Ouverture du procès de Nicolas Sarkozy - Anticor - Bygmalion - Claude Guéant

Publié le par bmasson-blogpolitique

 Une première pour un ancien président de la République française...

---

Affaire Bismuth.

Procès historique.

Reporté en fonction de l'état de santé d'un des prévenus.

 

"L'Humanité".

-----------------

Procès Sarkozy :

 

Ouvertes ce lundi, les audiences concernant l’affaire Bismuth ne reprendront pas avant le 26 novembre, en raison de l’état de santé d’un des prévenus.

--------------

Nicolas Sarkozy à l'ouverture de son procès.

Heureuses retrouvailles.

Le juge: "Trop content de vous revoir. Vous n'avez pas pris une ride!"

Dessin de Placide

-----------------

Des larmes et des cris au procès Sarkozy.

Tendue, l’audience de mercredi a frôlé le pugilat… et la salle a dû être évacuée. Le procès Bismuth reprend ce jeudi sur fond de tensions entre avocats et avec le parquet national financier.

Affaire des écoutes : Au procès Sarkozy, les grands principes contre les secrets inavouables.

PROCÈS Nicolas Sarkozy est jugé pour « corruption active » et « trafic d’influence » dans l’affaire « Paul Bismuth »


  • Nicolas Sarkozy est jugé, depuis le 23 novembre pour « corruption active » et « trafic d’influence » devant la 32e chambre du tribunal judiciaire de Paris. Il encourt dix ans de prison et 1 million d’euros d’amende. Son procès doit s’achever le 10 décembre.
  • Dans l’affaire « des écoutes de Paul Bismuth », l’ancien chef de l'Etat est accusé d’avoir noué un pacte de corruption avec le haut magistrat Gilbert Azibert. Ce dernier lui aurait communiqué des informations sur la procédure « Bettencourt » en échange d’un coup de pouce pour obtenir un poste prestigieux à Monaco.
  • Mais l’enquête menée par le Parquet national financier a été vivement critiquée, notamment en raison des écoutes réalisées sur la ligne utilisée par Nicolas Sarkozy et son avocat historique, Thierry Herzog.

(…) Et pour cela, il ne faut pas que l’avocat puisse être placé sur écoute. « Parfois, je dis à certains clients d’arrêter de parler au téléphone. Et je le déplore… » La preuve, selon lui, que tout cela peut conduire à un dévoiement de la démocratie et du droit à chacun à être défendu.

Les écoutes téléphoniques vont bientôt être diffusées.
 
Cinq écoutes vont avoir lieu. Celles de février 2014.
Ils ont utilisé le nom de Paul Bismuth pour brouiller les pistes...
Au pire, la cour lira le texte écrit.
 
 
NDLR: quand je vois des films où les protagonistes expliquent au téléphone toute la procédure de leur futur crime, je me dis que les scénaristes vivent dans un autre monde...
 
-------------------
 
PROCÈS DES ÉCOUTES: LE TRIBUNAL VA DIFFUSER CINQ EXTRAITS DE CONVERSATIONS ENTRE SARKOZY ET SON AVOCAT.

 

(…) Les avocats de la défense se sont opposés fermement à cette demande. La diffusion de ces écoutes représente un "problème d'opportunité, un problème juridique et de respect de l'égalité des armes", a fait valoir Me Hervé Témime, l'avocat de Thierry Herzog. Sa consoeur, Me Laffont, estime également que ces écoutes "sélectionnées" sont des "extraits d'extraits".

« Auditionné lundi par le tribunal correctionnel dans l’affaire Bismuth, l’ancien président a nié en bloc les accusations qui pèsent sur lui et dénoncé une enquête à charge et malhonnête, malgré des écoutes accablantes. »

 

L’Humanité

------------------

 

Affaire Bismuth.

 

Quatre ans de prison dont deux avec sursis.
C'est la première fois qu'un président de la République risque deux années de prison ferme.
-----------

Montage d'Illuminati Reptilien.
 
Mais comme le faisait remarquer Guillaume Meurice, sur France Inter, il fera comme Balkany. Avec un bon kinésithérapeute, il pourra sortir rapidement de prison...
--------------

Sarkozy répond "innocent" au jeu télévisuel.

Il n'a pas corrompu ni usé de trafic d'influence....

---------------

Ouah. Ca change. On aurait pu s'attendre à un non lieu.

Non.

Un an de prison ferme.

Les président.e.s de la République ne sont plus au-dessus des lois.

--------

Nicolas Sarkozy fait appel, mais le statut de président.e de la République intouchable est terminé.

-

- Papa, j'envisage de faire une carrière dans le crime organisé.

- Dans le gouvernement ou dans le secteur privé?

- Dad, I'm considering a career in organised crime;

-Government or private sector?

 

Anticor est une association anticorruption française dont le but est de réhabiliter la démocratie représentative, promouvoir l'éthique en politique et lutter contre la corruption et la fraude fiscale.
Une victoire pour la démocratie.
Après six mois d’instruction, M Castex a enfin décidé que l’agrément d’Anticor pouvait être renouvelé. Une victoire pour Anticor, ses milliers d’adhérents, bénévoles et soutiens qui ont mené ensemble cette bataille, sans relâche depuis plus de six mois.
M Castex a fait preuve de loyauté républicaine en prenant cette décision. (…) Mais nous retenons de cette période que la décision d’agréer une association de lutte contre la corruption ne doit pas demeurer à la discrétion du gouvernement ou d’un quelconque pouvoir politique. Nous nous sommes rapprochés de Transparency International France et de Sherpa, les deux autres associations qui détiennent cet agrément, pour développer un plaidoyer, à l’occasion de l’examen prochain du projet de loi « sur la confiance dans l’institution judiciaire » afin que l’agrément relève de la compétence d’une autorité administrative indépendante, comme par exemple de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) qui est déjà chargée de contrôler les conflits d’intérêts de nos élus.
La corruption ne se voit pas.
Les lanceurs et lanceuses d'alerte les révèlent.
Eva Joly 
---------
Anticor remercie celles et ceux qui l'ont soutenue.
 
"Pour l'égalité de tous devant la loi."
 
-------------

Sarkozy, Hollande et  Macron ont "flingué" l'hôpital public.

--------------

NDLR : j’aime l’expression « passe-droit ». Il manque un E à « droit ».
 
Nicolas Sarkozy : en colère à cause d'une fête chez ses voisins, l'ancien président appelle la police.
(…) Le mari de Carla Bruni, qui a visiblement eu un passe-droit étant donné que le match au Parc des Princes était à huis-clos en raison du confinement, a dû passer de longues minutes très stressantes en fin de match.

De Sarkozy (Ensemble, tout devient possible),  à Hollande (Le changement, c'est maintenant), puis Macron  (Ensemble la France).

--------------

Olivier Véran visé par une plainte d'Anticor pour le coût de l'appli "Stop Covid".

Pour l'association, la gestion de l'application renommée "TousAntiCovid" aurait dû faire l’objet d’un marché public passé via un appel d’offres.

(…) 6,5 millions d’euros.

Annoncé le 8 avril, le développement de l’application a été présenté comme fait à titre gratuit par différentes entreprises privées, parmi lesquelles Dassault Systèmes, Capgemini, Orange ou Withings, mais L’Obs avait révélé en juin qu’une fois l’application lancée, son exploitation et sa maintenance feraient l’objet d’une facturation.

Nicolas Sarkosy est présent au foot (PSG - Lille) mais est absent à son procès.

Une du "Parisien" en mars 2021.

--------------

Procès Bygmalion:

Sarkozy sera jugé à partir de jeudi. L’ancien patron de l’UMP Jean-François Copé ne sera en revanche que témoin, malgré de nouveaux éléments à charge.

L'Humanité

NDLR: les chefs de l'UMP de l'époque se retranchent derrière le "Je ne sais pas. Je ne suis pas au courant". J-F Copé a payé de sa chute leurs magouilles. Il doit être condamné aussi.

--------------

Affaire Bygmalion : Eric Césari, « l’œil de Sarkozy », affirme toujours qu’il n’a rien vu.
(…) Rien entendu non plus. Même pas le 13 mars 2012, lorsque le sujet a été abordé lors d’une réunion au sein du parti. « Ce jour-là, je suis passé par hasard à cette réunion mais je n’étais au courant de rien. »

(…) Car, en sa qualité de directeur général, émargeant à l’époque à 12.575 euros, Eric Césari a signé et paraphé quasiment toutes les fausses factures qui ont servi à monter le dispositif financier. « Bon pour accord », indique-t-il même sur certains « engagements de dépenses ». 

 

«Mimi» Marchand, reine de la presse people, est en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire pour subornation de témoin L’enquête porte sur des faits autour de la rétractation de Ziad Takieddine dans le dossier des financements libyens.

 

Le Parisien

06 21

---------------

La patronne de l'agence de paparazzi BestImage, Mimi Marchand, a été mise en examen aujourd'hui, notamment pour "subornation de témoin", dans l'affaire du financement libyen présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a annoncé son avocate à l'AFP.

----------

Mimi Marchand mise en examen.

Médiapart.

----

Mimi Marchand mise en examen et placée sous contrôle judiciaire! LA MEILLEURE AMIE DE BRIGITTE!

En mode Macaron.

---------

L’hebdomadaire Paris Match — propriété du groupe Lagardère, au conseil de surveillance duquel siège Nicolas Sarkozy — est-il entré dans une zone grise en publiant, en novembre dernier, la rétractation de Ziad Takieddine dans l’affaire libyenne ?

Anticor

 

--------------

Mimi Marchand, cette dame qui paradait, il y a peu, au bureau de Macron à l'Elysée a été mise en examen.

---------------

"On se moque du monde!": à la barre, Nicolas Sarkozy combatif et agité au procès Bygmalion.

 

 L'ancien président de la République est accusé de financement illégal de campagne électorale

pour la présidentielle 2012.

 

(…) A la barre, Nicolas Sarkozy s'agite, pointe du doigt, se retourne pour prendre la salle à témoin:

"J'aimerais qu'on me dise en quoi ma campagne de 2012 a coûté le double de celle de 2007 ?

J'ai fait le même nombre de meetings et de villes!"

(…) Il accuse alors implicitement son ancien rival Jean-François Copé de s'être enrichi sur son dos.

Une hypothèse pourtant définitivement écartée par l'instruction.

"La mission était de tuer Médiapart".
Mimi marchand en garde à vue.
 
Réponse de Farbien Arfi: "Râté!".
 
-----
 
Affaire libyenne: Mimi Marchand conteste une détention provisoire « disproportionnée ».

 « Mimi » Marchand, patronne de l’agence BestImage, a fait appel de son placement en détention provisoire dans un volet de l’affaire de soupçons de financement libyen de la présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy, a annoncé lundi son avocate, Me Caroline Toby, à l’AFP.

« Mimi » Marchand, patronne de l’agence BestImage, a fait appel de son placement en détention provisoire dans un volet de l’affaire de soupçons de financement libyen de la présidentielle 2007 de Nicolas Sarkozy, a annoncé lundi son avocate, Me Caroline Toby, à l’AFP.

 (…) L’avocat du photographe, Me Fabien-Jean Garrigues, a confirmé à l’AFP cette « mise en examen pour des faits de corruption active qui sont fermement contestés ».

M. Valiela est connu pour avoir pris certains clichés célèbres, outre ceux de Ziad Takieddine, récemment: Mazarine Pingeot avec son père François Mitterrand, publiés dans Paris Match en 1994, ou encore des photos volées de l’idylle entre François Hollande et Julie Gayet, publiées en janvier 2014 dans Closer.

 

 
Nicolas Sarkozy.
Un an de prison.
Affaire Bygmalion.
 
NDLR: c'est fini "le président français au-dessus des lois".
---------------
Gogol Iconov 
Unusual suspect (= Suspect inhabituel).
Nicolas Sarkozy en prison.
NDLR: il est trop petit pour être en entier sur la photo....
---------
 

Niant être de simples sondeurs et avoir agi dans l’illégalité, les anciens conseillers extérieurs de  Nicolas Sarkozy à l’Élysée doivent se justifier du traitement de faveur dont ils ont bénéficié.

 

Procès des sondages de l’Élysée : Patrick Buisson et Pierre Giacometti défendent leurs honoraires.

Niant être de simples sondeurs et avoir agi dans l’illégalité, les anciens conseillers extérieurs de Nicolas Sarkozy à l’Élysée doivent se justifier du traitement de faveur dont ils ont bénéficié.

«La coutume. » « La tradition. » « L’exception élyséenne. » Ce sont les arguments utilisés par Patrick Buisson et Pierre Giacometti, deux anciens conseillers extérieurs de Nicolas Sarkozy à l’Élysée entre 2007 et 2012, pour justifier la violation du Code des marchés publics qui leur vaut d’être jugés (notamment) pour « recel de favoritisme », en compagnie de la société Ipsos France.

Article non en entier

 

Sarkozy témoignera au tribunal le 2 novembre, sans y être contraint par la force.

"La Marseillaise"

10 21

--------------- 

Nicolas Sarkozy au tribunal. 

Il y a des doutes sur ses réponses.

S'il refuse de prêter serment, il encoure 3750 euros d'amende.

Il peut invoquer le secret professionnel.

"La Marseillaise".

-------

NDLR : il a choisi la deuxième solution ! Se taire !

Invoquant la Constitution, Sarkozy a refusé de répondre au tribunal sur les sondages de l’Élysée. Ses éclairages étaient attendus, pour comprendre pourquoi Patrick Buisson et Pierre Giacometti ont bénéficié de contrats, sans appel d’offres, ni publicité.

L’Humanité.

-----------

NDLR : il est gentil, l’avocat. Nous, on ferait ça, on perdrait le procès d’avance ! Il oublie que x’est une justice de classe. Sarkozy se situe du bon côté.

"Il n'a pas fait avancer le débat de fond, mais je crois que, judiciairement, on a de plus en plus le sentiment que la justice est égale pour tous et qu'on ne peut pas s'abriter derrière des fonctions pour éviter de répondre de ses actes" Me Karsenti, avocat d’Anticor.

---------

Procès des sondages.

 

L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a tenté de se justifier sur de nombreux achats, notamment de livres anciens, effectués aux frais de sa société, Publifact.

Le Monde.

-------------

Libérer un fils Kadhafi : le projet fou au service de Sarkozy.

Le Parquet national financier (PNF) a élargi le champ de l’affaire Mimi Marchand/Takieddine à des soupçons de corruption de magistrats au Liban. Le but : faire libérer l’un des fils Kadhafi, afin que la famille de l’ancien dictateur libyen dédouane Nicolas Sarkozy.

Le parquet a requis un an de prison ferme à l’encontre de l’ex-conseiller Patrick Buisson, principal bénéficiaire des contrats passés avec l’Élysée, et six mois à l’encontre de l’ancien secrétaire général Claude Guéant, à l’origine de leur signature.

Le Monde

-------

Ancien ministre de l'Intérieur, ancien directeur de la police, ancien n°2 de l'Elysée, ancien préfet, Claude Guéant a été incarcéré à la prison de la Santé.

Médiapart.

L'ancien ministre de l'intérieur et secrétaire général de l’Élysée, Claude Guéant, a été incarcéré, à la prison de la Santé. Cette décision fait suite à la révocation de sa liberté conditionnelle dans le scandale des « primes » de la place Beauvau.

Anticor.

12 21

 

NDLR : les puissants vont en prison. Ah, quelle bonne nouvelle.

Détournement de fonds publics :

Claude Guéant, ex-ministre de l'Intérieur et ancien secrétaire général de l'Élysée sous Nicolas Sarkozy, a été incarcéré ce matin à la prison de la Santé pour non-paiement de ses dettes dans l’affaire dite des primes en liquide.

LCI

----------------------

Claude Guéant était adoré par N. Sarkozy.

Ca n'a pas du changer.

Il doit le pleurer car son serviteur zélé est en prison.

---------------------------------- 

Chute de Claude Guéant :

« Il y a un message important qui passe : il n'y a pas de citoyen au-dessus de la loi. C'est un message d'égalité devant la loi. » Elise Van Beneden, présidente d'Anticor.

NDLR : Jusqu'où mène le radinisme? En prison. Les hommes politiques, dont Guéant, ne sont plus des intouchables.

-------------------------------

-

NDLR : il se pose en victime.

La demande de remise en liberté de l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant sera examinée le 19 janvier. Il passera donc les fêtes en prison et le "vit très mal"

LCI.

---------------

Sondages Elysée :

Claude Guéant est condamné à 1 an d’emprisonnement dont quatre mois avec sursis et Emmanuelle Mignon à 6 mois de prison avec sursis sans amende.

Anticor, partie civile dans cette affaire, obtient 15000€ de dommages et intérêts.

 01 22

-----

Lire aussi:

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article