Matrimoine - 2

Publié le par bmasson-blogpolitique

NDLR : La SACEM s’y met aussi :
Un site dédié aux compositrices, pour découvrir le «matrimoine musical».
(…) «À nous musiciens et musiciennes, aucun “matrimoine” n’a été transmis, on a été biberonné à l’idée du génie du grand compositeur, toujours un homme, sans jamais s’interroger sur le répertoire des compositrices».
(…) Le site «www.presencecompositrices.com» prévoit d’ajouter 4.000 œuvres supplémentaires à l’automne, dont celles de Hildegarde de Bingen (1098-1179), sainte de l’Église catholique et l’une des premières compositrices connues.
(…) Et la plateforme compte beaucoup de compositrices issues de pays anglo-saxons, «beaucoup plus avancés dans ce domaine», précise Mme Bodin.

Parcours dans la ville d’Aix en Provence, à la découverte du Matrimoine. Place Jeanne d’Arc Aix en Provence 13100, 20 septembre 2020-20 septembre 2020, Aix-en-Provence.

 

(…) Jeanne d’Arc est elle un symbole féministe ou une icone nationaliste? Que signifient les balcons phalliques de la Place d’Albertas? Au 10 cours Mirabeau un féminicide qui ne disait pas son nom à l’époque…
Venez faire ce parcours avec nous pour avoir les réponses a ces questions.
Cette année, 2020 , c’est la 4éme édition des journées du Matrimoine organisées par osez le féminisme!13.

LES JOURNÉES DU MATRIMOINE 2020 À PARIS.

(…) Pour l'édition 2020, plusieurs compositrices concertistes sont mises à l’honneur, dont Louise Farrenc (1804- 1875), la figure de proue des Matrimoines 2020. Elle fut la première femme à avoir écrit des symphonies et la première enseignante de musique à exiger et obtenir l’égalité salariale.

https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/90486-les-journees-du-matrimoine-2020-a-paris

--------------

Exposition : « Toutes en Art » Pays de Villeneuve en Armagnac Landais – Le Pouy Villeneuve-de-Marsan.
(…) « Le mot Matrimoine n’est pas un néologisme mais apparaît en 1155 en ancien français pour désigner les biens matériels hérités de la mère.
Dès 1405, il est utilisé au sens héritage culturel des femmes par Christine De Pisan, philisophe et poétesse, première femme de lettre à vivre de sa plume, dans son livre « La cité des dames ». Il nous paraît indispensable de réhabiliter ce terme évincé pour valoriser la succession des femmes de notre histoire collective. » (Extrait Edito Catalogue Journées du Matrimoine Normandie 2019)
Les Journées du Matrimoine : Revaloriser l’héritage artistique et historique des créatrices qui ont construit notre histoire culturelle.
(…)  Avant-gardistes, ces femmes l’ont été, faisant fi des pressions sociales de leur époque, défendant la cause des femmes pour avancer sur une voie plus égalitaire et plus juste. Le Matrimoine et son inscription dans les programmes scolaires et universitaires, ainsi que dans l’espace public (au même titre que le Patrimoine), est l’une des 15 mesures exigées par le plan de déconfinement anti-sexiste du collectif Ensemble Contre le Sexisme dont HF est membre.

(…) Louise Michel, Alicia Gallienne, Renée Bocsanyi-Bodecher, Renée Vivien, Marguerite Audoux, Colette Magny, autant de figures féminines emblématiques appartenant à toutes les époques et à toutes les disciplines artistiques seront évoquées dans cette programmation et à travers elles, toutes les femmes.

Journées du patrimoine : Inauguration de la Place Françoise Sagan Deauville.
(…) A l’initiative du mouvement HF , qui œuvre pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans les secteurs des arts et des lettres, les journées du matrimoine aborde leur quatrième édition en Normandie.
Les pionnières du cinéma : conférence + film Cinéma Le Trianon Romainville.
(…) **21h : projection du film** **_Be natural, l’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché_**
Première femme réalisatrice, productrice et directrice de studio de l’histoire du cinéma, Alice Guy est le sujet d’un documentaire mené tambour battant telle une enquête visant à faire (re)connaître la cinéaste et son œuvre de par le monde.
Montpellier : les Journées du Matrimoine à retrouver mi-septembre

Le Mouvement H/F Occitanie organise à Montpellier les journées du Matrimoine les samedi et dimanche 19 et 20 septembre 2020.

 

(…) Le patrimoine renvoie à « ce qui vient des pères. » Mais, au-delà de son étymologie, ce terme traduit une triste réalité : notre culture commune est construite à 95% sur des biens artistiques masculins.

Les Journées du Matrimoine seront à retrouver le week-end du 19 et 20 septembre. Les femmes cinéastes seront mises à l’honneur le samedi 19, au cinéma Nestor Burma. À ne pas manquer : une exposition organisée avec l’association Nakawé Doc, qui lutte contre l’invisibilisation des femmes créatrices, et une projection du court-métrage « Dany » de la réalisatrice héraultaise Paula Delsol. Son film « La Dérive » (1964) sera ensuite projeté après un apéritif dînatoire.

Le dimanche, dans un lien qui reste à déterminer, l’après-midi sera consacré à des lectures d’autrices du 19e et 20e siècle, suivi de siestes musicales. Une journée organisée en collaboration avec la librairie Le Grain des Mots, et Radio Clapas.

Matrimoine

Grace O'Malley

Pirate irlandaise

Paris

1530-1603

Elle fut une pirate irlandaise qui fait aujourd'hui figure de véritable légende.

Lorsque Grace O'Malley vient au monde, l'Irlande est encore une société tribale, dont les fondements remontent à plusieurs siècles.

Célèbre en son temps, cette Irlandaise à la tête d'une flottille pirate régna, au XVI e siècle, sur tout le nord-ouest de l’Irlande.

Les souverains anglais, particulièrement la reine Elisabeth, sont de plus en plus déterminés à soumettre l'Irlande. L'étonnante Grace O'Maley, traverse cette période troublée, uniquement guidée par l'intérêt de son clan et de sa famille. Les Anglais s'acharnent contre elle. En 1594, elle décide de se rendre à Londres pour défendre sa cause auprès de la reine Elisabeth. Grace obtient la tranquillité sur ses terres pour elle et sa famille. En contrepartie elle s'engage à ne plus harceler les bateaux anglais.

Matrimoine

Nadia Murad

Noustoutes

Paris

Nadia Murad Basee Taha , née en 1993 à Kocho , en Irak, est une militante  irakienne des droits de la personne , d’origine kurde  et issue de la communauté yézidie.

Nadia Murad a passé 11 mois aux mains de DAESH, à Mossoul, en Iraq. Comme de nombreuses femmes yézidies, elle a été réduite en esclavage sexuel.

Emprisonnées, torturées, violées, Nadia Murad et Lamia Haji Bachar, ont traversé l'enfer ;

Nadia Murad est passée des chaînes de l'Etat islamique au prix Nobel de la paix.

Matrimoine

Rosa Parks

Noustoutes

Paris

Rosa Louise McCauley Parks, dite Rosa Parks, née le 4 février 1913 à Tuskegee en Alabama et morte le 24 octobre 2005 à Détroit dans le Michigan, est une femme afro-américaine,  icône du mouvement des droits civiques. .

Le 1er décembre 1955, à Montgomery, en Alabama, dans le Sud profond, Rosa Parks, couturière de quarante-deux ans, s'est, en effet, assise.

Le 1er décembre 1955, Rosa Parks, une femme noire de 42 ans, est arrêtée pour avoir refusé de céder sa place à un blanc dans un bus de l'État de l'Alabama, aux États-Unis.

-----------

Matrimoine

Noustoutes

Paris

Soeurs Mirabal

Portoricaines assassinées

Patria, Minerva et Maria Teres sont les trois sœurs assassinées en 1961.

Antonia María Teresa Mirabal Reyes de Guzmán (née le 15 octobre 1935 et morte le 25 novembre 1960 ) est une géomètre et militante dominicaine. Elle est l'une des trois sœurs assassinées par le dictateur dominicain Rafael Léonidas Trujillo.

Les trois soeurs Mirabal, ainsi que leur chauffeur, sont assassinées sur une route de montagne au coeur de l'île. 

Elle se sont soulevées contre la dictature, ont été emprisonnées, torturées puis assassinées.

 

Matrimoine

Harriet Tubman

Paris

Harriet Tubman (de son nom de jeune fille Araminta Ross) est née vers 1820 dans le comté de Dorchester (Maryland) et est décédée le 10 mars 1913 à Auburn.

Harriet Tubman, née en 1821 ou 1822 et morte le 10 mars 1913 à Auburn, est une militante en faveur de l'abolition de l'esclavage des Afro-Américains, puis militante antiraciste et féministe.

Harriet Tubman échappa à l'esclavage du Sud et devint l'une des figures majeures de l'abolitionnisme avant la guerre de Sécession. 

Harriet Tubman s'est échappée de l'esclavage dans le sud des États-Unis et est devenue une abolitionniste de premier plan jusqu'à la Guerre de Sécession.

Courageuse, déterminée et infatigable, Harriet Tubman a consacré sa vie à sauver celle des autres.

Elle est la femme qui libéra 300 esclaves.

 

Matrimoine

NousToutes

Tamara de Lempicka

Paris

Tamara Łempicka connue en France sous le nom Tamara de Lempicka, née Maria Górska le 16 mai 1898 à Varsovie et morte le 18 mars 1980 à Cuernavaca, est une peintre polonaise représentative du mouvement Art déco. 

Tamara de Lempicka est une peintre polonaise connue pour son style Art déco aux influences cubistes.

La figure de la « garçonne » est une caractéristique marquante de l'Art déco.

Elle est la fille d'avocat élevée dans un milieu privilégié.

Elle est proche de Gide ou Cocteau.

Elle a représenté le corps des femmes de façon  lisse, métallisé, le décomposant en volumes.

Il faut attendre 1972 pour qu'une exposition à la galerie du Luxembourg la redécouvre ;

---------

La Réunion.
Journées du Matrimoine au centre-ville de Saint-Paul.

Au fil d’une déambulation dans le centre-ville de Saint-Paul, sous la houlette d’un médiateur, le public rencontrera ces femmes :

– Christiane Fath
– Vie 464
– Elodie Teyssier
– Fabienne Jonca
– Claire Maréchal
– Magali Grondin …

Patrimoine & Matrimoine : la représentation des femmes dans les études d’inventaire du patrimoine en Bourgogne-Franche-Comté Dijon.
(…) Quatre thématiques sont déclinées : En couple ; Au travail ! ; Des femmes engagées ; Symboles et allégories féminines, en lien avec les études d’inventaire du patrimoine conduites sur le territoire de la Région.
(…) Elle ne comportera pas moins de 265 sites à visiter en Wallonie.

La femme à l’honneur

(…) Paris, mais aussi Bruxelles, intègrent depuis quelques années les journées du « Matrimoine » dans leur politique de reconnaissance du patrimoine. Rien de tel pour l’instant en Wallonie, mais cela devrait changer en 2021.

(…)  En Wallonie, 5.127 rues portent le nom d’un homme, contre 577 pour les femmes, selon un décompte effectué en 2018.

--------------

 

NDLR : pourquoi deux jours ? Pour la bonne conscience ? C'est à perdurer !
À Caen, des noms de rue féminisés… Pour deux jours.

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine (les 19 et 20 septembre 2020), le collectif Caen à Elles et Territoires pionniers – Maison de l’architecture Normandie apposeront 50 plaques de noms de rue dans le centre-ville qui « mettront en lumière des femmes liées à la Normandie ».

 

https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/a-caen-des-noms-de-rue-feminises-pour-deux-jours-6967157

---------------

A noter que la Cinémathèque participe également aux Journées du Matrimoine, pendant "féminin" des Journées du Patrimoine et mettant plus particulièrement les femmes dans les arts et la culture.

Le programme des Journées du Patrimoine 2020 à la Cinémathèque :

  • Soirée spéciale Yannick Bellon, dans le cadre des journées du Matrimoine, le vendredi 18 septembre : projection de deux films de la réalisatrice.

Atelier d’écriture Matrimoine…j’écris ton nom Saint-Martin-d'Hères.

(…) A partir de 14 ans.

Nombre de places limitées. Inscription souhaitée auprès des bibliothécaires.

La bal(l)ade des dames Bois de la grille, 19 septembre 2020 - 19 septembre 2020, Guyancourt.

(…) La ville de Guyancourt dévoile son Matrimoine en proposant une balade sonore autour des noms féminins de la ville. Rue Flora Tristan, école Elsa Triolet, banc Carmen Célerier,…

Plus engagé que jamais, PTYX vous donne rendez-vous les 19 et 20 septembre

pour 4 rendez-vous sur Tours, dans le cadre des journées du Matrimoine.

 

Le Matrimoine.

Notre héritage culturel est constitué de notre Patrimoine (ce qui vient des pères) et de notre Matrimoine (ce qui vient des mères). En réhabilitant la notion de matrimoine, le mot, comme les femmes qui le composent, nous nous réapproprions l’intégralité de notre héritage culturel.

 

Flers. Les premières journées du matrimoine samedi 19 et dimanche 20 septembre.

Surfant sur les journées du patrimoine, qui ont lieu ce week-end, le théâtre de la Boderie installe pour la première fois les journées du matrimoine, à Flers, dans l’Orne.

https://www.ouest-france.fr/normandie/flers-61100/flers-les-premieres-journees-du-matrimoine-samedi-19-et-dimanche-20-septembre-6971778

-----------------

Voici 7 films pour (re)découvrir Yannick Bellon, cinéaste engagée des années 70.

Hippolyte Girardot, Dominique Blanc, Emmanuelle Béart ou Pierre Arditi, s’affichent sur la filmographie de Yannick Bellon, réalisatrice singulière. Elle avait notamment signé un film choc en 1978, "L’amour Violé", et s’est distinguée en filmant des destins de femmes.

(…) Primée à Venise dès son premier film.

(…) Un film choc sur le viol en 1978.

(…) Un documentaire sur et avec Colette elle-même.

Femmes à l’honneur pour le Matrimoine.

L’égalité entre les hommes et les femmes commence par la valorisation de l’héritage des femmes dans la culture, à découvrir à l’occasion des journées du Matrimoine.

Courrier Picard (mais pas en entier)

--------------

Animation RadioSonic / Journées du Matrimoine Villeurbanne.
En partenariat avec HF Auvergne Rhône-Alpes, nous proposerons une émission radiophonique, encadrée par RadioSonic, mettant en lumière 12 portraits de femmes exposées dans le cadre des Journées du Matrimoine.
Les Journées du Matrimoine #5 : Travesties ! Montluçon.
5ème édition de ce rendez-vous traditionnel du théâtre des Îlets consacré à la mise en lumière de femmes effacées par l’histoire officielle.

 

Le Havre :

 

A côté de ce Patrimoine, qui parfois occulte le rôle et la place que les femmes ont joué dans l’Histoire, le Matrimoine doit également être montré pour valoriser l’héritage des femmes.
C’est ainsi que Le Tetris s’associe également aux journées du Matrimoine initiée par le mouvement H/F dans les arts et la culture...

 

• CONFÉRENCE :
"SORCIÈRE, NOUVELLE ICÔNE FÉMINISTE ?" •
samedi 19 septembre, 15h
 

Conférence animée par Émilie Aurat, Audrey Desanti et Juliette Grimal sur la question :

 

 Comment l’image et la figure de la sorcière et ses représentations contemporaines permet de requestionner l’image de la femme ? 

---------------

 

Caen. Journées du matrimoine et du patrimoine : les femmes à l'honneur.

Pour les journées du matrimoine et du patrimoine, le collectif Caen à Elles organise une exposition et des visites commentées en mettant les femmes à l'honneur à travers des plaques de rues portant les noms de femmes en lien avec la Normandie.

(…) L'exposition est installée dans le local de Territoires pionniers de 10 heures à 19 heures en accès libre ce week-end. Des visites commentées sont également prévues à 10 h 30 et 14 h 30, le week-end. Réservation à caenaelles@gmail.com

Profitez des Journées du patrimoine et du matrimoine à Rouen : le programme.

Les Journées du patrimoine et du matrimoine sont organisées samedi 19 et dimanche 20 septembre. Découvrez le programme et quelques idées pour en profiter dans l'agglo de Rouen.

(…) L’apport des femmes dans l’histoire.

Il s’agit de la 4e édition en Normandie et le programme s’étoffe chaque année. Objectif de ces journées : mettre en valeur l’apport des femmes dans l’histoire de la culture (artistes, intellectuelles), dont l’importance est évidemment considérable, mais qui demeure encore trop largement sous-évalué, si ce n’est négligé. 

 

(…) Matrimoine, un terme qui existe depuis le XIIe siècle.

« Le matrimoine, doit-on encore le rappeler, n’est pas un néologisme, mais un terme qui existait bel et bien par le passé, explique l’association HF Normandie, qui porte l’événement. Il apparaît en 1155 en ancien français, sous la forme de matremuine, puis matremoigne, avant de devenir matrimoine en 1408. Il désigne au départ les biens matériels et maternels, alors hérités de la mère. Dès 1405, il est utilisé par Christine de Pizan au sens d’héritage culturel des femmes dans son livre La Cité des dames. »

 

Les Journées du matrimoine racontent une autre histoire de l’art.
L'histoire de l'art n'a pas été faite que par des hommes. C'est ce qu'entendent rappeler les Journées du matrimoine qui se tiennent les 19 et 20 septembre à Paris et Montreuil en même temps que les Journées du patrimoine. Coordinatrice de l'événement et membre de l’association HF Île-de-France, Marie Guérini nous en parle.
(…) Les jeunes artistes se sentent moins isolées lorsqu’elles découvrent qu’elles ne sont pas les premières à subir des discriminations. Cela leur donne envie de participer au réveil de l’Histoire d’un point de vue féminin.

(…) Un mouvement comme #MeToo contribue à faire évoluer les mentalités, le but étant de parvenir à une société plus égalitaire et dont l’héritage fasse la part belle aussi bien au patrimoine qu’au matrimoine.

NDLR : pourquoi  les faire disparaître ? Ce serait remettre de l’ombre sur le travail et la création de nos aïeules !
Calvados. « Quand l’égalité sera là, les Journées du matrimoine disparaîtront ».

Organisées en même temps que les Journées du patrimoine, les Journées du matrimoine mettent en lumière les figures féminines de l’histoire locale et régionale, jusqu’à dimanche 20 septembre 2020. Plusieurs événements sont prévus dans le Calvados.

Ouest France

Article non en entier. Mais je le mets pour pouvoir le commenter.

 

--------------

Mettre en valeur les femmes : les "Journées du matrimoine" se tiennent ce week-end en écho aux Journées du patrimoine.
La pianiste et compositrice Louise Farrenc, la romancière Marguerite Audoux, l'autrice-compositrice et interprète Colette Magny, la journaliste et autrice féministe Hubertine Auclert... Ces femmes des arts et de la culture, méconnues ou oubliées du grand public, sont au programme de la 5e édition des "Journées du matrimoine", qui se tient les 19 et 20 septembre en écho aux Journées du patrimoine.

Lancé en 2015 par l'association HF Ile-de-France, cet événement a pour but de "mettre en valeur l'héritage des femmes" pour "gommer les inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture".
(…) Cette 5e édition a pour slogan "On n'est pas que des muses".
(…) Si les femmes sont souvent majoritaires dans les écoles de cinéma, d'architecture, de danse ou les conservatoires de musique, elles sont encore très minoritaires à la direction d'agences d'architecture, de Scènes de musiques actuelles, et de Centres chorégraphiques ou dramatiques nationaux.

Journées du Matrimoine 2020 en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

(…) Des conférences, des expositions, des spectacles permettront de réhabiliter cette année des artistes et intellectuelles telles que la poétesse Sappho, Christine de Pizan, Olympe de Gouges ou encore Joséphine Baker. 

 

Matrimoine

Aix en Provence et Marseille

OLF

Source "La Marseillaise"

---------------

L'histoire de l'art n'a pas été faite que par des hommes. C'est ce qu'entendent rappeler les Journées du matrimoine qui se tiennent les 19 et 20 septembre à Paris et Montreuil en même temps que les Journées du patrimoine.
(…) Le centre national du cinéma à Bois-d’Arcy organisera cette année ses premières journées du matrimoine en mettant à l’honneur la réalisatrice Germaine Dulac.
(…) Ce qui est nouveau par rapport aux mouvements féministes des années 70, ce sont toutes ces jeunes femmes qui bénéficient aujourd’hui du relais des réseaux sociaux. 

-------------

Le FRAC s’empare des Journées du Matrimoine à Orléans.

Les Journées européennes du patrimoine sont l’occasion de découvrir les monuments et les richesses de notre Région, souvent inaccessibles à la visite en temps normal. Avec un agenda très fourni cette année en Centre-Val-de-Loire malgré la crise sanitaire. 

(…) Alors, dans cette oeuvre de Sophie Calle, il s’agit de 265 photos d’un homme plutôt âgé, Anatoli, prises dans le transsibérien, le fameux train qui relie Moscou à Vladivostok. En fait, elle a partagé son compartiment de quatre mètres carrés avec cet homme durant tout le voyage sans que l’un connaisse la langue de l’autre. Donc, à travers ces photos, elle nous donne à voir ce qu’elle a compris de ce monsieur durant quelques jours. 

(…) Une artiste tunisienne Mouna Jemal Siala (photo ci-dessus) “Ulysse de la Hafsia” qui reproduit une mosaïque romaine du IIIe siècle représentant Ulysse et les sirènes. Pour cela elle a utilisé une technique un peu particulière qui est celle du tissage. Donc c’est entièrement fait à la main et elle reproduit sur ces petits carreaux de tissu l’effet des tesselles de la mosaïque.

(…) Il faut enfin mentionner les  textes de l’algérienne Sonia Gassemi, la benjamine de l’exposition. Il s’agit de lettres écrites fin 2019 à la demande de la Biennale de Rabat et dans lesquelles elle parlent de son quotidien et des inégalités hommes-femmes. Des textes percutants parfois très courts.

Alençon. À La Luciole, ce sont les journées du patrimoine mais aussi du matrimoine.

Mettre en avant le rôle des femmes et leur engagement dans les musiques actuelles, c'est le fil rouge de La Luciole à Alençon, à l'occasion des Journées du matrimoine.

(…) Ce sera aussi la projection du documentaire Un supplément d'âme – Billie Holiday. Cette journée s'achèvera par un concert de Small Lady Blues.

Indre-et-Loire : des bâtiments publics rebaptisés pour les Journées du "matrimoine".

(…) - La piscine municipale Bozon a pris le nom de la championne Muriel Hermine.

- L’artiste Camille Claudel a été associée au centre des congrès (anciennement Vinci).

- Enfin, l’université François-Rabelais s’est vue attribuer le nom d’Émilie du Châtelet, éminente physicienne et mathématicienne du 18e siècle.

La municipalité de Tours interpellée.

Journées du matrimoine : Paris, Marseille, Caen... Les événements à ne pas manquer

Les journées du matrimoine reviennent cette année avec une sélection d'événements féministes pour rendre hommage aux femmes qui ont marqué l'Histoire.

Le coronavirus n'aura pas raison des journées du matrimoine.

 

(…) Marseille : renommez les rue de la ville.
(…) Caen : découvrez l'oeuvre d'Alice Guy.
Les Journées du Matrimoine mettent à l'honneur l'héritage culturel féminin.

Pour la première année dans les Hauts-de-France se tiennent les Journées du Matrimoine, ce week-end, pour rappeler que la culture n'est pas qu'une histoire d'hommes. Loin de là.

 

(…) La musique du 20e siècle est-elle une affaire d'homme ? Voici une question à laquelle Cendre Osmoza et Mylène Coubronne répondent par la négative dans leur spectacle "Le déjeuner sur l'herbe".

(…) Louise Michel dans l'Oise.

(…) En attendant la représentation complète de "Louise Michel, matricule 1327" en 2021 pour les 150 ans du plus célèbre des soulèvements parisiens.

(…) Les grandes autrices dans la Somme.

(…) telles qu'Olympe de Gouges, Marguerite de Navarre ou encore Madame de Staël

Vitry-sur-Seine 

Le Kilowatt

Le lave à beau

Le lave à belle.

-----------

Compositrices oubliées : quand les musiciens se rendent compte qu'on ne leur a pas enseigné toute l'histoire.

(..) Musiciens et musiciennes essaient désormais de découvrir les compositrices méconnues.

(…) Sophie Gail, Marie Jaëll et Louise Farenc, trois compositrices du XIXe siècle.

 

(…) Mes recherches vont se porter plus particulièrement sur Marie Jaëll compositrice de la fin du XIXe siècle, ou Pauline Viardot dont Franz Liszt a vanté le génie.

 

(…) "Ces femmes ont été reléguées au rang d’épouses" explique Solène Péréda, "leurs œuvres ont été souvent pillées, ces compositrices ont été parfois humiliées, et ne font toujours pas parties de notre monde musical".

 

(…) Ils sont curieux d'en savoir plus, intrigués de découvrir les harmoniques originales d'une Cécile Chaminade (400 œuvres répertoriées) ou d'une Germaine Tailleferre.

 

 (…) L'Orchestre Régional Avignon-Provence jouera en 2021 des pièces de Sophie Gail, compositrice à succès du début du XIXe siècle.

Coup de projecteur sur le matrimoine martiniquais.

L’association Culture-Égalité profite du 150e anniversaire des événements de l’Insurrection du Sud de 1870, pour faire connaître l’histoire des femmes qui ont participé aux luttes pour la liberté. Au programme de ce mercredi soir, une lecture théâtralisée…

Culture-Égalité, association féministe, entend « défendre et promouvoir l’égalité entre les sexes ainsi que l’autonomie des femmes », ce qu’elle appelle le « matrimoine ». Ces femmes ont choisi un événement historique pour faire avancer leurs idées. Pas n’importe lequel… un événement qui permet de mettre les pleins feux sur une femme forte : Marie-Philomène Roptus, plus connue sous le nom de Lumina Sophie ou encore Surprise…

Parmi les nombreuses animations proposées, une lecture théâtralisée

 

Article non en entier

Source France Antilles

---------------

Une première en France, une rue porte le nom d’une « femme voilée ».
Quand Nadiya Lazzouni, une journaliste de 36 ans, a appris qu’une rue allait porter son nom, elle a d’abord cru à une blague. Le 18 septembre, la rue « Nadiya Lazzouni » a vu le jour à Caen. Une première en France pour une « femme voilée ».
(…) Les femmes à l’honneur ;

Objectif : apposer 50 plaques de noms de rue de femmes dans le centre-ville de Caen à côté de celles d’hommes.  A Caen, seules 3% des rues portent le nom d’une femme. « Pendant huit mois, nous avons fait un gros travail d’archives pour obtenir une liste de femmes normandes qui se sont illustrées dans un domaine particulier », explique la présidente de l’association Pauline Vanbelle.

(…) « Cette plaque est au nom de toutes les femmes qui meurent tous les 2 jours sous les coups de leurs compagnons, qui subissent le harcèlement de rue, à toutes celles discriminées sur le marché de l’emploi parce qu’elles portent un foulard », embraie la trentenaire.
Plougastel-Daoulas. Le matriarcat breton remis en question.

(…) « La pression sociale était très forte et le costume avait la fonction de se cacher du regard des autres et d’afficher sa situation familiale. Il s’agissait de se vêtir pour se définir. Salies par la maternité, elles devaient subir les relevailles pour réintégrer la communauté. Devenir femme, c’est devenir une épouse et une mère. »

 

(…) L’association propose, une fois par mois, des ateliers d’égalité pour les hommes afin d’échanger sur la sphère professionnelle et le quotidien.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plougastel-daoulas-29470/plougastel-daoulas-le-matriarcat-breton-remis-en-question-7001402

----------------

Plougastel-Daoulas. Camille Auffray expose ses portraits à Ó Ty Bio.
(…) On identifie aisément des femmes célèbres comme la militante américaine des droits civiques Rosa Park, la sculptrice Camille Claudel ou encore l’artiste peintre Frida Kahlo. « Des femmes inspirantes, des portraits que j’ai réalisés à l’occasion des journées du matrimoine »
 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plougastel-daoulas-29470/plougastel-daoulas-camille-auffray-expose-ses-portraits-a-o-ty-bio-7002598

-------------

France: Crêpe et galette, au cœur du matrimoine culinaire breton .

Ce sont en tout six expositions qui sont consacrées à la crêpe, dans le Finistère et les Côtes-d’Armor. Celle du Musée départemental breton, à Quimper, est visible jusqu’en avril 2021. 

 

(…)  Et c’est autour de la première représentation connue d’une crêperie, Marchande de crêpes, jour de marché à Quimperlé, présenté au Salon de Paris de 1866 par Jules Trayer, que tourne une partie de l’exposition 

(…) C’est vers la fin du XIXe siècle - et le départ de nombreux Bretons à Paris - que la crêpe bretonne s’est répandue en France - sa fortune ressemble un peu à celle de la pizza napolitaine, laquelle a voyagé aux États-Unis avant de conquérir le nord de l’Italie. 

(…)  La crêpe devient un emblème régional et un plat touristique par excellence - on trouve une quarantaine de crêperies à Quimper, notamment autour de la Place au Beurre.

Des Journées du matrimoine à Liège, c’est bien, mais “il s’agit de se réapproprier des concepts desquels nous sommes bien trop souvent effacées”.

Le week-end du 6 et 7 mars 2021, Liège va devenir la première ville wallonne à organiser des Journées du matrimoine. Si le projet est salué, Laura Goffart émet quelques réserves sur la façon dont il est organisé.

(…) Si, une nouvelle fois, elle félicite la démarche, elle regrette que ces femmes ne représentent qu’une partie de la population, à savoir la classe bourgeoise.

(…)  “Les Journées du matrimoine doivent être des moments où nous parlons certes du passé, mais aussi des femmes actuelles qui font nos villes, des femmes militantes qui permettent une avancée dans notre espace public.”

ROUBAIX: LA MAIRIE CRÉE UNE CARTE DU MATRIMOINE EN LIGNE.
Une carte interactive a été mise en ligne pour mettre en valeur l'histoire des femmes associées aux rues, éqiupements ou commerces de la ville de Roubaix.
La mairie de Roubaix, près de Lille, a créé et mis en ligne une carte du matrimoine de la ville.
(…) Comme celle de Gervaise Schmitt, arrêtée avec sa famille à Roubaix en novembre 1943, qui a survécu à la déportation des Tsiganes par les Nazis. Ou celle de Marguerite Boucicaut, fondatrice avec son mari du grand magasin parisien "Le Bon Marché", dont le legs à l'Assistance publique a permis la création à la fin du XIXe siècle d'une maternité à Roubaix.
(…) L'initiative rappelle celle de sept étudiantes de l'Ecole du Louvre à Paris qui avaient lancé en 2019 une carte interactive en ligne pour "rendre hommage" au matrimoine, plus de 70 oeuvres créées dans Paris par des femmes.

----------------

Les Mamans du Congo et Rrobin célèbrent le «matrimoine».
Des berceuses version électro… L’idée peut paraître surprenante, mais c’est bien le projet des « Mamans du Congo et Rrobin », un disque qui sort le 13 novembre.
#2 - Les Mamans du Congo & RROBIN - Bordel de Rap

----------------

La direction des théâtres français en 2020 : 2 femmes seulement!

------------------

Enfin un film sur Alice Guy, première réalisatrice de l'Histoire du cinéma.
Alice Guy : un nom tout simplement historique, mais encore insuffisamment mis en lumière. C'est certainement là l'opinion de la documentariste Pamela B. Green, qui prépare un biopic sur la première réalisatrice de l'Histoire du cinéma. Forcément incontournable.
(…) La cinéaste Pamela Green prépare désormais un biopic dédié à son iconique personne.
(…) Un parcours professionnel époustouflant, puisqu'il fait état d'une ascension fulgurante - de secrétaire à cinéaste et productrice - et d'une productivité folle - pas moins d'un millier de courts-métrages parcourent son oeuvre.

(…) Quant à la réalisatrice Pamela Green, elle lui avait déjà consacré un documentaire entier, raconté par Jodie Foster, en 2018 : Be Natural: The Untold Story of Alice Guy-Blaché. C'est dire si l'annonce de ce nouveau projet est prometteuse.

(…) "Les expériences féminines ne sont pas valorisées dans notre société. Des films ont été invisibilisés, voire censurés, lorsqu'ils étaient produits par des femmes. Les oeuvres d'Alice Guy, déjà à l'époque, racontaient l'expérience d'être une femme en France, de manière politique et avec humour" (Irish Brey, NDLR).

"Le matrimoine n'est pas un néologisme, mais un mot effacé par l'Histoire".

 (…) Au Moyen-Âge, lorsqu'un couple se marie, sont déclarés à la fois le patrimoine (les biens hérités du père) et le matrimoine (les biens hérités de la mère). Quelques siècles plus tard, ne restent plus que les Journées européennes du patrimoine et les agences matrimoniales... Le substantif matrimoine s'est effacé pour subsister uniquement sous forme de l'adjectif matrimonial qui se rapporte uniquement à la sphère privée du mariage. En parallèle, le patrimoine a reçu ses lettres de noblesse : le terme désigne les biens de la nation toute entière.

À Paris, les statues de femmes sont rares, mais en plus elles sont problématiques.

Autrice de "La guide de Paris", Charlotte Soulary nous emmène au cœur du matrimoine parisien à travers ses statues. Ces dernières devraient rendre hommage aux femmes qu'elles représentent, et pourtant...

(…) Olympe de Gouges, la Comtesse de Ségur ou encore Dalida... Autant de figures féminines connues pour leur talent, leur travail ou leurs avancées féministes peu visibles et mal représentées comparées à leurs homologues masculins ou aux statues de saintes et de reines.

(…) Mais là, d’un coup, le bât blesse. Maria Deraismes est présentée ainsi: “orateur éminent”. Au feutre, quelqu’un a tenté de corriger à même la pierre: “oratrice”.

(…) “Nous n’avons pas vocation à faire des statues partout, mais pour les projets à venir on aura clairement une vision plus moderne des choses”, conclut Laurence Patrice de la Mairie de Paris. Des projets qui laissent la place un peu plus belle aux femmes sont en cours dans la capitale: une bibliothèque Virginia Woolf dans le 13e, un hommage à Juliette Gréco, à Gisèle Halimi et au couple de femmes résistantes déportées revenues des camps travailler dans un centre social du 18e arrondissement, Suzanne Leclezio et Yvonne Ziegler.

Marie de France et l'extraordinaire Christine de Pizan.

Veuve à 25 ans, au lieu de se remarier ou d'enter dans un couvent, elle décide de prendre la plume et devient peut-être la première intellectuelle de langue française.

 

"Or je fus vrai homme ce n’es pas fable /

Fortune ce métier m’apprit"

 

Christine de Pizan, La Mutation de fortune.

 

Marie de France laissa dans le dernier tiers du XII ème siècle, c’est-à-dire aux tout débuts de la littérature en langue d’oil ses 12 très fameux lais, entre merveilleux et effets de réel empruntés aux légendes Bretonne.

Pourquoi il faut défendre notre matrimoine.

 

(…) On y apprend que la complexité de l’orthographe française a été choisie et voulue pour être discriminatoire et pour donner le sens de l’effort aux enfants. En 1694, dans les cahiers préparatoires du tout premier dictionnaire de l’Académie Française, il est écrit : "L’orthographe servira à distinguer les gens de lettres des ignorants et des simples femmes".

(…) Le féminisme n’est pas un mouvement pour l’éradication des hommes. Ça concerne aussi les hommes que les femmes aient les mêmes droits qu’eux, c’est une question de dignité partagée." 

(…) A l’image de Camille Claudel et de Rodinde nombreuses femmes se sont fait spolier leur œuvre par leur conjoint.

(…) Les plus grands best sellers du XVIIe sont écrits par les femmes, dont Madeleine de Scudéry qui était une incroyable romancière. 

 

On dit que le grand génie du théâtre, c’est Shakespeare... qui est sans doute une femme. Cette thèse, qui paraît incroyable, est pourtant vraisemblable. Mary Sidney, qui a tenu le plus grand cercle littéraire d’Angleterre, se serait effacée d’elle-même."

Conférence lecture – Maryse Condé : un matrimoine [en visio] Médiathèque Jean Rousselot Guyancourt.

 

Maryse Condé : un matrimoine [en visio]
Médiathèque Jean Rousselot, le mardi 30 mars à 18:00
Avec Anne-Élisabeth Halpern, maître de conférences à l’université de Reims et la Cie PMVV le grain de sable

L’écrivaine, Prix Nobel alternatif de littérature en 2018, raconte dans ses livres des vies de femmes rebelles qui sont aussi un peu la sienne.

 

Les Journées du Matrimoine à Liège, une première wallonne!

Le week-end des 6 et 7 mars 2021, les premières Journées du Matrimoine se tiendront à Liège, en écho à la Journée internationale des droits de la femme (8 mars). La Ville de Liège a prévu quatre visioconférences et deux ateliers virtuels.

(…) La congrégation des Filles de la Croix a été fondée en 1833 à Liège par Jeanne Haze et sa sœur, avec comme objectifs d’aider à la scolarité d’enfants pauvres et de dispenser des soins.

(..) Les statues de jeunes femmes ont été installées dans l’espace public liégeois depuis le 19e siècle.

(…) L’exposé abordera l’histoire de Léonie de Waha, cette femme engagée tant sur le plan de l’éducation des jeunes filles que sur celui du mouvement wallon, ainsi que le développement de l’Institut supérieur de demoiselles.

(…)  Hortense Montefiore-Bischoffsheim, une philanthrope liégeoise qui a notamment fait don de fontaines destinées aux passants, chevaux, chiens, et oiseaux, à la Ville.

La Châtre : une exposition présente trente portraits de femmes.
Réalisée par Femmes solidaires et Clara magazine, à La Châtre (Indre), l’exposition Notre Matrimoine, composée de dix-huit panneaux, met en lumière trente portraits de femmes, passant d’Olympe de Gouges à Germaine Taillefer, Barbara, Danielle Casanova, Alexandra David-Neel, également George Sand.
(…) Deux autres expositions sont tout aussi accessibles auprès de Femmes solidaires, Je ne crois que ce que je vois, pour déconstruire auprès des jeunes, les stéréotypes au niveau des médias, de la publicité, de l’orientation scolaire, de la femme au foyer et Rendons nos droits universels, les droits des femmes, la contraception et autres thèmes sont abordés.
AUF. Journée internationale des femmes : deux expositions avant-gardistes sur la transmission du legs féminin.

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, les porteurs du projet proposent deux expositions en réalité virtuelle et augmentée à la Martinique et en ligne sur les transmissions artistiques et culturelles du savoir et du savoir-faire des femmes en Amérique Latine et dans la Caraïbe.


 

Une exposition en réalité virtuelle et augmentée en ligne sur l’héritage des femmes Mapuche sera également accessible sur le site matrimoine.art.

Cette exposition fera dialoguer des photos d’archives (Museo Histórico Nacional de Chile, Museo de Arte Precolombino de Chile) et des photos contemporaines (Céline Parra, anthropologue, Chile Excepción). (…) Ces photos bénéficieront des augmentations à travers des témoignages, des vidéos, des extraits de mythes et de poèmes, pour rendre compte de l’extraordinaire fécondité de la transmission par les femmes Mapuche d’un savoir-faire ancestral.

 

Un Temps des femmes en visio tout le mois

Comme chaque année en mars, Guyancourt organise le Temps des femmes à travers différents événements culturels, mais, pour cette édition, il a fallu s’adapter et proposer une programmation en ligne.

(…)  Au programme notamment, sur la chaîne Youtube de la Ferme de Bel Ébat, une sélection de fables extraites du spectacle Les Fables de Marie de France, accueilli en résidence à la Ferme de Bel Ébat et mis en scène par Aurore Évain, rendant hommage à la poétesse Marie de France qui, « 500 ans avant l’illustre La Fontaine, […] écrit de magnifiques fables animalières inspirées d’Ésope (écrivain grec des VIIe et VIe siècles av. J.-C., et considéré comme le père de la fable, Ndlr) –, qui accorde dans ses œuvres une place inédite à la parole féminine », indique la Ville sur son site internet.

(…) Concert le 11 mars, avec Emmanuelle Bertrand au violoncelle et Pascal Amoyel au piano, qui interprètent la sonate Titus et Bérénice, de la compositrice Rita Strohl, inspirée de la tragédie de Jean Racine. 

(…) Le 23 mars, à 20 h 30, c’est une rencontre-débat en visio sur le thème Charge mentale : les mères en font-elles trop ?, qui sera proposée, avec intervention de Sonia Lebreuilly, sociologue du genre. 

SOFA : 35 ans de luttes féministes en Haïti.

   

Le 22 février 2021 ramenait les 35 ans de la SOFA (Solidarite fanm ayisyèn), issue des dynamiques et des luttes contre la dictature en 1986. Sabine Lamour, coordonnatrice de ce matrimoine, qui se fait porte-parole des rapports d’inégalités entre les hommes et les femmes, passe en revue les combats de son organisation, les rôles des organisations féministes en Haïti et l’essence de la date du 8 mars.

(…) Née des dynamiques et des luttes contre la dictature en 1986, la SOFA, avec un ancrage populaire, se table sur cinq axes de fonctionnement. « Nous les considérons comme notre cheval de bataille. Ce sont : la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, la santé des femmes, la déféminisation de la pauvreté vers une autonomisation économique réelle en lieu et place d’une autonomie factice et contrôlée, la participation politique des femmes et le renforcement organisationnel », énumère la défenseure des droits des femmes.

(…) «Pourquoi, à un certain moment l’avortement peut constituer la troisième cause de décès des femmes enceintes en Haïti ? Pourquoi les femmes font-elles partie de la population la plus pauvre du pays ? Qu’est-ce qui pousse les hommes à fuir leurs responsabilités de père à un point qu’on a été obligé d’élaborer une loi sur la paternité, la maternité et la filiation ? », s'interroge Sabine Lamour.

(…) « Il faut que les ressources soient redistribuées. Que les hommes puissent lâcher des privilèges. Ils ont peur du monde post-patriarcal. Malheureusement. Pourtant, ils n’ont aucune raison d’avoir peur. L’utopie féministe ne renvoie pas à remplacer le pouvoir des hommes par celui des femmes. Nous disons tout simplement que nous sommes l’autre moitié de l’humanité. Nous voulons notre place. Nous ne souhaitons nullement prendre la place des autres. Qu’on nous reconnaisse en tant qu’humain. Qu’on n’est pas des citoyennes de seconde zone, mais des citoyennes réelles, capables de poser les problèmes de la société et de parler de tout ce qui nous intéresse sans personne pour nous agresser ni nous rabaisser, ou qui tende à nous renvoyer vers un espace privé, à notre place. »

Une autrice oubliée :

 

Marceline Desbordes-Valmore, née le 20 juin 1786 à Douai et morte le 23 juillet 1859 à Paris, est une poétesse française.

 

Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) est une voix profondément originale du romantisme français. Ses vers qui disent l’amour, l’enfance, mais aussi la révolte contre l’injustice, ont été salués par les plus grands poètes (Lamartine, Baudelaire, Verlaine, Aragon, Bonnefoy) et chantés dans des répertoires savants ou populaires. Elle laisse aussi des récits en prose étonnants et une importante correspondance.

 

Marceline Desbordes-Valmore est aujourd'hui l'une des rares femmes poètes largement reconnue. En marge de la poésie Marceline naît en 1786 dans une famille d’artisans rapidement ruinée par la Révolution. Son père, Félix Desbordes, est un ancien peintre en armoiries devenu cabaretier après avoir été ruiné par la Révolution.

Il existe une maison de Marceline Desbordes à Douai. Elle est emmenée en 1801 en Guadeloupe par sa mère à la recherche d’une meilleure fortune. En 1803, celle-ci y meurt de la fièvre jaune, provoquant le retour de Marceline Desbordes en métropole. 

Elle devient comédienne et se produit en France et en Belgique.

Ce fut bien souvent par la voix d'hommes poètes que cette femme poète se fit une place dans l'Histoire. Etre femme et poète au XIXe siècle n’est pas chose aisée, Marceline Desbordes-Valmore en convient.  Ses vers disent l’amour, l’enfance, mais aussi la révolte contre l’injustice.

Très estimée par Charles Baudelaire, cette poétesse, dont Balzac admire aussi le talent, fut surnommée Notre-Dame-des-Pleurs en raison des deuils successifs qu'elle dut affronter. 

 

 

A la BNF

---------------

Une première au niveau national.

Le Matrimoine Afro-Américano-Caribéen (MAAC) entend contribuer à la constitution, à l’analyse et aux modalités de transmission du matrimoine artistique contemporain (littérature, arts et arts de la scène) afro-américano-caribéen.

Les premières artistes : Alexandra Deglise, Annabelle Gueredrat, Emilie Alves, Karine Benac, Estelle Butin, Joëlle  Kabyle, Lucette Salibur, Nathalie Azer, Ymelda Marie-Louise, Lyndie Caligarie, Josiane Antourel, Gaël Octavia, Daniely Franscisque, Astrid Mercier

Article non en entier.
NDLR : vous pourriez faire une étude avec le pourcentage de rues attribuées aux femmes ? Ca serait parlant et édifiant.
Faut-il débaptiser des rues du Havre au profit de noms de femmes ?

Plutôt que de ne lui attribuer qu’une simple voie privée, l’opposition municipale réclame, en vain, que la ville débaptise la place Thiers du nom de la plasticienne Louise Bourgeois. Débat autour du travail mémorial et de la place des femmes attribuée dans l’histoire.

Louise Bourgeois.
Louise Joséphine Bourgeois, née à Paris le 25 décembre 1911 et morte à New York le 31 mai 2010, est une sculptrice et plasticienne française, naturalisée américaine. Elle est surtout connue pour sa sculpture et ses installations monumentales, mais pratique également la peinture et la gravure. Elle explore des thèmes tels que l'univers domestique, la famille, le corps, notamment les organes sexuels, tout en abordant une approche qui se traduit comme une manifestation des subconscients et la réactivation de souvenirs de son enfance. Elle est proche des mouvements expressionnistes abstraits et du surréalisme, ainsi que du mouvement féministe, mais reste toute sa vie non affiliée à une mouvance particulière.

-------------

 

 

Nom de rues de femmes
21 05 1928
Paris
------------

Paris 
Plan du métro et du RER féminisé avec 444 noms de femmes.
--------
 
Bruz. Découvrir le matrimoine breton dans les cafés librairies.
Depuis 2011, la Fédération des cafés librairies de Bretagne, Calibreizh, propose une animation estivale : Bretagne j’écris ton nom, en 12 escales. Au cours de ce rendez-vous, deux comédiennes, Camille Kerdellant et Rozenn Fournier, lectrices sonores de la compagnie KF sont accompagnées par la musique suspendue d’Alain Philippe.

(…) Cette année, les autrices sont contemporaines, plusieurs d’entre elles feront une visite surprise dans les cafés librairies. L’animation se fera dans les différents départements bretons jusqu’au 11 juillet avec deux escales en Ille-et-Vilaine.

Mercredi 16 juin, à Liffré, aux Lectures vagabondes

Mercredi 7 juillet, à Bécherel, chez Ulysse à l’Ouest.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/bruz-35170/decouvrir-le-matrimoine-breton-dans-les-cafes-librairies-3efcfbcc-8cab-4f2f-89c8-b4c0953810c0

---------------

Festival Off d'Avignon : Artéphile, pour faire du Off un festival solidaire.

 (…) Une programmation divisée par deux, crise sanitaire oblige.

Afin de donner la possibilité à toutes les compagnies dont les spectacles avaient été annulés en 2020 de produire leur spectacle, il a été décidé à l’unanimité avec les compagnies de jouer 1 jour sur 2 dans un esprit de solidarité. (…) Les OFFicieuses, carte blanche aux compagnies, pourront avoir lieu, mais aussi l’accueil de l’association notre matrimoine.

(…) Enfin, du 10 au 13 juillet, à 20h30, le Réseau coopératif de production Édifier notre matrimoine, met en lumière l’héritage culturel féminin dans le spectacle vivant, en présentant 6 créations qui mettent à l’honneur des femmes qui ont façonné l’histoire du théâtre, de la littérature ou du cinéma !

 Le programme complet est disponible sur www.artephile.com 

Avec "Illustres inconnues", elles veulent sortir des Tourangelles de l'ombre.
(…) L’idée s’inscrit dans l’esprit des Journées du "matrimoine", qui prend le contre-pied des Journées du patrimoine « en valorisant les femmes qui ont contribué à l’histoire mais que l’histoire ne retient pas », résume Clémentine Rubio.

(…)  Trente profils ont été retenus dans un premier temps.

Parmi elles, Pauline-Louise Malet de Coupigny, aussi appelée comtesse de Clocheville (1805-1884). C’est elle qui a fondé l’hôpital pour enfants de Tours, qui porte le nom de son fils décédé, Gatien de Clocheville.

(…) Une féministe au château de Chenonceau au 18e siècle.

Il y a aussi Louise Dupin (1706-1799), qui a vécu au château de Chenonceau. « Elle tenait des salons littéraires et a eu des projets d’écriture sur les droits des femmes, pour l’accès à l’instruction ou à des carrières jusque-là réservées aux hommes, dévoile Clémentine Rubio. Elle a aussi rédigé un manuscrit inachevé, “ La défense des femmes et l’égalité entre les sexes ”. »

Ou encore Marie-Thérèse de Poix (1894-1970) : infirmière volontaire pendant la Première Guerre mondiale, la comtesse a notamment caché résistants et familles juives pendant l’Occupation dans le château familial de La Roche-Ploquin, à Sepmes. Arrêtée en février 1944, elle est déportée deux mois plus tard dans un camp de concentration allemand mais sera sauvée par la Croix-Rouge suédoise.
 A Clermont-Ferrand :
Projet de création du Matrimoine afro-américano-caribéen.
Le lancement de trois expositions de photographies en réalité augmentée et virtuelle donne un coup de projecteur au programme de recherche et de création Matrimoine afro-américano-caribéen (Maac).
(… Ces trois expositions sont intitulées « Matrimoine afro-américano-caribéen », « Pilquen, l'héritage des femmes Mapuche » et « Femmes d'Afrique du Sud ». Inaugurées récemment en présence des responsables scientifiques du programme réunis en visioconférence, elles sont à découvrir jusqu'au 24 septembre.
La première à la Maison internationale universitaire, 9 rue Kessler ; la deuxième à la bibliothèque de la fac de droit, 41 boulevard François-Mitterrand et la troisième à l'IADT, 51 boulevard François-Mitterrand.

 

Un Temps pour Elles : un festival pour mettre à l'honneur le matrimoine musical oublié.

 Le festival Un temps pour Elles revient enchanter notre été avec sa deuxième édition, pour nous faire découvrir des compositrices de grand talent lors de concerts organisés dans la région parisienne, à suivre également sur les réseaux sociaux. De la cantatrice Pauline Viardot à la pianiste Marie Jaëll, un véritable matrimoine musical à partager entre générations. 

(…) Ainsi le chemin des musiciens et du public croisera celui de Blanche de Castille aux abbayes de Royaumont et de Maubuisson, dont elle est la fondatrice, mais également à l’Eglise Notre-Dame-de-l’Assomption de Taverny, dont elle aurait posé la première pierre.
(…) Au programme également une Ôde à nos amis les doudous proposé par Clémentine de Couture et Anne de Fornel, qui convient petits et grands autour des oeuvres pour enfants d'Isabelle Aboulker. 
(…) Ce programme mêlant musique vocale et musique instrumentale est une re-création du trio de Charlotte Sohy, rendue possible par le travail de son petit-fils François-Henri Labey, et en présence des artistes Elsa Dreisig, soprano, Nikola Nikolov, violon, Celia Oneto Bensaid, piano, et Xavier Phillips, violoncelle.
(…) La pianiste virtuose Marie Jaëll (1846-1925). Sa version pour quatuor avec piano du quatuor en sol mineur était jusqu’à aujourd’hui inédite. 
(…) Musicienne talentueuse, Fanny Mendelssohn-Hensel aurait certainement été une des figures les plus marquantes du romantisme allemand, si elle avait été un homme.

 

Bal(l)ade des dames #2 Piscine Andrée-Pierre-Vienot, 28 août 2021-28 août 2021, Guyancourt.

Bal(l)ade des dames 2
Piscine Andrée-Pierre-Vienot, le samedi 28 août à 18:00
La Ville de Guyancourt dévoile son Matrimoine en proposant une balade sonore autour des noms féminins dans la ville(…) Munis de parapluies sonorisés, les participants déambuleront dans les quartiers de Guyancourt pour écouter les textes écrits sur ces femmes sous la direction d’Aurore Evain et mis en musique par Laurent Sellier.

Journées Européennes du Patrimoine et du Matrimoine CENTRE GENEALOGIQUE DE LOIRE ATLANTIQUE Nantes.
(…) Les bénévoles du Centre Généalogique présenteront les généalogies de
Alice MILLIAT, fondatrice de la Fédération Sportive Féminine Internationale,
Clémence LEFEUVRE, inventrice de la recette du beurre blanc,
Claire BRETECHER : autrice bandes dessinées (Les Frustrés)
Yvonne POUZIN: première praticien hospitalier en France.
Entrée libre.

Le Réseau coopératif de production ÉDIFIER NOTRE MATRIMOINE, qui met en lumière l’héritage culturel féminin dans le spectacle vivant, présente 6 créations mettant à l’honneur des femmes qui ont façonné l’histoire du théâtre, de la littérature ou du cinéma !
 
Avec le soutien de La Ferme de Bel Ébat - Théâtre de Guyancourt, Le Vivat - scène conventionnée d'Armentières, le Théâtre des Îlets - CDN de Montluçon, le Ministère de la Culture et la Ville de Montreuil.

  • LES FABLES de Marie de France – Aurore Evain, Cie La Subversive (à partir de 8 ans. Durée 40 mn).
  • LES PIONNIERES DU CINEMA – Isabelle Olivier, Cie Métamorphose (à partir de 8 ans. Durée 40 mn).
  • LES SILENCIEUSES – Nicolas Raccah et Frédérique Aït-Touati, Cie Fatale Aubaine. (A partir de 16 ans. Durée 1h20)
  • FRANKENSTEIN d’après Mary Shelley – Jérémie Sonntag et Florian Goetz,

Le manuscrit à la main de « Frankenstein » de Mary Shelley.

  •  

Le manuscrit à la main de « Frankenstein » de Mary Shelley.

 

  • LA SUPERCHERIE RECIPROQUE de Françoise-Albine Benoist – Collectif Les Herbes Folles (à partir de 12 ans. Durée 1h)
  • MARY SIDNEY, ALIAS SHAKESPEARE d’après Robin P. Williams – Aurore Evain, Cie La Subversive (à partir de 15 ans. Durée 2h).

Les Journées du Matrimoine 2021 se dérouleront les 18 et 19 septembre. 21 événements gratuits soient 39 rendez-vous à Paris et en Ile de France autour de femmes telles que Charlotte Delbo, Marguerite Durand, Blanche Peyron, Benoîte Groult, Julia Daudet, Adrienne Gorska et bien d’autres.

Le mouvement HF a été créé en 2009 à l’initiative de femmes et d’hommes travaillant dans le domaine du spectacle, de la radio et du cinéma. Son but est le repérage des inégalités entre les femmes et les
hommes dans les arts et la culture, la mobilisation contre les discriminations observées et l’évolution vers la parité. Le mouvement réunit aujourd’hui 8 collectifs sur tout le territoire.

(..) Six ans après la 1ère édition, le concept de Matrimoine se décline un peu partout en France grâce aux autres collectifs HF. Plus d’une centaine de rendez-vous seront organisés au niveau national. 

(…) Ce Matrimoine retrouvé permet aussi aux jeunes générations de se projeter dans des carrières en ayant des modèles féminins, il montre que les femmes artistes ont toujours existé.

(…) Au cours du week-end seront proposé.e.s des parcours architecturaux, du théâtre, des lectures, des performances, des spectacles – conférences ou musicaux, dans des lieux à Paris comme l’Hôtel de Ville, le Palais de la Femme, la bibliothèque Benoîte Groult, la Cité Audacieuse… mais aussi la maison d’Alphonse Daudet à Draveil ou la Maison Baschet à Gagny.

(…) D’autres femmes seront mises à l’honneur parmi lesquelles Marguerite Durand, Adrienne Gorska, Benoîte Groult, Catherine Des Roches, Anne Sylvestre…

Les Journées du Matrimoine organisées par HF Île-de-France s’ouvrent le vendredi 18 septembre, par
une soirée à la Cinémathèque française, autour de la réalisatrice Nelly Kaplan

 

 

 

L’Abribus Criel
Scène Municipale
Criel-sur-Mer.

 

(…)  Louise Colet I

Gustave Flaubert I

Mora Lenoir

Mise en scène de Patrick Verschueren

 

Tout commence lorsqu’une femme découvre la première lettre de Flaubert à Louise Colet. Comme elle aurait aimé recevoir une telle lettre ! S’engage un échange à deux voix avec un homme. Un ancien amant peut-être… Un moyen d’accéder petit à petit à la parole de Louise. Entendre l’amour passionnel mais aussi l’engagement politique, sa lutte pour la liberté des femmes, sa revendication du droit à la jouissance. 

 

(…) Sur les traces de Louise Colet à travers la correspondance de Gustave Flaubert I.

Création de la Factorie.

Atelier pour tous, en continu (3) Musée du Louvre-Lens.
Lens.
(…) En ces Journées du Matrimoine, exprimez-vous ! Comment dérouler le fil rouge du féminin dans la Galerie du temps ?
Rendez-vous au musée, pour un atelier ludique et participatif !
Gratuit, inscription sur place, jauge à 35
Marie-Rosalie Bonheur, dite Rosa Bonheur, née le 16 mars 1822 à Bordeaux et morte le 25 mai 1899 à Thomery, est une peintre et sculptrice française, spécialisée dans la représentation animalière. La gloire qu'elle connaît de son vivant faiblit rapidement après sa mort, les nouvelles tendances de la peinture en faisant bientôt une peintre surannée. À partir de 1980, des biographes l'associent aux débuts du féminisme, en raison de la vie très libre qu'elle a menée.
Culture : une mise à l'honneur du matrimoine avec le festival Rosa Bonheur.

Le festival Rosa Bonheur se déroule jusqu'au 29 août au château de By, qui avait appartenu à la peintre et sculptrice française. 

(…) Rosa Bonheur est la peintre qui a le plus vendu de son temps et pourtant, peu de personnes la connaissaient." explique Lou Brault, directrice artistique du festival.

« Femmes peintes, femmes peintres » visite guidée Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie Besançon.
(…) Dans le cadre en des journées du Matrimoine, suivez une guide-conférencière sur la place des femmes dans la peinture au fil des siècles. L’occasion d’explorer des oeuvres et des histoires encore trop méconnues du musée.
Gratuit.
Jane, Hilma, Camille et les autres… : découvrez des parcours de femmes artistes Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord (Maap) Périgueux.
(…) Les œuvres de la sculptrice Jane Poupelet (1874-1932) ainsi que le parcours de six femmes artistes seront présentés dans les salles. Des interventions musicales et des lectures auront lieu tout au long de l’après-midi dans les collections pour évoquer des musiciennes, autrices, artistes…
Gratuit. Entrée libre.

 

https://www.unidivers.fr/event/jane-hilma-camille-et-les-autres-decouvrez-des-parcours-de-femmes-artistes-musee-dart-et-darcheologie-du-perigord-maap-2021-09-18/

 

-------

Écriture et lecture par arpentage Bibliothèque Robert Desnos Montreuil.

(…) Les Parleuses organisent des séances de bouche-à-oreilles pour propager le matrimoine littéraire. Chacune s’articule autour d’un atelier d’écriture, d’un atelier de lecture par arpentage et d’une performance inédite. Pour cette 22e séance, c’est l’autrice historique Mririda N’aït Attik qui sera mise à l’honneur par l’autrice contemporaine Rim Battal.
Sur inscription.

“Elles ensembles” – Les journées du Matrimoine Les Conservatoires d’Est Ensemble Romainville.
(…) A l’occasion des 7èmes journées du matrimoine et en partenariat avec HF Ile-de-France, les conservatoires d’Est Ensemble propose un weekend « Elles Ensemble » avec des concerts, spectacles, exposition…autour des femmes artistes, compositrices et interprètes.
Entrée libre
 « Présentes » – matrimoine pour tou.te.s 49 Nord 6 Est – Fonds régional d’art contemporain de Lorraine Metz.
Présentation d’œuvres d’artistes femmes de la collection du 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine à l’Arsenal, la BAM, à la préfecture, les bibliothèques Verlaine et Jean Macé et le Musée de la Cour d’Or. Présentation d’oeuvres d’artistes femmes de la collection du 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine, dans plusieurs lieux publics de la ville de Metz Artistes : Marta Caradec, Armelle Caron, Dora García, Joséphine Kaeppelin, Isabelle Krieg, Myriam Librach, Véra Molnar, Liliana Motta, Graciela Sacco. Toutes les œuvres du Frac Lorraine installées sur le long terme dans les lieux publics messins ont été réalisées par des artistes hommes, sauf une ! 
(…) Elles investissent, sur le long terme, la Préfecture, l’Arsenal, la BAM, les médiathèques Verlaine et Macé, le Musée de la Cour d’Or, ainsi que la cour et le jardin du Frac Lorraine. Ce projet, intitulé Présentes, reprend le titre de l’ouvrage de Lauren Bastide portant sur les femmes dans l’espace public (Allary Editions, 2020). Il s’empare de plusieurs sites du patrimoine messin pour participer à la réécriture inclusive de l’histoire de l’art et faire surgir d’autres paroles dans les lieux publics.
Gratuit. Entrée libre.
Journée européenne du matrimoine 2021
Autre lieu
Genève.
Les Journées européennes du patrimoine (JEP) se déclinent cette année autour du thème « _Gewusst wie – Faire et savoir-faire – Saper fare – Savair co far_ » Programme 2021
Le vendredi 10 septembre, les JEP se déclinent au féminin avec la toute première **Journée du matrimoine** organisée en Suisse afin de promouvoir une vision mixte et égalitaire de l’héritage.
Seine-et-Marne. Le matrimoine rayonne au château Rosa Bonheur.

Jusqu'au 5 septembre, le festival Rosa Bonheur, dans les jardins du château de By, va faire résonner des voix oubliées, celles de compositrices et de metteures en scène.

 

(…) « L'idée c'est aussi d'attirer les jeunes, notamment avec la féerie lyrique « La belle au bois dormant », un opéra plein d'humour joué en plein milieu de la forêt et dans lequel la belle au bois dormant se réveille avec 300 ans de retard, poursuit la propriétaire du château. »

Katherine Brault

«Matrimoine»: le féminisme à toutes les époques.
Emplie d’authenticité et de sages conseils, Matrimoine se présente comme une série documentaire posant un regard sur le féminisme intergénérationnel. À travers huit épisodes d’une dizaine de minutes, on apprend à découvrir des femmes ainsi que les combats qui ont parsemé le chemin de leurs courtes et moins courtes vies.
(…) On oublie parfois que chaque humain — ici humaine — possède une vie aussi complexe que la nôtre ainsi que des combats bien réels. Cette production québécoise remet les pendules à l’heure tout en rappelant au public que la vie est bien courte.
L’Île aux femmes – Chroniques du Matrimoine breton Archives Départementales d’Ille et Vilaine Rennes.

(…) L’Île aux femmes – Chroniques du Matrimoine breton est une série radiophonique qui vous invite à redécouvrir ces femmes artistes et créatrices méconnues qui ont aussi fait l’histoire de la Bretagne.

Archives Départementales d’Ille et Vilaine 1 rue Jacques Léonard, 35000, Rennes Rennes Quartiers Nord-Ouest Ille-et-Vilaine.

Les Parleuses : les voix du matrimoine littéraire.
(…) Valérie Solanas, Gabrielle Wittkop, Sei Shònagon, Paulette Nardal. Ces noms ne vous disent rien ? C’est normal, ces écrivaines comptent parmi les grandes oubliées de la littérature mondiale.
(…) Dans leur bibliothèque, elle découvre How to Suppress Women’s Writing [Comment effacer l’écriture des femmes, NDLR], un essai de l’écrivaine américaine de science-fiction Joanna Russ publié en 1983, jamais traduit en français.

(…) Un dialogue s’est noué entre Ïan Larue, qui venait de sortir Libère-toi cyborg ! dans la collection Sorcières chez Cambourakis, et l’américaine James Tiptree [1915-1987, NDLR].

(…) Aurélie Olivier (…) s’est plongée avec bonheur dans les univers de la romancière québécoise Hélène Monette (1960-2015) ou de la poétesse belge Yvonne Sterk (1920-2012).

(…) J’ai choisi de raconter Violette Leduc, très étudiée dans le monde universitaire, mais peu connue du grand public, explique Estelle-Sarah Bulle. 

(…) Lucie Baratte a quant à elle porté son choix sur une précieuse du XVIIe siècle, Marie-Catherine d’Aulnoy.

 Les Parleuses, à écouter sur le site litterature-etc.com, et sur Soundcloud.

Le concert "Femmes Majeures" met en avant des compositrices femmes du passé et du présent injustement négligées et oubliées.

Nous vous présentons:

Mel Bonis, Édith Canat de Chizy, Henriette Renié et Graciane Finzi

 

Le 06 août à 20H au festival Les Grandes Heures de Cluny

 

----------------

 

Journées du Matrimoine : projection de film, débats, arpentages, lectures… à la gare et alentours Baraque à Mélies,Gare,23500 Felletin Felletin.
(…) Journées du Matrimoine : projection de film, débats, arpentages, lectures… à la gare et alentours
du vendredi 17 septembre au samedi 18 septembre à Baraque à Mélies, Gare, 23500 Felletin
Gratuit. Entrée libre.
L’association artistique « Quartier Rouge » organise les journées du Matrimoine, et propose une programmation de films, d’écoutes, d’échanges autour de la notion de matrimoine.
Parcours guidé à travers la ville de l’exposition « Présentes » – Matrimoine pour tou.te.s L’Arsenal – cité musicale Metz.
(…) À l’occasion des journées du Matrimoine, les œuvres de neuf femmes artistes sont présentées, rééquilibrant ainsi la visibilité des femmes. Elles investissent, sur le long terme, la Préfecture, l’Arsenal, la BAM, les médiathèques Verlaine et Macé, le Musée de la Cour d’Or, ainsi que la cour et le jardin du Frac Lorraine.
Gratuit. Sur inscription.
De grand-mère en petite-fille.
Sept grands-mères et sept jeunes femmes, issues de cultures différentes. Une myriade d’anecdotes, de souvenirs et de conseils échangés entre deux époques différentes, voilà ce que propose Matrimoine, websérie présentée dès ce vendredi sur le site de TV5.

(…) « L’histoire du Québec est souvent racontée d’une même façon, mais quand on s’intéresse aux histoires personnelles comme on l’a fait, on se rend compte qu’il y a de nombreuses histoires, en fait », ajoute Ariel St-Louis Lamoureux.

Les femmes compositrices à l’honneur, carte blanche aux musiciens de l’Orchestre national de Metz 49 Nord 6 Est – Fonds régional d’art contemporain de Lorraine Metz.
(…) Dans le cadre des Journées du matrimoine, carte blanche aux musiciens de l’Orchestre national de Metz. Violons Emilien Hu, Takeshi Takezawa Alto Laurent Tardif Violoncelle Barbara Chavey Germaine Tailleferre (1892-1883) – Quatuor à Cordes (1919) Claude Debussy (1862-1918) – Quatuor à cordes en sol mineur op. 10 (1893).
Gratuit. Entrée libre.
BALADE CONTEE “LES FEMMES DU CIMETIERE VIEUX” Béziers Béziers.
(…) L’inventaire précis nous révèle qu’il y a autant de femmes que d’hommes inhumés en ce lieu. Qui sont elles? Qu’ont-elles à nous raconter? Découvrez ce site historique majeur sous un nouvel angle et suivez la première visite du “matrimoine” de Béziers!
(…) Le Cimetière Vieux est un véritable instantané de la société bourgeoise de Béziers au XIXe et début du XXe siècle, société dans laquelle les femmes avaient toute leur place. Découvrez ce site historique majeur sous un nouvel angle et suivez la première visite du “matrimoine” de Béziers!
Performances artistiques ambulatoires des BIM – Brigades d’Intervention Matrimoine par la compagnie de la Yole Musée Bernard d’Agesci Niort.
(…) Gratuit. Sur inscription.
À la découverte d’artistes qui ont dédié leur vie à la cause et à l’art de la parole, et du théâtre : autrices et femmes de théâtre injustement « effacées » des mémoires et répertoires.
Les Journées du patrimoine rebaptisées Heritage Days.

Bruxelles En cause : les connotations trop masculines du "patrimoine".

Ne dites plus "Journées du patrimoine", mais dites désormais "Heritage Days". Dès cette édition 2021, le mot patrimoine est banni du titre de cet événement, prévu à Bruxelles les 18 et 19 septembre. 

(…) Mais une fois le mot patrimoine jeté aux orties, le terme matrimoine a-t-il encore une raison d'être ? "Oui, bien sûr, répond Apolline Vranken. Parler de matrimoine permet d'identifier le problème. Mais il faut aussi aller plus loin, amplifier la diversité, et donc aussi intégrer la communauté LGBT, les personnes issues des minorités, etc."

(..) La troisième édition des Journées du matrimoine se déroulera quant à elle du 24 au 26 septembre.

NDLR : j’ai cherché la signification de « déportée volontaire ». C’est la première fois que je lis ceci. Elle a été déportée car elle a voulu défendre une famille juive malmenée par des soldats allemands, sur le quai de la gare. Elle a été jusqu’au bout de ses convictions et ne s’est pas rétractée.

Les journées du matrimoine : à la découverte des femmes alsaciennes Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (BNUS) Strasbourg.
(…) Qu’elles soient artistes, religieuses, scientifiques, lavandières ou encore enseignantes, les femmes alsaciennes ont marqué leur temps. Marchons sur leurs pas !

Ce circuit à travers le centre ville vous permettra de découvrir des femmes extraordinaires telle que Adelaïde Hautval, déportée volontaire à Auschwitz et reconnue « juste parmi les nations ».

Journées du Matrimoine : projection de film, débats, arpentages, lectures… à la gare et alentours Baraque à Mélies, Gare, 23500 Felletin Felletin.
Les journées du matrimoine sont de retour !

Les Journées du Matrimoine reviennent pour leur troisième édition les 24, 25 et 26 septembre prochains ! Organisées par l’ASBL "L’Ilot – Sortir du sans abrisme" et la plateforme "L’architecture qui dégenre", l’une des missions de l’événement est de remettre en lumière les héritages laissés par les femmes à travers l’Histoire.

 

(…) Nos coups de coeur de la programmation.

Difficile de faire un choix tant le programme est varié et que toutes les activités proposées ont l’air intéressantes. Voici cependant une petite sélection totalement subjective.

  • Vendredi 24 septembre :

Wiki Women Design | Journées du Matrimoine x VAi.

  • Samedi 25 septembre :

Femmes dans l’art : question de genre ! x MRBAB – Visite guidée avec l’historienne de l’art Lyse Vancampenhoudt.

  • Dimanche 26 septembre :

Queering Brussels – Visite guidée avec l’architecte Camille Kervella "Visitons Bruxelles en cherchant ce qui la rend queer".

Performances artistiques ambulatoires des BIM – Brigades d’Intervention Matrimoine par la compagnie de la Yole Musée Bernard d’Agesci Niort.

(…) Cabinet de curiosités et lieu de vie, écrin de collection pour un voyage dans les temps, le musée Bernard d’Agesci présente des collections diverses de Beaux-Arts, d’arts décoratifs, des collections ethnographiques ou encore de musiques…

Il met aussi à l’honneur l’histoire naturelle, dont des collections ornithologiques et géologiques régionales, et un Conservatoire de l’Éducation…

Exposition « Patrimoine et Matrimoine à l’Hôtel de Région, site de Besançon
Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.
(…) Exposition « Patrimoine et Matrimoine : La représentation des femmes dans les études d’inventaire du patrimoine en Bourgogne-Franche-Comté » – Salle Victor Hugo

 

Matrimoine 2021 : La culture, les femmes et Pierrefonds
Office de Tourisme Pierrefonds, Lisières de l’Oise PierreFonds.
Cette journée se déroulera en plusieurs temps : une conférence, une exposition, une marche culturelle et un concert autour de la vie de **Caroline Rémy** (dite Séverine), première journaliste libertaire française et première femme engagée aux côtés des pauvres et des opprimés et combattante des droits des femmes.
L’exposition serait montée en partenariat avec la ville de Pierrefonds, l’office du tourisme, le château et des artistes locaux, sculptrices, peintresses, photographes, écrivaines. La fin de la journée sera marquée par un concert avec des artistes locaux mettant en avant les airs des années 1900 jusqu’à nos jours. 
Le matrimoine s’inscrit dans les journées du patrimoine à Bordeaux.

Les journées européennes du patrimoine et du matrimoine se tiendront le week-end du samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021. Bordeaux tient cette année à mettre en avant les « héritages culturels et sociaux des femmes ».

(…) L’autrice bordelaise Jean Balde (1885-1938) a même masculinisé son nom – Jeanne Marie Bernarde Alleman. Les Archives de Bordeaux Métropole consacrent une exposition à cette femme indépendante, grande amie de François Mauriac, qui, à travers son roman « La vigne et la maison », avait témoigné de la rudesse d’être une femme et de la difficulté de s’imposer dans les affaires.

(…) On retrouvera ainsi Rosa Bonheur dans une exposition au Musée des Beaux-Arts, ou encore Hildegarde de Bingen, Aline Raynal-Roque, et Jeanne Barré (première femme à avoir fait le tour du monde déguisée en homme), au Jardin botanique de Bordeaux.

(…)  La bibliothèque de Mériadeck présentera elle des documents exceptionnels de figures féminines qui « ont joué un rôle de premier plan dans le succès de l’œuvre de Montesquieu », dont Suzanne de Caux, première éditrice des « Lettres persanes » de Montesquieu à Amsterdam.

Le Chambon-sur-Lignon : Iris Brey à L'Arbre vagabond le 19 septembre pour les Journées du Matrimoine.

(…) Journaliste, autrice, et critique de cinéma, spécialiste des représentations de genre et des sexualités au cinéma et dans les séries télévisées, Iris Brey sera présente le dimanche 19 septembre à 17 heures. Elle théorise le regard féminin, ou female gaze, une façon de filmer les femmes sans en faire des objets, de partager la singularité des expériences féminines avec tous les spectateurs, quel que soit leur genre, et renouveler notre manière de désirer en regardant sans voyeurisme.

Lire aussi:

 

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article