote d'armateurs. Il commande un bateau dès l'âge de 17 ans.  Il s'imposa rapidement par son seul mérite. Il sert dans la marine de guerre et de commerce sous la direction de son père. il traqua les pirates en Méditerranée.

 Capitaine de navire puis faisant fonction d'amiral de la flotte de Louis XIV sans en avoir le titre (qu'il ne pouvait obtenir qu'en échange de sa conversion au catholicisme). Lieutenant-général, en dépit de ses succès militaires, il ne devint jamais amiral. 

Une de ses plus grandes victoires fut celle qu’il remporta près de Catane, le 22 avril 1676, sur la flotte hollandaise, commandée par Ruyter. Ce célèbre amiral y fut blessé mortellement (29 avril 1676.) Duquesne rehaussa encore sa gloire par sa générosité envers la mémoire du vaincu.

 

---------

 

 

 

Dieppe.

Eglise Saint-Jacques.

« La frise des sauvages »

 

Elle date approximativement de 1530.

La frise représente peut-être des personnages défilant dans les rues de Dieppe lors des fêtes offertes par Jean Ango. Ce mur comporte également un document d'un grand intérêt ethnographique.

Elle représente les peuples d'Afrique, d'Asie et d'Amérique, rencontrés par les navigateurs commandés par Ango.

Elle constitue des éléments remarquables de la période Renaissance.

Cette frise constitue une des premières figurations sculptées en France dans la pierre.

-------------------

Dieppe.

Eglise Saint-Jacques.

Graffitis.

 

De nombreux graffitis marins ont été retrouvés sur les murs.

Voici le graffiti d'un navire fin du XVIe siècle, une caravelle.

------------

 

 Eva Gonzales 
"La plage de Dieppe vue de la falaise ouest".
Vers 1870.
 

Les pelouses vertes existent toujours et un complexe de balnéothérapie s’est installé.

----------------

Chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours à Neuville-les-Dieppe

Le détail de ces offrandes :
- le brick ou goélette franche aux couleurs bleu, blanc et noir, portant l'inscription "Mennesson Angot Nelly",
- le thonier-dundee concarnois "Marie-Jeanne", à la coque bleue, blanche et noire et aux voiles de couleur rouge, blanche et marron, du début des années 1900 (1908),
- le trois-mâts barque goélette "Notre-Dame de Bonne Nouvelle", coque bleue et blanche - voiles blanches, don de Monsieur Castel Noël ; l'on appréciera la finition de ce navire,
- le trois-mâts goélette "Saint-François d'Assise", donné par Monsieur Léon Soudry - aux couleurs identiques au précédent,
- le chalutier immatriculé "DI 1957" (sans doute son année de réalisation), à la coque noire, verte, rouge et blanche et aux superstructures vertes ; ce chalutier motorisé est doté de voiles (trinquette d'avant et voile de tape-cul) pour la navigation,
- le cuirassé à éperon (dreadnought) "Mirabeau", offert par la famille Friboulet Pierre ; ce navire militaire est présenté sous forme de diorama. On remarquera la coque spécifique de ce navire de guerre sous grand pavois, doté de canons à barbettes. Ce cuirassé, construit à partir de 1908, participa à la Bataille des Dardanelles, au bombardement d'Athènes en 1916. Il s'échoua en Crimée en 1919 ; remis en état, il servit jusqu'en 1921 avant d'être utilisé comme bateau-cible et voué à la démolition en 1928,

- un tableau montrant un petit bateau en difficulté au pied des falaises de la chapelle.


----------------

"Je vais le rentrer dans l'art."
Déformation de "Je vais te rentrer dans le lard!"
Dieppe.
Tag
----------------------

28 octobre: 29 ans, homme, Haute-Savoie. Touché en plein thorax*.

30 octobre: 67 ans, homme, Rennes, touché au cou.

Bon week-end de la Toussaint!

11 21

--------------

Accidents de chasse 2020-2021 : on ne nous dit pas tout ?

Le bilan des accidents de chasse saison 2020-2021 n’a pas été communiqué à ce jour par l’Office français de la Biodiversité, et brille toujours par son absence, alors que près de 20 victimes accidentelles de chasseurs sont à déplorer à ce jour !

(…) Sur la saison 2021-2022, (…) déjà deux morts : un chasseur dans le Var décédé le 15 septembre 2021 des suites de ses blessures (le 9 septembre), et un jeune homme de 17 ans qui a reçu une balle au thorax à Boulouparis (collectivité française de Nouvelle-Calédonie), dimanche 10 octobre 2021. 

(…) Les tirs accidentels de chasse 2019-2020, saison « record » s’il en est, puisque 2019-2020 a été plus accidentogène, avec 141 victimes contre 131 en 2018-2019. 

(…) Le plus récent « non-chasseur » tué en décembre 2020, et pris pour un sanglier à la porte de chez lui : Morgan Keane, 25 ans.

(…) Trois blessés à la chasse quelques jours avant l’ouverture 2021-2022, avec une femme blessée dans sa voiture (à Zonza en Corse), et dont l’un des deux chasseurs touchés (le sexagénaire du Var) est mort des suites de ses blessures du 9 septembre 2021, le jour de l’ouverture 2021-2022 (15 septembre 2021) ?

 

(…) On attend désormais une vraie réforme sécuritaire de la chasse, malgré la mise en place d’une formation des chasseurs tous les dix ans (et pourquoi pas dans ce cas tous les 5 ans ?), ainsi que le port du gilet orange obligatoire s’arborant déjà en grande partie avant l’obligation.

 

(…) Visite médicale et de la vue ANNUELLE (au frais du chasseur) pour valider le permis le chasse (visite annuelle non obligatoire actuellement), et interdire la chasse dans un périmètre de 300 mètres (tir longue distance) des voies et habitat ! ?

*

Pectoral en coquillage de Spondylus princeps

Or, coquillages de Spondylus princeps.

Culture mochica

100 - 800 après J-C.

Paris

Musée de l'Architecture

Les Incas

--------------------

Pectoral de turquoises avec figures humaines

Or, turquoises.

Culture mochica

100 - 800 après J-C.

Paris

Musée de l'Architecture

Les Incas

--------------

Un pectoral est un ornement vestimentaire ou corporel — le plus souvent un bijou — porté sur le thorax. De taille variable, il peut se présenter sous forme d'un simple motif suspendu au niveau du sternum, comme atteindre les dimensions d'un plastron. Il est fait de métal précieux, tissu, os ou toute autre matière.

---------------------

 

NDLR : homicide involontaire ? Je croyais que les chasseurs et chasseuses devaient maîtriser leur arme…
Accident de chasse en Ille-et-Vilaine : l'automobiliste blessé par balles près de Rennes est décédé.
(…) L'enquête, initialement ouverte pour "blessures involontaires lors d'une action de chasse" est désormais menée pour "homicide involontaire".
Chasse 
Un constat amiable d'accident de chasse.
 Encore faut-il être encore en vie pour le remplir!
 
----------
 Chasse. 
Pétition. 
75 000 signatures 
"La Marseillaise" 
 
-------
Sénat : Une pétition pour réglementer la chasse passe le cap des 75.000 signatures.

Le seuil déclenchant un examen en conférence des présidents s'élève à 100.000 signatures

(…) Inscription à l’ordre du jour d’une proposition de loi, la création d’une mission de contrôle, un débat en séance publique.

Pétition ici :

 

Morts, violences et abus liés à la chasse : plus jamais ça !

I - Dimanche et mercredi sans chasse.

II - Formation plus stricte et renforcement des règles de sécurité.

III- Contrôle et suivi des armes de chasse et des comportements à risque via le fichier FINIADA.

IV- Des sanctions pénales à la hauteur des délits commis.

  1. Libération de la parole et reconnaissance des victimes des “accidents” de chasse par l’État.

Un homme de 47 ans a été gravement blessé au visage aujourd'hui à Montauban, dans un accident de chasse, et le tireur présumé a été mis en garde à vue, a-t-on appris auprès des pompiers et du parquet.

AFP

11 21

------------

"Les chasseurs et les marcheurs" de Sanaga 
 
-----------
Un chasseur pro Macron tue un chasseur pro Macron!
NDLR: Ho! les gars, vous allez faire perdre Macron en 2022, à ce rythme là!
 
--------

Un féminicide sur 4 est provoqué par une arme de chasse.

L'Importante.

------------------

Les chasseurs sénateurs à Chambord.

Il y a Patriat, Jacob et Ciotti.

02 22

----------

Un Cupidon est touché.

Les chasseurs sont-ils passés par là?

-----------------------

NDLR : elle démarre sans tambour ni trompette  sa longue vie de chasseuse…Moi, quand j’entends que ça tire, je ne me promène plus dans ce coin-là. Trop dangereux.

Une randonneuse de 25 ans a été tuée par une balle perdue cet après-midi à Cassaniouze dans le Cantal au cours d’une battue aux sangliers. La victime se trouvait alors sur un sentier de randonnée balisé. La mise en cause est une chasseuse âgée de 17 ans.

La Montagne

 

-------------------

 

Quand des « accidents de chasse » se produisent chaque semaine, ce ne sont plus des accidents. Faut juste assumer qu’on tolère des morts pour le loisir de quelques-uns.

Nawak.

--------------------

Le gouvernement demande aux Français-e-s d’arrêter de se placer dans la trajectoire des balles des chasseurs et chasseuses–

Le Gorafi (parodie).

-------------------

Chasse.

Voici la nouvelle tenue pour se promener en forêt.

Dans quel magasin peut-on se la procurer?

------------------------

"Il y a sûrement encore beaucoup à faire dans la communication" auprès des promeneurs reconnaît le président de la Fédération nationale des chasseurs.

France Info.

 

NDLR : non. Le message est clair. Quand vous entendez des coups de fusil quelque part, vous savez que vous devenez un gibier potentiel. Il faut se mettre à l’abri et s’éloigner de la zone dangereuse. On ne peut plus se promener comme on en a envie.

------------------

La  chasse.
"Valeurs actuelles "
Octobre 2020.
Iels nous ont prévenu-e-s:
Il ne faut pas les emmerder. Sinon, gare à votre vie!
--------
 
Dieppe 
Festival du film canadien du 24 au 27 mars 2022.
 
---------
La chasse permet la régulation des promeneurs et promeneuses.
 Changement d'objectif!
 L'Humanité
-----------
 

La chasse en France.

Le patron des chasseurs nous donne un conseil:

"se promener chez soi pour ne pas mourir!"

NDLR: on mange bien quand on chasse. Le gibier est bon, délicieux, merveilleux!

-----------------

L'Université de Zürich a montré que la générosité rend les gens plus heureux, même s'ils ne sont qu'un peu généreux. Le simple fait de se promettre d'être plus généreux suffit à déclencher un changement dans notre cerveau qui nous rend plus heureux.

Tu sais pas quoi.

-----------------

Contre Sandrine Rousseau et Patricia Lemoine, opposées à la chasse, le lobby des chasseurs présente des homonymes (une autre Sandrine Rousseau et un Jacques Lemoine) pour tromper les électeurs. Une certaine vision de la démocratie : Poutine fait pareil en Russie.

François Malaussena

05 22

--------------------

Fécamp

Grand’escale 2022

Les Trompes de chasse.

 

Situé en Normandie, Fécamp Grand'Escale sera le festival maritime à ne pas manquer pour sa première édition en 2022 (l'édition de 2020 a été annulée à cause de la pandémie du covid19) . Des centaines de bateaux traditionnels et classiques, petits et grands, venus de Normandie, de Bretagne et de toute l'Europe du Nord escaleront dans le port normand.

 

Les Trompes ne sont pas accordées comme les cors. Ce sont des instruments différents.

-------------------------

Chasses privées hors de contrôle.

"L'Humanité"

-------

En Sologne, la révolte monte contre les milliardaires et leurs grillages.

Le territoire étouffe de son engrillagement, derrière lequel de grandes fortunes pratiquent des chasses privées hors de contrôle. Au point que le président de la région Centre-Val de Loire a pris la tête de la fronde contre ces pratiques.

(…) Réseaux et petits arrangements avec les lois.

Ici, les noms d’un célèbre industriel de l’armement, un autre du stylo et du briquet jetables, d’un magnat des casinos, d’un patron de chaîne de salons de coiffure ou de camions frigorifiques, d’un autre boss de l’industrie cinématographique de père en fille, résonnent en permanence.

(…) « C’est dans les années quatre-vingt qu’il aurait fallu intervenir, avant que les richesses explosent et que tous ces industriels viennent prendre possession de propriétés de plusieurs centaines d’hectares. Aujourd’hui, ils sont trop nombreux et très puissants. »

(…) « Ce qui se passe n’a rien à voir avec la chasse ».

Malgré ces rappels à la loi, les organisateurs de ces chasses industrielles, qui n’hésitent pas à enterrer les dizaines de cadavres d’animaux abattus en une seule journée, utilisent leurs réseaux pour s’affranchir des législations en vigueur.

(…) « Il y a eu trop de laisser-aller au niveau des élus et des parlementaires locaux. Macron affiche sa sympathie pour les chasseurs, il ne va évidemment pas les contrarier. Et tous ces notables sont invités aux chasses privées. Seule la pression populaire pourra faire bouger les choses. En cela, je soutiens l’initiative du président de la Région. »

 

Saint-Valéry-en-Caux 
Maison dite de Henri IV
Copie de tapisserie du 16e s 
Scènes de chasse.
 
---------------

Les enfants regardent vers le ciel, les cheveux dans le vent.

Festival international du cerf-volant de Dieppe (Seine-Maritime).
Manifestation qui a débuté le 10 septembre et s’est terminée le 18 septembre. 
C’est un événement gratuit incontournable en Normandie, qui se déroule tous les deux ans.

----------------

Dieppe 
Port - Marché aux poisons.
-------------
Dieppe 
Cerf-volant
---------
 

Dieppe

Digue 

-------------

Antoine Guillemet 
Chantilly, 1843 - Mareuil-sur-Belle, 1918
Falaises de Puys à marée basse 
1877 
Dieppe 
Château Musée
Les falaises sont imposantes, même si elles n'occupent qu'un tiers du tableau.
La ligne horizontale des rochers est recouverte d'algues.
Trois femmes ramassent probablement des crustacés.
 

Blottie au creux des falaises de la Côte d'Albâtre, cette petite crique ne paye pas de mine et pourtant… Elle est principalement fréquentée par ses habitants.

La plage de Puys se situe à l'est de Dieppe et de son port entre les falaises de la Côte d'Albâtre.

-------

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

Ma Carmen

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

Georges Bizet 

Geneviève Bizet, amie de la mère d’Elisabeth de Gramont.

Elle est la fille du compositeur Halévy, auteur de la Juive. Elle a épousé Georges Bizet par amour. Peu fortunés, Bizet donnait des cours de piano « et elle l’attendait en fiacre pendant ce temps. »

Veuve en 1875, elle épouse Emile Straus, avocat à la Cour d’appel. Elle tiendra un salon dans son entresol (« les premiers entresols apparaissent avec Balzac ») à Paris où des noms illustres de tous les milieux politiques, artistiques, littéraires venaient la visiter régulièrement : Bergson, Marcel Proust, madame de Noailles, les filles de Dumas fils, Réjane, etc. « Elle s’intéressait passionnément aux gens ». « Les contemporains de madame Straus avaient le loisir de cultiver l’amitié. »

Elle est connue pour ses traits d’humour. Elle était sentimentale et « récitait les vers de Musset ». Elle était dreyfusarde, ce qui lui ferma quelques portes, mais elle ne s’en soucia pas.

 

Elisabeth de Gramont

Au temps des équipages - Mémoires

Les Cahiers Rouges – Grasset – 2017 – Première édition en 1928

 

 

C'est la version édulcorée.

Celle de Wikipédia est plus réaliste:


"Sa vie familiale n'est pas plus heureuse. Il ne peut pas partager ses difficultés et ses soucis avec sa jeune épouse Geneviève, coquette et nerveusement fragile. Il doit même les lui cacher. Leurs six années de mariage ne leur feront pas connaître le bonheur conjugal. À la suite de rumeurs de liaison entre lui et la cantatrice Célestine Galli-Marié , et surtout, après qu'il a reconnu l'enfant qu'il a eu avec leur bonne, qu'il garde à leur service, sa femme le quitte emmenant avec elle son fils pour retourner chez ses parents. Son fils unique Jacques  n'aura que 3 ans à sa mort."

 

 

 

Je la voulais sexye. Elle est agressive...prête au combat...

Rêveuse

Pulpeuse

Seule

Henri-Lucien Doucet

Henri-Lucien Doucet, né le 23 août 1856 à Paris et mort le 30 décembre 1895 dans le 16e arrondissement de Paris, est un peintre et pastelliste français.

 

 

 

Célestine Galli-Marié

Célestine Galli-Marié est une mezzo-soprano française née le 15 mars 1837 à Paris et morte le 21 septembre 1905 à Vence. Elle est particulièrement connue comme créatrice du rôle de Carmen dans l'opéra de Georges Bizet. Elle a aussi créé, dans le rôle-titre, l'opéra Fantasio de Jacques Offenbach, en 1872.

--------------------

Voir aussi:

Publié dans Mes Photos

Partager cet article
Repost0

Art - Marie-Chloé Pujol-Mohatta - Tarascon - Carmen

Publié le par bmasson-blogpolitique

Carmen Project

Métamorphoses et sortilèges

Marie Chloé Pujol Mohatta

Tarascon

Couvent des Cordeliers

 

Je n'ai pas résisté à les retravailler...et à y mettre ma petite patte de vache. Ah! La vache!

 

 

Détail de l'affiche

Robe pour Carmen
Robe animée

Robe de Carmen, ballet Carmen,

Conservatoire de danse du Grand Avignon

Création Marie Chloé Pujol Mohatta , réalisation Sylvie Calle, 2013

 

 

Robe de Carmen, la gitane

Soies imprimées Souleiado, tulle moire, perles de jais noir,

Création Marie Chloé Pujol Mohatta , réalisation Tatjana Semeniutenko.

Carmen et les gitanes

Costumes du ballet Carmen

Collection du conservatoire de danse du grand Avignon

Création de MC Pujol Mohatta

Réalisation Sylvie Calle

2013

robe plume

Carmen robe et plumes

 

 

Robe à bustier

Robe à bretelles

Jupe, franges

Poupée

 

Poupée

La poupée de Carmen: Pupita la poupée des secrets qui transforme les pleurs en fleurs.

MC Pujol Mohatta,

Tissus, dentelle, lin, laine, perles, breloques, ouate, broderies

2018

 

Sortilèges

Carmen et la mort

Voir aussi:

 

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Art - Cristiano Sabelli - Arles - "Urban space 2030"

Publié le par bmasson-blogpolitique

Cristiano Sabelli vit en Italie, en Toscane, et à l’étranger et il réalise des projets artistiques, des installations. L’installation que nous voyons en novembre est une installation itinérante. Elle est « in situ » et elle permet de créer des dialogues interdisciplinaires dans divers lieux dans le monde. Toutes ces expositions seront réunies en une seule finale. Il a lu un article de la NASA qui déclarait que nous étions proches de rejoindre Mars aux alentours de 2030. Un cargo humain serait capable de la rejoindre dans le but de la coloniser. Il a commencé à réfléchir sur l’existence humaine et à son destin sur la planète, le tout couplé à la grave crise économique et existentielle que nous sommes en train de vivre. Il a réalisé une installation in situ dans la ville de Rome qui dans le passé a été le symbole du progrès social, technologique et politique du plus grand empire d’Occident. Il a visité Arles il y a quelques années et il a décidé de relier Arles et Rome qui ont été liées de par leur passé antique.

Les sculptures sont réalisées en pierre de Fontvieille:

 

 

 

 

Francesco Piranesi
Panthéon à Rome 
Appelé communément "Rotonda".
126 après J-C.
Gravure de 1790. 
Paris 
Pavillon de l'Arsenal 
 
Eugène Emmanuel Viollet-Leduc constate que dans les monuments romains, la température est stable, égale et tiède, "ce qui serait bien précieux sous un climat comme le nôtre.
Des murs épais, en blocage et briques, ne transmettent ni la chaleur, ni l'humidité du dehors. Ils forment comme un obstacle neutre à la température extérieure".
 
--------------
Tag 
"Tu veux aller dans l'espace ou aller sur Mars avant Elon Musk?"
Wanna go on space.
or
Mars before Elon Musk?
 Paris
------- 

Graph 

Rouen 

Extra-terrestre.

Si c'est une martienne, elle n'est pas souriante.

----

Lire aussi:

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Alexandrine Brémond - Poétesse - Tarascon

Publié le par bmasson-blogpolitique

Alexandrine Brémond
Poétesse
Tarascon
 
Née en 1858, originaire d'une vieille famille de paysans provençaux et vivant dans un mas du Trébon (territoire d'Arles), Alexandrine Brémond publie sa première œuvre en 1883 et se marie en 1886 avec le poète et avocat Joseph Gautier. Elle obtint le grand prix aux Jeux Floraux septennaires d'Hyères (1885). Elle s'éteint à seulement 40 ans, en 1898.
Elle est  une félibresse ( poétesse félibréenne).

 

Sa statue à Tarascon

Ses oeuvres

Publié dans Femmes

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5