Völuspa - Un poème islandais - Mon dessin:

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Völuspa signifie la "prophétie de la voyante".

 

C'est un poème mythologique composé au Xe ou XIe siècle et composé de 59 à 66 strophes.

Une voyante expose au dieu Odin*l'histoire et le destin du monde.

-----------------------------------------

*

Viking.

Déesses et Dieux.

Frigg, femme d'Odin.

Déesse du Mariage, de la maternité, de l' amour et  des soins domestiques. 

Harfleur - Prieuré.

-----------------------

30

 

Je vis alors les peurs dans le lointain,

Dans une chevauchée sauvage vers le monde des Hommes:

Skuld a son bouclier, Skogul de même,

Gunn, Hild, Gondul et Geirskogull:

Dûment, j'ai nommé les vierges démones d'Herjean,

Prêtes à chevaucher au-dessus des rouges champs de batailles.

 

-----------------------------------

Les Nornes font leur première apparition dans la strophe 8 de la Voluspa. Les dieux viennent d’organiser le jour et la nuit en nommant la soleil et le lune, et de compter le temps; ils se sont installés dans un endroit (Idavoll) et construisent des bâtiments et des forges. Ils prennent du bon temps:

Aux tables jouèrent dans le clos
Joyeux étaient
De rien ne manquaient
En fait d’or
Jusqu’au jour ou parurent
Trois filles géantes
Venues de Jotunheimr.

 

-----------------------------------

 

Strophe 20:

De là (d’Yggdrasil décrit dans la strophe précédente) sont venues les vierges
Savantes en maintes choses,
Trois, sorties de la mer
Sous l’arbre placées;
L’une s’appelle Urdr,
L’autre Verdandi,
-Taillaient des bûches de bois-
Skuld, la troisième;
Elles firent les lois,
Elles fixèrent la vie
Des fils des hommes
Et la destinée des mortels

-----------------------------

Graph 
Paris 
Boule de cristal.
Après les voyantes, voici le monstre.
---------------

Lire aussi:

Publié dans mes peintures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article