Féminicide - 7

Publié le par bmasson-blogpolitique

Défense des féminicistes:
Ils affirment que la victime l'a poussé A BOUT!
Cela ne justifie rien et excuse tout, même la mort.
------------
Jonathann Daval a été condamné à 25 ans de prison pour le meurtre d'Alexia.
 
"L'Humanité"
------------
Yvelines. Hélène vient en aide aux familles de victimes de féminicides.

Dans l'émission Ils font bouger les lignes sur France 5 le 24 novembre, Hélène, originaire des Yvelines, raconte la création de l'Union nationale des familles de féminicides.

La chaîne France 5 diffuse mardi 24 novembre un nouvel opus de l’émission d’Olivier Delacroix, Ils font bouger les lignes. L’animateur y aborde les violences conjugales à travers des témoignages de victimes ou de familles de victimes.

(…) L’association accompagne et soutient les familles, à travers de l’écoute notamment et participe aussi à la prévention par la force du témoignage et la médiatisation des féminicides.

(…) La prise en charge des enfants en question.

En attendant, malgré des progrès, les familles des victimes sont malheureusement toujours livrées à elle-même après un féminicide. Hélène constate aussi que « la prise en charge des enfants est également chaotique. »

TÉMOIGNAGE. « On n’a jamais tué par amour » : trois ans après, elle raconte le féminicide de sa sœur.

Il y a trois ans, sa sœur, Ghylaine, a été brûlée vive par son compagnon. Sandrine Bouchait se bat depuis, au sein de l’Union nationale des familles de féminicides, pour que les proches ne soient pas oubliés dans la prise en charge. Elle témoigne à l’approche de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre.

 

 

(…)  Il décidait de ce qu’elle devait manger, en quelle quantité. Ou si elle pouvait ou pas sortir avec des amis… Même quand ma sœur disait :  « Je raccroche, il arrive » je ne me suis jamais dit qu’il y avait un problème. Comme on s’appelait très souvent, j’ai pensé que ça pouvait l’agacer et qu’elle préférait abréger. Je n’ai pas du tout mesuré les signaux faibles. 

(…) Alors qu’un enfant qui entend les coups portés à sa mère et les cris, est aussi une victime. Ça ne lui fait pas rien. On sait qu’un tiers de ces enfants devient résilient, un tiers devient bourreau, un tiers devient victime.

(…)  Quand des grands-parents disent à leur petit enfant : « Papa aimait tellement maman, il ne pouvait pas vivre sans elle, c’était un accident », ce n’est pas possible. On n’a jamais tué par amour »

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/feminicide/temoignage-on-n-a-jamais-tue-par-amour-trois-ans-apres-elle-raconte-le-feminicide-de-sa-soeur-7060918

Belgique :
Faut-il inscrire le "féminicide" dans le Code pénal ?

(…)  "Je sais que c’est un terme qui fait débat, parce qu’il y a toute la question de l’égalité. Le féminicide fait référence au fait de tuer une femme parce que c’est une femme, mais je pense qu’ici on dépasse le champ du droit… Reconnaître une infraction comme le féminicide c’est la faire exister".

(..) "Un féminicide c’est un meurtre, un assassinat. On est au niveau de l’infraction la plus grave, la plus punie par le Code pénal. Il ne s’agit pas d’aggraver les choses, mais d’agir à tous les instants du problème, tant en amont qu’en aval, en essayant de l’éviter avec des personnes mieux formées sur le terrain, ou en punissant adéquatement l’auteur des faits".

"Derrière les chiffres" : dessiner pour ne pas oublier les victimes de féminicide ;

(…) "Je choisis de la mettre en image dans une situation qui la rend vivante, un hobby, ou une situation que la victime a pu vivre à un moment donné, mais qui souligne un aspect un peu cocasse, très atypique, très personnel. Et en dessous de ce portrait qui parle les qualités et les défauts de ces victimes, il y a toujours ce bandeau qui résume les circonstances de leur mort", raconte Fanny Vella.

 

(…)  "Elles peuvent s'identifier, se dire “Moi aussi je suis coquette, moi aussi je suis bosseuse, je suis gourmande. Et je vis une situation qui n’est pas normale." Ca permet de dire à ces femmes "Vous voyez jusqu'où ça peut aller ? Il faut partir". Mais aussi de sensibiliser les politiques, pour qu’ils les aident à partir."

"Féminicide" : un terme entré dans les moeurs, mais encore absent de la loi.

(…) Justement, vous expliquez dans votre note de faire attention à ne pas limiter l'emploi du mot "féminicide" au cadre des violences conjugales. Pourquoi est-ce si important ? 

Même si une grande majorité de féminicides en France sont commis dans le cadre de l'intime, que ce soit par un partenaire ou un ex, je trouve inquiétant d'occulter les autres contextes, chose que l'on fait encore fréquemment dans notre pays. Il y a une vraie difficulté à nommer "féminicides" d'autres types de crimes, notamment ceux en lien avec la prostitution.

En limitant la notion de féminicide à la sphère conjugale, on coupe avec les racines du mot qui veulent nommer un fait systémique et social. Il ne faut pas oublier que la domination masculine ne s'exerce pas uniquement dans le cadre du couple.

Les Effrontées n"acceptent pas le jugement rendu pour Alexandra Richard qui la renvoie pour dix ans 

en prison.

Les "bonnes victimes" sont celles qui prennent les coups et meurent sans se rebiffer.

NDLR: Oui à la défense des femmes agressées. La justice, la police et les services sociaux doivent faire leur boulot pour les protéger réellement.

---------------

VIDEO. Un "drame conjugal" ? Non, un "féminicide" : Caroline De Haas explique l'importance de ces mots

Pour Caroline De Haas du collectif Nous Toutes, voilà pourquoi il est important d'utiliser les bons mots.

(…)  "Imaginez, vous êtes en soirée avec des potes, et là vous avez une copine qui dit : "Oh là là, hier dans le métro j'ai été victime d'un attouchement." Et puis une heure après, vous avez une autre copine qui dit : "Oh là là, hier soir dans le métro, j'ai été victime d'une agression sexuelle." Laquelle des deux expressions parait la plus grave ?"

(…) "Évidemment que les médias, les journaux, les télés, ont une responsabilité importante. Mais chacune et chacun d'entre nous peut faire bouger les lignes", conclut-elle.

 

Féminicide : marche blanche à Bully-les-Mines en mémoire de Sandy Cucheval.

Environ 250 personnes étaient rassemblées ce samedi 28 novembre à Bully-les-Mines en mémoire de Sandy Cucheval. Cette mère de 33 ans est morte après avoir été immolée par un homme qu'elle venait de quitter. Les participants demandent au gouvernement d'agir face à ce 84e féminicide. 

(…) Sauver "toutes les autres femmes".

Mais cette marche silencieuse était aussi dédiée à toutes les victimes actuelles ou futures de violences conjugales. Dans le cortège, des participants portaient des panneaux "STOP 84e féminicide". La mère de la trentenaire a souhaité dire à ces femmes : "Défendez-vous. Parlez-en autour de vous !".

NDLR : l’alcool t le cannabis ont bon dos. La jalousie et la blessure dans leur orgueil sont certainement plus importantes.
Evry : 18 ans de réclusion criminelle pour avoir étranglé sa femme.

L’accusé, âgé de 50 ans, a été reconnu coupable du meurtre de sa femme, avec qui il était en instance de divorce, le 22 juin 2017.

(…) Ses sœurs lui ont cherché du travail, une cure, mais ça n'a pas marché. Ça n'excuse pas tout. Il est aussi impulsif et violent. Il voulait avoir une emprise sur sa femme et il l'a vue lui échapper.

(…) Sans l'alcool et le cannabis, il n'aurait pas commis ce geste. Nous ne sommes pas dans un crime de sang-froid, réfléchi. 

Pas de perpétuité pour Jonathann Daval ?

Un verdict surprenant à l'issue du procès de Jonathann Daval : 25 ans d'emprisonnement pour le meurtre de sa compagne, 25 ans sans période de sûreté..., alors que l'avocat général avait requis la perpétuité.

 

 

(…) Un féminicide odieux et la peine infligée au meurtrier paraît bien légère....

Il est probable que grâce à des remises de peine, le meurtrier sera libéré dans quelques années, 15 ans, peut-être moins ?

En France, les violences faites aux femmes se multiplient et un tel verdict ne paraît guère propice à atténuer cette tendance.

51e féminicide: une femme de 46 ans tuée par son compagnon gendarme, avec son arme de service.
Le 16 juillet dernier, une femme a été tuée de plusieurs coups tirés par une arme à feu, dans la caserne de gendarmerie de Bailleul (Nord). Il s'agit de la concubine d'un gendarme âgé d'une quarantaine d'années.

(…) Une enquête a été ouverte pour homicide aggravé. La piste du féminicide est privilégiée. La jeune femme n'avait, semble-t-il, jamais fait de signalement sur son conjoint violent.

(…) La victime venait de lui annoncer qu'elle comptait le quitter.

 

Union Nationale des Familles de Féminicide :

 

Traduction;

 

Le féminicide, c'est la mort par misogynie. 87 000 morts en un an. Pourquoi la misogynie n'est-elle pas un crime de haine ?

 

Prof Jane Monckton Smith

 

Femicide is death by misogyny. 87,000 deaths in one year. Why isn’t misogyny a hate crime?

----------------

Kabylie : Agressée par son mari, une mère de trois enfants meurt après deux semaines de coma.

 

Une mère de trois enfants a rendu l’âme vendredi 4 décembre à l’hôpital de Tizi Ouzou, après deux semaines passées dans le coma. La femme a été sauvagement agressée par son mari le 19 novembre dernier, à Oued Falli. Selon des sources locales, elle avait reçu des coups de marteau.

(…) Depuis le début de l’année 2020, plus de 48 féminicides ont été enregistrés. Un bilan qui ne concerne que les cas médiatisés.

Pour Marlène Schiappa,  les violences faites au femmes ne sont pas "tragiques".

Pas très féministe tout ça...

12 20

--------------------

Saint-Nazaire : Les policiers débarquent et empêchent un féminicide de justesse.

TENTATIVE DE MEURTRE Un homme était en train d'étrangler une femme lorsque les policiers ont pénétré dans l'appartement.

(…) Ils découvraient alors un homme accroupi sur une femme en train d’étrangler cette dernière allongée au sol. Elle avait, en outre, un vêtement enfoncé dans la bouche.

La victime, âgée de 26 ans, est saine et sauve mais très choquée. Elle a été prise en charge sur place par les pompiers.

Roselyne Bachelot prend la défense des "Grosses Têtes" : "Je continuerai de rire".

Interrogée sur l'étude de l'AJL qui pointe des propos discriminants dans l'émission de Laurent Ruquier, la ministre et ancienne sociétaire a choisi son camp.

(…)  "Il n'y a pas mort d'homme et il n'y a pas mort de femme", a-t-elle conclu lorsqu'on l'interrogeait le caractère choquant ou non de ces propos.

NousToutes répond à Roselyne Bachelot:

 
"Comment banaliser des propos incitant au viol, des propos homophobes ou racistes?"
------------
Le Havre : des militantes féministes dénoncent le machisme et les féminicides avec leurs collages.

De grandes lettres noires collées sur les murs du Havre rappellent aux passants que les violences faites aux femmes continuent. Un collectif de femmes dénoncent ainsi les féminicides et le machisme toujours présents. Rencontre.

 

(…) Cinq jeunes femmes sont à l'origine de ces collages, aujourd'hui elles sont une quarantaine de personnes à participer à cette forme d'action.

"Ca a commencé en novembre 2019 suite au féminicide de Johanna qui s'est passé au Havre. C'est un meurtre qui a touché énormément de personnes. On s'est réunies à quelques unes et on s'est dit qu'on ne pouvait pas laisser passer ça. Comment faire pour réagir? "

(…) "On se réapproprie l'espace public, on peut aller dans des endroits où l'on s'est fait insulter ou harceler. Je pense que c'est une action juste alors je n'ai pas peur".

 

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/havre/havre-militantes-feministes-denoncent-machisme-feminicides-leurs-collages-1904774

-----------------

 

Marseille. Violences faites aux femmes : une pièce de théâtre jouée en prison devant les détenus.

La compagnie de l’Éclair située à Marseille (Bouches-du-Rhône) joue une pièce de théâtre intitulée « Les maux bleus » dans les prisons afin d’aborder la question des violences faites aux femmes devant les détenus.

(…) Bourreaux, victimes et témoins

L’objectif est de comprendre ces violences pour pouvoir y mettre fin. Les autrices les évoquent aussi bien du point de vue des auteurs que des victimes, mais aussi des témoins, précise la chaîne régionale.

Pour écrire « Les maux bleus », les autrices ont travaillé avec SOS femmes et les services des droits des femmes de la ville de Marseille.

https://www.ouest-france.fr/provence-alpes-cote-dazur/marseille-13000/marseille-violences-faites-aux-femmes-une-piece-de-theatre-jouee-en-prison-devant-les-detenus-7082077

----------------

Quand un garçon est méchant avec une fille, c'est parce qu'il ne l'aime pas.

 

Un garçon ne doit pas affirmer son pouvoir sans cesse.

ONU Femmes.

------------------

Précarité, féminicides, paix : les défis des femmes d’Amérique Latine.

 

(…)  Elle a également rappelé que cette situation d’inégalité était un fléau qui détériorait quotidiennement des milliers de vies, et menait parfois à la mort. Angelica Montes Montoya a également évoqué le lien de corrélation pouvant exister entre précarité chez la femme et violences familiales.

(…) Sur les six premiers mois de l’année 2020, ce ne sont pas moins de 315 féminicides qui ont été recensés en Colombie, des chiffres qui semblent avoir été alourdis suite au confinement. 

 

(…) « Seuls 4% des signataires de l’accord de paix sont des femmes. Des décisions majeures sont prises sur la réconciliation des populations mais on n’y inclut pas les femmes, pourtant elles représentent la moitié du peuple colombien », se désole-t-elle. 

 

Au Venezuela, avec le collectif « utopix », l’anthropologue et militante féministe Aimée Zambrano Ortiz s’emploie à recenser et cartographier les féminicides, en l’absence de statistiques officielles.

 

Rosa Moussaoui

L’Humanité

---------------

Quand les femmes se défendent, parce qu'elles risquent la mort, elle vont en prison.

 

 

Combien de temps va durer cette inversion de la charge et de la faute?
 

Les Effrontées.

---------

Trois gendarmes tués, un quatrième blessé par un forcené dans le Puy-de-Dôme.
(…) Trois gendarmes ont été tués et un quatrième blessé par un forcené dans la nuit de mardi à mercredi dans un hameau isolé près de Saint-Just (Puy-de Dôme) alors qu’ils intervenaient pour des violences intra-familiales, le plus tragique événement de l’année impliquant les forces de l’ordre.

- Le GIGN sur place -

Les pompiers n’ont pu s’approcher des deux hommes qu’après plusieurs dizaines de minutes, le temps de sécuriser le périmètre. Appelé sur les lieux du drame, le Samu n’a rien pu faire pour les ranimer

 

Dans la justice, le social et la santé:
 
Détecter les signes annonciateurs.
Former initialement et en continu.
Donner des moyens supplémentaires.
 
Les Effrontées.
-----------

Graph 

Paris

"La mort balaie devant votre porte."

ou bien:

"La mort balaie la vie."

------------------

Tag 

Paris 

Place de la République

"Mort aux porcs."

NDLR: Le slogan est explicite!

-----------

3e féminicide en 2021. 
Il y en a eu 100 en 2020.
------------------------------------

Lundi 8 mars, à Argenteuil (Val d'Oise), Alisha, 14 ans, a été assassinée par son ex petit ami et sa nouvelle copine.

03 21

-------------------

Le harcèlement suite au meurtre d'Alisha.
 
Il faut la création d'un haut commissariat de lutte contre le harcèlement.
Déploiement de maisons d'accueil.
Faire appliquer la loi du 4 août 2014.
Développer des politiques publiques de santé mentale et de protection de l'enfance.
 
------------
Belgique :
"Le nombre d'infanticides et féminicides en 2021 est alarmant", alerte la secrétaire d'État Sarah Schlitz.
(…) "En 2021, il y a déjà eu 8 féminicides et 6 infanticides à la date du 19 mars, ce qui correspond à une moyenne plus de deux fois supérieure aux années précédentes." 

« Je n’aimerais pas être celui qui, le 4 septembre 2020 a décidé de classer sans suite la plainte de Magali Blandin pour « infraction insuffisamment caractérisé ». Il va falloir vivre avec ça ... »

 

Antoine Gavory, journaliste.

 

----------

 

Les beaux parents de Magali Blandin, qui a été tuée par son mari, sont soupçonnés de faire partie du « complot criminel ». Ils ont aussi été mis en examen pour « tentative de meurtre » et « complicité de meurtre par conjoint ».

 

Source La Provence.

 

------------

 

Après on dit aux femmes « mais pourquoi tu ne l’a pas quitté ? » Parce que quand on quitte on se fait tuer. Comprenez que beaucoup restent malheureusement par peur. Un dilemme entre partir et prendre le risque de se faire tuer et laisser ses enfants avec un monstre, ou rester et subir.

Aphrodite

--------------

Féminicide 
"Christelle:
Tuée par son conjoint d'un coup de fusil en présence de ses deux enfants le 29 mai 2013."
Brrr.
Ca fait froid dans le dos.
--------------
Féminicides : les comportements abusifs envers les femmes commencent dès l’adolescence.
Le Québec est secoué par une vague de féminicides, dont le dernier est survenu cette semaine.
(…) Les homicides conjugaux sont souvent précédés par d’autres événements de violence, d’où l’importance de prévenir cette violence, et ce, dès les premières relations intimes.

(…) Une hausse des féminicides peut-être reliée à la pandémie.

(…) De leur côté, les services de police enregistrent une hausse de 12 % des signalements de violence conjugale et des statistiques préliminaires montrent une augmentation de 45 % des accusations pour violence conjugale dans la province.
(…) Le confinement a aussi considérablement diminué les contacts avec l’extérieur du foyer, contribuant ainsi à l’isolement des femmes et entravant leurs possibilités de solliciter de l’aide.
(…) 63 % des filles de 3e et 4e secondaire rapportent avoir vécu au moins un épisode de violence (physique, sexuelle ou psychologique) dans leurs relations amoureuses au cours des 12 mois précédents. 
(…) Parmi ces obstacles, la méconnaissance des services d’aide et les enjeux d’accès, les craintes d’une escalade éventuelle de violence suivant le dévoilement, des ressources tangibles limitées en terme financier qui contraignent les femmes à demeurer dans une relation de violence, le manque de confiance dans un système qui aurait failli par le passé. 
(…) (Il faut) outiller les jeunes pour qu’ils développent de saines stratégies de gestion des conflits et d’auto-régulation de leurs émotions et leur capacité à obtenir de l’information lorsqu’ils vivent des difficultés dans leurs relations intimes.
(..) Les signes précurseurs doivent être pris au sérieux. Les filles et les femmes peuvent avoir l’impression de marcher sur des œufs avec leur partenaire qui, à tout moment, est susceptible exploser. Elles sentent que peu importe ce qu’elles font, ce n’est jamais suffisant ou jamais correct. 
(…) Il s’agit de proposer des modèles de masculinité et de féminité positifs et égalitaires et condamner les normes qui sanctionnent la perpétration des violences à l’égard des femmes. 
Féminicide 
24 e 
03 21
--------------

INVITÉE RTL - Dans son nouveau livre, "Tweeter ou mourir", Laura Rapp raconte le calvaire qu'elle a vécu avec son conjoint pendant cinq ans, qui l'a battait avant d'essayer de la tuer, en 2018.

----------

8 féminicides en 8 semaines, le Québec à bout.
Des milliers de personnes ont défilé dans les rues vendredi pour dénoncer les violences faites aux femmes et appeler le gouvernement à en faire plus.
Huit féminicides en huit semaines au Québec, «c’est assez!» ont crié des milliers de personnes qui ont défilé vendredi dans toute la province, notamment à Montréal, pour dénoncer les violences faites aux femmes et appeler le gouvernement à en faire plus.
(…) Des responsables des quatre organismes venant en aide aux femmes en difficulté à l’origine de la manifestation, ont appelé le gouvernement du Premier ministre québécois François Legault à en faire plus, notamment en matière de financement des maisons d’hébergement.

 

NDLR : cette plainte montre à quel point la vie d’une femme ne compte pas dans notre société. Emmanuel Macron est comme les autres hommes. Il s’en moque.

Féminicide à Lille: un homme porte plainte contre la police après le meurtre de sa sœur.

(…) Le 27 mai 2019, Nathalie Debaillie, 47 ans, est kidnappée puis sauvagement assassinée à l’aide d’un cutter à Lille (Nord). 

(…) Ce dramatique féminicide aurait pu être évité: Nathalie avait alerté à plusieurs reprises la police. Mais la menace n’a pas été prise au sérieux. Nicolas Debaillie a donc décidé de porter plainte contre la police, annonce-t-il à BFMTV ce mardi.

Anne  Bouillon, avocate:
 
"La  violence envers les femmes est structurelle dans notre société."
 
----------
 
 

 

Féminicide.
Le Havre.
Meurtre de Jani, tuée parce que femme. 
Manifestation hommage le 04 04 21
 
------------

 

Féminicide de Durtol (Puy-de-Dôme) en 2018 : 30 ans requis contre l'accusé.

(…)  "On a un homme qui ne dit jamais la même chose sur ce qui a pu faire que ce jour-là il passe à l'acte, en fait il passe à l'acte parce que sa femme va le quitter et pour lui c'est insupportable!" insiste l'avocate clermontoise. "Et ce jour-là il était lucide"

Féminicide.
Stop aux journalistes qui font des pleurnicheries et romantisent les meurtres perpétués par des hommes sur des femmes.
On ne tue pas par amour.
-------------
Féminicide.
La 34e victime a été égorgée
----------------
Meurtre d’une femme près du Havre : « Elle avait peur pour sa vie »

Meurtre. Une femme a été retrouvée morte à son domicile à Notre-Dame-du-Bec, en région havraise, jeudi après-midi. Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire. Hier, un suspect était recherché.

(…) C’est le cri du jeune homme qui a alerté le voisin d’en face : « Je suis allé voir. Un autre voisin était également sorti, il avait déjà appelé les gendarmes ». Une fois sur place, les secours n’ont rien pu faire pour sauver cette aide à domicile, installée dans la commune depuis de nombreuses années. 

(…) « Elle comptait déménager ».

Les menaces, dont elle aurait été victime et pour lesquelles elle aurait déposé plainte, auraient débuté dès le suicide de son mari, relate le voisinage. 

« Après 3 plaintes pour menaces de mort et agression en janvier, l’ex-conjoint d’Isabelle est placé en garde à vue. Sa carabine et son fusil sont saisis. Mais lui sont rendus sans explication à l’issue de la GAV. Un mois plus tard, il tire 2 fois sur Isabelle.

 

David Perrotin.

-----------------

Elle s'appelle Isabelle. Son récit glaçant, essentiel, est celui d'une survivante. Ce récit est le témoignage d'une femme qui a décidé de raconter, pour les autres, comment son ex-mari a tenté de l'assassiner. »

-----------------

Gérald Darmanin, Marlène Schiappa,  retirez les armes des conjoints violents.
Arrêtez les effets d'annonce non suivis dans la réalité.
------------
Abidos : « C’était la première fois que j’étais si près d’utiliser mon arme de service » confie un gendarme.

Le 25 avril dernier, au petit matin, à Abidos, trois jeunes gendarmes ont été confrontés à un conjoint violent qui les a menacés et a exhibé une arme. Ce dernier a été jugé à Pau ce jeudi.

« J’ai été complètement débile. Je ne sais pas du tout ce qui m’est arrivé ce soir-là…

Article non en entier.

 

 

Féminicide de Chahinez Daoud, brûlée vive.
Le criminel prend le temps de photographier la maison en feu!
---------------
Chahinez Boutaa 
Honte à l'Etat, défaillant, et aux policiers.
Chahinez Boutaa 
Inaction de la justice.
 
Chahinez Boutaa 
Inertie de l'Etat.
 
Féminicides:
Le RN n'en parle que quand ça lui est utile pour défendre ses idées sur le racisme. Sinon, il n'en parle pas.
 
Féminicides:
les armes doivent être confisquées.
 
Féminicides :
Les audits de la  justice en 2018, 2019 et 2020:
Rien ne change !
NousToutes
Féminicides :
Marlène Schiappa et Darmanin ont des mortes sur la conscience.
Les armes doivent être confisquées.
Féminicides.
Il faut un  suivi socio-judiciaire des auteurs de ces crimes.
NDLR : Embauchez! Formez!
-----------

 

2001 - AVFT - Comment les femmes sont-elles tuées?
 

Marie-Victoire Louis est une sociologue chercheuse au CNRS, intellectuelle et militante féministe spécialiste entre autres des questions des violences sexuelles faites aux femmes au travail et de la prostitution. Elle s'est notamment engagée dans les combats féministes contre le harcèlement sexuel. Elle a fondé en 1985 l'AVFT, Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail.

 

Le Droit de cuissage : France, 1860-1930 est un essai historique de la sociologue Marie-Victoire Louis paru en 1994 en France.

« Sans oublier cependant que la reconstruction historique du fait de cuissage, Marie-Victoire Louis le souligne, dépend pendant de longs siècles de sources masculines.

Retenons pour finir quelques éléments qui sont à mes yeux essentiels à une écriture de l'histoire de la différence des sexes :

(…)  Il fallut pendant des années rendre visibles les femmes dans l'histoire, puis dans un deuxième temps démontrer que l'histoire est sexuée. Dans les deux cas la dimension du conflit entre les sexes s'impose à l'analyse sans que cette dernière devienne pour autant misérabiliste. Mais la pression est forte de ne pas vouloir voir. Une nouvelle façon de nier la sexuation de l'histoire apparaît aujourd'hui alors que l'oubli tente de faire place à la mémoire : se détourner de la réalité d'oppression et d'inégalité des femmes. Là est à mes yeux l'indécence : parler du viol sans en parler. »

Critique de Geneviève Fraisse dans :

Elle a publié de nombreux textes sur les différents sujets concernant la domination masculine : syndicalisme et féminisme ; violences masculines contre les femmes, harcèlement sexuel, viols, violences intra-familiales ; violences sexuelles dans le sport ; prostitution ; parité ; critique des politiques gouvernementales françaises et internationales en matière des droits des femmes.

Féminicides.

FNVF - 11 auteurs connus de la justice - 

Réponse à Dupond-Moretti sur les insuffisances de la justice française.

--------

 

Le profil des auteurs de féminicides bien éloigné des clichés.

En se basant sur les chiffres récoltés en 2016 par les forces de sécurité, une étude décrypte le phénomène des morts violentes dans le couple et dresse un portrait de leurs auteurs.

 

 

(…) Les deux tiers des auteurs de violences ayant entraîné la mort d’un conjoint ont entre 40 et 70 ans et, en majorité, sont mariés. À 59 %, ils sont sans activité professionnelle et seulement 16 d’entre eux étaient de nationalité étrangère, dont trois ­venant de pays de l’Union européenne.

  • 2018 – « L’Humanité »

 

 

Céline Piques répond à Marlène Schiappa:

Ben non

-ordonnance de protection non respectée

-armes non confisquées

-nouvelle plainte en mars 2021 non traitée.

 

Gérald Darmanin et Marlène Schiappa, par votre inaction, vous êtes RESPONSABLES de n’avoir pas protégé cette femme

 

BFMTV

Féminicide à Mérignac: pour Marlène Schiappa, "le coupable, c'est le meurtrier avant tout"

-------------

Féminicide.

Question au Sénat.

 Dupond Moretti répond "cynisme et obscénité".

Voilà comment il voit les femmes qui défendent les victimes des meurtres. Toujours bottée en touche, la question n'est pas résolue.

------------

 

Féminicides.

 41 et 42e victimes.

Toujours pas de politique à la hauteur du problème.

NousToutes.

------------

Dupond Moretti interpellé :

 

Féminicides : « N’avez-vous pas honte de l’inefficacité de votre politique ? » tacle Laurence Garnier.

------


"Les hommes ont peur que les femmes se moquen t d'eux.
Les femmes ont peur que les hommes les tuent."
Margaret Atwood.
 

Margaret Eleanor « Peggy » Atwood, née le 18 novembre 1939 à Ottawa est une romancière, poète et critique littéraire canadienne.

Diffusée au départ sur OCS, la série "La servante écarlate" adaptée du roman de Margaret Atwood publié aux États-Unis en 1985 raconte l'histoire d'un régime théocratique et patriarcal où les femmes sont réduites à l'esclavage sexuel.


Margaret Atwood est l'auteure d'une quarantaine de livres – fiction, poésie et essais critiques.  Margaret Atwood, n'est pas seulement l'auteure de "La Servante écarlate" publié à huit millions d'exemplaires ou des "Testaments". Margaret Atwood est aussi poétesse. 

--------------------------

Hayange

Il était condamné à 1an de prison Elle avait déposé plainte contre lui pour violence

Il a demandé à pouvoir exécuter sa peine chez lui avec sa femme & petite fille

La justice a accepté malgré dangerosité Il l’a assassinée devant sa fille

On ne veut plus compter nos mortes

 

Corinne Leriche, la maman de Julie violée par les pompiers de Paris.

 

------------

 

 

Cinq féminicides en une semaine, l’Espagne s’alarme face à «un fléau machiste» «L’Espagne est en proie à un fléau machiste qui fait que des hommes tuent des femmes car elles sont des femmes et tuent leurs enfants parce qu’elles sont leurs mères»

 

 

Libération

 

-------

 

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez s'alarme d'une recrudescence des féminicides et du "fléau machiste".

 

 

France Info

 

---------------

 

Chaque Féminicide aurait pu être évité.... Nous familles de féminicides FNVF - FNVF19

demandons

 un suivi efficace des auteurs

une protection rapprochée des femmes victimes de violences

 

"On avait bien travaillé avec Christophe Castaner et Nicole Belloubet, mais avec le duo Dupond-Moretti/Darmanin, c'est la catastrophe" 

La présidente de la Fondation des femmes dénonce un "manque d'investissement" politique sur la question des féminicides.

 

NDLR : Si une femme de droite dénonce des ministres de droite, c’est que ça doit être basé sur des faits réels…

----------------

Féminicide d'Hayange : "Bien évidemment qu'il y a des dysfonctionnements", déplore l'avocate Michelle Dayan.

La présidente de l’association Lawyers For Women rappelle que toute main courante, en cas de violence conjugale, doit être automatiquement remontée au parquet. Ce qui n'a pas été le cas pour la femme de 22 ans tuée lundi en Moselle.

(…) "La plainte, une fois qu'elle est déposée, il doit y avoir en principe une garde à vue, éventuellement une confrontation et si les faits sont avérés un renvoi devant le tribunal correctionnel avec un contrôle judiciaire."

Michelle Dayan, avocate à France info.

 

(…) Faut-il créer un fichier qui recenserait toutes les violences conjugales, comme l'a évoqué Gérald Darmanin ?

En France, quand une loi n'est pas appliquée, on refait une autre loi. On a déjà un dispositif législatif qui est presque parfait. Il est remarquablement appliqué au civil. En six jours vous pouvez avoir l'expulsion du conjoint violent, une autorité parentale exclusive et protéger la victime et ses enfants. Au pénal, une des pistes serait l'application et pourquoi pas mettre en place un délai d'une semaine maximum entre le dépôt de plainte et la réponse pénale.

Féminicides

La défaillance 

"Libération" 

-------------

"Arrêtez de nous tuer, nous les femmes""
Journal de Montréal.
-------------------

RETIRER LES ARMES AUX AUTEURS AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD!!!

Sur 48 feminicides

18 auteurs ont tué par arme à feu

16 par arme blanche.

 

Sylvaine Grevin.

------------

A Metz, une femme a été tuée en pleine rue.

------------

Un pays où on assassine des gens en pleine rue impunément c’est ce qu’on appelle un pays en guerre. Mais quand c’est des femmes tuées et que les personnes qui les visent sont leur conjoint on appelle ca une fatalité, ou des loupés. Aux grands maux les grands moyens! Bougez vous!

 

Anne-Cécile Mailfert

-----------

40% soit 100 000 femmes laissées à leur propre sort. Emmanuel Macron, le gouvernement Français, la sécurité des victimes de violences conjugal ça vous intéressera quand ? Il est plus que temps de se réveiller.

 

NousToutes.

----------------

Une 50ème femme tuée cette semaine

C'est une hécatombe.

sans compter celles déjà décédées mais dont la mort n'est pas relayée par les médias ou les parquets.

Sylvaine Grevin, FNVF.

------------

NDLR : tu pars en vacances avec ton bourreau. Tu  ne reviens pas vivante !

 

Emmanuelle avait 32 ans et vivait a Sainte-Maxime. Elle a été retrouvée sans vie dans une chambre d'hôtel aux Seychelles le 27 avril dernier... Son compagnon l'a tuée par strangulation et a tenté de maquiller le féminicide en faisant passer cela pour un suicide par pendaison.

Stop Féminicides

--------------

Féminicides

50 et 51 e.

Mont-Saint-Aignan

Montpellier.

------------

NDLR : depuis le temps que l’on réclame un milliard ! Et un changement dans leurs mentalités aussi.

Violences conjugales : «Avons-nous les moyens de faire ce qui doit être fait ?» Plusieurs procureurs demandent ce lundi que chaque parquet soit doté d'assistants spécialisés ou de juristes assistants consacrés à cette «grande cause nationale».

Le Figaro

 

-----------

 

·"Nous serons incapables de stopper le flot d'images et vidéos pédocriminelles  sur le net tant que nous ne reconnaîtrons pas qu'elles sont principalement issues des violences intrafamiliales".

Mié Kohiyama

--------------

Stop Féminicides 

Sarita aurait pu mourir. Elle souhaite aussi que sa fille soit considérée comme une victime, non comme seule témoin. Une enfant traumatisée. Que l'État français protège enfin les femmes et les enfants. Les ex compagnes victimes du même agresseur n'ont pas été entendues.

-------------

Rendez-vous ce 11 Juin, tribunal judiciaire de Versailles, 7ème chambre, 14h00, pour soutenir Sarita et sa petite fille face à leur agresseur. Occupons les bancs dans les procès, faisons soutien et lutte commune en justice. Plus jamais de plainte qui disparaît !

--------------

Dans une société sexiste, on élève les garçons en leur laissant entendre qu'ils ne doivent jamais douter de leur supériorité, et on élève les filles en leur laissant entendre qu'elles doivent toujours douter d'elles-mêmes. Autant dire que les dés sont pipés dès l'enfance.

Martin Winckler

-------

Police et violences envers les femmes.

 

Seules 18% des femmes victimes vont vers les forces de sécurité.

Il faut protéger les victimes.

---------

NDLR : il faut des moyens, mais il faut du personnel formé aussi.

Lutte contre les violences conjugales : plusieurs procureurs dénoncent le manque de moyens.

France Info

----------

 

Féminicides.

La police et la justice constatent que les moyens sont insuffisants.

Le Monde 

---------

 

Féminicide

Sarita

L'Humanité 

--------------

Abattues, défenestrées, brûlées vives, battues à mort... Cinquante et une victimes sont à déplorer depuis le début de l’année. Soit une femme tous les trois jours. Police et justice regrettent des moyens insuffisants.

France Culture.

--------------

Julie Douib avait déposé 6 plaintes contre son ex conjoint pour des menaces de mort du harcèlement et des violences. Elle avait 34 ans était mère de 2 enfants.

 

---------------

 

Reprise de l'audience avec un expert en morpho-analyse pour la 1ere fois on voit des photos de la scène du crime, d'abord une photo de la chambre des enfants un lit superposé, un bureau c'est là que Bruno Garcia Cruciani a tiré la première fois sur Julie Douib

Bastia

Europe1

Marion Dubreuil.

-------------

52e Féminicide :

Une femme a été tuée par balles sous les coups de 16 heures dans le centre-ville de Monéteau (Yonne). L'auteur présumé des coups de feu a été interpellé par  les gendarmes.

-----------------

Sarita Six a fui son domicile après que son compagnon l’a poursuivie avec une hache. 2 ans plus tard, le tribunal a condamné son agresseur à 18 mois de prison avec sursis. Pas une fois, il n’a regretté les coups qu’il lui a portés.

L’Humanité

-----

[54] Lundi 14/6 à Paris (17e), une femme (39 ans) a été tuée par son ex (48 ans), en présence d'un bébé, puis il s'est suicidé. Un policier a fait la macabre découverte suite à un signalement. La piste est celle d’un féminicide suivi d'un suicide.

Féminicide par ex ou compagnon

--------------

Enquête/Violences faites aux femmes : L’Organisation CPDEFM dresse un "sombre constat" de la situation dans le district d’Abidjan.
  1. (…) 1 290 cas de mariages d’enfants (filles âgées de moins de 18 ans) enregistrés avec un pic en période de confinement environ 430 cas signalés ;
  1. (…) Le viol (commis sur des femmes) apparaît comme la violence la plus courante après les mariages forcés. Ce sont 1 121 cas enregistrés (2019-2020).
  2. () 416 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou partenaire intime au cours de ces deux dernières années.

Nous avons récemment lancé la campagne #StopTalkingStartFunding pour que les chef.fe.s d'Etat prennent des mesures ambitieuses dans la lutte contre les violences au Forum Génération Egalité qui aura lieu en juin prochain. 

Nos revendications : 
- dédier à minima 0.1% du produit intérieur brut (PIB) de chaque État à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles (actuellement, en France, on est à moins de 0,02% du PIB 
- garantir et faciliter l’accès à la justice pour les victimes.

 

NousToutes.

----------------------

Anne-Cécile Mailfert :

Une décision inédite !

Julie Douib

justice

féminicide

 

 

Agence France-Presse

Féminicide de Julie Douib: son ex-compagnon condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

------------

Julie Douib :

4 mains courantes, une plainte. "Je ne sais pas si je vais y aller, ils vont encore me prendre pour une folle", écrivait-elle par SMS peut avant sa mort à son frère, Nicolas.

Elodie Bousquet.

 

--------------

 

 

Sa propre avocate l'avait dit lors de sa plaidoirie : "il va faire appel pour faire chier le monde.

Lawra.

 

------------

 

Julie Douib avait dit à de nombreuses personnes, y compris sa famille et à la police, que son ex-partenaire allait la tuer. Qu'il avait une arme à feu. Ils ont dit qu'ils ne pouvaient rien faire jusqu'à ce qu'il la pointe sur elle, ce qu'il a fait et l'a tuée.

The guardian

 

----------------

 

Nathalie Debaillie.

C'est l'histoire d'une féminicide annoncé. Ce 27 mai 2019, la police n’intervient pas alors que l’enlèvement de Nathalie par son ex-compagnon est prouvé grâce au témoignage d'un collègue et à la caméra de surveillance du parking sur son lieu de travail.

Marie Claire.

------------

NDLR: Encore des vacances qui se terminent mal:
Le mari d’une jeune anglaise avoue son meurtre à la police.
Le pilote d’avion de 32 ans a avoué jeudi avoir tué sa femme de 20 ans, retrouvée morte en Grèce en mai. Il avait masqué son meurtre en faisant croire à un cambriolage.

(…) Choqué de la barbarie du meurtre.

Le procureur a également mis en examen vendredi Babis Anagnostopoulos pour faux témoignages et maltraitance animale. Suite à la découverte de la scène du crime, le ministre de la Protection civile, Michalis Chrysohoidis, avait affirmé être choqué de «la barbarie» de ce meurtre, et notamment du fait que la jeune femme avait été assassinée à côté de son enfant de 11 mois.

 

Féminicides.

Pourquoi ça ne s'arrête pas?

Débat avec C Marcovici, E Ronai, M Salmona.

L'Humanité

--------------

 

Cécile a déposé 20 plaintes avant de mourir;

NDR: La police et la gendarmerie n'en ont rien à faire de nous. Ils ne nous aiment pas!

------------

 

Féminicide de Marion.

Le titre du Parisien est sous estimé.

On parle de viol et de meurtre, pas d'un amoureux éconduit, mais d'un criminel qui n'aime pas les femmes.

---------------

 

Donc hier après l’effondrement de la démocratie Môssieur est allé à la samaritaine, a pris le thé avec Justine Bieber, il s’est aussi offert un petit concert de Jean Michel Jarre. Il a noté dans son journal « rien ».

Hugues Charbonneau

 

-----------

 

Hier, Emmanuel Macron rencontrait Justin Bieber et Hailey Baldwin à l'Elysée. Aujourd'hui il annule le rendez- pris avec les associations féministes pour parler de lutte contre les violences.

Depuis 2017, le président a multiplié les discours. Côté politiques publiques, par contre, c'est quasi vide.

NousToutes.

 

----------------

 

Le nombre de féminicides depuis la prise de fonction du président s’élève à plus de 600.

Stop Féminicides.

-----------

 

À 1 semaine du « Forum Génération Egalité », Emmanuel Macron n'a toujours pas reçu les associations féministes. Par contre il a le temps de rencontrer Justin Bieber

À quand des vrais actes pour faire avancer l'égalité de genre?

Générations Féministes.

---------------

Lire aussi:

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article