La langue française - 3

Publié le par bmasson-blogpolitique


 

Pourquoi n'existe-t-il pas de genre neutre en français ?

L'introduction du pronom "iel" dans le dictionnaire Robert en ligne a créé de nombreux débats. Pourtant, le genre neutre existait en latin et existe toujours dans certaines langues modernes. En français, ce genre fait pourtant défaut.


(…) "Iel", c'est-à-dire la contraction des mots “il” et “elle”, a pour vocation de désigner une personne dont on ignore le genre, ou bien qui ne souhaite pas se voir attribuer un genre qui soit masculin ou féminin. En somme, son objectif est de proposer une troisième voie, en proposant un pronom neutre. Cette possibilité d’un genre neutre affranchi du masculin et du féminin est à l’origine de la vive inquiétude qui semble s’être emparée de l'intelligentsia française. Curieux, quand on sait qu’en matière de linguistique, le genre neutre existe dans bien des langues, y compris celles qui sont à l’origine du français. 

(…) “Le neutre était déjà menacé à l’époque du latin,_ précise néanmoins Andrea Valentini, et ce dès le latin archaïque, ou pré-classique, c’est-à-dire avant Cicéron. Beaucoup de noms désignant des objets inanimés se voient en effet attribuer un genre différent du neutre, comme le pays (patria, féminin) par exemple ou encore le champ (ager, masculin), ce qui entretient une confusion des genres.

(…) C’est dans les langues slaves, comme le russe, ou les langues germaniques, tels l’anglais ou l’allemand, que le neutre continue d'être employé. 

(…) L’anglais moderne est un bon exemple d’une langue qui a conservé un pronom neutre pour qualifier ce qui relève de l’inanimé, comme le précise à ce sujet Andrea Valentini.

(…) “On peut dire 'un élève' ou 'une élève', précise Anne Abeillé. Ce sont des formes qui valent pour les deux genres, mais ce n’est pas la même chose que le neutre, qui lui est un troisième”.

(…) En français, à peu près la moitié des noms qui désignent des humains sont du genre indifférencié, comme "journaliste" ou "juge". 

(…) On a noté cette forme 'iel', singulier ou pluriel, parce qu’elle existe sur les réseaux sociaux, rappelle Anne Abeillé. Dans La Grande Grammaire, on a des sources orales, des sources écrites et des sources internet : c’est une grammaire qui veut inclure tous les usages. On essaye simplement d’observer tout ce qui existe, ce n’est pas un ouvrage militant.”

(…) Plus que la perspective d’un pronom neutre, c’est celle de la non-binarité qui semble être à l’origine de la vague d’indignation actuelle. Comme si la possibilité de nommer une réalité - il existe des gens qui ne se définissent pas à l’aune d’un genre - risquait de la rendre plus tangible.

Apparition  d'un nouveau pronom personnel:

NouEs.

VouEs, aussi?

Vous les voyez, maintenant, les femmes?

Je récapitule:

Je

Tu 

Iel

NouEs

VouEs

Ielles.

 

--------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces fautes qui deviennent des règles.

On a l’habitude, logiquement, d’opposer les fautes à la règle. Mais savez-vous qu’il y a plein de fautes qui deviennent des règles et que ça fait partie de l’évolution normale d’une langue ?
Référence : Henri Frei, La Grammaire des fautes

Langue française.

Les règles d’accord du participe passé, tome 1.

Par Aurore Ponsonnet.

-------------

Un cochon à Bricquebec.

Mon hommage à "Balance ton porc".

----------

"Ecrire, c'est une façon de parler sans être interrompu."

Bécherel, cité du livre.

-----------------

NDLR : ça a donné une idée au chef de l'Etat français avec son « Je vous emmerde ! ».

En quelques années, l’espace public s’est trouvé envahi par une forme langagière apparemment innocente consistant à formuler des injonctions à la première personne : “je monte et je valide”, “je fais attention aux hommes en jaune”, “j’en profite”, etc.

Le Monde Diplomatique.

 

-----------------

Le 21 février 2012 était votée la circulaire actant la suppression de la civilité sexiste et intrusive mademoiselle  dans tous les documents administratifs.
 
NDLR: cette loi n'est toujours pas appliquée. Notamment dans le milieu médical.
--------------------
 
L’écriture inclusive a-t-elle un intérêt ? Quelles preuves ?

L’écriture inclusive fait couler beaucoup d’encre et les papiers d’opinions sont foison. Qu’en est-il du côté de la recherche ? Un consensus existe-t-il ?

-----------------

Tex réclame 1.2 million d'euros pour licenciement abusif : la justice a tranché.
La Cour de Cassation a débouté Tex qui réclamait 1,2 millions d'euros à Sony Pictures Télévision, la société qui produisait les Z'amours, pour licenciement abusif.
Il y a des blagues dont il faudrait se passer et Tex l'a compris à ses dépends en 2017. Celui qui a animé "Les Z'amours" durant plus de quinze ans a dû dire adieu à son poste après une blague déplacée concernant les violences conjugales durant son passage dans C'est que de la télé ! "Les gars, vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? On lui dit rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois !" avait-il lâché. De là, il avait été licencié.

04 22

 

Misogynie.

Tex et ses propos sur les candidates.

"Elle est un peu grosse, mais je suis sûr que ça doit être une chiennasse".

"Je l'ai vue de profil, tu ne vois que ça, elle est surlochée". (= elle a des gros seins, NDLR).

"Chérie, je vais te faire redécouvrir la viande". (= je vais te faire monter au 7e ciel, NDLR).

Savine Bernard regrette que la chaîne l'ait soutenu si longtemps..

"L'Humanité"

-------------

(…) À la fin de ce programme, il lui a été proposé de faire une ultime plaisanterie, qu’il a formulée en ces termes : « Comme c’est un sujet super sensible, je la tente : les gars vous savez c’qu’on dit à une femme qu’a déjà les deux yeux au beurre noir ? – Elle est terrible celle-là ! – On lui dit plus rien on vient déjà d’lui expliquer deux fois ! »

Cette « blague » a fait naître une vive polémique mais sans faire réfléchir l’animateur ni sur ses obligations contractuelles ni même sur l’impact de tels propos diffusés à une heure de grande écoute dans un contexte où les violences faites aux femmes restent un sujet de préoccupations.

Quelques jours plus tard, il s’était vanté auprès d’un collègue d’avoir « fait son petit buzz » et avait à nouveau adopté un comportement déplacé envers une candidate en lui posant des questions sur la fréquence de ses relations sexuelles avec son compagnon.

Blanquer fait des fautes d'orthographe.

NDLR: il s'adresse aux filles, quand même!

Oui  à l'écriture inclusive. Même avec des fautes d'orthographe!

-------------------

Langue. 
L'importance du "h" de "thrône" écrit par Bossuet et qui a été châtré au dix-huitième siècle.
Victor Hugo préférait l’orthographe « thrône » parce que le h ressemble à un fauteuil de profil.
---------------

Lire aussi:

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article