Les femmes et la chanson - 6

Publié le par bmasson-blogpolitique

Rachelle Allison & Meryl - Ma Petite
Rachelle Allison et Méryl chantent contre les abus sexuels sur « Ma petite ».
Le projet de Rachelle Allison intitulé « Si j'étais pire » est sorti ce vendredi 28 mai. Par la même occasion, l'artiste guadeloupéenne a dévoilé son featuring avec la chanteuse martiniquaise Mery, intitulé « Ma petite ».

Suite aux accusations de viols dans le monde du "Metal", voici quelques réactions de soutien aux femmes victimes:

 

Youth Authority Records.

 

Immatures.

 

Xtreme Fest.

Pollux Association.

--------------

Son portrait dans le journal Le Monde lui déplaît : la chanteuse Yseult au cœur d'une (nouvelle) polémique.

La chanteuse Yseult, engagée contre la grossophobie et le racisme, n'a pas apprécié un portrait que lui a consacré le journal Le Monde et a transmis l'enregistrement de l'interview à un autre média, qui a retranscrit ses propos dans leur intégralité. Un geste qui lui vaut de nombreuses critiques.

(…) Certaines phrases du portrait ont toutefois été jugées malheureuses ou même grossophobes, par exemple : "On n'est pas là pour tailler le bout de gras." D'autres internautes ont fait part de leur soutien à l'artiste.

 

Pongo - Bruxos | A COLORS SHOW

Angolan-Portuguese musician, Pongo is a force to be reckoned with on her COLORS performance of ‘Bruxos’.

-------------

Concert les mamas du Congo Lons-le-Saunier, 18 juin 2021-18 juin 2021, Lons-le-Saunier.

12 EUR   Chanter pour émanciper la femme africaine. « Les Mamans du Congo » est une rencontre unique entre Gladys Samba dit Mama Glad, détentrice du matrimoine des berceuses Bantu du Congo, et de Rrobin, le beatmaker qui parle à l’oreille de la house et du rap, figure de proue du label Galant Records*. Sur scène, Les Mamans du Congo (…) mettent en lumière le quotidien de la femme congolaise d’une façon audacieuse et surtout connectée avec leur temps.

"Je dis non à l'humiliation publique que subissent Hoshi et Louane."

Yseult.

-------------

 

Hoshi attaquée par Fabien Lecoeuvre : Yseult réagit dans C à vous.
(…) "J'ai envie de lui dire qu'il est un peu mal barré, là... Parce que je fais 150 kilos et que je commence à peine à m'installer dans la variété française", a lancé celle qui est également mannequin grande taille et qui est fière de ses jolies formes.
(…) "Oui, mais on le verra quand même encore parce qu'on connaît un peu comment ça fonctionne, ce système éclaté au sol... Il va revenir et il sera encore là, mais il est vraiment mal barré avec la nouvelle génération qu'on est", a-t-elle prévenu.  
(…) "En fait, on compte bien s'incruster et montrer nos différences à la télé. Ça va, on n'est pas dans les années 80, il ne faut pas déconner".
(…) "En fait, je pense qu'on a besoin d'avoir ça dans notre société et de le montrer dans la culture. Ça fait du bien et ça fait partie de notre vie. Quand tu vas acheter du pain, tu as des Noirs, des Arabes, des gros, des minces...", a-t-elle enchaîné, avant de lâcher, haut et fort "Qu'on laisse Hoshi tranquille !"
"J'ai été fouillée comme une criminelle" : Pretty Yende bouleversée après un contrôle douanier à Roissy.

La cantatrice sud-africaine s'est fendue d'un long message sur les réseaux sociaux, où elle raconte avoir été placée lundi dans une cellule de rétention de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle.

L’une des plus grandes chanteuses lyriques du moment, Pretty Yende, a été arrêtée hier et placée en détention à l’aéroport Charles de Gaulle. Déshabillée et enfermée dans une cellule froide, elle dénonce sur Instagram la brutalité et le racisme de la police française.

Pablo Pillaud-Vivien

---

La chanteuse lyrique Pretty Yende raconte sur Instagram son "accueil" à l'aéroport Charles de Gaulle à Paris. Quelle honte... Soutien à elle qui va assurer ce soir le rôle principal dans La Somnambule au TCEOPERA après cette insupportable expérience.

Aliette Delaleu.

"Maintenant, j'ai une idée de ce que l'on ressent quand on est en prison.

Les Douanes m'ont arrêtée comme une criminelle.

J'ai aussi raté ma prestation sur scène aujourd'hui."

Pretty Yende.

---------------

 

NDLR  Un docteur a  refusé de lui retirer son stérilet pour qu'elle puisse avoir un nouvel enfant.

Sous quel régime est-elle placée ? Est-elle sous curatelle ? Peut-elle donner son avis personnel dans ses choix de vie ?

Britney Spears’ Full Statement Against Her Conservatorship.
Déclaration complète de Britney Spears contre sa tutelle.

 

During her 24-minute statement, which was available to listen to live from the Los Angeles Superior Court, she made shocking allegations. She claimed she was forced against her will to take lithium, to keep an IUD in to avoid getting pregnant and to. participate in various mental health rehabilitations.

It was the latest episode in the saga of Spears’ conservatorship, which has come to the spotlight over the past year, and the first time she has vocally and publicly spoken out against her father and the arrangement.

Au cours de sa déclaration de 24 minutes, qui était disponible à écouter en direct de la Cour supérieure de Los 
Angeles, elle a fait des allégations choquantes. Elle a affirmé qu'elle avait été forcée contre son gré de prendre 
du lithium, de garder un DIU (= stérilet, NDLR) pour éviter de tomber enceinte et de  participer à diverses 
réadaptations en santé mentale.

 
C'était le dernier épisode de la saga de la tutelle de Spears, qui a été sous les projecteurs au cours de la dernière
 année, et la première fois qu'elle s'est prononcée vocalement et publiquement contre son père et l'arrangement.

Britney Spears: I just got a new phone, and I have a lot to say, so bear with me. Basically, a lot has happened since two years ago… I wrote all this down.

The last time I was in court, I will be honest with you. I haven’t been back to court in a long time, because I don’t think I was heard on any level when I came to court the last time.

Britney Spears : Je viens d'avoir un nouveau téléphone et j'ai beaucoup de choses à dire, alors soyez indulgents avec moi. En gros, il s'est passé beaucoup de choses depuis deux ans… J'ai tout écrit.

 
La dernière fois que j'ai été au tribunal, je serai honnête avec vous. Je ne suis pas retournée au tribunal depuis
 longtemps, car je ne pense pas avoir été entendue à quelque niveau que ce soit lorsque je suis venue au tribunal
 la dernière fois.
Well, when I came to court, the last time I brought four sheets of paper in my hands and wrote in length, what I had been through the last four months before I came there. The people who did that to me should not be able to walk away so easily. I'll recap. I was on tour in 2018. I was forced to do. My management said if I don't do this tour, I will have to find— 

 
Eh bien, quand je suis arrivé au tribunal, la dernière fois que j'ai apporté quatre feuilles de papier dans mes mains 
et que j'ai écrit en détail, ce que j'avais vécu les quatre derniers mois avant de venir là-bas. Les gens qui m'ont fait
 ça ne devraient pas pouvoir partir si facilement. Je vais récapituler. J'étais en tournée en 2018. J'étais obligé de le
 faire. Ma direction a dit que si je ne fais pas cette tournée, je devrai trouver—

Judge Brenda Penny: Uh, I do. I hate to interrupt you, but my court reporter is taking down what you’re saying, so you have to speak a little more slowly. Oh yes. Okay, great. 

Spears: Oh yes. Okay, great. The people who did this to me should not get away and to be able to walk away so easily. Recap. I was on tour in 2018. I was forced to do. My management said if I don't do this tour, I will have to find an attorney, and by contract, my own management could sue me if I didn't follow through with the tour. He handed me a sheet of paper as I got off the stage in Vegas and said I had to sign it. It was very threatening and scary, and with the conservatorship, I couldn't even get my own attorney, so out of fear, I went ahead and I did the tour. When I came off that tour, a new show in Las Vegas was supposed to take place. I started rehearsing early, but it was hard cause I've been doing Vegas for four years, and I needed a break in between. 

Juge Brenda Penny : Euh, je le fais. Je déteste vous interrompre, mais mon sténographe judiciaire note ce que 
vous dites, alors vous devez parler un peu plus lentement. Oh oui. D'accord génial.

 
Spears : Oh oui. D'accord génial. Les gens qui m'ont fait ça ne devraient pas s'enfuir et pouvoir s'en aller si
 facilement. Résumé. J'étais en tournée en 2018. J'étais obligé de le faire. Ma direction a dit que si je ne fais pas
 cette tournée, je devrai trouver un avocat, et par contrat, ma propre direction pourrait me poursuivre si je ne 
poursuivais pas la tournée. Il m'a tendu une feuille de papier alors que je descendais de scène à Vegas et m'a dit 
que je devais la signer. C'était très menaçant et effrayant, et avec la tutelle, je ne pouvais même pas avoir mon 
propre avocat, alors par peur, je suis allée de l'avant et j'ai fait la tournée. Quand je suis sorti de cette tournée, 
un nouveau spectacle à Las Vegas était censé avoir lieu. J'ai commencé à répéter tôt, mais c'était difficile parce 
que je fais Vegas depuis quatre ans, et j'avais besoin d'une pause entre les deux.
But no, I was told, this is the timeline, and this is how it's going to go. I rehearsed four to four days a week—half of the time in the studio and a half of the other time in a Westlake studio. I was basically directing most of the show with my whereabouts, where I preferred to rehearse and actually did most of the choreography, meaning I taught my dancers my new choreography myself. I take everything I do very seriously. There's tons of videos with me at rehearsal. I wasn't good. I was great. I led a room of 16 new dancers and rehearsals. It's funny to hear my manager's side of the story. They all said I wasn't participating in rehearsals. And I never agreed to take my medication, which my medication is only taken in the mornings, never at rehearsal. They don't even see me. So why are they even claiming that? 
Mais non, m'a-t-on dit, c'est la chronologie, et c'est comme ça que ça va se passer. Je répétais quatre à cinq jours
 par semaine, la moitié du temps en studio et l'autre moitié dans un studio de Westlake. Je dirigeais essentiellement 
la plupart du spectacle avec mes allées et venues, où je préférais répéter et faisais la plupart de la chorégraphie, 
ce qui signifie que j'ai enseigné moi-même à mes danseurs ma nouvelle chorégraphie. Je prends tout ce que je fais
 très au sérieux. Il y a des tonnes de vidéos avec moi en répétition. Je n'étais pas bonne. J'étais formidable. J'ai 
dirigé une salle de 16 nouveaux danseurs et des répétitions. C'est drôle d'entendre la version de mon manager de 
l'histoire. Ils ont tous dit que je ne participais pas aux répétitions. Et je n'ai jamais accepté de prendre mes 
médicaments, qui ne sont pris que le matin, jamais en répétition. Ils ne me voient même pas. Alors pourquoi 
prétendent-ils même cela?
When I said no to one dance move into rehearsals, it was as if I planted a huge bomb somewhere. And I said, no, I don't want to do it this way. After that, my management and my dancers and my assistant of the new people that were supposed to do the new show, all went into a room, shut the door and didn't come out for at least 45 minutes. Ma'am, I'm not here to be anyone's slave. I can say no to a dance move. I was told by my at-the-time therapist Dr. Benson, who died, then my manager called him, and then that moment and told him I wasn't cooperating or following the guidelines in rehearsals. And he also said, I wasn't taking my medication, which is so dumb because I've had the same lady every morning for the past eight years give me my same medication, and I'm nowhere near these stupid people. It made no sense at all. 
Quand j'ai dit non à un mouvement de danse pendant les répétitions, c'était comme si j'avais planté une énorme 
bombe quelque part. Et j'ai dit, » non, je ne veux pas le faire de cette façon ». Après cela, ma direction et mes 
danseurs et mon assistant, des nouvelles personnes qui étaient censées faire le nouveau spectacle, sont tous entrés
 dans une pièce, ont fermé la porte et ne sont pas sortis pendant au moins 45 minutes. Madame, je ne suis pas ici
 pour être l'esclave de qui que ce soit. Je peux dire non à un pas de danse. Mon thérapeute de l'époque, le Dr
 Benson, qui est décédé, m'a dit que mon manager l'a appelé, puis à ce moment-là, il lui a dit que je ne coopérais 
pas ou ne suivais pas les directives lors des répétitions. Et il a aussi dit que je ne prenais pas mes médicaments, 
ce qui est tellement stupide parce que la même dame tous les matins depuis huit ans me donne mes mêmes
 médicaments, et je suis loin de ces gens stupides. Cela n'avait aucun sens.
There was a week period where they were nice to me and they said if I don't want to do the new Vegas show, I don't have to, because I was getting really nervous. I said, I can wait. It was like, they told me I could wait. It was like lifting literally 200 pounds off of me when they said I don't have to do the show anymore. Cause it was, I was really, really hard on myself, and it was too much.  I couldn't take it anymore. So I remember telling my assistant, but you know, I feel weird if I say no, I feel like they're going to come back and be mean to me or punish me or something. 
Il y a eu une semaine où ils ont été gentils avec moi et ils ont dit que si je ne voulais pas faire le nouveau 
spectacle de Vegas, je n'étais pas obligée de le faire, parce que je devenais vraiment nerveuse. J'ai dit, « je peux 
attendre ». C'était comme s’ils m'avaientt dit que je pouvais attendre. C'était comme enlever littéralement 200 
livres de moi quand ils ont dit que je n'avais plus à faire le spectacle. Parce que c'était, j'étais vraiment, vraiment 
dur avec moi-même, et c'était trop. Je n'en pouvais plus. Alors je me souviens l'avoir dit à mon assistant, mais 
vous savez, je me sens bizarre si je dis non, j'ai l'impression qu'ils vont revenir et être méchants avec moi ou me 
punir ou quelque chose comme ça.
The last time I spoke to you by just keeping the conservatorship going and also keeping my dad in the loop made me feel like I was dead. Like I didn't matter. Like nothing had been done to me. Like you thought I was lying or something. I'm telling you again, cause I'm not lying. I want to feel heard. And I'm telling you this again so maybe you can understand depth and the degree and the damage that they did to me back then. I want changes, and I want changes going forward. I deserve changes. 
La dernière fois que je vous ai parlé en maintenant simplement la tutelle et en gardant mon père au courant, j'ai 
eu l'impression d'être morte. Comme si je n'avais pas d'importance. Comme si rien ne m'avait été fait. Comme si
 vous pensiez que je mentais ou quelque chose comme ça. Je vous le répète, car je ne mens pas. Je veux me sentir
 entendue. Et je vous le répète pour que vous puissiez peut-être comprendre la profondeur, le degré et les 
dommages qu'ils m'ont fait à l'époque. Je veux des changements, et je veux des changements pour l'avenir. Je 
mérite des changements.
I was told I have to sit down and be evaluated again if I want to end the conservatorship. Ma'am, I didn't know I could petition the conservatorship. I'm sorry for my ignorance, but I honestly didn't know that. But honestly, I don't think I owe anyone to be evaluated. I've done more than enough. I don't feel like I should even be in room with anyone to offend me by trying to question my capacity of intelligence, whether I need to be in this stupid conservatorship or not. I've done more than enough. 
On m'a dit que je devais m'asseoir et être à nouveau évaluée si je voulais mettre fin à la tutelle. Madame, je ne 
savais pas que je pouvais demander la tutelle. Je suis désolée pour mon ignorance, mais honnêtement, je ne le 
savais pas. Mais honnêtement, je pense que je ne dois à personne d'être évaluée. J'en ai fait plus qu'assez. Je n'ai 
même pas l'impression que je devrais être dans la pièce avec quelqu'un pour m'offenser en essayant de remettre
 en question mon iintelligence, si j'ai besoin d'être dans cette stupide tutelle ou non. J'en ai fait plus qu'assez.

(…) So basically this conservatorship is doing me way more harm than good. I deserve to have a life. I've worked my whole life. I deserve to have a two to three-year break and just, you know, do what I want to do. But I do feel like there is a crunch here ,and I feel open, and I'm okay to talk to you today about it. 

But I wish I could stay with you on the phone forever because when I get off the phone with you, all of a sudden, all I hear are all these nos. No, no, no. And then all of a sudden, Ifeel ganged up on, and I feel bullied, and I feel left out and alone, and I'm tired of feeling alone. I deserve to have the same rights as anybody does by having a child, a family, any of those things. And that's all I wanted to say to you, and thank you so much for letting me speak to you today. 

Donc, fondamentalement, cette tutelle me fait beaucoup plus de mal que de bien. Je mérite d'avoir une vie. J'ai 
travaillé toute ma vie. Je mérite d'avoir une pause de deux à trois ans et, vous savez, de faire ce que je veux faire. 
Mais j'ai l'impression qu'il y a une crise ici, et je me sens ouverte, et je suis d'accord pour vous en parler aujourd'hui.

 
Mais j'aimerais pouvoir rester avec vous au téléphone pour toujours parce que quand je raccroche avec vous, 
tout d'un coup, tout ce que j'entends, ce sont tous ces non. « Non non Non ». Et puis tout d'un coup, tout s'est ligué,
 et je me sens victime d'intimidation, et je me sens exclue et seule, et j'en ai marre de me sentir seule. Je mérite 
d'avoir les mêmes droits que n'importe qui en ayant un enfant, une famille, n'importe laquelle de ces choses. Et 
c'est tout ce que je voulais vous dire, et merci beaucoup de m'avoir permis de vous parler aujourd'hui.

 

(…) Judge Penny: Oh, Ms. Spears, you're quite welcome. And also, I just want to tell you that I certainly am sensitive to everything that you said and how you're feeling. And I know that it took a lot of courage for you to say everything you had to say today, and I want to let you know that the court does appreciate you’re coming on the line and sharing how you're feeling. 

Spears: Okay. Well, thank you so much for giving me this opportunity. Thank you.

Juge Penny : Oh, Mme Spears, vous êtes tout à fait la bienvenue. Et aussi, je veux juste vous dire que je suis 
certainement sensible à tout ce que vous avez dit et à ce que vous ressentez. Et je sais qu'il vous a fallu beaucoup 
de courage pour dire tout ce que vous aviez à dire aujourd'hui, et je veux vous faire savoir que le tribunal apprécie
 que vous veniez sur la ligne et partagez ce que vous ressentez.

 
Spears : D'accord. Eh bien, merci beaucoup de m'avoir donné cette opportunité. Merci.

 

La soprano sud-africaine Pretty Yende dénonce la "brutalité" de la police française : "J'ai été fouillée comme une criminelle".

La chanteuse lyrique a expliqué avoir été retenue par la police à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Elle accuse les forces de l'ordre de racisme et de brutalité. Les autorités frontalières parlent pour leur part d'un problème de visa.

(…) L'artiste explique s'être rendue à Milan pour obtenir "un nouveau permis de séjour", un document que la police française aurait considéré invalide pour rentrer sur le territoire hexagonal, malgré les explications de son avocat. Pretty Yende raconte enfin avoir appelé son manager à l'aide depuis la ligne fixe de sa cellule, qui a pu joindre le directeur général du Théâtre des Champs-Elysées. "Ils ont pu trouver une solution pour me sortir de là. Je leur en suis très reconnaissante."

 

A propos de ce qui arrive à Britney Spars:

"C'est peut-être l'occasion de rappeler qu'en France le régime juridique de protection et de représentation des personnes majeures qu'est la tutelle n'est pas conforme à la Convention Internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées (CIDPH)."

 

Elisa Rojas.

----------

« Et j’ai compris qu’en ce bref laps de temps nous avions l’un comme l’autre renoncé à notre solitude pour faire place à la confiance. »

Patti Smith

---------------

« Divas » : un hommage vibrant aux femmes de l’âge d’or de la chanson arabe.

Du 19 mai au 26 septembre, l’Institut du monde arabe célèbre pour la première fois les plus grandes artistes de la musique arabe du XXe siècle. D’Oum Kalthoum à Dalida, l’exposition met à l’honneur un esthétisme et un engagement politique révolutionnaires.

(…) Ce ne sont pas des voix quelconques. Elles retentissent dans le cœur des amoureux du monde entier, du Caire à Beyrouth, en passant par Alger et Paris.

(…) La Syrienne Asmahan, la Libanaise FairuzWarda l’Algérienne et Oum Kalthoum, l’astre égyptien, ont fasciné partout dans le monde.

(…) Ainsi, c’est grâce à l’engagement d’une femme, la réalisatrice et productrice égyptienne Aziza Amir, que le premier film muet égyptien voit le jour en 1927.

(…) Ainsi, impossible de ne pas mentionner Warda, farouche militante de l’indépendance algérienne, qui chantait fièrement « Ya habibi ya mujahid » (ô ami, ô combattant), ou encore « Kulluna Djamila » (nous sommes tous Djamila), en hommage à Djamila Bouhired, révolutionnaire algérienne torturée par l’armée française.

https://www.middleeasteye.net/fr/actu-et-enquetes/exposition-ima-divas-femmes-arabes-musique-asmahan-fairuz-warda-kalthoum

-----------

C’est un monde. Yseult, elle le vaut bien.

Ce n’est pas la première fois que la chanteuse Yseult, engagée contre le racisme et la grossophobie, est prise pour cible par la fachosphère. Cette fois, c’est parce qu’elle a été choisie comme « porte-parole internationale » par une célèbre multinationale française des cosmétiques.

 

https://www.humanite.fr/cest-un-monde-yseult-elle-le-vaut-bien-713135

------

Adamée, un trio de Bordeaux 100 % féminin et engagé pour les droits des femmes.

Adamée est un trio vocal et percussions bordelais composé de trois chanteuses reprenant des titres engagés sur les droits des femmes.

(…) “Nous sommes toutes les trois féministes et quand nous avons décidé de former le trio nous en avons parlé et ça a raisonné en nous en fait.” explique Mylène.

(…) “Le milieu de la musique est un milieu assez macho avec beaucoup d’hommes”.

(…) Déjà confrontées dans leur quotidien au harcèlement, leurs expériences personnelles les ont poussées sur scène.

(..) Parmi les chansons au répertoire, Adamée interprète l'Hymne des femmes. Chanson créée collectivement en mars 1971 par des militantes féministes de Paris, l'hymne du MLF.

(…) “L’année prochaine nous avons vraiment envie de composer nos propres morceaux, d’écrire des textes en rapport avec le féminisme, avec notre propre histoire ou même raconter des témoignages d’histoires de femmes”.

Stand Up - Adamée 

-------------

L’interprète de “Jerusalema” réclame son dû : “Je n’ai pas été payée un centime”.

La voix de Nomcebo Zikode a été écoutée bien au-delà de l’Afrique du Sud : sa chanson Jerusalema a été l’un des tubes de l’année 2020. Mais aujourd’hui l’interprète partage sa colère, affirmant ne pas avoir été payée. The Guardian se fait l’écho de la polémique.

(…) Pour sa part, Master KG “a riposté, affirmant que la chanteuse souhaitait une plus grande part des recettes que celle initialement convenue, soit 50/50”, détaille The Guardian. Le label sud-africain, qui s’est rangé derrière la version du jeune producteur, l’assure. C’est bien une question de juste répartition des recettes qui empêche la signature du contrat et in fine, la rémunération de la chanteuse.

 Hoshi répond à Fabien Lecoeuvre :

"Tu sais, parfois, monsieur, il faut se taire".

------------------

POURQUOI FABIEN LECŒUVRE VEUT-IL INTERDIRE UNE CHANSON DE GRAND CORPS MALADE ?

(…) Concrètement : Fabien Lecœuvre demande la fin de l'exploitation des «Gens beaux» dans les plus brefs délais. Il exige aussi la suppression «des reproductions scéniques de Grand

(…) Il est même allé plus loin en suggérant à Hoshi de donner ses chansons à «des filles sublimes».

«Eh monsieur, toi qui es nostalgique /

Des chanteurs bien foutus, des bimbos /

Faut qu'tu saches un secret important /

C'est qu'Brassens n'avait pas de beaux abdominaux»,

réplique-t-il dans «Des gens beaux».

«Tu sais monsieur, parfois il faut s'taire /

Moi, j'veux voir Hoshi sur un poster». 

Grand Corps Malade - Des Gens Beaux

------------

Elle s’appelait Sirima (France 3) : Le destin tragique de l'interprète de "Là-bas", en duo avec Jean-Jacques Goldman
  •  

La chanteuse est morte à 25 ans, en 1989, poignardée par son compagnon. Crime passionnel. À l’heure actuelle, on parlerait de “féminicide”. Ce formidable documentaire célèbre l’artiste, et rend honneur à la femme.

“Là-bas, loin de nos vies, de nos villages

J’oublierai ta voix, ton visage

J’ai beau te serrer dans mes bras

Tu m’échappes déjà, là-bas…

(…  Choisie par Goldman pour Là-bas, elle retourne ensuite à sa vie, sachant ce qu’elle veut pour son premier album. A Part of Me sort en novembre 1989. Dans la nuit du 6 au 7 décembre, son compagnon la poignarde en plein coeur, dans leur studio, situé quai de Valmy, dans le dixième arrondissement de Paris. Jalousie meurtrière. Elle voulait le quitter. Elle laisse un fils, Kym, âgé d’1 an, des regrets et des questions.

Dans sa chanson His Way of Loving Me ("Sa façon de m’aimer", en français), sur son seul et unique album, sorti quelques jours avant sa mort, Sirima dit :

 "Il ne le fait pas exprès, bien qu’il le fasse à chaque fois /

Il frappe quand il ne trouve pas les mots… " 

Elle l’a quitté. Il l’a tuée.

Là-bas

 

Jean-Jacques Goldman · Sirima

---------------

(…) Le grand compositeur Camille Saint-Saëns, qui séjournait alors souvent à Alger, lui a donné ses premières leçons de piano.
(…) Leïla Ben Sedira passe une audition à l’Opéra-Comique en septembre 1928, où elle est engagée comme soprano.
(…) Aujourd’hui, la mémoire de cette interprète aux talents oubliés, et qui s’est toute sa vie appuyée sur sa double culture algérienne et française, est conservée par une association, La Sedira, créée à l’initiative d’anciens élèves.

 

Leïla Ben Sedira - Air d'Olympia (Doll Song) - Les Contes d'Hoffmann - Jacques Offenbach

--------------

Marisa Monte | Portas

-------------

 

Dolly Parton - Jolene

-------------

« J’ai ce rêve d’être très célèbre… »

Dix ans après la mort d’Amy Winehouse, « Les Jours » reviennent sur la vie de cette chanteuse-née qui, enfant, traçait déjà sa route.

Anabel 

"Faux semblants" 

----------

 

SAHRA HALGAN TRIO
Sukiyaki
Tokyo 2016

Archive

---------

La chanteuse Lhasa avait la rage d’une femme qui aime la vie et n’accepte pas qu’elle devienne grise. Elle est morte à 37 ans. Retour sur un parcours, et une voix, totalement hors du commun.

La route de Lhasa (1972-2010)

"J'ai découvert, quand j'étais petite, que toute chose sur la Terre, vivante ou non, avait une attitude, un message, un geste. Je me disais : Tout est vivant, il faut faire attention à ce qu'on crée".

Une musique qui ne me plaît pas est une musique ennemie, je la déteste, je la juge. Je me dis : elle essaie de me déprimer cette musique, elle veut me dire que la réalité est comme ça et qu'il n'y a pas de beauté dans ce monde. Elle veut me tirer vers le bas. Elle veut me tuer.
Mais une musique que j'aime est comme la rencontre avec une vie extraterrestre intelligente. Un miracle... 

Lhasa 

(extrait de l'ouvrage de Lhasa, La route chante)

 

Lhasa - Con Toda Palabra (Live Grand Rex Paris)

 

En hommage à la chanteuse Lhasa disparue le 1er janvier 2010, nous vous proposons de revivre quelques moments passés en sa compagnie en 2004, lors de son passage sur la scène parisienne du Grand Rex. Ici elle y interprète la chanson 'Con toda Palabra' et évoque en interview son enfance et l'histoire de sa famille marquée par le voyage. Lhasa performs live at Grand Rex in Paris in 2004 her song 'Con toda Palabra' then discuss in interview her childhood and her family history marked by travel –

 

--------------

Solange - Cranes in the Sky

 

"A Seat at the Table"

----------------

Kelis – Milkshake

-------

Rico Nasty - Magic

-------------

Joséphine Baker sera la première femme noire à entrer au Panthéon et ça nous enchante.
(…) Le 30 novembre prochain, Joséphine Baker entrera au Panthéon et la nouvelle nous enchante. Freda Josephine McDonald, née le 3 juin 1906 à Saint Louis dans le Missouri, aux États-Unis, reposait depuis sa mort, le 12 avril 1975, à Monaco, où la princesse Grace l’avait aidée à se reloger quelques années plus tôt avec sa tribu arc-en-ciel, ses douze enfants de toutes les couleurs, adoptés avec Jo Bouillon, son dernier mari.
(…) Car avec Joséphine Baker, sixième femme à entrer dans le temple laïque de la République, première femme noire célébrée de la sorte, entre aussi une artiste populaire – son fils, Brian Bouillon Baker, souhaite d’ailleurs une cérémonie « festive » –, une chanteuse qui métissait son art du jazz, du swing, de l’anglais, du français, de l’allemand ou de l’espagnol. Bref, une femme du monde, qui nous rappelle que sous la joie de vivre d’une simple chanson brillent parfois le courage et la détermination.

« Cesaria Evora aura attendu cinq décennies, cinquante ans d’une vie de misère, pour connaître enfin la gloire. »

L'Humanité.

------------------

Chanson : l'énergie entraînante de Barbara Pravi.
(…) L’autrice-compositrice vient de sortir son premier album, complètement à son image. Engagé et authentique.
(…) « Cela fait sept ans que je fais ce métier », explique-t-elle. Certains textes ont quatre ans, d’autres deux. Beaucoup n’ont pas bougé. D’autres ont été réécrits à la dernière minute.

(…) Enfin, malgré ce décorum très grande chanson française, Barbara Pravi n’en est pas moins pleinement inscrite dans son époque. Militante, féministe, elle traduit en partie cette lutte dans La Femme où elle demande avec force : « Qui a décidé ce qu’est la femme ? »

Ragga Crouching - 1993.
Jennie Baptiste est une photographe londonienne de Sainte-Lucie.
Le travail de Jennie Baptiste s’inspire de son héritage noir britannique et caribéen. Ses portraits donnent un aperçu de l’héritage noir. et de la culture des jeunes. Elle a photographié Jay Z, Nas, Mos Def, Estelle pour n’en nommer que quelques-un.e.s. Son travail a été exposé à la National Portrait Gallery, au V & Albert Museum, à la Photographer’s Gallery.
Axée sur la musique et la culture des jeunes, son travail a été exposé à Paris, Berlin, New York et Londres.
La musique ragga est née en Jamaïque dans les années 1980, s’appuyant sur les styles dancehall et reggae en utilisant de la musique électronique et des échantillons liés aux tendances du hip-hop et de la musique de danse. Le style de musique est devenu populaire en Grande-Bretagne au cours des années 1990, lorsqu’il a été de plus en plus fusionné avec le hip-hop. L’influence de Ragga est créditée de la popularisation de la musique dancehall avec laquelle elle partage de nombreuses caractéristiques, y compris les styles de danse et de robe féminine.

-----------

« Una mujer en busca del deseado equilibrio entre cuerpo y esperitu.
Une femme à la recherche de l’équilibre désiré entre le corps et l’esprit »

 

« Comer

Mangez »

En italien.

 

« Pezar

Pécheresse »

En Inde.

 

« Amar

Aimer »

En Indonésie.

Elizabeth Gilbert

--------------

Lisbonne 
Graph 
"Femme guitariste"
 
------------
Janis Joplin a rejoint le "club des 27".
" La Marseillaise"
------------ 
La théorie du Club des 27.

 

Derrière le « Club des 27 » se cachent d’immenses stars du rock qui ont marqué toute une génération, disparues trop tôt et dont l’aura plane encore à l’heure actuelle sur la musique internationale. C’est à l’âge de 27 ans que des artistes comme Kurt Cobain, Janis Joplin ou Jim Morrison nous ont quittés. Retour sur les décès les plus marquants.

Quelle politique culturelle pendant la crise sanitaire ?

Fête de l’Humanité.

09 21

 

Émilie Cariou, née le 14 octobre 1971 à Verdun, est une femme politique française. Experte en fiscalité, elle occupe différents postes au ministère de l'Économie et des Finances, puis dans des cabinets ministériels sous la présidence de François Hollande.

Non inscrite depuis 2020, après un passage par La République en Marche (quand même, NDLR).

 

Le spectacle vivant, le cinéma, la musique ont été touchés.

L’aide a été versée aux entreprises pour l’embauche d’apprenti.e.s. Ce n’est pas une aide aux étudiant.e.s.

Outre les artistes, il y a aussi les technicien.enne.s, les administratifs-ves. Enormément de personnes vivent de la culture.

Il aurait fallu voir du côté des intermittent.e.s privé.e.s de leur emploi.

Le risque est le découragement de certaines professions artistiques.

Les personnes abandonnées pourraient quitter le secteur culturel. C’est contraire à une offre artistique plus riche qui irrigue tous les territoires.

-------------

Yseult

Fête de l’Humanité

09 21

 

« Mon spectacle, c’est une invitation à l’acceptation de soi, à prendre du temps pour vous.

Mes chansons sont assez tristes, assez sensuelles. C’est mon ADN. Je vous invite vraiment à prendre du temps pour vous, à vous poser, à réfléchir sur des choses de la vie qui vous touchent, à penser à vos proches et à penser aussi et surtout à vous, avant tout.

Merci infiniment pour votre écoute. »

Yseult à la Fête de l'Humanité.

--------

A Girl has No Name 
"Gamme over"
NDLR: patatra. Les notes s'effondrent à la fin de la partition.
Jeu de mot avec "Game over" (= la partie est finie, en français).
 
---

Pauline Croze - Phobe

Après les heures grises

------------

The Juiice

Fête de l’Humanité

09 21

 

Le Juiice, rappeuse d’origine ivoirienne, ouvre la voie à la trap féminine française avec un mini-album, « Trap Mama », et des titres qui claquent.

Si elle a toujours beaucoup écrit depuis son enfance, Le Juiice est d’abord active dans le secteur de la finance dont elle se détourne en 2018. La rappeuse se tourne alors vers la musique grâce à sa passion de longue date pour le rap et ses nombreuses fréquentations issues du milieu. Son parcours démarre sur une invitation à accompagner un autre rappeur originaire de Boissy lors d’une des premières éditions de l’émission Rentre dans le Cercle, où elle est remarquée par Fianso pour sa « dégaine de rappeuse ».

 Jeune artiste de Boissy-Saint-Léger (94), Joyce — de son vrai nom — s’est passionnée pour la musique au fil des rencontres qui l’ont poussée à suivre son instinct. 

 

-------

Claire Laffut. 

Fête de l'Humanité 

------

Claire Laffut - Nudes ft. Yseult

-----------

Miriam Makeba 
Les racines de la résistance 
Fête de l'Humanité
 
---------
Miriam Makeba- Malaika (Live Performance 1969)
 

-------------

Sabrina Bellaouel - Arab Liquor

-----------

Diaporama de mes photos.

The Juiice.

Fête de l'Humanité.

Y'avait de l'ambiance!

----------

Si ce que vous cherchez est un bon spectacle flamenco, c’est ici que vous allez le trouver. Nous sommes TABLAO FLAMENCO ALBAYZIN, un tablao flamenco qui a été fondé en 1971 sous le nom de Tablao Reina Mora et qui offre depuis jour après jour les meilleurs spectacles flamenco aux visiteurs à Grenade.

Femme

 

Pedro Guimaraes 
Amalia Rodrigues 
2016
Lisbonne 
Musée du Fado
 
------ 
Fado português

Amália Rodrigues

---------

Graph 

Paris 

"Art is life 

L'art c'est la vie"

-------

Fête de l'Huma 

"Et j'emmerde Marine juste parce que ça fait zizir."

---------

"moi j'aime la rime
et j'emmerde marine juste parce que ça fait zizir"

Dans "La Boulette" de Diam's.

------------

Paris 

Institut du monde arabe 

Les Divas 

Dalida

-------------

Paris 

Institut du monde arabe 

Les Divas 

Caftan long

William Khoury.

Beyrouth, 1970.

-----------

 

Combinaison pantalon et ceinture écharpe portée par Dalida dans la chanson "Salma ya Salama".

Attribué à Zuhal Yorgangioglu.

1977

----------

Salma ya Salama
Dalida - Version Française

--

La femme du jour :

Britney Spears, 39 ans, libérée de sa tutelle.

 

Britney Spears officiellement libérée de sa tutelle, elle célèbre « le plus beau jour de sa vie ».

(…) « Ce qui attend Britney, et c’est la première fois qu’on peut dire ça depuis une décennie, ne dépend que d’une seule personne : Britney », s’est de son côté réjouie son avocat, Mathew Rosengart, à sa sortie du palais de justice.

 

Billie Eilish • Idontwannabeyouanymore

----------

Paris

Institut du monde arabe

Les Divas

 

Asmahan (= La Sublime).

1917 – 1944

Princesse druze d’origine syro-libanaise.

Ses yeux verts fascinent.

A la mort du père, elle connaît la pauvreté au Caire.

Elle chante dans les salles de concert à partir des années 1930.

Sa voix est exceptionnelle et elle maîtrise les improvisations locales.

Son frère lui impose un mariage.

Tiraillée entre sa vie d’artiste et d’épouse rangée, elle subira plusieurs dépressions.

Sa mort, elle est noyée dans un accident de voiture, reste encore mystérieuse.

 

Assia Dagher

1908 – 1986.

Elle est née au Liban.

Ses yeux sont immenses. Son port est altier.

Elle débute comme figurante dans le film « Laïla ».

Elle crée sa société de production en 1929, « Lotus film ».

Elle tient le premier rôle dans le film « La Belle du Désert ».

Elle lance le réalisateur Youssef Chahine.

Elle découvre la future diva Sabah.

Ses succès lui permettent d’accéder à la nationalité égyptienne.

 

Aziza Amir

1901 – 1952

Elle ouvre, au Caire, dans ls années 1920, un salon où se réunissent les personnalités des arts et des lettres.

Elle jouera sur les planches des théâtres entre 1925 et 1935.

Elle devient productrice de cinéma, elle crée sa propre maison de production « Isis films », devient actrice et réalisatrice.

Elle joue le rôle principal dans le film « Laïla ».

 

Badia Massabni

1892 – 1974

Elle s’installe en Egypte au début des années 1920.

Elle ouvre au Caire les premiers cabarets.

En 1929, elle forme une troupe de danseuses qui deviendront des stars dans les comédies musicales des années 1940.

Elle définit les codes de la danse orientale, avec des vêtements faits en strass, en perles et en sequins. Elle fixe la danse avec des mouvements d’arabesques et d’ondulations.

En 1936, elle produit le film « La Reine du music-hall ».

 

Bahiga Hafez

1908 – 1983

Elle est issue de l’aristocratie égyptienne.

Elle tient le premier rôle et compose la musique du film « Zeinab ».

Elle crée sa société de production « Fanar films » en 1932.

Elle joue le premier rôle dans le film « Laïla, fille du désert ». Elle en a écrit le scénario, composé la musique, dessiné les costumes.

Elle réunit autour d’elle, dans son salon, les connaisseurs de musique.

 

Faten Hamama

1931 – 2015

Elle est une icône du cinéma égyptien.

Elle y exerce pendant 50 ans.

Elle apparaît, dès l’âge de sept as, dans 57 films jusqu’en 1993.

Elle vivra une histoire d’amour avec Omar Sharif.

Ils resteront un couple légendaire du cinéma égyptien.

 

Fayrouz (= turquoise)

1935

Elle est née à Beyrouth.

Avec son mari, Assi Rahbani, iels imposent le folklore libanais et les rythmes occidentaux.

Elle chantera des chansons, des opérettes, de jouera des pièces de théâtre.

Après 1967, elle devient plus tragique.

Elle incarne la tolérance et l’amour.

En 1975, le Liban sombre dans la guerre civile. Pendant 19 ans, elle ne chantera plus au Liban.

Après le décès de son mari, en 1986, c’est son fils, Ziad, qui composera pour elle.

Elle retrouve son public libanais en 1994.

 

Hoda Chaaraoui

1879 – 1947

Elle est l’icône du féminisme égyptien.

Elle est fille de pacha.

Elle devient présidente du comité du Wafd pour les femmes.

Elle est à la tête du mouvement féminin nationaliste de 1919 à 1923.

A partir de 1923, elle lutte contre l’analphabétisme, la pauvreté et les maladies dont sont victimes les femmes.

Portrait de 1930.

 

Mounira al-Mahdiyya

1885 – 1965

Elle est connue sous le nom de Madame Mounira.

Elle enregistre ses premiers disques dès 1906.

Elle chante au Caire dans les cafés et les cabarets du jardin de l’Azbakiyya.

Elle débute sa carrière au théâtre en 1916.

Elle est la première femme musulmane à monter sur les planches dans la pièce « Saladin ».

 

Oum Kalthoum

1898 ? – 1975

Elle naît dans un petit village dans le delta du Nil, Tamay-al-Zahayira.

Elle psalmodie le Coran.

Déguisée en garçon, elle accompagne son père.

En 1923, elle s’émancipe de sa famille, au Caire.

Elle change de répertoire et une diva vient d’éclore.

Elle enregistre son premier disque en 1926. Le succès ne la quitte plus.

Elle chante le désir, l’amour, la douleur, l’abandon.

Elle est la reine de l’improvisation.

Elle mène le public jusqu’à l’extase avec des chansons qui pouvaient durer plus d’une hure.

Elle s’engage auprès de Nasser.

La jeune fille de la campagne s’est élevée jusqu’au rang de plus grande chanteuse du monde arabe.

 

Rose Al-Youssef

1898 – 1958

Elle est née au Liban.

Elle arrive à Alexandrie à l’âge de 12 ans.

Elle devient costumière au théâtre.

Elle devient rapidement une grande vedette de théâtre avec la pièce « Ramsès ».

Elle crée son salon intellectuel dans les années 1920.

En 1924, elle fonde un magazine culturel et politique, le « Rose-al-Youssef ».

Cet hebdomadaire existe toujours.

 

Souad Hosni

1942 – 2001

Elle est connue comme la « Cendrillon de l’écran arabe ».

Elle débute au cinéma dès l’âge de quinze ans dans « Hassan et Naïma ».

Elle jouera dans 75 films, des comédies, policiers ou mélodramatiques.

Elle se marie cinq fois.

Elle meurt tragiquement pendant son exil londonien.

Sa mort alimente sa légende.

 

Tahiyya Carioca

1919 – 1999

Légende de la danse orientale ;

Elle débute au Caire après avoir fui sa famille à l’âge de 12 ans.

Elle introduit dans ses danses des rythmes d’Amérique latine, avec la carioca (samba).

Elle tourne dans plus de 120 films.

Elle y joue le rôle de séductrice.

En 1963, elle cesse de danser et dirige son propre théâtre.

Elle se marie 14 fois.

En 1953, elle est arrêtée pour ses activités communistes.

 

Warda al-Djazaïria (= La Rose algérienne).

1939 – 2012

Elle commence sa carrière dans le cabaret oriental de son père, le TAM TAM, à Paris, à l’âge de 9 ans.

Elle s’engage dès le début pour l’indépendance algérienne.

En 1956, elle s’exile au Liban avec sa famille qui est accusée de cacher des armes du FLN.

A 18 ans, elle s’installe en Egypte où elle connaît le succès.

Elle découvre l’Algérie en 1962.

Mariée, elle disparaît de la scène pendant 10 ans.

Elle redémarre une carrière en Egypte en 1972.

Elle épouse le compositeur Baligh Hamdi.

Elle perpétue l’héritage d’Oum Kalthoum.

-------------

Alessandra Vittini, cheffe d’orchestre, au théâtre des Champs-Elysées.

New International Philharmonia Orchestra.

Alessandra Vittini | direction
François Doublier | piano 

Mozart à la fête par Alessandra Vittini et François Doublier.

En 2011, Alessandra Vittini crée le New International Philharmonia Orchestra et le New International Chamber Orchestra, formations constituées de musiciens pour la plupart lauréats des grandes écoles de musique internationales.

Mozart - 
Ouverture de Don Giovanni - 
Alessandra Vittini.
 --------

 

Ernest Barrias

Paris, 1841 - 1905

Mozart enfant

1887 

Bronze

Musée d'Orsay

-------

Les Grandes Oubliées de la musique classique .

(…) Seules les Moniales pouvaient mettre en musique leur création artistique. L’abbesse, Cassienne de Constantinople, composa de nombreux hymnes vers l’an 850 et la religieuse Hildegarde von Bingen (XIème siécle) laissera 70 chants fervents. Quelques troubadouresses proposèrent des compositions profanes chantant l’amour courtois ainsi que des musiques sacrées. C’est le cas de la Comtesse Béatritz de Dia, d’Iseut de Capion ou de Marie de Ventadour, toutes issues de famille noble, qui furent appréciées par la qualité de leur travail musical et leurs textes.

(…) Et que dire de Maria-Anna surnommée Nannerl, sœur de Mozart, virtuose du clavecin et du piano-forte, reconnue comme musicienne surdouée et interdite d’écrire de la musique par son père car considérée comme une forme de prostitution ! Maria-Anna Mozart aurait écrit des symphonies jouées par son illustre frère.

 

 

 

 

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit":

 

Catherine Ringer s'écroule sur scène lors d'un concert en Belgique

La chanteuse Catherine Ringer s’est écroulée sur scène, jeudi soir, victime d’un malaise au Forum de Liège en Belgique. Plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent l’artiste s’effondrant en pleine représentation, face à la foule. L’entourage de la chanteuse de 64 ans se veut rassurant et assure qu’elle subit « un gros coup de fatigue » après plusieurs concerts « très physiques »

-----------

I Wanna Be Yours - Harmo Draüs (Arctic Monkeys cover)

De Caen.

D’Israël:

 

Tamar Aphek - CROSSBOW
Grandma's Ashes - Radish Cure

Lately, I’ve been waiting

For something to happen

Lonely, it’s only Tuesday,

And I have no friends

I tried, all kinds of medicine

I tried…

 

Dernièrement, j'ai attendu
Pour qu'il se passe quelque chose
Seul-e, ce n'est que mardi,
Et je n'ai pas d'ami-e-s
J'ai essayé,toutes sortes de médicaments
J'ai essayés…

 

 

Radish cure is for the weak

Ah I feel the urge to go out and spend the night

with my demons

In a blurry bar,

dancing, making it spin

 

La cure de radis est pour les faibles
Ah je ressens l'envie de sortir et de passer la nuit
avec mes démons
Dans un bar flou,
dansant, le faisant tourner

 

 

Strobe lights, cold night

I’ll do whatever comes to me

If it makes me feel

I wake up, in a strange room

I remember no one,

I remember no one

I’d like to go home,

and turn my back on this mess

 

Lumières stroboscopiques, nuit froide
je ferai tout ce qui me vient à l’esprit
Si ça me fait ressentir
Je me réveille, dans une pièce étrange
Je ne me souviens de personne,
Je ne me souviens de personne
j'aimerais rentrer chez moi,
et tourner le dos à ce gâchis

 

 

Walk to the moon

Staring at the ceiling for hours

Wondering if I’ll stay here forever

 

Marcher vers la lune
Regarder le plafond pendant des heures
Je me demande si je vais rester ici pour toujours

 

 

Radish Cure is for the weak

I feel the urge to go out

Spend the nights with my demons

In a blurry bar, dancing, making it spin

With the strobe lights in the cold night

I’ll do whatever comes to me

If it makes me feel

Staring at the the ceiling for hours

Wondering if

I’ll stay here forever

---------

De Rouen:

Gloria Kills "Waves"

"Let it go" from the album "Gloria Kills" (2021)

Gloria Kills is Aurélie A (vocals & guitars) & Samuel A (drums)

Written & performed by Gloria Kills

Lyrics by Claire Delaunay

Recorded, mixed & mastered by Julien Bous

Cover picture by Chloé Hache

Artwork by Gloria Kills

------

Klô Pelgag - J'aurai les cheveux longs-

 

Apprends à t'taire

Anfalsh Casey

------------

"... Il faut le dire encore aujourd’hui, moins de 4% de femmes sont cheffes d’orchestre. J’ai très vite compris que si je ne prenais pas en main mon destin je n’y arriverai pas ! Alors je me suis créé mes propres opportunités avec Divertimento."

Zahia Ziouani

--------------

Zahia Ziouani une chef d'orchestre entre Paris et Alger (extrait HD).

 

 

Née en 1978 en France de parents algériens et mélomanes, Zahia Ziouani est une des rares et la plus jeune chef d'orchestre française. Zahia Ziouani veut partager avec le plus grand nombre sa passion pour la musique. En marge de son travail, elle parle d'identité et d'héritage, du poids des idées reçues et du bonheur de créer. Le film nous mène sur les traces de cette jeune femme généreuse.

Un film de Valérie Brégaint, 2010, France, Documentaire, 00h53

------------------

 

 

 

 

Lire aussi:

 

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article