Le Mémorial de Verdun

Publié le par bmasson-blogpolitique

2 millions de lettres

Affiche

"On ne passe pas

Verdun"

Camion Berliet de type CBA, version « Territoriaux »

1913

France

Camion robuste. Il parcourt sans relâche la « Voie Sacrée ».

25 000 exemplaires servirent autour de Verdun.

Ils permettaient de déverser des cailloux sur la chaussée afin de la consolider.

Les soldats territoriaux répartissaient les cailloux sur la chaussée.

Vitesse maximale : 30 Km/h.

Mémorial de Verdun

Permissionnaire

Carte postale illustrée par GriFi

France

Mémorial de Verdun

 

Tentative de conquête pacifique - Allemand en conversation galante

Carte postale

Allemagne

La scène représente un soldat

Mémorial de Verdun

Les femmes

Elles sont l’objet des attentes des permissionnaires. Les soldats mariés comptent sur la fidélité de leur épouse. Les célibataires espèrent profiter des faveurs des « dames ». Ils correspondent avec une « marraine de guerre ». Au fil du temps, elle se transforme en conquête à entreprendre. Les prostituées sont nombreuses, alimentant d’immenses trafics près des gares et des campements.

Mémorial de Verdun

 

Casque « Adrian » d’artillerie, modèle 1915, coiffe 2e type.

France

Le « sautoir de bombardes » caractérise l’artillerie (maniement des canons).  

Mémorial de Verdun

Les gueules cassées

Près de 15% des blessés français furent atteints au visage. 15 000 grands blessés étaient recensés en 1918. Ils connaissaient une blessure physique et morale d’avoir perdu leur visage. Ils étaient écartés de toute vie sociale. La chirurgie maxillo-faciale prend son essor. 20 centres sont créés en France. Les chirurgiens recherchent sur les greffes et adaptent des prothèses. Les blessés s’unissent au sein de « l’Union des Blessés de la Face » à partir de 1921.

Mémorial de Verdun

 

Délégation des mutilés de la face invitée par Georges Clémenceau à la signature du Traité de Versailles, le 28 juin 1919.
Mémorial de Verdun

 

 

 

Suzanne Noël 
Graph
Béthune
 
A la mémoire de Suzanne Noël (1878 - 1954).
 
Pionnière de la chirurgie réparatrice des gueules cassées de la guerre 14-18.
Fondatrice de Soroptimist International en France (1924), en Europe et en Asie.
 
-----------------
C 215 
Laon 
Suzanne Noël 
1878 1954 
 

Suzanne Blanche Marguerite Noël, née Suzanne Gros le 8 janvier 1878 à Laon et morte en 1954, est une docteur en médecine, spécialisée en chirurgie esthétique et pionnière dans le domaine. Elle est aussi fondatrice du mouvement féminin Soroptimist en Europe.

(...) Elle répare sur le visage de Sarah Bernhardt, les dégâts d’un lifting désastreux subi aux USA .

(…) Suzanne, aux côtés de Morestin, va contribuer à l’effort de guerre en redonnant face humaine à des centaines d’hommes qui sans elle, seraient restés défigurés, les « gueules cassées ».  Car Suzanne est une chirurgienne hors pair qui, au prix de transplantations et de greffes jamais osées avant elle, recrée avec art et dextérité de nouveaux visages.

(…) En 1923, elle appelle les femmes qui travaillent à faire la grève de l’impôt puisque l'état ne leur reconnaît aucun droit. 

(..) Elle fait payer les riches pour traiter gratuitement celles qui sont obligées de travailler, vendeuses, secrétaires, licenciées parce que trop vieilles ou trop laides. Elle conseille à ses patientes de ne pas parler des interventions à leur mari et s’inquiète déjà des quêtes névrotiques de perfection.

Elle reprend du service sous l'Occupation pour remodeler et transformer le visage de résistants recherchés par la Gestapo. Elle "arianise" les "nez sémites".

(…) À 75 ans, elle recolle encore les oreilles des enfants et des ados, répare les becs-de-lièvre, efface des taches de vin, prônant le droit à refuser les disgrâces physiques qui font souffrir, avant de rendre les armes le 11 novembre 1954.

 

Sources : Wikipédia et le Figaro

-------------

Fernand Marche était agent de liaison au 130e régiment d’infanterie.

1888 – 1916

Le 1er août 1916, il se porte volontaire pour transmettre un message à son colonel, près de l’ouvrage de Thiaumont.

Il est tué sur le parcours.

Le coureur suivant trouve son corps, le bras tendu en l’aire et les doigt crispés sur le pli à porter.

Un monument est érigé en 1925 à Bully-les-Mines, devant la compagnie des Mines où il travaillait avant la guerre.

Mémorial de Verdun

Masque à gaz « Gummimaske », modèle 1916 et sa boîte

Allemagne

Cartouche filtrante chimique interchangeable.

A changer toutes les 20-30 minutes.

Mémorial de Verdun

Pigeon naturalisé

Il porte une bague à la patte lui permettant de transporter un message.

France

Par vent favorable, il atteint 120 km/h.

A Verdun, les pigeons communiquent avec le font.

Mémorial de Verdun

 

Shako de l’école militaire de Saint-Cyr, modèle 1872

France

De nombreux jeunes officiers de carrière sont formés à Saint-Cyr.

Les officiers sont « de carrière » ou « de réserve ». Parmi les officiers de carrière, 30% sortent des grandes écoles. Les autres sont issus « du rang », après avoir été sous-officiers. Les pertes sont partiellement élevées chez les officiers subalternes, nombreux sur les champs de bataille.

Mémorial de Verdun       

Journée de l’armée d’Afrique et des troupes coloniales.

Lucien Jonas

Affiche de propagande

France

La bravoure des troupes coloniales est exaltée, ainsi que leur attachement à la « Mère Patrie ».

Mémorial de Verdun

---------------------------------------------

D'autres photos:

 

--------------------------------

Lire aussi:

----------------------------

Il y a plus de murs aujourd'hui qu'en 1989. Je n'ai jamais été favorable aux murs. J'étais content qu'un peuple se retrouve même si nous étions tous inquiets.

Fabien Roussel

-----------------------------------------------------

Gabriel Chevallier 

« La peur » 

---------------------------------

Les survivants de Verdun

Hommage à leurs camarades

Morts pour la France

A Verdun

1914 – 1918

 

Cimetière Sainte Marie

Le Havre

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article