Albert Camus

Publié le par bmasson-blogpolitique

"Que préfères-tu, homme, celui qui veut te priver de pain au nom de la liberté ou celui qui veut t'enlever ta liberté pour assurer ton pain?"

A. Camus

Ni l'un ni l'autre!

--------------------------- 

 "Le mépris des hommes (= humain, NDLR) est souvent la marque d'un coeur vulgaire".

Albert Camus 

"L'Humanité"

------

" Le fascisme, c'est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme."

Albert Camus - 1913-1960 –

L'Homme Révolté, 1951

-----------------

Les vies d'Albert Camus.

Albert Camus meurt à 46 ans, le 4 janvier 1960, deux ans après son prix Nobel de littérature. Auteur de «L'Etranger», un des romans les plus lus au monde, philosophe de l'absurde et de la révolte, résistant, journaliste, homme de théâtre, Albert Camus a connu un destin hors du commun. Enfant des quartiers pauvres d'Alger, tuberculeux, orphelin de père, fils d'une mère illettrée et sourde, il s'est arraché à sa condition grâce à son instituteur. Français d'Algérie, il ne cessa de lutter pour l'égalité avec les Arabes et les Kabyles, tout en redoutant l'Indépendance du FLN. Fondé sur des archives restaurées et colorisées, et des témoignages de première main, ce documentaire tente de dresser le portrait de Camus tel qu'il fut.

« Maintenant je sais que l'homme est capable de grandes actions. Mais s'il n'est pas capable d'un grand sentiment, il ne m'intéresse pas. »

Albert Camus

-----------------

Albert Camus 
 
Quand le fascisme se penche vers les démocraties malades, c'est pour son propre intérêt.
 
"Faites attention, quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n'est pas pour prendre des nouvelles".
--------

Lire aussi

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article