Non à la vidéosurveillance et à la reconnaissance faciale.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Thérouanne.

Alain Chevalier est d'accord avec la surveillance de sa population. 

------

JO 2024.

Non à la reconnaissance faciale. 

Les sénatrices et sénateurs nous mentent. 

-----

Le gouvernement et les élu-e-s attendaient un prétexte pour mettre en place la surveillance de la population. 

-----

La reconnaissance faciale est utilisée en France de manière illégale dans des dizaines de villes. 

Au Havre aussi ?

----

 

Toulouse. 

Nîmes  

Moirans.

Marseille. 

Villes dans l'illégalité. 

-------

800 000 caméras en France. 

C'était il y a 10 ans. 

Combien maintenant ?

15 millions d'euros en 2021.

Pas de baisse de la délinquance. 

-----

1,13% des enquêtes sont résolues grâce aux images enregistrées par les ca.

--------

Maintenance,  mises à niveau   renouvellement des licences,  amélioration du matériel,  réparations.

Tout coûte cher. 

JO 2024= 15 000 nouvelles caméras. 

44 millions d'euros. 

-------

Il faut visionner en direct. 

Caméras à 360 degrés. 

Il leur faut du personnel. 

Scruter flagrant délit. 

-----

Remise en cause de nos libertés. 

------

Extension aux festivals,  aux événements sportifs,  aux fêtes. 

Dizaines de milliers d'agent-e-s formé-e-s à nous surveiller. 

------

Idemia, France. 

Parafe, Mona, aéroports français. 

Reconnaissance biométrique aux frontières. 

XXII à Suresnes.

Algorithmes de reconnaissance. 

------

Drones en Grèce surveiller les frontières. 

Police répressive. 

Politique brutale. 

-----

JO 2024.

Les sénatrices et sénateurs nous mentent. 

------

Tanger.

Maroc.

------

En septembre 2022, des caméras ont été sabotées à Torcy.

-----

Dijon.

Mobilisation contre la vidéosurveillance. 

------

Chasse aux illégalismes populaires. 

Reconnaissance faciale en temps réel. 

Vidéoverbalisation de masse.

Technologies dangereuses. 

Pas de débat en France. 

------

Landrecies.

Videosurveillance. 

Et on continue!

------

Belloy-en-Santerre contaminée par la vidéosurveillance. 

Bonjour les vœux !

-------

Caudrot.

Bourg?

Bientôt dans les hameaux, non à la vidéosurveillance. 

-------

J'ai essayé de voter,  mais ça ne fonctionne pas. 

---------

Saint-Martin-en-Bière.

Déploiement de la vidéosurveillance. 

Pourquoi ne pas faire comme les autres ?

---------

On ne veut pas être les seuls à ne pas utiliser la vidéosurveillance. 

Quel argument !

-------

JO 2024.

Vidéosurveillance. 

Scanners  corporels. 

Contrôles antidopage. 

------

Coupe du monde de rugby de 2023 concernée.

Manifestations culturelles aussi. 

------

Scanners corporels. 

Plus de 300 personnes. 

A partir du 1er juillet 2023.

Yvelines,  Val-d'Oise, Essonne, Seine-et-Marne.

-----

Interdictions judiciaires de stade élargies.

-----

Contrôles antidopages et contrôles génétiques. 

Jusqu'où aller ?

-----

Patrimoine génétique des sportifs et sportives. 

Quelles garanties de protection des données recueillies ?

-----

JO 2024.

Vidéosurveillance. 

Big brother.

------

Intelligence artificielle ? Il y a un problème avec cet énoncé. 

Mouvement de foule ?

Les manifestations aussi ?

------

27 sénateurs et sénatrices ont voté contre. 

------

Espace oublic.

Société de surveillance. 

A la Chinoise. 

Totalitaire. 

------

Coup de canif dans nos libertés publiques. 

Non, ce n'est pas une loi d'exception. 

------

Éliane Assassi et Pierre Ouzoulias sont opposé-e-s à la vidéosurveillance. 

-----

Groupes EELV et PCF ont voté contre. 

Groupe PS s'est abstenu. 

------

Les entreprises qui vont collecter vos données vont en faire quoi?

Les vendre ?

A qui ?

-------

JO 2024.

L'intelligence artificielle s'invite dans la vidéosurveillance. 

-----

Le sujet est polémique. 

Criblage global. 

Plusieurs dizaines de milliers de personnes auront une enquête administrative. 

-----

Les données ne sont pas détruites. 

-------

Opacité du marché. 

Les collectivités locales sont contactées par des entreprises de vidéosurveillance. 

C'est un choix politique. 

------

Ne pas laisser les pouvoirs se décupler. 

------

Aubigny-les-Clouzeaux.

Se résigne. 

Personne ne l'oblige. 

------

Caméras augmentées. 

JO 2024.

Nouveaux enjeux en matière de vie privée. 

CNIL.

On aimerait que la CNIL en dise plus et empêche les abus. 

------

Les avocat-e-s sont en colère. 

Atteinte aux libertés individuelles. 

La Quadrature du Net. 

Accélérer la surveillance de la population 

 

------

PCF et EELV.

Les sénatrices et sénateurs sont contre. 

Alimenter des systèmes utiles à des tyrannies loin de chez nous. 

Accélérer la surveillance de la population. 

Texte qualifié de Cheval de Troie. 

On fait entrer l'ennemi chez nous. 

-----

Reims.

Expérimentation de l'IA de Thalès sans informer la population. 

Qu'ont-ils à cacher ?

------

Identifier des armes et des véhicules. 

Repérer des regroupements ou des intrusions. 

Pas d'informations aux élu-e-s et aux habitant-e-s. 

-----

Thalès est un géant de l'aérospatiale. 

7 millions d'euros. 

--------

Emmanuelle Lainé 

Le Portique 

Le Havre

-----

Shoshana Zuboff est une universitaire, professeure émérite à la Harvard Business School, sociologue et femme de lettres américaine. Ses écrits portent principalement sur les sociétés commerciales qui œuvrent dans Internet et leurs incidences sur les sociétés de personnes. 

 

L’âge du capitalisme de surveillance

« Révolutionnaire, magistral, alarmant, alarmiste, déraisonnable... Inratable. »  The Financial Times Tous tracés, et alors ? Bienvenue dans le capitalisme de surveillance ! Les géants du web, Google, Facebook, Microsoft et consorts, ne cherchent plus seulement à capter toutes nos données, mais à orienter, modifier et conditionner tous nos comportements : notre vie sociale, nos émotions, nos pensées les plus intimes… jusqu’à notre bulletin de vote. En un mot, décider à notre place – à des fins strictement lucratives. Des premiers pas de Google au scandale de Cambridge Analytica, Shoshana Zuboff analyse cette mutation monstrueuse du capitalisme, où la souveraineté du peuple est renversée au profit non pas d’un État autoritaire, comme on pourrait le craindre, mais d’une nouvelle industrie opaque, avide et toute-puissante, menaçant dans une indifférence radicale notre libre arbitre et la démocratie. Remarquable outil pour appréhender cette situation « sans précédent », L’Âge du capitalisme de surveillance est aussi un appel à la résistance. « L’essai le plus important publié sur les civilisations numériques et sur les risques qu’elles font courir à nos sociétés. » 

 

France Inter

--------------

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article