La gitane de l’aire d’accueil de Fourchon à Arles.

Publié le par bmasson-blogpolitique

La gitane de l’aire d’accueil de Fourchon à Arles.

Mai 2019

Elle a 62 ans. Elle est toute jolie, enrobée dans ses formes arrondies. Elle s’installe à côté de moi et je sens, à sa gestuelle, qu’elle a envie de me parler. Elle vit dans une caravane dans l’aire d’accueil d’Arles. Elle attend ses 65 ans pour toucher sa retraite. Si jamais elle la touche. En attendant elle survit avec le RSA.

Quand elle a fini de payer l’emplacement, l’eau, l’électricité, les traites de la caravane (« il faut un endroit de vie correct quand même »), il ne lui reste plus grand-chose.

Elle parle aussi de l'impossibilité de récupérer la nourriture jetée par les grandes surfaces. 

Seule, elle a une copine, une adolescente qui vit à côté d’elle. Elles s’entendent bien. La petite est là tous les jours, elle l’aide. Si elle a besoin de quoi que ce soit, elle sait qu’elle peut compter sur elle.

A cause de la tempête, elle est inquiète. Le vent remue la caravane. C’est vrai qu’il y a des rafales à 120 ou 130 km/h. « Ils devraient nous trouver un logement. On paierait un petit loyer. » Je lui réponds : « D’autant qu’ils peuvent loger gratuitement. Ce matin, à la radio, ils parlaient de la Finlande qui logeait gratuitement les SDF. Ca coûte moins cher. » Elle a peur aussi des racistes qui pourraient mettre le feu aux caravanes pour les déloger. « On est responsable de tout ! On est traité de tous les défauts, de tous les vols. »

Des fois, elle demande un peu d’argent aux services sociaux de la ville d’Arles. C’est toujours non. Elle me parle du jeune qui fait la manche devant le café. « Ils lui ont brûlé toutes ses affaires. Il n’a plus rien. »

« Vous faites la manche ? » « Oui ».

Une fois, elle a rencontré une petite vieille avec sa canne, de plus de 70 ans, qui faisait la manche, elle aussi. Ca l’a surprise et choquée. Elle a eu pitié d’elle et lui a donné quelque chose. Aussitôt, la petite vieille s’est adressée à d’autres personnes. « Il y a plus malheureux que nous. » « Oui, il y a encore de la solidarité ». Je n’ai pas grand-chose à rajouter…

Je lui demande : « Et les dons pour Notre-Dame, vous en pensez quoi ? » « On ferait bien de s’occuper de nos pauvres aussi… »

C’est bientôt le grand rassemblement aux Saintes-Maries-de-la-Mer*, fin mai. Les caravanes vont arriver de partout une semaine avant. On a discuté sur le racisme, quand les commerçants sont quand même bien contents de cette fête religieuse qui ramène les touristes. « Un jour, on faisait la manche devant un restaurant qui faisait la publicité de la fête gitane. La patronne nous a demandé de partir. Ca la dérangeait. »

Au moment de rentrer chez elle, elle me dit : « Je suis venue avec mon peignoir pour ne pas avoir froid. » Je la fais répéter, surprise. Je la regarde. En effet, mais c’est un peignoir « élégant », qui peut passe pour un gros gilet. Elle n’a même pas les moyens de se payer une veste…

C’est elle que monsieur Macron et ses sbires ne veulent ni voir ni entendre. Et quand je les entends parler d’une Europe féministe, ces dirigeantes feraient bien de se préoccuper de nos Françaises, de ces invisibles qui survivent sans rien réclamer….

 

La Team Macron les transforme en "icônes féministes"...

Réactions:

 

"Voir ces deux impostures prétendre défendre des femmes en Europe sous l'égide de Simone Veil est totalement abject et indécent."

 

"Donc j'imagine qu'elles condamneront fermement leur propre gouvernement pour avoir bloqué tout progrès du congé parental en Europe (en s'aidant des pays les plus réactionnaires) et pour avoir bissé les moyens des associations accompagnant les femmes!"

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Marlène Schiappa et N Loiseau, femmes responsables en Europe 

Réaction d'Osez le féminisme.

 

"La France bloque une directive européenne pour harmoniser le congé parental."

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Vivre avec le RSA, un commentaire...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PCF

tract

femmes

8_mars

-------------------------------------------------------------------------------------------

*

 

Aux Saintes-Maries-de-la-Mer

La plage 

Mon dessin

 

Aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Une place

Mon dessin

----------------------------------

Tony Gatlif 

Les Princes

Fête de l'Humanité 2019

-------------------------------------

Aire d'accueil 
Assignation à résidence 
"L'Humanité" 
 
--
William Acker : « Le parcage des gens du voyage dans des aires d’accueil relève du racisme environnemental ».

À l’occasion de la publication du rapport de la Défenseure des droits, le juriste William Acker analyse la liberté de circulation entravée des gens du voyage, contraints de vivre dans des espaces relégués et pollués.

(…) Le premier souci des élus locaux, quand ils choisissent leurs emplacements, est de les éloigner au maximum. Mais quand on veut éloigner, on se retrouve confronté à des coûts exorbitants en matière de raccordement à l’eau et à l’électricité, et de viabilisation des terrains. Il y a donc tendance à rapprocher les aires d’autres équipements existants, qui ont été éloignés pour des raisons de nuisances environnementales et industrielles. 

À l’occasion de la publication du rapport de la Défenseure des droits, le juriste William Acker analyse la liberté de circulation entravée des gens du voyage, contraints de vivre dans des espaces relégués et pollués.

L’Humanité

-----------

Aire d'accueil de Saint-Brieuc.

Localisée près de la déchetterie.

L'agglomération a construit un mur autour pour déranger les voisin.e.s le moins possible!

"L'Humanité"

-----

Gens du voyage : Saint-Brieuc Agglo doit jouer plus collectif.
La délibération sur des travaux à l’aire d’accueil des gens du voyage de Ploufragan (Côtes-d’Armor), a été l’occasion pour les élus de Saint-Brieuc Armor Agglomération, jeudi 20 mai 2021, d’exprimer des inquiétudes. Ils ont fait part de tensions autour des aires d’accueil.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploufragan-22440/gens-du-voyage-saint-brieuc-agglo-doit-jouer-plus-collectif-6b9e170a-ba41-11eb-9f68-462af952901d

---------

Aire d'accueil des gens du voyage (apparemment en Alsace...).

"Racisme inquiet" en 2011.

-----------

 

DOSSIER. L'aire d'accueil pour les gens du voyage d'Hellemmes-Ronchin, bombe à retardement environnementale.

Depuis 2014, les habitants de l'aire d'accueil d'Hellemmes-Ronchin, coincés entre deux usines polluantes, demandent à être relogés pour raisons de santé. Lenteur de l'administration, casse-tête des terrains, anti-tziganisme de la loi française... De nombreux obstacles se dressent face à eux.

(…) "Un an après, on a tous attrapé la gale du ciment, des boutons qui s'infectent sous la peau. Tout le terrain, 200 personnes. On a eu du mal à s'en débarrasser" explique la jeune femme.

(…) "Avec la concasserie, c'est les problèmes respiratoires qui ont commencé. Déjà, la bétonneuse fait énormément de poussière, avec celle de la concasserie, ça devient phénoménal. Tout s'est enchaîné. On a des problèmes d'asthme, de poumons.

Aucun candidat de gauche n'a encore parlé des "gens du voyage". Rien sur les 71 départements qui ne respectent pas la loi sur l'accueil, rien sur la reconnaissance de la caravane, rien sur les pollutions et relégations systémiques, ni sur l'amende forfaitaire délictuelle. Rien.

William Acker.

03 22

------------------

Halte à la criminalisation de l’habitat léger mobile et aux amendes forfaitaires délictuelles.
(…) Le droit de mener une vie mobile est reconnu par les juridictions internationales, comme par le droit français avec l’obligation pour les collectivités locales de créer des lieux adaptés à ce type d’habitat. 

 

(…) Cette amende forfaitaire est d’un montant particulièrement élevé – 500 € majoré jusqu’à 1000 € - soit l’équivalent des minimas sociaux que peuvent percevoir pour un mois les familles les plus modestes. 

 

Les aires d'accueil dans chaque région française.
------------

Lire aussi:

 

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article