Les expositions universelles au Havre – 1868 – 1887 - Passé colonial

Publié le par bmasson-blogpolitique

Les expositions universelles au Havre – 1868 – 1887

Musée de l'Hôtel Dubocage de Bléville

 

C’était une vitrine et l’occasion de montrer la réussite économique et industrielle de la ville.

Pour une ville récente, l’activité a été très prospère.

Le rayonnement s’est fait ainsi à l’échelle internationale.

Il y en a eu deux : en 1868 et en 1887.

La première s’est soldée par un échec.

Les visiteurs espérés ne sont pas venus.

La seconde en 1887 a mieux marché.

C’était une exposition coloniale.

Les stands montraient les principales colonies et la puissance de l’empire colonial français.

La première exposition était située entre le boulevard François 1er et la mer.

La seconde a été organisée surtout autour du bassin du Commerce.

Il y a eu des spectacles nautiques, des joutes, des régates.

Les manifestations ont continué après l’exposition.

Elles ont donné une ambiance de fête à la ville jusqu’à la première Guerre mondiale.

Beaucoup de fanfares sont apparues à ce moment-là.

----------

Et c'est là qu'on voit que Anne Hidalgo est l'héritière d'un parti, la SFIO, qui se vautra dans les crimes de guerre coloniaux, torture, disparitions, sous Guy Mollet, Robert Lacoste et François Mitterrand, et qui n'a jamais fait le moindre inventaire de son héritage colonial.

Fabrice Riceputi.

 

-------------

 

La candidate PS Anne Hidalgo considère que la colonisation française n’était pas un crime contre l’humanité : cent trente ans de massacres, assassinats, tortures, viols, enlèvements, enfermements, déportation, concentration, ségrégation, spoliation, avilissement.

Mélusine.

10 21

------------

Algérie 

Emmanuel Macron et la colonisation.

Il considère qu'avant la colonisation, l'Algérie n'existait pas.

" La Marseillaise" 

-----------

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article