A Fécamp, la mer déchaînée dégorge de mousse salée.

Publié le par bmasson-blogpolitique

La mer repeint la digue.

A Fécamp, la mer déchaînée dégorge de mousse salée.

 

Hypothèse : « Comme les marins sont des hommes propres ! Leur shampooing se déverse dans la mer, par les tuyaux qui partent des lavabos des bateaux et rejoignent l’eau de mer. »

Le vent se charge de disperser cette mousse légère et volatile sur les quais, les digues, les phares.

Elle est chargée de colle qui colore la digue en blanc. Le noir se transforme en blanc. La teinte reste. L’eau de mer ne l’efface pas.

Seconde hypothèse : « Certains l’appelleront écume. Elle s’accroche à la pierre au point de ne plus s’en extraire ! La mer a changé de fonction. Elle est devenue peintre en bâtiment. »

Plus sérieusement et scientifiquement, le Courrier Cauchois indique que « La formation (de l’écume de mer, NDLR) peut être facilitée quand la mer vient heurter un obstacle du littoral ou par la présence de déchets divers et de matières organiques comme des micro-algues du genre phaeocystis. » 

Musique principale :

Ulv Orn Bjornsson sur SoundCloud :

https://soundcloud.com/ulv-orn-bjornsson

 

Puis, musique gratuite sur Youtube pour le générique de fin.

 

----------------

 

 

 

 

Jules Noël

Crinolines sur la plage

1871

Dans les années 1870, il vient passer des vacances d’été à Fécamp, puis au Tréport. Il montre son intérêt pour la lumière et dépeint toutes les couches de la société. Au premier pan, il y a les lavandières, plus loin, les femmes en crinolines.

-----------------------

Fécamp 

Abbatiale de la Sainte Trinité 

Hommes du Moyen-Age.

Visages en pierre.

-------------

Fécamp.

Abbatiale de la sainte Trinité.

Transept nord.

Horloge polychrome de 1667.

Chef d’œuvre d’Antoine Beyssac, horloger de Rouen.

 

Plusieurs cadrans concentriques ont la charge d’aiguilles ou d’ergots pour donner les heures, les minutes, les mois et les quantièmes, les saisons.

L’oculus contient une sphère bicolore qui indique les quartiers et les phases de la lue ;

La plus remarquable particularité est la portion de cercle qui est vert-bleu (= verte = haute) ou noir (noire = basse) selon les marées.

On peut y lire la hauteur des marées à Fécamp.

C’est la lune qui induit ces mouvements.

 

J’ai laissé le son pour que vous puissiez entendre l’horloge battre encore, 351 ans plus tard.

-------------

Fécamp - La mer et la falaise.

A marée haute, les vagues lèchent et érodent la falaise.

Les maisons situées à son sommet se rapprochent dangereusement du vide.

La falaise diminue sous chaque coup de l’agression de la mer.

Combien de temps les maisons résisteront-elles avant de s’effondrer ?

----------

Plage.

Fécamp

Mon montage.

-----------------------

Lire aussi:

Publié dans La nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article