Retraite - Après le siècle des Lumières, les manifestations des Lumières - Le Havre:

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

 

 

Les motards font vrombir leurs machines.

La passerelle du bassin du Commerce

 

Quartier des Halles

 

Place de l'Hôtel de Ville

 

 

Le Havre 

Manifestation des Lumières 

"Appauvrir les travailleurs 

Enrichir les actionnaires."

 

----------------------------------

Le Havre 

Manifestation des Lumières 

"Et moi, ma retraite on en parle?"

-----------------------------

Le Havre 

Manifestation des Lumières

"Macron, le peuple a faim"

--------------------------------

Le Havre

Manifestation des Lumières

"Pas d'enfumage de retraite pour nos enfants et nos petits-enfants"

-----------------------------

Le Havre 

Manifestation des Lumières

"Ras le bol racket fiscal 

Macron dégage!

On ne lâchera pas!"

 

-----------------------------

D'autres photos:

 

Sur la place de l’Hôtel de ville du Havre, les « Lumières » se sont retrouvées avec des lumières pour manifester contre la réforme des retraites de Macron.

Puis, le cortège a déambulé dans les rues du centre ville. Les habitants, aux fenêtres, regardaient le cortège passer dans des rues commerçantes habituellement réservées aux acheteurs.

Ca réclame de « pendre Macron pour garder son pognon », « de partager les richesses ». Les voleurs sont dénoncés, ceux qui veulent nous spolier nos retraites. Sans nous, ils ne seraient rien.

Décidément, tout est nouveau avec les parcours des manifestations. Tant mieux. Beaucoup de femmes et de jeunes. Les manifestant-e-s sont déterminé-e-s et ne lâcheront rien.

Côté lumières, il y avait de tout : des lampions, des lampes de poche, des épées de Dark Vador, des torches, des guirlandes avec LED, etc.

Prochain rendez-vous : mardi 14 janvier 2020 à 10h devant Franklin pour une nouvelle manifestation.

 

--------------------

Lire aussi:

 

L'âge pivot provisoirement retiré fait couler de l'encre.

 

--------------------------------

Pour la CFE CGC, le projet est toujours néfaste.

Donc, retrait !

 

-----------------------------

LREM

Le candidat à Clermont Ferrand a été chahuté.

 

----------------------------

Radio France

Soirée de soutien le 14 01 20

 

-----------------------------

Retraite

Paris

La police recule à République.

-----------------------------

Pour l'UNSA de la RATP, le projet est toujours une régression sociale.

 

----------------------------------------------------------

Opération écoles mortes le 17 janvier 2020

----------------------------

Les enseignants du  Gard demande que la prime du DASEN (ex Inspecteur d'Académie) soit versée à la caisse de grève.

 

On apprend qu'elle s'élève à 50 000€. Pas mal!

 

----------------------------

A Paris, la grève 

----------------------------

Radio France 

Le TShirt de 12€ pour la caisse de grève.

-----------------------------

Pour revoir l'émission sur Provence Alpes avec Pierre Dharréville sur la réforme des retraites (à partir de la 16e minute):

 

75% des Français-e-s pas convaincus par E Philippe.

 

-------------------------------

La CFDT pousserait en cas de pénurie d'essence.

 

-----------------------------

A Pau, concert de casseroles pour Macron 

 

-----------------------------

Poursuite du blocage des raffineries jusqu'au 16 janvier.

 

----------------------------

 

Tout ce qu'ils veulent c'est une France qui se la ferme.

-----------------------------

 

Appel unitaire intersyndicale nationale - 11 janvier

Jusqu'à la victoire!

 

---------------------------

 Retraite aux flambeaux à Clermont-Ferrand 

----------------------------

 

 Carlos Ghosn réclame son régime spécial de retraite depuis le Liban.

---------------------

"Provisoirement votre

par Edouard Philippe"

Collection Harlequin 

 

---------------------------

Retraite

Paris

Les enseignants du premier degré (ex-instituteurs-trices)

16 janvier 2020

-----------------------------

Angélique Schaller  

"La Marseillaise"

Le gouvernement sort-il son second atout  le storytelling? Réécrire l’histoire pour transformer des échecs en succès, des reculs en avancée.

----------------------------

 

Edouard Philippe 

"Obéissez!"

La bourgeoisie en marche!

----------------------------

Le rectorat de Rouen est bloqué.

 

-----------------------------

Solidaires

"Leur violence, notre détermination"

 

----------------------------

Solidaires 

"Nous écrivons l'histoire"

---------------------------

Les avocats de  Lyon écrivent un "sos" avec le code de procédure pénale.

Procès Preynat ( = prêtre violeur).

----------------------------

Fabien Gay

Les taux de pauvreté des retraité-e-s 

France : 7% (pas à points)

Suède : 15% (à points)

----------------------------

Fabien Roussel au dépôt de la RATP à Vitry.

 

----------------------------

« Les femmes grandes gagnantes de la réforme des retraites ? Lol ! »

Les associations féministes et la CGT ont publié un appel/pétition pour dénoncer le caractère sexiste de la réforme des retraites.

 A signer et faire signer ici :

 https://lemouvement.ong/appeldesgrandesgagnantes/

 

« Edouard Philippe l’a dit : les femmes seront les « grandes gagnantes » de la réforme des retraites. Aucun chiffre, aucune simulation pour le démontrer. Ayez confiance.

Sauf que nous nous sommes plongées dans sa réforme et qu’il y a un paquet de problèmes pour les femmes. La retraite serait désormais calculée en prenant en compte l’ensemble de la carrière et non plus les meilleures années. Plus possible de neutraliser les périodes de temps partiel, le chômage ou les interruptions pour prendre en charge les enfants et les personnes dépendantes. Les majorations pour enfants seraient une nouvelle fois rognées. Les pensions de réversions excluraient désormais les couples divorcés et seraient accessibles seulement une fois à la retraite. Les professions dans lesquelles les femmes sont concentrées paient un lourd tribut : plus de reconnaissance de la pénibilité et de départ avant 62 ans pour les 400 000 aides-soignantes, infirmières et sages-femmes, effondrement de la retraite des 600 000 enseignantes…

Le premier ministre l’a martelé : « il faudra travailler plus longtemps ». Pourquoi ? Parce que le principe de la réforme est de bloquer le financement de notre système de retraite à son niveau actuel, 14% du PIB, alors que la proportion de retraité·es dans la population augmente. Ce plafonnement se traduira notamment par le retour du risque de pauvreté chez les retraité.es âgé.es, en grande majorité des femmes.

Pourtant, l’indépendance économique est une condition indispensable pour l’émancipation, pour pouvoir faire ses choix de vie et quitter son conjoint si on le souhaite. Nous demandons le retrait de cette réforme sexiste. Nous voulons une réforme des retraites féministe qui repose au contraire sur la réduction du temps de travail, l’égalisation des salaires, le renforcement de l’activité professionnelle des femmes, et permettre aux femmes comme aux hommes d’avoir une retraite complète tout en ayant du temps pour leur vie sociale et familiale ».

Premières signataires :

Agathe, collectif “Nos retraites”, Manon Aubry, eurodéputée, Clémentine Autain, députée, Ana Azaria, Femmes égalité, Marion Barbeau, 1ère danseuse à l’Opéra de paris, Sophie Binet, CGT, Hélène Bidart, adjointe à la mairie de Paris, Laurence Cohen, sénatrice, Eva Darlan, comédienne, Laurence De Cock, historienne, Caroline De Haas, #Noustoutes, Genevieve Fraisse, philosophe,, Sigrid Gerardin, FSU, Murielle Guilbert, Solidaires, Juliette, auteure musicienne, Cherifa Khiari, femmes gilets jaunes, collectif des femmes du Palais, Sophie de La Rochefoucault, comédienne, Mathilde Larrère, historienne, Séverine Lemière, économiste, Mélanie Luce, UNEF, Christiane Marty, Copernic, Céline Picques, OLF, Sophie Pochic, sociologue, Audrey Pulvar, militante écologiste, Sandra Regol, EELV, Suzy Rojtman, CNDF, Rachel Silvera, économiste, Sophie Taillé, Génération.s, Assia Traoré, comité Justice pour Adama, Catherine Tricot, directrice de Regards, Céline Verzeletti, CGT, Malika Zediri, collectif chomeuses.eurs et précaires…

 

 

Désintox

« Un minimum de retraite à 1000€ pour une carrière complète »

  • 40% des femmes n’ont pas de carrire complète (et le minimum à 1000€ était prévu depuis 2003 dans la loi). Comment peut-on affirmer de toute façon que 1000 euros, c’est-à-dire une pension inférieure au smic pour une carrire au smic c’est une avancée sociale…

 

« Les régimes spéciaux c’est fini »

  • Pour les 400 000 aides-soignantes, infirmires, sages-femmes… qui partaient à 57 ans, la retraite ce sera au mieux à 62 ans. Pas vraiment une amélioration…

 

« Pour les fonctionnaires, la retraite sera calculée sur toute la carrière au lieu des 6 derniers mois »

  • 63% des fonctionnaires sont des femmes. Ce sont donc majoritairement des femmes qui vont subir les baisses de pension induites par ce mode de calcul.

 

« Pour les fonctionnaires, les primes seront prises en compte pour le calcul de la retraite »

  • Oui, mais 2/3 des primes de la fonction publique sont attribuées aux hommes…

 

« Un quart des aides-soignantes pourront avoir un départ anticipé au titre de la pénibilité [et partir à 62 ans sans décote] »

  • Oui, mais aujourd’hui 100% des aides-soignantes peuvent partir à 57 ans…

 

« Il faudra être à la retraite pour pouvoir toucher la réversion de son conjoint décédé »

  • Pour les 100 000 femmes qui touchent aujourd’hui une pension de réversion entre 55 et 64 ans, désormais ce ne sera plus possible. Un réel progrs !

 

« La pension de réversion ne sera plus accessible après un divorce »

  • 45% des mariages finissent par un divorce.

 

« Il faudra attendre 64 ans pour partir sans décote »

  • Aujourd’hui, 60% des femmes (et 70% des hommes) partent à la retraite avant 62 ans.

 « Il faudra travailler plus longtemps »

  • Aujourd’hui, 40% des femmes (et 32% des hommes) partent à la retraite avec une carrière incomplète. Il vaudrait mieux raccourcir le nombre des trimestres permettant de faire valoir ses droits.

 « La retraite sera calculée sur l’ensemble de la carrière »

Pour les femmes, les périodes de temps partiel, de congé parental ou de chômage, plus nombreuses que pour les hommes, s

-----------------------------

Retraite

De nouveaux secteurs entrent en grève.

La Banque de France et les finances publiques rejoignent le mouvement.

-----------------------------

 

 

 

"Nous demandons l'ouverture d'une véritable conférence sociale pour garantir une retraite digne pour tou-te-s les retraité-e-s."

"Je voudrais saluer toutes les organisations syndicales qui tiennent bon et qui ne cèdent pas aux sirènes du libéralisme. Avec eux nous demandons le retrait de la réforme Macron."

"Nous voulons aller plus loin qu'être une simple opposition. Nous voulons porter des réponses de gauche, un autre modèle de société digne de ce siècle. C est ce que nous demandent les syndicats."

"Le retrait provisoire de l'âge pivot est une manœuvre. Le gouvernement confirme la création d'un âge d'équilibre."

"La LREM ça veut dire en réalité la retraite en moins, car le fond de cette réforme est la baisse des pensions."

"Depuis des mois la colère gronde en France. Ce mouvement s'inscrit dans une belle lignée 36,68,95...qui a permis de gagner de nombreuses victoires."

"C'est partout sur la planète que souffle le vent du changement du Chili au Moyen Orient."

« Saluons l’engagement des militants syndicaux, de leurs responsables, des salariés qui prennent tellement de coups, que ce soit à la télé ou sur les piquets de grève. »

"L'idéal communiste porte le projet de mettre en commun les savoirs et les richesses au service de tous."

 

 

Vœux de Fabien Roussel

 

----------------------------

Fabien Roussel:

 "La main tendue du gouvernement n’est pas franche, elle est même bien molle. L’annonce d’un retrait provisoire de l'âge pivot pour 2027 est une mauvaise manœuvre."

-----------------------------

Fabien Roussel :

"Depuis 2011, ce sont plus de 500 milliards d’euros qui ont été distribués par les multinationales françaises. Et 0 % de cotisations à notre système de retraite."

 

----------------------------

La CFDT cheminots en grève le mardi 14 01 20.

La base n'obéit pas aux consignes de Berger.

--------------------------

Les grévistes s'invitent aux voeux de Darmanin.

----------------------------

 

L'intersyndicale appelle à la grève les 14, 15, 16 janvier 2020.

 

-----------------------------

 

Philippe Martinez appelle à la grève générale jusqu'au retrait.

 

-------------------------

 

Retraite 

Le MEDEF demande d'accepter de travailler plus longtemps.

--------------------------------

L'UNSA ferroviaire trouve les réponses floues.

 

Et alors?

 

-----------------------------

La pauvreté permet la soumission.

L'indépendance financière des femmes est une question importante, surtout pour la retraite. Ce n'est pas un hasard si nous sommes les premières victimes de cette réforme. Ils nous veulent dépendantes d'eux, quémandant les moyens de notre subsistance.

----------------------------

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article