Collages féministes sur les murs du Havre - Paris

Publié le par bmasson-blogpolitique

Collage

Le Havre

Le machisme tue tous les jours

 

Collage

Le Havre 

"Le machisme tue toutes les 7 minutes"

 

Collage

Le Havre 

"Tu es forte."

-------------

Collage 

Le Havre 

"Mes poils sont aussi beaux que les tiens"

--------------

Collage 

Le Havre 

"Pour la douleur et le sang on a déjà nos règles"

---------------

Collage 

Paris 

"1 viol toutes les 7 mn" se transforme en "1 avion toutes les 7 mn".

Iels recollent sur les slogans féministes!

------------

Collage 

Paris 

"96% des violeurs sont des hommes" se transforme en "296% des agresseurs sont des nonnes".

Iels recollent sur les slogans féministes!

------------

Collage 

Paris 

"96% des violeurs sont des hommes" se transforme en "96% des violeurs sont des bonnes".

Iels recollent sur les slogans féministes!

--------------

Collage 

Paris 

Femme et rage

"Big up (= dédicace) à toutes les révoltées".

---------------

Collage 

Paris 

"Féminisme extrémiste tant qu'il le faudra".

-----

Collage 

Paris 

"Non, c'est non".

On en est toujours là. La parole des femmes n'est pas entendue.

------------

Collage 

Paris 

"Ouïghour.e.s, génocide en cours".

------------

Collage 

Paris 

"L'homophobie n'est pas une opinion, mais un délit" se transforme en "La rotophobie n'est pas une opinion, c'est un délit".

Iels recollent sur les slogans féministes!

-------------

Tag 

Paris

"Paris est aux femmes"

 

Collage 

Le Havre 

"La rue est aussi aux femmes"

------------

Collage 

Le Havre 

"Notre colère sur vos murs."

--------------

 

 

 

Collage

Femme 

Le Havre

"Arbre constitutionnel féministe."

 

Collage

Le Havre  
"Les droits de la Femme."
 

 

Collage

Le Havre  
"Les droits de la Citoyenne."
 
Collage
Le Havre 
"Contre le Mépris des droits de la Femme."
----------

 

Premières colleuses d'affiches

Paris

1908

Photo de Roger-Viollet.

---------

Les colleuses: qui sont celles qui collent des messages sur les murs Niçois?

En 2019 naît un mouvement féministe, celui des colleuses. Le but est d’afficher sur les murs différents messages, qui vont défendre, soutenir, dénoncer des causes sociétales actuelles. Ces messages sont collés par des jeunes femmes, de tout âge, de plus en plus nombreuses. Elles revendiquent leur volonté d’agir, et de faire évoluer la société, et ce, malgré les risques qu’elles encourent.

---------------

Honfleur

"Tous les clitoris sont beaux.

All clits are beautiful."

-----

Le Havre

La violence de vos crimes n'arrêtera pas nos cris

------------

Le Havre

Notre colère sur vos murs

---------

 Le Havre 

"Abracadabra 

Les sorcières sont toujours là".

-----------

 Le Havre 

"Non, Macron n'est pas féministe!"

-----------

  Le Havre 

"Quand je sors je veux être libre, pas courageuse".

-------------

 

Collage 

Paris 

"Femmes tuées : tous concernés, toutes concernées."

-----------------

Collage à la Fête de l'Humanité.

 "Ma tenue n'est pas une incitation"

NDLR: Les hommes ne  déchirent pas les affiches, mais remettent bien les lettres pour poser pour la photo!

----------

 

 Collage 

Fête de l'Huma 

"Se taire c'est cautionner"

-----------------

 

Collage 

Fête de l'Huma 

"Sois toi et t'es belle"

------------- 

 

Viol, pédophilie, inceste... des mots pour dénoncer l'inadmissible sur les murs d'Yssingeaux.

(…) L'institution catholique a été particulièrement visée cette fois-ci avec une série apposée sur les murs de l'église Saint-Pierre et tout autour. Certains messages rappellent les 330 000 victimes de pédophilie, recensées entre 1950 et 2020, par le rapport Sauvé de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l'église catholique.

Collage

Le Havre

"Deviens présidente".

NDLR: non, pas Valérie Pécresse! Elle veut faire travailler les lycéens et lycéennes sans les rémunérer.

Elle est contre l'avortement et contre le Mariage pour Tous.

------------------

Collage

Le Havre 

"La rue est à nous".

 

----------

Les Philippines interdisent les mariages d’enfants.

Le Monde.

 

(…) Désormais, quiconque épouse une personne de moins de 18 ans ou cohabite avec elle, ou arrange ou célèbre de telles unions, est passible de 12 ans de prison

Le mariage d’enfants a été interdit aux Philippines, en vertu d’une loi entrée en vigueur ce jeudi. « L’État […] considère le mariage d’enfant comme une pratique maltraitante des mineurs parce qu’elle avilit, dégrade et rabaisse la valeur intrinsèque et la dignité de l’enfant », indique le texte de loi.

(…) 500 millions de mariages dans le monde.

Une Philippine sur six est mariée avant l’âge de 18 ans.

(…) Plus de 500 millions de filles et de femmes actuellement en vie dans le monde ont été mariées dans leur enfance.

À Nantes, le collectif de collages féministes sur le banc des accusés Les mots « Liberté, Égalité, Impunité » tapissés sur les murs de la ville en 2020 valent à quatre personnes de comparaître lundi 21 février.

« Au-delà du procès, le collectif de collages féministes de Nantes dénonce une répression croissante des actions militantes, dans leur ville comme ailleurs. »

 

Rapport de forces.

02 22

----------------

Ce lundi s’ouvre le procès de 4 militantes féministes violemment interpellées le soir du 14 juillet 2020, à Nantes, à proximité d’un de leurs collages. Pour avoir réagi, elles risquent 2 ans d’emprisonnement et 30 000€ d’amende.

L’Humanité.

-------------------

Philippines.

La police a arrêté, la médecin Maria Natividad Castro. Elle est accusée d’être membre du Parti communiste elle enquêtait sur des violations des droits de l’homme dans la région de Mindanao, tout en y créant des centres de santé communautaires.

L’Humanité

-------------------

Rokudenashiko, la rebelle.

Au Japon, l’art de la vulve ne passe pas. L’artiste tokyoïte Rokudenashiko a été inculpée le 24 décembre 2014 et incarcérée six mois après sa première arrestation, pour avoir enfreint la loi relative à l’obscénité, en moulant son sexe puis en le scannant en 3D afin de construire un canoë-kayak. 

Son travail, insolite et non dénué d’humour, vise à casser le tabou de la représentation du sexe féminin dans son pays, qui reste interdite — celui-ci est flouté, pixélisé ou estompé sur les photos, les dessins et dans les films — alors que la pornographie est largement diffusée. De son côté, le pénis est fêté comme il se doit chaque année pendant le festival du phallus de fer de kawasaki.
Le récit de cette arrestation, médiatisée dans le monde entier, a permis de mettre en évidence les contradictions d’une société japonaise sclérosée par ses tabous — elle n’est bien sûr pas la seule — concernant plus généralement le statut de la femme. 

"#Female pleasure", un film lumineux pour dire l'oppression sexuelle.

Excision, mariage forcé, viol, esclavage... Cinq femmes issues de cinq religions différentes, toutes fondées sur la misogynie, racontent leur combat pour l'émancipation sexuelle devant la caméra de la Suissesse Barbara Miller.

"Partout dans le monde, et sous des formes très différentes, le corps des femmes et leur sexualité, continuent d'être contrôlés", dit la Suissesse Barbara Miller, réalisatrice de "#Female pleasure", le documentaire qui a été accueilli par une très longue standing ovation, cet été au festival de Locarno.

Son film, coproduit par la RTS, commence par une série de pubs où des femmes dénudées, asservies, sont exhibées aux côtés d'hommes habillés pour vendre des produits de luxe. Selon Barbara Miller, ce type d'images relève de la même logique patriarcale que celle qui prévaut partout dans le monde: "Qu'on exhibe le corps ou qu'on le cache, il est toujours un objet qui doit satisfaire la sexualité des hommes", explique la réalisatrice qui est allée à la rencontre de cinq femmes qui se sont battues pour leur droit à l'autodétermination. Elles sont de culture et de religions différentes: judaïsme, christianisme, brahmanisme, bouddhisme et islam.

 

A voir sur :

Le temps où les hommes étaient misogynes.

Les femmes préfèrent en rire : Nicole Ferroni en train de faire de l'humour.

 

Elles développent un humour féroce. Les humoristes déconstruisent les préjugés sur le féminisme avec leurs sketches. Du vécu sur leur vie de femme raconté avec le sourire pour apaiser les relations homme/femme après MeToo. Pour la journée internationale des droits des femmes, nous vous proposons quelques extraits du documentaire "Les femmes préfèrent en rire".

------------------

Féminicides.

"Riposte féministe" de Marie Perennès et Simon Depardon.

Les colleuses à Cannes.

05 22

-----------------

 

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article