Pornographie en question - 3 - Pornodivulgation

Publié le par bmasson-blogpolitique

Porno 

La zoophilie est vue par tous les adolescent-e-s.

Par Caroline Bréhat - Psychanalyste et autrice.
Jean-Marc Ben Kemoun - Pédopsychiatre.

"L'Humanité"

------------- 

 

À l'internat du CHU de Toulouse, une fresque jugée "pornographique" découverte.
Une dizaine de corps nus dans des positions lascives, une femme aux couettes blondes et tenue rose à quatre pattes, une autre qui écarte les jambes. C’est ce que représente une fresque, caricature du tableau La Liberté guidant le peuple, accrochée au mur de la cantine de l’internat de médecine de l’hôpital Purpan, qui dépend du CHU de Toulouse.
(…) Elle a été remarquée par une membre du collectif “Jeudi11-2” (un collectif d’usagers de l’internat créé en 2018), qui l’a signalée à Osez le Féminisme 31. Dans la foulée, le syndicat SUD du CHU de Toulouse a déposé une procédure d’alerte pour danger grave et imminent auprès de la direction de l’établissement vendredi 22 octobre. 
(…) Les internes interrogés par France Bleu ne semblent pas choqués par cette fresque, bien que la peinture représente des chefs de service et des médecins de leur hôpital.
(…) En 2018, l’association Jeudi11-2 avait déjà signalé une fresque jugée sexiste accrochée sur le mur de la salle de garde de l’hôpital. Elle avait été retirée après quelques jours.
Affaire du porno français : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
(…) Ces mises en examens constituent une étape fondamentale vers  la fin de l’impunité pour l’industrie pornocriminelle tout entière.
(…) Ce 28 octobre 2021, nous avons appris la mise en examen pour viols de quatre “acteurs”, dont “Tonio Love” et “Eddy Blackone”. Cela fait suite à la mise en examen de deux producteurs de Jacquie et Michel et de Dorcel en octobre 2020 ainsi que deux de leurs complices.
(…) La justice va se charger de leur rappeler la loi : le consentement ne s’achète pas avec un contrat ; tout acte sexuel commis par la contrainte, la violence, la menace ou la surprise est constitutif du crime de viol. 
(…) Le procès en France s’inscrit dans une dynamique mondiale de lutte contre les violences pornographiques. Ainsi, aux États-Unis, PornHub est attaqué pour diffusion de viols, de viols pédocriminels, de tortures, de violences sur des femmes et filles inconscientes… 
Scandale dans le porno amateur : «J’étais une poupée gonflable, plus un être humain».

L’enquête sur les agissements de Pascal OP, acteur et producteur de films X, dévoile les dessous violents et dégradants du porno amateur. Avec en première ligne des jeunes femmes fragiles prises au piège dont les témoignages sont saisissants.

Laure faisait les poubelles pour manger. Yasmina, abusée dans son enfance par le compagnon de sa grand-mère, « n’arrivait plus à dire non aux garçons ». Cynthia n’avait « pas de revenus, pas de permis de conduire », se trouvait « plutôt grosse » et soignait son mal-être en fumant du cannabis et en prenant de la cocaïne. Laurence, traînée de foyers en foyers dans sa jeunesse avec sa mère « bordeline », ne sait même plus « combien de beaux-pères (elle) a eus », était « à moins 2000 à la banque » et devait élever seule son fils de 8 ans… 

Article non en entier.

Soupçons de viol dans le porno : Quatre personnes mises en examen pour « traite des êtres humains ».
ENQUETE Parmi elles, Pascal OP, gérant de la plate-forme « French Bukkake », a été incarcéré après sa mis en examen pour « viols » et « proxénétisme »
•    Quatre personnes travaillant dans l’industrie du porno ont été mises en examen pour « viols », « proxénétisme » et « traite des êtres humains ».
•    Parmi elles figurent Pascal OP, célèbre pour avoir créé le site « French Bukkake », et le producteur Mat Hadix.
•    Ce coup de filet intervient alors qu’une enquête est toujours en cours sur les conditions de tournage des films diffusés sur la plateforme Jacquie et Michel.
 

Le mouvement #MeToo est-il en train de gagner l'industrie pornographique en France ?

(…) Aux policiers, ces femmes ont décrit la culture du viol qui règne sur les plateaux, la drogue et les pratiques sexuelles imposées et humiliantes. En tout, 30 actrices ont officiellement porté plainte.

(…) "Personne ne croyait ces femmes, ni la police, ni leurs collègues masculins", déplore l'avocate Marjolaine Vignola, qui représente deux victimes, lors d'une interview accordée à France 24.

(…) « Le consentement doit être renouvelé pendant l'acte sexuel."

(…) Mais cette charte est vivement critiquée par les organisations féministes qui la qualifient de "bidon".

(…) Aux États-Unis, l'acteur Ron Jeremy a été mis en examen en août pour 30 viols et agressions sexuelles. Il est actuellement incarcéré dans l'attente de son procès.

 

La cyberpédocriminalité internationale, un fléau qui s'est accentué depuis le début de la pandémie.
(…) Cela faisait vingt ans qu’un Malaisien de Bornéo utilisait internet et le dark web pour diffuser des images de viols et agressions sexuelles sur enfants. Avec plus de 1 000 contenus postés, il était considéré comme l’un des pédocriminels les plus recherchés au monde. Mais ce n’est qu’en 2019, grâce notamment à une image postée où l’on voyait en arrière-plan l'enseigne d'un restaurant qu’il a pu être identifié, arrêté, puis condamné.
(…)  Ainsi, l’année dernière, à la suite d'un article du New York Times dénonçant la présence de contenus pédopornographiques sur la plate-forme Porn Hub, celle-ci s'est vue menacée par d'autres entreprises : MasterCard et Visa. Ne souhaitant pas être rendues complices de cyberpédocriminalité, celles-ci ont donc assuré que leurs cartes bleues ne seraient plus autorisées pour payer sur Porn Hub ; la plate-forme a donc fait du ménage sur son site en supprimant 80% de ses vidéos. 

 

Les données de 65 millions d’utilisateurs d’un site pour adultes ont fuité.
(…) Le site spécialisé explique qu'un cluster de serveurs de la plateforme, qui compte au total 500 millions de visiteurs par mois, était en accès libre, profitant ainsi à des hackeurs mal intentionnés, jusqu'à la découverte de cette brèche le 5 novembre.
(…) Nul doute que ces révélations ne manqueront pas de générer certaines sueurs froides chez les utilisateurs.
Quand l'empire du porno vacille

En Amérique du Nord, l'industrie du porno est florissante. Au Canada, les tournages – généralement à petit budget – s’enchaînent et les vidéos se retrouvent ensuite sur des plateformes de streaming qui comptent parmi les sites web les plus visités au monde. Mais tous les films X ne sont pas produits de manière légale et un certain nombre de contenus sont publiés sans le consentement des personnes concernées. Dans certains cas, il s’agit même de viols ou de pédocriminalité. Une enquête de nos reporters François Rihouay, Fanny Chauvin et Loubna Anaki.

 

C’est un procès historique qui se prépare pour enfin obtenir justice pour toutes les victimes de pornocriminalité. Osez le Féminisme ! s’est portée partie civile au procès et luttera sans relâche contre l’industrie pornocriminelle

(…) Depuis notre premier signalement en février 2020, les procédures judiciaires se multiplient : En septembre 2020, une enquête préliminaire est ouverte pour viols et proxénétisme contre “Jacquie et Michel”. En octobre 2020, quatre pornocriminels sont mis en examen pour viols aggravés, proxénétisme et traite des êtres humains. Parmi ces quatre pornocriminels, on trouve Pascal OP que toute l’industrie pornographique connait bien pour les “bukkake” qu’il organisait (viols collectifs commis par 30 à 80 hommes contre une femme), ainsi que Mathieu Lauret, qui a collaboré et même représenté “Jacquie et Michel”, et qui est un producteur important de Dorcel. Ils sont actuellement en détention provisoire. Les deux autres hommes concernés étaient des rabatteurs, chargés de piéger des femmes en se faisant passer pour des jeunes femmes sur les réseaux sociaux pour ensuite amener leurs victimes aux lieux de tournage et les contraindre à des actes de violences et tortures. En octobre 2021, ce sont quatre “acteurs” qui sont mis en examen pour viols dans la même affaire. 

(…) Osez le Féminisme ! s’est portée partie civile au procès et apporte un soutien indéfectible aux victimes. Nous lutterons sans relâche contre toutes les violences pornocriminelles pour en finir l’industrie pornographique criminelle. L’impunité des pornocrates doit cesser !

------------

I started watching porn when I was like 11,” Eilish said...“I think it really destroyed my brain and I feel incredibly devastated that I was exposed to so much porn.” Children must be protected from porn exposure. Porn sites must implement age verification for access.

"J'ai commencé à regarder du porno quand j'avais 11 ans", a déclaré Eilish... "Je pense que
 cela  a vraiment détruit mon cerveau et je me sens incroyablement dévastée d'avoir été 
exposée à autant de porno."
Les enfants doivent être protégés de l'exposition à la pornographie. Les sites pornographiques 
doivent mettre en œuvre une vérification de l'âge pour y accéder.


---------------------------

La pornographie, zone de non-droit, ou l’histoire d’une érotisation de la torture des femmes.

Le Monde en 4 actes: “L’enquête tentaculaire qui fait trembler le porno français" Au « procès du porno », Les effronté-es vont se constituer partie civile!

------------------------
 

Un procès historique se prépare pour enfin obtenir justice pour toutes les victimes de pornocriminalité. Le Mouvement du Nid et Osez le Féminisme ! se sont portées partie civile au procès et lutteront sans relâche contre l’industrie pornocriminelle.

50/50 magazine.

-------------------
 

 

Par une ordonnance du 7 décembre 2021, le juge des référés du Tribunal administratif de Toulouse a donné suite à la requête en référé-liberté déposée par Osez le féminisme ! 31 en ordonnant au centre hospitalier de Toulouse de procéder à l’enlèvement des fresques à caractère pornographique se trouvant au sein du CHU de Purpan.

OLF 31 était engagée depuis fin octobre aux côtés du syndicat Sud Santé Sociaux pour exiger que la direction du CHU fasse retirer une fresque affichée dans le réfectoire de l’internat de médecine. 
Par la voix de leurs avocats, le CHU s’était positionné lors de l’audience pour la défense des fresques au prétexte de la liberté d’expression sous couvert de la tradition carabine. 
La pétition contre le machisme ambiant dans les internats de médecine que nous avions publié avait pourtant obtenu plus de 14 000 signatures. 
 
Nous avons appris mercredi 8 décembre que la fresque avait été retirée. 

Nous nous félicitons de cette décision judiciaire qui reconnaît que les fresques à caractère pornographique portent une atteinte grave à la dignité humaine. 
Néanmoins, nous regrettons que l’atteinte au principe d’égalité entre les femmes et les hommes n’ait pas été retenue par le Tribunal administratif pour justifier leur retrait. Le juge a ici très clairement fait le choix politique de ne pas mentionner le caractère sexiste des fresques, ainsi que le harcèlement d’ambiance qu’elles peuvent constituer. Nous espérions un peu plus de courage de sa part !

En effet, la pornographie avilissante et violente à l’encontre des femmes est misogyne car elle vient d’une tradition patriarcale. C’est bien la culture misogyne qui cherche à contrôler les corps et sexualités des femmes en glorifiant leur asservissement et leur déshumanisation dans la sexualité. Les conséquences sociales de figurer sur ces fresques pour les médecins sont différentes pour les hommes que pour les femmes. Les internes sont incité·es à subir en silence le harcèlement d’ambiance sous peine de sanctions sociales par leurs paires et sur leurs carrières. Alors qu’une étudiante sur 2 et un étudiant sur 10 ont subi des remarques sexistes au cours de leurs études et que 15% des étudiant·es ont été victime d’agression sexuelle, les fresques et les “traditions” carabines encouragent ces comportements en banalisant les violences sexuelles. 

Si le retrait de ces fresques est une victoire, elles ne sont pas un cas isolé. En effet, on en trouve dans de nombreux internats de France et, dès lors qu’un Tribunal reconnaît leurs atteintes graves à la dignité humaine, il en va de même pour l’ensemble de ces fresques. 

C’est la raison pour laquelle, fortes de l’ordonnance du Tribunal administratif de Toulouse, nous envoyons un courrier au Ministère des Solidarités et de la Santé pour demander à ce que soit publié une circulaire adressée à tous les centres hospitaliers de France exigeant le retrait des fresques carabines des différentes salles de gardes et internats. Les affichages sexistes n’ont plus leur place dans nos hôpitaux, ni nulle part ailleurs !

 

Osez le Féminisme !

 

---------------------

Fresque pornographique sur les murs du CHU de Toulouse.

Ca en dit long sur la vision de la femme.

Le syndicat Sud s'inquiète.

NDLR: évitez d'avoir affaire aux misogynes de l'hôpital...C'est plus facile à écrire qu'à faire!

------------

Pornographie.

Il est urgent d'interdire l'accès aux sites pornographiques aux mineur-e-s.

La perception de la sexualité est erronée.

Création de complexes.

Priorité à la performance et non aux sentiments et au plaisir partagé.

Focus sur l'aspect médical des organes génitaux.

Les Effrontées.

----------------

French bukkake.

Il y aura un procès pour dénoncer les tortures faites aux  femmes.

Plus de 50 victimes se portent partie civile.

Il est possible de contacte les Effrontées, si vous êtes victime.

Les Effrontées.

-----------

 

Du porno  à  l'hôpital de Bayonne pendant 20 mn.

News upday.

-------

Des internautes escroqués au moyen de fausses poursuites pour pédopornographie.
Les escrocs misent tout sur la panique, fort légitime, qui saisit leur victime à la réception d’un mail signé de la police. Depuis l’été 2020, une nouvelle forme de vols de données bancaires par mail a, en effet, fait son apparition sur les ordinateurs français : les escrocs, se faisant passer pour des membres des forces de l’ordre, informent leur victime qu’ils sont la cible de poursuites judiciaires pour des faits de pédopornographie et de pédophilie.
(…) Pour autant, rassure Le Parisien, ces arnaques sont assez faciles à détecter. Les mails sont souvent mal rédigés, contiennent des fautes d’orthographe et des incohérences sérieuses : par exemple, l’un d’entre eux est signé de la main de Didier Lallement, présenté comme un « commandant de brigade du département de la protection des mineurs » travaillant pour la gendarmerie, alors que ce dernier est à la tête de la préfecture de police de Paris.

“2 affaires judiciaires ont mis sur le devant de la scène les dessous problématiques voire criminels de l’industrie pornographique en France. Notre émission de ce soir se penche + particulièrement sur la dimension raciste de l’industrie du porno.”

Médiapart.

 

[À L'AIR LIBRE]

« La pornographie est un immense mensonge que la société a maintenant l’obligation de regarder en face ».

Lorraine Questiaux, avocate.

 

Un cochon à Bricquebec.

Mon hommage à "Balance ton porc".

-----------------

Osez le féminisme !, à travers la dénonciation de milliers de vidéos illégales dans 200 signalements sur le portail PHAROS, appelle le ministère de l’Intérieur à se saisir sérieusement du sujet des violences perpétrées et légitimées par le système pornocriminel. 

--------------------------

Vidéos pornographiques violentes : la contre-attaque de l'association Osez le féminisme contre les sites les plus visités en France.

(...) On peut y entrevoir des images qui mettent en scène des enfants, des viols ou des actes de tortures. 

(…) "Ce qu'on dénonce, c'est que la pornographie sert maintenant d'alibi, en quelque sorte, à énormément de crimes et de violences."

Alyssa Ahrabare  à franceinfo.

(…) Des infractions à peine cachées puisque les vidéos sont classées par catégories avec des noms parfois très explicites : inceste, prise de force, étouffement…

(…) L’association compte désormais laisser passer quinze jours puis vérifier si les vidéos signalées ont été supprimées avec, disent-elles, peu d’espoir que ce soit fait.

https://www.francetvinfo.fr/societe/pornographie/info-franceinfo-videos-pornographiques-violentes-la-contre-attaque-de-l-association-osez-le-feminisme-contre-les-sites-les-plus-visites-en-france_4927197.html#xtor=EPR-2-

-----------------------------------------

Lutte contre la pornographie : Table Ronde de la Délégation aux Droits des Femmes | Dominique VÉRIEN.

Lutte contre la pornographie / Table ronde avec des associations féministes engagées dans la lutte contre la prostitution et la pornographie. L’âge moyen d’approche de la pornographie est de 14 ans. Est-ce grave ? Oui. - Pourquoi ? • Parce ce que la pornographie n’est pas de la sexualité. Les femmes, contrairement à ce que certains laissent croire, ne sont pas des “actrices heureuses”, mais bien souvent des femmes abusées, violées, à qui on a fait miroiter quelques billets qu’elles n’obtiendront pas à la fin. Je vous recommande d’écouter le témoignage de Claire Charlès, porte parole de l'association Les effronté-es lors d’une audition de la Délégation aux Droits des Femmes. Vous pouvez également lire les articles du journal Le Monde, qui relatent la pornographie dans ce qu’elle a de sordide et qui va mener à un procès qui devrait être retentissant.

Avoir comme vision de la sexualité la violence présentée dans ces films prépare des relations Hommes / Femmes déséquilibrées et à bannir. • Parce que la pornographie, outre d’être violente, c’est du faux ! Du moins chez les hommes, dont la plupart sont équipés de prothèses... Si, si… Des prothèses pour avoir un pénis plus grand ! D’où les demandes d’hommes de plus en plus jeunes d’opérations pour tenter d’obtenir le même sexe… Bref, parce que l’éducation à la sexualité n’est pas réalisée à l’école, c’est la pornographie qui éduque nos enfants à la violence, à des pratiques de torture, au racisme et au sexisme. Il est temps d’agir contre et j’attends beaucoup de ce procès pour qu’enfin on comprenne à quel point la pornographie est à bannir des écrans de nos enfants.

---------------

Justice pour les victimes de l’industrie proxénète pornocriminelle !

Nous apprenons la mise en examen de trois hommes, deux producteurs et un “acteur”, pour viols aggravés, proxénétisme aggravé et traite des êtres humains. Ce sont les mêmes inculpations que pour les quatre pornocrates, dont Mathieu Lauret et Pascal OP, mis en examen en septembre 2020, tandis que quatre “acteurs” sont également mis en examen pour viols dans cette même procédure depuis octobre 2021.

L’omerta sur ces agissements contraires à la dignité à la humaine est en train d’être levée. Ainsi qu’en témoigne l’article publié par le Parisien le 10 février 2022 : L’enquête a relevé ainsi qu’une fois entrées dans le monde du X, ces filles étaient réduites à l’état d’objet par les producteurs, toujours en quête de scènes plus hard, et qu’elles servaient de monnaie d’échange au gré des tournages de la société de l’un ou l’autre. Un traitement inhumain que l’on perçoit dans les conversations entre les responsables du réseau captées par les gendarmes. Tout était prétexte à détourner le consentement des actrices qui, une fois qu’elles se rendaient compte qu’elles avaient été dupées sur les conditions de tournage, étaient rejetées.”
 

(…) L’industrie pornocriminelle voudrait nous faire croire que l’affaire du porno français n’était que l’affaire Pascal OP, “mouton noir” de la profession. Il n’en est rien : C’est toute l’industrie du porno français qui est mise en accusation, montrant encore une fois, le caractère systémique du proxénétisme, des violences sexuelles et sexistes perpétrées dans la pornographie. 

Osez le Féminisme.

-------------------

 

 Duchesse Margaret Whigham 

"L'Humanité" 

Elle a été punie car elle était une femme, visible. Elle refusait de se mettre en retrait, d'être une bonne fille et de se taire.  

--------

La duchesse d'Argyll.

« C'est peut-être le premier cas de "revenge porn" et de "slut shaming" de l'histoire. Le nom de Margaret est traîné dans la boue, mais elle ne dira rien. »

 ----

 

Ethel Margaret Whigham, née le 1ᵉʳ décembre 1912 à Newton Mearns, en Écosse, et morte le 25 juillet 1993 à Pimlico, à Londres, est une aristocrate britannique.

Elle est également connue sous ses noms d'épouse de Margaret Sweeny (1933-1947) et Margaret Campbell (1951-1963), elle est surtout rendue célèbre par son divorce très médiatisé avec son second mari.

Elle est la fille unique d'un milliardaire écossais qui a fait fortune grâce à la construction de chemins de fer au Canada et en Egypte. A l'âge de 15 ans, elle a une aventure avec l'acteur David Niven au cours de vacances sur l'île de Wight.

On a beaucoup parlé de sa beauté et elle a eu des romances de jeunesse avec le playboy Prince Aly Khan et l'aviateur millionnaire Glen Kidston.

Ian Campbell, 11th Duke of Argyll, in 1963, featured salacious photographs and scandalous stories.

Ian Campbell, 11e duc d'Argyll, en 1963, présentait des photographies salaces et des histoires scandaleuses.

En 1951, Margaret Whigham épouse en secondes noces Ian Douglas Campbell, 11e duc d'Argyll, déjà deux fois divorcé. Ce mariage la propulse alors dans les plus hautes sphères de l'aristocratie britannique. Margaret, sous le feu des projecteurs, est la coqueluche des médias, "starifiée" pour sa beauté et son style inégalable.

La duchesse d'Argyll fit le bonheur des tabloïds et scandalisa le royaume dans les années 1950.

Le mariage est sans enfant et ils divorcent en 1963.

 ---------

Revenge
Documentaires 13 min

Disponible jusqu'au 17.08.24

Dans cet épisode, le collectif Stop Fisha parvient à faire tomber un compte Snapchat très populaire de fisha en organisant des sessions de signalement en masse...

Victime de cybersexisme ? L'asso Stop Fisha peut t'aider.

NDLR : « Net écoute » semble être le site le plus efficace. Il y a aussi la possibilité de déposer une pré-plainte en ligne pour obliger la police à prendre la plainte des victimes.

Après deux mois de mobilisation contre les fresques pornographiques au CHU de Toulouse puis Rennes et une victoire à Toulouse, nous avons décidé d'élargir la lutte contre les violences sexistes dans le milieu hospitalier à l'ensemble du territoire. Bien loin de se cantonner à ces seuls CHU, les fresques pornographiques et la culture carabine sont présentes dans de nombreux internats de France. Conjointement avec des associations, collectifs, patientes, professionnel.le.s et syndicats nous avons publié cette tribune dans le quotidien le Monde afin d'interpeler Olivier Véran. Depuis, le syndicat des internes des hôpitaux de Paris a décidé d'agir sans attendre en annonçant le recouvrement des fresques pornographiques à l'APHP au profit de fresques participatives !

 

(…) La banalisation des violences sexistes est insupportable.

Si nous reconnaissons les difficultés inhérentes à ces professions et la nécessité d’organiser des moments conviviaux, il nous est insupportable de constater qu’ils servent de prétextes pour piétiner inlassablement la dignité des femmes et des personnes homosexuelles et racisées. La culture carabine, propre à la médecine française, s’inscrit bien dans la continuité du système patriarcal. En effet, bien que les infirmières et les sages-femmes connaissent ces mêmes difficultés, aucune de ces professions ne cultive une telle ambiance.

(…) Incapacité des pouvoirs publics.

Si entraide il y a, elle est au bénéfice des agresseurs. La culture carabine sert la justification des violences sexistes et sexuelles en minimisant leur ampleur et en cultivant l’omerta pour réduire au silence les victimes. Dans près de 60 % des cas, les étudiants et étudiantes signalant des violences sexistes et sexuelles à leur hiérarchie à l’hôpital se heurtent à une absence de réaction.

(…) Prévention et lutte.

C’est pourquoi nous vous demandons, Olivier Véran, d’aligner votre politique avec ce qui a été proclamé comme « grande cause du quinquennat » par le président Emmanuel Macron en prenant cette série de mesures :

– la publication d’une circulaire à l’adresse de l’ensemble des CHU de France les appelant à procéder à l’enlèvement et/ou au recouvrement définitif des fresques sexistes et pornographiques présentes en leur sein afin d’aligner leur règlement intérieur avec la jurisprudence récente ;

– la clarification des règlements intérieurs des hôpitaux publics avec l’application de sanctions ;

– le financement et la mise en place d’un plan de prévention et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans l’hôpital public.

Osez le Féminisme.

------------------

Naples

Musée national d'archéologie.

Clochette en bronze

Pompéi

1er s avant J-C

NDLR: messieurs, vous pourrez faire tout ce que vous voudrez, boire des potions, faire de la chirurgie, avoir des implants, vous n'égalerez jamais les fantasmes romains!

-------------

 

Naples

Musée national d'archéologie.

Enseigne d'une boutique

Pompéi

1er s avant J-C

Insegna di bottega con mercurio che avanza col fallo eretto.

Enseigne de magasin avec Mercure avançant avec le phallus érigé.

NDLR: Mercure est un Dieu. Toute ressemblance humaine est fortuite.

-----------------

 

 

 

Naples 

Musée national 

Gladiateur combattant contre son sexe.

Herculanum 

Collection Magna Grecia 

NDLR: ah! Ces gladiateurs....

--------

Pornodivulgation : un documentaire donne la parole aux victimes et à leurs proches.
Dans le cadre de sa soirée spéciale consacrée au cyberharcèlement, France 2 diffuse ce mercredi le documentaire « Ennemi intime », écrit par Émilie Grall et réalisé par Marie-Christine Gambart.

(…) On n'imagine pas les ravages que cela provoque dans une vie. Le calvaire face à l'incontrôlable viralité de ces contenus sur le Web. La non-réponse de la justice française. Le courage, oui, le courage de celles et ceux qui surmontent la honte pour témoigner. 

(…) Les associations militent pour qu'on parle de « pornodivulgation » plutôt que de « revenge porn », c'est très important. Parce que dans le caractère du revenge porn, il y a une notion de vengeance et donc une notion de culpabilité pour les victimes. 

(…)  Et quand on parle de victimes majeures, c'est vraiment de 18 à 75 ans. Ce phénomène touche tout le monde. 

(…) Pour résumer, Émilie Grall expose que les victimes sont apeurées, ont un grand sentiment d’insécurité, avec des soucis personnels familiaux et professionnels. Mais surtout elle affirme qu’elles veulent à tout prix se faire oublier. 

(…) Comment réagir si on est face à cette situation ?

Émilie Grall et Marie-Christine Gambart énumèrent quelques solutions pour réagir à la pornodivulgation.

  • Faire des captures d’écran pour garder des preuves.
  • Appeler le 30 18, le numéro de téléphone gouvernemental pour combattre le harcèlement numérique.
  • Garder le contact avec son entourage. 

 

Pornodivulgation - "Ennemi intime".

Documentaire de Emilie Grall et Marie-Christine Gambart 

Tout commence par une "banale histoire d'amour". Puis, la jalousie et la peur de la diffusion des images est mise à exécution.

"L'Humanité"

------------

Pornodivulgation - "Ennemi intime".

Documentaire de Emilie Grall et Marie-Christine Gambart.

Quelles sont conséquences après la divulgation des vidéos, parfois à l'insu, parfois en livrant l'adresse de la victime?

Un cauchemar.

Un "coming-out" non désiré.

Une détresse psychique.

L'isolement.

La culpabilité.

Le suicide, en ultime recours.

Une maladie grave déclenchée.

"L'Humanité".

----------------

 

 

Mise à nu.

Téléfilm Drame (France - 2021)

Divorcée et mère de deux enfants, Sophie voit sa vie basculer le jour où son nouveau compagnon poste des images de l'une de leurs nuits d'amour sur les réseaux sociaux. Une véritable déflagration : la rumeur se propage comme une traînée de poudre au travail, à l'école, à la maison. Par vengeance amoureuse, Sophie se retrouve alors mise à nu devant des inconnus, mais aussi ses proches.

Il lui faut dès lors tenter de limiter les dégâts par tous les moyens. Mais la menace ne s'arrête pas là : son harceleur va jusqu'à usurper son identité et publie les vidéos sur des sites pornographiques en précisant son adresse, mettant sa famille en danger.

Mise à nu

France 2

Téléfilm d'après l'histoire de Sophia D.

"L'Humanité"

-----------------------

 

Le porno heurte et abîme les femmes.

Arte 

"Gorge profonde".

--------

 

 

Gorge profonde.

Film de 1972.

De Gérard Damiano.

Long métrage qui a aussi rendu célèbre Linda Lovelace, dont la vie a été brutalement écourtée à l'âge de 53 ans.

 

Linda Lovelace, de son vrai nom Linda Susan Boreman, née le 10 janvier 1949 à New York et morte le 22 avril 2002 à Denver, est, avec Marilyn Chambers, l'une des deux premières « stars » du cinéma pornographique dû au succès d'un seul film, Gorge profonde de Gérard Damiano, tourné en 1972.

 

Linda Lovelace was born in the Bronx, New York, and is perhaps the well-known porn performer from the 70s. She was active in the adult industry from 1969 to 1980, during the "Golden Age of Porn"—an era when America was beginning to release porn films with more mainstream access.

 

Linda Lovelace est née dans le Bronx, à New York, et est peut-être l'interprète porno bien connue des années 70. Elle a été active dans l'industrie des adultes de 1969 à 1980, pendant « l'âge d'or du porno » – une époque où l'Amérique commençait à sortir des films pornographiques avec un accès plus grand public.

 

Voulant échapper à une famille religieuse stricte, Linda découvre la liberté et la grande vie lorsqu'elle tombe amoureuse de son futur mari, l'arnaqueur et néanmoins charismatique Chuck Traynor.

 

 

(…) Avec son budget de 25.000 dollars il devait en rapporter plus de 600 millions en trente ans de carrière. Son actrice, Linda Lovelace, confiera six ans plus tard le harcèlement qu'elle a subi pour le tourner.

(…) Harcèlement, passage à tabac, prostitution non consentie, menace par les armes… Linda Lovelace aura tout subi, avant, pendant et après le tournage de « Gorge profonde ». Pour quel résultat ? Peanuts : 1250 dollars, alors que le film rapportait des millions à travers le monde, son « mari » engrangeant la différence, et encore, des "glands" (sic) par rapport aux investisseurs mafieux.

 

La gorge profonde est donc loin d'être populaire chez les femmes, car cette pratique n'est pas forcément plaisante. Elle peut même être traumatisante pour une femme qui n'a pas l'habitude.

Femme Actuelle.

 

----------------

Snuff movie et snuff film sont des termes désignant une vidéo ou un long-métrage mettant en scène la torture, le meurtre, le suicide ou le viol d'une ou plusieurs personnes. Dans ces films clandestins, la victime est censée ne pas être un acteur mais une personne véritablement tuée ou torturée

 

Le snuff movie, du terme anglais to snuff out, « mourir » et du mot snuffen ou snuppen, est une vidéo dans laquelle un ou plusieurs individus sont torturés et/ou tués, avec ou sans consentement. Dans un tel film, il est suggéré que ce ne soit pas un acteur qui mime la mort mais une personne qui est véritablement assassinée.

Wikipédia.

 

Les "snuff movies" * sont des films qui montrent la mort d'un individu filmée en direct, souvent accompagnée d'actes de barbarie. Ces vidéos ont fait la une de l'actualité à la fin des années 1990.

France Info Tv.

 

 

Sur Arte :

NDLR : iels veulent nous faire croire que le gouvernement agit contre la pornographie. Il va en falloir un peu plus…Ca fait dix ans que ce site est ouvert, et rien n’y fait ?

Exposition à la pornographie : la plateforme Omegle dans le viseur de la Justice.

Omegle, une plateforme ouverte aux mineurs, est susceptible de les exposer à la pornographie et à la pédocriminalité. Une enquête du magazine en ligne Kool Mag a déclenché l'intervention du secrétaire d'État chargé de l'Enfance, Adrien Taquet, qui va signaler ces faits à la Justice. 

Le secrétaire d'État chargé de l'Enfance va signaler à la justice des faits d'exposition des mineurs à la pornographie et à la pédocriminalité sur Omegle, une plateforme de messagerie américaine très prisée par les collégiens, a-t-on appris mercredi auprès de son cabinet.

Omegle.com, un réseau social qui expose nos ados à la pédocriminalité - Capture d'écrans.

Depuis la semaine dernière, le média en ligne Kool Mag enquête sur un réseau social qui cartonne chez les plus jeunes : Omegle.com. Ce site, qui se distingue par son absence de modération, est accusé d'accueillir exhibitionnistes et pédocriminels.

------------------

Un député britannique accusé d’avoir regardé du porno au Parlement lors d’un débat sur le sexisme.
Visé par une enquête interne après avoir été accusé d’avoir regardé de la pornographie sur son téléphone portable à la Chambre des communes, un député britannique Neil Parish, a été suspendu.
(…) Parish, 65 ans, (est accusé) d’avoir regardé des contenus pornographiques à la Chambre des communes. Il n’avait alors pas été publiquement nommé.

(…) 56 députés signalés au Parlement pour comportements sexistes.

Pourquoi « Omegle », le chat vidéo prisé par les jeunes est-il décrié ?

(…) Comment prévenir les dangers d’Omegle ?

Omegle n’est pas le premier site à être visé pour ses dangers envers les plus jeunes. Son principe ressemble à celui de Chatroulette, qui avait un grand succès dans les années 2010, ou encore à Bazoocam. Ces plateformes sont aussi le repère de quelques pervers sexuels. Alors, comment prévenir de tels comportements sur les tchats vidéo ?

Pour la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves), c’est au gouvernement d’agir. Sur Twitter, la FCPE l’a interpellé en exigeant « la mise en place immédiate, plus importante d’une vigie réseaux sociaux, et le développement d’une véritable politique de protection de l’enfance sur internet ! ». Elle demande également aux parents de rester vigilants.

Comment la Belgique traque les photos d’abus de mineurs.

Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, a décidé d’allouer 186.000 euros à Child Focus pour intensifier sa lutte contre la pédopornographie en ligne.

(…) Si l’analyse montre que les images sont effectivement problématiques, Arachnid envoie alors une demande aux autorités compétentes du pays concerné pour qu’elles soient immédiatement mises hors ligne. En Belgique, il s’agit de la section i2-IRU (Internet Referral Unit) de la Police fédérale. Elle bloque immédiatement le site web ou d’autres canaux et met les images hors ligne, en coopération avec des fournisseurs et d’autres plateformes web.

(…) La subvention permettra à Child Focus, à terme, de travailler à plein temps sur l’analyse de ces images. L’association estime qu’elle sera dorénavant en mesure d’examiner jusqu’à 430.000 images par an contre près de 63.000 actuellement.

 

NDLR : un journal de droite rend hommage à un ministre de droite. C’est une association de défense des enfants qui est intervenue !
Amazon jugé ce lundi pour avoir mis en vente des poupées sexuelles à l'effigie d'enfants.
La mise à disposition de ces objets, qui figuraient dans la catégorie sex-toys, avait provoqué un profond malaise et une polémique intense, avec la mobilisation de nombreuses associations de lutte contre la pédocriminalité. Le géant de la vente en ligne avait rapidement retiré ces poupées «en s'engageant à rester vigilant», comme l'avait précisé le secrétaire d'État chargé de l'enfance et des familles Adrien Taquet.
Pédocriminalité, cyberviolence… Omegle, la plateforme de tous les dangers pour les jeunes.

Après la publication d’une enquête sur la plateforme de messagerie Omegle, pouvoirs publics et acteurs de la protection de l’enfance s’inquiètent des risques numériques pour les adolescents. État des lieux.

(…) Sur Omegle, comme sur ses équivalents Chatroulette ou Bazoocam, les comportements pédocriminels et de prédation seraient monnaie courante. Au-delà de ces messageries, les réseaux sociaux, grâce à l’anonymat, favoriseraient l’accès aux contenus pornographiques, aux situations d’escroquerie ou de harcèlement, posant la question du contrôle de ces sites.

(…) Des comportements renforcés par l’anonymat.

« Il y a des comportements pédophiles, exhibitionnistes, des propos inadaptés d’adultes qui se sentent protégés par l’anonymat sur ce site », confirme Samuel Comblez, psychologue et directeur des opérations du 3018, le numéro national géré par l’association e-Enfance pour lutter contre le cyberharcèlement.

(…) « J’ai été rabaissée, mise en accusation ».

Inès, actuellement au lycée, et âgée de 13 ans au moment des faits, raconte avoir vécu une expérience de ce type : « J’avais rencontré un homme d’une vingtaine d’années. Il m’a contactée par message privé sur Instagram, on a commencé­ à converser. Il me disait être fiancé, on se parlait souvent. Je me disais naïvement qu’il n’avait pas d’intentions malsaines, car il était en couple. Puis, il s’est montré de plus en plus vulgaire, dévalorisant. Je n’étais pas attachée à la relation, donc ça ne m’atteignait pas, mais l’ennui me poussait à continuer à lui parler. Je lui avais passé mon numéro, et l’accès à la plupart de mes réseaux. »

(…) Pour le fondateur de l’Observatoire, Thomas Rohmer, l’ensemble de ces situations illustrent « le besoin de régulation des réseaux sociaux, et notamment la nécessité de faire vérifier la limite d’âge de 13 ans, au lieu de se contenter d’une simple déclaration ». Depuis le 30 juillet 2020, un article de la loi visant à « protéger les victimes de violences conjugales » contraint les sites à contenu pornographique à vérifier l’âge des visiteurs avant de leur donner accès au site.

(…) Le psychologue s’adresse aussi aux parents : « Ils doivent saisir que le cadre numérique est un lieu de vie de l’enfant comme un autre, pouvant être source de danger. Il faut contrôler, sans excès. Mais comme on ne conduit pas une voiture avant 18 ans pour de bonnes raisons, il faut avoir conscience que les enfants ne sont pas prêts psychiquement à accéder à certains contenus. »

 

Pédocriminalité : un député suppléant LREM de la Loire renvoyé en correctionnelle.
Le député suppléant de la 3e circonscription de la Loire Matheus Branquinho (LREM), soupçonné d'agressions sexuelles sur des enfants et détention d'images pédopornographiques , comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, a-t-on appris vendredi de sources judiciaires.
(…) Remis en liberté l'été dernier pour vice de procédure par la chambre d'instruction de la cour d'appel de Lyon, cet homme d'origine brésilienne est astreint à une série d'obligations par son contrôle judiciaire.

 

Pédocriminalité, soumission chimique, guets-apens homophobes… Ce qu’on trouve sur Coco.fr, le site de chat français sans régulation.

(…) Certains n’hésitent pas à montrer leur visage (si ce n’est que ça). À chaque fois Marie, alias Rose, précise pourtant "mais j’ai 14 ans" – quasi toujours en vain.

Les pédocriminels ne se cachent pas sur Coco.fr. Ils se vantent même. "Une meuf de 13 ans m’a sucé", lance un internaute pour tenter de convaincre "Rose", après lui avoir envoyé plusieurs photos de son pénis.

(…) Coco.fr est régulièrement accusé d’être un repaire à pédocriminels. Wanted Pedo, une association qui lutte contre la pédocriminalité, lui a déjà consacré une vidéo en 2018.

(…) Le 13 avril dernier, le magazine Têtu écrivait : "Il faut redoubler de vigilance et en particulier sur le chat Coco.fr" qui se faisait l’écho d’une affaire sordide au terme de laquelle trois hommes ont été condamnés à cinq et six ans de prison dans l’Oise (Hauts-de-France), après la violente agression d’un homme rencontré via la messagerie.

 

Finies les tenues d’écolières sexy dans les sex-shops britanniques.

Au Royaume-Uni, une pétition a été lancée pour dénoncer la vente d’uniformes dans les sex-shops. Ce fantasme sexualise des jeunes filles, souvent mineures.

«Mon uniforme n’est pas un costume et je devrais être traitée comme un être humain, que ce soit lorsque je rentre chez moi à pied, lorsque je prends le bus ou simplement lorsque je me rends à l’école», raconte une jeune collégienne de la Sandbach High School (Cheshire), interrogée dans «The Independent».

(…) Une jeune fille sur trois en uniforme harcelée.

 

Pédocriminalité en hausse.
La diffusion d’images pornographiques d’enfants ou d’adolescents a plus que doublé en Allemagne l’an dernier, a annoncé hier la police nationale. Et de souligner que les serveurs informatiques européens sont devenus «une plaque tournante» dans ce domaine. Plus de 39 000 cas de diffusion, acquisition, possession ou production d’images pornographiques d’enfants et d’adolescents ont été recensés 2021, soit une progression de 108,8%, selon l’institut de statistiques criminelles de la police (PKS).
(…) Le nombre d’abus dont la connaissance échappe à la police reste considérable, selon les autorités, qui estiment à un ou deux élèves par classe la proportion d’enfants victimes d’une forme ou une autre de violence sexuelle en Allemagne.

https://www.laliberte.ch/news/international/pedocriminalite-en-hausse-648404

--------------

La tenue d'écolière ou le patriarcat sont-ils responsables de la pédocriminalité?

Les hommes fantasment sur la domination sexuelle des adolescentes en tenue d'écolières...

-----------

 

Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel :
un système organisé de proxénétisme et de viols. 

Nous nous réjouissons d’apprendre que Michel Piron, propriétaire de Jacquie et Michel, et quatre complices, sont actuellement en garde à vue pour des faits supposés de complicité de proxénétisme et de viols. L’impunité des pornocriminels se fissure, et la justice écoute enfin les victimes. C’est toute l’industrie pornographique qui est dorénavant face à la justice : acteurs, rabatteurs, producteurs, réalisateurs, diffuseurs constituent un véritable système proxénète et criminel. Nous exigeons que cesse cette zone de non-droit qu’est la pornographie.

(…)Nous dénonçons l’impuissance de l’ARCOM qui échoue à faire appliquer la loi de protection des mineurs. Les pornocrates s’enrichissent par la diffusion massive de violences sexuelles et sexistes auprès d’enfants, ce qui constitue un “viol psychique” selon les psychologues auditionnés au Sénat récemment.

Nous dénonçons l’inaction de PHAROS, auprès duquel Osez le Féminisme ! a signalé des centaines de contenus illicites : pédocriminalité, viols, apologie de crimes sexuels, apologie de la haine raciale, lesbophobie…Aucun contenu n’a été retiré pour l’instant. 

La révolution #MeToo n’aura pas lieu si nous ne rendons pas justice aux victimes du pire système de violences masculines. La révolution #MeToo n’aura pas lieu tant que la pornographie, outil de propagande patriarcale, continuera à propager le pire de la culture du viol. 

Enfin, s’il devait y avoir mise en examen pour proxénétisme et viols à l’issue de cette garde à vue de Piron, nous exigeons la fermeture immédiate des contenus de la société ARES, dont le site de Jacquie et Michel, et des chaînes TV de Jacquie et Michel hébergées par le groupe CANAL+. 

Osez le Féminisme

----------------

Lire aussi:

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article