"Arletty" de Pierre Monnier

Publié le par bmasson-blogpolitique

Arletty

Pierre Monnier.

Editions du Rocher

1998

 

Je passe sur le débat concernant Céline. L’auteur, Pierre Monnier, est un fan inconditionnel. Je vous renvoie à l’article sur Fabrice Lucchini qui rappelle que ce débat n’est toujours pas clos et que le racisme et  l’antisémitisme de  Céline ne sont toujours pas aimés dans la majorité intellectuelle.

Je passe aussi sur la punition qu’a subie Arletty au sortir de la guerre. Pierre Monnier nous explique qu’elle était plus française que la meilleure des Françaises. Soit. Mais pour tomber amoureuse d’un officier allemand, il fallait prendre quand même son temps et accepter de le côtoyer parmi d’autres soldats allemands. Elle n’a pas choisi le camp de la Résistance. Elle a pensé qu’en se mettant avec les  plus forts, elle serait protégée. Elle s’est trompée. Elle a quand même manqué de clairvoyance en pensant que les Allemands nazis allaient dominer la France sans limite. Elle a sous-estimé la capacité de la Résistance à unir des hommes et des femmes de tous les courants, de tous les milieux politiques et de toutes les croyances contre l’occupant jusqu’à les chasser de la France.

Malgré tout ça, j’ai lu le livre jusqu’au bout. Il y a des anecdotes sympas quand même. Arletty fait partie de notre matrimoine. Elle a vécu en célibataire, refusant de se soumettre à un homme. Elle a terminé sa vie sans chichi, dignement, même si elle s’est habillée en Chanel plus jeune (p 60). Elle s’est souvenue qu’elle était fille d’ouvrier mais s’est droguée pendant six mois. Son biographe nous explique qu’elle s’est sevrée par elle-même, grâce à sa volonté. Est-ce possible avec de la coco, de l’éther, de l’opium et de l’héroïne (p 60)? Son plaisir était de raconter et de se moquer.

Elle a tourné dans quatre chef-d’œuvres français. Les Visiteurs, le Jour se lève, les Enfants du Paradis, l’Hôtel du Nord… (p 70). Jacques Prévert et Henri Jeanson lui ont donné de beaux rôles à interpréter. (p 83) Elle dira : « Donner à une actrice un rôle comme celui de Garance est un cadeau qui n’a pas de prix. » (p 152)

Elle terminera ses trois dernières décennies aveugle, mais entourée de nombreux-euses ami-e-s.

 

Mon aquarelle d'Arletty

----------------

DES CROIX GAMMÉES SUR UNE STÈLE DE SIMONE VEIL SUSCITENT L’INDIGNATION.
Une stèle érigée en hommage à Simone Veil à Perros-Guirec (Côtes-d'Armor) a été retrouvée couverte de croix gammées, ce mercredi 11 août. Une étoile de David et des injures y ont également été taguées.
Télévision. Les aventures d’une belle gueule d’atmosphère.

Le spectacle musical d’Éric Bu et Élodie Menant, diffusé vendredi sur France 5, retrace la vie aux multiples facettes d’Arletty, personnage haut en couleurs à la scène et dans la vie.

(…) Le caractère irascible du cinéaste et la désinvolture de la comédienne créent forcément un terrain explosif.

(…) Aux résistants qui l’ont interpellée, elle aurait répondu : « Si mon cœur est français, mon cul, lui, est international ! »

Arletty 

"Si mon coeur est français, mon cul est international".

"La Marseillaise"

--------

Arletty a fréquenté un officier nazi d'un peu trop près et sera jugée à la Libération.

Comme un oeuf dansant au milieu des galets.

Théâtre.

"L'Humanité"

------------

 

Lire aussi:

 

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article