Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MDAA - Levez l'ancre, Hissez les voiles

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

MDAA

Levez l'ancre, Hissez les voiles

Le delta du Rhône s’étend du Grau-du-Roi à Fos-sur-Mer, entre Arles et la mer.

L’exploration archéologique des fonds marins existe depuis les années 1950.

Les échanges commerciaux datent entre le 1er siècle avant notre ère et le 5e siècle de notre ère. La station maritime de Fos-sur-Mer est en relation avec Arles, port fluvio-maritime.

Près de six cents objets d’accastillage ont été découverts : poulies, ancres, plombs de sonde, cordages, etc.

Soixante objets sont présentés dans l’exposition.

 

 

Ancre en pierre à trois trous

Pierre

Antiquité

17 kg

Fos-sur-Mer, anse Saint-Gervais

 

Anneaux de cargue

Plomb

Fin du 1er siècle avant notre ère – début du 3e siècle de notre ère

Fos-sur-Mer, Golfe de Fos

Ils étaient fixés sur la face antérieure de la vole et maintenaient en place les cordages verticaux. Ils repliaient la voilure par le bas à la façon d’un store vénitien. Les anneaux de plomb présentent une face aplatie et une face bombée et ont sans doute été coulés dans un moule.

 

Cabillot bobine

Bois de buis

70 – 130/140 de notre ère

Fouilles du dépotoir d’Arles (dans le Rhône)

Le cabillot sert au blocage des cordages de gréement. Ce sont des boules dont la partie médiane est évidée formant une gorge profonde. Tournés en bois dur, en buis surtout, en chêne vert ou exceptionnellement en filaire/alaterne, ils sont décorés de fines cannelures. Le frottement a usé le bois par endroits.

 

Moques

10 - Bois d’olivier

11 – Bois de la famille des pruniers

70 – 130/140 de notre ère

Fouilles du dépotoir d’Arles (dans le Rhône)

Une moque est une pièce d’accastillage liée au gréement. Fixée par une estrope (cordage en forme de boucle entourant la pièce), elle sert à guider le cordage passant en son centre.

Elles sont en bois dur et esthétique comme l’olivier, le chêne vert ou le noyer mais aussi moins durables comme le peuplier/saule ou le prunier/cerisier.

 

Poulie simple à caisse monoxyde

Bois de chêne vert

70 – 130/140 de notre ère

Fouilles du dépotoir d’Arles (dans le Rhône)

Cette poulie simple est le seul exemplaire découvert dans le delta du Rhône. Seule la caisse monoxyde tournée et dédorée est conservée. Usée, elle servait de palan, utile pour réduire l’effort nécessaire à soulever une charge ou transmettre un mouvement, sans doute pour border la voile d’un navire.

 

Poulie simple à caisse monoxyle

Bois indéterminé

Fin du 2e siècle de notre ère

Martigues, anse des Laurons, fouilles dans les années 1980

Pièce de mobilier d’accastillage.

 

Réa de poulie à coussinet d’axe

Bois de chêne vert, métal.

70 – 130/140 de notre ère

Fouilles du dépotoir d’Arles (dans le Rhône)

Il est creusé d’une perforation centrale cylindrique avec encoches indiquant la présence d’un coussinet, petit anneau en métal orné de deux ou trois ailettes.

Ce coussinet d’axe était encastré en force afin d’éviter l’usure précoce du bous et diminuer les frottements de l’essieu.

 

 

Réa de poulie à essieu monoxyle

Bois de chêne vert

70 – 130/140 de notre ère

Fouilles du dépotoir d’Arles (dans le Rhône)

Fait d’une seule pièce de bois, il s’insère dans les poulies à demi-caisses formées de deux parties symétriques.

Muni de deux ergots tronconiques formant un essieu, il vient s’emboîter directement et tourne à l’intérieur des joues de la poulie. Il sert à la transmission du mouvement du cordage.

 

 

Restitution d’une ancre en bois à jas en plomb antique

Plomb, bois

Epoque romaine (jas et pièce d’assemblage)

Fos-sur-Mer, golfe de Fos

 

 

Tuyau de pompe de cale

Plomb

Fin du 1er siècle avant notre ère – début du 3e siècle de notre ère

Fos-sur-Mer, anse Saint-Gervais

Les pompes de cale des navires antiques.

Ce sont des appareils destinés à évacuer l’eau accumule dans le fond de la coque.

La pompe est constituée de deux cylindres en bois verticaux dans lesquels passe un cordage sans fin muni de disques en bois percé formant un chapelet.

Le chapelet faisait monter l’eau du fond de la coque jusqu’à un bac de récupération en plomb situé probablement sur le pont du navire. Deux tuyaux évacuaient l’eau en fonction du gîte du bateau.

On a découvert une trentaine de pompes dans le delta du Rhône.

Arles - Mdaa - Fragment De Relief - Tête De Soldat Casqué

Arles - Mdaa - Lion De L'accoule

Torse cuirassé

Marbre

Période flavienne (fin du 1er siècle de notre ère)

Musée d’Art Classique de Mougins

MDAA

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Pouvoir d'achat : 4 réunions publiques avec Pierre Dharréville

Publié le par bmasson-blogpolitique

Budget national, budget de la sécurité sociale... et le pouvoir d'achat ?


C'est avec cette question que le député Pierre Dharréville fera le tour de la 13ème circonscription des Bouches du Rhône dans un « Pouvoir d’achat Tour », pour informer, échanger et proposer sur une problématique qui touche les citoyennes et les citoyens au quotidien.


Tandis que chez les plus fortunés l'argent coule à flot et que la valse des zéros se danse à mille temps, l'immense majorité des Françaises et des Français doit continuer de se serrer la ceinture.

Quatre étapes sont inscrites au programme du "Pouvoir d'achat tour" :

 

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

Le tireur d'élite, semeur de graines

Publié le par bmasson-blogpolitique

Vu à Avignon

 

Publié dans Mes Photos

Partager cet article
Repost0

Balance ton taudis - Marche blanche à Marseille - Mes photos

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Affiche "Contre les aménageurs et leur monde de merde"

 

Marseille délabrée

Mais il y a la clim'!

 

 

Marche solennelle

 

 

 

Les slogans:

 

 

"Ce n'est pas la pluie "

 

"Crève Gaudin"

 

"Gaudin et ses sbires,

 bons à rien"

 

Les fleurs:

 

 

 

 

Evacuation des pneus des véhicules écrasés sous les décombres des immeubles écroulés?

 

Restes d'une manifestation agitée et violente?

 

Ville en état de siège?

 

Les pompiers ont été ovationnés....

 

Lire aussi:

Marche blanche à Marseille. La mairie savait depuis 2014 :

 

Suite de la marche blanche à Marseille. Nouvelle manifestation mercredi et demande de mesures à prendre pour le logement à Marseille

 

 

Demande de la « démission de Gaudin et toute sa clique » :

 

Le drame de la rue d'Aubagne assombrit la fin de mandat de Jean-Claude Gaudin.

 

"Que laisse Gaudin derrière lui?", poursuit cet élu. "Une ville sale, à l'abandon. C'est une incompétence complète qu'il a réussi à cacher grâce à sa personnalité exceptionnelle. C'est très mauvais pour notre famille politique".

(…) La mairie et Jean-Claude Gaudin, sont en outre au cœur d'une vaste enquête de parquet national financier autour du temps de travail des employés municipaux. En juillet dernier, le maire a même été entendu pendant 7 heures par les enquêteurs.

Jean-Marc Coppola (PCF), le 8 novembre 2018 :

« Jean-Claude Gaudin a reconnu que la Ville de Marseille a engagé 35 millions d’euros en 13 ans pour le logement insalubre soit une moyenne annuelle de 2,7 millions pour un budget annuel de la municipalité de 2 milliards €.

Sa priorité est bien de gaver les grands groupes privés 1 milliard pour le Vélodrome, 1 milliard pour le PPP écoles, des centaines de millions pour les officines privées de sécurité, des cadeaux pour les promoteurs privés....et des miettes pour les familles qui vivent dans des conditions indécentes et indignes de la France au 21ème siècle.

Le résultat tout le monde le connaît avec le drame de la rue d’Aubagne.

La Ville de Paris pour financer son Plan d’éradication de l’habitat insalubre a consacré avec l’Etat 3,5 milliards d’euros de 2000 à 2010.

Pourquoi Paris a-t-elle réussi et Marseille non ?
Tout est question de volonté et de choix politiques.

(…)Avant de détailler prochainement des propositions concrètes et réalisables, j’avance juste que les moyens existent et que ni la longueur des procédures, ni leur lourdeur administrative, ni leur coût ne peuvent être évoqués quand il s’agit d’Humain et de sa dignité.

Un plan d’éradication de l’habitat indigne sur 10 ans, avec l’Etat et les collectivités, Ville, Métropole, Département, Région, doit être décidé dans les semaines qui viennent. »

 

Marseille solidaires 

rue d'Aubagne 

 

Pierre Dharréville :

"Les événements qui ont eu lieu à Marseille renforcent notre volonté d’agir contre l’habitat insalubre. Nous avions déposé une PPL dans ce sens et dénoncé les effets néfastes de la loi ÉLAN, nous continuerons."

 

A Marseille, ils savaient par une lettre. La mairie SAVAIT. Les alertes précises, répétées d'ingénieurs structure dès 2014, comme ce courrier du 19 décembre 2014.

 

 

Deux courriers d'experts de 2014 et 2017 prouvent que la ville connaissait les risques du 65 rue d'Aubagne.

 

(…) Or la municipalité qui n'a déjà pas répondu à l'existence de la première alerte reçue trois ans plus tôt, va encore passer sous silence celle réitérée le 20 octobre 2017 par ce même expert en termes encore plus appuyés, et accompagné d'un note de deux ingénieurs (ci-dessus). 

 

Marseille : des services municipaux perquisitionnés après les effondrements de la rue d'Aubagne.

 

(…) Légalement, la municipalité est compétente en matière de "péril" lorsque l'état d'un immeuble, même privé, met en danger la vie de ses habitants. Elle était en outre propriétaire de l'un des deux bâtiments qui s'est effondré, via son bailleur social Marseille Habitat.

Abdelghani Mouzid

Vidéo d'un appartement du 65 rue d'Aubagne avant l'effondrement.

PCF à Marseille :

 

Propositions pour le logement :

 

 

La manifestation du mercredi 14 novembre en direct :

Après le problème du mur de la "Pl'Haine", voici une fin de règne municipale dans l'animosité.

Qui sème la haine, récolte la haine...

 

NDLR : il faut renouveler la politique marseillaise. La droite, qui vivait en vase clos et s’autocongratulait, a du sang sur les mains. Ils ont bloqué tous les projets humains. Le tramway qui double le métro, la vente à la hâche des bijoux architecturaux au privé, le développement du tourisme 5 étoiles, un stade football qui a coûté cher et au futur incertain, la privatisation des plages, ce sont des priorités économiques du passé…Rien sur le développement du métro, des bibliothèques, des piscines, des logements HLM, des services publics, des écoles, et j’en oublie de ce qui peut aider à améliorer la vie de tous…

Jusque-là, Marseille c’était une belle « carte postale ». Maintenant cela devient dangereux d’y aller (le pont de Martigues n’est toujours pas sécurisé) et de s’y promener (on risque de disparaître sous les décombres…). Il faut prévenir tes proches quand tu vas à Marseille : « Oui, je suis bien rentrée ! »…

 

Marseille : démission du second élu marseillais, Bernard Jacquier, qui détenait un logement dans les immeubles effondrés :

 

 

 

La carte des taudis marseillais sur Google :

Réunion #Balance ton Taudis le 21 novembre à Marseille :

 

N'oubliez pas l'accueil des femmes, victimes des violences...

 

A Paris, ils avancent sur ce sujet, même si c'est loin d'être parfait...

 

Hélène Bidard, adjointe PCF à la Maire de Paris, chargée de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains,  ajoute que trois maisons d'accueil pour les femmes victimes de violence à Paris sont en travaux :

 

 

Marseille : nombre de logement évacués et  d'évacuations de personnes :

Source La Marseillaise

 

Marseille et ses taudis :

Kévin Vacher du « collectif du 5 novembre » soulève la question de la réquisition. "Qu'attend la ville ?"

Source La Marseillaise

1217 personnes évacuées de leur logement à Marseille.

Source « La Marseillaise »

Arlette Fructus quitte le groupe majoritaire à la Région Sud PACA.

(…)Arlette Fructus (Mouvement radical), également en charge de l'habitat à la Ville de Marseille et à la Métropole, ne décolère pas.

(…) (Le) budget consacré à l'habitat et au logement par la Région. « Il est passé de 35 millions d'euros en 2015 à 14 millions d'euros ».

Communiqué de presse de Jean-Marc Coppola, Conseiller municipal PCF- FDG de Marseille

 

 

Conseil municipal de Marseille du 10 décembre annulé : reculer pour ne pas affronter les exigences légitimes

 

La réunion du Conseil municipal de Marseille prévu ce lundi 10 décembre à 8h30 - le 1er depuis le drame de la rue d’Aubagne - qui devait commencer par un débat sur le logement indigne à Marseille sous contrôle citoyens avec la convergence de plusieurs mobilisations (logement, école, hôpital, bibliothèques, urbanisme, personnels municipaux....) a été annulé à la dernière minute par le maire Jean-Claude Gaudin.

Par souci d’apaisement justifie-t-il....

 

Pour autant cette annulation à une date ultérieure est ressentie par de nombreux marseillais comme du mépris à l’égard de ceux qui souffrent et qui portent des exigences légitimes de vivre mieux, comme déjà le droit au logement digne.

 

Signe de fébrilité de la part de l’équipe municipale majoritaire à aborder les sujets qui fâchent sérieusement dans la ville ou crainte de ne pas être assez protégés dans le bunker de la mairie par des forces de l’ordre exténuées, toujours est-il que l’heure de regarder en face le logement indigne est repoussée.

 

Le problème reste entier et urgent à traiter à la fois dans l’immédiat pour les familles touchées par le drame, comme pour celles évacuées sans perspective, et à la fois sur le fond du logement pour tous à Marseille.

 

Réquisitions de logements vacants, accompagnement des familles et enfants expulsés, plan d’éradication des logements indignes, construction de logements sociaux, encadrement des loyers...toutes ces propositions restent lettre morte, faute d’interlocuteurs responsables.

 

Rencontre, dialogue, solutions concrètes seraient les seuls et vrais signes d’apaisement et non cette fuite en avant qui ne fait qu’accroître la colère.

 

Demain, je participerai et j’appelle les marseillais à participer massivement au rassemblement prévu devant la mairie centrale à 8h pour demander des comptes au maire de la 2ème ville de France afin que de véritables négociations s’ouvrent avec tous les acteurs concernées et les institutions responsables de la mairie à l’Etat en passant par la Métropole, le CD 13 et la Région.

 

Jean-Marc Coppola

 

06.14.63.51.31

NDRL : ils démissionnent des vice-présidences, mais ils restent élus…
Marseille : Thierry Santelli démissionne de la vice-présidence du conseil départemental.

(…) Il louait un appartement dans un immeuble frappé début décembre d'un arrêté de péril dans le 3e arrondissement de Marseille. 

NDLR : Le RN est un danger pour la démocratie…

A la Région, l'extrême droite polémique sur la rue d'Aubagne.

Ce mardi 18 décembre, la Marseillaise accueillait dans ses rotatives Christian Nicol, auteur d'un rapport sur la requalification du Parc privé à Marseille, et Ian Brossat, adjoint PCF au logement de la mairie de Paris, tête de liste des communistes aux européennes, pour un débat sur la crise du logement à Marseille.

 

https://soundcloud.com/lamarsweb/crise-du-logement-a-marseille-debat-ian-brossat-christian-nico

 

 

Une femme victime de violences ne doit pas continuer de payer le loyer solidairement avec l’homme violent :

 

Il existe encore l'obligation d'avoir une ordonnance de non conciliation pour qu'un bailleur social puisse attribuer un nouveau logement à une femme victime alors le logement initial est au nom de monsieur. C’est à retirer du code pénal.

 

1,3 million de personnes vivent dans 600 000 logements indignes.

 

De retour de Marseille, Nicole Ferroni est très perplexe du drame qui touche cette ville, celui de la rue d'Aubagne.
Petite phrase d'Emmanuel Macron sur les Français en difficulté : "Que ce soit une maladresse ou pas, ça fait mal".

Après la sortie d'Emmanuel Macron sur les personnes en situation de difficulté qui "déconnent", Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, déplore les propos du président de la République et appelle à ce que "l'apaisement vienne du plus haut niveau de l'Etat".

(…) "La France, elle a envie d'égalité et que tout le monde s'en sorte. Il y en a qui pensent que certains profitent mais il ne faut pas que le président parte de ceux qui pensent ça, il faut au contraire qu'il ressoude la société. 

Benjamin Griveaux, avec ses 7900€ par mois ne peut pas acheter son logement

 

Cela a bien évidemment suscité quelques commentaires savoureux:

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

B Griveaux, suite « anonyme » :

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Paris "trop cher" : des cagnottes lancées pour aider Benjamin Griveaux à se payer un logement.
(…) De quoi susciter bon nombre de sarcasmes, et la création de fausses cagnottes solidaires.
(…) "Nous avons le devoir de nous mobiliser pour soutenir notre secrétaire d'Etat. Un toit pour Griveaux !" lance l'une des ces cagnottes, une autre appelant les généreux contributeurs à l'aider "à sortir de la misère".

 

La crise du logement en France.
Source AFP

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Révélation La Marseillaise:

Christophe Madrolle, candidat UDE à la mairie de Marseille et Mohamed Laqhila, député de la majorité présidentielle et candidat à la maire d’Aix-en-Provence possèdent des logements qu’ils louent dans l’une des copropriétés les plus dégradées de Marseille .
 En kiosque ce jeudi 19 septembre ou à acheter en ligne sur :

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Prison requise contre Dominique Tian à Marseille. ---------------------------------------------------------------------------------------------------

 Madrolle n'est plus à l'UDE

Publié dans Marseille

Partager cet article
Repost0

Mon dessin : Un logement digne pour tous ! partout...

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

La mort de ces habitants montre le mépris de classe des « élus » de droite de Marseille envers les « gueux » !

 

Paix et respect pour eux. Un logement digne pour tous !

Publié dans mes peintures

Partager cet article
Repost0

Julien Allègre au Petit Palais à Avignon

Publié le par bmasson-blogpolitique

Il est né à Arles en 1980.

Il vit près de Vaison-la-Romaine.

Il récupère des matériaux pour les transformer en humains ou animaux.

Il expose en France et à l'étranger.

 

 

Chaman

2013

Métal et bronze

 

Entre saints

Métal et bronze

 

Innocente Blanche

Métal et bronze

 

La bête

2017

Métal et bronze

 

Publié dans art pictural

Partager cet article
Repost0

Maquette du Théâtre "la Colonne" à Miramas

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

 

Maquette du Théâtre la Colonne à Miramas

Architecte : cabinet Jean-Jacques Morisseau

De l’Atelier Jorg Petrich – Pierre Yallauri

Publié dans Théâtre

Partager cet article
Repost0

Arles - Musée bleu (Arles antique)- La mosaïque aux îles

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

La mosaïque aux îles

Découvert en 1992 sur le site d'Haïdra en Tunisie centrale, ce pavement de 27 m2 (fin IIIe – début IVe siècle de notre ère) représente des îles et villes de Méditerranée identifiées par des inscriptions en mosaïque.

PARTENAIRES

Après la dépose du pavement, une première restauration effectuée avant 1995 s'est révélée inadéquate. Aussi, la présentation de cette mosaïque exceptionnelle a-t-elle été reprise afin d'en améliorer le support et de lui rendre sa lisibilité.

Cette nouvelle coopération entre l'atelier de conservation-restauration du musée et l'Institut national du Patrimoine tunisien comprend, outre la restauration du pavement, la formation d'une équipe de restaurateurs tunisiens afin qu'ils puissent intervenir sur les pavements conservés dans les musées de leur pays. L'exposition présentée au musée clôture l'ensemble de ce travail.

 

Arles - La mosaïque aux îles

La mosaïque aux îles Découvert en 1992 sur le site d'Haïdra en Tunisie centrale, ce pavement de 27 m2 (fin IIIe - début IVe siècle de notre ère) représente des îles et villes de Méditerranée identifiées par des inscriptions en mosaïque.

 

Ammaedara (Haïdra), la ville et la forteresse byzantine

Jean-Claude Golvin

Aquarelle, encre noire, traces de graphite, rehauts de gouache

Haïdra en Tunisie

 

Dans la région du Haut Tell tunisien, à plus de 250 km au nord-ouest de Carthage, le site archéologique d’ Ammaedara (Haïdra), est l’un des plu vastes du pays, couvrant plus de 150 ha y compris les zones de nécropoles qui l’entourent et où se trouvent plusieurs mausolées.

----------------

La thématique de Vénus

La plupart des villes mentionnées ont un lien avec le culte de Vénus, divinité de l’Amour et de la Beauté. Elle y est présente par les Amours pêchant ou nageant.

Paphos et Erycos sont des hauts lieux du culte de la déesse. Selon Homère, Paphos est le lieu de naissance de Vénus. Son temple consacré à la déesse comportait un bois sacré et un autel odorant. La mosaïque représente un édifice à podium (allusion ?).

Erycos est un relief qui serait le fameux mont Eryx connu pour l’importance du culte voué à Vénus.

 

Pavement

1 Tessellatum

2 Support en aluminium alvéolé

3 Couche d’accrochage en billes d’argile expansées

4 Mortier de chaux appliqué dans les lacunes du tessellatum

 

 

Restauration du nouveau support :

1 Tessellatum entoilé d’une gaze de coton et d’une toile de jute

2 Revers du tessellatum dégagé du mortier antique

3 Première strate de mortier synthétique

4 Deuxième strate de mortier synthétique

5 Panneau en aluminium alvéolé

 

La mosaïque figurée

Le tapis central est entouré par une double bordure : l’une à motif de ligne brisée, l’autre offre un fond marin, avec végétation et rochers, dans lequel évolue une exceptionnelle diversité : dauphin, anguilles, rougets, torpilles, daurades, seiches, calmars*, poulpes, oursins et toutes sortes de coquillages .

 

Seules onze vignettes centrales sont conservées sur les quinze. Une île est entourée d’une mer poissonneuse avec des bateaux et des Amours ailés.

Sur les îles, on trouve des bâtiments entourés de vignobles en treille ou de palmiers ou de conifères.

 

 

 

*

Graph

Theutis

Calmar

Le Havre

------

Amour et poulpe

Anguille à Scyros, Cypros, Naxos 

 

Coquillage (bulot?)

 

Poisson et bateau 

Ville avec ses temples, sa murailles, ses arbres (pins et cyprès*) et ses maisons (villas)

*

Arbre - Un cyprès

Imaginez-vous en écureuil. Vlout! Vlout! Vous grimpez avec agilité le long du tronc. Vous atteignez la cime du cyprès et devenez la reine ou le roi des cieux.

Publié dans histoire

Partager cet article
Repost0

Marche blanche en hommage aux victimes de la rue d’Aubagne à Marseille

Publié le par bmasson-blogpolitique

Marche blanche en hommage aux victimes de la rue d’Aubagne à Marseille.

Ce qui s’est dit pendant le défilé qui a rassemblé énormément de monde, des jeunes, des femmes, des hommes, des familles :

« Tant que les politiques ne feront rien, ça continuera. »

« Le pouvoir de l’argent tue. »

Les pompiers ont été applaudis.

Devant la mairie, des manifestants ont scandé :

« Gaudin, démission.

Gaudin, assassin. »

Jean-Marc Coppola demande la convocation d’un Conseil municipal sur le logement, de toute urgence.

 

Immeubles effondrés: «on n’en a pas assez fait», reconnaît Gaudin.

(…) Une note confidentielle de l’Agence régionale de santé révélée par Le Monde étrille le service communal d’hygiène et de santé (SCHS) de la ville de Marseille, jugeant que ses agents ont tendance à «sous-évaluer» les dysfonctionnements dans les immeubles et à «minimiser» leur impact sur la santé des habitants.

(…) La marche blanche organisée par les familles et les proches des victimes de la rue d’Aubagne a réuni dans les rues de Marseille 8.000 personnes selon la police, «une marée humaine» selon les organisateurs.

Des Marseillais en colère après le drame de la rue d'Aubagne.

(…) Tout au long de la semaine, les critiques à l'égard de la gestion de Jean-Claude Gaudin (LR), aux manettes de la ville depuis 23 ans, n'ont cessé de croître. Un rapport remis en 2015 au gouvernement faisait état de 40.000 logements indignes à Marseille, menaçant la sécurité de près de 100.000 habitants (Marseille en compte plus de 860.000 selon l'Insee).

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

L'abbaye de Montmajour

Publié le par bmasson-blogpolitique

L’abbaye de Montmajour.
 
Le cloître est le centre de la vie monastique.
Il dessert et relie tous les bâtiments conventuels. Dans la salle capitulaire se déroulaient tous les événements importants de la vie communautaire : lecture d’un chapitre tous les jours, élection de l’abbé, prise d’habit, gestion des biens.
Le réfectoire est surmonté par l’ancien dortoir collectif. Il est ensuite divisé en petites chambres au XVIIe siècle. Les bâtiments médiévaux (cellier, cuisine, four à pain, bibliothèque et hôtellerie) ont été détruits en 1704 pour laisser la place aux nouvelles constructions des religieux de Saint-Maur.
L’ensemble du cloître est dominé par un clocher du XIIe siècle.

 

Le monastère Saint-Maur (XVIIIe siècle)
 
La communauté de Saint-Maur prit possession de l’abbaye en 1639 selon la volonté du roi Louis XIII. A partir de 1703, pendant quinze ans, deux architectes (Pierre Mignard et Jean-Baptiste Franque) construisirent le nouveau bâtiment.
Il est ensuite vendu comme bien national en 1790 et exploité pour sa pierre.
Il est classé monument historique en 1927. Depuis 1995, de nombreux travaux ont cours.
L’ancienne cave à vin est un nouvel espace depuis 1998.
La vocation du monument est d’accueillir des expositions photographiques. Luien Clergue a réalisé des photos des tombes du cimetière.

 

Endroit, envers?

En fait, il est à l'envers.

Il tire la langue, vilain garçon....

L'Abbaye De Montmajour

L'abbaye Saint-Pierre de Montmajour est une abbaye bénédictine fondée en 948 à environ quatre kilomètres au nord-est du centre historique d'Arles dans le département des Bouches-du-Rhône.

Publié dans Arles

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>