Le Havre - Bas-reliefs sur des immeubles de l’avenue Foch

Publié le par bmasson-blogpolitique

L’histoire des premiers bâtisseurs du Havre

Les fondateurs.

Par Paul Devin


« Jacques d’Estimauville » 

 « Jérôme Bellarmato » 

 « Amiral du Chillou » 

 « Michel Ferré »)

Tous ont vécu au XVIème siècle. L’équerre et le compas, symboles maçonniques, sont à l’honneur.

 

Jacques d’Estimauville

 

Jacques d'Estimauville, écuyer, sire de Genneville, fut un des fondateurs de la ville du Havre. En 1518, trois ans après la pose de la première pierre du Havre, il fut attaché à M. du Chillou, premier gouverneur du Havre, pour lui aider à la construction de la ville. Il reçut 12 livres pour fournir 12 arbres dont le bois devait être utilisé dans les travaux. Il fut un des témoins à la réception des travaux de la première fontaine. François Ier concéda à Jacques d'Estimauville, à fief, un terrain de six-vingt pieds ayant façade sur les rues de la Fontaine et de Sainte-Adresse.

« Le Roi FRANÇOIS 1er fit  bâtir la Ville & le Port du Hâvre-de-Grâce, sur le terrain de la Paroisse de Saint- Michel d'Ingouville & fur les domaines de JACQUES D'ESTIMAUVILLE, il fit donner le nom d'Estimauville à la seconde rue de cette nouvelle Ville », nom qu'elle a toujours porté & qu'elle porte encore aujourd'hui.

 

 

Jérôme Bellarmato

Girolamo Bellarmato, ou Jérôme Bellarmato, était un ingénieur militaire et un architecte italien de la Renaissance, né à Sienne en 1493, mort à Chalon-sur-Saône en 1555.

Le 18 juin, François Ier donne commission à Girolamo Bellarmato, le nomme ordonnateur et contrôleur des dépenses, et lui donne les pleins pouvoirs pour avoir «l'œil, regard et superintendance tant sur les fortifications de la ville et havre en telle perfection de fortification, commodité et ornement de maisons que nous l'avons toujours désiré». Bellarmato soumet bientôt au roi le «portrait» de la ville à bâtir, lui propose « d’y faire la terre à la façon de Venise », c'est-à-dire de consolider le sol pour le mettre à l'abri des inondations. Dans le quartier Notre-Dame, où, en l'absence de tout plan d'urbanisation et de toutes règles de construction, chacun a eu tout le loisir de bâtir comme bon lui semblait, il ne pourra, sans doute à son grand regret, que mettre un tant soit peu d'ordre dans la voirie, revoir autant que faire se peut le tracé de certaines rues, tenter de limiter la hauteur des maisons, au moins pour les nouvelles constructions.

 

 

 

 

Amiral du Chillou

 

Guyon Le Roy, seigneur du Chillou, est un amiral français, constructeur de la ville du Havre.

Vers 1455 – 1525

 

François Ier le nomme vice-amiral de Normandie. Il le charge de la construction du Havre-de-Grâce, il est capitaine de la ville de 1517 à 1528.

 

Michel Ferré

Sur Internet, curieusement, il y a très peu de traces de ce nom.

Il est originaire de Honfleur.

Il a été le constructeur du port du Havre et l’exécuteur des ordres royaux créant le Havre de Grâce.

« Le vice-amiral ne voulut pas souscrire à ce marché (pour la construction du premier bassin du port, avant le premier coup de pioche en 1517, NDLR). Il s’entendit alors avec Jehan Gaulvyn de Harfleur et Michel Ferré de Honfleur, qui se laissèrent gagner par ses représentations et conclurent au prix de 22 livres 10 sous tournois par toise. C’est sur ces bases que le marché fut passé le 4 mars. »

 

----------------------------------------------

Maison des sciences

4 bas-reliefs en grès de Saverne – rouge – taillés par Pierre Colombo.

 

Ils représentent l’Histoire, la Médecine, l’Astronomie, l’Exploration.

Bas reliefs à la gloire des scientifiques havrais, dans les domaines de l'archéologie, de la médecine, l'astronomie, la géographie et les sciences naturelles.

 

Indien : agenouillé, vue d'architecture,

Africain : agenouillé, dragon, rayons lumineux,

Africain : agenouillé, éléphant,

Indien : agenouillé, soleil, rayons lumineux

 

 

Les savants (noms inscrits sur les murs)

« Guillaume Le Testu

Dubocage de Bléville

Marcel Hérubel

D’après de Mannevillette »

 

Guillaume Le Testu

Il fut un des hardis pilotes embarqués sur les navires de découvertes et d’exploration vers les « nouvelles terres » dont le Brésil.

Grand navigateur, pilote hauturier, cosmographe cartographe, intrépide corsaire, il n'hésite pas à l'occasion à flirter avec la piraterie en détroussant les galions espagnols afin de remplir les coffres de Jean Ango.

Guillaume Le Testu, associé aux entreprises de Villegagnon au Brésil et de Francis Drake au Mexique, a eu un fils Girard tué aux Açores lors d'une expédition contre les Espagnols et un petit fils, le dernier de la lignée, appelé également Girard comme son père. C'est probablement celui-ci qui fut compagnon de Champlain au Canada et qui a déjoué un complot contre le fondateur de Québec.

--------------------------------

Graph

Le Havre 

Panda et pirate 

----------------------------------------------

 

Corsaire.

Ca rapportait gros, mais ça coûtait gros aussi (en membre surtout).

 

------------------

 

Saint-Malo 

"Surcouf et l'Angleterre"

Il tague en lettres de sang le nom de l'Angleterre. La concurrence entre les deux pays existe toujours.

----------------------

 L'association des descendant-e-s des capitaines corsaires.

 Fécamp 

------------

 

Dubocage de Bléville

Michel Dubocage de Bléville père deviendra commandant de la frégate royale "La Dauphine" armé de 30 canons, qu’il perd sur le rocher la Natière, à l’entrée du port de Saint-Malo. En 1707, il participe à une expédition commerciale de 9 ans dans l'océan Pacifique à bord de la "Découverte" aller et retour par le cap Horn extrêmement dangereux avec ses fortes tempêtes, sa grosse mer et autres éventuels icebergs. En 1711, il découvre l'île de la Passion (aujourd'hui appelée île de Clipperton au large du Mexique). Il négocie en Chine à Amoy (Xiamen) le premier traité commercial maritime franco-chinois consigné par écrit dans un journal de navigation.

 

 

Musée Dubocage de Bléville

Le Havre

Portrait de Dubocage de Bléville

 

Lire aussi:

 

Marcel Hérubel

(1876 – 1947)
Docteur es Sciences- économiste maritime
Élu membre titulaire en 1922

Professeur à l’École des hautes études, il fut le premier économiste à introduire en 1912 le concept des réserves halieutiques parce que les ressources n’étaient pas illimitées. Il est considéré comme le fondateur de l’économie maritime.

 

 

Jean Baptiste Nicolas d’APRES de MANEVILLETTE (1707 – 1780) est connu pour ses voyages pour les Indes et il est l’auteur du célèbre Neptune Oriental (1745-1775), où il publie des cartes des parages des côtes de l’Inde et de la Chine qui jouirent d'une réputation internationale..

 

 

Jean-Baptiste D'Après de Mannevillette 

Bibliothèque A Salacrou 

Le Havre 

---------------------------

« Charles Alexandre Lesueur

Gustave Lennier

Abbé Dicquemare » 

 

Charles Alexandre Lesueur

Charles-Alexandre Lesueur, né le 1ᵉʳ janvier 1778 au Havre et mort le 12 décembre 1846 à Sainte-Adresse, est un naturaliste, artiste et explorateur français.

Le muséum d'histoire naturelle du Havre est un musée d'histoire naturelle français situé dans la ville du Havre, en Seine-Maritime. Constituées par Charles Alexandre Lesueur, qui fut son directeur, ses collections ont été fortement dégradées pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Lire aussi:

Gustave Lennier

Au lendemain de la Guerre de 1870, Gustave Lennier, déjà conservateur du Muséum d’histoire naturelle du Havre depuis une décennie, décide, de fonder la Société Géologique de Normandie.

 

Abbé Dicquemare 

Jacques-François Dicquemare, né le 7 mars 1733 au Havre où il est mort le 29 mars 1789, est un astronome et naturaliste français

-----------------------------

« Docteur Soret

Docteur Richard »

Recherches difficiles sur Internet !

 

Docteur Soret               

Son nom est associé aux » Soins de Suite et Réadaptation polyvalents à orientation gériatrique » à l’hôpital du Havre.

Docteur Richard 

Dr RICHARD Joseph. Pierre (1867-1927)

Radiologue. 

 

Wilhelm Röntgen découvrit les rayons X en 1895.

Deux ans plus tard au Havre, les Docteurs Soret et Richard étaient chargés d’introduire la radiographie à l’hôpital.

--------------------------------------

« Gabriel Monod

Abbé Cochet

Charles Vesques

Alphonse Martin »

 

Gabriel Monod

Gabriel-Jacques-Jean Monod, né à Ingouville le 7 mars 1844 et mort à Versailles le 10 avril 1912, est un historien français.

Ecole pratique des Hautes Etudes (1868 – 1905)

Ecole Normale Supérieure (1880 – 1904)

 

 

Abbé Cochet

Jean Benoît Désiré Cochet, né le 7 mars 1812 à Sanvic et mort le 1ᵉʳ juin 1875 à Rouen, est un archéologue et préhistorien français.

Vice président de la commission départementale des antiquités.

 

 

Charles Vesques

L’Histoire des rues du Havre de Charles Vesque (1876) est une source ancienne mais riche.

 

Alphonse Martin 

1854 – 1930

Membre des Amis du Havre et de sa région et du Centre havrais de recherche historique.

 - Historien local.

- Clerc chez un avoué.

- Conseiller municipal de Sanvic, Seine-Maritime

----------------------------

Maison de l’Industrie

Par Marcel Adam

 

Les Ateliers Caillard-Frères au Havre.

Les Ateliers Caillard-Frères ont été implantés il y a 160 ans, en 1859, dans le quartier du Perrey. Ces pionniers de l’usine ont connu un essor rapide avant un irrépressible déclin à partir des années soixante. Ils ont été le fleuron de levage et de réparation navale au Havre avec 1 300 ouvriers dans les années 1980.

Le groupe britannique Rolls-Royce a voulu fermer les établissements Caillard, spécialisés au Havre dans le matériel de levage et de manutention portuaire, en particulier les grues et les portiques en 2000.  Ils seront 123 ouvriers en 2001.

-------------------------------------------------------

Albert Dubosc

1874-1956

Albert Dubosc est membre de la Chambre de commerce du Havre, administrateur du Port autonome puis devient conseiller municipal de Sainte-Adresse. En 1922, il est élu conseiller général de la Seine-Inférieure. En 1936, avec le soutien de René Coty, il est élu aux élections législatives comme radical indépendant et intègre la Gauche démocratique et radicale indépendante.


Le 10 juillet 1940, il vote en faveur de la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain avant de disparaître de la scène politique, pour s’installer à Nice où il décède à l'âge de 82 ans.

Source Le Havre Regards.

 

« La collaboration économique concerne presque la totalité des moyennes et grandes entreprises. Deuxièmement, l’adhésion à Vichy: elle est si forte jusque tard dans l’année 1943 et au-delà que le terme «Vichy-sur-Seine» paraît pertinent. Ses réseaux sont multiples; ses figures principales René Coty, Pierre Courant, Albert Dubosc, Hermann Du Pasquier, René Bouffet (sous-préfet au Havre, puis préfet à Rouen et à Paris). »

Source : Claude Malon, Occupation, épuration, reconstruction. Le monde de l’entreprise au Havre (1940-1950)

 

 

 

Famille Dubosc

Cette famille d’entrepreneurs havrais est à l’origine de la création de Compagnie des extraits tinctoriaux et tonnants.

Ernest Dubosc crée à Graville son entreprise en 1862.

L’usine sera démolie en 1988.

Il fait don de sa propriété de la Roseraie. Il possède un chalet norvégien près du Pain de Sucre à Sainte-Adresse.

Sa monumentale chapelle funéraire est de style ostentatoire. Le décor est foisonnant. C’est l’une des plus grandes du cimetière. Le maître d’œuvre est inconnu. Elle dénote de son importance sociale et de la richesse de sa famille.

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

----------------------

Georges Evers (et Cie)

Décès en 1948.

Industrie de l’amiante, de flocage, créée en 1905.

Entreprise d’isolation en 2000.

L’établissement a fermé en 2008.

 

 

La société SA GEORGES EVERS et Cie a été créée en 1905. Elle a exploité les installations situées sur la commune d'Epouville entre 1928 et 1997. A l'époque, l'activité principale était la fabrication de courroies et le négoce de fournitures industrielles. La première usine a été construite en 1927.

D'une superficie de 17 000 m², elle était spécialisée dans la fabrication de produits à base d'amiante (fils, cordons, tresses, tissus, vêtements), de cartons et de garnitures de freins pour les secteurs automobile et industriel.

En 1991, le fond de commerce de produits finis textiles a été cédé à la société SILITEX puis celui de l'activité « carton » en 1993. La même année, une nouvelle activité « lin » a vu le jour grâce à la société FERLAM dans des locaux loués à EVERS. Cette activité a été arrêtée en 1994.

En 1997, la SA Ets EVERS et Cie a déposée le bilan.

Le site a ensuite été découpé entre les activités suivantes :

- dans certains anciens ateliers d'EVERS, partie encore exploitée par une société de fabrication de matériaux de friction pour l'automobile et autres industries ;

 - partie en friche ; (ces deux parties font l'objet de la présente fiche)

- supermarché [fiche BASOL 76.0187] ;

- centre médico-commercial et centre de contrôle technique pour véhicules [fiche BASOL 76.0189] ;

- espace de détente réalisé par la mairie.

Source Basol

 

Entreprise collaborationniste. Ils ont été des fournisseurs indirects de l’occupant allemand.

Source : Claude Malon, Occupation, épuration, reconstruction. Le monde de l’entreprise au Havre (1940-1950)

 

----------------------------------------------------------------

La construction navale. (1953)

Par Marcel Adam

 

Charles-Michel Nillus

Charles-Michel Nillus fut un industriel prolifique qui, avec ses fils, conçut bon nombre de bateaux et machines pour la marine. Originaire de Moselle, Michel Nillus  arriva au Havre en 1786. Son fils Charles-Michel participa activement à la vie locale et industrielle du Havre, et fut conseiller municipal de Graville. Né le 8 novembre 1798, il décèdera en décembre 1881 au Havre.

Son entreprise située quai Colbert cessera en 1884 par faute de rampe de lancement pour les bateaux. Trois générations de cette famille connaîtront l’ascension puis la disparition de la famille.

Source :

Mme Françoise Amiel-Hebert : «Nillus, du clou au bateau à vapeur».

Paris-Normandie

 

 

Famille Nillus

Cette famille d’industriels a su s’adapter aux révolutions techniques qui bouleversent la construction navale (machine à vapeur et navire en fer). Elle crée le premier chantier naval moderne.

Charles reprend en 1822 l’entreprise créée par son père en 1786. Il transforme la serrurerie en atelier de fonderie. Agrandie et réinstallée quai Colbert, en 1854, la maison Nillus & Cie devient un chantier naval complet.

L’association avec Benjamin Normand permet la création de la Compagnie Havraise de Constructions Maritimes.

En 1884, à la mort de Charles Nillus, les usines sont reprises par les Chantiers de la Loire.

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

 

 

Entreprise Mazeline

Usine métallurgique havraise fondée en 1856. A appartenu à plusieurs sociétés (Établissements Mazeline, Compagnie anonyme des chantiers et ateliers de l'océan, Société des forges et ateliers de la Méditerranée, Établissements Dresser-Dujardin, Dresser-France) avant de devenir le site productif de "Dresser-Rand SA.

 

Les Chantiers du Havre sont intégrés aux Forges et Chantiers de la Méditerranée en 1872.

En 1880, Mazeline figure parmi les cinq constructeurs de navires havrais.

Située boulevard d’Harfleur, elle s’occupe de la réparation navale.

Pendant la guerre, l’usine Mazeline a réalisé 40% de son chiffre d'affaire avec les Allemands.

 

1300 ouvriers vers 1950 fabriquent des moteurs de bateaux et des hélices marines (42 tonnes),

A partir de 1960, la décision politique est prise de réduire le nombre de chantiers de construction navale (Livret Blanc). Augustin Normand et Mazeline sont concernés.

Elle devient Dresser France (Dresser Rand SA). On y fabrique des produits pour le gaz et le pétrole: compresseurs et turbines à gaz.

 

Jacqueline Salmon 
Lyon, 1943.
Brise-vent, Quai Mazeline, Le Havre, carte des vents.
2016 
Epreuve pigmentaire sur papier Japon, dessin à l'encre de Chine.
Muma
Le Havre
---------

 

Entreprise Augustin Normand.

Augustin Normand

04 10 1839.- 1871

 

C’est le plus ancien chantier naval du Havre. Transfert du chantier de Honfleur* au Havre en 1816. Création de bateaux à coque de fer avec propulsion à roue entraîné par une machine à vapeur.

Le fils Normand créera des sous-marins et des torpilleurs repris par l’armée française.

 

L’entreprise a été obligée de travailler avec les Allemands pendant la seconde guerre mondiale.

 

Ruines du chantier Augustin Normand au Havre

Le Havre - MUMA 

---------------

*

Johan Barthold Jongkind

Lattrop (Pays-Bas), 1819 – La Côte-Saint-André, 1891

Quai à Honfleur

1866

MUMA

Le Havre

-------------------------------------------

Jacques Augustin Normand

Augustin Normand père conçut des baleiniers, clippers et navires à vapeur. La formation scientifique du fils le poussé à étudier le calcul des coques, la construction des machines et des hélices. Il améliore la motorisation des navires et  se spécialise dans la marine militaire. A Port-Arthur, des navires japonais détruisent des navires russes en 1904, les deux flottes ayant été construites chez Normand.

A la mort de Jacques en 1906, Marie Augustin Normand exporte les brevets dans le monde entier et fait adopter le moteur diesel. La Marine nationale est l’un des principaux clients jusqu’à la fermeture des chantiers en 1963.

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

 

Le chantier a été détruit à 65% par les bombardements anglais à la fin de la guerre.

En 1963, l’entreprise ferme définitivement. La Résidence de France sera construite sur le lieu du chantier.

-------------------------------------------------------

Le Havre

Chantiers Augustin Normand

Plaque:

"Sur ce site, jadis les "Grèves du Perrey" se situèrent les ateliers et Chantiers Navals AUGUSTIN NORMAND.

De très nombreux navires marchands et bâtiments de guerre, dont le sous-marin ESPADON, furent construits de 1816 à 1962.

Celui-ci fut le dernier submersible lancé en 1958: il est resté cher au coeur des anciens sous-mariniers qui baptisèrent de son nom leur section de Haute-Normandie."

---------------------------------

 

Famille Normand

Navires baleiniers,

torpilleurs extra-rapides,

clippers,

yachts princiers,

navires à vapeur et à hélices,

sous-marins perfectionnés.

Les chantiers se sont lancés sur les rails de la célébrité.

Augustin Normand est le descendant d’une famille de charpentiers installée à Honfleur.

Il s’associe avec un constructeur qui possède un chantier au Perrey, au Havre, en 1808.

76 bateaux sortiront de ce chantier.

La maison se transmet sept fois de génération en génération. Les chantiers fermeront en 1963.

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

---------------------

Immeuble des aviateurs (S 55) au 117.

Adrien Brelet et Dubouillon, architectes, 1949-1954.

 

Les ailes de Louis Leygue

Bronze frappé, doré à revers plat réalisé par Louis Leygue.

Hubert Latham,

G. Guérin,

Jean Maridor,

R. Le Bihan

et G. Fifre.

 

Hubert Latham :

Hubert Latham est un pionnier de l'aviation, titulaire du brevet de pilote nᵒ 9 en 1909, né à Paris 8ᵉ le 10 janvier 1883 et mort près de Fort-Archambault, le 25 juin 1912.

Fils d'une riche famille d'armateur havrais, Hubert Latham fait parler de lui en 1905, lorsqu'il relie Londres à Paris à bord du ballon « Aéroclub 2 ».

 

Gabriel Guérin :

Gabriel Fernand Charles Guérin est un As de l'aviation français de la Grande Guerre.

Il a fini la guerre au 10e rang des As français... Né en 1892 au Havre, mort en service commandé le 1er août 1918, il fait partie des Héros méconnus qui se sont révélés au cours de cette période particulière de notre Histoire.

 

 

Lieutenant Gabriel Guérin

Sur sa stèle est écrit :

 

“A notre fils mort pour la France

Il fut un pilote de valeur

Chef de l’Escadrille SAP 88

Chevalier de la Légion d’Honneur

Médaillé militaire

Croix de guerre

( ?) 9 étoiles et fourragère

Médaillé d’Or de l’Aéro Club de France

( ?) De l’aéro club d’Amérique

40 Victoires 99 combats

25 juillet 1892

1er août 1918 »

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

 

Les aviateurs Gabriel Guérin et Jean Maridor 

 

Jean Maridor :

Jean Maridor est un aviateur français libre de la Seconde Guerre mondiale, mort en héros au combat au-dessus de la Manche.

24 novembre 1920 - Le Havre (76600 SEINE-MARITIME FRANCE)

Décèdé(e) le03 août 1944 - Angleterre (GRANDE-BRETAGNE)

Le 3 août 1944, au cours d'une de ces dangereuses sorties aériennes, le capitaine Jean Maridor aperçoit au-dessus de la banlieue de Londres un V1 qui se dirige droit sur un hôpital. N'ayant pu l'abattre en vol, il s'approche à moins de 50 mètres du V1 qu'il détruit à coups de canon. Mais l'explosion de la bombe détruit en vol l'appareil de Maridor qui se sacrifie volontairement en détruisant sa sixième bombe volante.

D'abord inhumé aux environ de Londres, le corps de Jean Maridor est ramené en France en décembre 1948 pour être inhumé au cimetière Sainte-Marie du Havre.

 

Jean Maridor

Sur sa stèle est écrit :

 

« Capitaine Jean Maridor

1920 – 1944

Compagnon de la Libération

Commandeur de la Légion d’Honneur

D.F.C.

Médaille d’or Aéro Club de France

Tué en Angleterre en détruisant une bombe volante V 1

Le 3 août 1944

Ses camarades de combat en Grande-Bretagne »

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

 

 

Jean Maridor aurait eu 100 ans.
L'aviateur est né en 1920.
Paris-Normandie.
------------------

René Le Bihan (Le Bian sur l’acte de naissance):

1919 – 1941.

René Jules Louis LE BIAN, alias Ralph SAYERS dans la France Libre, est né au Havre le 19 août 1919.

Avec Jean Maridor, il appartient au groupe « La Patrouille » composé de six jeunes hommes. Seuls deux reviendront.

C’est le 23 août 1941, lors d’un vol d’entraînement, que  l’avion que pilote le sergent René Le BIAN se met en vrille et s’écrase sur une colline. Il est tué sur le coup, il venait tout juste d'avoir  22 ans.

1948 : Les dépouilles de Jean Maridor et de René Le Bihan, son ami, ont été transférées au Havre, le 16 Décembre. Jean Maridor a été inhumé au cimetière Saint Marie au Havre le 19 Décembre. Une foule de plus de 20 000 personnes a suivi le cortège funèbre.

 

Georges Fifre :

1918 – 1941.

Georges FIFRE, né en 1918 à Belfort dans une famille de fonctionnaires qui s'établit  au Havre, est un mordu d’aviation.

Le 4 décembre 1941, lors du décollage pour une mission au dessus de la piste d’El Adem-Fort Capuzzo, où de nombreux véhicules de la 15ème Panzer sont pris à partie, Georges FIFRE, pilote,  aperçoit un autre Bristol Blenheim britannique décollant en sens inverse. Le choc est effroyable. Georges Fifre décède le lendemain dans l’hôpital britannique n°145.

Georges FIFRE  fut inhumé à Halfaya Sollum en Egypte puis son corps fut restitué au Havre ou résidait sa famille et il fut inhumé dans un carré militaire du  cimetière Sainte-Marie, le 29 avril 1952.

 


-----------------------------

Aviation - Humour noir.

Combien de fois les avions s'écrasent-ils?

"Les avions s'écrasent souvent?

Non, juste une fois".

-------------

Les Arts.

Par Jean-Marie Baumel et Marthe Schwenck-Baumel en 1953

 

André Caplet

André Caplet est un compositeur et chef d'orchestre français, né le 23 novembre 1878 au Havre et mort le 22 avril 1925 à Neuilly-sur-Seine.

 

Pierre Beauvallet

Pierre-Nicolas Beauvallet né au Havre le 21 juin 1750 et mort à Paris le 15 avril 1818 est un sculpteur, dessinateur et graveur français.

 

Pierre Haumont

Pierre-François Haumont, né le 29 novembre 1772 au Havre où il est mort le 2 mai 1866, est un sculpteur français.

 

Henri Woollett

Henri Woollett est un compositeur français né le 13 août 1864 au Havre (Seine-Maritime) et mort dans cette même ville le 9 octobre 1936.

 

Raimond Lecourt

Raimond Lecourt, né le 25 janvier 1882 au Havre, et mort le 1 janvier 1946 à Fontaine-la-Mallet, est un peintre français.

 

Othon Friesz

Achille-Émile Othon Friesz, dit Othon Friesz, né le 6 février 1879 au Havre et mort le 10 janvier 1949 à Paris, est un peintre et graveur français.

 

Lire aussi:

 

Georges Binet

Georges Jules Ernest Binet né au Havre le 30 avril 1865 et mort à Toulon le 9 juillet 1949 est un peintre français.

 

Raoul Dufy

Raoul Dufy naît au Havre en 1877, il s'y forme et y fait ses premiers pas d'artiste. Tout au long de sa vie, il reste profondément attaché à cette ville.

 

--------------------------------------------------

Le footballeur
30 avenue Foch, Alexandre Franche et Noël Boucher architectes, 1950

Dans l’équipe de Perret, Alexandre Franche, Noël Boucher et Henri Vernot ont participé à la création du Grand magasin Le Printemps.  

---------------------------------------------------

XVIe siècle

Guillaume de Marceilles

1517 ? - 1594

Procureur du roi, de 1556 à 1589, Guillaume de Marceilles était bien placé pour fixer dans la mémoire havraise les événements marquants les premières décennies de sa ville.

 

Guillaume de Marceilles dans

Mémoires de la fondation et origine de la ville françoise de Grâce :

 

 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3214140f/f15.image

 

-----------------------------------------------------

Guillaume de Marceilles témoigne:

 

"Les séditieux et rebelles bourgeois et habitants de la ville et leurs complices, commencèrent leur jeu et insolence à démolir les églises de ladite ville et des villages alentour."

-----------------------------

XVIIe siècle :

Monsieur et madame Lafayette

Le port du Havre, avec ses trois bassins fermés, peüt contenir plus de 1,2 oo navires : c'est un des plus commerçants du monde. Patrie de Bernardin de Saint-Pierre, de Scudéry, de sa sœur, et de madame de la Fayette. (Complément du dictionnaire de l'Académie Française)

 

 

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette (ou Lafayette), née le 18 mars 1634 à Paris et morte le 25 mai 1693 dans la même ville, est une femme de lettres française.

Œuvres : La princesse de Clèves, La princesse de Montpensier.

 

 

Madame de Lafayette est-elle havraise?
Livre d'Alphonse Martin.
 

Elle était la fille de Marc Pioche, écuver, sieur de La Vergne, qui mourut en 1645, commandant au Havre, et d'Elisabeth Pena, d'une ancienne famille de Provence.

 

Madame de Lafayette.

Arbre généalogique de Marc Pioche de la Vergne, son père.
 

-----------------------------

Madeleine Scudéry

Madeleine de Scudéry, née au Havre le 15 novembre 1607 et morte à Paris le 2 juin 1701, est une femme de lettres française. Son œuvre littéraire marque l’apogée du mouvement précieux.

Georges de Scudéry, né le 22 août 1601 au Havre et mort le 14 mai 1667 à Paris, est un romancier, dramaturge et poète français.

 Madeleine de Scudéry - Le Havre

Lire aussi sur madame de Lafayette:

 

Maison des combattants (îlot V6)

Immeuble construit à l’emplacement du siège de la Gestapo.

Deux bas-reliefs en pierre noire taillée par Marcel Adam.

 

Les combattants de Marcel Adam

 

Au 94 avenue Foch :

Corsaire avec sabre.

 

Au 98 avenue Foch :

Hercule terrassant l’Hydre de Lerne.

 

 

Lire aussi:

 

-----------------------------

Sur un mur, ailleurs en ville:

 

----------------------------------------------

Sur une maison, rue Aristide Briand:

---------------------------------------------

Non loin de là:

 

Le Havre

Les Jardins De L'hôtel De Ville sont Illuminés

Les fontaines sont éclairées par des LED qui changent de couleur. L’eau est bleue, rose, jaune, verte, etc.

Les arbres scintillent de mille petites étoiles.

L’Hôtel de Ville est paré de lumières.

-----------------------------------------------------

Le Havre

Les Bretons Du Havre À La Parade Blanche

Pour Noël, les chars sont parés de fleurs artificielles en papier.

Ce spectacle attire toujours autant de badauds. Chacun veut voir celui qui représente son quartier.

Les Bretons du Havre se sont munis de guirlandes à LED pour leur première participation. J’aurais préféré une musique bretonne en accompagnement.

------------------------------------------------------

Le Havre 

Bretonne 

Dessinée sur une devanture de crêperie.

Bretonne - Bigoudène-

"A l'aise Breizh" - C'est une marque déposée.

Bretagne 

Morlaix

-----------

Bretonne 

Bretagne 

Lannion 

---------------

CIRCUIT COURT – Une exposition d’art urbain-contemporain 
qui court-circuite les accès classiques à la création artistique et à la culture

Avec : Jean-Baptiste Perrot, Joachim Romain, Quentin DMR, Ratur, Sckaro.

Circuit Court est une exposition d’art urbain-contemporain, qui se déroulera du 18 juin au 15 septembre 2021, dans le « grenier » du centre commercial Docks Vauban au Havre.

 

http://collectif624.fr/

 

Musique gratuite sur Soundfishing

---------------

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article