Le Havre – A cause de Macron – Danse flashmob – 08 03 2020

Publié le par bmasson-blogpolitique

Le Havre – A cause de Macron – Danse flashmob – 08 03 2020

 

 

Nous sommes fortes

Nous sommes fières

Nous sommes les grandes gagnantes

Parce que nous luttons.

Nous sommes féministes

Nous sommes radicales

Et en colère

 

Elles ont dansé devant le cinéma aux Docks Vauban.

La première fois, uniquement celles qui avaient répété.

Elles sont habillées en Rosie la riveteuse.

Le tout dans la joie et la bonne humeur.

Puis, elles ont invité le public à danser avec elles. Des hommes ont rejoint le groupe.

 

« Philippe ! Macron !

Les femmes vous disent non.

 Philippe ! Macron !

Quand c’est non, c’est non ! »

 

----------------------------

 

 

A Paris, Marlène Schiappa justifie les violences policières contre les femmes.

"Gna, gna, gna!

Je suis de tout coeur avec ma famille politique. Les femmes n'ont qu'à ne pas manifester si elles ne veulent pas être tabassées!"

-----------------------------

Les manifestantes du 8 mars "dégoûtées" par les violences contre des militantes féministes.

Au lendemain d'une "Marche féministe" marquée par des heurts à Paris, ces manifestantes dénoncent des "violences policières".

(…) “On dit gardien de la paix, mais finalement est-ce vraiment la paix qu’ils gardent?” lâche amer Sarah.
(…) “J’ai des élèves à moi qui ont été traînées dans les marches du métro et c’est totalement honteux, s’indigne Christine, enseignante. “Ce sont des filles formidables qui avaient préparé leurs pancartes, elles n’étaient pas violentes”.

Marlène Schiappa a démissionné de la cause des femmes.

 

 

Macron et le 8 mars 

Des fleurs en bla-bla et la matraque pour mater

 

Rassemblement contre les violences policières 
à 17 h 
à l'hôtel de ville du Havre
samedi 14 mars

Et flashmob "A cause de Macron"

 

------------------------------------------------

NDLR: Folles de rage...d'être traitées en inférieures...

Prochains slogans de manif :
« A bas, à bas, l’ambiance dans les soirées ! »
« L’égalité, même dans les WC ! »
« Féministes, en colère, y en a marre de la grammaire »
« Nous on aime pas ça, le patriarcat »

#NousToutes

-------------------------

60 000 personnes manifestent pour les droits des femmes.

La marche pour les droits des femmes a rassemblé des milliers de manifestants dans toute la France. Découvrez notre reportage vidéo lors de la grande manifestation parisienne.

Sexisme. « Ils nous ont traitées de salopes, de grosses putes, de gouinasses .
Trois militantes interpellées violemment samedi à Paris, lors de la marche nocturne féministe, ont livré à l’Humanité leur récit des événements. Elles dénoncent les humiliations infligées par des policiers et un usage disproportionné de la force.
(… ) Alizée raconte : « Ils étaient violents envers une amie, je leur ai dit d’arrêter. Là, un policier m’a tapé la tête contre le mur. On m’a dit une quinzaine de fois de “fermer ma gueule”.

(…) La plupart sont sorties avec un classement sans suite, ce qui souligne bien que l’infraction n’était pas caractérisée. Elles ont été privées de leur liberté pour rien pendant dix-sept heures ! C’est abusif.

(…) Elles dénoncent également l’hypocrisie du gouvernement : « Cette force déployée ce soir-là contre nous, ça donne l’impression que nous sommes des menaces. Nous sommes plus en danger que les hommes violents ! Qu’ils déploient de vrais moyens pour lutter contre les hommes qui harcèlent, qui violent, qui tuent. 

Les femmes dansent devant le commissariat de police 

Attac 

03 20

 

----------------------------

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article