La pêche à la baleine. Musée de l'Hôtel Dubocage de Bléville - Le Havre - Cosmétiques

Publié le par bmasson-blogpolitique

La pêche à la baleine.

Musée de l'Hôtel Dubocage de Bléville 

 

La pêche à la baleine a été pratiquée au XVIIe siècle au Havre.

Elle a été abandonnée et reprise au cours du XIXe siècle.

L’Etat a encouragé les armateurs qui armaient les bateaux, sous forme de prime.

Suite au blocus continental, Le Havre était en difficultés économiques.

Pour sortir de la crise, la pêche à la baleine a permis à un certain  nombre de familles havraises de vivre.

Des campagnes dans le Pacifique duraient six ou huit mois.

Voire deux ans pour les plus grandes campagnes.

Le baleinier était équipé de plusieurs barques.

Elles permettaient de s’approcher de la baleine.

Les harponneurs harponnaient la baleine.

La baleine tuée était dépecée sur place et conditionnée à bord.

Ils pouvaient, avec de la chance, ramener une vingtaine de baleines et un ou deux cachalots.

Tout ce qu’on trouvait sur la baleine était réutilisé.

La graisse de baleine servait pour l’éclairage de ville.

Toute la ville du Havre était éclairée à la graisse de baleine.

On consommait sa viande.

Le cuir servait pour faire des sacs, des souliers, les baleines des sous-vêtements (le mot vient de là).

On fabriquait les produits cosmétiques également avec les parfums, les savons, les produits de beauté.

La pêche était dangereuse. Beaucoup de bateaux ont été portés disparus en mer.

A partir de 1850-1860, on  a progressivement abandonné cette pêche à cause du danger et de l’arrivée du pétrole sur le marché.

 

Jeremiah Winslow

La pêche à la baleine connaît un déclin à partir du XVIIe siècle.

En 1816, le gouvernement publie des ordonnances prévoyant l’attribution de primes aux armateurs, doublées si la campagne se déroule dans l’Océan Pacifique.

Jeremiah Winslow, quaker américain, fait partie des plus célèbres armateurs.

Arrivé au Havre, naturalisé français en 1821, il fait de a ville le premier port baleinier français en 1825. Le dernier baleinier a été désarmé au Havre en 1873.

Ses six baleiniers rapportent : huile, fanons, viande, peaux, ambre, blanc de baleine.

Homme de paradoxes, il essaie d’interdire l’alcool à bord de ses navires. Il offre 500 peaux de chinchilla à sa femme. Il se fait construire une villa sur la « costière ». Elle sera habitée par Félix Faure dès 1895 puis détruite après 1945. L’institution Saint-Joseph a pris sa place.

 

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

 

"La baleine" 

La fin

The end

Paris

09 20

 

Dunkerque 
Musée portuaire 
Chasser la baleine 
Gravure
XIXe siècle
 
Dès le Moyen-Age, les Basques ont formé les baleiniers anglais et hollandais. Au XVIIe siècle, les Dunkerquois reprennent la chasse à la baleine. Ils s'initient à la capture du cachalot dans le Pacifique sud avec les baleiniers de Nantucket qui se réfugient à Dunkerque de 1786 à 1793.  
-------------

Philippe Favier

Saint-Etienne, 1957

Chasse aux baleines

2020

Techniques mixtes

Musée des Beaux-Arts

Valence

Philippe Favier utilise une maquette de l'HMS Bounty. Ca n'a rien à voir avec la pêche à la baleine. Mais j'ai adoré leur histoire.

HMS Bounty

Le Bounty était une unité de la Royal Navy britannique. Cette frégate est entrée dans l'histoire en raison de la mutinerie d'une partie de son équipage le 28 avril 1789.

« Les révoltés de la Bounty » raconte la révolte et l’abandon du bateau.

Le texte original est l'œuvre de Gabriel Marcel (1843-1909), géographe de la Bibliothèque nationale, que Jules Verne connaissait bien, car en 1878, les deux hommes avaient publié ensemble un ouvrage de vulgarisation intitulé Les Grands Navigateurs du xviiie siècle. Jules Verne a relu et corrigé le manuscrit de Marcel dont il avait acquis les droits pour trois cents francs.

Verne a pris quelques libertés avec les faits, inventant le personnage de Bob et rangeant parmi les mutins des hommes d'équipage qui étaient en fait dans la chaloupe.

------

 La baleine et le cachalot sont tous deux des cétacés. 

 

(…) Le cachalot a des dents. 

 

(…) La baleine, elle, possède des fanons, et ce uniquement au niveau de sa mâchoire supérieure.

(…) En matière de taille, la baleine est plus grande et plus grosse que le cachalot puisqu’elle peut peser jusqu’à 170 tonnes et atteindre les 30 mètres de longueur, contre maximum 57 tonnes et 20 mètres de long pour le cachalot qui possède un sonar comme le dauphin.

 

 

Graph 

Calais 

Baleine

-------------

 

Baleines.

Jidirah à gauche a été réalisée par des artistes Ceduna en 2014.

Muséum Le Havre.

Australie.

----------

Arts Ceduna supports over 140 local Aboriginal artists through providing necessary training and equipment.

 

Les « Arts Ceduna » soutiennent plus de 140 artistes autochtones locaux en leur fournissant la formation et l’équipement nécessaires.

----------------

Le Havre

Muséum

Les Ghost Nets ou "filets fantômes".

Unique au monde.

Les filets de pêche perdus ou abandonnés sont réutilisés pour créer des oeuvres d'art.

Les filets qui dérivent sont des dangers pour les animaux marins qui se retrouvent piégés à l'intérieur.

Les artistes sensibilisent à la question de la pollution marine.

------------------

Des produits toxiques dissimulés dans les cosmétiques.
Les cosmétiques contiennent des produits chimiques perfluorés dangereux pour la santé. Voici l’alerte lancée par une vingtaine d’associations à l’occasion de la journée mondiale du rouge à lèvres. Celles-ci appellent les politiques à prendre conscience de cet « enjeu majeur de santé publique et écosystémique ».
Inuit man warms his wife’s feet. 
Un Inuit réchauffe les pieds de sa femme.
 
Robert E. Peary
1890.
 

Robert E. Peary

Robert Peary, né le 6 mai 1856 et mort le 20 février 1920, est un explorateur américain, surtout connu pour ses expéditions arctiques à travers le Groenland et à destination du pôle Nord.

Entre 1893 et 1909, ce dernier tente l'incroyable exploit de poser le pied au Pôle Nord.

Lorsque Peary quitta le Roosevelt, l'expédition polaire comptait en tout 26 compagnons, dont 7 membres de son état-major et 19 Esquimaux. 140 chiens et 28 traîneaux.

-------

 

Les cachalots et le sommeil.

Marion Poupard

CNRS Toulon

"La Marseillaise"

--------------------

 

Les cétacés et les  baleines dans l'art.

La Bible.

Pinocchio.

----------------

Jules Michelet.

La baleine et essai de république chez les oiseaux Jules Michelet (Auteur) Paru en novembre 2007 Lettres (broché).

La baleine concentre la paix, la justice et la bonté. Alors que les autres créatures marines l'oppressent, l'agressent, elle reste inoffensive, « ne fait la guerre à personne et ne se nourrit point des espèces qui nous alimentent ». Michelet accentue ces valeurs en s'inspirant de la méduse et du mollusque. Ils représentent l'innocence, l'épanouissement et l'amour par leur insensibilité à la moindre cruauté et colère.

Jules Michelet, de l'Académie des sciences morales et politiques, écrit un texte sur la baleine, un animal qui l'a fasciné, qu'il décrit admirablement et sur la protection urgente duquel il nous offre des pages poignantes et remarquables rédigées déjà en 1861 !

----------------

Jules Verne.

-------------

Herman Melville.

Herman Melville, qui a découvert le récit de ce naufrage en 1841 à l'occasion de sa rencontre avec le fils d'Owen Chase, s'en est inspiré pour l'écriture de son roman Moby Dick, paru en 1851. L'existence d'une baleine blanche, dans les années 1830, souvent aperçue à proximité de l'île chilienne de Mocha.

Selon Melville, « l'art est un processus, il émerge comme une métaphore qui crée sans cesse et ne s'accomplit jamais ». On a insisté récemment sur l'auto-réflexivité du livre : l'accumulation d'un savoir antérieur sur la Baleine, sa représentation par fragments mettent en lumière l'inachèvement de tout savoir.

« Moby Dick ou la baleine blanche » (résumé présentera ci-dessous) est devenu le principal produit de la H. Melville, représentant du romantisme américain. Ce roman est rempli de nombreux discours lyriques, a des références à des sujets bibliques, un symbole d'abondance. Peut-être est-ce pourquoi il n'a pas été accepté par ses contemporains.

------------

Léo Ferré.

---------------

Robert Wyland.

Robert Wyland is an American artist and conservationist best known for his more than 100 Whaling Walls, large outdoor murals featuring images of life-size whales and other sea life.

 

Robert Wyland (né le 9 juillet 1956) est un artiste et écologiste américain surtout connu pour ses plus de 100 murs baleiniers, de grandes peintures murales en plein air présentant des images de baleines grandeur nature et d'autres animaux marins.

 

La plus grande fresque océanique de Wyland établit un record international de plus de trois acres de superficie, à l'extérieur du centre de conventions de Long Beach.

100e de Wyland, Le Mur de chasse à la baleine a été peint à Pékin en 2008.

-------------

"La Marseillaise"

--------

La Baleine Bleue (L'Opéra du Pauvre) - Léo Ferré

-----------------

Vikings

Leif Erikson

Statue à Seattle

Harfleur - Prieuré.

----------

 

Leif Erikson

Statue à Seattle.

 

Leif Erikson, né vers 970 à Eiríksstaðir en Islande et mort vers 1020 probablement au Groenland, est un explorateur islandais. Il est l'une des personnalités connues de l'expansion viking. Il serait le premier Européen à avoir découvert l'Amérique du Nord continentale.

Leif Erikson, parfois orthographié Ericson (forme anglicisée) ou Eiríksson (forme d'origine), est l'un des trois fils d' Erik le Rouge et de Thjóðhild. Il est aussi le petit-fils de Thorvald Ásvaldsson.

Leif Erikson, ou Leifr Eiríksson en vieux norrois, est le second fils du célèbre explorateur viking Erik le Rouge. Ce dernier est le Viking qui a fondé la toute première colonie nordique au Groenland, la terre où va grandir Leif.

Leif Eriksson fut le premier Européen à explorer, autour de l'an 1000 EC, la région qui constitue aujourd'hui l'Est du Canada, de l'Arctique au Nouveau-Brunswick. Il accomplit ces voyages près de cinq cents ans avant l'expédition de Christophe Colomb qui ne traversera l'Atlantique qu'en 1492.

 

The statue was a gift to the city of Seattle from the Norwegian-American community during the Seattle World's Fair in June of 1962. At the base of Leif Erikson is a large granite stone six feet in height. The circular plaza is encircled by "Stonehedge-esque" upright, runic-like stones.

 

La statue a été offerte à la ville de Seattle par la communauté américano-norvégienne lors de l'Exposition universelle de Seattle en juin 1962. À la base de Leif Erikson se trouve une grande pierre de granit de six pieds de hauteur. La place circulaire est entourée de pierres verticales de type runique « Stonehedge-esque ».

-------------------

 

 

 

En 2019 :
Chasse à la baleine: quels pays la pratiquent encore ? (carte interactive)
(…) L’Islande a toutefois annoncé qu’aucune chasse n’aurait lieu cet été, à cause notamment de l’extension de la zone interdite de pêche, qui rend la chasse à la baleine trop coûteuse. De son côté, la Norvège a augmenté ses quotas en 2018, pour pouvoir relancer l’activité.
(…) Reste à savoir si la reprise de la chasse commerciale servira vraiment à quelque chose : les Japonais consomment de moins en moins de viande de baleine, selon plusieurs sources.

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article