Harfleur - L'histoire de la bibliothèque

Publié le par bmasson-blogpolitique

La bibliothèque d’Harfleur

En 1554, la ville d’Harfleur achète à Louis Guillard son manoir pour en faire la maison commune.

Le bâtiment date de la fin du XVe siècle.

Ses façades sont à pan de bois et son escalier est à vis en pierre.

François Boirot, un de mes aïeuls,  était perruquier et le dernier échevin à Harfleur dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Il était nommé pour rendre la justice.  Il est un magistrat qui organise le droit des individus et des sociétés ainsi que la police et il perçoit les taxes. Le titre d'échevin subsistera jusqu'à la Révolution française qui abolit la charge et transporte leurs attributions aux maires et aux conseils municipaux.

Il était aussi apothicaire. Le XVIIIe siècle rattacha les marchands aux droguistes ou apothicaires. Un arrêt de 1764 leur interdit essentiellement la manipulation et le mélange des drogues.

En 1794, l’Hôtel de Ville comprend un rez-de-chaussée surmonté d’un étage avec une salle, trois bureaux et une chambre de concierge.

En 1886, l’architecte Maurice Voisin fait remplacer la façade ouest en pan de bois par un mur en brique.

De 1953 à 1973, le bâtiment abrite les services du Trésor. Puis s’installe la bibliothèque Elsa Triolet.

Musique principale :

Ulv Orn Bjornsson

 

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Générique de fin :

Musique gratuite sur Youtube

 

---------------------

 

La BNF en deuil.

Une semaine après le suicide, sur son lieu de travail, d’un agent de la Bibliothèque nationale de France, les salarié-e-s, sous le choc, ont fait grève lundi pour dénoncer leurs conditions de travail. De nombreuses salles sont restées fermées.

L’Humanité.

-------------------

BNF

Limitation des horaires.

Rien ne va plus : l'accès à la recherche est limitée!

Libération.

-------

Lire aussi:

 

 

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article