Le théâtre de l'Odéon est occupé par les artistes - Slogans au Volcan - 2 - Palais de Tokyo

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

A Athènes, le théâtre Rex est occupé.

--------

Théâtre de l'Odéon : c'est le deuxième refus de la préfecture de police.

Intimidations du pouvoir.

-----------

Le Volcan occupé.

Les chaises revendicatives devant la mairie du Havre.

 

Histoire de rappeler aux élu.e.s politiques les revendications portées par les intermittent.e.s du spectacle et le collectif d’artistes qui occupent le Volcan depuis six semaines.

Face à la politique des chaises vides, voici leur réponse avec des chaises revendicatives !

Et comme cela fait du bien de se faire plaisir, des applaudissements ont été les bienvenus. Le public en manquait ! Il fallait soigner ce manque. Macron ne nous y autorise pas ? Mais on le fait quand même. On prend "le gauche".

Et pour terminer, une petite « ola », faite dans la bonne humeur.

---------------

Le Havre – Le Volcan.

Enterrement de la culture.

Baudelaire 

Spleen

 

Noir. Le jour est sombre.

Dans le cercueil, gît la culture, abandonnée par le pouvoir en place. Macron a refermé le couvercle. Volontairement.

Les tambours sonnent comme le glas d’une église. Une clochette allège la pesanteur du rythme.

Chacun, chacune, vêtu.e de noir, marche au son de la musique.

Les regards sont tristes. L’heure n’est pas à la joie.

Les acteurs, actrices  et les technicien.nes du spectacle sont isolé.e.s. On ne les écoute pas. Ils ne peuvent que constater l‘amertume qu ronge leur cœur, le désespoir qui vide leur estomac, et le trouble qui emplit leur esprit. Leurs poches se vident aussi !

Mais iels ont encore la force de chanter une litanie magnifique. Ouf. Les confettis sont noirs et alourdis d’angoisse.

Baudelaire, avec son Spleen, rajoute de la tonalité morbide à ce jour heureusement ensoleillé. Sinon, qui sait comment la journée pourrait se terminer.

Verrons-nous des jours radieux poindre à l’horizon et les sourires égayer les visages?

Les poings se lèvent. La colère sourde gronde….

------------------

Le Havre – Le Volcan.

Enterrement de la culture.

Discours politique sur Macron et Edouard Philippe.

Grosse colère !

 

« On enterre les policiers et leurs armes en civil.

On enterre les amendes, la pensée unique.

 

On enterre l’impunité, les privilèges, la monarchie républicaine.

NDLR : Il parle du « masculin neutre ». Mais il est « dominant », hélas.

On enterre Jupiter (= Macron).

On enterre les repas des riches.

On enterre les fortunes négrières havraises et les noms de rues colonialistes.

On enterre le maire absent (= Edouard Philippe) qui se « barre à la première occasion de carrière » (par opposition à un politique qui œuvre pour le bien commun. Il envisage d’être président de la République).

Huées et sifflets dans le public.

On enterre la fraternité et on accouche de la solidarité. »

Et on finit poing levé !

Le Volcan est occupé depuis un mois.

-----------------

Théâtre des deux Rives 

Rouen.

Manifestation revendicative du 17 avril 2021.

-------------

Théâtre de l'Odéon : iels sont toujours là.

----------

Fougères : au marché, une flashmob avec les artistes sur "Danser encore".

Danser encore, la chanson de HK, est le signal de ralliement des artistes et amis de la culture qui réclame le retour des spectacles. Flashmob improvisé ce samedi à Fougères.

« Nous on veut continuer à danser encore/Voir nos pensées enlacer nos corps/Passer nos vies sur une grille d’accords. » 

Partout en France, depuis quelques semaines, les artistes reprennent cette chanson de HK.

(…) Ambiance détendue, mais situation pesante pour l’ensemble du monde culturel, mis entre parenthèses depuis des mois voire, pour certains, depuis le premier confinement de mars 2020. En espérant que l’éclaircie attendue en mai soit au rendez-vous.

Au Piccolo Teatro de Milan, la culture sur un air de lutte.

Inspirés par les mouvements d’occupation de lieux en France, les travailleurs du spectacle italiens se mobilisent pour réformer le droit du travail et leur statut.

 

Réforme de l'assurance chômage : les occupants du TNP demandent aux maires de Lyon et Villeurbanne de décréter un jour chômé ce vendredi.
Le 7 avril dernier, les maires et présidents de grandes villes et métropoles co-signaient un courrier adressé à Emmanuel Macron(…) Ils demandaient au Président de la République de permettre "la reprise de la programmation culturelle et la réouverture des équipements culturels".
Les sœurs Camille et Julie Berthollet organisent un "sit-in pacifiste" en soutien aux acteurs de la culture, samedi à Paris.

Les musiciennes Camille et Julie Berthollet ont invité leurs abonnés sur Facebook à s'asseoir à leurs côtés pour la culture, le samedi 24 avril à 12h à Paris.

Les musiciennes Camille et Julie Berthollet ont partagé leur intention de manifester pacifiquement, assises, pour "attirer l'attention des pouvoirs publics sur la situation précaire des acteurs de la culture" et exprimer leur soutien envers ces derniers. Le sit-in aura lieu samedi 24 avril de 12h à 18h, place de la République à Paris.

Occupation du Volcan au Havre.

Hélène artiste jongleuse. Les deux jongleuses répètent au son des tam-tam et des djembés.

 

Répétition « En Zoom ».

En soutien au personnel qui occupe Le Volcan.

Réouverture des lieux de culture.

Abrogation de la réforme du chômage.

Reconduction de l’année blanche pour les intermittent.e.s.

 

-------------------

La coordination des théâtres occupés, réunie à Villeurbanne, appelle à poursuivre l'action

Des représentants de plus de la moitié des théâtres occupés se sont retrouvés à Villeurbanne (Rhône) et ont décidé de poursuivre leur mouvement, jusqu'au retrait, notamment, de la réforme de l'assurance chômage.

(…) Elle a mis en avant lundi "un socle commun de revendications", parmi lesquelles "le retrait, pur, simple et définitif de la réforme de l'assurance-chômage et donc l'abrogation des décrets du 31 mars 2021".
(…) "Nos occupations se poursuivront tant que nos revendications n'auront pas été satisfaites. Occupons, occupons partout !", conclut la coordination dans son communiqué.
Culture en lutte.
Les expulsions discrètes continuent l'une après l'autre.
Les dirigeant.e.s s'inquiètent.
----------
FlightCase Tour - Odéon Paris

 

Merci à tou.tes pour cette magnifique action de lutte pour défendre nos revendications. Merci à red alert, merci Les Gens Du Spectacle, merci au Quartz Occupé pour avoir impulsé ce mouvement national et aux copain.es de Bauli In Piazza - We Make Events Italia pour le magnifique exemple !

-----------------

 

Covid-19 : le monde de la culture soulagé mais inquiet des modalités de réouverture.

Le calcul des jauges n’est pas encore fixé dans les musées et les responsables des grandes salles de concerts et de festivals affirment avoir besoin de beaucoup plus de temps que les cinémas pour remettre en route une programmation.

Article non en entier

 

Culture et déconfinement : les inquiétudes persistent.

Macron n'a pas réussi à apaiser les tensions.

-----------

Culture 

100 théâtres toujours OQP (= occupés, en français).

"L'Humanité"
-------
#occupons. La culture monte le son, Matignon reste sourd.

Vendredi et samedi, manifestations festives et revendicatives se sont déroulées dans tout le pays. Ce sont désormais 90 théâtres qui sont occupés. Le gouvernement continue de faire la sourde oreille. REPORTAGE À PARIS ET À LILLE.

 

Théâtre de l'Odéon 

2 mois d'occupation.

------------

Roselyne Bachelot et Elisabeth Borne au Palais Royal.

Conseil national des professions des spectacles.

11 heures.

Rassemblement.

 

----------

Occupation Odéon

500 millions pour la culture ne sont rien par rapport aux 200 milliards donnés aux entreprises.

----------

Ambiance nauséabonde.
Serge Grouard, décomplexé.
Journaliste de Valeurs Actuelles: Charlotte d'Ornellas.

Climat politique délétère. 

Catholiques intégristes.

Relents fascisants.

Jeanne d'Arc est une "figure féminine, en lutte".

---------

À Orléans, l’agression des occupants du théâtre est la preuve d’un climat délétère.

Des intermittents et occupants du théâtre d’Orléans (Loiret) ont été violemment agressés, samedi soir. Ils dénoncent des « méthodes fascisantes » alors que cette attaque intervient dans un climat politique local délétère qui donne une assurance de plus en plus évidente aux mouvances intégristes et identitaires.

 

Dans la nuit de samedi à dimanche, les intermittents, occupantes et occupants du théâtre d’Orléans (Loiret), ont été agressés par cinq individus, probablement issus des rangs de l’extrême-droite, comme le souligne un communiqué de presse rédigé dimanche à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire. Si les agresseurs ont été rapidement maîtrisés, ils ont eu le temps de frapper plusieurs personnes, dont le vigile chargé de la sécurité : « Le bilan, sans être préoccupant, nous semble déjà très lourd : 3 occupant.e.s du théâtre aux urgences avec des hématomes, des points de suture et le vigile blessé et choqué.

 Théâtre Odéon affiche "Réouverture, la grande Comédie !"

------

La CGT-spectacle a qualifié l’annonce de la prolongation de 4 mois de l’indemnisation chômage des intermittents de « premier pas », mais appelle à la poursuite du mouvement pour le retrait de la réforme de l’assurance-chômage.

 

L’Humanité

-------------------

"Ce n'est qu'un au revoir."
Ils sont partis au 104 car ils ne veulent pas empêcher les représentations culturelles.
Mais ils n'aiment pas monsieur Braunschweig, le directeur du théâtre de l'Odéon.
 
----
Occupation des théâtres : pourquoi les intermittents s’obstinent.
Les représentations de La Ménagerie de verre vont pouvoir reprendre mardi 25 mai au théâtre de l'Odéon. Les intermittents du spectacle qui occupaient le lieu depuis le 4 mars ont, en effet, décidé de l'évacuer dimanche matin, à l'aube. Ils n'en ont pas pour autant fini avec leur mouvement social puisqu'ils se sont immédiatement transportés au 104, dans le nord de Paris. Une quarantaine d'intermittents s'y sont installés le 23 mai. À l'heure où près de cent établissements culturels sont toujours occupés, Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT-spectacle, explique au Point pourquoi ils s'obstinent. Interview.
 

(…) Que répondez-vous à ceux qui vous disent que notre pays est celui qui subventionne le plus les activités culturelles et qu'il n'y a plus d'argent dans la caisse ?

Il faut faire des choix. Quand l'État prend en charge, à la demande du Medef, le chômage partiel au moment du confinement, ce n'est pas de la subvention ? Les aides aux entreprises se chiffrent en milliards. Celles à la culture à quelques millions seulement. Or nous voyons bien que la culture est essentielle si nous voulons sortir ce pays de la morosité. Il en va aussi de la survie économique de milliers de personnes.

Catherine Corsini:

Le Cinéma a été extrêmement fragilisé par COVID19 Les plateformes comme Netflix ont gagné d’énormes parts de marché. Le gouvernement, en considérant les lieux de culture comme « non essentiels », n’a pas aidé le secteur.

L’Humanité

10 21

--------------

Chômage 
"Macron fait la guerre aux chômeurs pas au chômage "
Attac 
11 21
---------
Chômage 
Précarisation et pauvreté 
N. Wilcke 
 
--------
Chômage 
Si moins de 6 mois de travail en 2 ans, pas d'indemnités !
Ouah! C'est la guerre.
 
------------
Chômage 
Si pas de recherche active, pas d'allocation.
NDLR: il faut expliquer ce qu'est une recherche inactive.
11 21
------------

Chômage :

 

« Ce n'est pas une "allocation", c'est une assurance pour laquelle chacune et chacun cotise. Ce n'est pas l'aumône qui est faite aux gens, mais de l'argent qui leur est dû. D'assurance à allocation ou de réfugiés à migrants : des glissements sémantiques dégueulasses... »

Léonor.

------

 

Collage 
Paris 
Emplois détruits, aide alimentaire, chômage, etc.
 
-----

Paris

Palais de Tokyo

 

Adrian Villar Rojas

1980, à Rosario (Argentine) – Il vit dans divers endroits de la planète.

« Untitled » 

De la série Rinascimento (= renaissance).

2015 - 2021

Paris

Palais de Tokyo

 

L’auteur présente dans un congélateur des aliments qui ont traversé le monde. C’est une capsule intemporelle, donnant le sentiment d’une humanité en ruine.

 

 

Anne Imhof

Courbe 1

Paris

Palais de Tokyo

Cette galerie est courbe.

Les corps s’inscrivent dans d’autres rythmes, comme celui de la trajectoire ralentie d’un coucher de soleil.

 

Anne Imhof

Courbe 2

Paris

Palais de Tokyo

 

Les parois sont décloisonnées. Un circuit de rails sonorisés par des enceintes diffuse une création sonore d’Eliza Douglas.

Les performeurs réfugiés sur les dive board représentent des plongeurs surplombant une piscine vide ou des vigiles d’un terrain de sport en attente d’un événement.

 

Anne Imhof

Dive board (= plongeoir)

Paris

Palais de Tokyo

 

Anne Imhof

High Bed (= lit en hauteur)

2021

Paris

Palais de Tokyo

 

Anne Imhof

Untitled 2017

Paris

Palais de Tokyo

 

Eliza Douglas

Untitled 2020

Paris

Palais de Tokyo

Francis Picabia

Dadaïsme

Paris

Palais de Tokyo

 

Nature morte.

Portrait de Cézanne, Renoir, Rembrandt.

Cannibale n°1.

25 avril 1920.

Centre Pompidou.

 

Mohamed Bourouissa

1978 – Blida (Algérie) – Il vit à Paris.

The Ride 2017

Paris

Palais de Tokyo

 

Projet imprimé sur des fragments de carrosserie, vestiges d’une industrie en déclin. L’auteur crée des associations entre le cheval et l’automobile ;

 

Sturtevant

Woman walking (= Femme marchant)

1966

Paris

Palais de Tokyo

-------------

La chasse aux chômeurs et chômeuses.

Patrick a candidaté 29 fois par recommandé. Malgré tout, radié du chômage. Alors qu’il ne peut s’offrir ni ordi, ni internet.

NDLR: c'est une honte.

 

Denis Gravouil, secrétaire de la CGT spectacle convoqué par Lallement pour avoir manifesté sans autorisation, le 19 janvier 2022.

Le droit de manifester est remis en cause.

-------------------------

 

Lire aussi:

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article