Olivier de Kersauson - Ocean’s Songs.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Olivier de Kersauson

Ocean’s Songs.

Editions Le Cherche Midi.

2008

 

L’école.

Il n’aime pas l’école. Il a trouvé ses maîtres stupides (p 12) et tournés vers le passé (p 13). Il règle ses comptes avec sa professeure d’économie en fac’ de droit (p 107).

Alain Colas.

Pen Duick IV - Trimaran.

Course New-Port - Deauville - 1972- 20 jours et 18 heures de traversée.

-----

Eric Tabarly.

Il embarque avec Eric Tabarly qui disait : « Moi, j’irai jamais au Cap Horn en multicoque » (p 23). Ils effectuent la traversée Cape Town - Rio sur le Pen Duick III, en 1971 (p 49).

Il le décrit comme « un homme doué », doté « d’une grande force créatrice». Il avait du « talent », de la « témérité » (p 117).

Il fut « le premier à construire un catamaran de course (Pen Duick IV) (en 1968, NDLR). De Kersauson a été «son équipier puis son second pendant huit ans»  (p 120).

Tabarly connaîtra des « problèmes financiers, le fisc lui cherchant des poux ». Pour éponger les dettes, le bateau sera vendu à Alain Colas (p 155).

-----

Bernardin de Saint-Pierre.

Il compare l’Océan Pacifique à « un gros ventre de Bouddha, béat, « plein de mamelles superflues », comme disait Bernardin de Saint-Pierre à propos des vaches laitières » (p 43).

Bernardin de Saint-Pierre 

Le Havre

----------------

Brest.

600 bateaux passent par la rade de Brest par an (p 202). La Pérouse** et Bougainville* sont partis de Brest (p 202). Il revient sur les découvertes géographiques  lors de leurs expéditions, sans oublier l’anglais Cook (p 225). Les équipages français étaient constitués de marins de Saint-Renan et de Brest. « Ceux de La Pérouse ne sont pas revenus » (p 227). La Pérouse disparaît au large de Sydney en 1788 (p 230). Louis XVI a demandé « des nouvelles de La Pérouse avant de monter à l’échafaud » (p 232).

 

*

 

Bougainville 

Paris 

Hôtel de la Marine

-------

Jeanne Barret, pionnière de la biodiversité et première circumnavigatrice.

Au XVIIIe siècle, la Marine royale interdit aux femmes d'embarquer sur un navire. Pour participer à l'expédition de Bougainville, cette botaniste en herbe s'est fait passer pour un homme.

(…) Pour contourner ce règlement, l'apprentie botaniste Jeanne Barret (1740-1803) se fait passer pour un homme et embarque aux côtés de l'explorateur Bougainville autour du monde. Au terme de cette expédition, deux ans après, elle revient saine et sauve, nantie d'une petite fortune et célébrée pour son courage.

http://www.slate.fr/societe/femmes-de-dessein/jeanne-barret-premiere-circumnavigatrice-tour-du-monde-expedition-bougainville-deguisee-homme-botaniste

 

-----------

**

La Pérouse 

Paris 

Hôtel de la Marine

-----

 

Brest 

 

Rade 

Balise

---------------

 

 

Mer d’Iroise et Ouessant.

C’est la mer où « il y a le plus de bouées et de balises, de phares et de feux » (p 66).

Les marins découvrent encore de nouveaux cailloux. Ce fut le cas du remorqueur Abeille Bourbon, près de Molène, en 2006 (p 67). En fonction des coefficients des marées, la pêche est dangereuse pour les filets, donc inutile (p 68). A Ouessant, il y a « peu de pêcheurs. C’est une île de "marins de commerce » par opposition à Sein et Molène où « quelques familles pêchent toujours le homard ». Ces îles sont réputées pour leurs « équipes bénévoles de sauvetage »  (p 69, 70, 71).

Bretagne 

Ouessant

-----------------

Les Vikings.

Il les décrit ainsi :

« Vous savez, ceux qui portent de grandes couettes blondes et boivent de la bière dans le crâne de leurs ennemis » (p 48).

Carte postale

Fécamp - 1911

Mille ans de la Normandie

Bateau Viking - Drakkar

---------------

La langue antillaise.

« Elle demeure d’une grande beauté ». Son vocabulaire est riche. Il la décrit comme « une langue brillante que plus personne en métropole ne parle » (p 165).

 

L’ornithorynque.

C’est un scientifique anglais qui le découvre dans la baie de Sydney en 1798. Quand il  écrit à Londres pour le décrire, les Britanniques pensent qu’il est « un plaisantin et qu’il a cousu lui-même un bec de canard à un castor » (p 229).

Ornithorynque

Muséum

Le Havre

Exposition sur Australie 

-----------

Paris

Hôtel de la Marine

 

 

Monument emblématique de la place de la Concorde, l’Hôtel de la Marine est un superbe ensemble architectural créé au XVIII e siècle par Ange-Jacques Gabriel, Premier architecte du Roi. Il abrita jusqu’en 1798 le Garde-Meuble de la Couronne avant de devenir, pendant plus de deux cents ans, le siège du ministère de la Marine.

 

 

L'hôtel est construit en 1758.

 

1772

Place de Louis XV

 

1792

La Guillotine.

 

1836

Installation de l'Obélisque

 

1840

Deux Fontaines

 

En 1848, Victor Schoelcher signe ici "le décret d'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises, accordant aux anciens esclaves la citoyenneté et interdit  aux Français de posséder un être humain"

 

1893

Bal célébrant l'alliance franco- russe.

 

Les artisans de la construction de cet hôtel :

 

Marine Ange Jacques Gabriel -

Premier architecte du roi.

 

Baron Marc Antoine Thierry Deville D'Avray -

Intendant du garde meuble

 

Jacques Germain Soufflot -

Architecte du garde meuble

 

Jacques Gondouin de Folleville -

Architecte et dessinateur du garde meuble

 

Jean Honoré Riesener -

Ebéniste ordinaire de la couronne

 

Pierre Elisabeth de Fontanieu -

Intendant du garde meuble

 

 

La place de la Concorde.

 

Le pont Neuf

----------------

Publié dans mes poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article