Harfleur - Les graffitis de marins demandant « la protection de Dieu ».

Publié le par bmasson-blogpolitique

Harfleur - Les graffitis de marins  demandant « la protection de Dieu ».

Du 15e au 18e siècle, les marins utilisant le port d’Harfleur représentèrent leurs caraques, galions et autres nefs pour demander la protection de Dieu.

Ils demandent la protection  sur leurs navires et leurs équipages

Ils le  remercient  d’avoir pu échapper aux naufrages.

Les populations maritimes sont exposées aux dangers et aux incertitudes de la mer.

 Saint Martin est le patron des bateliers de la Basse Seine.

La charge psychologique du graveur est importante.

Ces bâtiments naviguaient autrefois sur la Seine ou sur la Lézarde et étaient probablement ceux des ports de commerce.

Musique  :

Ulv Orn Bjornsson

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

Fécamp.

Grand’escale.

Chant de marin traditionnel.

« La morte Saison »

 

Près de Terre-Neuve on voit les grandes banquises
On veut traverser les glaçons
Et on se trouve cerné dans une sale position

En arrivant sur les grands bancs
Le bateau est gelé de l'arrière à l'avant
Faute de beau temps, que tout cela dégèle
Les matelots, à la pioche, à la pelle,
Essaient de débloquer le pont
Chacun de son côté sous les yeux du Second

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article