La liberté d'enseigner est décapitée

Publié le par bmasson-blogpolitique

 L'horreur.

Éduquer, c'est combattre l'obscurité et la monstruosité.

-----------

Un enseignant a été décapité suite à un cours sur la liberté d'expression au cours duquel il aurait montré des caricatures de Mahomet.

Samuel P, professeur d'histoire  à été décapité à Conflans-Sainte-Honorine.

-----------

Quelques réactions:

 

 

"Un enseignant garde dans les salles de classe la civilisation."

Claude Askolovitch

 

"Restons unis et solidaires face à la barbarie et au terrorisme."

Fabien Gay

 

"Horreur absolue et pensée à la communauté éducative sous le choc."

Elsa Faucillon

 

"Révolte face à un acte monstrueux."

Pierre Dharréville.

 

"Le métier d'enseignant est noble. La République doit répondre sans faillir avec la force de ses valeurs de connaissance, de tolérance, de sens des apprentissages."

Sébastien Jumel

 

 

'Un enseignant dans l'exercice de sa fonction a été assassiné par un fanatique religieux.

Révolte.'

Charlie Hebdo.

-----

Charlie Hebdo

"C'est dur d'être aimé par des cons.

Mahomet débordé par les intégristes."

 

 

Charlie Hebdo

"Tout ça pour ça."

2015

----------

 

« Quand enseigner devient un métier mortel, c’est le pronostic vital de toute la société qui est engagé. »

 

Thomas Sotto

 

----------

« Enseigner, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu. »

Montaigne

 

----------------

Le blasphème est un droit

Une liberté importante

Fondamentale même

De n’importe quel Dieu,

Quelle que soit la religion qui l’honore

Sandrine Rousseau

-----------------

Témoignage d'un élève de Conflant qui connaissait Monsieur Paty "Il faut continuer à apprendre [...] sinon les terroristes ils ont gagné."

 

------------

 

« Mais aussi ex membre du comité de campagne de Dieudonné en 2006. Il a été placé en garde à vue ce samedi matin. »

Thibaut Solano de Marianne répond à :

« Frère musulman, pro-Hamas : portrait d'Abdelhakim Sefrioui, le prédicateur à l'origine de la fronde contre Samuel Paty, l'enseignant décapité marianne.net/societe/laicite » 

---------------

Patrick Le Hyaric:

"Rien ne saurait justifier la mise à mort d'un homme.
 
L'Histoire et la Géographie éclairent le monde et permettent de s'éclairer soi-même."
 
 
 
Stéphane Peu:
 
"Dans une république laïque, il  n'y a rien de pus précieux que l'école."
-----------

L'inter syndicale appelle à manifester aujourd'hui, dimanche 18 octobre.

---------------

« Un collègue, professeur d’histoire géographie a été assassiné ; il remplissait jour après jour, aux côtés de tous les enseignants, une mission essentielle : celle de transmettre les valeurs de laïcité et de respect de l’autre par le dialogue. »

 

Société française d’histoire politique

 

-----------------

"Quand on n'aime pas un dessin, on ne tue pas les gens, on en fait un plus joli."

 

Léa, 6 ans.
----------------
 
Une de Charlie:
Aux chiottes toutes les religions.
Bible
Coran
Torah
 
----------------
 
Samuel Paty aurait été soumis à la pression de ses supérieurs.
L'Académie des Yvelines devait le sanctionner.
 
Rectificatif.
C'est l'extrême-droite qui a relayé cette rumeur.
"Libération"
 
 
---------------
 

 

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont envahi, hier, la grande place parisienne, après l’assassinat de Samuel Paty professeur à Conflans –Sainte-Honorine.  Beaucoup d’enseignants rechignent à se ranger derrière une union sacrée avec le gouvernement.

 

L’Humanité

 

----------

Appel à l'unité:
 
La gauche met en garde contre les tentatives d'instrumentalisation déjà à l'oeuvre.
 
L'Humanité.
 
------

« Pour vaincre l'islamisme, la France doit veiller à ce que tous ses citoyen-enne-s aient les mêmes droits et devoirs, que les origines ou les croyances – vraies ou supposées – et la couleur de ses citoyen-enne-s ne deviennent pas des handicaps sur le sol français. »

 

Kurdistan au féminin

 

------------

 

« L’annonce d’un Couvre-Feu à partir de 21 heures depuis samedi a provoqué l’incompréhension et la colère chez les professionnels du spectacle vivant et du cinéma. Le gouvernement reste sourd à leurs revendications. »

 

L’Humanité

---------------

 

 « On ne peut pas demander à l’Education Nationale de résoudre tous les problèmes de la société. Les professeurs ont besoin d’être soutenus par une institution qui leur permette de faire leur travail dignement. »

 

Rokhaya Diallo

-----------

Une autre forme de violence subie par les enseignant-e-s: la diffamation.

L'administration ne les protège pas, ni ne les soutient.
On peut aussi rajouter la surcharge inutile en paperasse et en enquêtes intempestives.
Tout cela pousse au suicide.
Nous sommes tou-te-s des Christine Renon.
 
J'entends parler de la noblesse du métier. Donnons et redonnons la dignité à chaque enseignant-e.
--------------
Abject.
C'est comme pour l'après 2015.
Cibler les individus qui n'appartiennent pas aux réseaux terroristes par vengeance. Et l'afficher fièrement.
---------
Témoignage chrétien.
Publication d'une Une de Charlie Hebdo, "Tout ça pour ça".
Par les temps actuels, c'est courageux.
Aucun scénariste morbide n'aurait imaginé qu'un Tchétchène viendrait en France assassiner un enseignant. Mais que font les autorités pour protéger un enseignant ou une enseignante et empêcher les passage à l'acte quand une condamnation à mort est publiée contre lui ou contre elle sur Internet? 
----------------
Ca y est. La chasse aux immigré-e-s est lancée par les racistes français-e-s.
Le prétexte est trouvé.
La boîte de Pandorre est ouverte avec ce qu'il y a de pire au fond des coeurs humains: la haine et l'absence de discussion.
---------------

"Nous sommes lucides sur le fait qu’il y a des fanatismes qui portent un projet politique et nous font les designer comme ennemis. Nous sommes au temps du deuil. Nous sommes aussi au temps de constater les dégâts produits là où République recule."

 

Sébastien Jumel

 

--------------

« Le 7/11, Samuel Paty était venu à l'Institut du monde arabe pour une formation, à la suite de laquelle un concert de musiques arabo-andalouses avait été organisé pour ses élèves, à sa demande. Nous lui rendons hommage et renouvelons tout notre soutien aux enseignants. »

 

Romain Pigenel

 

---------

« Moi ça m’a toujours choqué de voir un type accusé de viol devenir ministre de l’Intérieur, mais j’imagine qu’on peut préférer être choqué par les rayons des supermarchés avec des bonbons halal ou des sauces yakitori parce que c’est très très choquant en effet. »

Johanna Luyssen, En réponse à Gérald Darmanin sur BFmTv :

 

Gérald Darmanin: "Moi ça m'a toujours choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir un rayon de telle cuisine communautaire"

 

-----------

 

Les caricatures de Mahomet sont republiées par l’Express:

(…) La publication de caricatures blasphématoires - envers l'islam, le judaïsme ou le christianisme - n'est pas l'insulte des croyants. Mais l'exercice d'une liberté que nous nous sommes donnée, en France, fruit de notre histoire singulière et de nos valeurs séculières.

Samuel Paty

1973 - 2020

------------

 

Hommage à Samuel Paty

Professeur assassiné par un fanatique religieux.
MJCF
 
----
L'Etat a-t-il tout fait pour protéger Samuel Paty?
L'Humanité
 
----
Guillaume Meurice répond à G. Darmanin qui se plaignait de voir des regroupements communautaires alimentaires.
 
Il montre des vitrines de crêperies bretonnes regroupées à Montparnasse, Paris.
Il va falloir soit les fermer (ce à quoi s'emploie le gouvernement en matière de restauration) soit les disséminer....
---
Rokhaya Diallo agressée par Pascal Bruckner sur un plateau de télévision.
Elle aurait entraîné la mort de l'équipe de Charlie et aurait armé les bras des tueurs.
Il l'a nommée comme une "femme noire et musulmane".
NDLR: trois gros mots:
1 femme
2 noire
3 musulmane....
Soutien!
------------

Extrait de la déclaration:

La réponse adéquate, c’est, au-delà de notre émotion, le langage de la raison, de l'explication plutôt que de la diabolisation et l'application à toutes et tous des règles qui permettent déjà de sanctionner non seulement les actes délictueux, mais les déclarations qui les encouragent.
Dans une société où la concurrence entre individus est promue comme valeur suprême, où certains cherchent dans la religion un sens global à la vie, il faut faire vivre un autre imaginaire social. C'est en promouvant des valeurs de solidarité, d'égalité et de justice sociale, en combattant toutes les discriminations, par l’éducation quotidienne à l’égalité entre les femmes et les hommes, que sera asséché le terreau de l'intégrisme et que ses adeptes seront marginalisés.

La Fondation Copernic, le 20 octobre 2020

-------------

« Demain, un décret obligeant Auchan à ne diffuser que La Marseillaise et Michel Sardou non-stop et un uniforme bleu-blanc-rouge pour les caissières ? »

Loan  Nguyen en réponse à Gérald Darmanin qui n’aime pas la nourriture communautaire…

-----------

Réactions racistes après l'assassinat de Samuel Paty:
deux femmes voilées agressées à Paris,
mosquées des Montélimar, de Bordeaux visées,
Menaces d'incendie de la mosquée de Béziers.
La Croix.
--
Réponse de Charlie Hebdo à R. Ménard, aire d'extrême-droite de Béziers, qui se vante de publier leurs Unes:
"C'est dur d'être aimé par des cons."
-------

Pourvoir féministe soutient Rokhaya Diallo.

------------

Normandie:
A Caen et à Rouen.
Le conseil régional de Normandie affiche un dessin caricatural de Chaunu sur sa façade.
--------------

Les mineur-e-s qui ont accepté de l'argent facile et qui ont participé à l'assassinat de Samuel Paty commencent mal leur vie!

----------------

Arié Alimi, avocat des victimes de 2 femmes voilées agressées à Paris et de la Ligue des Droits des Humains, dénonce une ambiance délétère, dans un contexte post-attentat de Conflans.

Arié Alimi :

« On ne combat pas la violence par la violence ».

 

L’Humanité

 

------------

 

« Une vidéo que publie mediapart montre deux proches de Marine Le Pen (Frédéric Chatillon et Axel Loustau), le 10 janvier 2009, dans le cortège de Cheikh Yassine, le collectif d'Abdelhakim Sefrioui qui vient d'être dissous par le gouvernement. »

Marine Turchi

Médiapart

------------------

Dans L’Humanité :

 

Éditorial. Combattre la barbarie

Terrorisme. Entre tristesse et colère, la République se rassemble

Un prof assassiné pour avoir enseigné la liberté d’expression

Éducation. « La peur ne nous guide absolument pas ». Entretien avec Claire Guéville (Snes-FSU)

Rodrigo Arenas, coprésident de la FCPE : « L’obscurantisme n’aura jamais raison de la République »

L'émotion après l'attentat de Conflans : « C’était juste un prof qui faisait son boulot »

Mardi 20/10

« Notre travail, c’est de rendre les élèves autonomes » : Christine Guimonnet, Secrétaire générale de l’Association des professeurs d’histoire-géographie

À la Sorbonne, l’esprit des Lumières célébré entre Louis Pasteur et Victor Hugo

Jeudi 22/10

Le choc – Editorial Humanité Dimanche

Vendredi 23/10

« En ces temps obscurcis, faire rayonner l’islam des Lumières » : Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l’islam de France

Professeur-euse-s d'histoire et de géographie

Pour un hommage à Samuel Paty 

"Ils ne décapiteront pas la République."

---------------

Les Allemand-e-s observeront une minute de silence lundi.

En mémoire à Samuel Paty.

Honte à Jean-Michel Blanquer.

----------------

André Chassaigne demande que le temps d'échange après l'assassinat de Samuel Paty ait lieu.

---------------

Où l’on apprend que le ministère Blanquer a raccourci la lettre de Jaurès, supprimé trois paragraphes (défendant notamment la liberté de l’enseignant) et remplacé le mot fierté par celui de fermeté. Décidément leur liberté est une censure. Et cela se voit.

D’après un article de « Libération ».

Edwy Plenel

--------

Hommage à Samuel Paty :

la lettre de Jaurès lue ce lundi dans les établissements scolaires n’a pas été retranscrite dans son intégralité sur le site de l'Education Nationale... De nombreux enseignant-e-s interrogent : pourquoi ce découpage ?

 

La lettre de Jaurès censurée  L’Humanité a constaté qu’un paragraphe a effectivement été enlevé.

 

L’Humanité

--------------

"La rentrée sera éprouvante.
Courage.
Solidarité.
Soutien.
Revalorisation du métier."
Elsa Faucillon.
 
NDLR: ce sont des mots que l'on aimerait entendre dans la bouche de notre ministre de l'Education. On en est loin, hélas...
----------------
Des préavis de grève ont été déposés pour la rentrée.

 

La cacophonie aurait pu (du! NDLR) être évitée.
L'Hommage à Samuel Paty a été annulé à la dernière minute.
 
L'Humanité.
-----------

« De tout cœur avec les autrichiens qui vivent l’horreur d’une violente attaque terroriste à Vienne. »

 

Elsa Faucillon

------

 

Le fascisme tue aujourd'hui de Kaboul à Vienne. Il n'a pas besoin de caricatures ou de laïcité comme prétexte. Il tue ceux qui ne se plient pas à son ordre et pour terroriser.

Colette Zytnicki.

Enseignante

-----------

Des enfants en garde à vue pour des propos tenus.
La police à la place de l'éducation.
Notre pays déraille.
-------------

L’essayiste Pascal Bruckner est dans tous médias pour dire à quel point la parole de l’homme blanc est brimé.

 

QUAND BRUCKNER FAIT LE TOUR DES MÉDIAS POUR DÉFENDRE L’HOMME BLANC.
(…) Le journal Le Monde a souligné que Bruckner n’hésitait pas à raconter n’importe quoi. 

(…) Et bien-sûr, il s’en prend à Alice Coffin, la militante féministe élue à la mairie de Paris en déformant ses propos.

(…) L’homme présenté comme « un intellectuel » est de tous les combats contre le féminisme : en novembre 2013 par exemple, il signe le « Manifeste des 343 salauds ».

(…) L’essayiste, en tout cas, a pris l’avantage moral sur les féministes. Avec la couverture médiatique dont il a bénéficié, c’est lui qui qualifie et disqualifie. Il qualifie les hommes blancs de victimes, disqualifie les féministes.

Cochon 
Manège 
Troyes 
-------------
Venelles - 13 -
Hommage à Samuel Paty
-------------------
Mort de Samuel Paty : Pierre Perret fait une rare apparition télé et rend un sublime hommage au professeur décapité.
.(…)  "Je leur souhaite bon courage parce que je sais que ce n'est pas facile et les enseignants ont besoin de beaucoup de courage et de détermination.", enchaine-t-il. Il n'hésite pas à défendre l'enseignement, en déclarant que la "parole finale revient à l'enseignant qui décide ce qui doit être appris à l'école" et que "si on ne le fait pas maintenant, on le fera jamais".  Un bel hommage rendu à l'enseignant de 47 ans. 

Cochon avec l'ermite saint Antoine le Grand

Entourage du maître de Chaource

Troyes

Musée d'art de la Champagne méridionale

Cet animal, qui lui aurait été laissé par un de ses compagnons au désert,  évoque les tentations diaboliques auxquelles le saint a su résister.

Le cochon regarde le saint avec admiration.

Les temps ont bien changé.

Depuis "Balance ton porc", la question de l'éducation à l'égalité se pose à l'école. Aussi.

 

-----------

Fred Sochard

"Bonjour, je suis votre nouveau professeur de valeurs de la République" dit un policier avec sa matraque, montrant le tableau où est écrit : "Silence dans les rangs"

 

Je me suis permise de le flouter! C'est bien ce que veut le gouvernement?

 

-----------

Amnesty France alerte sur la dangerosité de la loi Sécurité globale.
Elle est dangereuse pour les libertés fondamentales.
-----------
 
Policier-ère-s flouté-e-s, citoyen-enne-s floué-e-s.
Médiapart
-------------
A quoi joue le ministère  de l'Intérieur?
Taha Bouhafs est le journaliste à l'origine de l'affaire Benalla. C'est lui qui l'a filmé pendant qu'il tabassait des manifestants.
 
Il est dans le collimateur de Darmanin et de l'extrême-droite.
---------------

 

France Culture.

La loi "Sécurité Globale" est un scandale.
Délit d'entrave dans les universités: trois ans de prison.
Cette mesure a été rajoutée en urgence pour empêcher les blocages étudiant-e-s.
-----------
Pénalisation des mobilisations étudiantes:
jusqu'à trois ans de prison pour les étudiant-e-s qui occupent leur fac!
Macron:
"Il faut parfois abandonner la liberté pour assurer la sécurité de tous et toutes!"
Dessin de Allan Barte
-----------
Punir de trois ans de prison, c'est la fin des contestations sur les campus et la porte ouverte à toutes les dérives autoritaires.
 
Université ouverte.
-----------
Au niveau mondial.
31 % des femmes sans formation et au chômage.
14% des hommes sans formation et au chômage.
ONU Femmes.
------------------
Loi Séparatisme.
Article 25.
Ce texte pourrait avoir les mêmes effets que la loi "Sécurité Globale".
 
L'Humanité.
---------------------

Pages 82 et 83, il revient sur la fierté que nous ayons inventé le principe de la laïcité qui est une « victoire sur nous-mêmes ». « Lorsqu’il est commis au nom de Dieu, cet acte « naturel » (= tuer, NDLR) prend une étrange dimension ». 

Il rend hommage aux enseignant-e-s de l’école publique qui « m’ont appris à penser par moi-même, à recevoir en héritage le monde grec ; la philosophie des Lumières, les frasques de Casanova, la Révolution de 1848, le mythe de Sisyphe ».

Page 85, il pense que Nicolas Sarkozy a ouvert un « boulevard aux intégrismes ».

Page 89, il regrette : « Trois cents enfants, dont des nouveaux-nés, enfermés dans des centres de rétention ou séparés de leurs parents en 2007. »

Page 120, il honore la mémoire de Manouchian de « L’Affiche Rouge » fusillé et magnifié par Aragon qui a repris une partie de sa lettre d’adieu. Il rappelle que la France a été et est divisée en deux, entre ceux et celles qui soutiennent ces « étrangers qui ont davantage honoré la France » et « ces bons Français qui la salissaient à Vichy ».

NDLR : Nicolas Sarkozy a quand même cité la lettre de Guy Môquet, jeune communiste ! Certainement dans un esprit de s’approprier sa gloire posthume, pensant les communistes éteint-e-s….ou de faire oublier la Collaboration française.

 

François Léotard

Ca va mal finir

Editions Grasset & Fasquelle

2008

------------------

La mort.
C’est sérieux. C’est  triste. En noire et blanche. En couleurs. Un homme, une femme.
Elle inspire. On voudrait l’apprivoiser, l’exorciser.
Elle est égyptienne, mexicaine, grecque, française, internationale.
En temps de paix. En temps de guerre. A tout âge.
En bottes, en dents, avec des trous dans la dentition, en crâne, en squelette, en embryon, avec un chapeau.
Elle est en acier, en papier, en tissu, en carton, sur les murs.
Souriante, avec un sourire carnassier, aguicheuse, défiante, menaçante, provocante,  triste, avec la faux.
Elle touche les grand-e-s, les petit-e-s.
Une goutte de sang pleure. Elle oublie l’éternité dans la musique. Il faut s’occuper.
On devra y passer.
Un jour.
Le plus tard possible…

 

Musique :

Ulv Orn Bjornsson                                              

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

------------------

Débat sur la dissolution du CCIF:

 

La Ligue des droits de l’Homme (LDH) est profondément inquiète de cette atteinte à l’Etat de droit. Elle ne peut conduire qu’à accroître les tensions et à conforter l’idée que ce sont bien toutes les personnes musulmanes qui sont ici mises en cause.

Paris, le 3 décembre 2020

Amendement de Stéphane Vasseur, du PF de Villejuif lors du congrès de 2018 :

Chers camarades,

Un e-mail envoyé à plusieurs membres du PCF en novembre 2017 m’a été transmis récemment. J’y apprends avec stupéfaction que le pôle antiracisme du Parti a auditionné le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF).

C’est un acte grave, une première dans notre Parti.

Or, le CCIF n’est pas une organisation antiraciste comme le MRAP par exemple.

C’est une association qui instrumentalise l’antiracisme pour que l’on tolère les rigoristes religieux, et plus particulièrement les tenants de l’Islam politique.

Il y a 5 ans, pour les 10 ans de l’association, de nombreux proches des Frères Musulmans ont tourné des vidéos officielles encore présentes sur la page YouTube du CCIF.

On y trouve Tariq et Hani Ramadan, les petits fils d’Hassan El Banna fondateur des Frères Musulmans. L’aîné, Hani, a été interdit de territoire en France pour ses propos antisémites et homophobes. Le plus jeune, Tariq a rédigé une thèse à la gloire de son grand-père (et est poursuivi pour viol). On y trouve également Nabil Ennasri connu pour son soutien au salafisme et bien sûr d’autres personnes du même style (ainsi que le rappeur Médine).

 

Le chanteur havrais Médine suscite la controverse sur la laïcité :

 

(…) Le rappeur revendique de ne pas s'attaquer à la laïcité républicaine à la française mais seulement à une vision "dévoyée" de celle-ci, comme si sa critique n'avait rien à voir avec celles qui avaient fait de Charlie une cible des islamistes. 

(…) Les "laïcards", les "gargouilles de la République" que pointe Médine, c'était aussi Charb. 

(…) Dans Arabian Panther, son album sorti en 2008, il rappait déjà son opinion sur le sujet, alors empreinte de moralisme : "Libertine laïcité liberticide, qui viole nos droits civiques sans préservatif". 

(…) Quand il écrit également que "Don’t Laïk est aux fondamentalismes laïques ce que les caricatures de Charlie Hebdo sont aux fondamentalismes religieux", Médine tait une chose : seuls les seconds ont tué, de Charlie au Bataclan.

(…) "Don’t Laïk, c’était inaudible, et le clip a accentué la polémique. J’ai eu la sensation d’être allé trop loin".

 

Pour ceux qui prendront la peine de lire le décret de dissolution du CCIF, l’indigence des motifs et leur fragilité juridique sautent aux yeux. Sur cette base, on peut désormais dissoudre pratiquement n’importe quelle organisation.

 

Olivier da Lage, journaliste

----------------

 « En France, il s’enracine dans un seul et monumental évènement, la Grande révolution de 1789 et ses suites immédiates et plus lointaines. Or, c’est par l’action révolutionnaire que fut instituée la République en 1792 en prenant appui sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. C’est par l’action révolutionnaire qu’elle fit son retour en 1848, et c’est par l’action révolutionnaire encore qu’elle renaquit lors de la Commune qui institua, entre autres avancées décisives, la première séparation des Eglises et de l’État et s’inspirait fortement de la première République. Et c’est par l’action et la pression socialistes que la République renaissante consolida ses bases par une série de grandes lois démocratiques garantissant les Droits de l’Homme et du Citoyen. C’est encore par l’action des masses populaires et de leurs organisations, dont le Parti communiste français qui joua un rôle décisif, que la république sut se faire démocratique, sociale et laïque, du Front populaire à la Libération en passant par la victoire de la gauche en 1981. C’est donc par l’action démocratique que la République aura gagné, en France, ce fort contenu progressiste qui s’évanouit peu à peu. »

(…) « Cette République « libérale-autoritaire » se manifeste par sa défiance perpétuelle envers des catégories de la population jugées non conformes au moule d’une république amputée de ses missions sociales et de son aspect démocratique, d’une méfiance également vis-à-vis des assemblées locales mises sous tutelle préfectorales. »

(…) « Une partie du pouvoir dont les ministres de l’intérieur et de l’éducation nationale, la droite et l’extrême droite sèment de terribles confusions. »

(…) « En France, la laïcité protège l’État des religions dans la mesure où celui-ci garantit à chaque citoyen, quelque soit ses opinions, des droits imprescriptibles, dont la liberté absolue de conscience. »

Patrick Le Hyaric

---------------

LR 
La laïcité anti musulmane n'est pas la laïcité.
C'est de la manipulation d'idées contradictoires.
--------------

"Insécurité culturelle."
Emmanuel Macron échange depuis 2014 avec Laurent Bouvet qui porte cette expression.
 

L'insécurité culturelle dans les faits.

Théorie

Dans la vie quotidienne, l'insécurité culturelle se déroule en deux étapes. Premièrement les autochtones sont obligés sous la pression des valeurs des nouveaux arrivants de changer leurs habitudes ancestrales, d'abandonner des comportements des coutumes 24. Deuxièmement, quand l'abandon de ses coutumes devient trop pénible, ils déménagent dans l'hinterland.

Critiques :

(…) L'anthropologue Régis Meyran et le sociologue Valéry Rasplus tiennent pour leur part que l'insécurité culturelle n'est ni réelle, ni même supposée et que le concept a été créé pour déplacer le débat économique sur le terrain culturel.

Pour Mourad Haddak, professeur d’histoire-géographie au collège Voltaire de Sarcelles, le développement de cette notion risque d’exacerber le face à face entre deux populations françaises les  « petits blancs (et les petites blanches, NDLR)» et les autres.

 

 

Qui est Laurent Bouvet?

 

J'ai cherché dans quel registre classer cette expression. En fait, c'est une manière détournée de parler de laïcité. Des communautés ayant des valeurs se déplaceraient pour ne pas côtoyer des communautés ayant d'autres valeurs. 

 

Proche du Parti Socialiste, il est né en 1968, et est professeur d'université en science politique.

Il devient le représentant de la gauche populaire. (?)

NDLR: il faut croire que son aura ne m'a pas atteinte. Je découvre le personnage après avoir lu l'article ci-dessus. Il faut arrêter de parler de gauche comme ça. Le fait qu'il corresponde avec Macron le classe dans la catégorie des dominants économiques. Pas de la gauche.

-----------------

Marlène Schiappa. 

L'accord entre ses vêtements et son discours anti musulman est relevé et critiqué sur Twitter.

Le béret noir et l'imperméable clair font penser à des personnages dirigeant la France pendant les heures sombres de notre histoire.

-------------

La fin de l'Observatoire de la laïcité actée malgré des soutiens affichés.
Marlène Schiappa sonne le glas de l'Observatoire de la laïcité.
(…) Face à l’incompréhension entrainée par ce rejet, notamment celle du sénateur socialiste Didier Marie qui a jugé « très étonnant à l’occasion d’un texte sur la laïcité, de signifier la fin du principal outil qui permet de la faire vivre », la ministre a expliqué qu’il était nécessaire de  « faire évoluer le portage de de la laïcité dans l’appareil d’Etat » et que la laïcité ne devrait pas « être nécessairement confiée à un observatoire ».
 
 

 

(…) « Nous n’avons pas besoin d’une "parole gouvernementale sur la laïcité", mais bien d’un conseil neutre et objectif, qui connaît notre travail et comprend nos attentes d’acteurs de terrain confrontés à des problématiques très concrètes »,

 

 

Laïcité 
Réaction après la fin de l'observatoire de la Laïcité.
Pierre Dharréville.
La Marseillaise.
---------
 
« L’Observatoire de la laïcité s’en tient au droit et n’a jamais été mis en défaut ».
Rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, le nîmois Nicolas Cadène revient sur les menaces qui planent sur l’institution après la décision de Marlène Schiappa de ne pas inscrire l’organisme dans la loi.

La Marseillaise : Avez-vous espoir que l’Observatoire de la laïcité ne soit pas supprimé ?

Nicolas Cadène : Il n’est pas impossible que l’institution soit conservée même si ça semble peu probable du fait des annonces d’une des ministres du gouvernement. Mais l’Observatoire dépend du Premier ministre qui n’a pas fait part de ses annonces définitives.

« Je fais l’objet de menaces de mort ».
Sciences Po Grenoble: «Un crash-test du débat public pour 2022».

 

En mars, la mise en cause de deux profs avait suscité un large emballement médiatique et politique. En première ligne dans cette affaire, ciblée et harcelée, la chercheuse Anne-Laure Amilhat-Szary contre-attaque. Elle s’exprime pour la première fois dans «À l'air libre».

-----------

 Toutain

"L'Apprentissage"

Alençon 

--------

La religion s'appuie sur la peur, l'ignorance et suscite la haine.

-------------------

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article