Soutien au personnel hospitalier havrais. 24 mars 2020è Cinquième soir d’applaudissements.

Publié le par bmasson-blogpolitique

Soutien au personnel hospitalier havrais.

24 mars 2020

Cinquième soir d’applaudissements.

 

Il faut arrêter de fermer des lits d’hôpitaux. Il faut en ouvrir de nouveaux.

Il ne faut plus que le privé utilise des lits pour son intérêt personnel dans l’hôpital public.

Il faut former des  médecins. Beaucoup de jeunes ne peuvent pas réaliser leur rêve de consacrer leur vie à soigner les autres. Stop au numerus clausus.

Il faut recruter des infirmières.

Les salaires doivent être augmentés.

Résistance !

 

Ce soir, ça a commencé par des applaudissements rapprochés. Puis, il y a eu des clameurs et le concert de casseroles a clos le soutien au personnel hospitalier.

 

PS : Le soleil se couche de plus en plus tard à l’ouest, sur la mer. Vous allez suivre l’évolution au jour le jour ! Ce soir, nous étions au début de la pénombre. Ce n’était pas la nuit noire.

 

 

---------------------------

 

Allez voir la page de Jean-Paul Lecoq qui intervient en tant que député :

 

Maintenir des activités non indispensables à la vie de la nation, c'est fragiliser la stratégie du
 confinement.
Sébastien Jumel

 
------------------------

 
"Quand les temps sont incertains [...] la culture devient une respiration vitale" affirme 
Marie-Georges Buffet (GDR). Elle s'inquiète de la situation des intermittents du spectacle 
et propose au Gouvernement de créer un "fonds de soutien au secteur culturel".

 
-----------------------

 

Dans l'Humanité, "la dernière usine de production français de nivaquine est en sursis" Si le traitement à la chloroquine se révèle efficace, sa production va exploser De l'importance pour la santé publique de sauvegarder l'industrie pharmaceutique.

Jacques Baudrier

------------------------

 

NDLR : il paraît qu’il y a des courants dans la France Insoumise, dont un qui est « populiste ». Mélenchon fait ce qu’il veut. Et ses députés ne sont pas fiables….Il est issu du Parti Socialiste, se la joue « perso », fait de l’anti-communisme et collabore avec le patronat. La preuve ci-dessous :

La France Insoumise vote 45 milliards d’euros "d’aide" au patronat derrière l’"union nationale" de Macron.

La direction de la France Insoumise a voté jeudi 19 mars le projet de loi de finances rectificatif prévoyant un plan d’aide de 45 milliards de soutien immédiat au patronat. Un plan qui selon Jean-Luc Mélenchon ne prévoit « pas grand-chose pour les travailleurs voir quasiment rien ». Pourtant, cela n’a pas empêché le leader de La France Insoumise de voter en toute conscience des milliards de cadeaux aux grandes entreprises avant de reconnaitre avoir « peut-être fait une erreur en votant cette loi ». Une capitulation en règle de La France Insoumise à « l’union nationale » allant de Macron jusqu’au MEDEF.

 

(…) Pour La France Insoumise, il aurait fallu plus d’argent pour le patronat !

 

 

En exigeant de l’argent pas seulement pour les hôpitaux et les travailleurs, mais aussi pour le patronat, il inscrit sa stratégie dans son orientation une politique de collaboration de classes en direction du grand capital « productif » et national.

 

(…) Malheureusement, c’est à cela que conduit la stratégie populiste de gauche.

Les députés communistes demandent des précisions sur les livraisons de masques 

-----------------------

"Les chômeurs aux champs"

Voici le nouveau slogan gouvernemental.

Macron s'inspire de Mao.

Bientôt, on entendra: "les intellectuels, tous et toutes aux champs!"

-----------------------

NDLR : Ah bon ? Il avait le sens de l'humour !

Henri Salvador - Le travail c'est la santé


-------------------

Tag 

Paris 

"Derrière tes flics tu flippes".

En plein crise des retraites, Macron a fait taper sur tout ce qui bouge: infirmières, avocat-e-s, pompiers, enseignants, retraité-e-s, Gilet-e-s Jaunes,etc.

----------------------

" Ce sondage révèle la baisse continue de la confiance des Français-e-s dans les capacités du gouvernement à gérer la crise sanitaire, sociale et sociétale. "

Françoise Verna

« La Marseillaise »

 

NDLR : Et ce ne sont pas les cloches de l’église qui vont améliorer la situation !


-------------------------

Uber cynique ?

Pas de changement depuis sa création!

--------------------

Respirateurs artificiels : l'état refuse l'aide proposée par les industriels.
Ex-pdg d'ELF-Aquitaine, ancien président de la SNCF, ancien président de GAZ de France, ancien patron de Rhône-Poulenc, Loïk LE FLOCH-PRIGENT dévoile la réaction d’autres industriels français face à la crise sanitaire qui met la France sous cloche...
 «Je ne comprends pas, compte tenu de l’existence de respirateurs uniquement fabriqués à l’étranger, je ne comprends pas pourquoi on n’en fait pas en France. Beaucoup d’industriels m’ont téléphoné pour me dire “nous avons des prototypes, nous avons proposé d'en faire, et nous n’avons aucune réponse de l’État depuis deux mois.”»

---------------------------

Liste de qualificatifs du projet de réforme des retraites et de ceux qui la portent:

 

A la hussarde

Amateurs/trices

Anticommuniste

Anticonstitutionnel

Arnaque

Arrogance

Autoritarisme

 

Banques

Bidouillage

BlackRock

Bricolage

Brutalité

Brutes

 

Capitalisation

Colin-maillard

Confusions

Culotté-e-s

Cupidité

 

Dictature constitutionnelle

Diktat

Drame social

Egoïste 

Enfumeur/euse

Entêtement

Entourloupe

Esbrouffe

Escroquerie

 

Hypocrite

 

Impopulaire

Incertitude

Incompétent-e-s

Indignes

Inégalitaire

Infamie
Inhumain

Iniquité

Insincérité

Insomnie

Interchangeables

Intérêts privés

Intransigeant-e-s

 

Jeu de massacre

Jusqu'au-boutistes

 

Flou

Forcer

Forcené-e-s

 

Lâcheté

 

Majorité isolée

Mauvaise foi

Méfiance

Mensonge

Mépris

Monstruosité

 

Non chiffrée

 

Opportunité

 

Paupérisation

Privatisation

 

Racket

Raides dans leurs bottes

Régression

Représentant-e de commerce

Riches

 

Sans simulateur

Surdité

 

Thatcherisation

Technocrates

Totalitaire

 

Vaseux

Vol

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article